RPG ~ Manga Médiéval-Fantastique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un moment mal choisit . (Pv)

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un moment mal choisit . (Pv)   Sam 28 Nov - 19:03

La nuit était encore omniprésente , tout comme la Lune d'ailleurs qui rayonnait de mille feux dans le ciel parsemé d'étoiles . Tout était calme , rien ne venait perturber cette nuit paisible et agréable qui me semblais durer une éternité . Oui , comme d'habitude mon sommeil n'avait pas durer , Ô j'avais bien fermé l'œil mais pas plus de deux ou trois heures qui m'avait parut extrêmement courtes . Tout bonnes avaient une fin certes mais bon tout de même . Donc au final j'étais resté dans mon lit , caché sous mes couvertures au teintes pourpres à réfléchir au monde , à la vie . Je dois bien avoué que ce sujet de réflexion m'avait bien fait rire . Oui , réfléchir à la débillerie humaine , tenter de comprendre le comportement de cette bande d'abrutis qui envahissait le monde ... je jugeais cela tellement puéril de ma part que j'avais honte d'avoir passé une bonne partie de ma nuit a y penser . Bref , je me redressa dans mon lit , mon regard sans expression réel ...Il était tôt et je n'avais as même envie d'exprimer ma mauvaise humeur habituelle . C'était rare quand j'étais aussi pâteux aussi dans mon attitude que dans mon apparence . Je tenta incurablement de m'endormir . Je ferma mes paupières qui semblait si lourdes . J'étais donc allongé ,enfoui sous mes couvertures , les paupières closes un petit rictus énervé sur mes lèvres . Allez sommeil viens à moi . Mais c'était évident pourtant .... Je n'allais pas m'assoupir pas de rêves sadique pour moi cette nuit . Il me fallait donc abandonner l'idée de passer une bonne nuit . Cependant je restais dans mon lit ... à tenter l'impossible . Pendant ce vide oui c'était bien le mot "vide" je pensais à tout et cela va de soi à rien de même . Tant pis ne fallait-il mieux pas tuer l'ennui en pensant quand se morfondant ? Humm ... Quoique , cela dépendait entièrement de" la personnalité de la personne . Pour moi c'était évident qu'il fallait mieux penser même si la pensée en elle même n'était pas source d'intelligence . Je vous concède bien que cela paraisse une évidence qu'en ce moment même rien ne m'intéressais pas même mon avenir vous rendez vous compte ? Je ne mettais jamais sentit si ... si comment définir une chose indéfinissable ? Bref , disons , très mou mais à la fois dépressif c'était un admirable mélange de sentiments agaçant a ressentir tellement ils étaient pesant . Enfin a me plaindre seul dans mon coin j'en avait oublier le temps passé . Finalement se plaindre cela occupé mais cela était tellement pitoyable que je n'étais pas près de recommencer .

La Lune fuyait le ciel qui s'était bien éclaircit depuis mon monologue . Mon regard toujours aussi peu expressif se figea sur le paysage extérieur que j'apercevais très peu à cause des rideaux qui cachaient la vue . Il devait encore être bien tôt . Pfff j'en avais aucune idée et je m'en foutais .Finalement je fis voler mes couvertures et me leva mollement .Ma première sensation ce matin était la froideur du sol sur mes pieds nus . Franchement super , je n'avais pas d'autre mot .Je frissonna et esquissa une petite grimace . J'ouvris les rideaux avec ma bonne humeur naturelle puis me dirigea vers ma salle de bain . Le bain était coulé ? Étrange je n'avais pas vu la servante s'occupant de le couler .... Peut-être m'étais-je assoupi finalement .Qu'elle ironie du sort ... je m'étais assoupi mais n'avais même profité de ce sommeil .Peu m' importais . Je commença donc à me dévêtir exposant alors mon corps au froid de la pièce . Je me hâta de me plongé dans l'eau bien chaude du bain . Si l'on de fié à la chaleur de l'eau la servante avait couler l'eau il y a avait peu de temps .Je laissa ma tête basculer en arrière , mes cheveux plongés dans jusqu'à la racine , je savourais cet instant . C'était si plaisant d'être dans de l'eau chaude que j'en oubliais ma fatigue corporelle . Une bonne heure passa , je ne l'avais pas vu passer mais j'en avait senti les bien fait . Une heure dans un bain chaud ... c'est ce que je nomme les bonheur simple de la vie .Bonheur le terme était fort mais bon ne jouons pas sur les mots .

Je sortis rapidement de ce bain et enfila un peignoir au teinte rouges de satin j'étais vêtu . Je dois avouer que je me trouvais assez beau lorsque j'étais vêtu de ce peignoir . Pourquoi ? Je n'en sais rien . Enfin il faut dire que les femmes ne me trouvais pas sans charme c'est donc que quelque part j'étais attirant non ? . Bref , je retourna dans ma chambre et enfila mes vêtement avec une nonchalance surprenante . J'arrangeais rapidement cette touffe désordonné de cheveux avant de partir vagabonder dans les nombreux couloirs du château . J'errais sans but précis dans les corridors du noble château de Stonefolm . Il était peut-être pas si tôt que je le pensais car cet illustre bâtiment était déjà bien animé .Les servants se hâtaient d'effectuer leur tâche , des nobles parlaient en petite assemblée et de nombreuses personnes de tout rang vagabonder dans les couloirs .Je les regardaient ... ils étaient tous stupide . Parfois je me demandaient si ses gens étaient capable de penser sans être influencer . Moi même je les influencer quotidiennement . De toute manière je le savais que trop bien ... je manipuler n'importe qui , je mentais à n'importe qui , je torturais n'importe qui . En bref , je fait n'importe quoi de n'importe qui sauf quelques rare personnes ... Dont le roi .Depuis le temps que j'arpentais les couloirs j'arrivai enfin devant l'escalier de marbre qui me menait à mon bureau . Je souffla tapageusement ... il y avait tellement de marches à monter . Je pris mon courage a deux mains en une inspiration héroïque et entreprit l'escalade de cet escalier .Je caressa la rampe froide de marbre , mon regard avait retrouvé son sadisme habituel . Cependant je n'avait point envi de m'épuiser dés le matin et décida donc dans un élan de flemme de faire demi tour . Je descendis les trois marches que j'avais auparavant monté pour les redescendre . Oui , je sais inutile de me le rappeler c'était tout simplement pitoyable .Bon je reprit ma marche à travers le château mais d'une démarche plus rapide . Toujours autant de monde dans ses couloirs c'était agaçant ou du moins ça m'agaçais moi . C'était d'ailleurs pour cela que j'évitais certain couloirs que je savais plus peuplé que d'autres .J'avançais , j'avançais et enfin j'arrivais . Je voyais se dresser devant moi une arrière porte que je m'empressai d'ouvrir . J'allais au jardins ce lieux était toujours calme .En général .En tout cas il avait intérêt d'y être . Je ne supportais plus toute cette masse humaine qui vagabondait en tout sens et qui faisait un bruit pas possible . Mon regard sadique et haineux ce noyait dans les pare terre de fleurs . Il y avait trop de couleur a mon humble gout . Je vint me poser sur l'un des banc de pierres des jardins puis je ferma les yeux . La douce brise caressait mes cheveux qui volait en tout sens , mon visage sans aucune expression . Je me pensais seul jusqu'à ce que je n'entende un bruit étrange .Je me redressa un peu haineux . Partout ou j'allais l'on venait me déranger et cela me m'étais hors de moi .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un moment mal choisit . (Pv)   Dim 29 Nov - 13:08

Un bruit la fit sursauter. La fenêtre de sa chambre venait de claquer dans un bruit sec et inquiétant, laissant derrière elle une impression de silence trop pesant et morbide. Shiori avait rabattu ses couvertures aux dessus de sa tête, elle était trouillarde et elle ne s’en cachait pas depuis qu’elle s’était fait attaquer à l’intérieur même du château par un fou qui voulait la mort du roi et qui l’avait prise en « otage » comme çi son sort importait a sa majesté ! Elle n’était qu’une simple servante s’occupant du jardin royal rien de bien intéressant aux yeux du roi…Et dire qu’elle n’avait jamais adresser la parole a sa majesté, elle l’avait déjà vue de loin mais elle n’avait jamais eut la chance de pouvoir parler…Enfin d’un côté elle se voyait mal entrain de parler potager ou plantes verste avec le roi du pays, si un jour sa arriverait, elle couperait son rosier préféré !
La voila donc blottie au milieu de son lit cachée par des morceaux de tissus , comme si personne n’allait la voir.
Shiori resta un long, très long moment sans bouger ni respirer. Elle écoutait tout les bruits mais rien de suspect se faisait entendre a part le chant d’une chouette au loin…Apres un effort immense, sa tête émergea des couverture et son regard balaya la pièce… Il n’y avait personne évidemment, a part un vieux matou qui dormait sur la chaise à l’autre bout de la pièce…

Shiori se laissa choir sur le sol froid de sa chambre, malgré qu’elle était logée dans le château, sa chambre était froide et humide, même en laissant la fenêtre ouverte toute la journée et la nuit l’humidité s’accrochait aux murs comme une saleté du lichen, c’était sa le problème de vivre dans les caves dans vieux château…
La fenêtre. Son regard croisa la surface lisse du verre, c’était de la que le bruit était parvenu ! D’une simple fenêtre qui avait claquée sous la force d’une légère brise. Qu’elle idiote elle avait été de paniqué pour presque rien…Shiori traversa la pièce et passa a côté du chat qui daigna a peine ouvrir les yeux pour la regarder, alors qu’e c’était elle qui le laissait se prélasser à l’intérieur pour que l’animal puisse dormir dans des lieux confortable. Elle lui apportait même de la nourriture qu’elle volait en cuisine et tout ça pour un vieux félin grincheux…Mais malgré cela elle ne pouvait s’empêcher de l’adorer, peut être pour le caractère tout a fait opposés.
Shiori continua son chemin jusqu'à la fenêtre, elle l’ouvrit. Celle-ci grinça légèrement sous l’effet de l’usure et du temps…Et puis l’humidité avait fait gonfler le bois et il était parfois difficile de la fermer en hivers…
Malgré le froid de la nuit, ellle se pencha en dehors pour respirer l’air frais de l’aube, enfin de se qui serai bientôt le matin car la lune disparaissait à peine et le soleil n’était qu’un mince filet de lumière à l’horizon qui palissait le ciel de couleurs rose. Son regard progressa jusqu’ au jardin du palais. Malgré le manque de clarté, Shi’ arrivait parfaitement à visualiser l’espace…Les roses dans un coin avec les lys et les jacinthes et de l’autre côté les pensées accompagnées d’un bouquet de violette à peine éclosent. Qu’elle bonheur de savoir que chaque plante avait été planté par elle, simple fille d’un grand paysans…

Son observation s’arrêta la et elle se protégea du froid en parcourant la pièce une deuxième fois. Elle n’arriverait plus a dormir alors autant s’habiller. Shiori passa sa robe de travail avant de s’étirer pour chasser les dernières brides de sommeil accumulé dans ses muscles. La journée allait être longue et éprouvante, sa ne changeait pas de d’habitude à croire que certaines personnes l’empechait d’avoir quelques jours de congé bien mérité…cela ne l’étonnerais pas d’un côté, les servantes se moquaient d’elle quand elles la voyait parler a ses plantes tandis que les cuisiniers la charriait quand elle refusait de manger un légume. Etre différent était il aussi mal vu ? La différence ne pouvait elle pas exister…Shiori chassa ses pensées, sa ne lui servirait a rien de penser a cela aussitôt le matin.

La jardinière s’approcha de sa coiffeuse, une magnifique coiffeuse dont sa mère lui avait offert quand elle était partie pour le château. Ca remontait a 2 ans…2 ans qu’elle n’avait plus vue sa famille. Elle avait bien des lettres mais elle lui semblait trop courte. Elle ne pouvait le nier ses sœurs lui manquait et ses parents absent lui laissait une profonde tristesse. Elle n’avait que 19 ans après tout, être séparé de sa famille à 17 ans n’était pas chose facile.

La porte de sa chambre s’ouvrit sans un bruit et Shiori s’enfonça dans les couloirs éclairés du château. L’aube serait bientôt la, elle chasserait les ténèbres de la nuit pour illuminer le matin. C’est d’un pas joyeux que la jardinière se dirigea vers les cuisines. Tout le monde était déjà en effervescence, il fallait que le déjeuner soit prêt au lever du roi sinon ils auraient de gros ennuis…Shiori se fit discrète et vola une tranche de pain ainsi qu’un morceaux de jambon. Son petit déjeuner avalé, elle sortit du coin ou elle s’était réfugiée pour se diriger vers le jardin royal.

Avant de rentrer dans le jardin proprement dit, elle passa par son atelier. Elle attrapa son sac suspendu au dessus de tout son bric à brac. Après un rapide coup d’œil, elle enfourna quelques désherbants et insecticides et une bouteille contenant un liquide brunâtre et visqueux.

Shiori pénétra enfin dans le jardin royal, savourant la première caresse d’un rayon de soleil. Mêmes les plantes semblaient savourer cette caresse et elle tendait leur cœur vers l’astre encore froid. La journée s’annonçait agréable.

La jardinière s’avança vers un rosier malade, elle s’accroupit près de celui-ci. Elle l’inspecta quelques instant avant de sortir le bouteille et de verser un peu du contenu au pied de l’arbre… Shiori ne remarqua pas la personne qui venait d’entrer et elle continua à s’afférer autour de l’arbre. Apres avoir fait tout se qu’elle fallait, elle se mit a chanter. Elle avait remarquer au cours des années que les plantes avec les quelles ont parlait donnait de meilleurs fruits et gagnait même un meilleur aspect.

Ayant finit les dernière notes, Shiori se leva ramassa son sac et se retourna. Elle fut surprise de remarquer le conseillé du roi assit sur un banc non loin d’elle…Elle s’empourpra et s’inclina légèrement devant Kaito. Elle ne savait jamais qu’elle attitude elle devait adopté face a une personne de pouvoir…

Monsieur
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un moment mal choisit . (Pv)   Sam 9 Jan - 15:27

Oui, simplement hors de moi . Partout où je daignais me poser il avait de façon permatente une personne . C'était à croire que j'étais épié . Moi épié ? cela m'étonnais . A la vue simple de mes préocupations la plupart des gens ayant un esprit un peu près saint me fuirais . Alors moi être épié pourquoi pas mais personnellement j'étais fabuleusement impatient de savoir par qui . Qui pourrait être assai fou pour s'hasarder à me suivre ne serais-ce que quelques minutes , quelques secondes ? Probablement personne . Il fallait bien avouer que ma réputation était faite et les rumeurs pour la plupart fondées . Je n'étais même pas certain qu'une multitudes de bonnes actions puisse aspirer à la substituer . Elle n'était plus à refaire . Donc sois cette fameuse personne avait tout simplement sombrer dans une folie profonde sois elle était en sa totalité inconsciente .Personellement je penchais pour la seconde version . Les personnes inconcsientes étaient en nombre considérable sur notre terre , je pense même que c'est en majeur partie pour cela que cette planète est peuplé d'abrutis finit . Ce qui me désolé profondément par la même occasion . Voir que la grande émancipation de mes semblables étaient stupides , inconscients , ignorants ... me rendais encore plus blazé de la vie que je ne l'étais la plupart du temps , c'était souvent pour cela que la plupart du temps je tentais en vain de me lamentai en les observant ou bien parfois même en les bernant . Oui car en plus d'avoir un Q.I très bas leurs octroyant toutes les carrences qui ameute en règle générale la niaiserie et autre . Croyez moi la plupart des gens se fient aux apparences ... Grossières erreurs de leurs part . Si ma réputation n'était faite .. croyez vous que l'on se méfirer de moi ? A coup sur que non car je manipule comme je ment et cela tout aussi habilement . Un mélange fort pernicieux que celui-ci . N'êtes-vous pas de mon avis ? . Mon regard haineux balaya alors le lieux en ses moindres recoints . A premières vues il y avait personne mais j'ai bien dit en apparence . La vie m'avait appris que se fier aux apparences était la pire ineptie que l'homme puisse comettre et avec le temps j'avais dévellopé un esprit d'analyse et autant dire que peu de détail même anodin , futile m'échappais . Si bien que je ne put mettre de coté le silhouette d'une demoiselle qui était presque juste devant moi .Que faisait-elle ? Bonne question . De vue comme ça j'aurais dit qu'elle faisait des chateau de terre ? Humm , mais avec un minimum de réflexion et un poil plus d'intention pour cette femme elle semblait jardiner . Oui elle jardiner . Ma tête se tourna de gauche à droite dans un mouvement mou . Ici , on était entouré de fleurs lorsque l'on y pensait . Je savais d'où venaient ses choses à pétales et aux couleurs vive atrocemment laide . En gros je savais qui était l'auteur de ce spectacle rebutant . Maintenant je pouvais aller me plaindre . Quoique ? Etait-ce vraiment utile de souligner l'inutilité de son travail à cette demoiselle ou bien en était-elle consciente ? Mais surtout était-ce nesséssaire que je me lève pour cela ? Honnêtement je pensais que non . Quel était l'intêret de ce déranger pour une personne qui ne valait surement pas grand chose . J'avoue que juger cette demoiselle aussi rapidement de ma part était un peu futile mais franchement elle ne semblait pas différer des autres . Donc j'avais choisit de la laisser de coté , du moment qu'elle ne faisait pas trop de bruit sa présence ne me déranger pas plus que cela .Voyez vous je suis en général un homme appréciant fortement le silence .Bien que fortement déjà déranger apr sa présence . J'arrivais à l'ignorer ce qu'en général je fait fort bien . J'allais donc repartir dans mes songes mais comme si cela ne suffisait pas la jeune femme osa briser le silence que j'appréciais tant :

"Monsieur"

Mon regard glissa sur sa silhouette frêle . Son visage s'empourpra puis rapidement elle s'inclina . J'avais horreur de ses gens qui rougissent pour un rien . Je trouve cela tellement stupide de rougir , de montrer ses sentimentes ... Mettez vous en situation , vous arrivez dans un lieux vous avez le malheur de respecter les loies sociales de notre société et là le navet qui est en face de vous se met à rougir . Ne trouvez-vous pas cela d'une profonde puérilité et surtout insupportable ? . Tous ses souriant , rougissant , gloussant , pour un oui pour un non m'exaspèrent profondémment . Je me passa alors d'un geste élégant ma main dans mes cheveux ,effectua un sourire d'agacement et me leva . Je n'en était pas obligé mais comme elle avait engagé la discussion . . . Pauvre enfant , si ignorante . Je m'approchai de quelques pas en sa direction , mon regard se plantant dans le sien . Mes prunelles alimentaient par une haine constante , par de l'arrogance et par du sadisme . Un regard dont allez savoir pourquoi j'étais incroyablement fière . Une de mes mains dans ma poche l'autre dans le vide . Je regarda cette plante qu'elle avait chouchouter sans raison . Comment pouvait-on vouer une telle passion pour les plantes .. Les plantes ses choses moche et sans aucun interêt pour la plupart . Puis en guise de réponse je lui dit d'une voix froide, distante :

"Madamoiselle."



hs : désolé c'est court masi je me devais de le poster avant ce soir étant donné que le contrôl technique de la voiture ne se fait pas seul . Je me rattraperais au prochain rp .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un moment mal choisit . (Pv)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un moment mal choisit . (Pv)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quel moment vous a le plus marque dans l'annee electorale USA?
» En ce moment à la télé...
» Un moment de déprime [Libre]
» Un petit moment de réconfort
» Mash sur direct 8 en ce moment

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldenia Sekai ♔ :: Royaume de Stonefolm :: Stonefolm-
Sauter vers: