RPG ~ Manga Médiéval-Fantastique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 > Ombres au Crépuscule

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Seiran Kou
Warrior Hurlant


Féminin
Nombre de messages : 146
Age : 25
PUF/pseudo : Kemushi
Localisation de votre perso : En train de se faire dessouder par des pigeons mutants
Petite Phrase : L'ennemi est con. Il croit que c'est nous l'ennemi, alors que c'est lui.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: > Ombres au Crépuscule   Dim 16 Aoû - 20:34

[ Premier post à Katsumi Aruka ]


    Sombre. Le monde était sombre, et silencieux. Les arbres étaient trop serrés pour laisser passer le moindre rayon de soleil. De toute façon, la nuit devait être en train de tomber. Ce qui n'était pas beaucoup plus rassurant.
    Tout en marchant, Seiran tenta de ne pas trop se laisser envahir par les souvenirs d'histoires effrayantes au sujet de ce lieu. On le disait peuplé de créatures effroyables, de monstres sortis tout droit des Enfers, de sorcières qui envoûtaient les hommes imprudents... Le jeune soldat n'était pas du genre à se laisser impressionner, loin de là, mais... Mais voilà, il craignait le surnaturel, les sortilèges et autres pouvoirs anormaux. Ce genre de chose n'était pas pour les humains. Pas pour lui, en tout cas.
    Seiran n'avait pas de pouvoir, et s'en portait très bien. Les forces occultes, c'est de la triche. Quand on possède un sabre, pas besoin de faire des étincelles avec ses yeux ou de projeter des rayons bioniques avec ses bras. Quoique, sur le moment, il n'aurait franchement pas dit non à une petite aide surnaturelle du genre "méga sens de l'orientation" ou "vision nocturne". Car là, il était complétement paumé. Et malgré son calme et son assurance habituels, il ne pouvait s'empêcher de garder une main sur son arme, qui pesait à ses côtés en apportant une habituelle sensation de sécurité. Mais dans cette forêt, un simple sabre suffisait-il à garantir la survie d'un humain ?
    Le jeune soldat commença à trouver l'atmosphère beaucoup trop silencieuse. Dans une forêt, on entend habituellement quelques petits bruits, un oiseau, un animal qui détale, un insecte, ou juste le vent. Mais Seiran n'entendait que ses pas, sa respiration, et son coeur. Et il se sentait trèèès bruyant, pour le coup. On fait difficilement plus glauque, comme balade. La prochaine fois, il le saurait : ne va pas te paumer dans cette forêt, elle est totalement lugubre ._.
    Soudain, un faible bruissement se fit entendre. En temps normal, il aurait échappé aux oreilles humaines. Mais dans ce silence quasi-parfait, le moindre bruit semblait résonner. Aux aguets, le jeune homme dégaina son arme d'un geste sûr et souple. Il se mit en garde, tâchant de discerner à nouveau la preuve d'une présence dans les environs. Son imagination lui avait-elle joué un tour ou n'était-il pas seul à errer dans ces bois ?

_________________
[S]eiran [K]ou

Relève toi quand ils auront compté jusqu'à neuf...








Dernière édition par Seiran Kou le Mer 11 Nov - 21:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://[url]https://www.youtube.com/watch?v=33pw2nEAHgc&a
Invité
Invité



MessageSujet: Re: > Ombres au Crépuscule   Dim 16 Aoû - 21:31

han me suis gourrée de personnage T_T je recommencrait avec Asuka a partir du post suivant disolée !^^



Asuka était dans la forêt depuis le matin même.Elle avait entendue parler de ces fameuses rumeur comme quoi sorcières et chimères se baladerait en ces lieux.C'était d'ailleurs pour ça qu'elle c'était décidée a roder dans le coin.Et puis , elle n'avait pas d'horaires , étant donner qu'elle était vagabonde...Le silence était pesant , une atmosphère lourde s'installer petit a petit dans toute la forêt.Et , pas un seul petit hululement n'étais présent pour rassurait la jeune fille qui airer dans ces bois.Heureusement , elle n'en avait pas besoin !Asuka raffolait de ces choses la , elle s'attendait bien a ce qu'un mage noir sorte d'un buisson pour la tuer dans le noir...Mais elle avait marcher toute la journée sans entendre bruit ni pas.Elle décida alors de s'assoir , histoire de reprendre des forces après sa longue traversée en forêt.
Quelques dizaines de minutes plu tard , elle était repartie a la recherche de la moindre créature.Elle avait trouver de quoi manger , certes mais n'avait pas d'eau pour boire.Elle tourna en rond un long moment , avant d'entendre un petit ruissèlement a peine perceptible retentir au loin.Elle marcha en direction du bruit qui devenait de plus en plus fort jusqu'à voir un ruisseau au creux de son lit.Elle en profita pour y assouvir son dessèchement de la gorge et y faire un brin de toilette.Après tout , elle "pensait" être seule en ces lieux et , après avoir marcher une journée entiere on commence a être sale...
Une fois propre , Asuka se rhabilla , essora ses longs cheveux blancs et , contrairement a son habitude , elle ne les attacha pas de ses jolis grelots auxquels elle était si liée.

¤Comme ça , ils sécheront plus vite...¤

Une légère brise commençait a se lever dans les bois , faisant vibrer les fines feuilles des arbres.Asuka commença a avoir un peu froid et a tremblait des jambes.Ses habits étaient encore humides et ses cheveux totalement détrempés...Et , malheureusement pour elle , le soleil ne pointerait pas le bout de son nez de si tôt...Puis elle se reprit et continua sa longue et périlleuse marche en recherche d'une rencontre , quelle qu'elle soit.Au bout d'un moment , la jeune fille commença a entendre de légers pas dans sa direction.Et bizarrement , son "sixième sens" , lui indiqua que c'était une personne humaine et surement masculine.Asuka se mit a froncer les sourcils et posa la main sur sa grosse épée qu'elle avait dans le dos[genre l'épée de cloud dans Final Fantasy X, tu vois ?].Le bruit se rapprocher et se faisait entendre de plus en plus fort.
La jeune fille réagis en offensive et braqua son épée de façon a se proteger.L'épée étant aussi grande et aussi lourde qu'elle , Asuka se devait de tenir son épée a deux mains (-_-")et donc jouer tout sur son arme...
Mais quand elle vit le jeune homme sortir de derriere un arbre elle baissa son épée.

¤Rien de grave...Je ferais mieux de l'ignorer !¤


La jeune fille affronta alors Seiran du regard et ne le lâcha pas.
Revenir en haut Aller en bas
Seiran Kou
Warrior Hurlant


Féminin
Nombre de messages : 146
Age : 25
PUF/pseudo : Kemushi
Localisation de votre perso : En train de se faire dessouder par des pigeons mutants
Petite Phrase : L'ennemi est con. Il croit que c'est nous l'ennemi, alors que c'est lui.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: > Ombres au Crépuscule   Ven 21 Aoû - 15:47

    Misa Fujiite a écrit:
    [genre l'épée de cloud dans Final Fantasy X, tu vois ?]
    [ XD oui, oui, je vois très bien. J'suis pas du tout inspirée, disoulée x_x]

    Une silhouette pâle et fantomatique. Seiran l'entrevit derrière les arbres. Une silhouette fine et féminine, subtile et mystérieuse. Une silhouette furtive et discrète. Il resserra la prise sur son arme, et contourna les derniers arbres qui le séparaient de l'inconnue.
    Elle était jeune, belle, et froide. Lorsque le soldat croisa le regard de l'Apparition, il frémit. Il avait l'impression d'être vulnérable face à cette poupée armée d'une énorme épée. Ses yeux mauves semblaient lire en lui, tandis qu'il ne pouvait que la contempler sans espérer la comprendre un jour. Intouchable, redoutable. Mystérieuse, également. Son esprit se glaça devant la jeune femme, et il lui sembla que son cerveau et ses muscles étaient à présent totalement séparés.
    Lâche ton arme. C'est une gamine. Range ton sabre, c'est une demoiselle. Elle est perdue, elle est comme toi. Elle doit avoir peur ici, seule. Faites route ensemble. Lâche ton arme, abruti.
    Mais aucun mouvement, aucune réaction. Il n'y arrivait pas, il ne pouvait pas. Cette fille était un peu... angoissante. Carrément, même. Glauque et mystique, à l'image des lieux. Une sorcière ? Une sorcière. Seiran calma sa respiration qui s'était un peu affolée, et tâcha de s'éclaircir l'esprit. Soldat de métier, calme de nature, il retrouva assez vite son sang froid. Pourtant, il ne rengaina pas sa lame, se contentant de baisser légèrement son arme. Il n'attaquerait pas, cela se voyait. Mais il restait vigilant, sa main crispée sur le pommeau de l'arme en guise de garantie de riposte rapide.
    Dans la pénombre de la forêt, la chevelure et les habits pâles de l'Apparition semblaient luire doucement. Seiran restait à quelques pas de là, encore indécis. Il sentait le regard de la jeune fille peser sur lui, et se sentit ridicule. Il réagissait vraiment comme un imbécile doublé d'un froussard. Toutefois, il ne changea pas son attitude, attendant d'être convaincu. Cette demoiselle était peut être loin d'être inoffensive. Mais bon, même sur ses gardes et pas très confiant, le jeune homme restait plus ou moins empli de bonne volonté, et fut le premier à briser le silence :

    - Je ne vous veux aucun mal.

    M'oui, facile à dire, avec une arme à la main. Mais c'était la vérité. Seiran ne comptait absolument pas bondir sur la demoiselle et jouer au boucher psychopathe avec elle. Il poursuivit d'une voix calme et assurée :

    - On range nos armes tous les deux ?

    Calme et assurance qu'il n'éprouvait pas. Il se sentait tendu, pour une raison qui lui échappait. Ce malaise ne pouvait pas venir de l'Apparition, de la frêle jeune fille qui se tenait devant lui. Certes, elle était louche. Jeune, fine, pâle et fantomatique, armée d'une épée démesurée qui devait réclamer adresse et force, silencieuse et froide. Lointaine. Pourtant, le soldat en fit abstraction, du moins essaya. Non, cette fille n'était pas... n'était pas dangereuse. Pas possible. les demoiselles ne sont pas comme ça. Il fallait qu'il arrête d'être parano. Il se concentra sur les alentours, craignant un peu qu'on les attaque par surprise.
    Mais dans ces bois, le danger est-il toujours où on le redoute ?

_________________
[S]eiran [K]ou

Relève toi quand ils auront compté jusqu'à neuf...








Dernière édition par Seiran Kou le Mer 11 Nov - 21:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://[url]https://www.youtube.com/watch?v=33pw2nEAHgc&a
Invité
Invité



MessageSujet: Re: > Ombres au Crépuscule   Sam 22 Aoû - 12:20

[Elle était jeune, belle, et froide ---->merci Razz]


Asuka jeta un regard étrange au jeune homme.Il disait ça une arme a la main ?Pffffh après il se prétendait inoffensif ?!Non mais il croyais faire gober ça a qui ?La jeune fille le prit très mal.C'était du foutage de gueule !Elle brandit alors son épée et la plaça contre le cou du garçon.Le jour avait était mal choisis pour Seiran, s'il s'en sortait vivant c'était un miracle.Mais quelque chose frappa Asuka et la fit trébuchée.Elle toma tête la première...Et bizarrement elle eut un réflexe qu'elle n'avait jamais eu auparavant , elle rentra son épée vers elle.Et par un faux mouvement elle se donna un coup violent au genou droit.Pourquoi avait t elle fait ça ?Elle ne le savais pas elle même...Tout ce qu'elle savais c'est qu'après ces longues heures de marche une blessure n'étais pas la bienvenue.Le visage d'Asuka se crispa mais elle ne gémit pas.Elle tenue alors son genou pour évité que le sang ne salisse ses vêtements.Elle regarda le jeune homme avec attention et détourna son regard pour l'amener a un grand Érable.Il paraissait que ses feuilles pouvaient arrêter les hémorragies.Asuka ne pouvait pas bougée, mais elle n'osait pas non plus demander a Seiran, elle était trop fier !Le temps passait, cela faisait quelques minutes qu'Asuka s'était blessée et un silence pesant persistait.

-Baka !

La jeune fille dénoua sa ceinture et et la noua a son genou, de façon a pouvoir marcher jusqu'au grand arbre.Mais c'était peine perdue.A peine c'était elle relevée, qu'elle retomba, trop faible pour marcher quelques mètres.Elle regarda Seiran de façon a lui dire "Tais toi, j'y arriverais toute seule !"...Elle l'observa encore un moment et se mit a légèrment rougir, n'en sachant pas la raison.Puis elle détourna la tête génait et retenta d'atteindre l'arbre une seconde fois, en vain.


[Voila désolée c'est court, je sais, mais bon...]
Revenir en haut Aller en bas
Seiran Kou
Warrior Hurlant


Féminin
Nombre de messages : 146
Age : 25
PUF/pseudo : Kemushi
Localisation de votre perso : En train de se faire dessouder par des pigeons mutants
Petite Phrase : L'ennemi est con. Il croit que c'est nous l'ennemi, alors que c'est lui.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: > Ombres au Crépuscule   Sam 22 Aoû - 15:21

    [ Mon pauv' Seiran n'a que des sujets avec des jolies demoiselles v__v il a jamais rencontré d'hommes, XD ]


    Bon, apparemment, le coup de "je ne te veux pas de mal", ça marchait pas avec elle. Tant pis, au moins il avait essayé. La réaction de la jeune fille avait été fulgurante d'habileté et de grâce. De violence, également. En un instant, le soldat se retrouvait avec un sabre plaqué contre sa gorge vulnérable. Il ne broncha pas, resta stoïque. D'ailleurs, il lâcha son arme, qui roula à terre avec un bruit mat. Drôle de réaction de la part d'un guerrier sur-entraîné, de se rendre ainsi sans protester. Mais voilà, il espérait tout simplement que la demoiselle comprenne ses intentions pacifiques.
    De toute évidence, Mister Seiran n'avait pas encore compris que si lui ne comptait pas jouer aux bouchers avec les inconnus qu'il recontrait, ce n'était pas forcément le cas de tout le monde. Mais il avait foi en sa décision, et quelque chose lui soufflait que la jeune fille ne le tuerait pas. Pas ainsi, en tout cas. Le jeune homme leva lentement les mains en l'air, avec précaution. On ne fait pas mieux, comme signe de rédition. Il allait tenter une question, lorsque quelque chose percuta l'Apparition, qui tomba tête la première dans un fouilli de tissus, de cheveux et d'acier. Seiran en profita pour reculer d'un pas, se baisser, et ramasser son arme. Mais alors qu'il cherchait des yeux ce qui avait pu provoquer la chute, son regard fut attiré par un tache sombre qui imbibait l'herbe. Du sang.
    Le soldat s'agenouilla auprès de la jeune femme, inquiet. Enfin, inquiet, mais aussi rassuré de ne pas s'être fait égorgé par la malade mental de service. Il se jura de ne plus baisser sa garde devant cette demoiselle, parfait exemple des apparences trompeuses. Du sang coulait le long de sa jambe droite, contrastant étrangement avec la pâleur de sa peau d'albatre. S'était-elle donné un coup d'épée par mégarde en chutant ? Etonnant de la part d'une guerrière de son niveau, car sa vivacité avait pourtant fait forte impression au jeune homme. Mais bon, tout arrive. Seiran s'apprêtait à lui venir en aide, la relever peut être. Mais l'expression hautaine et fière qu'elle affichait l'en dissuada aussitôt.
    Cette fille était du genre à crever dans son coin plutôt que de demander de l'aide, le soldat le devina bien vite. Un animal blessé qui a perdu confiance en l'humanité. Une louve acculée qui défie ses agresseurs du regard. Seiran resta muet, contemplant en silence cette inconnue qui se traînait vers un arbre. Elle devait savoir quelque chose qu'il ignorait à propos de cet arbre, d'ailleurs. Lui ne voyait qu'un bête érable inutile comme tant d'autres. Mais il semblait important aux yeux de la demoiselle, qui se traînait, rampait, claudiquait vers le fameux Erable.
    Seiran Kou n'est pas du genre à rester les bras croisés. Il est un peu trop... chevaleresque, peut être. Trop impliqué dans des trucs qui ne le regardent pas. Et cette jeune fille, blessée, faible mais forte, fière dans son malheur, le touchait. Un oiseau abattu en plein vol. Une telle femme n'était pas faite pour rester à terre. Ignorant le regard perçant de l'inconnue, il s'approcha d'elle après avoir reposé son sabre à terre. Un mince filet de sang coulait le long de son cou. La lame de l'Apparition l'avait légèrement entaillé. Sans rancune pourtant, empli d'un désir profond d'aider, il tendit la main à la jeune femme.
    Elle pouvait le frapper, l'insulter, lui cracher les pires atrocités, il ne resterait pas ainsi, à voir un ange de brume se traîner dans l'herbe dans un effort pitoyable pour retrouver sa dignité.

_________________
[S]eiran [K]ou

Relève toi quand ils auront compté jusqu'à neuf...








Dernière édition par Seiran Kou le Mer 11 Nov - 21:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://[url]https://www.youtube.com/watch?v=33pw2nEAHgc&a
Invité
Invité



MessageSujet: Re: > Ombres au Crépuscule   Sam 22 Aoû - 17:29

[Whaouh, et il a pas encore craquer pour l'une d'elles ?^^]

Le jeune homme rester de marbre.Mais il se décida finalement a venir l'aider.Asuka, fière comme elle est, refusa bien sûr.Elle hocha la tête, d'un geste négatif, jusqu'à ce rendre compte qu'elle l'avait blesser.Bizarrement, un sentiment étrange l'envahis.Un sentiment de colère, de honte et de...remord, pas possible Asuka, remord.Non, les deux mots sonne faux !La jeune fille se rapprocha en rampant de Seiran et se retrouva les yeux a a peine deux centimètres de la gorge du jeune homme.Il était blessé.Même avec le geste ...protecteur protecteur Asuka ?!Mais que ce passait il ?La jeune fille se rendit compte alors de ces émotions pitoyables.

¤Mais...Tout a l'heure, c'est comme si j'avais voulue...le protéger.Et maintenant, je m'inquiète de sa blessure, qu'est ce que je fait ?!Reprends toi!¤

Asuka se releva brusquement et marcha d'un grand pas pour arriver au grand arbre.Il avait de magnifiques feuilles aux couleurs d'automne.Rouge, orange jaune !C'était fabuleux !La ou était allée Asuka jusqu'à présent, les feuilles n'étaient que d'un vert pâle et monotone.Ces couleurs étaient nouvelles et faisait plaisir aux yeux de la jeune fille.Elle en cueillis une et la frotta quelques minutes contre sa jambe ensanglantée.Le sang était désormais absorbée par la petite feuille et l'hémorragie c'était arrêtée.Asuka fit quelques mouvements de remise en forme et remarcha normalement même si la douleur persisté.Elle était fatiguée mais n'abandonnerais pas comme ça.Elle pris alors une autre feuille, la main du garçon, l'ouvrit et lui glissa le remède a l'intérieur.

-Pour ton cou, sinon tu risques de crever d'une hémorragie a longue durée, remarque, une mort de plus ou de moins sur mon compte...Bref, fait ce que je te dit, j'en connait un rayon sur le médical !


Elle se tourna alors, sans même attendre la réponse de Seiran.Elle ne chercha pas a connaitre plus le garçon...Elle allait rentrer chez elle, enfin a coter des poubelles ou elle dormait habituellement.Elle allait s'assoir inconfortablement,comme d'habitude et regarder les étoiles, comme d'habitude.La vie d'Asuka était une masse gestes répétitifs qui la lassait depuis quelques années déjà.Mais elle n'en faisait part a personne, surtout pas a un inconnu qu'elle avait croiser dans une forêt.Ce garçon était, mystérieux.Il avait 'air si, incompréhensible, si seul.Mais ce n'étais qu'apparence surement.Personne a part elle n'étais vraiment seul !
Et même si sa famille était morte, ce n'étais pas lui qui était la cause de leurs morts...Elle ne préférait pas abordé le sujet, d'un part :il commencerait a se plaindre en disant : "Tu ne peut pas comprendre ce que c'est de perdre sa famille..." et elle répondrait :"Non" pour ne pas compliqué la chose et ne pas se dévoilée.Pour ne pas qu'on la traite de monstre comme avant !

Surement, Seiran devait être perdu dans cette grande forêt !Asuka avait commencer a s'avancer dans l'endroit sombre et triste.Même les arbres semblaient chantaient "cette" mélodie.Alors Asuka les accompagna et reprit du refrain.Puis tout a coup, elle pensa a Seiran.Son image n'arrêter pas de courir dans la tête de la jeune fille.Même dans la pénombre, elle avait quand même put distinguer ses grands yeux.Il avait un regard....Merveilleux !Elle avait eut l'impression de s'y perdre dedans !Mais il n'y avait pas que dans le regard de Seiran qu'elle s'était perdue, mais aussi dans la forêt !Elle n'en trouvait pas le bout.Elle s'arrêta alors de chantonnait et se mit aux aguets.Elle crut alors ^percevoir un drôle de bruit.

¤Seiran !¤

La jeune fille courut alors dans la direction du bruit mais rien...Pourtant, une lame sembla piquait sa nuque.La jeune fille n'osa pas tourner la tête, de peur de faire peur a son agresseur.Elle ne bougea pas et attendit la moindre parole provenant de son adversaire.Elle essaya juste d'avoir une vision globale en détournant les yeux vers l'arrière.Mais rien n'y faisait, Asuka n'avais aucun aperçut de la personne qui se trouvait derrière elle.
Revenir en haut Aller en bas
Seiran Kou
Warrior Hurlant


Féminin
Nombre de messages : 146
Age : 25
PUF/pseudo : Kemushi
Localisation de votre perso : En train de se faire dessouder par des pigeons mutants
Petite Phrase : L'ennemi est con. Il croit que c'est nous l'ennemi, alors que c'est lui.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: > Ombres au Crépuscule   Sam 22 Aoû - 18:54

    [ Il est gay. ]
    [ Euuuh, nan, pas encore. Pas très intéressé, le Seiran. ]
    [ Joli post, au fait ^^ ]
    [ et excuse moi si c'est un peu embrouillé, j'suis crevée .__. ]

    En silence, Seiran observa la jeune femme franchir la distance qui la séparait de l'Erable. Elle en cueillit une feuille, et entreprit de soigner sa plaie au genou avec efficacité. Apparement, ces plantes avaient des vertues intéressantes, et le soldat se promit de s'en rappeler à l'avenir. L'hémorragie avait été stoppée efficacement, et la demoiselle semblait aller un peu mieux, même si cet apparent regain d'énergie était sans doute dû en majeur partie à la volonté inébranlable de la jeune fille. Mister Seiran la regarda donc avec attention, sans pour autant vouloir paraître indiscret. Il détourna la tête lorsqu'elle entama quelques mouvements afin de retrouver toute sa mobilité, pour la laisser un peu en paix un instant.
    Il fut donc surpris en sentant la poigne fraîche mais ferme de l'Apparition se refermer sur sa main. Il ne chercha pas à se dérober pour autant, et observa avec étonnement la jeune fille lui remettre une des fameuses feuilles médicinales. Sa voix claire et féminine s'éleva alors, résonnant comme une mélodie mystique.
    " Pour ton cou." C'était gentil. Seiran fut touché par le revirement de la jeune femme, aussi soudain qu'innatendu. Même si la damoiselle semblait encore fière et un brin méprisante, on ne pouvait nier qu'elle avait un bon fond.
    "Une mort de plus ou de moins sur mon compte..." Ça par contre, c'était pas hyper rassurant. Mais pas vraiment étonnant non plus, même si le soldat aurait préféré que de si belles mains ne soit pas tâchées de sang, et qu'une ame aussi jeune ne soit pas déjà souillée par la solitude et la mort. Car elle semblait bien seule, cette jeune fille.
    Seiran contempla donc cette feuille aux couleurs chaudes, allant d'un jaune ocre à un rouge profond, en passant par un orange vif. Ces teintes automnales contrastaient d'une façon agréable avec l'atmosphère lugubre et froide de la forêt. Le jeune homme releva la tête, voulut remercier l'Apparition... Elle avait disparu. Envolée comme une ombre au crépuscule.

    Seul au milieu de la forêt. Retour à la case départ, quoi. Dommage.
    Elle avait l'air intéressante, cette poupée meurtrière, cette poupée ensanglantée. Mais elle était partie, et le jeune homme doutait de la revoir un jour. Des rencontres comme celle-ci n'arrivent pas souvent. Las, il suivit les conseils avisés de l'Envolée, et appliqua la feuille d'Erable sur l'estafilade qui lui barrait la gorge. Rien de grave, il aurait pu se passer de soin pour une blessure aussi bénigne. Mais... mais la demoiselle lui avait offert l'occasion de se soigner, alors il ne pouvait refuser.
    Le jeune homme ne tarda pas à reprendre sa marche, seul. Seul mais hanté par le souvenir de la jeune fille qui devait elle aussi errer dans les bois. C'était trop bête. Sociable de nature, la solitude lui pesait en ces lieux glauques et hostiles. Il aurait aimé la retrouver. Mais il ignorait de quel côté elle était partie...
    Une silhouette fantomatique et féminine attira soudain son attention, furtive et discrète telle une ombre. Son coeur fit un bond dans sa poitrine. Il n'y en avait pas trente six, des femmes, dans cette damnée forêt ! Attiré par la présence de la jeune fille, il se fraya un chemin parmi les buissons. Pourquoi ne l'attendait-elle pas ? Pourquoi courrait-elle ? Le jeune homme la suivit d'un bon pas, entrevoyant de temps à autres la silhouette pâle et droite qui semblait flotter entre les arbres.
    Seiran accéléra l'allure, gagna du terrain. La silhouette disparut soudain derrière un large chêne, sans laisser de trace. Le soldat s'arrêta, incrédule. Tout en reprenant son souffle, il ne pouvait s'empêcher de se sentir atrocement mal à l'aise. Il l'avait vue, elle devrait être là. Une illusion ? Un fantôme ? Anxieux, il se retourna, voulant revenir sur ses pas... Et se trouva face à une femme. Grande et belle. Froide et Fière. Glaciale et Lointaine. Si semblable à la demoiselle de toute à l'heure dans son attitude... mais si différente.
    Le jeune homme dégaina son arme d'un geste fluide, se mit en garde. La Femme le fixait avec un sourire moqueur. Elle était d'une beauté irréelle. Aucune humaine ne pouvait prétendre l'égaler. Sa bouche appelait aux baisers, sa peau aux caresses les plus osées, ses yeux faisaient chavirer le coeur et l'ame. Seiran rangea son arme.
    Pourquoi ? Pourquoi rangeait-il son arme ? Il en avait besoin, pas de temps à perdre avec cette femme, aussi séduisante soit-elle.
    La Femme fit un pas vers lui. Mais marchait-elle vraiment ? Chacun de ses gestes était empreints d'une grâce aérienne digne d'une danseuse. Ou d'un oiseau. Ses habits amples flottaient autour d'elle malgré l'absence de vent, l'entourant d'une aura mystique. Elle était... envoûtante. Elle s'approcha encore. Oui, il fallait qu'elle vienne plus près, qu'elle le touche, qu'elle l'embrasse, qu'elle fasse de lui son objet. La longue chevelure brune de la Femme vint chatouiller le visage du soldat. Celui-ci ne broncha pas, perdu dans un songe dont cette sorcière était la reine.
    Des mains de satin se posèrent sur ses épaules fatiguées, sur son torse. Sa voix divine lui murmura quelques mots. J'ai lu dans ton coeur, Seiran le soldat. Et ton coeur est mien.
    Il ne devait pas rester là. Il devait se tirer, il devait la retrouver. Elle, la jeune fille à l'épée, sa poupée ensanglantée. La Femme passa une main dans les cheveux gris-blancs du jeune homme. Ses lèvres parfaies se posèrent sur celle du soldat. Elle l'embrassa. Un baiser furtif mais passionné. Et Seiran sentit les derniers lambeaux de sa conscience se disloquer.

    Seiran tira une dague de son fourreau de cuir. Il s'avança, un sourire aux lèvres. Un sourire qui ne lui appartenait pas. Il s'était fait silencieux, pour ne pas alerter la Proie. D'un geste vif, il se posta derrière la jeune fille. Il fit quelques pas, furtif et discret comme jamais. Puis, sans avertissement, son bras jaillit. Transpercer cette gamine, c'était si facile. Egorgée, ho oui. Aucune femme ne pénètre sur Son territoire. Et cette impertinente allait payer pour sa simple présence. La lame fusa vers la nuque de la demoiselle, les yeux de Seiran brillèrent d'un plaisir meurtrier qu'il n'éprouvait pas.
    Non. Il ne pouvait pas la tuer. Il ne devait pas...
    Le geste de Seiran fut stoppé in extremis par sa volonté propre. Il ne devait pas. C'était mal... pourquoi n'arrivait-il pas à lacher son arme, à s'excuser auprès de la jeune fille ?
    Sa main se referma sur le pommeau de la dague. Il fallait le faire. Il fallait le faire, Elle le voulait. Et on ne Lui résiste pas. Son bras trembla, le soldat tenta de lâcher prise. En vain. Il tituba, fit un pas en arrière. Elle était trop forte. On ne Lui résiste pas.

    - Pardonne moi... , parvint-il à murmurer. Et son regard gris se perdit dans le vague alors qu'Elle reprenait le contrôle de son pantin du jour.

_________________
[S]eiran [K]ou

Relève toi quand ils auront compté jusqu'à neuf...








Dernière édition par Seiran Kou le Mer 11 Nov - 21:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://[url]https://www.youtube.com/watch?v=33pw2nEAHgc&a
Invité
Invité



MessageSujet: Re: > Ombres au Crépuscule   Sam 22 Aoû - 20:52

[Merki !!!!!!Je m'en étonné moi même a croire que tu me redonne de l'inspi' !^^]
[Toi aussi tu as fait un joli post', d'ailleurs je dois t'avouer que je l'adore !!!!Han quel scénario ça me donne trop envie de repondre !!!]
[Ah, beh bonne chance a sei sei kun pour trouver celle qui lui faut Razz]
[Excuse moi, les post's de combat ne peuvent pas être longs]

¤Nani ?¤

La pointe de cette épée...Seiran !C'était lui...non, impossible, a moins que ?!

-Traitre !Je ne te croyais pas comme ça, tan pis pour toi !Tu l'auras voulut !


La jeune fille baissa la tête et fléchis les jambes pour ensuite se retourner et riposter.Peut importe qui contrôlait le corps de Seiran, elle s'en fichait, il n'avait "sois disant" aucun intérêt pour elle, et s'il devait mourir, il mourrait.Une personne de plus, une personne de moins après tout...
Elle sortie alors en deux temps trois mouvements l'épée de son grand fourreau et fit crisser le bruit des deux métaux.Elle en profita pour esquisser un léger sourire.Pourquoi tout a coup il se battait ?De plus il se débrouillait, et bien !Un sourire sournois et haineux s'affichait sur le visage du jeune homme.Un sourire qui ne lui ressemblait pas.Il semblait timide gentil joyeux, mais pas sournois !
Asuka fronça es sourcils et et serra les dents.Non , même en ne le connaissant que de quelques dizaines de minutes, elle savait que ce n'étais pas lui.

-Pardonne moi...


Quoi ??!!C'était sur , ce n'étais pas lui.Mais deux personnes en une.Sur, les esprits de cette forêt ou en tout cas un des esprits de cette forêt c'était emparez de Seiran .Il était envouté par l'esprit...

¤Page 42 paragraphe 8 "L'esprit de la mort , il ne peut pas tuer de ses mains propres, il en est incapable par son manque de force.Il a une très bonne maitrise des armes mais ne peu pas en posséder une.Il doit donc s'emparer de corps humains "Page 258 paragraphe 5 "L'esprit de la solitude, il s'empare de corps et se diverti avec, car il se sens seul et s'ennuie."C'est un de ses deux esprits qui c'est accaparée du corps de ce jeune homme !¤

La jeune fille courut pour se cacher derrière un arbre et ouvrit la petite pochette noire qui était accrochée a la longue jupe de la jeune fille et en sortie des gants.Elle les enfila et couru sans épée, qu'elle avait laisser derrière le grand chêne, vers Seiran.

¤Je mise le tout pour le tout, si je me rate c'est finit !¤

Elle frappa la main plate , le cœur du garçon.Il Tomba en arrière et l'esprit sortie du corps du jeune homme.[Pas du toutttttt sorti de bleach Razz]Les longs cheveux couleur Ebenes de la magnifique jeune fille flotait tout autour d'elle.

-"L'esprit de la mort "Shinda l'envouteuse" je me trompe ?

L'esprit afficha un visage tourmenter.Elle était prête a ce réemparer du corps du garçon.Instinctivement, Asuka se mit en travers de la route de l'esprit et la coinca.

-Dispar..

Mais plus aucun son ne sortait de sa bouche...Muette.
Revenir en haut Aller en bas
Seiran Kou
Warrior Hurlant


Féminin
Nombre de messages : 146
Age : 25
PUF/pseudo : Kemushi
Localisation de votre perso : En train de se faire dessouder par des pigeons mutants
Petite Phrase : L'ennemi est con. Il croit que c'est nous l'ennemi, alors que c'est lui.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: > Ombres au Crépuscule   Sam 22 Aoû - 22:05

    [ Disouléw, je savais pas quoi répondre à ton message v__v ]
    [ Du coup ça avance pas des masses XD ]



    Chaque mouvement était un déchirement. Il ne pouvait rien, il était impuissant. Piégé dans son propre corps. Il n'avait que vaguement conscience de ce qu'il faisait. Il frappait, parait, portait des coups furieux et pleins d'une sensation enivrante, pleins de l'envie de tuer. Elle se défendait bien, la gamine. La tuer serait plus drôle que prévu. Voir son sang chaud imbiber la terre, voir son corps frêle s'effondrer pour ne plus bouger, voir la flamme de la vie vaciller dans ces yeux emplis de fierté... Ce serait intense et jouissif. La force qui coulait en lui était tumultueuse et brûlante. Résister était vain. Mieux valait abandonner. Se laisser aller, se laisser engloutir.
    Elle rompit le combat, la mioche. Elle courut derrière un tronc. Elle avait peur, sans doute. Ou bien elle avait tout simplement compris qu'elle ne pouvait vaincre. C'était impossible. Un humain ne peut vaincre un Possédé, un pantin manipulé par un esprit étranger. Un Possédé n'est pas plus endurant qu'un homme normal, la différence est autre part. Le corps volé à son légitime propriétaire ne ressent ni douleur, ni fatigue. Il continuera là où les souffrances auraient été trop forte pour un esprit humain. Il frappait avec une envie de meurtre où la pitié n'avait pas sa place. Ces différences faisaient la part entre homme et pantin, mais aussi entre victoire et défaite, tout simplement.
    La gamine avait filé. Le soldat éclata d'un rire mauvais, fendit l'air de sa lame.

    - On se planque, ma jolie ?

    Il fit quelques pas vers l'arbre, tout sourire. Elle ne pouvait pas s'échapper. On ne pouvait pas lui échapper. Fuir était totalement idiot, se cacher également. La voix rauque du soldat résonna de nouveau dans l'air :

    - Tu veux vraiment jouer à cache cache avec moi ?

    Il pouvait sentir sa présence, elle était toujours là. Tapie derrière son tronc, comme un animal apeuré. Son esprit était fébrile, manigançait-elle quelque chose ? Impossible, elle avait trop peur de blesser son camarade. La faiblesse humaine dans toute sa splendeur. Le jeune homme continua à marcher à pas lents, serrant son arme dans sa main. Cette fois, c'était la fin du jeu, apparemment.
    La gamine bondit de sa cachette, vive et rapide. Décidée. Mais pas armée. Elle était ridicule. Le jeune homme se plaça en garde, et accéléra, allant à la rencontre de la jeune fille. Pourquoi n'avait-elle pas empoigné son épée ? Suicidaire, Kamikaze ? Peu importe, elle était finie. Si elle croyait pouvoir l'arrêter avec ses petits poings, elle se fourrait le doigt dans l'oeil jusqu'au coude. L'heure était venue. Game Over, la gamine.
    Il ne devait pas. Il ne fallait pas la frapper, qu'est ce qu'il foutait à courir vers elle ainsi, lame pointée vers la demoiselle ? C'était mal. Mais ce n'était plus lui qui commandait, à présent. C'était trop dur, l'Autre était trop présente, trop puissante.
    Je suis tellement... désolé.
    La suite fut rapide. La jeune fille passa sous la garde sommaire du soldat, et sa paume s'écrasa sur son torse avec force et conviction. Seiran sentit monter en lui une vague de soulagement. Il ne l'avait pas tuée. C'était déjà ça. Que lui soit mort n'avait finalement que peu d'importance.

    Elle était sortie, se tenant droite et provocante devant Asuka. Néanmoins, l'assurance avait disparu de son visage divin. Elle semblait plus... hésitante. Shinda, esprit de la mort. Définition approximative, mais exacte dans le fond. Elle ne pouvait tuer de sa main, et demeurait pourtant assoiffée de crimes et de meurtres. Sa beauté était un don qui lui permettait d'assouvir cet soif. Envoûtante, elle n'avait aucun mal à s'insinuer dans les esprits masculins, même si ce soldat ne semblait pas très intéressé par le désir charnel. Shinda, esprit de la mort, prenait un plaisir tout particulier à tourmenter les femmes qui s'aventuraient dans son territoire. Séduction mortelle, jalousie meurtrière.
    Mais de toute évidence, cette gamine possédait un objet provenant de Urahara Shop au puissant pourvoir exorciste. C'était mauvais. Mais il restait une chance, envoûter de nouveau le soldat, lui trancher les mains, ou du moins éviter le contact physique... puis brûler les gants, à tout jamais. Shinda s'élança, plongea vers le jeune homme étendu dans l'herbe.

    Seiran ouvrit les yeux. Il les referma immédiatement. Migraine atroce. Le crâne passé dans un étau. La tête et le corps plongé dans une bassine de glace. Les os en acier. Trop de sensations pas vraiment agréables. Avec un gémissement silencieux, le soldat se redressa à demi. Ha, il n'était pas mort. La demoiselle non plus, tiens.
    Elle était juste là, devant lui. Immobile. Et le jeune homme comprit tout de suite que quelque chose n'allait pas. Assis dans l'herbe, l'esprit encore embrumé, Seiran tendit la bras vers la demoiselle.

    - Quelque chose... ne va pas ?

_________________
[S]eiran [K]ou

Relève toi quand ils auront compté jusqu'à neuf...








Dernière édition par Seiran Kou le Mer 11 Nov - 21:35, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://[url]https://www.youtube.com/watch?v=33pw2nEAHgc&a
Invité
Invité



MessageSujet: Re: > Ombres au Crépuscule   Mar 25 Aoû - 15:54

La jeune fille avait apparemment un problème vocal.Plus aucun son ne pouvait sortir de sa bouche...Mais la gravitée de la chose allait bien plus loin qu'une simple perte de voix.Si Asuka ne retrouvée pas vite la parole, les choses se compliqueraient !En effet, en se retrouvant de le corps de Seiran, l'esprit lui avait pris de sa force, a partir de ce moment, si 10 minutes s'écoulée après être sortie de son corps, sans qu'elle ne se fasse éliminée, l'esprit pouvait alors rendre son corps bien existant.Dans ce cas, le corps dispose d'une force importante et d'une résistance a la douleur incroyable !Hors, pour vaincre un esprit, il fallait, une fois sortie du corps humain, lui dire ces mots : "Disparais et retourne a la soulciety d'ou tu viens !"Vous comprenez bien que, sans voix, il était impossible de prononçait cette formule...

Les dix minutes approchées jusqu'à...ce qu'elles arrivent !L'esprit s'illumina et se sureleva a auteur de la cime des arbres, pour que son corps se matérialise.Le plan d'Asuka avait pris fin, et désormais elle devait songeait a un autre.Le corps se redéposa enfin sur terre et l'ésprit avait désormais un long katana en guise d'arme.La jeune fille se rendit compte alors que Seiran s'était réveillé.

¤Mince, l'esprit va chercher a s'attaquer a lui !!!Réagis, réagis !Merde a la fin, bouge !¤

Asuka était paraliser, par la peur ?Non, juste par le fait qu'on s'en prenne a quelqu'un d'autre qu'elle.Jamais Asuka ne s'était retrouvée dans ce genre de situation...Mais elle ne bougeait pas.On aurait pu croire que le temps s'était arreter.Seiran ne se rappeler de rien et ne s'était pas encore rendu compte de la présence de l'esprit.Shinda s'approcha alors lentement du jeune homme, mais a cet instant précis, quelque chose s'ouvrit dans le coeur d'Asuka.
Ses pieds se levèrent, et la jeune fille s'élança sur le monstre.[Rappelons tout de même qu'elle n'a pas d'arme^^]Elle étira son bras, serra le poing et donna un coup gigantesque a l'esprit.Celui ci parti en arrière et fini pa s'écraser au sol.La fille criia alors un cri de douleur.Asuka n'en pouvait plus, elle était a bout de force...Malheureusement pour elle, les ennuis ne faisait que commencer.Shinda se releva sans difficultée et s'élança vers la vagabonde,

-Tu veux jouer a ça ?!

La jeune fille eut a peine le temps de relever la tête, que le monstre l'envoya valser en l'air.Elle avait trois ou quatre fois plus de force que la débutante...Asuka vint s'écraser contre le tronc d'un arbre et s'écrasa violemment au sol.Elle cracha une bonne quantitée de sang par terre et tomba pour être allongée le long de la surface boueuse.Sous le coup, les grelots qui attacher les cheveux d'Asuka s'était détachés et étaient retomber un peu plus loin.Les longs cheveux blancs de la jeune fille était éparpillés sur le sol, la lègère trace de la ficelle des grelots sur les pointes.

-Et alors ?On abandonne déja ?T'es pas marrante !

¤Chikusho !¤

Elle était a bout de force, et ce n'est pas en claquant des doigts qu'elle allait ranger sa chambre sauver Seiran.L'esprit croyant qu'elle était morte, s'avança dangereusement vers Seiran.Une fois a la hauteur du jeune homme, Shinda se pencha pour l'embrasser et récupérer son âme ainsis que sa force.Mais, avant, elle voulait le tuer, elle n'avait pas envie de s'amuser avec lui...Elle se redressa donc et dortie le katana de son étuit, étendit le bras vers vers la droite, et le déroula d'un coup pour achever le garçon.Asuka était là, la tête baissée, le sabre planté dans le ventre, le bout de la lame ressortant dan son dos.Elle cracha une fois de plus son sang et dit :

-Si je meurs ce sera de ta faute, mais au moins,promet moi de ne pasculpabilisé car je suis heureuse, j'aurais pu servir a quelqu'un !


L'esprit, choqué du comportement de la jeune fille envers se q'elle croyait être son ami, lâcha la min du pomeau de son arme.Asuka retira alors l'arme de son ventre et la laissa rendi au monstre.Comment quelqu'un pouvait il se soucier d'une personne autre qu'elle même ?C'était la question que se posait Shinda.Cela la mis hors d'elle même, folle de rage elle empoigna son arme et donna des coups dans la direction de la jeune fille.Elle les évita tant bien que mal et courrut vers le grand chêne de la dernière fois.Elle s'y reposa quelques secondes et ramssa son épée.Elle courrut alors de toute ses forces vers l'esprit et un combat acharner se livra.Les armes grinçaient a chaque fois qu'elles se cognées contre l'autre.Un moment d'inatention fit perdre l'arme a Asuka qui se prit un coup au dos et elle tombe par terre a genoux.L'esprit se plaça alors derrière la jeune fille et l'attrapa par les cheveux.La jeune fille se mit a gémir et a grimaçait de douleur.

-Tu en a de jolis cheveux dis moi, tu dois en passer du temps a les brosser, tu ferais mieux de t'entrainer !

Asuka versa quelques larmes et ouvrit avec difficultée la pochette noir dans la quelle se trouvait auparavant les gants qu'elle avait effectivement trouvée chez Urahara Shop !Elle en sortie cette fois un canif.

-Tu compte faire quoi avec ça ?Me faire un entaille au doigt ?

-Qui te dit, que je vais l'utiliser contre toi ?

Asuka amena alors le petit couteau vers ses cheveux et les coupa d'un seul coup.L'esprit parti en arrière et reombe sur les fesses, tandis que les longs cheveux blancs d'Asuka volaient jusqu'a atterir a terre.[Pas du touttt sorti de naruto Razz]

-Je me suis coupée les cheveux pour te sauver , alors tu as interet a t'en sortir !Bouge de la COURT !


[En esperant avoir bien pondu Razz]
Revenir en haut Aller en bas
Seiran Kou
Warrior Hurlant


Féminin
Nombre de messages : 146
Age : 25
PUF/pseudo : Kemushi
Localisation de votre perso : En train de se faire dessouder par des pigeons mutants
Petite Phrase : L'ennemi est con. Il croit que c'est nous l'ennemi, alors que c'est lui.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: > Ombres au Crépuscule   Mar 25 Aoû - 18:55

    Tout allait un peu trop vite pour le pauvre Sei-sei. Il avait du mal à suivre, à garder les yeux ouverts. Il lui semblait que tout bougeait trop vite, trop n'importe comment. Il se sentait lourd, inutile, immobile et impuissant. Il voulut se relever, fut pris d'un vertige et ferma les yeux. Il avait l'impression de n'être qu'un gros tas de compote. Spécial, comme impression XD
    Il tenta de reprendre entière possession de son corps, respirant profondément, les yeux clos. Il entendait autour de lui des bruits peu rassurants. Elle se battait sûrement, la demoiselle. Et même si le soldat brûlait d'envie de se mettre en elle et le danger, il ne pouvait pas pour l'instant. Les secondes semblaient des heures, des jours, alors qu'il gisait sur le sol, impuissant. Il s'évertuait à reconquérir chaque parcelle de son propre corps, maudissant la tournure qu'avaient pris les éléments. Être aussi minable, ça devrait pas être permis. Le jeune homme ouvrit finalement les yeux, poussé par un sentiment effroyable qui lui hurlait que quelque chose n'allait pas. Sa vision était floue, et la lumière pourtant faible des lieux le força presque à fermer de nouveau les yeux. Son regard se fixa sur Elle, la Femme des bois. Elle était penchée sur lui, une nouvelle fois. Seiran tourna la tête, cherchant la demoiselle des yeux. Apparemment, elle s'était mangée un arbre, et semblait mal en point. Il reporta son attention sur l'esprit, qui venait de dégainer un long katana. Elle semblait décidée à s'en servir. Et lui, il se sentait aussi vulnérable qu'un nouveau né devant un bazooka.
    Seiran Kou, celui qui s'en sort toujours. Et bah voilà, chaque rumeur peut être démentie. Là, il allait y passer. Il aurait dû bondir, arracher l'arme des mains de la Femme, engager le combat. Il ne put que lutter pour garder les yeux ouverts, fixant la lame qui allait lui ôter la vie. Sa sœur. Ce fut à elle qu'il songea en voyant le sabre descendre vers lui dans une courbe mortelle et parfaite. Il ne l'aurait pas revue avant... avant la fin.
    Il y eut un éclair blanc, du sang. Pas de douleur, tiens. Enfin, pas plus que celle qui lui martelait le crâne. Était-ce vraiment cela, mourir ? Il en doutait. Quelque chose clochait. Long à la détente, hein, le Seiran. Il ne se rendit compte de la présence de Asuka que lorsque celle-ci s'adressa à lui. Et tout devint clair dans son esprit embrumé.
    Elle s'était interposée, entre l'arme et lui. Elle avait de son corps un bouclier contre le danger. Le soldat resta muet, ses yeux gris fixés sur la lame qui dépassait dans le dos de la jeune fille. Impossible. Elle allait mourir à cause de lui, parce qu'il était incapable de mettre un pied devant l'autre ? Hors de question. C'était son rôle de protéger les gens, pas de se planquer derrière les autres. Il resta muet quand Asuka arracha l'arme de son corps, et repartit chercher sa propre épée. Il était bien plus ému qu'il ne l'aurait cru.
    Il était couvert de sang, mais ce n'était pas le sien. Les bruits d'un combat tout proche lui donnèrent la force de se redresser. La jeune fille se battait. Et ça, ça n'était pas possible. Elle ne devait pas tenir debout. Elle ne devait pas manier cette épée. Il la chercha des yeux, la vit. Elle était à genoux, tenue par les cheveux. Jamais Seiran n'avait autant haï quelqu'un. Cette Femme, cet esprit, il allait la dessouder.
    Il se remit debout, lentement. Il se sentait vide, mais sa volonté prit le dessus et le soldat se retrouva sur ses gambettes. Bon, c'était pas très stable tout ça, mais c'était mieux que de rester vautré dans l'herbe à attendre. Il se tourna vers Asuka, toujours aux prises avec Shinda. Mais euh... quelque chose avait changé chez elle. Qu'est ce que c'était ? Un truc pas pareil qu'avant... [Seiran en pleine réflexion]
    Je me suis coupée les cheveux pour te sauver , alors tu as intérêt a t'en sortir ! Bouge de la COURT !
    Haaaa, les cheveux ! Elle s'était coupé les cheveuux. [Remarquez que Seiran s'intéresse à des choses plutôt superficielles]
    Le soldat ne courut pas. D'ailleurs, il n'y songea pas une seconde. Il dégaina son sabre avec un peu moins d'assurance qu'à son habitude, mais sentait déjà son équilibre revenir. Et quand il chargea l'esprit, lame à la main, sa détermination était intacte et invincible.

    Son assaut ne comportait aucune trace d'hésitation, mais manquait encore un peu de punch quand même. Il jaugea rapidement son adversaire, et évalua sa force au cours d'un premier assaut plutôt court. Il ressentit force et rapidité chez son adversaire. Vaincre ne serait pas une choses facile. Seiran n'y connaissait rien en esprit, alors la règle des dix minutes, il ne l'imagina même pas. Il savait juste que c'était la victoire ou la mort, comme d'habitude. Sauf que cette fois, il y avait sa petite poupée ensanglantée qui se vidait de son sang pas très loin. Perdre ne faisait pas partie des options envisageables.
    Il para de justesse un coup adroit qui l'aurait déchiré de l'épaule à la hanche, esquiva le suivant d'un bond. Sa vision se brouilla tandis qu'il retrouvait son équilibre, le forçant à reculer d'un pas soudain hésitant. Un sourire ironique se dessina sur le visage parfait de Shinda. Le contrecoup de la possession était lourd à payer pour les pantins. L'esprit s'élança soudain, fondant sur le soldat comme un aigle sur sa proie. La lame de l'esprit dessina une courbe sanglante sur l'abdomen du jeune homme, qui rompit l'assaut d'un bond. Le sang imbiba rapidement sa chemise, sans qu'il y prête attention. Lorsque la Femme passa de nouveau à l'attaque, il était prêt. Il ne chercha pas à parer, se contentant d'esquiver le plus gros du coup. Il ne put retenir une grimace de douleur lorsque le sabre de son adversaire lui déchira le bras, mais profita de la proximité de Shinda pour lui asséner un coup précis et mortel.
    Sa lame ne rencontra que du vide. Shinda, avec une rapidité sur-humaine, avait bondi. Un saut qui n'avait rien de normal. C'était... beaucoup trop haut. Personne ne pouvait faire ça. Hin hiiin, pas possible. Seiran avait un problème avec le surnaturel, je pense l'avoir déjà dit. Et ça, sauter si haut, c'était de la triche. Elle avait pas le droit. Il jura, recula de quelques pas. Une des jambes se déroba sous lui, il mit un genou à terre. Un instant, il ne vit plus rien tant sa vision lui joua des tours. Plus que ses blessures, qui n'étaient pas trop grave à ses yeux, son mal de crâne était handicapant. Il n'avait plus les idées claires, ne savait pas quoi faire. Il se permit donc de demander :

    - On fait quoi ?

    Sa voix était pâteuse, il eut l'impression de n'avoir pas très bien articulé. Il chercha des yeux Asuka, espérant une réponse. Espérant qu'elle soit en vie, aussi...

_________________
[S]eiran [K]ou

Relève toi quand ils auront compté jusqu'à neuf...








Dernière édition par Seiran Kou le Mer 11 Nov - 21:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://[url]https://www.youtube.com/watch?v=33pw2nEAHgc&a
Invité
Invité



MessageSujet: Re: > Ombres au Crépuscule   Mer 26 Aoû - 16:03

Le sol était froid, l'air était chaud, le temps était lourd et pluvieux.De gros nuages noirs s'avançaient vers le combat sanglant.Il y avait un long couloir blanc, comme celui que decrivait les gens qui avaient froler la mort.Il n'y avait personne, et le seul bruit que l'on pouvait percevoir était celui de goutelettes qui percutées le sol.puis d'un coup une petite fille apparue, elle resssemblait étrangement a Asuka quand elle était petite.Elle était récroquevillée sur elle même et pleurer doucement.Ses larmes se mélaient au fines perles du ciel qui s'éclafait sur le sol blanc.En face d'elle se déssiner peu a peu d'autres personnes, des enfants et des adultes qui parlait entre eux et finirent par partir.au bout d'un long moment elle vit apparaitre Seiran, il était là, il lui tendait la main.Asuka la pris et...la lumière s'éteint et tout devint noir.

La jeune fille était tombée a terre après avoir donner l'ordre de s'échapper au garçon.Mais, d'après les vibrations du sol, il ne lui avait pas obéis !Qu'est ce que les garçons sont bêtes, ils n'en font qu'a leurs tête, la preuve !Au lieu de mourrire comme une idiote, ils allient mourrir comme deux idiots !Depuis quand la vie des autres préoccupé Asuka ?!Etait elle morte ?Oui.On pourrat le dire comme ça : "Asuka Katsumi âgée de 16 ans est morte au cours d'un combat , la pauvre petite ne cherchait qu'a proteger ce jeune homme, Seiran Kou" mais les gens prèfères largement le dire comme ça :"Asuka Katsumi âgée de 16 ans , les mains tachées du sang de tout les meurtres qu'elle a comis a enfin payée pour ses crimes, en essayant de comètre celui de Seiran Kou."
Depuis toujours il en était ainsi, Asuka la tueuse, la maléfique, Asuka la sorcière !Il ne pouvait en être autrement a présent.Et, le fait qu'elle soit morte arrageait tout, les moquries les insultes, les meurtres...Tout était derrière elle a présent !

La jeune fille finit par entendre une voix, c'était celle d'un petit garçon.Elle ne comprenait pas ce qu'il disait...Puis elle le vit plus prés, encore plus prés juqu'a distinguer le sens de sa phrase."Est ce que tu m'aimes ?"

-Oui je t'aime !


La vagabonde ouvrit tout d'un coup les yeux et son coeur se remit battre.Elle se sentait forte, elle se sentait mieux.Elle mit quelques minutes avant de se rappeler ce qui se passer.Ses blessures l'aidant un peu...Mais en entendant l'appel aussecour de Seiran, elle se releva net et accouru vers le monstre.Elle lui donna un coup de poing qui l'envoya valser quelques mètres plus loin.

-J'allais pas te laisser tomber va !
Mais l'esprit se releva vite et fonça vers la bléssée.Elle se pris un grand coup dans le ventre, ce qui agrava sa première blessure au katana.La fille lui donna ensuite un coup au genou.Asuka tomba a terre et fit une grimace, cause de la douleur provoquée.A ce rythme la, elle ne tiendrais pas longtemps...Son arme un peu plus loin, elle n'eut qu'a faire deux ou trois acrobaties pour la récupérer.Elle la souleva de tout son poid et fonça en direction de l'esprit.

-Ecoute moi, soit direct ne cherche pas a comprendre et répond franchement : "Qui est la personne qui compte le plus a tes yeux ?"
Revenir en haut Aller en bas
Seiran Kou
Warrior Hurlant


Féminin
Nombre de messages : 146
Age : 25
PUF/pseudo : Kemushi
Localisation de votre perso : En train de se faire dessouder par des pigeons mutants
Petite Phrase : L'ennemi est con. Il croit que c'est nous l'ennemi, alors que c'est lui.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: > Ombres au Crépuscule   Mer 26 Aoû - 20:18

    Encore et toujours rester vigilant. Esquiver, frapper, toujours. Et surtout, ne pas reculer. Seiran avait quelques difficultés à contenir l'Esprit, qui se montrait redoutable. Enfin... quelques difficultés... bel euphémisme. Lutter contre cet adversaire exigeait une concentration des plus intenses si l'on voulait espérer survivre. Bon, Seiran espérait bien survivre, mais avait un peu de mal à faire durer un duel d'une telle intensité. Seul son entraînement lui permettait de ne pas se faire découper en p'tits morceaux. Hmm, un Sei-sei en petits morceaux. Appétissant.
    Un des coups de Shinda passa sous la garde du soldat, qui se mangea le poing de la Femme en pleine face. Il tituba, s'écroula dans l'herbe une fois encore. Sa tête heurta le sol avec violence, un voile noir passa devant ses yeux. Qu'attendait cette sorcière pour lui porter un coup fatal alors qu'il était à terre ? Encore un truc qui clochait ? Ha non. Encore la demoiselle. Elle s'était relevée. Encore un truc pas possible.
    Elle se battait contre l'Esprit avec une détermination qui renforça la volonté de Seiran. Le jeune homme se releva dès l'instant où il la vit, ensanglantée, lui prêter main forte. Mais ça ne semblait hélas pas très efficace. Asuka tomba à terre, frappée à deux reprises par Shinda. Le jeune homme n'hésita pas longtemps sur la conduite à tenir. Il se jeta de tout son poids sur la Femme, profitant de l'effet de surprise qui conférait un combat à deux contre un. Le soldat heurta de plein fouet son ennemie, et les deux adversaires roulèrent à terre, comme enlacés. Leur étreinte ne se prolongea pas, et tout deux ramassèrent leurs armes rapidement.
    Seiran se permit un regard en arrière, cherchant des yeux son infortunée camarade. Sa présence gonflait le cœur du jeune homme d'un espoir chaleureux. Il n'était pas seul. Il ne pouvait pas perdre, il devait sauver Asuka à son tour. C'était bien simple, il avait une dette colossale envers sa poupée ensanglantée. Il la vit, à terre, qui... allait chercher son épée. Euh... Il ne fallait pas qu'elle s'amuse à balancer son épée partout, elle allait se vider de son sang. Elle ne devrait même pas être consciente, d'ailleurs. Phénoménale, ce fut le mot qui vint à l'esprit du jeune homme alors qu'il contemplait la demoiselle.
    Pas une bonne idée, de regarder bêtement derrière soi durant un combat. Le sifflement caractéristique d'une lame qui s'abat le prévint au dernier moment de l'imminence de l'assaut. Il para de justesse. Son bras vibra sous la violence du coup asséné par Shinda. L'esprit ne perdit pas de temps, et frappa presque simultanément de sa main gauche. Le tranchant de la main percuta les côtes de Seiran, qui recula à nouveau. Et voilà, encore les côtes. Il aurait dû prendre une assurance "côtes en verre". Mais bon, il était habitué, maintenant.

    Il songeait à la suite des événements, sans vraiment trouver de solutions, quand Asuka l'interpella. Cette fois il ne se retourna pas. Hé hoo, pas deux fois le même piège. Il l'entendit courir, et devina qu'elle avait récupéré le hachoir géant qui lui servait d'arme. Sa question, totalement à côté de la situation, prit le jeune homme au dépourvu.
    "Qui est la personne qui compte le plus à tes yeux ?"
    Quel était le rapport avec : Esprit surpuissant - gros problème - du sang partout - survivre ? Mais bon, la demoiselle avait demandé d'être direct, de ne pas chercher à comprendre, et d'être franc. Alors il n'hésita pas, le Seisei.

    - La personne qui compte le plus à mes yeux est ma sœur, Aiko.

    Cette fois, sa voix avait été claire et forte. Il n'y avait pas l'ombre d'un doute dans ses paroles. Sa sœur, plus que tout au monde, il l'aimait. Plus que les femmes qui l'avaient aimé et qu'il avait aimées. C'était pour sa sœur qu'il se battait, dans l'espoir de la revoir un jour dans un monde meilleur. C'était à sa sœur qu'il songeait lorsqu'il était seul. Sa moitié, son alter ego. La personne qui lui était la plus chère au monde, sa dernière famille, sa meilleure amie.
    L'Esprit semblait ne pas tout comprendre à ce qu'il se produisait sous ses yeux. Mais Shinda savait qu'elle avait déjà utilisé la moitié ou plus de son temps, et qu'il ne fallait pas s'éterniser. La fille était déjà presque morte, l'homme n'était plus qu'une proie facile. Le dernier assaut était lancé, celui dont dépendrait la victoire.

_________________
[S]eiran [K]ou

Relève toi quand ils auront compté jusqu'à neuf...








Dernière édition par Seiran Kou le Mer 11 Nov - 21:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://[url]https://www.youtube.com/watch?v=33pw2nEAHgc&a
Invité
Invité



MessageSujet: Re: > Ombres au Crépuscule   Mar 1 Sep - 17:03

-Putain de merde !Alors bouge toi !Si tu as quelqu'un a retrouvait file !Tu va la laisser seule ?Comment elle va faire sans toi, hein ?Comment elle va se débrouiller ?T'es con ou quoi ?
La jeune fille était très enervé.Le fait que quelqu'un est un être cher et qu'il ne veuille pas la retrouver la faisait souffrir encore plus que ses blessures.
Elle allait bientôt mourrir et les dernières minutes de sa vie se seront passée avec une personne qu'elle haïssait par rapport a son comportement.La vision trouble, les jambes tremblantes, le sang dégoulinant.Le souffle court, la raison a moitiée, bah les symptômes de la fin quoi...La mort approchée, et la force de Shinda se décuplait chaques secondes qui s'écoulait.Pour qu'elle disparaisse a jamais, il fallait lui laisser l'âme de la personne qui comptait le plus pour elle.Mais, ce n'était pas gagner.Asuka n'en avais pas, et elle ne voulait sacrifiée la soeur du jeune homme.Tan pis, elle devait continuer a se battre, a esquiver et donner des coups agiles.Elle se concentra quelques instants et donna un cou franc sur la cheville gauche de l'Esprit.Par chance, elle réussie a le coupait et Shida tomba a terre.Horreur !Son pied se dissou et a partir de la cheville coupée se forma un autre pied !

La difficultée commencer a devenir très sérieuse.Et avec la puissance surhumaine de Shinda, ils était finit.Certes ils étaient deux, mais leurs forces combinées n'arrivait même pas a celle d'un chèvre.(pourquoi une chèvre ?)
Asuka se prit quelques coups dans le ventre et dans l'épaule pour finir par tomber une fois de plus.Cette fois était surement la dernière.Elle n'avait plus la force de se relevait et de se battre.

¤Et si, j'abandonnais ?¤

Cette question traversa la tête de la jeune fille mais s'éloigna vite.Continuer, résisté, faire honneur a Stonefolm !C'était plutôt ça qu'il fallait se dire, pas abandonner lachement !Mais, c'était plus facile a dire qu'a faire.Les forces ,elles, l'abandonnaient...Un sourire sadique se déssina sur le magnifique visage de l'Esprit.

-"Je ne referais pas deux fois la même erreur, cette fois je vais te terminer a coup de pieds !"

Elle donna un coup de poing au jeune homme pour s'assurer qu'il ne viendrais pas s'interposait dans la finission.Shinda s'approcha lentement d'Asuka, se baissa et la prit par le haut de son kimono.Elle la releva a hauteur de sa tête et lui dit :

-"Creve en enfer saletée !"


Elle la lacha brusquement et commença par l'entamée a coup de poing sur la figure.Un, puis deux, puis trois, puis quatres...Elle les enchainait les uns apres les autres.Asuka laissa coulait un léger filet de sang au coin de sa bouche et versa une larme.Shida s'arreta et releva son corps droit.
Revenir en haut Aller en bas
Seiran Kou
Warrior Hurlant


Féminin
Nombre de messages : 146
Age : 25
PUF/pseudo : Kemushi
Localisation de votre perso : En train de se faire dessouder par des pigeons mutants
Petite Phrase : L'ennemi est con. Il croit que c'est nous l'ennemi, alors que c'est lui.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: > Ombres au Crépuscule   Dim 6 Sep - 20:09

    [ Bon, on passe aux choses sérieuses Cool ]
    [ C'est une idée comme une autre, mais bon, on allait pas attendre une illumination divine, quoi]

    Les paroles de la demoiselle le heurtèrent de plein fouet. Houlà, mais elle se déchainait vraiment ! C'était une véritable avalanche de reproches et d'insultes, qui le laissa muet de stupeur. Il ne s'attendait pas vraiment à ça. Apparemment, le fait qu'il aime profondément sa soeur sans pour autant prendre ses jambes à son cou pour la retrouver surprenait Asuka. Seiran, lui, savait depuis le début ce qu'il risquait en restant là, mais jamais il n'avait hésité, n'avait ressenti l'envie de battre en retraite. Du moins, pas pour les raisons évoquées par la jeune fille.
    Oui, il aimait Aiko. Sa moitié, sa petite soeur. La retrouver, la prendre de nouveau dans ses bras, rire avec elle, c'était son voeux le plus cher. Mais jamais il n'oserait la regarder en face s'il fuyait devant le danger pour la revoir. Il ne pourrait savourer leurs retrouvailles en étant hanté par son ange de brume, par cette mystérieuse demoiselle qu'il avait abandonnée. Il le sentait, il ne devait pas perdre Asuka. Il ne devait pas faillir, ne devait faiblir. Il la sauverait, il ne la laisserait pas. Sa poupée ensanglantée respirait la solitude et la douleur. Une souffrance si profonde, enfouie au fond d'une âme perdue dans les limbes du désespoir d'être seul. Une telle personne doit être aimée, doit retrouver le chemin du bonheur. Et si c'était à lui qu'incombait cette responsabilité, il ne se déroberait pas.
    Il ne répondit rien à Asuka, se contentant d'essayer de rester en vie. Plus facile à dire qu'à faire, cependant. Vive et plus déterminée que jamais, Shinda redoublait d'agilité et de fourberie. Seiran tenait tant bien que mal de faire reculer son adversaire, de l'éloigner de la demoiselle. Celle-ci était sérieusement blessée, il était hors de question qu'elle continue à prendre part au combat. Gagner du temps, trouver une idée. C'était ce qu'il fallait faire. Mais sa migraine l'empêchait de réfléchir efficacement, et de toute façon il ne voyait pas de solution pour vaincre l'esprit. Il ne renonça pas pour autant. Hé oui, quand il n'existe pas de solution, on s'en fabrique une soi-même. Alors il continua à frapper, parer, frapper, esquiver. Ne pas perdre du terrain. Tenir bon, à tout prix.
    Asuka se joignit au combat, virevoltant comme si ne rien n'était. Mais son kimono était trempé de sang, et personne ne pouvait tenir cette cadence avec de telles blessures. Trouver une solution d'accord, mais la trouver rapidement. Le jeune homme ne pouvait détacher son regard de la demoiselle, craignant chaque seconde qu'elle ne s'effondre. Avec un sourire moqueur, Shinda remarqua cette inattention et frappa, d'un coup précis et vif, tel un serpent. Seiran, pris pas surprise, tenta d'esquiver. Sans vériable succès, cependan. La Femme se montra bien plus rapide, et disparut soudain de la vue du jeune homme. Le katana de l'esprit lui lacéra le dos. La douleur, la puissance du coup, la fatigue... Le soldat s'effondra dans l'herbe. Il jura, se releva à demi. N'eut pas la force de se remettre debout. Respirant par saccade, il releva la tête, cherchant l'ennemie du regard. Son sang se glaça lorsqu'il vit Asuka à terre, à la merci de Shinda. L'imminence du danger le poussa à se relever, mais notre pauvre Seisei fut bien vite remis à sa place d'un bon coup de poing bien placé. Il ferma les yeux.
    Peut être que c'était un rêve, en fait. Un rêve très bien fait. Peut être que s'il s'endormait là, il se réveillerait dans son lit. On ne sait jamais. C'était l'option la plus facile, ça. Fermer les yeux, s'abandonner. C'était peut être ça, la solution. Un bruit atroce le tira de la semi-torpeur dans laquelle il s'était plongé. Le bruit d'une personne que l'on bat à mort. Asuka.
    Seiran se redressa de nouveau, ce qui lui tira une grimace de douleur. Ses côtes. Son dos. Sa tête. Il tendit le bras, attrapa la dague qu'il portait toujours, au cas où. Shinda se régénérait, il l'avait vu tout à l'heure. Mais rester immobile, ne rien faire alors que sa poupée ensanglantée se faisait traiter de cette façon... C'était au dessus de ses forces. L'Esprit de la Mort se redressa de toute sa hauteur, tenant toujours la demoiselle. Cela ressemblait fort à un coup de grâce. Le jeune soldat lança son arme à cet instant. Le lancer avait été relativement faible, mais la distance qui séparait le lanceur de sa cible n'était que de quelques mètres. La dague se ficha dans le dos de Shinda avec un bruit mat. La Femme se figea, lâcha sa victime. Seiran se releva, et se précipita sur elle avant d'avoir terminé d'échafauder son pseudo plan. Il franchit la distance qui le séparait de son adversaire plus rapidement qu'il ne l'aurait cru, et agrippa l'esprit avec force. Ce qu'on appelle l'énergie du désespoir, sans doute.
    Sa main droite se referma sur les cheveux de Shinda, de l'autre il empoigna son bras. Une étreinte sommaire et sans doute éphèmere. Mais l'effet de surprise était sans doute de son côté, et de toute façon il n'avait plus les idées assez claires pour s'inquiéter de son sort. Il planta son regard gris dans les yeux de son ange de brume, qui gisait à terre. Il pria pour qu'elle aie assez de force. Il le fallait, c'était leur unique espoir.

    - Tranche lui la tête.

    L'ordre était ferme, même si Seiran eut une nouvelle fois l'impression d'avoir murmuré sans vraiment articuler. L'esprit commença à se débattre avec violence, mais le jeune homme était aggripé à ses prises aussi solidement qu'un coquillage à son rocher ( quelle métaphore de merde XD). Oui, Shinda se régénérerait sans doute. Mais le soldat avait l'infime espoir qu'en brûlant le corps étété de la Femme, en carbonisant ce corps séduisant et mortel, le danger serait écarté, même si cela n'était pas définitif. Il voulait quitter cet endroit. Il voulait le quitter avec sa poupée ensanglantée. Et pour ce faire, ils devaient vaincre. Ensemble.

_________________
[S]eiran [K]ou

Relève toi quand ils auront compté jusqu'à neuf...








Dernière édition par Seiran Kou le Mer 11 Nov - 21:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://[url]https://www.youtube.com/watch?v=33pw2nEAHgc&a
Invité
Invité



MessageSujet: Re: > Ombres au Crépuscule   Lun 7 Sep - 15:46

[Ton oeuf est pas très beau mais je pense qu'il nous sortira d'affaire Razz]
[Et la métaphore c'est une moule a son rocher, pas un coquillage ^^"]
[Tu onnes des surnoms trop bien entre poupée ensanglanté et ange de brume Razz continu ça me plait bien]
[Musique du topic en exclu !]