RPG ~ Manga Médiéval-Fantastique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ahead on your Way

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Ahead on your Way   Dim 10 Jan - 23:50

    Ahead on your Way ~


    La journée avait été d'une routine étouffante. Entraînement à l'épée, tour de garde, ronde habituelle... Ça rythmait un quotidien qui devenait presque trop monotone. Shiin, dont le rêve était de prendre la place du capitaine de l'armée de Stonefolm, ne désirait que prouver sa valeur pour arriver à ce grade. Il se disait que le meilleur moyen était encore d'être enrôlé sur un champ de batailles où il brillerait parmi ses confrères. Mais il saurait être patient, et il se pliera aux ordres jusqu'au moment venu, aussi humiliant que cela puisse être.

    Fort heureusement, son travail de soldat était fini pour aujourd'hui. C'était le soir, le soleil avait déjà entamé sa course descendante. Ses pas le menèrent en dehors de la ville forteresse, là où il avait l'habitude de se réfugier pour se retrouver seul. C'était un endroit habituellement calme, tant bien qu'il soit peu fréquenté. D'ailleurs pourquoi les gens ne s'intéressaient-ils point à ce lieu pourtant si attrayant ? Ils manquaient assurément quelque chose, mais c'était tant mieux pour le jeune Tayake qui n'en était que plus ravi. Au bout de quelques minutes, le haut des branches vermeilles d'un unique érable se dressait devant lui, pour finalement laisser apparaître l'arbre entier. L'éternel vent qui régnait en ces lieux fit virevolter ses cheveux d'un noir profond, tandis que les feuilles de l'érable dansaient elles aussi sur un fond de musique joué par la chute d'eau. C'était un "silence" apaisant.

    Shiin vint s'abriter sous les branches de l'arbre, tourné vers le paysage où s'étendait le royaume de Stonefolm, la main posée sur la garde de son épée rangée dans son fourreau. Ainsi debout au bord de la falaise, il oubliait sa routine pour être à nouveau empli de la fierté d'être aux ordres d'un si beau royaume, comme le fut son père avant lui. Il marchait actuellement sur les pas de ce dernier, toutefois il le surpasserait dans cette voie pour acquérir cette place qui lui ai dû. Ce n'était qu'une question de temps à présent.

    Ses yeux bleus ne décrochèrent pas de la vue qu'il avait en contrebas, jusqu'à ce qu'il ne ressenti une présence tout près de lui. Le bruit de la cascade, aussi agréable soit-il, dérangeait son ouïe, alors il n'avait rien entendu venir. D'instinct, il dégaina son épée de son fourreau sombre, la fit tourner autour de son poignet pour finalement la tenir fermement en main. S'il s'agissait d'un ennemi, Shiin ferait en sorte que son voyage s'arrête ici, et tant pis si pour cela il devait souiller ce lieu. Tandis que son regard fixait la route par laquelle il était venu, il apercevait une silhouette se dessiner au fur et à mesure que celle-ci avançait vers lui.

    ○ Une femme ? ○

    A première vue, elle semblait venir du même royaume que lui, et ainsi donc, elle ne constituait aucunement une menace pour lui. Sa main droite qui tenait son épée se relâcha légèrement de sorte à ce que la pointe de la lame toucha le sol. Shiin la fixait avec un air suspicieux sur le visage. Il l'avait déjà vu, mais où ? A Stonefolm, cela était certain, mais il avait oublié le reste. Alors il attendit qu'elle soit assez proche afin qu'elle puisse entendre sa question soutenue d'une grande arrogance dans une voix glaciale.

    • Qui es-tu ?



Dernière édition par Shiin Tayake le Lun 11 Jan - 23:40, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Hana Inokuma
Nanouche • absolute master of the world !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 625
Age : 24
PUF/pseudo : Cinderella
Localisation de votre perso : Dans les bras de celui qui prendra mon coeur...
Petite Phrase : A flower among the flowers of a garden...

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Ahead on your Way   Lun 11 Jan - 22:47

    [C'est un peu long, à croire que la tristesse m'inspire... Razz Boouh je peux plus utiliser mon blanc, on voit plus rien...]

    « Ta mère a quitté ce monde… »

    Ces paroles que la fillette avait entendues le matin même résonnaient toujours et inlassablement dans son esprit comme un écho lointain et éternel qui jamais ne cessera. Une blessure profonde venait de déchirer son cœur en deux. Une profonde plaie qui pourtant était insoupçonnée de l’extérieur or mis peut-être les larmes qui inondait le visage aux traits encore enfantin de la princesse et qui trahissait donc son chagrin insoutenable. Hana ne réalisait toujours pas cette réalité trop cruelle, trop soudaine pour être vraie. Elle devait être prisonnière d’un mauvais rêve ou d’une terrible illusion. C’était la seule explication possible à ce véritable cauchemar. Sa mère, l’une des personnes les plus importantes à ses yeux, ne pouvait pas être morte. Elle ne pouvait pas l’abandonner. Non ! Pas encore. Et pourtant… Pourtant l’ange sombre avait beau se répéter sans cesse que cela n’était que tissu de mensonge, elle l’avait vu. Elle l’avait vu ce corps inerte, ce corps sans vie, celui de Asa Inokuma. Ses yeux étaient fermés, son visage semblait si paisible même dans la mort. Mais le sang dans lequel baignait sa robe trahissait l’atrocité de ce qu’il c’était passé. C’était lui, cet homme, ce monstre ! Kenji Asukai, le monarque ennemi qui l’avait assassiné. Lui qui l’avait tant fait souffrir il n’y a pas si longtemps… Ce loup qui l’avait guetté dans l’obscurité de la nuit afin de mieux la surprendre au moment venu. Il avait réussi… Il l’avait prise au piège, il l’avait fait souffrir et en avait prit plaisir. Son sourire sadique restait gravé dans ses souvenirs. La nuit, il lui arrivait de le revoir dans son sommeil. Elle se réveillait en larme et le regard plein d’effroi comme si il l’obligeait à revivre ce moment où sa vie avait frôlé la mort… Et maintenant, ce même homme venait de lui arracher sa mère...

    Hana avait passé toute la journée enfermée dans sa chambre. Elle n’en était pas sorti, ni pour manger, ni pour quoi que se soit d’autre. La jeune fille aux cheveux d’or savait qu’étant donné son rang, il ne lui était pas permit de montrer ses sentiments aussi terribles soient-ils en public. Elle avait donc eut pour seule solution de réfugier dans le seul endroit qu’elle aimait vraiment au château. Le seul où elle se sentait vraiment en sécurité et où personne ne viendrait la tirer de son chagrin. Ses joues avaient été inondées de larmes. Son corps si frêle s’était mainte et mainte fois contracté pour évacuer ce mal sans nom qui la rongeait de l’intérieur. La princesse était tellement rongée par la tristesse de ce deuil qu’elle devait faire qu’elle n’était plus tout à fait consciente de ce qui se passait autour d’elle. Comme si physiquement elle était présente, mais mentalement absente… Loin, très loin. Loin de ce monde où seule la souffrance régit. Loin de la guerre, loin de la mort, loin de douleur causée par la perte d’un être cher…

    Le temps passe si vite quand la peine nous ronge… Le soir. C’était déjà le soir. Hana ne s’était pas aperçu que le ciel avait perdu son bleu azuré pour se paré de couleurs plus chaudes. Les ombres grandissaient peu à peu, et le calme se faisait au dehors. Le soleil déclinait lentement pour céder sa place à un astre tout aussi beau, la lune. Quelques rares étoiles commençaient à apparaître. On sentait la douce brise se rafraichir légèrement. Alors la princesse profita de cette tranquillité passagère pour s’adosser à son balcon afin de respirer l’air du soir. Cela lui fit du bien. Le vent, en faisait doucement onduler sa belle chevelure semblait lui murmurer quelques mots de réconfort à son oreille. L’ange aux ailes ébènes laissa s’échapper une larme qui s’écoula sur sa joue encore humide. Elle posa ses prunelles sur le ciel comme si elle cherchait du regard quelque chose qui prendrait la forme du visage de sa mère. Mais elle ne vit rien… Alors elle regagna silencieusement l’intérieur devenu sombre de sa chambre. Seule une chandelle éclairait l’ensemble. Hana en avait assez de rester entre ces quatre murs. Elle en avait assez de rester enfermer. La fillette avait besoin de se retrouver au calme au près de la nature. C’est là où elle trouverait le réconfort dont elle avait tant besoin. Ainsi, elle sorti hors de ses appartements royaux et se faufila à l’extérieur en prenant bien soin de ne croiser personne ce qui ne fut pas facile étant donné le nombre de nobles qui grouillent dans les couloirs afin de faire des courbettes au premier membre de la famille royal qu’ils aperçoivent. Mais par chance, ayant elle-même occupé autrefois la fonction de servante afin de cacher sa véritable identité, elle connaissait quelques passages « secrets ». Une fois rendu à en dehors du palais, elle passa près des écuries où il planait une forte odeur trahissant nettement la présence d’animaux. Elle hésita un instant à prendre son étalon avec elle mais préféra finalement marcher. Elle pourra ainsi laisser ses pas la guider où bon leur semble…

    Elle se mit donc en route s’éloignant peu à peu du château. Il ne formait plus qu’une ombre lointaine. Hana ne faisait pas vraiment attention au paysage qui défilait autour d’elle. Elle avançait la tête baissée. Son chagrin pesait toujours lourd sur ses épaules. La mine triste, sans doute quelques larmes continuaient de s’échapper. Finalement, quand la princesse daigna enfin relever son visage, elle reconnu ce lieu si paisible qu’elle aimait tant. C’était effectivement, l’endroit rêvé pour offrir ses larmes à la nuit. On pouvait déjà distinguer les hautes branches de l’érable solitaire et sans aucun doute centenaire qui se trouvait au bord d'un précipice bordé par une cascade. Ce lieu, à la nuit tombée devenait magique. En effet, il était réputé pour ses nombreuses lucioles qui venaient voleter ici et là comme des milliers de petites étoiles échouées sur Terre. Un des plus beaux spectacles de la nature… La jeune fille prévoyait d’y passer la nuit. Elle n’avait aucunement le cœur à retrouver les hauts murs du palais. La solitude, c’était peut-être la chose dont elle avait le plus besoin à cet instant. Quoi que… Un peu de compagnie ne lui serait pas désagréable pour autant. Cela pourrait lui changer les idées ou au contraire l’aider à se libérer de ce poids.

    Alors que les iris de la princesse redécouvrait ce lieu, elle cru apercevoir une silhouette au loin. Au début, elle pensait qu’il ne s’agissait que d’une ombre ou d’un mirage fruit de son imagination mais en se rapprochant, elle vit cette silhouette se détailler. Elle prit la forme d’un homme, d’un soldat si on se référait à l’arme qu’il venait de dégainer. Ces militaires… Toujours sur le qui vive. Mais après tout, c’était bien grâce à eux si Sonefolm existe toujours aujourd’hui. Hana eut un temps d’hésitation. Devait-elle continuer son chemin malgré cette rencontre inattendue ou rebrousser chemin et trouver refuge ailleurs ? Non. Elle continuait. L’ange préféra détourner légèrement son regard. Elle ne voulait pas qu’il lise la tristesse dans ses yeux. Mais arriverait-elle à retenir ses larmes suffisamment longtemps pour ne pas qu’elles s’échappent en sa présence ? Sans doute pas… L’ange était inconsolable et ses larmes étaient infinies. Tant pis…

    Hana se trouvait maintenant toute proche du soldat. Bien que l’eau de la cascade s’écoulait dans un brouhaha incessant, elle entendit les paroles qu’il prononça. Elles étaient étrangement froides, glaciales même et l’arrogance se sentait nettement. Alors il ignorait son identité ? La jeune fille s’en étonna presque mais après tout, les militaires n’en ont que faire de la royauté. La fillette était partagée entre le faite de lui avouer sa véritable identité et celui de se faire passer pour une « anonyme ». Sa vie passée la rattrapait bien vite… Mais pourquoi mentir alors qu’elle était enfin celle qu’elle avait toujours rêvé d’être au grand jour ? Son rang, il fallait l’assumer pleinement désormais. C’était son devoir. Alors quoi de mieux que de déployer ses ailes, symbole du sang royal qui coule dans ses veines ? Elle le fit donc. Ses ailes sombres « poussèrent » dans son dos et se déployèrent majestueusement tel un cygne au plumage ébène. Ses prunelles se reposèrent sur le jeune homme. En temps normal, elle aurait sans doute répondu avec le même affront et d’une voix plein de malice. Mais les choses étant ce qu’elles sont… Hana n’avait pas le cœur à cela.

    « Hana… Princesse de Stonefolm. » Fit-elle doucement à voix basse. « Je ne pensais pas trouver quelqu’un ici à cette heure… L’endroit est habituellement désert. » Reprit-elle en détournant de nouveau ses prunelles.
    Elle marqua un temps de pause pendant lequel elle laissa son regard s’égarer au loin puis continua : « C’est beau n’est-ce pas ? »

    Elle dit cela sur le même ton que ces premiers mots puis ferma quelques instants ses yeux comme pour refouler son chagrin qui revenait toujours plus fort à la charge ne voulant pas laisser un instant de répit à la fillette. Maintenant qu’elle s’était présentée, ses ailes n’avaient plus aucune raison de rester déployées. Alors Hana les rétractèrent complètement et elles disparurent. Puis elle reporta son regard sur le militaire et sur son arme qu’il tenait toujours de la main droite.


    « Vous pouvez rengainer votre épée. Je ne pense pas constituer une quelque menace. » Fit-elle en esquissant un sourire afin de masquer son mal. « Au faite, qui êtes-vous ? Votre visage m’est familier. »

    Et elle finit sur ces mots.


_________________
    Chaque baiser est une fleur dont la racine est le coeur...



    Koori, mon ange gardien... :
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/fiches-de-personnages-f79/once-upon
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ahead on your Way   Mar 12 Jan - 21:46

    [ Effectivement c'est long xD. Mais t'inquiète pas ça me convient ^^ ]

    Chacun des pas de la jeune femme la menèrent vers le soldat, qui se trouvait à présent beaucoup moins sur la défensive, si ce n'est de par ses paroles. Il demanda son identité, s'en suivit d'un insoutenable suspens auquel Shiin aurait bien aimé mettre fin tout de suite. Alors, sans que aucun mot ne soit prononcé, il remarqua avec stupéfaction des ailes de ténèbres se déployaient dans le dos de cet être qui lui avait pourtant semblait être un ange tombé des cieux. Elle avait les mêmes ailes que lui, la même noirceur... Cela ne pouvait être une coïncidence, et avant même qu'elle ne lui réponde, il se mordit déjà les lèvres de lui avoir poser telle question. Sa voix, douce mais emplie d'une tristesse infinie, lui révéla finalement son identité royale.
    Le premier réflexe qu'il eut fut de poser un genou à terre, ainsi que de baisser la tête en signe de référence, posant le poing fermé sur le manche de l'épée à même le sol. Il regretta ses précédentes paroles, et commença à s'en prendre à lui-même.

    « C’est beau n’est-ce pas ? »

    Cette même petite voix le sortit de son mal-être. Apparemment, elle ne lui en tenait pas rigueur, ce qui résultait d'un meilleur bien-être chez le jeune homme qui relâcha enfin sa respiration. Shiin leva finalement les yeux vers l'être angélique. Effectivement, c'était magnifique. Il ne savait pas si la belle parlait du paysage ou non, toutefois, ce qu'il qualifia ainsi était la beauté de celle qu'il avait face à lui. Puis, ses ailes disparurent aussi vite qu'elles étaient apparues.

    Lorsqu'elle lui suggéra de rengainer son épée, il obéit directement, et la rangea dans un frottement métallique. C'est vrai qu'elle ne constituait une menace, au contraire, après tout Shiin existait pour la protéger, elle mais aussi Stonefolm.
    Restant agenouillé ainsi face à elle, il remarqua ses lèvres s'étiraient sur son visage pâle plongé dans une expression d'infinie tristesse. Shiin se souvenait à présent des fois où il l'avait croisée dans les couloirs du château, mais il ne se rappelait pas de l'avoir vue une seule fois aussi désemparée. Quoiqu'il en soit, Hana se posait la même question que lui, et fit de même en la posant directement.

    • Mon nom est Shiin Tayake, princesse, répondit-il d'une voix cette fois dénuée d'arrogance, bien que quelque peu empreinte d'un ton froid. Je vous prie de bien vouloir accepter mes excuses, princesse, je ne voulais point me montrer impoli.

    Le jeune soldat marqua une pause, prenant une profonde inspiration pour se pousser à aborder la cause de son état. Il ne su pas trop comment y aller avec la fille de son roi, ainsi il adapta la manière détournée.

    • J'espère ne pas me montrer à nouveau ingrat à travers mes mots, mais c'est la première fois que je vous vois en dehors du château. Puis-je faire quelque chose ? Il marqua une nouvelle pause, pour reprendre d'une voix plus douce. Vous n'avez qu'à ordonner, princesse, et j'exécuterais.

    C'était manière de dire qu'il serait présent si c'est ce qu'elle désirait. Toujours un genou à terre, Shiin attendit la réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Hana Inokuma
Nanouche • absolute master of the world !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 625
Age : 24
PUF/pseudo : Cinderella
Localisation de votre perso : Dans les bras de celui qui prendra mon coeur...
Petite Phrase : A flower among the flowers of a garden...

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Ahead on your Way   Mer 13 Jan - 16:51

    Le soldat s’agenouilla devant la princesse, un genou à terre, l’épée au sol et une main dessus, cela en signe de révérence. Bien qu’Hana s’était habituée à une telle démonstration de respect envers elle, la fillette n’en restait pas moins quelque peu mal à l’aise du faite de sa vie antérieur. Autrefois, c’était elle qui les faisait ces inclinations. C’était elle à la place du jeune homme. Même si cela n’avait jamais était sincère et fait de plein cœur, elle avait su l’accepter et patienter dans l’ombre en attendant que Kyoya Matsuda, son père face d’elle la princesse légitime de Stonefolm aux yeux de tous. De ce faite, son malaise n’avait pas de raison d’être. Aussi, préféra-t-elle détourner quelques peu son regard pour éviter de croiser le sien en attendant que ce dernier réponde à sa question. Shiin Tayake, tel était son nom. Les affaires militaires n’avaient jamais concerné la jeune fille. C’était au roi et à son frère, le prince de s’en occuper. Elle n’avait donc que peu connaissance des hommes d’armes qui pourtant n’hésitaient pas à sacrifier leur vie pour protéger le royaume. Si le visage de celui-ci ne lui était pas inconnu c’était sans aucun doute parce qu’elle avait du l’apercevoir lors de ses entrainements quand elle observait discrètement du haut de son balcon ou qu’elle avait du le croiser dans les couloirs du château. Mais il lui avait pourtant semblé avoir déjà eut des échos au sujet de ce soldat. Si tel était le cas, c’était sans aucun doute que sa réputation au combat n’était plus à faire.

    Puis il s’excusa. Hana, à cet instant, reporta ses pupilles azurées sur le jeune homme toujours à terre. Effectivement, il n’avait pas adopté un ton « correct » pour s’adresser à un membre de la famille royale, mais après tout, il venait tout juste de l’apprendre. Alors pourquoi lui en vouloir ? Et de toute façon, l’ange sombre n’avait aucunement le cœur à en vouloir à qui que se soit or mis le meurtrier de sa mère. Tout le monde peut se tromper. L’erreur est humaine après tout…

    « Enchanté de faire votre connaissance. » fit-elle en lui adressant un nouveau sourire « mensonger » sachant la douleur toujours présente. « Je le sais alors oubliez ça voulez-vous ? Je ne vous en veux pas pour si peu… »

    Elle finit ses mots sur un ton si bas que cela s’apparentait à un murmure. Puis sentant que des larmes naissaient, la fillette ferma l’espace de quelques secondes ses yeux afin de les contenir et de refouler encore un peu plus son chagrin afin de le terrer au plus profond d’elle. C’était dur mais elle préférait s’obliger à attendre que la solitude l’emporte pour donner libre court à son mal intérieur. Autour d’elle, la pénombre se faisait plus pesante. La lune avait maintenant prit sa place dans la toison argentée. L’astre surplombait le royaume et l’enveloppait d’une lumière bleutée et mystérieuse. Cela était empreint à ressentir d’étranges sensations mais aucunement désagréables. Une belle nuit au ciel dégagé semblait s’annoncer et pourtant, l’orage n’était jamais bien loin. Un peu comme la mort qui guettait chacun d’entre nous concerné ou non par cette guerre…

    Hana écouta la voix du jeune homme qui venait briser le silence qui commençait à doucement s’installer. Ainsi, la princesse aux cheveux d’or ne se sentait pas seule. Le destin avait fait en sorte que ses pas le même à lui. C’était sans doute mieux ainsi. La solitude apporte peut-être du réconfort mais cela reste éphémère. Au fond, personne ne souhaite rester seul toute son existence et on ne peut souhaiter ça à personne. Que ça soit conscient ou pas, explicite ou implicite, on recherche tous de la compagnie. Nous sommes faits pour vivre ensemble, en harmonie ou non, cela appartient à chacun de choisir…

    La jeune fille ne réagit pas immédiatement quand le militaire finit de parler. Elle laissa involontairement un silence s’installer. Et pour cause, elle pensait… ou plutôt, elle se remémorait les rares moments ou elle avait réussi à échapper à l’attention de son père et à ceux des gardes pour se faufiler à l’extérieur du palais et parfois même du royaume. C’était pour cette raison que Shiin ne l’avait jamais vu auparavant en dehors des remparts de Stonefolm. Autrefois, sous sa fausse identité de servante, cela lui était plus aisé de voler quelques instants de liberté mais maintenant, tous étaient sur le qui-vive. Hana avait parfois le sentiment d’étouffer au palais. Elle se conformait aux règles de l’Etiquette mais n’était pas pour autant en accord avec. Mais ce choix ne lui appartenait pas. Être de « sang bleu » est à la fois un grand honneur auquel nombreux serait à vouloir y gouter mais aussi une lourde responsabilité que beaucoup répudierait.

    La dernière phrase que prononça le soldat sortit Hana de ses songes et lui fit reprendre contact avec la réalité. Il se dévouait à elle et peu importe ce qu’elle souhaitait, il l’exécuterait. L’ange aux ailes ébènes ne voulait pas que Shiin la voit par son rang mais par ce qu’elle est au fond. Alors pour lui montrer qu’à ses yeux, la frontière des classes hiérarchiques ne comptait pas, elle se baissa, s’accroupissant à son niveau et plongea ses iris dans les siens de mêmes couleurs.


    « D’abord je vous prie, relevez-vous. D’après moi, ce n’est pas à vous de vous agenouiller face à moi mais ça serait plutôt le contraire. »

    Après ces paroles quelques peut surprenante de la part d’une princesse, Hana posa ses prunelles sur l’eau de la cascade qui inlassablement s’écoulait.


    « Après tout, ce n’est pas moi qui risque ma vie sur un champ de bataille pour protéger celles des autres. Ce n’est pas moi qui regarde la mort en face et la défit. La peur, je l’ai connu et je là connais. Mais vous, vous n’avez pas le droit de défaillir quand elle vous tient. Alors, que mes propos vous semble anormal ou non, permettez-moi de vous dire que le respect, vous le méritez bien plus que moi. »

    Elle parlait avec calme et sa voix était douce. On buvait ses paroles comme la plus délectable des boissons. Hana avait conscience de ses paroles et les assumait pleinement. Malheureusement, elle savait que son père n’aurait sans doute pas été du même avis. C’était plutôt de sa mère que lui venait ce point de vue et de la prise de conscience que sa vie d’hantant lui avait fait. Elle, le respect elle ne l’avait que par un titre, que par un certain sang qui coule dans ses veines. Mais qu’elle mérite avait-elle au fond ? Aucun. Mis à part peut-être celui de supporter l’hypocrisie de la cour… Les rôles étaient inversés. La jeune fille baissa doucement sa tête, laissant son regard se perdre dans l’infini néant.

    « S’il vous plait, restez avec moi… » Finit-elle la voix chargée de tristesse comme si la peur de se retrouver seule la tenaillait soudain.

_________________
    Chaque baiser est une fleur dont la racine est le coeur...



    Koori, mon ange gardien... :
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/fiches-de-personnages-f79/once-upon
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ahead on your Way   Mer 13 Jan - 22:36

    L'air impassible et soumis du jeune soldat se transforma tout à coup en une expression de surprise, en entendant les mots de la princesse. Cela ne l'offusqua pas, bien au contraire, il trouvait cela audacieux de la part d'une personne royale de s'exprimer ainsi. Pour Shiin, sans audace notre vie tomberait vite dans la monotonie. Et effectivement, ce n'était pas une princesse ordinaire qu'il avait en face de lui, tant bien qu'elle-même s'agenouilla pour lui demander de se relever. Tout de même, il ne cessait de plonger ses yeux d'un bleu éclatant dans les siens, comme pour chercher à mieux la comprendre.

    S'ensuivit d'un court monologue de sa part qu'il écouta avec attention. Le jeune homme ne doutait pas de la sincérité de la belle, il est vrai qu'il était du devoir d'un soldat de mettre sa vie au profit d'un royaume et que tous ceux-là étaient autant respectés que respectables. Toutefois, Shiin avait une autre vision des choses, celles que la princesse avait elle aussi droit au plus grand des respects. Alors il détacha son regard pour le laisser se poser à nouveau sur l'immensité de l'étendue du royaume qui les entourait en se relevant sur ses jambes comme elle le lui avait demandé, tandis que la petite voix l'implorait presque de rester. Si cela était son désir, il en ferait un ordre.

    • Il est vrai que nous autres soldats sommes dévoués et que certains méritent de belles louanges pour leur bravoure. Mais il y a bien longtemps, un petit groupe de personnes s'étaient aventurées sur des terres inconnues, d'immenses plaines bordées par des montagnes et des cours d'eau. Ils ont entreprit de construire leur avenir en ce lieu, celui-ci s'est agrandi depuis. Un homme était à la tête de ce groupe, un homme que l'on nomma Roi, qui accomplit de grandes choses en maintenant la coalition entre les autres hommes, leur offrant un foyer, et des rêves. Puis, la vie suivant son cours, sa descendance le succéda à la tête de ce royaume. Il s'arrêta quelques secondes, reprenant une longue inspiration. C'est ce même sang qui court dans vos veines, princesse, et il vous amènera un jour à accomplir de belles choses. Tandis que moi, je ne vis que pour en faire couler.

    Shiin ne dit pas sa dernière phrase avec regret ou amertume, il se sentait plutôt honoré de suivre ce destin qui lui tend les bras. Sans qu'il ne s'en rende compte, il avait posé à nouveau les yeux sur Hana. Elle était toujours agenouillée, comme elle l'avait désiré. Mais malgré ce qu'elle pourrait dire, il ne cesserait de lui montrer le respect qui lui ai dû, alors pour lui faire comprendre qu'elle pouvait être fière de ce qu'elle est, mais aussi pour se sortir de cette situation embarrassante, le jeune Tayake lui tendit la main pour l'aider à se relever. Il ne savait pas trop s'il avait le droit de toucher la fille du roi, mais il savait que toute cette histoire resterait entre eux.

    • A mes yeux, si vous étiez la lune princesse, je ne serais guère que cet érable.

    Oui, pour lui Hana pourrait être l'icône de l'astre lunaire. Belle, inaccessible, brillante encore faiblement pour finalement devenir éblouissante... Alors que l'érable portait la couleur vermeille du sang, au bord d'un précipice , avec la solitude en seule compagnie. C'était ce qu'il pensa en cet instant.

    Puis, la magie du lieu débuta. Des herbes hautes et des branches de l'arbre commençaient à scintiller de petits insectes pour s'envoler, flânant autour d'eux. Avec la lune, ils constituaient à présent la seule source de lumière. Mais Shiin Tayake restait là, entouré de ces petites lueurs planantes la main tendue vers la jeune fille pour l'aider à se relever. Une fois qu'elle se tint sur ses jambes, il ne savait que faire, réconforter les femmes c'était pas vraiment son point fort, et à vrai dire il essayait tellement peu de fois. En fait, une fois ou deux, pas plus. Quoiqu'il en soit, il scrutait les horizons, à la recherche d'un potentiel voyeur ou ennemi pour s'assurer que la princesse était en sécurité. Même si son devoir envers elle primait sur tout le reste, si une attaque aurait lieu à son encontre sous ses yeux, il ne toucherait jamais le poste de capitaine de l'armée des doigts, et cela aussi il ne pouvait le permettre. Peut-être était-ce ce rêve qui le faisait sortir du lot des autres soldats, du moins des fanatiques de la guerre.

    • Je resterai aussi longtemps que vous le désirez, princesse. Il fit à nouveau une pause pour chercher ses mots, quelque chose qui pourrait la réconforter. Hm... Peut-être auriez-vous envie d'un entraînement à l'épée ? C'était stupide comme idée, mais bon (xD). Je me débrouille. En réalité, je suis sans doute le meilleur.

    Son arrogance reprit le dessus en affirmant ce qui ne pourrait, de toutes évidences, être vérifié. Mais c'était à elle de choisir à présent.
Revenir en haut Aller en bas
Hana Inokuma
Nanouche • absolute master of the world !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 625
Age : 24
PUF/pseudo : Cinderella
Localisation de votre perso : Dans les bras de celui qui prendra mon coeur...
Petite Phrase : A flower among the flowers of a garden...

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Ahead on your Way   Jeu 14 Jan - 20:52

    Après que le militaire se soit relevé comme avait été son désir, Hana écouta attentivement la « réponse » du jeune soldat à son monologue ou plutôt son point de vue. C’était vrai, il n’avait pas tord. En effet, pour que Stonefolm devienne la merveilleuse cité qu’elle est aujourd’hui et prospère bien qu’en guerre continuelle, il avait fallu jadis qu’un homme ai suffisamment d’audace pour se mesurer aux autres et les mener à la « victoire ». Cet homme, c’était l’ancêtre de la famille royale actuelle, c’était son ancêtre. La princesse se souvint alors d’avoir vu son portrait accroché sur certains murs du château. Elle se rappela du respect qu’il inspirait rien qu’en croisant son regard même si cela était sur une peinture. Mais il n’empêche que la jeune fille avait beau avoir ce même sang dans ses veines, elle n’avait rien fait de tout cela. Elle avait simplement eut plus de chance que d’autres pour être née au sein de cette lignée de sang bleu. Malgré tout, ce que venait de dire Shiin, la dernière phrase qu’il prononça lui emplit l’esprit de belles pensées chassant de ce faite son chagrin. De belles choses… Oui Hana n’avait qu’un désir et c’était celui de répandre le bien autour d’elle et d’être à la hauteur de ce que son rang exigeait d’elle. C’était comme un message pour lui faire reprendre confiance que le jeune homme lui avait inconsciemment envoyé.

    « Merci… » Murmura-t-elle.

    Puis le soldat lui tendit sa main afin qu’elle se relève à son tour. Pourtant la fillette ne la saisit par immédiatement, comme pour prolonger cet instant, ce calme éphémère... Elle, la lune luisante. Lui, l’érable solitaire. L’ange sombre posa son regard sur cet arbre centenaire qui avait du assister à tant de choses… Ce n’est qu’à cet instant que Hana prit conscience de la hauteur impressionnante de ce dernier comme si il souhaitait secrètement atteindre le ciel et son infinité d’étoiles. Comme si… il voulait décrocher la lune. La jeune fille le scruta un moment, observant ses hauts branchages se plier au vent et ses quelques feuilles qui lui étaient enlevées et qui s’échouaient au sol. Elle en suivi une des yeux qui vint finalement se déposer délicatement juste devant elle. La princesse l’effleura du bout des doigts sans vraiment en connaître la raison. Puis elle reporta ses prunelles azurées sur le soldat. Elle tendit à son tour sa main vers lui et se saisit de la sienne. C’était le premier contact physique qu’ils échangeaient depuis leur rencontre. Enfin elle se remit sur ses jambes, face au jeune homme. Elle avait le sentiment d’aller déjà un peu mieux. Du moins, la compagnie qu’il lui offrait semblait faire barrage à sa douleur. Alors pour le lui faire savoir, elle lui sourit timidement en signe de reconnaissance. C’était un « merci » implicite.

    Puis à sa proposition, Hana eut un air de surprise qui traversa son doux visage. Un entrainement à l’épée ? Aurait-elle vraiment été crédible avec une telle arme à la main ? Elle en doutait fortement mais après tout, cela semblait amusant et au moins, ça avait le mérite de lui changer les idées. Alors pourquoi refuser ? Et d’après les dires du soldat, elle aurait un des meilleurs pour professeur (xD). Et à cet instant, la princesse se souvint du poignard qu’elle portait toujours à sa cuisse droite sous ses interminables épaisseurs de jupons. Certes, cela était une faible dissuasion pour un homme d’arme ou même un homme tout court mais c’était tout de même une protection supplémentaire. Sentant l’arrogance dans la voix du jeune homme, la fillette choisit de jouer au « même jeu ». Alors glissant lentement sa main droite le long de sa robe, d’un geste bref et soudain, elle se saisit de sa dague. Elle la pointa vers le militaire avec un sourire amusé au coin des lèvres. C’était une sorte de défit qu’elle lui lançait. Évidement, et Hana en avait parfaitement conscience, elle ne faisait absolument pas le poids face à lui. Un soldat surentrainé au maniement de l’épée contre une petite princesse frêle tenant presque misérablement son poignard dans la main. Mais tout cela n’était qu’un jeu pour elle.


    « Et bien dans ce cas, voyons ce que vous valez. » dit-elle avec une malice nettement visible dans son regard.

    Oui, Hana avait besoin de s’amuser. Elle ne savait que trop bien ce qui l’attendait quand elle se retrouverait de nouveau seule… Alors autant en profiter maintenant. Et la jeune fille avait beau avoir un corps de femme, elle n’avait rien perdu de son âme enfantine et candide qui lui donnait un charme bien particulier.

_________________
    Chaque baiser est une fleur dont la racine est le coeur...



    Koori, mon ange gardien... :
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/fiches-de-personnages-f79/once-upon
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ahead on your Way   Mar 26 Jan - 3:39

    Ce fut avec contentement qu'il vit la princesse accepter son défi, bien qu celui-ci consistait plus en un entrainement, voire à un jeu, qu'à un véritable combat. La main de la belle glissa sous sa robe, doucement, pour la ressortir vivement armée d'un poignard à la lame aiguisée. Pointant l'arme vers Shiin, ce dernier remarqua un fin sourire se dessiner sur ses lèvres. L'expression de tristesse de Hana se métamorphosa en une toute autre, plus déterminée. La stratégie du jeune soldat commençit à porter ses fruits, car s'il ne savait consoler une personne, il savait faire en sorte qu'elle pense à autre chose, lui changer les idées, aussi éphémère que ce moment puisse durer, et au besoin, il saurait partager son fardeau pour lui alléger ce poids écrasant.

    A son tour, le jeune Tayake esquiessa un sourire, bien que le sien soit moqueur. La façon dont la princesse tenait l'arme, mais également la taille de celle-ci. Il est vrai que face à l'épée qui reposait dans son fourreau, attaché fermement à la ceinture, cette dernière paraissait gigantesque en comparaison. Il aurait même bien fait référence à un cure-dent, mais il s'asbtint par respect envers Hana et ce qu'elle représentait à ses yeux. Alors il décida de choisir une arme adaptée à la situation. Relevant la jambe droite, il souleva de la main du même côté le bas de son pantalon pour sortir d'un harnais en cuir une dague plus petite que la moyenne. Shiin ne l'utilisait pour ainsir dire jamais, mais il n'allait tout de même pas choisir sa fidèle arme. L'entrainement à l'épée se changera donc en un entrainement au poignard.

    Alors que l'être angélique se tenait toujours face à lui, le bras tendu en sa direction, il en profita pour passer sur son côté externe, et prit instinctivement sa main serrant l'arme. Délicatement, presque timidement, comme s'il touchait les ailes d'un oisillon, il lui réajusta ses doigts autour du manche.

    • En tenant ainsi votre poignard, vous aurez une meilleure prise. En cas de choc, votre arme ne risquera pas de vous glisser des doigts. La tenue est donc importante... Regardez.

    Il avait parlé d'une voix basse comme un murmure appuyé, bien que le son impérieux et sûr de lui était parfaitement identifiable, ce qui contrastait avec la pression qu'exercer sa main sur celle de la princesse. Finalement, le jeune soldat lâcha prise afin de lui montrer comment il fallait faire. De son bras tendu afin qu'il soit à la même hauteur de celui de la belle, il tenait la pointe de la lame vers le bas, tandis que son pouce faisait contre-appui au bout du manche, ainsi que l'ensemble de ses quatre doigts la serrait au point d'en faire ressortir une veine ou deux.

    • C'est une technique autant offensive que défensive. Vos coups auront plus d'impact, et ainsi vous pourrez repousser l'attaque de votre adversaire. Vous comprenez, princesse ?

    Shiin était plus grand que Hana, aussi s'était-il abaissé afin de mieux lui parler et lui montrer ce qu'il voulait lui expliquer. Du coin de l'oeil, il avait remarqué quelques unes de ses mèches blondes s'agiter sous le souffle de ses paroles. Une luciole scintillante vint s'immiscer à la conversation, flânant plus près que les autres autour d'eux pour finalement tournoyer de ses minuscules ailes dorées au-dessus de leurs deux bras tendus.

    Il serait aisé de dire que le soldat se sentait plus à son aise à présent. Etait-ce parce qu'il tenait une arme ou bien était-ce la prestance singulière de la personne à qui il parlait dans le creux de l'oreille. La luciole s'envola plus loin au moment où Shiin rompu la pose. D'un pas, il revint face à Hana, la lueur de la lune dans le dos, il la plongea dans une obscurité encore plus profonde. Le visage du soldat était caché de moitié, tandis que son oeil dévoilé brillait d'un bleu éclatant, bien plus éclatant que l'astre lunaire lui-même, d'une couleur froide et solitaire, impitoyable.

    Quoiqu'il en soit, le soldat entreprit de donner avec son arme quelques coups lents et faibles contre celle de la jeune princesse, afin de tester si la tenue était bonne. Avec une certaine satisfaction dissimulée, il en conclu qu'il pouvait engager la prochaine étape de la leçon particulière. Alors, sans se gêner, Shiin empoigna le fin poignet de la jeune fille et le dirigea avec volonté dans la position qu'il recherchait. Le bras plié, la main tenant le poignard en-dessous des yeux, la lame inclinée vers l'extérieur.

    • Hé bien princesse, je vous en prie, commencez, fit-il avec arrogance en prenant ses distances. Attaquez-moi sans retenue.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ahead on your Way   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ahead on your Way
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» One step ahead
» straight ahead you can't go very far; PV. Itan ☆
» shim aliyyah ❝look ahead, never look back
» MACSEN ✘ Nothing behind me, everything ahead of me, as is ever so on the road.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldenia Sekai ♔ :: Royaume de Stonefolm :: Érable Cascadeur-
Sauter vers: