RPG ~ Manga Médiéval-Fantastique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A flower among the flowers of a garden...

Aller en bas 
AuteurMessage
Hana Inokuma
Nanouche • absolute master of the world !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 625
Age : 24
PUF/pseudo : Cinderella
Localisation de votre perso : Dans les bras de celui qui prendra mon coeur...
Petite Phrase : A flower among the flowers of a garden...

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: A flower among the flowers of a garden...   Mar 29 Déc - 11:13

A flower among the flowers of a garden...
PV Kenji
    Quelle heure était-il ? A en juger la couleur du ciel qui se teintait peu à peu de chaudes couleurs, le soir approchait. Hana s’était échappée du château tôt ce matin. Elle avait en effet prévu son « coup » à l’avance afin d’échapper à la vigilance de toute personne qu’elle aurait pu croiser dans sa « fuite » vers une liberté de courte durée. La jeune princesse avait beau avoir un rang élevé à assumer, elle n’en avait pas pour autant perdu sa soif d’aventure, tout comme elle l’était petite. Soif de connaissances, soif de liberté… Beaucoup était dans son cas mais peu osait tenter l’expérience. Pourquoi se contenter de voir sa vie défiler sous ses yeux et en perdre tout le contrôle alors qu’il nous est possible d’en reprendre les reines de temps à autres ? Hana s’était déjà préparée aux sermons qu’on lui ferait à son retour si on venait à s’apercevoir de sa disparition. Mais pourquoi tant d’inquiétudes ? La jeune fille avait de nombreuses fois entendu parler de dangers, du mal qui rodait et qui nous épiait sans cesse et pourtant, elle ne l’avait jamais vu. Je ne dis pas qu’elle ne le craignait pas mais disons plutôt qu’elle n’en avait pas suffisamment conscience. Trop… naïve peut-être. Pourtant ça pourrait bien la perdre un jour… Hana, prend garde à toi.

    L’ange s’était allongé dans l’herbe tendre qui entourait le lac Fééria. Elle aimait cet endroit pour son calme et sa sérénité. Ici, elle se sentait bien telle une fleur parmi les fleurs d'un jardin. Le cheval que la fillette à la chevelure d’or avait monté afin de parvenir en ce lieu était tranquillement occupé à paitre. C’était un bel étalon blanc à l’allure fière. Une véritable monture royale ! Hana, quand à elle, observait le ciel s’amusant à deviner les formes que prenaient les nuages tout là haut. Les rayons du soleil caressaient sa peau satinée. La douce brise faisait doucement onduler ses longs cheveux. Elle était tout simplement bien… Finalement, elle se leva puis observa d’un air amusé la trace que son corps avait laissé sur le sol. La princesse toisa de son regard azuré les environs. Un sourire se dessina sur ses fines lèvres rosées. Elle ferma les yeux l’espace d’un instant et inspira profondément l’air qui parvenait à ses narines. Un délicat mais surtout délicieux parfum floral flottait dans l’air. Il faut dire que les fleurs qui poussaient ici étaient parmi les plus belles dont l’odeur vous enivre dès qu’elle vous effleure. Un bouquet… Un beau bouquet pour mettre sur sa commode. Hana se hâta donc à la tache. Elle sélectionnait soigneusement parmi les plus belles fleurs qu’elle trouva. Une bleue, une blanche, une violette… La guerre semblait ne jamais avoir atteint cet endroit. Comme si il faisait disparaitre tout soupçon de haine ou de malveillance dans le cœur des hommes. Ce sol n’avait jamais été souillé par le sang. Il était pur et cela était la raison pour laquelle la faune et la flore y était aussi luxuriante et abondante.

    La jeune fille tenait maintenant entre ses mains un ravissant bouquet. Elle s’arrêta et contemplât son œuvre. D’un rire cristallin, elle l’approuva. Mais un son la sorti de ses songes. Son étalon semblait avoir perçu un bruit. Il avait brusquement redressé sa tête et ses oreilles y étaient dressées. Elles pivotaient dans tous les sens comme pour mieux percevoir l’origine de ce son inconnu. Mais qu’est-ce que cela pouvait être ? Et si c’était une licorne qui s’approchait du lac pour s’y désaltérer ? Oh la princesse avait toujours rêvé dans voir une ailleurs que dans ses romans. Une étincelle vint illuminer son regard. Le son se rapprochait…

_________________
    Chaque baiser est une fleur dont la racine est le coeur...



    Koori, mon ange gardien... :
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/fiches-de-personnages-f79/once-upon
Kenji Asukai
Petite chose toute douce et innofensive


Masculin
Nombre de messages : 161
Age : 24
Petite Phrase : La souveraine félicité de l'homme ici-bas est d'anticiper, si confusément que ce puisse être, la vision face-à-face de l'immobile éternité

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: A flower among the flowers of a garden...   Mar 29 Déc - 16:51

Solitaire, je marche le long d'un destin achevé
Je ne suis qu'un pantin plongé dans l'abstrait
Une nuit à traîner, une nuit à penser
Sans nul autre souci que celui de pleurer

  • Je marchais , seul , le ciel abandonnait ses teintes bleutées , ma main caressait les froides pierres constituant les remparts du château de Pallengad . Mon regard profond voguait au grès de l'horizion . Cette longue ligne imaginaire , où ciel et terre se toucher .Je en saurais dire pourquoi mais cela me faisait sombrer dans un sentiment d'aversion profonde pour ce monde . Pourquoi ? Je ne serais le dire . Etrangement cette aversion que je ressentais me faisait systématiquement penser à Stonefolm . Cela ne m'étonnais point . Il n'y avait qu'une seul et unique chose qui me faisait haïr le monde présentement ... J'avais beau tenter de lutter contre cette haine qui m'envahissais , rien ni faisait . De même que plus je lutter plus j'y méditer et plus je m'auto-agacé . Si bien que je décida de délaissé ce lieu que j'apprécier pour la vue qu'on y avait , pour m'abandonnais à mes occupations habituelles . Occupations beaucoup plus terre à terre sois dit en passant . D'un pas un peu las j'avançais vers un petit escalier aboutissant dans l'arrière cours . Le soir approchait si bien que plus personne n'était dans les cours et jardins . Cela n'était pas pour me déplaire . Ces temps-ci j'aimais réelement la solitude . J'arrêtai ma marche devant des fleurs . Quoi de plus banale que des fleurs ? Rien ... et pourtant chacune à quelque chose qu'une autre n'a pas . Parfois je pensais que les choses les plus compliquées à comprendre pour un être humain était dans la nature et je pense que sur ce coup là je n'est pas entièrement tord . Je me détourna de ses fleurs , j'avais moultes occupations un temps soit peu plus intérréssantes . Quoique ... Moultes occupations oui , plus intérréssantes non .

Seulement de mornes mirages faits de regrets
Harcelée par des souvenirs pitres délaissés
Comblent encore mes sinistres pas inquiets

  • M'ayant persuadé que si je restais au palais l'ennuit serait totale je décidai alors de fuir en quelque sorte ,le chateau . Je me dirigeai donc vers les écuries où j'y trouverais ma fidèle monture . J'emprunta un petit chemin sabloneux , j'avançais tête baissée , mon regard fixant le sol . Je le sentais j'avais besoin d'une pause . Pour remettre ses idées aux claires et surtout pour élaborer une bonne stratégie . Oui , cette guerre m'obsédais en permanence , je ne pensais qu'à elle au file de mes journées . Je pénétra donc dans les écuries , comme d'habitude l'odeur y était insoutenable mais c'était une question d'habitude . Je sellai donc mon étalon et l'emfourcha . Je le talona est il partit au petit trot . Où j'alais ? Je ne sais . J'irais là où ma monture me ménera . Prendre des décision même si minime était indigne de mon rang et je le savais mais mes pensées étaient si confuses ...J'avais beau être un homme puissant à haute responsabilité cela ne alinéner absolument rien . Le vent froid du début de soirée fouettait mon visage , mon regard vide et songeux , mon corp droit . Je reconnu avec aisance l'un des petit chemin menant au Lac féeria .Ce lieu était d'une beauté extrême . Des rumeurs disait que l'eau du lac était magique . Je fit ralentir mon cheval du trot il passa au pas . J'admirais la beauté du lieu ou j'espérais être seul . Je descendit de l'étalon et le laissa brouter non loin . J'avançai donc à travers les nombreuse fleurs en direction du lac quand me regard se heurta à une chose . Une chose ou bien une personne plutôt . Une demosielle je dirais même ... armé d'un bouquet de fleur . Je me fit le plus discret possible et plissai les yeux pour mieux voir cette demoiselle . J'aurais dut cette demoiselle ne pas la regardé peut-être . Oui je n'aurais pas dut . Je la connaissait , je l'avait vue et je la haïssais tout autant que son géniteur . Une vague de haine montit peu à peu en moi . C'était la fille de cette rafflure . J'inspira profondément . L'occasion que j'attendais depuis un bon moment se présenter enfin . Un sourire sadique que peux de gens me connaissais vint se peindre sur mon visage . Je me rapprochais encore un peu mais restant invisible à sa vue puis je dit d'une voix calme et étrangement douce par rapport à mes sentiments :

"Quel honneur d'être en votre compagnie ."

  • Je ne savais pas si elle avait reconu ma voix mais je l'espérais point .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Inokuma
Nanouche • absolute master of the world !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 625
Age : 24
PUF/pseudo : Cinderella
Localisation de votre perso : Dans les bras de celui qui prendra mon coeur...
Petite Phrase : A flower among the flowers of a garden...

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: A flower among the flowers of a garden...   Mar 29 Déc - 17:40

    [Mouais, je trouve ça bof moi xD Mais je voulais te laisser agir Cool ]

    Le son était tout proche… Hana tendait l’oreille dans l’espoir d’entendre le bruit du martèlement de sabots sur le sol. Mais malheureusement, il n’en fut rien. Enfaite, le seul bruit que la princesse distinguait était quelques bruissements de buissons. Puis… Puis cette voix. Cela la fit sursauter. Il y avait quelqu’un d’autre ici ? A cette heure ? Qui cela pouvait-être ? La voix semblait douce. Aucune once d’agressivité ne se faisait sentir. La jeune fille aux cheveux d’or se détendit un peu. Cela ne pouvait pas être un ennemi. Sinon, il l’aurait réellement prise par surprise. Mais alors, qu’attendait-il pour se montrer ? Une voix sans visage… Cela cultivait le mystère et… le danger. Comment pouvait-on se protéger d’un ennemi qu’on ne voit même pas ? Mais ne parlons pas d’ennemi pour le moment. Cela ne semble pas nécessaire. Hana resta un moment sans bouger, sans faire de bruit. Elle cherchait l’origine de ces paroles, là où se cachait son interlocuteur. Mais dans la pénombre grandissante et parmi cette flore abondante, elle ne distinguait absolument rien.

    « Mais… qui êtes-vous ? » fit-elle d’une voix intriguée.

    Hana fit quelques pas afin de se rapprocher de l’inconnu et tenter de le démasquer. Elle passa devant sa monture qui semblait calme. Pas d’inquiétude à avoir donc. La fillette déposa son bouquet avec soin sur sa selle puis continua son avancé à l’aveuglette pour ainsi dire. Bien naïve que tu es quand le loup te guette… L’agneau ne prend pas garde au danger qui rode tout proche, si proche. Hana s’interrogeait. L’aurait-on suivit depuis le château de Stonefolm ? Non c’était impossible. Il se serait montré bien avant. Pourquoi attendre la nuit ? Etait-il de Stonefolm au moins ? Oui, sans doute. Du moins, cela semblait être le plus logique étant donné que cette personne semblait la connaître. La princesse se remémora ses paroles dans sa tête. Une voix… Une voix d’homme oui. Mais lequel ? Hana était plus qu’intriguée.


    « Mais enfin, montrez-vous ! » dit-elle sur un ton qui se voulait être presque autoritaire.

    La princesse stoppa un instant ses recherches. La nuit faisait de plus en plus place au jour. Les ombres se faisaient plus menaçantes, plus profondes. La luminosité devenait faible, si faible qu’Hana apercevait à peine la silhouette de sa monture. Il ne fallait pas qu’elle s’en éloigne. On sait jamais après tout… Si elle avait besoin de fuir…


_________________
    Chaque baiser est une fleur dont la racine est le coeur...



    Koori, mon ange gardien... :
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/fiches-de-personnages-f79/once-upon
Kenji Asukai
Petite chose toute douce et innofensive


Masculin
Nombre de messages : 161
Age : 24
Petite Phrase : La souveraine félicité de l'homme ici-bas est d'anticiper, si confusément que ce puisse être, la vision face-à-face de l'immobile éternité

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: A flower among the flowers of a garden...   Mer 30 Déc - 14:03

  • Qu'est-ce qui me retenait? C'était le moment parfait.Les mêmes images que dans mes songes les plus secrets , l'enemis en position de faiblesse . Cette demoiselle était là non loin de moi , fille de l'enemis j'avais envie de la faire souffrir . A présent elle était l'unique chose pouvant me mener à mes désirs . Désir , simple bien qu'un peux sadique sur les bords . Mon but , mon envie ... anéantir l'enemis . Je fit de nouveau quelques pas vers la demoiselle qui me cherhcais du regard . Si elle me voyais ... me reconnaitrait-elle ? Je ne sais mais qu'importais en l'instant présent . Matsuda allait payer pour les atrocités que ce monstre avait comis . Qu'importe que ce soit lui qui souffre directement ou bien qu'il souffre via la souffrance d'un autre . Sa fille allait souffrir cela était certain . D'ailleurs j'avais bien une petite idée de ce que la pauvre enfant aller subir . Mais soudain sa voix vint me sortir de la bulle dans laquelle je mettais enfermé .


« Mais… qui êtes-vous ? »

  • Sa voix semblait intriguée par la part de mystère que j'avais laissé planer sur mon identité pour ainsi dire . J'observai la demoiselle , elle fit quelque pas et déposa un bouquet de fleur sur sa monture ... Elle était bien naïve ou alors pas assez prudente . Un mélange des deux peut-être . Je m'amusais à la regarder me cherchais et d'ailleurs elle allait me trouver . Etrangement j'étais quasi persuadé qu'une fois trouvé l'enfant aller vite me délaissais . Mais peu importer je le savais d'avance j'allais" gagner.". En plus de cette victoire constituant une minime partie de ma vengeance j'allais avoir un avantage sur le belligrant .Cet atout allait surement changer beaucoup de chose dans cette guerre . Je le ressentais et cela me plaisais d'autant plus . Venant me tirer de mes songes sur un ton presque autoriatire l'enfant ajouta :


« Mais enfin, montrez-vous ! »

  • Quel manque de patience affligeant . La patience était une vertu mais visiblement la demosielle l'ignorait . Décidemment la chance était avec moi aujourd'hui , d'abord cette rencontre qui n'était pas pour me déplaire puis la lueur du jour qui peu à peu laissait place à la pénombre . Que de demander de plus . Ayant décidé de ne pas faire trop attendre la jeune femme , je m'avançai vers elle . J'étais juste derrière elle , simple envie d'effet de surprise . J'aimais surprendre l'enemis et ce que j'espérais faire . Peu à peu je sentais l'excitation monter en moi , la haine me rongeais bout à bout , chaque parcelle de mon âme été rongeait par le puissant désir de voire , de faire souffrir . Rare étaient les personnes me voyant dans cet état en désacord complet avec ma véritable personne .Il était finalement vrai que le contact avec Stonefolm me rendait mauvais , haineux ...Cela dit j'aimais tout ses sentiments négatifs . Je savourais tout les instant où ils dévoraient mon être .Finalement cette haine qui m'animais je l'aimait .A présent j'attendais la suite avec grande impatience .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Inokuma
Nanouche • absolute master of the world !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 625
Age : 24
PUF/pseudo : Cinderella
Localisation de votre perso : Dans les bras de celui qui prendra mon coeur...
Petite Phrase : A flower among the flowers of a garden...

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: A flower among the flowers of a garden...   Mer 30 Déc - 16:28

    Hana, bien qu’ayant en apparence cessé ses recherches à cause du manque de luminosité, ses yeux tentaient toujours d’apercevoir un visage, un corps, ceux qui appartenait à l’homme mystérieux qui s’était adressé à elle. Il n’avait pas répondu à sa première interrogation et ne semblait pas disposer à faire ce qu’elle avait « ordonné » dans un second temps. Mais que voulait-il à la fin ? Lui faire peur ? Essayer de la surprendre sournoisement ? Quelle lâcheté ! La princesse n’avait pas pour habitude de s’énervé, et ce n’était pas ce qu’elle comptait faire maintenant. En effet, tout comme son père, la fillette avait hérité d’un self-control à toute épreuve. Cependant, ignorant qu’elle loup la guettait à cet instant, découvrir l’identité de cet inconnu lui semblait primordial alors oui, peut-être perdait-elle un peu patience mais cela était justifié non ? Regardez-la. Jeune fille douce et fluette, naïve et innocente. Elle s’avait tout juste tenir une arme entre ses mains bien plus habituées à tenir un livre. Bien entendu, il ne fallait pas pour autant la sous-estimer d’après cette apparence inoffensive. Elle n’était pas totalement sans défense ni inconsciente qu’un danger pouvait la surprendre à tout moment. C’est pour cela qu’elle avait toujours sur elle un poignard. Mais où le cacher me demandez-vous ? A votre avis… Sous ses jupons bien sûr ! (xD) Le sortir n’était pas un mince affaire pour peu qu’elle soit immobilisé avant, mais cela était tout de même une sécurité supplémentaire, une chance de plus qu’elle mettait de son côté. Pauvre petite princesse… Crois-tu vraiment pouvoir faire face à la bête qui te guette dans le secret ?

    L’ange sentit comme une présence se rapprocher d’elle. Elle observa les feuillages et les buissons, espérant entendre ne serait-ce qu’un faible son émit par un corps qui se déplace parmi la flore. Elle avait beau tendre l’oreille, aucun bruit ne lui parvint. Si l’obscurité lui avait permit de mieux distinguer son cheval, peut-être aurait-elle pu se guider par la position que prenaient ses oreilles ? Mais cela lui était impossible. Elle s’était déjà trop éloignée. Soudain, une ombre parut s’être rapprocher secrètement de la jeune fille. Si elle n’avait rien remarqué, c’était sans aucun doute parce qu’elle l’avait surprise par derrière. Il était donc si lâche que cela, cet homme… Elle se retourna donc et se retrouva dans un face à face plus qu’inattendu. Lui ? Ici ? Maintenant ? Avec elle ? Non, impossible ! Les yeux d’Hana se teintèrent d’effroi. Le voilà, ce loup qui l’épiait depuis quelques instants dans la pénombre et le silence. Sans doute le prédateur plus dangereux de tous. Même si la nuit se faisait profonde, comment ne pas reconnaitre ce visage, ces yeux, ces cheveux… cette présence tout simplement. C’était Kenji Asukai, le souverain incontesté de Pallengad. Celui que son peuple aimait et adulait. Le plus grand ennemi de Kyoya Matsuda, son père, son Roi, celui de Stonefolm. La princesse, il faut l’avouer, n’avait jamais ressenti la haine que son père ressentait pour le royaume ennemi. Elle s’en méfiait, elle venait même à la craindre quelques fois, mais ne le haïssait pas. Pourquoi ressentir un sentiment si fort et dévastateur pour quelque chose que nos yeux n’ont jamais vu ? C’était stupide. Mais il faut dire aussi que Hana n’avait jamais connu, de près ou de loin, l’horreur de la guerre. Le sang, elle ne l’avait jamais vu couler, où peut-être que si, une nuit, mais cela remonte déjà à loin et les circonstances n’avaient rien à voir.

    L’ange eut un mouvement de recul. Son instinct lui criait de fuir, de courir sans s’arrêter, sans se retourner. Partir ! Partir aussi loin que ses jambes le lui permettaient. Elle aurait voulu rejoindre sa monture, grimper dessus et chevaucher au grand galop jusqu’à Stonefolm. Il n’y avait ni rempart, ni escorte pour la protéger. Elle était… seule. Seule ? Non, il était là lui aussi. Mais il y avait une chose qu’elle ne comprenait pas, pourquoi sa voix lui avait semblé si douce, si calme. Venait-il en paix ? Ou n’était-ce qu’un masque pour mieux l’a surprendre à nouveau, pour mieux lui fondre dessus tel un aigle sur sa proie. Regardez-le. Je pense que la fosse qui les sépare est flagrante. Il est bien plus fort physiquement, bien plus grand aussi. Même si son statut est celui de Roi, il n’en est pas moins qu’il est aussi soldat. La guerre, il est baigné dedans depuis son enfance, il connait ses ravages, il connait sa souffrance. Et cela l’a endurci. Sans oublier qu’un Roi tout comme un simple soldat ne sort jamais sans une arme à défaut d’avoir une garde. Et lui, il sait s’en servir… La situation prenait Hana complètement à son désavantage. Pourtant cette dernière s’efforçait de ne pas laisser place à la panique. Si cela devait arriver, elle n’aurait plus le moindre espoir de contrer l’ennemi. Comment réagir dans une situation comme celle-là ? Comment la jeune fille aurait-elle pu le savoir ? Le poignard… Elle y repensa. C’était la sa seule chance. Il fallait agir, agir vite. Elle ne savait toujours pas qu’elles étaient les intentions véritables du Roi mais mieux valait être prudente…

    Les prunelles azurées de la fillette fixaient Kenji. Elle surveillait chacun de ses mouvements, tentant ainsi une éventuelle parade de défense et de fuite… Lentement et sans gestes brusques, Hana laissait sa main droite descendre le long de sa robe. Elle sentit sous l’épais tissu l’étui dans lequel reposait son arme. Pour l’attendre, une seule solution, soulever ses jupons. Après une courte hésitation, elle se rendit à l’évidence qu’elle n’avait pas le choix ni le temps de peser le pour et le contre. Agir ! Voilà le seul mot qui résonnait dans son esprit. Alors cette même main trahit ses pensées et d’un geste ce coup-ci rapide et bref, elle souleva la robe du côté droit et pu atteindre de se faite son poignard qui se trouvait juste en dessous. Elle l’empoigna à pleine main et le brandit devant elle. Ses iris montraient toute la ténacité dont elle faisait preuve. Une distance de sécurité les séparait. Deux mètres tout à plus… Non ce n’était pas assez. Il fallait qu’elle se recule encore un peu plus. Mais en faisant cela, elle s’éloignerait encore de son étalon. Situation… délicate.

    Hana tenta de tirer une observation logique et rapide de ce qui se passait. La fuite était encore possible mais avec peu d’espoirs de réussite. Le combat quand à lui était sans doute l’option de désespoir ultime… Et la soumission… Jamais de la vie ! Au delà de son honneur et de sa dignité, la princesse avait un caractère têtu et buté. Même autrefois, quand pour cacher son identité elle dut se rabaisser au rang de servante, elle n’avait jamais laissé les nobles prendre le dessus sur elle. Ce sale caractère, devinez de qui elle le tient… Bref. Avant tout, la jeune fille pensa qu’il était plus sage d’essayer d’en savoir plus sur les pensées du Roi à son égard. Soit il venait en « ami » et donc le combat n’était pas nécessaire et Hana pourrait repartir aussitôt, soit la haine qu’éprouvait le Roi de Pallengad à l’égard de Stonefolm et de son propre père se reporterait sur elle. Dans ce dernier cas, l’ange prendrait surement cher, très cher… A moins que… A moins qu’un miracle se produise. Mais enfin, il valait mieux s’accrocher à des certitudes plutôt qu’à un espoir inespéré.


    « Vous… » murmura-t-elle. « J’ignore vos intentions mais sachez que si vous pensez à mal, vous le regretterez amèrement que ça soit par ma main ou par celle de mon père. » reprit-elle d’une voix déterminé qui ne trahissait pas le moindre soupçon de peur.

    La peur… Il n’en avait pas été question jusqu’à maintenant. Mais elle était pourtant présente et ce depuis que l’identité de cet homme avait volontairement été dévoilé. Inévitablement, Hana commençait à la sentir monter en elle. L’évidence de sa défaite si conflit il y avait l’effrayait. Que ferait-il ? La blesserait-il volontairement pour ensuite avoir la jouissance de la voir souffrir et doucement dépérir ? La fera-t-elle prisonnière ? Ou… pire ? Non ! Non ! N’y pense pas ! Chasse au plus vite cette horrible pensé, cette atroce dessein ! Tient bon. Ne laisse pas la peur t’envahir. Combat-là, fait-lui face. Tu es forte, tu y arriveras. L’ange se répétait sans cesse des mots d’encouragement, des mots de soutien. Si elle flanchait maintenant, le Roi en profiterait forcément. L’aubaine était trop inattendue, trop grande pour la laisser s’échapper. Une chance de s’en prendre indirectement a son plus grand ennemi, une chance de le toucher au cœur. Hana ne serait que l’objet d’une vengeance inassouvie. Quel funeste destin…

    La jeune fille savait comment réagir si la panique était sur le point de prendre le dessus. Il fallait qu’elle nargue, qu’elle se donne l’illusion d’avoir le dessus. Il fallait qu’elle se mente. Alors une pointe de malice vint piquer ses yeux. Une assurance nouvelle l’envahit.


    « Vous m’avez prise par surprise. » commença-t-elle sans défaillir. « N’est-ce pas un comportement lâche pour un homme tel que vous ? » Un sourire vint se dessiner au coin de ses lèvres. « Si votre royaume prend exemple sur son Roi, je m’étonne encore qu’il est tenu bon contre Stonefolm aussi longtemps. » finit-elle avec malice.

    Ces paroles qu’elle venait de prononcer, Kenji ne mettrait pas longtemps à les lui faire regretter. Malheureusement, c’était le seul moyen pour chasser tout soupçon de peur en elle. Cela avait réussi. Hana avait reprit son assurance habituelle. Elle avait toujours eut du répondant et… un sacré culot aussi. Son père le savait et en avait fait les frais plus d’une fois. Hana aussi d’ailleurs. A tel point qu’il avait même finit par porter la main sur elle pour la remettre à sa place… Que voulez-vous ? On ne change pas une personne, du moins, pas ce trait de caractère. La princesse tenait toujours fermement son arme dirigée vers Kenji. Si celui-ci faisait le moindre geste douteux ou menaçant, elle n’hésiterait pas à en faire usage. Se battre pour sa vie, se défendre jusqu’à sous dernier souffle comme une brebis égarée qui combat le loup contre toute raison. C’est ce que la jeune fille comptait faire.

_________________
    Chaque baiser est une fleur dont la racine est le coeur...



    Koori, mon ange gardien... :
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/fiches-de-personnages-f79/once-upon
Kenji Asukai
Petite chose toute douce et innofensive


Masculin
Nombre de messages : 161
Age : 24
Petite Phrase : La souveraine félicité de l'homme ici-bas est d'anticiper, si confusément que ce puisse être, la vision face-à-face de l'immobile éternité

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: A flower among the flowers of a garden...   Mer 30 Déc - 23:04

  • Comment la douce enfant allait-elle réagir en me voyant ? Comment allait être son visage en découvrant celui de son inconnu ? Humm . Je prenais un malin plaisir à imaginer ses réactions . Allait-elle fuir comme toute personne sainte d'esprit ferait à sa place ou bien allait-elle restée face à moi ? Allait elle me reconnaitre au moins . Si elle me reconnaissée je trouverais cela d'autant plus amusant de la voir souffrir en revanche si elle ne me reconnait pas le plaisir sera peut-être moindre mais cela restera tout de même une source d'excitation sans borne ,pour moi en tout cas . Quel plaisir sadique que de tirrer du plaisir de la souffrance des autre me diriez-vous mais cet instant je l'avais attendu si longtemps . Ce moment où enfin j'allais pouvoir venger ma femme où j'allais pouvoir attaquer l'enemis sans même qu'il s'en rende réelement compte de l'intérieur d'une certaine façon . Mise à part ses scénario que j'imaginais , j'appréciais aussi la compairaison entre cette jeune demoiselle frêle et d'apparence si délicate et moi l'homme bien bati et mon adresse manuel pour les armes . La aprtie était gagnée d'avance n'ayons point peur de le confesser . Et puis honnêtement , j'imaginais extrêmement mal la délicate demoiselle qu'était la princesse de Stonefolm avec une arme en main .Ou bien admettons qu'elle assez de force pour soulever un couteau , un poignard , serait-elle au moins capable de s'en servir ? A mes pensées sarcastiques j'esquissai un fin sourire tout aussi moqueur dans lequel se mélanger arrogance et sadisme non dissimulé . Cela était loin d'être mon "genre" mais je ne pouvais apparaître oux et gentil en vue de ce j'avais prévu pour le misérable futur de cette princesse .

    La jeune princesse se retourna . Enfin ! J'allais connaitre son regard , son visage à ma vue . Toutes ses interrogations incessante allaient enfin avoir une réponse . Son regard était empli d'effroie . Visiblement j'avais fait mon effet et je m'en félicitais . Ce regard qu'avait la demoiselle me plaisait tant que je ne trouvais pas les mots pour me complimenté . J'espérais grandement que la suite allait être aussi distraiyante car ses temps si l'ennuit se faisait plus que sentir . Elle eut un mouvement de recul puis s'immobilisa .Comment la demoiselle allait enchaîner ? Maintenant qu'elle connaissait mon identité je pensais sincérement que cela aller ce corser que l'on rit un peu . Mon regard qui fixait intensément son visage remarqua que l'une de ses mains glissait discrétement le long de sa robe . Sur le coup je n'y prêta pas vraiment intention mais cette main glissait si doucement qu'on ne pouvait remarqué que c'était louche . Préparait-elle quelque chose ? possible .Je me mit donc sur ma défensive mais pas à un degré très élevé . Je lacha du regard la main de la princesse . Quelques secondes ...seulement , oui quelques secondes et le coté droit de la robe de la jeune femme se souleva . Etait-ce des avances ? (XD) J'en doutais fortement . Une petite grimace vint modifier mon expression . Je n'aimasi pas cela mais en même tant cela m'intriguais . De l'action enfin . Ma grimace ne fut que passagère quand j'apperçut que la demosielle avait en main un poignard . C'était bien d'être prudente mais face à moi un simple poignard n'allait pas suffire .

    Certes , elle semblait déterminée mais la détermination ne fait quasiment rien dans un combat .Si un soldat à de la détermination , du courage mais qu'il n'a pas le physique pour vaincre ses chances de gagner sont minimales . Les muscles ne font pas tout c'est une évidence mais tout de même cela aide dans certaine situation délicates . Enfin même si la jeune femme avait une masse musculaire plus importante c'était perdu d'avance pour elle car il ne faut pas que les muscles il faut aussi les capacités intellectuelles ... Je savais déjà comment la destabilisée et la mettre K.O . Cela allait être un jeu d'enfant . Cela dit j'étais face à un cruel dilemne , lui laissée l'espoir qu'elle peut fuir ou bien lui laisser aucun espoir ? Venant m'interrompre dans ma cogitation elle dit :

    « Vous… »

    « J’ignore vos intentions mais sachez que si vous pensez à mal, vous le regretterez amèrement que ça soit par ma main ou par celle de mon père. »

    *t-t-t-* Pauvre enfant ... Elle était si naïve . Comment pouvait-elle penser que son père pourrait la vengée ? Puis personellement tout choix que je fait je ne les regrettes presque jamais . Chacun de mes choix , chacune de mes décisions sont réfléchits .Elle ignorais mes intentions ce qui était bien dommage pour elle sinon elle aurait surement fuit . Cela dit je jouissais par une telle démonstration de naïveté et d'ignorance . Parfois je vien même à regretter le temps de l'enfance . Cependant j'admirais le fait que la peur ne se fasse sentir dans sa voix . Un self- control parfait, admirable ou pas .Je me passa la main dans les cheveux un geste que je en faisait que trop peu .Puis elle reprit .

    « Vous m’avez prise par surprise. »

    « N’est-ce pas un comportement lâche pour un homme tel que vous ? »

    « Si votre royaume prend exemple sur son Roi, je m’étonne encore qu’il est tenu bon contre Stonefolm aussi longtemps. »

    Un sourire s'était dessiné sur ses lèvres et dans sa voix était perceptible une pointe de malice . J'avais horreur de cela mais pas au point de m'énervais . Je me devais de pardonner un comportement si enfantin qui se mariait très bien avec son apparence . La malice... trouvait des défauts à son interlocuteur lui repprochait des actes que l'on aurrait fait sois même . Ou bien était-ce une sorte de parade anti-stresse où je ne sais quoi d'autre ? Hm . Qu'importais . Elle tenait toujours son poignard en ma direction mais cela allait être vint . Si bien que je décida de mettre fin à ce petit jeu et dit de cette même calme et douce :

    "Cessons ses enfantillages voulez - Vous ? "

    J'esquissai un fin sourire . Puis d'un gesteélégant de la main un violent coup de vent fit voler le poignard en l'air . Je ne put retenir un petit rire amusé puis ajouta de cette même voix :

    "Ces jeux ne sont de plus de votre âge ."

    Le poignard atterit bien trop loin de la jeune femme pour qu'elle daigne le récupéré . C'était finit pour elle , elle était à ma merci .


Dernière édition par Kenji Asukai le Jeu 31 Déc - 12:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Inokuma
Nanouche • absolute master of the world !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 625
Age : 24
PUF/pseudo : Cinderella
Localisation de votre perso : Dans les bras de celui qui prendra mon coeur...
Petite Phrase : A flower among the flowers of a garden...

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: A flower among the flowers of a garden...   Jeu 31 Déc - 1:39

    Tenant toujours fermement sous poignard devant elle, Hana attendait le bon moment pour porter le premier coup à Kenji. Elle en était sur désormais, ses craintes s’étaient confirmées. Il était effectivement venu en ennemi. Son sourire moqueur à la limite du sadisme en disait suffisamment long… C’était donc lui ce loup qui la guettait… Il venait de la coincer. Kenji ne tardera sans doute pas à passer à l’action. La prudence était de mise. La princesse prenait conscience qu’elle ne sortirait pas de ce combat indemne et encore moins gagnante. Elle commençait même a regretter d’être sorti du château ce jour-là. Si seulement elle était moins farouche, moins indomptable. Si seulement son âme d’aventurière et sa soif de liberté s’était atténuées avec le temps… Mais il n’en était rien. Non Hana n'était pas de ce genre-là. Pas le genre à rester sagement dans sa bibliothèque, ni dans sa chambre à observer le monde vivre autour d'elle. La jeune fille voulait de l'aventure ! De l'action ! Jusqu’à maintenant, elle ne s’était pas attirée trop de problèmes, du moins, certainement pas aussi grave que celui dans lequel l’ange venait de se fourrer.

    Hana sentait que la situation se tendait de plus en plus. Cessez ses enfantillages ? Mais que voulait-il dire ? Visiblement, il ne prenait pas du tout la menace du poignard au sérieux. Pauvre princesse… La jeune fille surveillait minutieusement ses moindres déplacements, ses moindres mouvements. Soudain, sa main se leva. Un geste trop élégant pour que ça soit un coup porter directement à la fillette. Mais que faisait-il ? La princesse ne tarda pas à le découvrir. Sans vraiment comprendre pourquoi et comment, elle sentit son poignard lui échapper des mains et s’envoler au loin. Mais ! Mais qu’avait-il fait ? Comment cela pouvait-il être possible ? Il n’avait pourtant même pas effleuré son arme et celle-ci avait atterrit à plusieurs mètres de là. Sans parler de la violence du coup… Hana en fut déstabilisé et eut un nouveau mouvement de recul. Ce n’est qu’à cet instant que la jeune fille à la chevelure dorée se souvint des rumeurs qu’elles avaient entendu sur ce Roi. On disait de lui qu’il contrôlait le vent. Que c’était son élément et qu’il lui suffisait d’un seul geste pour créer une tornade dévastatrice qui pouvait sans mal raser une maison. Terrifiant… Cette explication semblait la plus plausible. La princesse était donc encore plus en danger qu’elle ne le pensait. Ainsi, en plus d’avoir un maniement parfait de l’épée, et d’être doté d’une force supérieur à la sienne, il avait le vent de son côté. On dit que l’espoir fait vivre… Mais lui restait-il ne serait-ce qu’un soupçon d’espoir ? Tout esprit lucide serait fortement tenté de dire non. Mais Hana n’était visiblement pas lucide. Du moins, pas assez pour s’avouer vaincu. Bien que très déstabilisée par cette tournure que venaient de prendre les évènements, elle reprit ses esprits. Sa seule chance était… son cheval. Mais il lui était impossible de l’atteindre. Que faire ? La jeune fille ferma les yeux l’espace de quelques secondes pour mieux réfléchir. Malheureusement, Kenji pouvait facilement en profiter pour la surprendre de nouveau. Mais elle savait pertinemment que si son regard ne décrochait pas du sien, aucun raisonnement logique serait envisageable…

    Réfléchit… Vite ! Trouve quelque chose ! Mais bien sur… Ses ailes. Le voilà son espoir de fuite. Dans les airs, elle serait avantagée. Elle était plus fine, plus légère donc plus rapide. Il fallait qu’elle tente cela. Quand à sa monture… Elle reviendrait la chercher quand le danger sera écarté. Malheureusement, elle se souvint aussi que le vent étant contrôlé par Kenji, elle serait sans mal forcer d’atterrir de nouveau au risque de s’écraser… Mais alors, n’y avait vraiment plus aucun espoir ? Il fallait pourtant tenter le tout pour le tout. Hana se concentra donc et fit « pousser » ses ailes sombres d’une couleur ébène qui venait contraster avec sa peu si pale. Elle eut un regard vers le ciel. Ce dernier était tellement profond… Et les étoiles scintillaient merveilleusement. Une nuit douce que l’ange aurait aimé passer au calme. Mais le destin en avait décidé autrement. C’est alors que les prunelles azurés de la princesse se teintèrent d’une certaine mélancolie… Comme si le temps venait de s’arrêter, au lieu de prendre son envol comme elle l’avait prévu, elle baissa doucement la tête et ferma tristement ses paupières comme si une soudaine prise de conscience venait la piquer au plus profond de son âme…

    « Pourquoi … Pourquoi tant de haine ? Le monde ne sera donc jamais en paix ? La guerre n’apportera pourtant rien à part plus de souffrance. Combien sont morts pour l’honneur de protéger leur royaume ? Combien d’innocent on vu leur sang versé… ? Pourquoi… »

    Hana parlait à voix basse. On aurait dit un murmure, ou plutôt une sorte de prière que le vent du soir emporterait en lui. Elle ne comprenait pas pourquoi les hommes n’étaient pas lassés de voir leurs parents, leurs amis, leurs enfants mourir à cause de la guerre. Du sang versé, des femmes violées, dans enfants devenus orphelins… Qui pourrait prendre plaisir à cela ? Un monstre. Seul un monstre pourrait jouir de toutes ces horreurs. Mais la guerre transformait un homme. Quand un partait se battre, il revenait différent, comme traumatisé au plus profond de son être. Même Hana qui avait vécu dans une prison dorée jusqu’à lors s’en rendait compte. Elle avait bon espoir que cela interrompe Kenji dans ses sombres desseins à son égard. Mais est-ce vraiment possible qu’un cœur meurtrit d’une blessure qui ne pourra jamais se guérir devienne soudainement pacifiste et bon envers ses ennemis ? Mieux valait-il ne pas trop rêver… Si la guerre faisait encore rage après tout ce temps c’était peut-être parce qu’elle avait tellement fait de ravages autour d’elle qu’il était devenu impossible d’y mettre un terme par de simples paroles. Hana réveille-toi. Le monde est bien plus mauvais que tu sembles le croire. La nature profonde l’être humain semblait être la destruction. Son autodestruction… Ton monde à toi est beau, si beau, trop beau. Du moins, beaucoup trop pour s’appeler « réalité ». C’est un rêve Hana, juste un rêve qui ne prendra jamais forme.

_________________
    Chaque baiser est une fleur dont la racine est le coeur...



    Koori, mon ange gardien... :
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/fiches-de-personnages-f79/once-upon
Kenji Asukai
Petite chose toute douce et innofensive


Masculin
Nombre de messages : 161
Age : 24
Petite Phrase : La souveraine félicité de l'homme ici-bas est d'anticiper, si confusément que ce puisse être, la vision face-à-face de l'immobile éternité

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: A flower among the flowers of a garden...   Jeu 31 Déc - 14:08

  • Armé la situation était plus que comique mais désarmée cela accentué ce coté amusant de la situation . Soyons sérieux comment pouvait-elle avoir ne serait-ce qu'une once d'espoir . Elle n'avait rien pour elle . Mes paroles pouvaient parraître dur mais ce n'était que la pure véritée après tout . Je m'amusais encore de ce faible coup de vent qu'il l'avait désarmé et je me demandais si elle connaissait ou bien si elle avait au moin eut vent de ce don que je possédais .Le contrôl du vent , il y avait pas à dire c'était comme même fort utile . Le vent cette élément naturel qui jouait un grand rôle dans l'équilibre de la nature semblait souvent comme inutile ou bien encore faible aux yeux des gens en générale . Je ne comprenais pas pourquoi , le vent , ce mouvement athmosphérique était vu comme faible alors qu'il pouvait créer de véritable tempête . Voir même des cyclones , le vent pouvait tout détruire sur son passage mais cela la majorité des personnes l'oublait . Cela dit je trouvais qu'il me correspondait admirablement bien , car tant tôt calme tant tôt agressif , un jour destructeur un jour constructeur ... Parfois froid d'autre fois chaud . Le vent s'adapter à tout et n'importe quoi . Un peu comme moi dans certain cas . Je dois l'avouer ,j'aimais m'identifié à lui . Lui et moi ne faisaion qu'un . Je reportai alors mon intention sur la princesse quand je m'apperçut que la pauvre enfant avait était déstabilisée par ce petit tour de "passe -passe "et avait de nouveau eu un mouvement de reul . Voulait-elle fuir son triste et pitoyable futur à mes cotés ou bien allait-elle se défendre en vain ? Le coup du couteau bien que pitoyable avait fait bouger les choses , j'attendais donc impatienmment qu'elle mette un peu de piment à cette rencontre . Si elle ne le faisait je le ferais avec grand plaisir . Un petit détail que auquel j'avais accordé aucune importance vint me frapper de plein fouet . J'avais complétement oublier cette chose qui pouvait peut-être lui permettre de s'échapper sais-t-on jamais . La demoiselle ayant du royale coulant dans ses veines elle devait posséder des ailes . Bien que je contrôl le vent on ne sait jamais . Le problème était que mes ailes avait été coupé lors d'une bataille ...Kyoya Matsuda allait vraiment le payer , cette enflure m'avait privé de mes ailes , moi j'allais le privée de sa fille . La haine qui s'était endormis au fond de mon être resurgis plus violente et plus destructrice que jamais . Je ne me sentais pas capable d'attendre un geste de cette sale gosse pour agir . Je n'eut le temps de m'avançais vers elle qu'elle "sortit" ses ailes d'un noir profond . Des ailes noir me rappelant celle de son monstre de père . Elle voulait s'enfuir bien , qu'elle tente . Je lui enverrais des bourrasque tellement forte qu'elel s'écrasera violement au sol . Finalement son regard devint totu autre et elle ne décola point . Elle ferma les yeux quelques instant puis murmura :

    « Pourquoi … Pourquoi tant de haine ? Le monde ne sera donc jamais en paix ? La guerre n’apportera pourtant rien à part plus de souffrance. Combien sont morts pour l’honneur de protéger leur royaume ? Combien d’innocent on vu leur sang versé… ? Pourquoi… »

    Quelques mots , une suite de mots , des phrases qui me mettaient hors de moi . Comment pouvait-elle me demander la raison de ma haine ? Ne la connaissait-elle point ? Elle ne pouvait ignorer une chose si évidente ! Mon regard se durçit ainsi que mon visage . La guerre ce n'était pas moi qui la voulait , je voulais juste défendre de mon mieux mon royaume . Combien d'innocent on vu leur sang versé ? Bien trop pour pouvoir en donner un nombres précis . Je n'aimais pas forcément sacrifié des innocents mais c'était une question d'honneur . J'étais vraiment affligeais par le manque de maturité de la jeune femme . Pensait-elle que la guerre allait finir juste avec des mots ? Les mots n'avaient rien résolu au tout début du conflit . Trois "pourquoi" ... Trois mots inutiles . Elle n'était qu'une ignorante , qu'une enfant dans un corp de jeune femme . Je trouvais ce genre de chose vraiment comique . Cetet demosielle avait été élever pas assez durement , elle avait été berçé d'illusions selon moi . Illusions qui lui faisait oublier la dur réalité . Mais ce n'était pas pour me déplaire . Plus l'enemis et naïf et ignorant plus la tâche est simple . Je m'avançais alors de quelque pas . J'étais tout près d'elle et je lui répondit sur un ton dur , froid :

    "Il faudrait songer à grandir ... Mademoiselle ."

    Je portais alors ma main à son visage que je saisi . Je n'étais pas près de la laché cette pauvre enfant .Je la fixais mon regard été emplis de haine à l'état pur . J'étais si proche de frapper en plein coeur . Peu à peu mes doigts se resseraient sur son visage . (je me souvien plus comment on appelle la partie inférieur du visage ) . Je serrais et bientôt la souffrance allait faire son apparition . Enfin j'allais jouir de sa douleur .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Inokuma
Nanouche • absolute master of the world !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 625
Age : 24
PUF/pseudo : Cinderella
Localisation de votre perso : Dans les bras de celui qui prendra mon coeur...
Petite Phrase : A flower among the flowers of a garden...

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: A flower among the flowers of a garden...   Ven 1 Jan - 21:48

    Une tristesse d’origine inconnue, secrète, s’emparait peu à peu de la fillette. Cela se sentait dans sa voix, cela se voyait sur son visage, cela se lisait dans ses yeux d’azur. Elle aurait du fuir, elle aurait du tirer avantage de la situation, elle aurait du saisir la seule occasion et prendre son envol. La jeune fille savait – comme tout le monde d’ailleurs – et cela se voyait, que le Roi de Pallengad, Kenji Asukai, avait perdu ses ailes sur le champ de bataille. C’était comme sa clef pour la vie qu’on lui offrait. La voilà, sa chance inespérée de fuite. Il y avait un danger, un grave danger en agissant ainsi mais il fallait essayer, il fallait le tenter… avant qu’il ne soit trop tard. Comme tenter le tout pour le tout. Malheureusement, Hana, en retardant son décollage, avait offert au Roi l’occasion rêvée de la stopper nette dans ses plans d’évasions. Il en profita évidement…

    Hana eut à peine le temps de relever sa tête après les paroles d’une froideur glaciale de Kenji, que ce dernier se saisit d’une main de son visage qui conservait toujours des traits enfantins malgré un corps bien plus adulte. Il s’était avancé vers elle, devenant ainsi bien plus menaçant. Son étreinte en devenait douloureuse. Il semblait réellement vouloir lui faire mal, la blesser, la voir souffrir et en jouir. L’ange déchu la fixait, il ne détachait pas son regard du sien. Un frisson de terreur traversa chaque parcelle du corps de la princesse. Sa haine… Sa haine était plus que visible dans ses yeux. Elle semblait entièrement l’envelopper, prendre le contrôle de son corps comme un démon possède un homme. C’était effrayant… La jeune fille aux cheveux d’or commençait à sentir une forte souffrance monter en elle. Sa mâchoire, elle lui faisait de plus en plus mal. Que voulait-il ? La lui briser ? C’est bien ce qui semblait. Les sourcils de la fillette se froncèrent, tout son visage se crispa pour faire face à la douleur des plus atroces que lui infligeait son ennemi.


    « Lâcher-moi. » ordonna la jeune fille d’une petite voix. « Vous… vous me faite mal. » finit-elle avec difficulté tant la douleur devenait forte.

    Hana posa ses deux mains sur le bras de Kenji. Elle tentait désespérément de se défaire de cette étreinte. L’ange sombre se débattait du mieux qu’elle le pouvait. La fillette émettait comme des petits couinements, des petits cris de détresse. Secrètement, elle espérait être entendue par quelqu’un pour qu’on vienne à son secours. Elle s’agitait dans tous les sens pour faire relâcher le Roi. En vain… Celui-ci semblait n’en avoir rien à faire. Alors la fillette eut une idée. Même si cela ne lui permettait pas de s’envoler comme elle l’aurait voulu, cela la libèrerait sans doute de son agresseur. Alors, soudainement ses ailes ébènes se mirent à battre aussi fort que les forces de la jeune fille le lui permettaient. Cela créait une violente rafale qui balayait les environs faisant voler les feuilles au loin. La princesse, malgré l’épuisement qui la gagnait, ne cessait pas. Finalement, cela semblait faire effet car elle sentit la main de Kenji se desserrer quelques peu mais suffisamment pour que Hana puisse s’en défaire. Mais…

    A cause de la puissance qu’avaient dégagée ses ailes en se débattant ainsi, la fillette fut propulsée violement à quelques mètres après que le Roi ai finit par la lâcher. Affaiblis et blessé, Hana perdu conscience quelques instants. Ses ailes ayant été utilisée trop soudainement et trop brutalement disparurent par elle-même dans le dos de la jeune fille car devenu pour ainsi dire inutilisables. Est-ce que cela signifiait que la fuite par les airs était aussi devenue impossible ? Si tel était le cas, Hana avait de quoi s’en faire…

    Reprenant lentement ses esprits, l’ange se vit prise d’une violente douleur au niveau des côtes sur le coté droit. Mais elle ne semblait pas saigner. La blessure était donc intérieure. Sa cage thoracique avait subit des dommages durant sa chute. Hana respirait mal et à chaque inspiration, elle se crispait de douleur. Pour autant, aucun os ne semblait brisé. C’était une chance. Mais que faire maintenant ? La princesse n’allait jamais être capable de s’enfuir à pied, déjà que ce remettre debout lui semblait une épreuve infranchissable. Pourtant il fallait qu’elle essaye. Kenji ne laissera pas longtemps une telle distance les séparer. Alors prenant appuie sur l’arbre le plus proche, la fillette se redressa avec peine. Elle posa sa main gauche sur le côté droit juste en dessous de sa poitrine comme pour supporter la douleur qui la brulait intérieurement. Une grimace trahissant sa souffrance vint contraster avec son visage d’ordinaire si doux. Ses prunelles se posèrent sur le Roi. A cause de la pénombre, elle avait du mal à distinguer son visage mais s’imaginait déjà le sourire qui devait se peindre sur ses lèvres en la voyant ainsi.


_________________
    Chaque baiser est une fleur dont la racine est le coeur...



    Koori, mon ange gardien... :
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/fiches-de-personnages-f79/once-upon
Kenji Asukai
Petite chose toute douce et innofensive


Masculin
Nombre de messages : 161
Age : 24
Petite Phrase : La souveraine félicité de l'homme ici-bas est d'anticiper, si confusément que ce puisse être, la vision face-à-face de l'immobile éternité

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: A flower among the flowers of a garden...   Mer 6 Jan - 17:42

  • Mon regard était plongé dans le sien . Rage , haine , sadisme , colère se lisait aisément dans ce regard qui fixait le pauvre petit ange .Mes doigts serraient de plus en plus sa machoire pauvre petite . Briser elle sera jouir je ferais . L'excitation montait en moi et plus elle m'envahissait plus je serrais . Je serrais , je serrais ... Quoi de plus beau que de voir l'enemuis souffrir ? Quoi de plus jouisif que d'écrasé les belligrants ? .... Presque aucun . Lavengeance est une cruelle maîtresse certes mais au moins lorsqu'elle guide nos pas nous sommes sur de passer d'agréable moment .Mais malgré cela ma haine est toujours au fond de moi. Quoi que je fasse, elle est là.Ce que je pense ce que je fait ne l'assouvie pas .Ils ne méritent même pas ma pitié.Qu'est-ce que je voudrais les voir crever,me demander de les pardonner, me supplier... Accenturer ma haine , ma colère . Je suis rongée par la haine depuis desannées déjà. J'en ai plus qu'assez d'être dans cet état . Et pourtant je n'y peux rien, c'est comme ça mais il faut que j'y mette fin . Y mettre fin ? OUi comment ? en les aennétissants ... pas un , pas deux . Tous . Faire souffrir sa fille , certes cela me plaisait mais cela était trop insuffisent pour mettre fin à ma haine , à cette envie permanente de vengeance . Admettons que tous pérrissent sous ma lame je ne sias même pas si cela suffirer . Soudain l'expression de la fillette changea . Ses sourcils étaient fronçés . Hm ... Un élan de rebélion ? ou simplement une future tentative de fuite ? Je n'en savais rien mais qu'importais . Depuis le début de cette rencontre c'était évident que j'allais être le grand gagnant . Son visage de crispa puis elle trouva le moyen de parler .

    « Lâcher-moi. »
    « Vous… vous me faite mal. »

    Un fin sourire vint habiter mes fines lèvres . La lachait ? Pure hérésie . Ce serait une simple folie de lachait l'objet premier de ma vengeance future .Cette enfant était à coup sur atteinte de folie . Pensait-elle vraiment que si elle me disait de la laissait j'allais le faire ? Décidemment , cette jeune femme vivait vraiment dans sa bulle . Je lui faisais mal . Franchement j'étais vraiment désolé ou pas . Je dois avouer cependan tque j'était fortement déçu de simplement lui faire mal . A croire que je n'étais pas assez dur . Pour moi c'était un message . Elle pouvait encore parler ce qui signifiait que ses machoires n'été pas encore broyaient .J'allais serrer d'avantage ses machoires quand elle posa ses mains sur mon bras . Qu'espérait-elle ? Me faire lacher en posa ses deux mains sur moi ? Qu'elle bonne blague . Elle était pitoyable peu de gens n'auraient âs sourit devant cette scène que je trouvais à mon humble gout hilarante . Puis le papillon pris dans mes filet commença à se débattre . *Tsss ... Tsss* Pauvre petite chose pensant pouvoir s'échapper en couinant et en se débattant .Plus elle allait tenter de fuir plus j'allais être méchant ? Méchant ... un therme enfantin mais je m'abaissais à l'age de mental de la demoiselle de cette façon .

    La seule et unique erreur que j'avais commise était d'avoir oublier que la demoiselle avait des ailes .D'ailleurs elle s'en servit rapidement . Ses ailes hébènes battaient tellement ,qu'elles formaient un vent assez puissant contre moi . Si puissant que peu à peu je me sentais la lachait contre ma volonté .Mes doigts glissaient ... Mon visage se fit alors plus sombre que jamais , mon regard dur et haineux , mon sourire éffaçait laissant place à une grimace . Finalement je la lacha . Mes mains moites , je serrais alors le spoings . Elle allais payer cette sorte d'affront .

    Je n'eu besoin de lui donenr un coup ou je ne sais quoi d'autre pour l'immobiliser . Et non , elle le fit elle même . C'était gentil de sa part de vouloir limité mes efforts physique .Ses ailes se rétractèrent . Donc au final si l'on résumait la situation , l'ange s'était lui même vaincu . Comme cela était amusant lorsque l'on y pensait . Mon regard se posa sur son corps frêle . Elle semblait respirait avec beaucoup de mal ... Tant mieux .Et je remarqua même une blessure près de ses côtes . Le maître de l'être humain est la souffrance ... cela était connu de tous . Lentement je m'avançai donc vers elle . Je n'allais pas lui laissé l'occasion de s'enfuir bien qu'elle ne puisse pas vraiment aller très loin . A ma surprise je l'avoue la princesse se releva en s'apuyant contre l'arbre mais il était trop tard pour elle . Je constatai avec plaisir cette grimace qui reflétait sa douleur . Un , deux pas . J'étais maintenant tout prés d'elle . D'un geste froid et puissant je poussa sa main qui" cachait " sa blessure . Je posa violemment ma main sur ses cotes . J'écrasais volontairement un sourire aux lèvres ses côtes espérant faire grandir sa souffrance . Je la bloqua contre l'arbre tant dis que ma main presser l'endroit qui la faisait souffrir . De mon autre main je compressais son poignet . Elle était prise au piège .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Inokuma
Nanouche • absolute master of the world !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 625
Age : 24
PUF/pseudo : Cinderella
Localisation de votre perso : Dans les bras de celui qui prendra mon coeur...
Petite Phrase : A flower among the flowers of a garden...

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: A flower among the flowers of a garden...   Dim 10 Jan - 19:52

    La jeune fille au regard encore enfantin et au cœur encore si pur et naïf sentait le danger qui la menaçait se rapprocher de plus en plus d’elle. En plus de la douleur qui la gagnait peu à peu, le souverain ennemi faisait un pas, puis deux, puis trois… vers le petit ange sombre apeuré. Comme un oiseau privé de ses ailes, Hana était la proie rêvé pour cet homme. Il voulait la voir souffrir. Il aimait la voir souffrir. Il la ferait souffrir. Voilà trois constatations que la princesse avait bien vite tiré. Elle savait désormais quel genre de loup elle devait affronter. Un loup de la pire espèce, dont le seul maître est la haine. Pas une once de clémence, pas un espoir de pitié. Il ne la laissera jamais en paix avant d’avoir pleinement prit plaisir à sa vengeance. Quelle souffrance allait-il lui infliger ? Quel mal lui ferait-il découvrir ? La fillette espérait ne jamais en connaître la réponse.

    En plus de la douleur qui foudroyait un peu plus à chaque instant le corps frêle et brisé de l’ange, la peur ou devrais-je dire l’épouvante qui venait s’y mêler la tétanisait. Ses membres étaient contractés et bien qu’immobiles, ils tremblaient mais pas de froid, de terreur. Incapable de faire le moindre geste, le moindre mouvement, Hana parvenait tout juste à reprendre sa respiration même si cela lui coutait de terribles douleurs dans l’abdomen. Ses pupilles ne se décollaient pas de Kenji. Sans pouvoir rien n’y faire, ni fuir ni se défendre, ce dernier se trouvait là, juste devant elle, une fois de plus, une fois de trop. Soudain, l’homme lui enleva violemment la main qui tentait d’apaiser la douleur lancinante de son côté droit. Elle qui tenait à peine sur ses jambes en fut déséquilibrée à tel point qu’elle manqua de peu de s’effondrer. Par chance ou par malchance, la princesse put se retenir au tronc de l’arbre qui lui avait permit de se relever après sa violente chute. Puis le monarque déchu posa à son tour l’une de ses mains sur cette blessure mais contrairement à Hana, cela n’était pas pour la soulager mais pour faire grandir la souffrance. Il pressa brusquement ce qui valu à l’ange sombre d’émettre un cri trahissant nettement à quel point elle souffrait. Plus que jamais, elle avait mal, tellement mal qu’elle craignait d’en perdre connaissance. Son dos se retrouva contre l’arbre et l’un de ses poignets avait été immobilisé par Kenji. Ainsi, il lui était impossible de s’enfuir, et cela, par n’importe quel moyen. Il continuait cette pression insoutenable. L’ange poussa un nouvel hurlement de souffrance pour évacuer sa douleur. Sa tête balança vers l’arrière. Son rythme cardiaque s’était affolé. Sa respiration en devenait désordonnée, totalement incontrôlée. Ses traits fins étaient crispés. La torture infligée par le Roi adverse se trahissait sur chaque parcelle du corps de la fillette. Comment un homme pouvait supporter de regarder un tel spectacle et en plus de cela, en prendre plaisir ? C’était une atrocité ! Comment l’Homme pouvait faire souffrir ses semblables à ce point alors que sa victime n’y était pour rien ? Les voilà les sombres conséquences de la guerre sur la nature humaine. Elle en fait des monstres avides de sang et de pouvoir, sans raison ni sentiment. Alors les prunelles azurées de la jeune fille s’humidifièrent. Des larmes coulèrent le long de ses joues pâles pour ne pas dire blafardes. Elles avaient perdu de leur éclat, de leur rosé habituel. A la voir ainsi, on pourrait en venir à la confondre avec un corps sans vie, un cadavre. Cela faisait peur à voir…

    Hana, et à la seule force de sa volonté, tentait de se débattre. De ce libérer de cette emprise meurtrière. De sa main restée libre, comme quand son ennemi avait tenté de lui briser la mâchoire, elle la posa sur le bras qui pressait fortement sa cage thoracique. Elle ne tiendrait pas éternellement ainsi. Son corps était faible, et la douleur bien trop forte. Elle n’avait pas la force nécessaire pour résister, pour tenir bon. La seule chose qui l’empêchait de sombrer dans l’évanouissement le plus total était sa force de caractère, son esprit qui refusait de s’avouer vaincu. Mais si désormais c’était le seul à se battre, cela n’était plus qu’une question de temps. Kenji, lui, se savait déjà vainqueur. Il l’avait su dès le premier instant. La princesse aussi tout au fond d’elle et pourtant, elle avait tenu bon, elle s’était battu ou du moins avait essayé. Mais cela n’avait pas été suffisant. L’ange aux ailes ébènes s’était finalement fait prendre au piège. Un piège qui se refermait sur elle un peu plus chaque seconde. Un piège dont elle ne sortirait peut être pas vivante. L’espoir commençait à la quitter. Elle avait voulu y croire alors qu’il n’y en avait jamais eut. Hana, petite fleur fragile, si aujourd’hui tu fanes, demain tu refleuriras.

    Alors que la fillette commençait à se rendre à l’évidence qu’elle était vaincu, ses iris aperçurent malgré la pénombre son poignard qui se trouvait à terre. La chute qu’elle avait faite l’avait rapproché de celui-ci. Était-ce un signe du destin pour ne pas baisser les bras maintenant ? Pour lui dire que même dans le néant le plus profond, l’espoir demeure. Dans ce cas, Hana se saisira de cette chance pour ne pas dire miracle. Kenji ne semblait pas l’avoir vu. Tout ce qui fallait s’était que la princesse arrive à s’extirper de son agresseur pour s’emparer de l’arme. Sachant maintenant que l’homme pouvait sans mal la désarmer, elle ne referait pas les mêmes erreurs que la première fois. Une fois son « plan » élaboré à la va vite, l’ange prit appuie à l’arbre pour repousser dans un élan d’adrénaline le Roi du royaume adverse. Elle utilisa en plus de cela tout le poids de son corps pour se libérer de son emprise. Cela réussit d’une certaine façon. Kenji et elle en perdirent l’équilibre et la jeune fille se retrouva sur ce dernier dans une position pas très avantageuse pour elle (xD). La douleur de ce nouveau choc lui valu un nouveau cri strident mais bref. C’était maintenant ou jamais. Il fallait qu’elle s’empare de sa dague avant que le souverain ai le temps de reprendre ses esprits et de l’en empêcher. Alors elle se laissa tomber sur le côté et rampa le plus vite qu’elle put en direction du poignard. Il était là, tout proche, presque à sa porté. Il ne lui manquait plus que de tendre le bras pour le saisir…

_________________
    Chaque baiser est une fleur dont la racine est le coeur...



    Koori, mon ange gardien... :
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/fiches-de-personnages-f79/once-upon
Kenji Asukai
Petite chose toute douce et innofensive


Masculin
Nombre de messages : 161
Age : 24
Petite Phrase : La souveraine félicité de l'homme ici-bas est d'anticiper, si confusément que ce puisse être, la vision face-à-face de l'immobile éternité

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: A flower among the flowers of a garden...   Lun 18 Jan - 20:16

  • Je la tenais entre mes mains . Elle était à ma merci , elle ne pouvait plus rien faire , lentement le piège se refermait sur elle . Pauvre enfant , elle n'avait sans doute jamais pensée une seconde que ce qui lui arrivait en l'instant présent aurrait put se dérouler . Elle seule s'était jeté dans la gueule du loup , elle s'était donné à moi dans un sens et d'aillerus je la remercie grandement ainsi j'aivais éviter de concocter un plan contre l'enemis . Cette petite m'avais finalement rendu un petit service que je ne manquerais pas d'honorer . Je plongea mon regard emplis rancoeur et à la fois mêlé à un sadique plaisir dans le sien qui parraissait si pur et enfantin contrairement au mien en l'instant . Tout nous séparaient et plsu je epnsais à nos différences plus je compresser son poignet et appuyer sur ses côtes espérant lui faire rendre son dernier souffle tellement la souffrance que je lui affligée était forte . Je voulais absolument la voir souffrir mais plus je la faisait souffrir plus j'avais envie de la voir souffrir ... encore plus .La jeuen enfant poussa un véritable cri . Un cri ...qui me permit de penser qu'elle souffrait . Oui c'était une évidence mais pas encore assez à mon humble gout . Je voulais la voir se tordre de douleur , suffoquer , me suppliais . De toute façon plus elle allait souffrir plus j'allais la faire souffrir ... Pourquoi ? Juste pour m'amuser de sa situation , de cette situation qui me plaisait tant . Tenir l'enemis entre mes griffes me procurais un tel plaisir . Savoir que j'allais faire souffrir ce bon à rien de Kyoya en violencent sa fille m'enchanter . Plus je pensais àce plaisir qui m'ennivrer plus je souriais , plus je prenais plaisir à la voir suffocer entre mes main . Je fit une pression encore un peu plus forte que la précédente et de nouveau la demosielle poussa un cri . Je ne put retenir un petit rire triomphant .Sa tête balanca vers l'arrière et mon regard suiva se mouvement . Je ne voulais pas quitter son visage des yeux pour le simple plaisir de voir ce minoit crispé par la souffrance .Soudain je vis apparaitre des larmes coulaient le long de son visage . Qu'elle vision pitoyable . Pleurer devant l'enemis c'était s'avouer vaincu , avouer sa faiblesse ,renoncer .A présent je me savais entièrement supérieur et totalement maitre de la situation . Bien que je n'en ai jamais douté .De nouveau la gamine reposa sa main sur mon bras . Voulait-elle de nouveau s'assomer comme la fois précédente ? Je nele savais mais cette pensée me fit largement sourire . Honnêtement je ne m'attendais à absolument riend d'elle , elle était pour moi finit . Entre mes mains son corps agonisait , sa respiration était sacadé cela se voyait . Enfin je pensais pouvoir lui montrer les mauvais coté de la vie qu'elle avait l'aire de prendre pour un véritable conte de fée .Mais peut-être aurrais-je dut me méfier un peu plus de cette sale gamine . Alors que je l'imaginer déjà son corps inerte gisant au sol ,elle prit une sorte d'élan contre l'arbre et je ne sais comment me repoussa . J'aurais put aisément la repousser si elle n'avait pas laisser tout le poid (pas négligeable XD) de son corps me tomber dessus . SI bien que je ne put ni la repousser ni me retenir à quoi que ce soit et m'affala au sol .Heuresement pour moi elle ù'étais tombé dessus et d'une certaine manière elle était sous mon emprise bien car elle était nettement désavantagé de la position qu'elle avait involontairement adopté . Ce choc qu'elle se causa elle même lui arracha de nouveau un cri . J'étais d'ailleurs atrocement déçut de n'en n'avoir pas été la cause . Quand à moi cette petite chute m'avait un peu étourdi ma tête avait violement heurté le sol et je dois bien avoué que je fut un peu lent à m'en remettre . Pendant le petit temps de ùa "remise en état" la demosielle eut le temps de ce dégager de mon corps . Je ne comprenais pas encore le motif de toute cette agitation alors qu'elle était de toute manière fait comme une rate .Je ne m'en inquiétais pas vraiment je l'avoue mais que voulez vous .... Peut-être étais-je trop assurer ? . Mon regard vint fixer la demoiselle qui étais toujours au sol de toute manière elle ne pouvait pas se relever en vue de ses faibles capacitées physique . La jeune femme gisait au sol , sur le ventre , je ne savais pourquoi mais j'étais habité par la farouche envie de lui voler toute forme de pureté chez elle . Je voulais la marquer à jamais autant physiquement que mentalement . Je voulais être gravé dans ses souvenirs pour la vie et pour cela il n'y avait qu'une solution . Mon regard glissa sur ses formes un instant tant dis qu'un sourire vint orner mes lèvres fines . Avec discrétion je me "colla" à elle . A présent je laissa ma main droite parcourir le bas de son dos tant dis que la gauche carressait sa cuisse .D'un geste vif je poussa ses cheveux de son cou et y déposa un baiser . Je remontais ma main le long de sa cuisse quand j'apperçut le poignard .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyoya Matsuda

avatar

Masculin
Nombre de messages : 238
Age : 26

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: A flower among the flowers of a garden...   Mar 19 Jan - 0:31

Kyoya avait été à Myriade toute la journée, étant encore récament rentré à Stonefolm, il avait a présent des affaires internes à régler. Le soleil commençait doucement à disparaitre dans le ciel quand l’ange sombre se mit à soupirer, il était temps de rentrer …
Si tu savais comme j’aime faire peur, être craint c’est simple c’est l’une des rares choses qui me fait sourire ! Avoir ce pouvoir, poser un poing sur les gens, leur mettre la pression, les menacer, oh mais encore mieux, les égorger vif, surtout quand il porte le blason ennemi, les voir se morfondre de leurs erreurs, voir dans leurs yeux la mort qui les emmène. Cette supériorité face à n’importe qui, vivre au dessus des lois.
Dans ce monde où tout s'achète, il est le seul à qui on prête on lui donne sinon il prend, avoir une telle emprise sur tout le monde, un pouvoir qu’on lui envie, être puissant, être envié, avoir tout ce qui est de plus beau, des femmes, des l’argents que demander de mieux dans la vie et pourtant rien n’est parfait …
Cette puissance si magique, laisse rêver les petits enfants, adulte tu n’as plus le choix incline toi sans un mot, un seul regard de travers et une tête tombe. Rien que d’avoir ses pensés qui n’étaient pas des plus blanches, l’ange noir souriait, un regard remplit de malice, plus fort que n’importe quel serpent, un trop plein de fierté et d’ambition était en cet homme. Dans cette haine provoquée, une colère qu’on avait installée dans une âme d’enfant, un simple gamin qui avait simplement eu de la chance d’être naît dans un château, héritier d’une grande puissance, mais aussi successeur d’un chef de guerre. Aujourd’hui en lui tout restait si sombre, Kyoya est un mystère c’est bien connu ! Une histoire remplit de trou, un caractère spécial comme s’il était formé de blessure de guerre ses états d’âme avaient toutes des histoires, des légendes rodaient même autour de lui.

Le monarque guidait fièrement sa troupe, rentrant au château il chevauché sur son bel espagnol gris, les sabots des chevaux martelaient le sol sans relâche, brisant le silence des forêts qu’ils traversèrent. Depuis que l’ange s’était fait planté deux lames dans le dos, il ne partait plus sans escorte de une et sans son épée, ayant toujours sa main droite posée dessus, prés à dégainer à tout moment. Le seigneur était accompagné en ce début de soirée de grand nom de son royaume, militaires et hommes politiques l’entourait ainsi que ses deux fidèles loups.

Certes les chevaux lancés au galop faisant une rage de bruit mais un crie retentit… La troupe ce stoppa net, Kyoya fronça sur l’instant les sourcils, retournant sa monture vers l’homme le plus gradé du groupe, l’interrogeant du regard quand un deuxième hurlement retentit … cette fois-ci il y a avait de quoi ce poser des questions. Et un troisième s’exclame pour clore le bal, ça devait être une femme en tout cas … D’un signe de tête le souverain envoya Io vers le petit sentier à leur droite, levant la main en frôlant les flancs de sa monture il s’avança vers l’origine de ce hurlement.
Plusieurs minutes passèrent, laissant les chevaux au pas tranquillement, ils débouchèrent sur une clairière et là le spectacle fut totale … Non l’ange ne venait pas rêver, il reconnaitrait ces maudites mèches blondes parmi milles et cette peau pâle … ses mains …
Ouvrant ses doigts sur ses rênes, l’entier du roi prit le galop, dégainant sur l’instant comme tout le reste des hommes qui l’accompagnait, Kyoya s’arrêta juste dans le dos de son meilleur ennemi. Là il reconnu clairement Hana, mais qu’es ce qu’elle faisait ici à une heure si tardive ?
La lame du monarque se posa dans la nuque de Kenji y exerçant une douce pression …

« Lâche-la… Avant que je t’égorge vraiment cette fois-ci … »

Il parlait d’une voie effroyablement froide fixant le dos de son ennemi d’un regard semblable à son ton de voie. Avant son action le seigneur avait mit pied à terre, suivis de son escorte, tous avaient une arme braqué sur l’ennemi et plus le temps passait plus la pointe de l’épée de Kyoya se faisant plus pesante dans la nuque de Kenji …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A flower among the flowers of a garden...   

Revenir en haut Aller en bas
 
A flower among the flowers of a garden...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A little flower is growing up in my garden | Alix
» Jade - The little flower is lost in this big world
» Like a flower [Daniel]
» Garden Party
» [Fiche d'île] Little Garden

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldenia Sekai ♔ :: Chemins et Nature :: Lac Fééria-
Sauter vers: