RPG ~ Manga Médiéval-Fantastique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dans la douceur du soir, tel un ange..... [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Dans la douceur du soir, tel un ange..... [LIBRE]   Ven 22 Jan - 0:52

Rei était seule dans la forêt, pâle fleur de l’aristocratie de Stonefolm si on peut dire, encore fallait-il qu'elle demande asile à son oncle pour qu'elle puisse avoir un toit. Mais serait-ce une bonne idée, elle avait fui pour qu'on ne l'a retrouve pas, elle avait fui un mariage arangé, elle avait fui son rang, femme à la fois forte et sensible, innocente et pure, perdue au milieu de la forêt aux couleurs de feu.
Au loin, le vent lui portait un air de musique jouer par on ne savait qui, sans doute un troubadour de passage… A qui l’envie de repartir échapperait et qui finalement resterait là jusqu’au bout, jusqu’à la fin de sa courte vie. Ici, l’air sentait bon la nature, le silence et le calme qui régnait lui permettait de se vider l’esprit et de ne penser à rien d’autre qu’aux bruissement des feuilles présentes autour d’elle.

Que devait-elle faire? Elle se posa sur un rocher, époussetant sa robe avant de s'assoir. Les images de sa fuite, lui revinrent en mémoire. La jeune princesse était tranquillement assise dans sa chambre, sa servant lui peignant les cheveux. C'est à ce moment que son père pénétra dans sa chambre avec sa mère, l'annonce de son mariage prochain avec un prince inconnu sonna à ses oreilles comme une condamnation à mort. Epouser un homme qu'elle ne connaissait, mais c'était impossible, inconcevable. Rei congédia sa servante sous le choc de cette annonce. Elle se regarda dans le miroir, elle avait dix-huit ans tout juste, elle voulait connaitre l'amour et la liberté, chose qu'il était impossible d'avoir tant qu'elle serait enfermée dans ce chateau. Une sorte de prison dorée...

Le pire dans cette histoire c'est que la surprise du jour était ce cher prince en question était en route et que les fiançailles avait lieu le soir même. Alors là, c'était la fin du monde, il fallait que Rei trouve une solution à ce problème et rapidement. La seule qui se présenta fut la fuite. Elle allait pouvoir enfin connaitre la liberté. Sans un mot, sans un signe, elle déploya ses ailes noires et s'envola pour ne plus revenir. Une autre vie s'offrait à elle, une vie pleine de liberté.

Voilà une partie de l'histoire et voilà comment elle a fini ici. Dans cette forêt aux couleurs d'or, elle rêvait de sa future vie, de ceux qu'elle allait rencontrer, de ce qu'elle allait vivre. Les rayons du soleil dansaient sur ces ailes noires, on ne pouvait douter qu'elle faisait partie de la famille de Kyoya Matsuda, souverain de Stonefolm. Elle était là seule au milieu du silence....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la douceur du soir, tel un ange..... [LIBRE]   Lun 25 Jan - 22:53

    Kyo s'était levé tard ce jour là. Il était revenu d'une mission alors que l'aube était déjà levée, et il s'était écroulé comme une souche sur sa paillasse, sans prendre le temps de se déshabiller ; c'est vers midi passé qu'il s'était enfin levé, la mine revêche et les cheveux en bataille, il avait pris un bain - l'odeur du sang, ainsi que des éclaboussures caillées étaient insupportables pour lui. Il avait revêtu l'uniforme qu'il devait porter quand il n'était pas en mission : un pourpoint de cuir noir, ainsi qu'un pantalon noir, des bottes brunes et une veste aux couleurs du roi. Il avait hésité quoi faire de la journée, puis après avoir vérifié que le roi n'aurait nullement besoin de ses services, il était allé chercher Baron : son aigle blanc lui avait fait la fête pour l'accueillir.

    L'aigle se lança vers lui, et s'accrocha à son poignet, y plantant affectueusement ses serres, y formant de longues estafilades que Kyo ignora, tout à son boneur de retrouver son ami. L'assassin, son oiseau posé sur son épaule, n'hésite plus qu'un instant avant de prendre son cheval aux écuries, un étalon noir d'assez bonne qualités, et de partir sur les routes, histoire de faire chasser Baron ; depuis combien de temps n'avaient-ils pas chassé comme cela, juste pour le plaisir ?

    L'homme et l'oiseau traversèrent plusieurs collines, et une forêt, avant d'arriver dans un endroit qu'il connaissait vaguement : une forêt dites : du Phoenix. Baron lui ramena un lièvre tué sur le coup, et Kyo rangea le cadavre encore chaud sur sa selle, mais alors que l'aigle allait se poser, l'oiseau redressa soudain sa tête dans un geste connu de Kyo : il avait senti une présence humaine. Furtif et aussi silencieux que possible, il descendit de son cheval et ordonna à Baron de rester là ; loin de lui obéir, l'oiseau, par bravade, s'envola et lui montra la direction à prendre, bien que Kyo, concentré à présent, la sentit. Alors que l'oiseau, blanc comme la neige, venait à se poster près de la silhouette encore inconnue, Kyo se cacha ans les fourrés, discret comme un chat, l'une de ses mains posée sur le poignard à sa ceinture. Ami ou ennemi ? Devait-il attacher une quelconque importance à la présence de quelqu'un dans cette forêt ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la douceur du soir, tel un ange..... [LIBRE]   Lun 25 Jan - 23:15

Cela faisait un moment que la jeune princesse se trouvait seule sur son rocher. La forêt avait retrouvait son calme et le vent s'était apaisé. Elle ramena tout même sa capeline sur ses épaules, l'air avait peut-être disparu mais le froid était tout de même là. Que faire, attendre encore ici et finir par dormir dehors ou chercher le palais de son oncle et finir par demander asile. Il fallait tout de même que le jeune Rei soit folle pour faire une chose pareil, Kyoya était comme sa mère ou du moins quasiment semblable, c'est à dire un entêté. Donc par déduction, si elle allait à sa rencontre, il ferait comme sa tendre soeur, il enverrait déjà un messager pour prévenir qu'elle se trouvait dans son royaume mais le pire c'est qu'il ferait venir son prétendant ici. Quel cauchemar, pour l'instant, elle allait plutôt préférer comme hôtel le ciel et comme lit un tas de feuilles.

Un volatile l'a sorti de son interrogatoire privé. Un aigle d'un blanc immaculé, vraiment magnifique, la jeune femme le regarda avec un sourire. Il avait de la chance lui au moins, il était libre comme l'air. Rei possédait les mêmes ailes mais pas cette liberté quoique pour le moment on pouvait dire que oui. Elle regarda autour d'elle afin de savoir ou non si l'oiseau était seul...
Personne, elle haussa les épaules, elle approcha sa main blanche de la tête de l'oiseau, lui gratta la tête, espérant intérieurement ne pas avoir affaire à son bec.

"Dis moi que fais-tu ici?"


Le fait qu'il soit si proche de l'homme surprit un peu la jeune femme, d'habitude ils étaient plus sauvages enfin à sa connaissance.

"Tu dois avoir un maitre ou une maitresse pour être si peu sauvage"


La jeune femme regarda de nouveau autour d'elle, mais toujours personne...ou du moins invisible...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la douceur du soir, tel un ange..... [LIBRE]   Lun 25 Jan - 23:24

    Une jeune femme, à l'air fragile. De toue façon, pour lui tout avait l'air fragile - comparé à sa force. Voir Baron se faire caresser par cette main lui donna un frisson, qu'il ne put juger ni agréable ni désagréable. Il n'était pas habitué à ce qu'on touche son oiseau, habituellement il se montrait plus farouche que cela. L'assassin en déduisit qu'il n'y avait pour l'instant aucun danger, et reposa sa main au sol, loin de son arme, sans pour autant se déconcentrer. L'oreille tendue, il écouta la conversation que la jeune femme entretenait avec l'oiseau, et secoua imperceptiblement la tête en entendant le cri perçant de Baron résonner comme si il lui répondait. Quand elle eut fini de regarder de nouveau, il se redressa, toujours dans l'ombre, puis en sortit lentement, et émit un sifflement assez sonore pour qu'elle puisse découvrir sa présence. Il ne savait pas pourquoi il se découvrait ainsi, au lieu de repartir. L'ennui le poussait parfois à faire de drôles de choses ...

    Sous le sifflement, l'oiseau battit des ailes, et s'envola pour se poser sur le poignet de son maître, qui pose son regard sur les plumes immaculées, puis sur la jeune femme, sans mots dire. Il resta silencieux et immobile, puis s'avança d'un pas, quoi que de façon si agile et souple qu'on aurait dit qu'il s'apprêtait à bondir.

    - As-tu trouvé une nouvelle proie, Baron ? murmura t-il à voix basse, de façon à ce que seul l'oiseau puisse l'entendre. L'ironie pointait dans a voix, durement voisine avec le fait réel. Avait-il trouvé une personne qu'il pouvait tuer pour son roi ? Qui était-elle ? Il ne l'avait jamais vue à Pallengad, et cela démontrait donc qu'elle était soit de Stonefolm, soit une sans royaume. Il continua de l'observer de son air détaché, se demandant si elle allait lui parler, ou même s'enfuir, face à son physique farouche, qui en avait effrayé plus d'un. Baron poussa un cri moins perçant, comme pour donner son avis sur la position de son maître, et Kyo aurait juré que Baron n'appréciait pas son comportement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la douceur du soir, tel un ange..... [LIBRE]   Lun 25 Jan - 23:42

Le sifflement perçant qui fut émis fit sursauter la jeune femme, elle fut surprise par le genre de réponse que donnait le propriétaire de l'oiseau. Elle se leva tout en se retournant, l'oiseau avait filé vers celui qui l'avait rappelé à son bras. Elle regarda cet inconnu, dans ce pays Rei ne connaissait personne hormis son oncle. Elle descendit de sa pierre en déployant ses ailes pour venir se poser à quelques mètre de cet inconnu à l'air farouche et même dirait-elle sauvage.

Elle le regarde de haut en bas, n'hésitant pas à le dévisager, Rei n'était pas timide et surement pas peureuse. La jeune femme regarda l'oiseau qui semblait communiquer avec son maitre, elle n'avait pas pu entendre ce qu'il avait dit mais d'après son instinct ce n'était pas une chose fort sympathique.
Quoi dire ou quoi faire dans un moment pareil, il faut dire que la jeune princesse n'était pas très forte en diplomatie mais encore moins en conversation. Peut-être fallait-il débuter par le commencement c'est à dire des présentation en bonne et du forme.

"Je suis Rei Nishimura et je m'excuse par avance si le fait que je sympathise avec votre aigle vous a dérangé."

Il y avait pas plus idiot comme début mais bon il fallait bien commencer. Elle regarda à droite et à gauche espérant qu'il rompe le silence, avant que son regard se pose de nouveau sur l'aigle immaculé, décidément cet oiseau était vraiment très beau et Rei en était tombé amoureuse, du moins pas dans le sens que vous croyiez.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la douceur du soir, tel un ange..... [LIBRE]   Lun 25 Jan - 23:56

    La jeune femme s'envola, et il pu admirer ses ailes noires, qui lui rappelèrent soudain le roi de Stonefolm. Etait-elle de sa famille ? Il sentit tous ses muscles se crisper devant l'adrénaline et la logique qui s'imposaient à lui : il avait face à lui une personne de sang royal, de Stonefolm. Il fut chassé de ses pensées par Baron, qui lui pinça douloureusement le bras, et jeta le même regard froid à la fille devant lui.

    Il l'étudia du regard, comme elle le faisait elle même; il avait l'habitude de montrer une politesse glaciale, quand de rares personnes le saluaient, mais là c'était différent ; tellement différent ! Il fourra sa main libre dans sa poche, assez satisfait de sentir la force de son bras, et songeant à l'instant où il pourrait capturer cette fille. Baron s'envola avec un bruit d'aile, l'air froissé ; du moins l'air aussi froissé que peut prendre un aigle des neiges.

    Kyo observa la fille pendant qu'elle se présentait. Pour peu qu'il se souvienne, son nom de famille ne correspondait pas à celui du roi, mais si elle n'était pas sa descendante directe, cela pouvait correspondre. Il continuait de penser en ces termes : si il la ramenait à son roi,ce dernier serait content. Et il n'y avait que cela qui valait à ses yeux. Il ne lui fallut que quelques secondes pour s'inventer un personnage.

    - Seiri Amano,
    se présenta t-il avec un ton de politesse méfiante. Et Baron n'est pas vraiment mon aigle. Il est plus un ami au caractère entêté qu'autre chose.

    Sur ce dernier point il disait la vérité ; mais mentir ne lui faisait pas ombrage, et pour un assassin, mentir était une seconde nature, jouer la comédie et mentir comme un arracheur de dents, oui il était bon dans ces choses là. Il fourra les mains dans ses poches, ressentant la gêne mêlée de l'inhabitude qu'il avait à avoir de la compagnie ; habituellement il se contentait juste de tuer ceux qu'il avait pour mission d'assassiner, et basta ! Il allait dormir, prenait ses repas seul, et sortait faire son petit tour. La présence des femmes avait le don de le rendre encore plus méfiant ; les femmes sont sournoises, il l'avait appris parfois à ses dépends durant son métier. Il posa un regard imposant sur les ailes, la questionnant silencieusement sur leur origine.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la douceur du soir, tel un ange..... [LIBRE]   Mar 26 Jan - 0:16

Son regard sur ses ailes fut tellement explicite que Rei ne pût s'empêcher d'avoir un sourire en coin. Elle avait brièvement entendu parler de cette histoire qui opposait Pallengad et Stonefolm mais elle n'avait pas de parti pris. Il faut dire que ce n'était pas son pays et encore moins ses histoires, elle n'avait pas besoin de s'occuper de cela, elle avait déjà assez à faire avec ses problèmes. L'aigle eut un réaction bizarre, oui elle avait des ailes noires et oui elle faisait parti de la famille à ce cher Kyoya.

"Oui je fais bien parti de la famille royale de Stonefolm mais je n'ai rien avoir avec ce pays ma mère étant juste la soeur du roi Kyoya."

Elle ne gêna pour détailler l'homme qui s'était présenté sous le nom de Seiri Anamo. Il avait une posture qui trahissait une certaine méfiance, pourquoi, la jeune femme n'avait pourtant rien de dangereux et le fait qu'il soit aussi tendu lui arracha un petit rire. L'homme se méfiait toujours de la femme. La femme a de multiples facettes, douce, sournoise, frêle, dure....comment la définir...
Rei n'était pas bien difficile on s'apprécie ou non...

Elle regarda l'aigle s'envoler, comme elle enviait cette liberté. Elle l'aurait rejoint mais il n'était pas convenable de laisser une personne avec qui elle conversait ou du moins avec qui elle essayait de converser pour partir voler comme elle le voulait. Bref, elle reporta son attention sur cette nouvelle connaissance, que dire, que faire...tel est la question...

"Simple curiosité vous êtes de quel royaume à supposer que vous en avez un?"

Il fallait bien trouver une chose à dire et c'était la seule qui lui traversa l'esprit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la douceur du soir, tel un ange..... [LIBRE]   Mar 26 Jan - 0:35

    La franchise de cette fille manqua de le trahir : il faillit avoir l'air surpris. Mais maître de lui, il garda son visage neutre et fermé, avec l'air de se concentrer et de réfléchir. Oh oui, elle était donc JUSTE de la famille du roi, sa mère JUSTE la soeur du roi. Elle serait donc JUSTE une très bonne proie ? Il se posait mille questions, et se força à se calmer, les battements de son coeur ayant eut un raté pour partir en trombe comme un cheval au galop. Il vit le regard qu'elle lança à Baron qui tournoyait au-dessus d'eux ; un regard de désir, d'envie brutale. Une envie sauvage. Qu'enviait-elle donc à Baron ? Il continua de l'observer, et la question qu'elle posa était par simple curiosité, il n'avait nullement entendu d'intérêt là-dedans.

    Il leva les yeux au ciel, cachant ainsi son hésitation, la camouflant en un regard de joie qu'il aurait pu trouver devant la liberté fugace de Baron. Devait-il dire la vérité ? Il hésitait, vraiment. Elle pouvait très bien n'avoir que faire des querelles intestinales du pays, mais il était toujours plus prudent de mentir.

    - Stonefolm, répliqua t-il d'un ton général.

    Avec d'autres tons, on aurait pu le surprendre à mentir, mais étant bon comédien, il avait prit le ton le plus approprié. Comme si cette question l'importait peu à lui aussi. Puis il baissa lentement les yeux et accrocha le regard de la jeune femme. Il aurait voulu lui dire qu'elle était une proie facile, pour quiconque voulait atteindre le roi, mais c'est une autre question qui franchit ses lèvres.

    - Et que fait la nièce du roi de Stonefolm, dans un coin si reculé de la forêt ? Vous pourriez vous tuer, en tombant ; ou tomber dans un piège.

    Au final, il s'était rattrapé, mais il n'avait pas du tout eu l'intention de savoir pourquoi elle était là. Sa nature l'avait-elle floué ? Puis il songea que jouer les curieux sur ce pla, pouvait lui apporter une certaine confiance, surtout si elle lui livrait un secret, ou bien un fait quelconque. Il voulait se la mettre dans la poche, pour peut-être l'amener à Pallengad. Il n'avait pas encore de plan, mais cela viendrait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la douceur du soir, tel un ange..... [LIBRE]   Mar 26 Jan - 0:58

- Et que fait la nièce du roi de Stonefolm, dans un coin si reculé de la forêt ? Vous pourriez vous tuer, en tombant ; ou tomber dans un piège.

*Tu veux que je fasse quoi ici, bonzette peut-être...*

Bon c'est vrai que ce n'était pas évidant pour les gens de comprendre le pourquoi du comment...Elle était parce-qu'elle ne savait pas ou aller tout simplement. Etre ici était un moyen de fuir le monde qui l'entoure, toutes ces personnes qui vous font des ronds de jambes à longueur de journée dans l'espoir d'attirer les faveurs de la famille royale, ou même fuir un mariage parce-que l'on rêve d'une autre vie.

Jamais Rei, n'avait pensé ce faire tuer si elle se trouvait dans un coin reculé, elle savait se défendre malgré la protection rapproché qu'elle avait eu durant toute sa vie chez ses parents, maintenant elle ne pouvait compter que sur elle du moins elle ne voulait compter que sur elle.

"Ce que je fais ici? Bonne question mais qui ne vous avancera à rien, je fuis un mariage arrangé, banal pour une princesse me direz-vous quoique certaines le font sans rechigner ce qui n'est pas mon cas...J'aime la liberté..."


Elle le regarda dans les yeux, soutenant son regard de beau ténébreux. Il plaisait aux femmes, elle en aurait mis sa main à couper et surtout il s'amusait avec cela, pour un homme comme lui rien n'était difficile à obtenir...Enfin, elle trouvait son aigle plus intéressant. Mon dieu c'est une vrai obsession le direz-vous, il faut dire il est vrai que cet homme n'avait rien de repoussant et qu'il pouvait peut-être être aussi intéressant que son aigle, mais son comportement semblait bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la douceur du soir, tel un ange..... [LIBRE]   Mar 26 Jan - 19:54

    Apparemment, sa question dérangeait. Elle parut n'avoir jamais pensé à cette possibilité. Etait-ce par ce qu'il était assassin que ceci lui était directement venu ? Ou bien ce genre d'ambitions était-elle commune, quoi que secrète dans les coeurs des habitants ? Pouvoir profiter de la présence de la princesse, mais également pouvoir profiter de son rang. Souhaitait-il la tuer ? La question ne se posait pas ; il devait faire ce qui était le mieux pour son roi, sans se méprendre avec ses propres sentiments.

    Il fut surpris qu'elle lui réponde franchement ; et il mima une compassion feinte ; elle avait la vie dont rêvait de nombreux sujets, des pauvres mourraient chaque jour ; et elle arrivait à se plaindre ? Il retint un froncement de sourcils, et l'observa de nouveau. Elle semblait attirée par Baron - allons bon, il lui volait souvent la vedette. Quoi que ça ne le dérangeait pas. Les femmes de Pallengad l'avaient "essayé" durant un moment, mettant à l'épreuve ses sens masculins, mais il était resté froid ; conscient de sa beauté sans en prendre parti. Il ne faisait pas particulièrement d'effort pour être à la mode des nobles, il suivait juste ses envies.

    Il ne trouva rien à ajouter, et resta silencieux un moment ; il n'avait pas l'habitude de converser, surtout quand il s'agissait de discussions vaines et futiles comme aujourd'hui. Il leva lui aussi les yeux, et eut un sourire, sincère cette fois, qui illumina un peu son visage halé. Il aimait beaucoup voir le corps immaculé de Baron voler dans le ciel et planer, en criant sa joie de pouvoir voler. Il aurait aimé pouvoir faire pareil, mais il ne pouvait pas ; aussi ce genre de désir était aussi inutile que désagréable.

    - Vous pouvez voler avec lui.


    Il n'avait pas besoin d'ajouter quoi que ce soit, et sa voix avait été plus douce qu'il ne l'aurait voulu ; il ne se sentirait nullement vexé ; ici, il n'y avait nul besoin de se formaliser, et puis son envie de voler, son désir de liberté transpirait jusqu'ici , il lui jeta un regard mi-figue mi-raisin, entre amusement et curiosité. Il avait entendu parler du vol des êtres royaux de Stonefolm ; il voulait voir cela.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la douceur du soir, tel un ange..... [LIBRE]   Mar 26 Jan - 21:34

- Vous pouvez voler avec lui.

Il sentit dans son regard une sorte de curiosité, il n'avait jamais vu un humain voler? Il faut dire que cela ne court pas les rue, c'est vrai, mais il devait forcément avoir vu le roi de Stonefolm ou un des membre de sa famille au moins une fois, enfin bon elle haussa les épaules après ce combat de pensée dans sa tête. Ce Seiri n'était pas un grand bavard, cela ne dérangeait pas vraiment Rei mais bon c'était moins agréable...

Il l'invitait en quelque sorte à ce joindre au vol de celui qu'il considérait comme son ami. Qu'a cela ne tienne, il n'aurait pas besoin de lui dire deux fois, elle laissa alors tomber sa capeline sur le sol et déploya ses ailes d'un noir ébène, elles étaient quelques peu engourdis mais rien de bien, il suffisait de les secouer, elle battit un des ailes, histoire de se préparer, lança un dernier regard au jeune homme avant de s'envoler pour rejoindre l'aigle blanc.
Mon dieu que cela était agréable, elle rejoint vite Baron tournoyant avec lui, elle regarda vers le sol celui qui semblait s'ennuyer. Une idée germa dans son esprit, elle vola quelques minute zigzagan entre les arbres et leurs branches aux couleurs vermeilles.
Elle vint se poser derrière lui, lui tapota l'épaule tout en lui tendant une main amicale. Pourquoi ne pas essayer un vol et voir l'effet que cela peut procurer.

"Pourquoi ne pas essayer...."

Voler lui procurait un moyen d'oublier, cette vie qui était la sienne, Rei n'avait jamais rien demandé et on lui avait tout imposé. Voler était devenu un échappatoire auquel il était difficile de résister.

"On ne pense plus à rien et pourrez même oublier qui on est..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la douceur du soir, tel un ange..... [LIBRE]   Mar 26 Jan - 21:47

    Il l'observait avec le soin méticuleux d'un homme médecine découpant son patient. Des scalpels à la place des yeux, ces derniers aussi froid que du métal. Mais une étincelle de curiosité brillait ; et il ne put s'empêcher de hausser les sourcils en voyant les deux ailes d'un noir aussi sombre que la nuit se déployer avec une certaine majesté. Il eut du mal à le reconnaître, mais le spectacle n'était pas pour lui déplaire.

    Il leva les yeux et regarda Rei voler avec Baron ; l'oiseau semblait y prendre beaucoup de plaisir, mais ce n'était rien comparé à la joie qui se peignait sur le visage de la princesse. Durant un instant, il faillit oublier qu'il était son ennemi. Faillit ... Il secoua la tête, et sentit la présence dans son dos, avant qu'elle ne pose la main sur son épaule ; le geste avait quelque chose de solennel qui le fit se retourner lentement ; ses grands yeux étincelants plongèrent dans le regard de la demoiselle. L'offre était tentante. Ou du moins l'aurait été si il avait pu faire naître en lui un réel désir.

    - Je me vois mal porté par vous. Vous semblez frêle. Quand bien même vous pourriez, je me vois obligé de refuser votre offre. J'ai le vertige, inventa t-il sous une pulsion soudaine. Puis, dans un brusque excès de sociabilité, il continua sur sa lancée. Et je n'ai nul besoin d'oublier qui je suis. Vous, par contre, apparaissez comme désireuse de devenir aussi lire qu'un oiseau. Mais on n'échappe pas à la réalité en s'envolant.

    La dernière phase avait un double-sens. Il ne souhaitait pas oublier la réalité, et l'idée qu'elle puisse vouloir s'envoler pour oublier ses responsabilités lui parût lâche. Il détourna le regard, et descendit un peu plus loin, pour atteindre un versant moins boisé, une clairière où le soleil tapait moins fort. Il s'assit calmement dans l'herbe, et passa la main dans ses cheveux d'un air implacable. Il lui fallait trouver quoi faire. Baron se fit entendre, planant au dessus de lui. Mais Kyo l'ignora superbement ; il voulait pouvoir réfléchir calmement à la situation. Son côté assassin royal lui disait de la capturer ou de la tuer, mais en même temps, elle semblait innocente, et cela ferait peut-être du tord au roi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la douceur du soir, tel un ange..... [LIBRE]   Mar 26 Jan - 23:31

Tentant d'être amical, Rei ce voyait envoyé sur les roses et pas en douceur, voilà qu'il venait de réveiller la Rei impulsive...Comment osait-il? Voilà maintenant que la princesse désagréable venait de faire son apparition. Elle savait pourquoi maintenant, elle haïssait les hommes, ils pensaient trop avec leur tête et pas assez avec leur cœur. Elle le regarda partir s'allonger non loin de là dans un coin moins boisé, ignorant et assez fier de lui. Pauvre idiot....Rei fulminait, frêle?! En porcelaine aussi non...Tous les mêmes, ils sont vraiment tous pareils...

-Et je n'ai nul besoin d'oublier qui je suis. Vous, par contre, apparaissez comme désireuse de devenir aussi lire qu'un oiseau. Mais on n'échappe pas à la réalité en s'envolant.

La jeune femme s'approcha de lui, non pas verte de rage mais presque. Son regard gris aurait lancé des couteaux si cela avait été possible. Elle se planta devant lui et n'attendit pas longtemps pour lui dire c'est quatre vérités.

"Comme il est agréable de voir que vous la gente masculine, le sexe fort avait un tact qui est inexistant. J'essayais d'être sympathique et je me fais envoyer sur les roses comme si j'étais une pauvre idiote ce qui n'est pas encore le cas."

La voilà en colère, ou du moins véxé. Il ne savait rien ni de ce qu'elle pouvait ressentir. Elle voulait cette liberté parce-que toute sa vie a été dirigé dans les moindres détails, tout lui était dicté, jamais elle n'a pas pu jouer dehors sans avoir une horde de garde autour d'elle pour la protéger, est-ce une d'enfant? Non. Le fait de ce sentir quelqu'un d'autre lui permettait d'oublier son statut.

"On échappe à ce que l'on a envie du moment que l'on a la force de caractère. Tu ne veux pas voler soit mais je ne suis en aucun cas frêle...je ne suis pas une poupée en porcelaine que l'on manipule à sa guise..."


Elle s'était peut-être un peu emporté mais il était le seul à pouvoir s'en prendre plein la figure...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la douceur du soir, tel un ange..... [LIBRE]   Mar 26 Jan - 23:55

    Il s'était assis non loin de là, elle la princesse ne pouvait deviner que pour une fois, il ne se comportait pas comme l'ordure sans coeur habituelle ; sinon elle aurait déjà été réduite à ne plus devoir respirer. Quand il ouvrit les paupières, se fut parce qu'elle s'était plantée face à lui, visiblement mécontente, ce qui lui était totalement indifférent. Il la laissa libérer son venin et fulminer ; elle allait bientôt taper du pied, non ? Il lui lança un regard glacial.

    Il se redressa lentement, pour mieux lui faire sentir, à cette petite princesse, qu'il était sûrement à même de la réduire à l'état de porcelaine, mais c'est avec une vois douce, mais non moins dangereuse et froide, qu'il répliqua.

    - Comme ils doivent être doux, vos rêves, à vous qui avez assez de temps pour vous plaindre. Ho, mademoiselle veut être libre ? Vous ne sauriez même pas vous débrouillez une semaine sans vos gardes ni argent ; si vous deveniez aussi libre que vous le vouliez, vous seriez vite retrouvée la gorge tranchée dans une ruelle, princesse ou pas. Votre vie, aussi dure doit-elle vous paraître, est le paradis des bonnes gens : une vie assurée, à manger et un toit ; mais vous devez sûrement le dédaigner ; et vous aviez raison sur ce point : vous ne devez pas être de sang royla, pour dédaigner à ce point la pauvreté du peuple, et faire vos caprices de gamine.


    Il l'observa encore un instant, inspirant lentement ; certes c'était une princesse, mais qu'est-ce qu'il en avait à faire ? Ca devait être la première fois qu'on lui causait comme ça, à celle-là. Il avait vécu dans la pauvreté fut un temps, aussi il savait ce que c'était que la faim et le froid ; Rei devait avoir connu la fraîcheur d'un courant d'air sur son petit lainage, ou encore la faim d'après l'en-cas, précédent le souper. Il lâcha un "tss" méprisant, lui tourna le dos sans plus de formalités et siffla rageusement Baron, qui vint se poser docilement sur son poignet tendu, en voyant la hargne de son maître.

    Il n'allait ni la tuer, ni rien faire. Elle n'était pas une vraie princesse. Elle n'en avait pas le tempérament, ou plutôt si, justement ; elle devait sûrement être capricieuse et entêtée, comme un animal mal dressé. Il poussa un grognement sourd, comme pour signifier son agacement à Baron, et imposa un regard lourd à l'oiseau qui se tut, calmement.

    Etre mariée alors que l'on est pas amoureuse, mais quel calvaire, vraiment ! songea t-il avec amertume. Il connaissait des dizaines de femmes, pauvres, qui se marieraient bien volontiers à n'importe quel homme à peu près gentil, qui pourrait ramener de quoi manger à la maison, si tant est qu'elle avait une maison. Dans la vie, on avait pas toujours ce qu'on voulait, voilà la triste réalié telle qu'elle était.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la douceur du soir, tel un ange..... [LIBRE]   Mer 27 Jan - 0:27

Il est vrai que peu de personne avait eu le culot de parler sur ce ton à la jeune princesse. Rei est une jeune femme aux multiples facettes, impulsive et douce, sarcastique pleine de grâce... Elle était une princesse certes mais une princesse qui avait passé sa vie dans une prison, ce n'est pas rendre service à son enfant que de faire de lui une poupée soit disant choyé mais qui en fait sans le savoir se retrouve à vivre dans un monde ou le moindre geste est soit disant dangereux. Elle avait été surprotégé certes mais ayant une incroyable force de caractère elle avait appris à ce débrouiller seule. Lui avait l'air de dire qu'elle était une enfant gâtée, il était vraiment insupportable comme tous il voyait que les bon côtés de la royauté et non les mauvais...

"Je donnerais ma place à celui qui la veut....Je ne dis pas que je suis la plus malheureuse dans ce bas monde! Oh non, loin de là! Mais ma vie n'est si douce et si doré....épouser un homme que l'on ne connait simplement pour engendrer une descendance...voilà ma fonction, j'ai été créer pour devenir la génitrice d'un prince capable des pires violences....Je rêve d'une autre vie, être le vagin royale ne m'intéresse pas..."

Oh oui, elle était remonté contre lui qui croyait défendre la veuve et l'orphelin, il avait raison, c'était un malheureux et elle une capricieuse. Jamais personne ne comprend que la royauté provoque une overdose. Rei si elle avait pu aurait aidé le peuple mais les sorties lui était interdites et donc elle n'avait eu aucuns moyens de connaitre le peuple...

"J'aurais aimé me mêler au peuple mais c'est une chose qui m'était interdite, étant la seule enfant du couple royale, on craignait pour ma vie si soit disant précieuse au point de m'interdire de connaitre le peuple que je serais un jour amené à diriger. Alors OUI je suis princesse, OUI je hais mon titre mais NON je ne suis pas capricieuse et NON je ne suis pas une gamine qui ne fait que pleurnicher, je revendique mes droits de libertés."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la douceur du soir, tel un ange..... [LIBRE]   Mer 27 Jan - 0:42

    Il ne s'était pas attendu à ce qu'elle réplique, et encore une fois, elle sembla lâcher son venin, sauf que cette fois au moins, elle tenait de bons arguments. Une princesse dans une prison dorée, quoi de plus habituel ? Il vit Baron se dandiner sur ses serres, creusant dans son poignet des sillons de sang ; mais il n'y prit pas garde, tandis que par habitude, il emmurait coeur dans sa propre prison de pierre ; loin de l'émouvoir, la princesse l'agaçait.

    Quand elle eut fini, il se retourna, de nouveau lentement, mais il avait perdu l'air de colère qu'il aurait pu avoir. Il baissa son bras, et l'aigle remonta jusqu'à son épaule, pour former un contraste saisissant avec sa peau brune.

    - Votre diatribe est finie ? Vous avez finie de vous épanchez ? Malheureuse que vous êtes, vous aviez donc les meilleures intentions du monde ! Mais l'enfer est pavé de bonnes intentions. Ce n'était pas vous qui disiez que l'on arrive à ce que l'on désire, si on s'y met réellement, si l'on a assez de caractère ? Apparemment, vous en avez assez pour aller vous amuser voler, mais pour aider le peuple, ça non ? Je ne dénigre pas le statut royal. Certains rois sont bons, d'autres mauvais. Et d'autres sont au-dessus de tout cela. Certains rois gouvernent réellement pour leur pays, pour pouvoir servir les gens qui sont en-dessous de lui.

    Il n'avait nullement besoin de préciser de qui il parlait - en son fort intérieur, son roi à lui venait d'apparaître, et il eut un bref demi-sourire, fendant son visage froid d'un air joyeux, qui dura quelques secondes à peine.

    - Vous détestez votre rang ? Grand bien vous en fasse, allez-y ! Faites-vous donc paysanne ! Allez cultiver la terre, avec vos mains douces, qui n'ont connues que l'eau chaude et le savon parfumé. Vous vous plaignez d'être la pouliche royale ? Nourrie et logée, je vois des situations bien pires. Allez donc parler aux femmes qui se font égorger dans les ruelles sombres, aux hommes qui se font dépouiller et qui rentrent chez eux bredouille, en sachant que leurs gosses mourront bientôt de faim. Vous revendiquez des droits ! Quelle plaisanterie. Les paysans peuvent-ils revendiquer leur droit, quand des innocents se font abattre ou emprisonner ? Les droits sont là pour arranger les nobles, ne me parlez pas d'égalité ni de droits.

    Sa voix, froide et tranchante comme une lame, s'enfonça lentement dans l'air autour d'eux, comme pour mieux porter atteinte.

    - Vous, si intelligente, devriez être assez consciente que vous êtes ici en danger. Quiconque pourrait vous tuer ; même moi. Vous devriez peut-être avoir peur, au lieu de monter sur vos grands chevaux.

    En disant cela, il brandit le bras pour faire s'envoler Baron, et dégaina en même temps son poignard, révélant par dessous sa veste l'uniforme de Pallengad. Il lui lança un regard lourd de sous-entendus ; il en avait assez de tailler la bavette, tout cela ce n'était que des ronds de jambe inutiles. Mais alors qu'il se décidait enfin pour la tuer - elle l'avait décidément énervé, en ce jour qui aurait dû être de repos - quand Baron se reposa sur son poignet, comme pour stopper son geste. L'assassin se stoppa sans bruit, immobile comme une statue, prêt à bondir. Allons bon, Baron s'était entichée de cette pimbêche à ailes ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la douceur du soir, tel un ange..... [LIBRE]   Mer 27 Jan - 1:07

Il prêche le bien et l'aide à son prochain tout en faisant ressortir chez elle des côtés qui n'existaient pas. Ce n'est pas elle qui choisissait mais les autres qui le faisaient pour elle. Mais elle avait décider de changer cela en partant de chez elle. La jeune princesse bondit en arrière en voyant le poignard mais aussi l'uniforme.
Alors c'était cela, il était de Pallengad. Rei ne connaissait pas vraiment l'histoire d'Eldenia mais en savait suffisamment pour reconnaitre les ennemis jurés de son oncle.

"Bravo, je vois que certaines personnes ne sont pas mieux que moi. On prêche la justice mais on tue les gens...C'est digne..."


Elle souffla un bon coup et s'avança vers lui sans hésitation, elle prit son bras et l'obligea à mettre le poignard sur sa gorge de façon à laisser une légère blessure superficielle.

"Allez, puisque c'est ce que tu as attends, me tuer non? Ton roi sera heureux...Une princesse de Stonefolm qu'elle honneur..."

Elle lança un regard vers l'aigle, se recula de cette homme menteur et assassin de surcroit, il l'a faisait devenir folle. Rei déploya ses ailes s'envola avec rapidité pris sa capeline au passage, alla se poser un peu plus loin et se retourna vers lui le regard noir. Que cherchait-il à la fin.

"Pourquoi ne pas me tuer?"

Elle n'avait pas remarqué que l'oiseau avait stoppé son maitre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la douceur du soir, tel un ange..... [LIBRE]   Mer 27 Jan - 1:17

    Elle était dingue ? Quoi que, il avait déjà vu des hommes se jeter sur la mort qu'il pouvait leur offrir. Il observa l'entaille se former au bas de la gorge, et quelques gouttes de sang couler sur sa peau claire ; il prit un masque comme visage, son expression devint aussi inexpressive qu'une statue. Il ignora la remarque de la jeune femme : il obéissait aux ordres, et puis, il aimait cela. Tuer était une chose qu'il avait apprit à apprécier, comme d'autres apprécient la musique. Et puis, il tuait pour la justice du roi, pour le bien du peuple; mais expliquer ça à cette gamine ne résoudrait rien.

    Il la laissa reculer et baissa son arme tandis qu'elle s'enfuyait - du moins le cru t-il car elle se posa plus loin, et l'invectiva de nouveau. Souhaitait-elle réellement le voir en colère ?! Baron s'ébroua, ébouriffant ses plumes ; Kyo l'ignora. Cet impudent d'oiseau en avait assez fait comme cela.

    Il resta silencieux quelques instants, comme si il jaugeait en combien de temps il pourrait l'atteindre ; deux bonds, le temps qu'elle réagisse, et il pourrait la tuer. Il était aussi souple, rapide et agile qu'un félin, et cela il le savait sans se vanter. Il continua de l'observer, de ce regard si impénétrable qu'il en devient gênant pour ceux qu'il observe.

    - Ce n'était pas dans mes plans. Tu es un caillot sur la route, reste à savoir si je poursuis le programme, ou si je sors de la voie pour en retirer le gêneur. Je pourrais en prendre l'initiative, mais ... Un ennemi qui nous doit la vie sera toujours plus faible que si on le tue. Si je te laisse en vie, tu serais la pire des ingrates de ne pas me devoir quelque chose. Trêve de plaisanteries. Tu dois la vie à Baron. Si mon oiseau ne semblait pas t'apprécier autant, tu serais déjà morte.

    Le ton négligeant montrait qu'il était sincère, et que cela ne l'aurait guère dérangé, mais au fond de lui, il sut que si il avait du la tuer, il aurait ... non pas été gêné, mais que cela l'aurait assez effleuré, pour le changer de ses habitudes. Allons bon, le voilà qui mollissait !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la douceur du soir, tel un ange..... [LIBRE]   Mer 27 Jan - 2:10

Alors comme ça l'oiseau l'aimait bien et c'est à lui qu'elle devait la vie, Rei le regarda avec chaleur, car oui elle pouvait être détestable mais au fond elle était très douce. La jeune princesse réfléchit un moment avant de comprendre tout ce qui venait de se passer. Il était de Pallengad, il avait voulu la tuer mais ne l'avait pas fait. Donc tout allez pour le mieux, du moins pour l'instant. Il est vrai qu'elle l'avait provoqué mais en aucuns cas elle ne voulait lui faire d'excuse, il avait été blessant et même complètement fou et elle aussi.

Elle regarda autour d'elle, des plumes noires étaient tombées sur le sol, un petit vent se leva, les laissant s'envoler au grès du temps. Que faire maintenant, la situation était assez bizarre, ils étaient planté au milieu d'une forêt magnifique sur le point de s’entretuer quoi de plus normal me direz-vous avec une ironie certaine.

« Bon écoute, je ne suis pas de Stonefolm mais d’un pays lointain, vos histoires de batailles éternelles ne m’intéresse pas le moins du monde et surtout je ne vois pourquoi on devrait continuer de se battre alors que je n’y vois aucunes raisons. »

Elle se rapprocha lentement de lui, tendit une main en guise de « paix ». Rei regarda Baron tout en lui faisait un clin d’œil. Il était attachant cet oiseau là.

«Je te propose une trêve… »


La jeune femme à peine arrivé ici avait trouvait le moyen de se battre autant tenter de revenir à des relations adultes et raisonnables même si il était de Pallengad qu’elle différence pour elle une étrangère.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la douceur du soir, tel un ange..... [LIBRE]   Jeu 28 Jan - 17:17

    Le regard qu'elle lança à Baron lui déplut ; un sursaut de jalousie sûrement. Il eut un haussement d'épaule imperceptible, comme pour donner à Baron une raison de s'envoler, mais ce dernier ne s'accrocha que plus fort à son épaule. L'assassin abandonna momentanément et observa la princesse posée au sol ; les plumes qu'elle avait fait tomber s'envolèrent doucement.

    Il l'écouta, un peu indifférent ; aucune raison, vraiment ? Il en voyait des dizaines, lui ! La première étant qu'elle était de la famille royale ennemie à celle de son royaume, mais ça, elle n'avait pas l'air de s'en soucier. Elle était son ennemie, qu'elle soit originaire de Stonefolm ou pas. Et ca il en était sûr. Alors pourquoi se laissait-il conduire par l'instinct de ce stupide piaf immaculé ?! Il soupira tout bas et observa la main tendue face à lui. Il hésita : combien de fois avait-il tué d'une simple poignée de main enduite de poison ? Il lui lança un regard et tendit sa propre main, mais ne la serra pas, ne faisant qu'effleurer la main de la jeune femme. Cela suffirait. Il lui lança un coup d'oeil agacé, face aux propos idylliques qu'elle tenait.

    - Une trêve ? Vraiment ? répliqua t-il doucement.

    Puis, il haussa les épaules. Il ne tenait plus à parler. Il en avait marre de cette situation. Cela l'agaçait au plus haut point, il n'avait pas l'impression d'avancer, et au contraire il lui paraissait être une perte de temps. Il siffla pour faire venir son cheval, qui arriva au pas d'un air tranquille. L'oiseau alla se percher sur le pommeau de la selle.

    - Je suppose que vous allez rester ici pour ne pas avoir à retourner auprès de votre futur époux ? demanda t-il plus pour l'agacer qu'autre chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la douceur du soir, tel un ange..... [LIBRE]   Jeu 28 Jan - 21:53

- Je suppose que vous allez rester ici pour ne pas avoir à retourner auprès de votre futur époux ?

Autant son aigle lui était sympathique, autant lui il l'énervait au plus au point. Mon dieu que les hommes sont infernaux. Ils comprennent ce qu'ils ont envi de comprendre et sont d'un machisme sans égal. Bon il est vrai qu'ils avaient des raisons pour ce quereller mais Rei en avait assez....
Il était certains qu'elle resterait vivre ici, il faudrait que celui qui lui est promis vienne ici la chercher et encore il faudrait qu'il la traine par la peau des fesses pour la faire rentrer au royaume. Reparler de cela montrer que la trève proposé ne l'intéressé que brièvement. Idiot...
La jeune princesse croisa les bras sous sa poitrine et le regard de manière assez culotté...

"Comme vous l'avez si bien dit je ne veux pas être la pouliche royale d'un homme qui ne m'aime pas et qui de surcroit est un imbécile finis...il devra venir me chercher et encore je préfère vivre comme une pauvresse..."

Elle le regarda siffler son cheval qui arriva bien tranquillement, l'aigle se posa sur le pommeau, elle en déduit qu'il voulait partir et bien soit qu'il s'en aille...Rei détourna le regard, oui cet homme l'agacé et cela était peu dire. Alors pourquoi, elle continuait de lui parler....

"Vous partez bien vite, je vous ennuis peut-être avec mes réflexions de petite princesse capricieuse?"

Rei ne pouvait s'empêcher de le chercher...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Dans la douceur du soir, tel un ange..... [LIBRE]   Ven 29 Jan - 0:11

    Il sentait le regard de la princesse dans son dos, c'était comme si cela le brûlait. Mais il l'ignora superbement, cherchant juste à ne plus avoir à parler ; mais il ne savait pourquoi, la taquinait semblait être un exutoire bien agréable, lui qui d'habitude devait se contenter de la salle des combats et de ses victimes. Et le caractère si volatile de la jeune femme était amusant, il attendait ses réponses avec l'impatience d'un serpent prêt à mordre.

    Il ne répondit rien à sa tirade. Qu'elle fasse ce qu'elle veut , si ça l'intéressait de mourir de faim ici, grand bien lui en fasse, il savait qu'en lui faisant ce genre de réflexion, cela ne ferait qu'engendrer une conversation de plus.

    Alors qu'il vérifiait les sangles de son étalon, la remarque le fit sourire, et sans se retourner, il répliqua.

    - Peut-être bien, oui. Je ne vous propose pas de vous déposer quelque part.

    Il caressa du bout de l'index son aigle, et flatta l'encolure du cheval qui s'ébroua sans bruit, et frappa sa cuisse de sa queue, pour chasser les mouches. L'assassin retira sa veste, car le fond de l'air s'était réchauffer, il s'étira puis se tourna vers la princesse.

    - Je n'ai guère l'habitude de parlementer autant. Au bout de quelques phrases, soit je m'en vais sans laisser de trace, soit j'ai ...

    Il se tut, réalisant qu'il allait parler de son métier d'assassin royal ; il se reprit donc vivement.

    - Vous devriez faire attention aux bêtes, dans le coin il paraît que certains ours se sont attaqués à des demoiselles dans votre genre. Mais je suis sure que vous auriez un gout ... Amer. Et courageuse comme vous l'êtes, vous n'aurez qu'à leur expliquer votre situation, ils devraient compatir.


    L'aigle poussa un cri perçant et s'envola de nouveau ; l'assassin monta en selle, puis lança un long regard à Rei.

    - Je ne me dirai pas enchanté de vous avoir connu, bien que je sois un bon menteur, pareille couleuvre ne saurait passer. Au plaisir de ne jamais vous recroiser, ma Dame.

    Les mots avaient été prononcée avec beaucoup d'ironie. Il resta planté là pour l'observer avec un demi-sourire amusé et agaçant, puis fit volte face et s'éloigna doucement, certain qu'elle chercherait à avoir le dernier mot - et certain qu'il ne le lui laisserait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dans la douceur du soir, tel un ange..... [LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans la douceur du soir, tel un ange..... [LIBRE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [#6] Au cœur des îles, dans la douceur de la lune. [Terminé]
» La Halte avant un voyage ardent
» sentir le grain de ta peau dans la lueur du soir - sydill
» 1- Descriptif complet
» Recption pour le baptême de Savannah [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldenia Sekai ♔ :: Chemins et Nature :: Forêt du Phoenix-
Sauter vers: