RPG ~ Manga Médiéval-Fantastique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 > Ombres au Crépuscule

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Seiran Kou
Warrior Hurlant


Féminin
Nombre de messages : 146
Age : 25
PUF/pseudo : Kemushi
Localisation de votre perso : En train de se faire dessouder par des pigeons mutants
Petite Phrase : L'ennemi est con. Il croit que c'est nous l'ennemi, alors que c'est lui.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: > Ombres au Crépuscule   Mar 3 Nov - 22:07

    Bien entendu, elle refusa son aide. Et pas de la manière la plus courtoise qui soit. Seiran haussa les épaules, et se détourna. Tout était redevenu normal, la demoiselle avait retrouvé sa verve et sa fierté. Il enfonça ses mains dans ses poches, et laissa son regard se perdre dans les sous-bois encore obscurs malgré le lever du soleil. Une belle journée en perspective, sans doute. Enfin, en dehors de la forêt, bien entendu. Les troncs serrés les uns contre les autres empêchaient la lumière de filtrer, ce qui aurait pourtant permis une ambiance plus chaleureuse.
    Maintenant on est quitte, alors on ne se reverra jamais.
    Ces paroles le heurtaient plus qu'il ne l'aurait cru. Pourtant, cette fille était de Stone. Il en était presque sûr. Mais voilà, il n'avait pas envie de la quitter de manière aussi soudaine, aussi simple. Il sentait au fond de lui que quelque chose s'était éveillé. Une porte s'était ouverte. Et au fond, cette guerre entre royaume... c'était tellement vain. Pourquoi tuer quelqu'un parce qu'il est né du mauvais côté de la frontière ? Les ordres étaient clairs au sujet des habitants de Stone rencontrés : capture. Le jeune soldat soupira. Comment capture-t-on une Apparition de brume ?
    Il en était là de sa réflexion lorsqu'un bruit discret le poussa à se retourner. Le bruit léger d'une feuille morte qui s'effondre sur le sol. Sakuya. Seiran suivit naturellement le mouvement, et tomba à genoux près de la demoiselle. Elle s'était évanouie, de toute évidence. Rien d'étonnant aux yeux du jeune homme. Elle avait perdu tellement de sang... Le soldat posa une main hésitante sur son épaule. Un doute affreux enflait en lui, lentement mais sûrement.

    - Sakuya ?

    Sa voix rauque était loin d'être aussi assurée qu'il ne l'aurait souhaité. Et, bien entendu, l'intéressée ne répondit pas. Le sommeil dans lequel elle était plongée semblait bien plus profond et inquiétant qu'à la normale. Presque malgré lui, Seiran se pencha sur son ange de brume, plaqua son oreille contre la poitrine de la demoiselle. Le silence total qui y régnait le glaça d'effroi. Il recula, remarquant au passage la parfaite immobilité de ce corps menu. Elle semblait si petite, si fragile...
    La mort. Arrêt des fonctions vitales. Cette fille, là, était morte. Son cœur avait cessé de battre. Elle avait cessé de respirer. Avait cessé de vivre.

    - Merde...

    Sei' ne trouva rien d'autre à dire, pétrifié par son impuissance. Une poignée de seconde s'écoula sans qu'il ne sache quoi faire. Elle était... morte ? Mais ça n'était pas possible. Elle ne pouvait pas mourir. Elle ne devait pas. Le jeune homme savait quoi faire, il avait souvent vu le médecin du camp tenter de ranimer des soldats tombés au combat. Il savait quoi faire, mais il ignorait comment le faire. Mais rester silencieux, à contempler Sakuya étendue dans l'herbe.... Hors de question.
    Maudissant sa lenteur, Seiran se plaça aux côtés de la demoiselle. Il avait cessé de trembler lorsqu'il appliqua ses mains avec fermeté sur le torse de son ange de brume, qu'il comprima avec la volonté de réussir. Une fois, deux fois... Il ignorait combien de temps devait durer un massage cardiaque, s'arrêta à dix pour passer à la respiration artificielle. Avec douceur, il releva le menton de la jeune fille, et plaqua ses lèvres contre celles de la blessée. Elles avaient le goût du sang et de la rosée au matin. Dans ce sinistre baiser, il lui insuffla l'air dont elle avait cruellement besoin.
    Elle ne réagissait pas. Ses yeux restaient clos, sa peau d'albâtre était glacée. La vie semblait avoir déserté ce corps pourtant si jeune et pur. Le soldat n'abandonna pas pour autant, déterminé à revoir Sakuya. La revoir marcher, la revoir sourire. La revoir lui lancer cette moue dédaigneuse, même. Tout sauf avoir à l'enterrer.
    Il balbutiait des paroles sans véritable sens, juste pour entendre quelqu'un. Pour entendre quelque chose d'autre que son propre cœur battant frénétiquement dans sa poitrine.
    Elle ne devait pas partir, pas maintenant. Sans elle, il se sentirait seul. Même entouré de ses plus proches amis, il se sentirait seul.

    - Ne pars pas... Reviens moi...

_________________
[S]eiran [K]ou

Relève toi quand ils auront compté jusqu'à neuf...








Dernière édition par Seiran Kou le Mer 11 Nov - 21:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://[url]https://www.youtube.com/watch?v=33pw2nEAHgc&a
Invité
Invité



MessageSujet: Re: > Ombres au Crépuscule   Jeu 5 Nov - 17:20

Malgré l'intense comas dans lequel la jeune fille etait plongée, elle resentit les mains de Seiran se poser sur sa poitrine.Elle perçut aussi les paroles flous du garçon.Mais rien, son "petit elle" lui demandait :

-Et même si tu te reveilles, a ton avis, que se passera t il ?Tu ne reverra plus ce jeune homme et tu continuera pas a vivre longtemps..N'oublie pas le souhait que tu as fait il y a quelques années de cela...

- Ne pars pas... Reviens moi...

-Tu es De Stonefolm et lui de Pallengad, toi une vagabonde et lui un soldat alors meurs !Rien ne sert de te faire des illsuions...

- Merde...

-C'est tout ce qu'il peut dire !

La jeune fille, malgré ses combats avec son propre "moi interrieur', garder un visage placide.Une sensation étrange s'empara de Saku', ce qui eut une grande influence sur sonvisage, son teint habituellement pale devint rouge au niveau des joues.Ses lèvres ensanglantées étaient doucement compréssés.(Son premier baiser Razz pas mal nan ?J'avoue que ce n'est pas un mauvais choix !^^)Pourtant, même cela n'arrivait pas a lui faire ouvrir les yeux.Elle reste allongé sur ce sol froid et dur.
Pourtant deux larmes coulèrent sur ses joues rougeâtre, un jusqu'a la bouche du jeune homme, l'autre tomba a terre.
Et naturellement elle ouvrit les yeux.Elle entrevit Seiran et la douce sensation de ces levres contre les siennes.Elle se sentait bien.Elle referma les yeux un moment et repoussa délicatement le visage de Seiran.Elle le regarda fiwement d'un regard chalereux Et posa sa tête contre l'épaule du garçon.Elle resta un moment comme ça jusqu'a se relever.

-Seiran...Merci pour tout !

Elle en avait oubliée sa douleur, enfin pas celle du coeur !Toutes ces sensations qu'elle avait éprouvé ce jour la...Elle n'était pas prete de les oubliées !

-Un jour peut etre, on se reverra et ce jour la je te dirait tout !

"Elle s'arreta brusquement, sans attendre de réponse, elle avait juste envie de sentir encore une fois la présence du jeune homme.Elle savait ce qu'elle en pensait mais lui ne devait rien savoir, il devait etre naif et que ce sujet soit incompréhensible, que son coeur batte normalement et qu'il rejoigne sa soeur qu'il aime temps !"
Revenir en haut Aller en bas
Seiran Kou
Warrior Hurlant


Féminin
Nombre de messages : 146
Age : 25
PUF/pseudo : Kemushi
Localisation de votre perso : En train de se faire dessouder par des pigeons mutants
Petite Phrase : L'ennemi est con. Il croit que c'est nous l'ennemi, alors que c'est lui.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: > Ombres au Crépuscule   Lun 9 Nov - 21:50

    Pardon du retard u_u
    T'auras l'droit à un bisou d'excuse -^^-


    Elle ouvrit les yeux.
    Le soulagement qui se déversa dans le cœur de Seiran à cet instant lui sembla être un torrent sans fin. Elle était en vie, elle était revenue. Pour un peu, il l'aurait serrée dans ses bras. Mais il se retint, de peur de la casser en deux. Elle avait encore l'air si fragile, si vulnérable. Il resta un instant ainsi, penché sur elle. Très près. Trop près, sans doute, car elle ne tarda pas à le repousser doucement.
    Soudain embarrassé par la situation, le soldat faillit commencer à se répandre en excuses. Une telle proximité avec une demoiselle n'était pas dans ses habitudes. D'ailleurs, personne ne faisait ça. Normal qu'elle le prenne mal. Bien sûr, les circonstances étaient plutôt propices à un tel rapprochement. Le jeune homme avait pourtant fermement l'intention de faire pardonner son geste "déplacé". Mais le regard que lui lança Sakuya lui lava l'esprit. Un regard... chaleureux. Nouveau, ça. Alors il lui rendit juste son sourire. La jeune fille posa sa tête contre l'épaule du soldat, qui eut soudain l'impression que ces nerfs étaient devenus une multitude de fils électriques. Drôle de sensation. Un simple contact... c'était si différent, d'habitude.
    Seiran...Merci pour tout !
    Elle s'était relevée. Déjà ? Le jeune homme suivit le mouvement, prêt à rattraper la mamzelle en cas de chute. Il n'arrivait pas vraiment à croire qu'elle puisse tenir debout. Mais après tout, cette fille était vraiment hors norme. Il aurait dû cesser de s'étonner.
    La réponse de Sei fut prononcée à voix basse, mais le silence environnant était si parfait qu'un murmure aurait été parfaitement audible. Le son rauque de sa voix résonna faiblement dans l'air matinal :

    - C'était... un plaisir.

    Drôle de réponse. Pourtant, il était parfaitement sincère. Cette rencontre avait été mouvementée, mais jamais il ne la regretterait. Ou plutôt si ; il regretterait toute sa vie qu'elle eut été si brève. Intense, mais si courte...
    Un jour peut être, on se reverra et ce jour là je te dirait tout !
    Se revoir... il l'espérait si fort. Sans un mot, il fit un pas vers elle, et la serra doucement contre lui. Tout en délicatesse, dans une certaine sobriété qui lui ressemblait tellement. Elle allait peut être lui mettre sa main dans la face. Tant pis. Sentir son corps frêle contre le sien, une dernière fois. Sentir son parfum délicat, sentir sa peau froide, sentir ses mèches pâles et ébouriffées. De nouveau, il prit la parole :

    - Porte-toi bien, Sakuya. J'espère que tu seras en un seul morceau, la prochaine fois...

    La prochaine fois. Peut être à Myridia, peut être aux Chutes de Trom, peut être ici même... peut être sur le champ de bataille. Se revoir... Seiran n'avait aucun doute là-dessus. Car après tout, "les gens importants, on les croise toujours deux fois..."

_________________
[S]eiran [K]ou

Relève toi quand ils auront compté jusqu'à neuf...






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://[url]https://www.youtube.com/watch?v=33pw2nEAHgc&a
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: > Ombres au Crépuscule   

Revenir en haut Aller en bas
 
> Ombres au Crépuscule
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les Ombres
» 2ème entrainement de Nuage Brisé [PV Ombre du Crépuscule]
» Le clan des Ombres
» Duel d'Ombres. [Hamaÿeb]
» Le bosquet du crépuscule... - Terminé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldenia Sekai ♔ :: Chemins et Nature :: Forêt du Dragon-
Sauter vers: