RPG ~ Manga Médiéval-Fantastique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand ange et démon se côtoient . {Pv Hana

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Quand ange et démon se côtoient . {Pv Hana   Sam 16 Jan - 19:15

La nuit est la période de temps qui s'écoule entre le coucher et le lever du soleil.Malheuresement elle ne dur que peu de temps , du moins un temps bien insuffisant pour moi . La nuit je l'aimais tant . Pourquoi ? Ô c'est bien simple croyez moi . Si bien qu'une fois de plus je me retrouvais assid sur l'un des nombreux bancs accomplit des jardins de Stonefolm . Une fois de plus je contemplais ,placide et impassible la lune cet astre objet de nombreuses interrogations humaine . Personellement je ne comprenais pas vraiment pourquoi cet astre sucitait tant controverse . Ce serait une ineptie monstrueuse de dire que la Lune n'était pas fascinante mais de là à en faire le sujet d'un débat argumenté je trouvais cela fortement abusif . Je me passa alors ma main dans mon épaisse chevelure . Je ne pu retenir un soufflement tapageur étant la preuve même de ma désaprobation envers ce genre d'opignon , d'intérrogation . Grand nombre de chose était bien plus fascinante que cette Lune et pourtant la plupart de ses phénomène passaient inaperçu . Personellement peu m'importais mais ce qui m'exaspérais le plus était la débilité de l'Homme . Oui , le pire était que l'on disais qu'il était la création de Dieu , l'apogé de mère nature ... Ce n'était que foutaise , niaiserie , ineptie .L'homme était tout sauf quelque chose de complet , de finit . La nature humaine se résumait en deux mot pour moi : arriéré et ingénu . Ils croyaient tout ce qu'on leur montrer en apparence mais ne voyaient le réel sens caché des choses . Ce qui d'ailleurs ne me dérange point , loin de là . C'était même le contraire plus ils se fiaient aux apparences mieux je les bernaient .Bien que je n'ai nullement besoin de leur niaiserie naturelle pour les poignarder dans le dos .

Pendant mon échappé au grés de mes pensées , le temps avait un tant soit peu changé . La brise plutôt agréable de début de nuit avait laissé place à une vent froid qui fouetter à présent mon visage rougis par la basse température .Mon regard toujours aussi sadique et haineux qu'a son habitude abandonna la vue de la Lune et ses compagnons d'infortune pour venir se reporté sur les environs . Comme je m'y attendais il y avait personne . Tant mieux pour moi . J'avais une sainte horreur de l'agitation , du brouhaha que faisait les gens vivant plus ou moins à mes cotés .Oui car il faut savoir qu'en plus d'être niais et inutile ils étaient tapageur . D'ailleurs je me demandais même comment l'on pouvait me considérais en tant qu'Homme ? . C'est vrai j'étais tout sauf humain . La moindre parcelle de mon corps est possédé par l'esprit démoniaque m'habitant . Mais qu'importais en l'instant . D'un pas légèrement préssé je traversais donc les jardins envahit par des fleurs atrocément laides . C'était étonnant que le Roi laisse des jardiniers de bas étage sacager ainsi les royaux parre-terre de Stonefolm . Enfin , disons que cela ne regardais pas vraiment si cela plaisait à sa majesté ...Je jeta un regard détaché aux alentours juste l'histoire de ne pas me retrouver nez à nez avec un de ses abrutis de garde qui m'inportunais plus que tout au monde . J'ouvris donc l'une des petite porte arrière de chaine du chateau avec une grande délicatesse et m'engouffra à l'intérieur . Je m'interrompis quelques secondes histoire d'écouter si il y avait quelqu'un aux environ . La vie m'avais apprit à être extrêmement prudent , à toujours être aux aguets afin que de proie je passe à prédateur . Un prédateur ce que j'étais au quotidien présentemment .

Je m'engagea alors dans un long couloir , oui l'un de ceux ornait de tout est n'importe quoi . Ce n'importe quoi que la plupart des gens nomme art . Pour moi l'art n'est qu'un tissu de sottise comblé de l'abrutisme humain . Mon regard vint s'heurté à l'une de ses laideur . Une toile de souillé ... une de plus . Je marmona de ma voix froide et agressive quelque mot d'injure en poursuivant mon chemin .Je n'avais aucune idée de l'heure qu'il était mais l'une des chose dont j'étais certain était qu'une fois encore le sommeil ne semblait pas vouloir m'accorder de son temps car la fatigue ne me gagner pas . A travers l'une des haute fenêtre parsemant le couloir l'on appercevait le ciel encore étoilé bien que le ciel soit un peu plus claire qu'auparavant . L'heure devait être plus avancé que je le pensais visiblement . AU bout d'une bonne dizaine j'arriva enfin devant la porte de mes appartements . J'ouvris à la volé la porte de ma chambre et y pénétra . Je savais avec pertinence que je ne dormirais pas cette nuit ou plutôt ce qui rester de cette nuit mais je pouvais toujours essayer . Je me laissa tomber mollement dans ce tas de couverture appelé lit et m'y étenda . Mes paupières close , mon corps parraissant presque inerte . J'attendais mais d'un naturel peu patient pour ce genre de broutilles je me releva rapidement . Je n'allais pas rester là , ici , avec pour seule occupation réfléchir . Raisoner , méditer pourquoi pas ... Je le faisais au quotidien certes mais jamais assez . Si bien que je décida de me trouver un endroit agréable où je serais seul et pas trop loin .

Je n'avais point d'idée particulière mais c'était évident que j'allais rester entre les mur du palais par pur fénéantise en partie . J'avais beau la répugnais il m'arrivait de temps à autre d'y céder involontairement . J'avais bien envie de me cloitré à la bibliotèque mais ce lieu n'ai jamais peu fréquenter longtemps . Les jardins ? Non je les répugnaient ... Il ne restait plus que les bains . De plus à cette heure - ci il était fort possible qu'il y ait peu de gens voir même personne . Etant donné que je ne savais pas vraiment l'heure qu'il était , j'allais surement aux bains . Je repartit rapidement de ma chambre , finalement j'y avait été pendant une demi heure tout au plus . De mon allure élégante mais se faisant un tantinet préssé je traversais de nouveau les couloirs mais cette fois avec un "but" s'y j'ose nommé cette envie ainsi, précis . J'arriva alors devant un escalier de marbre menant au bain . Je le descendit laissant alors ma main caresser la rampe , j'ouvris la porte menant au bain "masculin" et devant moi se dressa le luxe des bains . C'était un endroit plutôt agréable et calme surtout à cette heure - ci .Mon regard parcoura le lieu .Personne ,c'était parfait .Je m'approcha alors de la baignoire de forme circulaire .Quelques minutes passèrent et j'étais dans mon bains , les paupières closes savourant le silence du silence ... (xD) Lentement , je pencha ma tête dans l'eau afin qu'elle soir entièrement submergé . Je le fit de multiples fois , pourquoi ? C'était une bonne question .

Je pensais pourvoir goutté au délicat met qu'étais le silence continuel pendant un bon bain chaud mais de toute évidence ce n'était qu'un désir que je caressais . Et oui , car un grincement celui de la porte en particulier se fit ouïr . Je dégna tourner la tête pensant que c'était ... quelqu'un sans importance qui allais fuir lorsqu'il me reconnaissait mais eput-être pas qui sais .
Revenir en haut Aller en bas
Hana Inokuma
Nanouche • absolute master of the world !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 625
Age : 24
PUF/pseudo : Cinderella
Localisation de votre perso : Dans les bras de celui qui prendra mon coeur...
Petite Phrase : A flower among the flowers of a garden...

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Quand ange et démon se côtoient . {Pv Hana   Sam 16 Jan - 21:21

    Me too, I would like my « happy end »...

    Accoudée au rebord de son haut balcon, Hana était pensive et scrutait l’horizon comme si elle était à la recherche de réponses, mais à quelles questions ? Elle en avait trop. Beaucoup trop pour y mettre un ordre. Ses pensées étaient plus que chaotiques ces derniers temps. Plus rien n’avait de véritable sens. Plus rien n’avait d’ordre logique. Comme si son esprit prenait soudain trop d’ampleur et cherchait à se libérer de cette enveloppe charnelle qui n’était faite que pour poser des limites physiques au psychique. La jeune fille était restée ainsi toute la soirée ne trouvant pas le sommeille et quand la nuit avait peu à peu prit sa place dans le ciel, sentant la douce brise se rafraichir, elle préféra retourner à l’intérieur de sa chambre. N’ayant allumé qu’une unique chandelle, il y faisait très sombre. Les ombres s’étaient agrandit, la pénombre se faisait plus menaçante, plus profonde. De ses prunelles azurées, l’ange aux ailes ébènes ne distinguait plus que de vagues formes. Elle n’aimait pas se retrouver dans un lieu aussi sombre, cela l’effrayait. Quoi de plus normal pour une enfant élevée dans la crainte permanente de l’ennemi ? Dans cette épaisse obscurité, même s'il ne s’agissait que de ses appartements, elle craignait toujours qu’un loup la guète dans le secret, attendant le moment propice pour se montrer et surprendre sa proie, elle. N’aimant pas les inquiétantes visions que son esprit lui montrait, Hana se dirigea à l’extérieur de sa chambre pour finalement se retrouver dans un long couloir au sol tapissé. Là, c’était tout une rangée de chandelles qui luisaient dans le noir. La princesse à la chevelure dorée y déambula un bon moment, avançant aveuglément et sans but. Elle savait qu’à une heure si tardive, il était fort peu probable qu’elle croise âme qui vive. C’était une chance parce que ces temps-ci, la fillette n’avait pas le cœur à tenir un discours fait de manières et d’hypocrisies. La cour, l’Etiquette. Tant de choses à respecter, tant de règles auxquelles se plier. Que du superficielle sans le moindre intérêt d’après elle. Un sourire peu cacher tellement de pensées… Un sourire charmeur, un sourire trompeur, un sourire… manipulateur. Le sourire du loup, le sourire du diable. Un parfait masque quand on sait en faire usage. C’est sans doute pour cela qu’Hana n’aimait pas la compagnie de la plupart des nobles. Certes certains étaient différents mais ils étaient si peu en comparaison… Les grâces du Roi, on se les attirait par des courbettes et des sourires mensongers. La tromperie et l’hypocrisie est une chose qui semblaient innées chez certains hommes. Mais au final, que gagnaient-ils vraiment à agir ainsi ? Certainement pas la confiance de leur entourage ni la sympathie sincère de la jeune princesse. Parfois, elle en venait même à regretter sa vie passée. Les servantes avaient au moins le mérite de la sincérité au détriment d’un titre. Un titre… Rien de plus qu’un allongement de nom. Ce n’est pas avec un titre qu’on gagne le respect et la reconnaissance des autres. Ce n’est pas avec des paroles vides qui brassent du vent qu’on agit. Les soldats, si on les comparait aux nobles pouvaient facilement être leur parfait opposé. Ils parlent moins et agissent plus. Ce n’est pas grâce à la noblesse si Stonefolm est devenu la cité prospère qu’elle est aujourd’hui. Cela, on le doit à tous les vaillants hommes qui ont donné leur vie pour leur royaume. C’est à eux que revient le véritable respect et tous les mérites. Hana en était persuadée et c’est pour cela que les courbettes qu’on lui faisait à longueur de journée avait tendance à l’agacer car au fond, la seule raison à cela, c’était le sang qui coulait dans ses veines, ce sang bleu. Quand elle n’était encore qu’une misérable servante aux yeux de tous, elle était traitée avec mépris et dégout. Bizarrement, cela avait totalement changé dès sa présentation en temps que princesse légitime. C’est là que le masque tombe et que la vérité apparait…

    Prise dans ses réflexions, Hana poussa un soupir. Décidément, elle avait beau voir tous ses désirs devenir réalité en une fraction de seconde, ce qu’elle voulait vraiment, elle ne l’aurait sans doute jamais. Un monde juste, un monde en paix avec lui-même. Non, cela était trop demander. Les Hommes en étaient parfaitement incapables. Leur nature profonde est si mauvaise qu’une entente générale en est rendue impossible… L’Homme est la seule espèce sur Terre qui passe sont temps à s’entre-tuer pour des histoires politiques absurdes et au nom de quelques morceaux de terre… Au fond, être femme dans ces conditions n’était pas tant une mauvaise chose. Hana n’avait pas à y prendre part. Elle pouvait y fermer les yeux et croire secrètement à une paix pour tous même si cela ne réglerait en rien ce « problème ». Au moins, il y en aurait une qui voulait continuer d’y croire contre toute raison… La violence engendre la violence qui finit par aboutir à la mort et à la destruction. Un monde ne peut prospérer dans ces conditions.

    La jeune fille en eut assez de cette obsession constante qu’elle avait pour tout ce mal qui l’entourait. Il fallait qu’elle décompresse, qu’elle pense à autre chose où qu’elle ne pense plus du tout pendant un certain temps… Alors elle releva les yeux pour porter un peu plus d’attention à son entourage. Ses pas l’avaient amené à un endroit où elle allait peu car trop fréquenté la journée. Les bains… Mais à cette heure avancée de la nuit, elle y serait tranquille. Oui, un délicieux contact avec son élément, avec l’eau. L’idée qui lui traversa l’esprit lui valu un sourire ravi qui vint se peindre sur son doux visage. Ainsi, elle était certaine de passer un moment agréable et paisible. Se perdre dans l’immensité de l’espace-temps et ne plus se soucier de rien. Elle y pénétra donc en ouvrant la haute porte massive de ce lieu qu’elle affectionnait tout particulièrement dans un long grincement qui se voulait presque sinistre. Elle y pénétra avançant à pas feutré et s’assura que personne d’autre ne s’y trouvait. A première vue, l’endroit était désert. Du moins, c’est ce qu’elle cru. Alors elle se dirigea vers les vestiaires pour femme et se mit dans son plus simple appareil. Elle déposa soigneusement ses affaires sur une étagère et prit une serviette afin de couvrir son corps dénudé. Hana ressorti finalement et se dirigea vers les bains… masculins (xD). Et oui… La jeune fille, peut être trop distraite en oublia de faire attention à ce « détail » pourtant si important. Poussant alors la porte qui se dressait devant elle, la princesse se dirigea vers le plus grand bain de forme circulaire où l’eau chaude l’attendait. Mais soudain, elle vit un visage s’y dessiner et elle fit un mouvement de recul qui trahissait nettement sa surprise à tel point qu’elle manqua de faire tomber sa serviette (xD). Par chance, ce ne fut pas le cas. Ses traits fins d’ordinaires si doux se crispèrent. En plus du faite de ne pas être seul contrairement à ce qu’elle pensait, c’était un homme, et pas n’importe lequel de surcroit… C’était lui, le conseiller du Roi, de son père. Connaissant sa réputation et voyant l’éternelle haine et la froideur qui se lisait dans son regard, c’était forcément lui. Mais enfin ! Que faisait-il ici ? A cette heure et surtout, dans les bains des femmes ! Ce n’est qu’à ce moment là que l’ange se retourna et vit l’inscription sur un des murs qui signalisait nettement que ce n’était pas lui mais elle qui avait fait fausse route… Un malaise la prit. En plus de s’être trompée de bain, elle se retrouvait nue face à un homme nu lui aussi… Quelle situation délicate et surtout gênante. Les pommettes de la fillette se teintèrent de rouge. Heureusement, il faisait assez sombre. Du moins, suffisamment pour ne pas le voir, enfin c’est ce qu’elle espérait.

    Ne sachant que faire ni que dire, Hana serra son poing gauche qui tenait le fin tissu qui dissimulait en parti son corps. Mais commençant à la naissance de sa poitrine et s’arrêtant juste au dessus de ses genoux, c’était déjà trop d’intimité révélée pour un homme n’était pas son amant. La gêne gagnait le corps de la fillette. Elle remarqua alors que son regard n’avait pu se détacher du sien jusqu’alors. Lui aussi, il était nu. Et à défaut d’avoir une serviette pour le cacher, l’eau ainsi que le bord du bain empêchait quiconque d'apercevoir sa plus grande intimité. La princesse détourna vite ses pupilles pour les perdre dans la pénombre. Il y a des fois comme celle-ci où elle donnerait absolument n’importe quoi pour disparaître. Presque tétaniser par le malaise de la situation, la jeune fille aurait bien voulu sortir en courant mais elle n’arrivait pas à bouger. Pourtant, il ne fallait pas qu’elle reste plantée là une éternité. Espérons de tout cœur que cet incident ne viendra pas aux oreilles de Kyoya sinon, elle en aurait de sérieuses retombées… C’était de sa faute si elle était trop étourdie. Et voilà maintenant qu’elle s’était mise dans de beaux draps… Il fallait y remédier et au plus vite avant que la situation ne dégénère plus que ça.

    « Je… Je suis désolée. » Fit-elle d’une petite voix hésitante. « Je… n’ai pas fait attention. Je me suis trompée... »

    En réalité, elle ne cherchait pas à se faire pardonner de son étourdissement honteux mais plutôt à atténuer le gène de la situation. Elle doutait que cet homme, quand à lui, soit prit du même malaise qu’elle. La situation était surtout au désavantage d’Hana…

_________________
    Chaque baiser est une fleur dont la racine est le coeur...



    Koori, mon ange gardien... :
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/fiches-de-personnages-f79/once-upon
 
Quand ange et démon se côtoient . {Pv Hana
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand le soleil illumine ton visage et que tu ressembles à une ange tombée du ciel
» Quand un ange perd ses ailes → Angel S. Sawyer [Terminé]
» Ange gardien
» Quand haiti pourra-t-elle exporter vers RD?
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldenia Sekai ♔ :: Royaume de Stonefolm :: Stonefolm :: Les Bains-
Sauter vers: