RPG ~ Manga Médiéval-Fantastique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un retour dans les songes [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Matsuri Aruka



Féminin
Nombre de messages : 166
Age : 26
PUF/pseudo : Mimipful

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Un retour dans les songes [Libre]   Jeu 30 Juil - 15:03

Il était tard très tard, la nuit tenait les tours du château depuis plusieurs heures. Un paysage qu’elle n’avait pas vu depuis trop longtemps, des murs qui ne portaient plus la trace de ses doigts, que c’était-il passé ici ? Comment allait Kyohei et le roi ? Tout ça elle n’en savait rien. La demoiselle était de retour chez elle depuis le début de la soirée, elle ignorait encore tellement de chose, certainement trop de chose … Son cœur avait arrêté de pleurer, trouvant un rayon de soleil auprès du capitaine de l’armé adverse, il l’avait fait rire, il s’était si bien occupée d’elle jusqu’à ce soir là …
La jeune femme s’était changée, portant une robe blanche légère et sur ses épaules, un long châle blanc également. Avec un visage bien nostalgique elle dévala les escaliers pour rejoindre les allées fleuris du jardin. Un fin sourire se dessina sur le visage de la jolie noble quand elle plongea ses émeraudes dans la magie du ciel.
Aimer devrait être interdit, laisser un cœur innocent toucher l’interdit également. Ce beau paladin elle l’imaginait encore, encore et encore sans jamais se lasser. Le noir de cette histoire elle préférait l’oublier tans dis que d’autre instant elle les chérissait. Ta main sur ma peau frémissant, ton odeur sur mon corps, ta voix si rassurante, ton sourire, ton regard … Un dernier geste, un dernier adieu, un baiser sur ma joue à cet instant la demoiselle passa sa main sur sa pommette un peu rosit. Mon premier, mon ange, ton visage est pourtant encore capable d’illuminer le mien, la vie est injuste … Tout en déposant son nez dans le cœur d’une rose écarlate, la belle se demanda et si un jour elle le revoyait ? Lui et elle avait vécu pendant un long moment sous le même toit et jamais, même pas dans l’angle d’un couloir sous le joug du hasard ils ne s’étaient croisés. Matsuri était persuadée de n’être un trophée de plus au tableau de chasse de cet homme, il avait joué avec ton innocence, sa naïveté trop influençable, alors c’était ça le véritable visage d’Akira…
Ses doigts fins caressaient les pétales de la fleur et son visage quitta son parfum accrocheur, fixant à nouveau le ciel elle soupira et continua sa balade nocturne. De chemin en chemin, elle se retrouva face à une petite mare sur laquelle trônait de magnifiques nénuphars et dans le fond on pouvait entendre un petit son cristallin, celui d’une petite cascade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un retour dans les songes [Libre]   Jeu 30 Juil - 23:27

Encore une journée achevée dans l'ennui et la monotonie .Une de plus à mon compteur ,chaque seconde s'écoulait aussi adagio qu'une pantomime en général , chaque minute ,chaque heure semblait infinie en ses journée longue et fastidieuses . Elles étaient toutes identiques à quelques détails prêt . A savoir la météo . Passionnant n'est-ce pas ? Je suis de probablement de votre avis . Encore que cette journée ne fut pas passée dans la solitude totale , bien que se ne fut certainement pas une distraction des plus passionnante ou du moins pouvant être considéré comme tel . Oui j'avais fait connaissance de deux incongrus mais c'était sans importance autrement dit je m'en foutais fondamentalement .Ce que j'avais retenu de cette journée ...que l'Erable cascadeur possède une renom basée sur des à priori complètement faux pour la plupart .Il était souvent dit que l'Erable cascadeur possédait un calme et un paysage à toute épreuve maintenant je savais que ce n'était que baliverne .Les gens de nos jour font circuler des rumeurs sur des lieux par exemple ou bien même des personnes sans avoir la preuve de leurs réalité .Combien de fois à la cours j'entendais des nobles entrain de colporter des rumeurs des "on dit " sur d'autre ?J'en entendais tellement que je serez dans l'impossibilité de vous dire combien .D'un coté je répugnais ses gens si stupides et d'un autre je les trouvés utiles ou presque .Car c'est vrai ses débiles prenaient tant plaisir à conter leurs racontars qu'il faisait circuler tel ou tel masque que j'utilisais ,par conséquent il me faisais connaitre, il me forgeais une réputation et finalement j'étais à ce rang grâce à la débilerie humaine d'un coté .Mais c'est vrai que par moment je les maudissaient ,répugner , quand par instant je suis à bout de nerfs et que mes masque se font frêle et que par mégarde je m'égare ... C'était vite connut de toute la cour et sa je n'appréciais pas . C'est simple à comprendre tout ce qui me résiste je l'élimine en règle général mais là je ne pouvais et cela me faisais accéder à des excès de colère sans comparaison.Colère ....une colère à laquelle venais souvent s'ajoutait la haine envers Pallengad car si j'ai mauvaise réputation, j'ai plus de chance de perdre de l'influence sur le Roi et c'est alors mon rang qui est mis en jeu .Et sa je ne le supporte pas . Depuis trop de temps j'attends de prendre ma vengeance sur l'ennemi , depuis trop de temps le feu dors sous la cendre .Je ne pouvais pas tout perdre ,je ne le voulais pas et je n'envisageais pas l'échec. Moi Miura Kaito passais de conseiller à abrutit , c'était n'importe quoi .

Actuellement je errais dans les couloirs du château ,je venais de quitter mon bureau .Ce que personnellement je nommerais foutoir plutôt que bureau mais bon . C'est vrai il y avait de tout et n'importe quoi , du dossier ou mouchoir en passant par l'encrier et les lettres à foutre à la benne . Dans ses conditions que faire mise à part tout rangé ? Humm pas grand chose et comme je ne voulais pas y remédier sa resterai ainsi .Mon regard de braise valser entre d'atroces portraits et d'immondes tapisseries . Je ne comprenais pas comment une chose aussi laide pouvait avoir une telle valeur mais les humains étaient tellement étrange , tellement stupide aussi que j'y étais habituer .Je dévala quelques marches de marbres ma main posait sur la rampe , mon regard dans le vide . Même en déplacement l'ennui me gagnais impressionnant . L'ennui pourrait être considéré comme un sport tellement les hommes en étaient victimes . J'arrivai finalement devant une petite porte de bois noir ,j'avais fait tous ce chemin pour ça . Dans le fond c'était un peu déprimant mais la vie était ainsi faite .Je l'ouvrit à la volée puis m'évada dans le paysage .

Cette porte était en faite une sorte de passage plus discret en vue des jardins .Je m'avança dans le lieu ,des parterres de roses de toutes couleur , une petite mare sur laquelle voguait quelques nénuphar . Un peu de calme ne faisait de mal qu'a l'abrutis qui ne savait point en profiter .La brise qu'avait apporté la nuit était en plus forte agréable et faisait voler mes cheveux gris bleu en tous sens .Alors que je me pensais seul j'entendis comme des bruits de pas .Oui des pas .A cela je grimaça et soupira . A cette heure avancée on venait encore me faire chier bordel. Tentant de me calmer je cueillais une rose , une rose blanche tien donc . Blanche comme cette demoiselle si naïve qui s'était fait duper et kidnapper par l'ennemi . Elle était d'une incroyable beauté comme cette fleur entre mes mains et d'une pureté d'esprit sans pareil car je lui avais volé la véritable . J'avais failli à ma promesse .Mais ce n'était rien ou presque .

Je m'avança donc vers ses bruit de pas dans la pénombre je ne voyais que très peu et cela était atrocement dérangeant . Finalement les bruits avaient cessés .Je tendis l'oreille à l'affut du moindre bruit et dans le calme des jardin s'élevait une lente respiration . A cette heure allais-je devoir revêtir un masque ? Je m'avançait vers ses inspirations , elles me menèrent prés du lac.Je fronçais les sourcils espérant mieux voire mais c'était presque inutile .Un pas ,encore ,encore un .J'y étais tout prés de cette silhouette si fine . Des formes quasiment parfaite .Me rappelant celle de Matsuri .Oui ses long cheveux blond .Je savais qu'elle attitude adopté c'était prévisible :le prince charmant et dans une surprise qu'on aurait crut vrai je laissa volontairement échapper :

"Matsuri ..."
Revenir en haut Aller en bas
Matsuri Aruka



Féminin
Nombre de messages : 166
Age : 26
PUF/pseudo : Mimipful

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Un retour dans les songes [Libre]   Ven 31 Juil - 18:42

Une ombre, cette silhouette, gravé à jamais dans sa mémoire dans un cœur meurtrit qui attend encore et encore de pouvoir se blottir dans ses bras, pourquoi l’amour est-il un crime ? Parce que quand l’être si cher décide de disparaitre il emporte l’âme de son amant avec. Accroupit face au reflet de la lune et du sien, la jeune femme plonge ses doigts dans le liquide cristallin. Stonfolm, un parfum d’enfance, de sérénité et de bienveillance, depuis de nombreuse année, l’enfant qu’elle est arpentait les couloirs de ce château. De bêtise en bêtise, main dans la main, le prince de ce château était un peu comme le frère qu’elle n’avait plus. D’ailleurs où était-il celui là ? Cella fait plusieurs mois que la belle était sage, sérieuse et menteuse. Le mensonge est un vice qu’elle avait apprit à manipuler, seul son regard enfantin à l’image de l’innocence la trahissait encore. Face à un maitre, elle était l’élève mais pour survivre dans un monde qui n’est pas le sien, Matsuri dut sauter pas mal d’obstacles.
Perdue dans ses songes, tout en se remémorant les bons moments qu’elle avait passé à Pallengad, une voie familière à la demoiselle retentit dans la nuit. Pour l’instant elle ne lui montrait que son dos, ses longs cheveux châtains qui tombaient en cascade sur dos recouvert de son châle. Restant encore silencieuse pendant plusieurs minutes elle se redressa. Sur ses doigts perlaient encore quelques gouttes d’eau alors qu’elle se retourna. Ses émeraudes tombèrent sur le visage du conseillé du roi. Sa bouche légèrement entre ouverte, si lui jouait à merveille la surprise, elle son visage n’était pas un masque. Plongeant son regard dans le sien, elle ne plia pas devant lui.

« K… Kaito … »

Un homme qui en faisaient trembler plus d’une, un simple regard noir venant de lui et toute la salle se courbait. S’attirer son courroux s’est ce jeté en enfer directement. La princesse venue d’ailleurs l’observa l’espace d’un instant, il n’avait pas changé. Un soir, oui le temps d’un instant elle s’était abandonné à lui à cette idée, ses joues pâles rosirent légèrement.
Une rose blanche ? C’est bien ce qui est logée entrain de les doigts du jeune homme, avec grâce et calme elle s’approcha de lui, lui prenant du bout de sa main droite la fleure. Elle la porta jusqu’à son visage pour son parfum et sourit !

« Hm … Je croyais que le blanc était une couleur bien trop innocente pour un homme comme toi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un retour dans les songes [Libre]   Ven 31 Juil - 20:22

Mon simagré était au point , je connaissais Matsuri comme ma poche , cet douce enfant était si prévisible que sa en devenait presque trop facile .Oui presque trop facile car on ne sait jamais peut-être pourrait-elle me surprendre ce qui m'étonnais tout de même .Je ne pensais pas qu'elle aie changée , non elle était trop dans son compte de fée pour se rendre compte des réalités , à croire que cette demoiselle ne faisait pas la différence entre le fictif et la vrai vie . Sa en aurait été presque risible si je ne lui avait pas promis de veiller sur elle ..Je lui avais promis mais elle était si facile à berner que pour moi la protéger devenais presque une mission impossible , veiller sur Matsuri c'était comme veiller sur un enfant c'est à dire que sa demandait toujours une extrême vigilance . Et bien entendu en vu de mon rang je suis en général très prit et donc par conséquent c'était par moment difficile . Mais une promesse et une promesse et j'en avait besoin .Non pas que le fait de la briser me fasse mal ,au bien au contraire mais elle représentait une pièce importante du puzzle .Très importante .Elle semblait pas très disposée à converser du moins c'est que son attitude laissait penser jusqu'à ce qu'elle se redresse .Tien peut-être n'avait -elle pas de suite reconnue ma voix ? C'était peu probable .Tout de même ce n'était pas comme si elle ne me connaissait que très peu .Ses doigts étaient encore mouillé et les goutes d'eau perlaient pour par la suite s'écraser au sol .Enfin elle se retourna j'y croyais plus . Au pire je l'aurais retourné par mes propres moyens là n'était pas le problème .Elle semblait véritablement surprise de me voir pourquoi ? Aucune idée et franchement pour l'instant comprendre sa réaction n'était pas sa priorité .Mon regard de braise devint adouci pas naturellement bien sur mais le principale c'était l'effet que sa provoquerait sur la blanche colombe .Sa bouche était entre ouverte tant de surprise que cela et bien .Elle ne plia pas face à mon regard , c'était déjà pas mal auparavant elle aurait baissé les yeux sans aucun doute . Visiblement elle avait renforcé sa confiance en elle .


« K… Kaito … » dit-elle de sa vois si douce et innocente .

Maintenant ,après la surprise et l'étonnement elle m'observait ,oui elle m'observait comme si j'étais un parfaite inconnu ou que j'avais changé pendant son absence et pourtant ce n'était pas le cas .J'étais toujours ce même homme cultivant la haine et le sadisme aux alentours , toujours cette sombre âme ...toujours moi .Un instant pas très long mais intensément .Mon regard glissait sur son visage ...humm quand j'y pensais sa faisait pas mal de temps que je ne l'avais pas vu le temps qu'elle avait passée en territoire ennemi . Me donnant une raison de plus de haïr ce royaume .Une raison de plus de vouloir une vengeance saignante .Et puis dans un sens il m'avait fait mentir .Dans le plus grand calme et avec une pointe de délicatesse , elle s'approcha de moi me dérobant ma rose blanche .Elle l'apporta à son nez pour en savourer les odeurs puis esquissa un sourire . J'étais dégouté ... de cette scène de douceur même .Mais à la place d'une grimace peu coquette , j'esquissai à mon tour un fin sourire .

« Hm … Je croyais que le blanc était une couleur bien trop innocente pour un homme comme toi ? »

Question simple avec un soupçon de pertinence .En effet elle ne me convenait nullement , elle était mon contraire mais elle se mariait à ravir avec toi jeune ignorante .Jeune ignorante jouant avec le diable comme on joue avec un chat .A rai dire cette rose je l'avais cueilli par mégarde mais cela elle n'avait pas à le savoir ô que non .Je passa ma main avec élégance dans ma chevelure puis lui adressa un fin sourire donnant l'illusion que j'étais vraiment soulagé qu'elle soit rentré au bercail .Puis d'une voix calme et agréable je dis en réponse :

"C'est vrai mais à toi elle te convient à ravir ."


A cela je m'approcha d'elle . Mon regard illusionniste plongé dans ses deux belles émeraudes . Vois -tu cette lueur de tendresse et de charme au fond de mes deux prunelle ? Et ce n'est qu'illusion , illusion indécodable sois dis normal que tu t'y perde . Tu n'échappe pas à la normalité d'esprit .Petit papillon bientôt de nouveau prisonnier du filet .Mais je ne t'en veux pas je te pardonne ta naïveté enfantine te donnant un peu plus de charme en plus de celui que t'octroie tes deux émeraudes .D'un geste élégant et souple je remis avec une fausse tendresse une de ses mèches rebelle en place puis dit de cette même voix mais plus interrogative :

"Ils t'ont fait du mal ?"
Revenir en haut Aller en bas
Matsuri Aruka



Féminin
Nombre de messages : 166
Age : 26
PUF/pseudo : Mimipful

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Un retour dans les songes [Libre]   Sam 1 Aoû - 13:38

Depuis le jour même où la belle avait rencontré cet homme elle n’avait pas été capable de décelé le mal qui était en lui. Impossible pour ses émeraudes de percevoir le diable qu’il était vraiment, oui l’illusion était parfait, trop parfaite même. Kyohei … Mon bienveillant cousin, tu as essayé de m’avertir pourtant et comme une enfante, non ce jeu appartenait au monde adulte, plutôt comme la plus facile des proies je suis tombée dans ton piège. Un jour je grandirais … Pas maintenant mais un jour …
Toujours cette rose entre les doigts, elle glisse ses doigts claires sur la tige, touchant sans prendre peur de se piquer les épines, tout en les ôtant une à une. Pas une goutte de sang perla, elle avait l’habitude de faire ça, à force de cueillir des bouquets de rose pour les appartements de Shintaro. Kaito ne tarda pas à lui répondre tout en s’approchant d’elle, son regard dans le sien. Accroché ? Non elle ne voulait juste pas céder mais elle tombait doucement dans ses filets.

« Toi le noir et moi le blanc … Je sais … »

Elle lisait de la douceur, du charme, des prunelles fausses mais pourquoi ne le voit-elle pas ? Au fond d’elle, elle sentait alors une boule quelques chose qui pesait en elle et comme un automatisme elle passa le bout de son index dans le coin de ses lèvres. L’image d’un baiser bien lointain qui le hantait encore et toujours. Et là elle détourna le regard, oui elle avait faiblit… Avec douceur et attention il vint lui remettre une mèche en place et là, la question fatidique. Matsuri soupira et se détacha de lui pour revenir s’accroupir prés de l’eau et d’un geste simple elle déposa la fleure blanche dans l’eau, la laissant partir avant de baisser la tête. Son cœur était pris d’une certaine tristesse qu’elle ne laissa guère paraitre et d’un coup elle regarda le ciel.

« Du mal ? Oui et non … D’ailleurs qu’elle est l’histoire de ma disparition ici ? Tu es le conseillé du roi, j’aimerais savoir ce qui m’attend demain. Que sait-il ? Que sais-tu ? »

La question est simple mais la réponse ... Ce que Matsuri avait le plus peur, c’est que son parrain soit au courant de ses romances avec l’ennemi. Qu’allait-il dire, rien que penser. Toujours dos au conseillé son regard exprimait de l’inquiétude, proche presque de la peur. Oui elle avait joué avec le feu il était temps d’assumer …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un retour dans les songes [Libre]   Sam 1 Aoû - 19:03

Cette question pouvait peut -être paraitre précipitée , les gens en générale chouchouter la victime et seulement après oser demander des renseignement sur les moments difficiles d'une mauvaise expérience mais moi non je ne l'étais pas . Je n'allais pas attendre plus longtemps m'avaient -ils fait mentir ... ou pas là était ma véritable inquiétude car en vérité mon futur reposer sur cette promesse .Et puis quand on y portait un peu d'intention ,cette question crut coller à merveille avec ce masque de prince charmant .Et oui l'inquiétude ,l'envie de la défendre ,cette interrogation pouvait être prise comme tel . Ce que j'espérais dans le fond .Connaissant la blanche colombe elle n'y verrait que ce que je voulais lui montrer .Tant mieux pour moi tant pis pour elle .Elle avait toujours cette rose blanche dérobé entre ses doigts fin arrachant une à une les épines .Elle faisait cela avec tant de simplicité que l'on voyait qu' elle en avait l'habitude .
Je ne pu m'empêchais de sourire , elle soutenait mon regard de son mieux ....Au bien ,je n'avais rien à redire mais c'est vrai ça ne lui allait pas vraiment .Même pas du tout , peut -être m'étais-je habituer à la voire céder dés l'instant où mon regard fixait le sien .En guise de réponse à ma première phrase elle me dit :


« Toi le noir et moi le blanc … Je sais … »

Tu sais un ? Et bien si tu le sais que fait tu avec moi ? Tu pensais savoir seulement car tu sera jamais ce que je suis vraiment .Je suis trop noir ,trop sombre pour que tu imagine seulement une once de ma personne .Animé par la haine jour et nuit , matin et soir, envahit par le sadisme au quotidien je cultive la colère et la noirceur de mon âme .Moi artisan de ton prochain malheur et pourtant tu ne vois qu'en moi l'homme intentionné et protecteur que je ne suis pas .Serais-tu atteinte de folie ?Ou bien ton esprit te joue des tours ? .Tu sera bientôt à merci douce Matsuri bernée par les illusions .Ton index dans le coin de mes lèvres nostalgie de baiser passés ?
Peut-être peut-être pas ?Et en réponse à ma question elle dit :

« Du mal ? Oui et non … D’ailleurs qu’elle est l’histoire de ma disparition ici ? Tu es le conseillé du roi, j’aimerais savoir ce qui m’attend demain. Que sait-il ? Que sais-tu ? »

Hummm oui et non ?Cette réponse était trop insuffisante à mon humble gout . Oui ou non , il faut toujours faire un choix dans la vie ,oui et non n'est donc par conséquent pas un réponse .Je savais qu'elle ne me dirais pas clairement ce que j'attendais sur ce point et c'est pour cela que je n'allais pas insister . Non c'est une demoiselle fragile la moindre insistance agressive ou même tendre ferait à coup sur tomber mon masque d'homme gentil ,doux et tendre que je lui faisait croire que j'étais .J'attaquais à présent l'analyse de sa seconde partie de phrase ...L'histoire de sa disparition ...Que sait-il ?Ce que que je sais . Belle question ,contenant beaucoup de pertinence .Interrogation futée mais à laquelle envisager une réponse reste compliqué .Oui,compliqué pour moi .Je ne devais pas lui révéler trop d'information ...ni pas assez .Malgré l'agitement de mon esprit ,je remarqua tout de même qu'elle semblait forte préoccupée par son sort s'y je puis dire .Et oui petite demoiselle tu joue avec le feu et tu as peur de te brulée .Ne serais-tu pas incohérente ?Tu entre dans le monde des grands jeune enfant .Mais elle faisait une mauvaise entrée...Dés le début elle allait s'attirer les foudres de son parrain .C'était évident que seigneur Matsuda l'avait remarqué avec cette espionne qui lui avait tout conté mot à mot .Il savait tout sa relation avec ce paladin adverse et qu'elle avait flirté avec le capitaine des Pallengadien .Mais maintenant il fallait que je fasse le trie dans les info .J'allais probablement lui dire ce que je savais en enjolivant les chose afin qu'elle paraisse plus douce et non ce qui le roi savait .Plus douce , je mentirais peut- être un peu .Oui ,comme ça je ne me mouillerais pas trop et ainsi j'enchaînai :

"Et bien ,personnellement j'ai eu vent des tes romances avec un paladin adverse , sans parler de ta relation avec Fujihiro .Au Hanami."

Je marqua volontairement une courte pause et adopta une attitude inquiète puis reprit :

"Ce qu'il t'attend demain ...Je ne sais pas ."

A cela j'ajoutai un geste typique d'inquiétude , je me passa la main derrière la tête .Mon regard emplis d'une fausse tristesse pour elle .Je jouais à merveille ce masque .Aucune faille dans ce rôle ,aucune ,possible ,aucune imaginable .J'excellais en ce rôle .Bien etendu je n'avais parlé de mademoiselle Shibata ni de l'affrontement miniature entre les souverains .Non ,sa l'aurait trop informer sur le déroulement du bal et de plus je pourrais faire tourner cela à mon avantage le moment venu .J'avais tout prévu normalement mon plan était au point .Je n'avais plus qu'à jouer le rôle de l'homme se voulant réconfortant et tendre .
Revenir en haut Aller en bas
Matsuri Aruka



Féminin
Nombre de messages : 166
Age : 26
PUF/pseudo : Mimipful

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Un retour dans les songes [Libre]   Dim 2 Aoû - 1:26

Parce que répondre oui et non n’est autre qu’une simplicité. Te dévoiler ma vie comme ça, non je ne suis pas folle, jamais mes nuits remplient de pleure de sortiront du château de Pallengad. Juge mes romances, blâme moi comme tu sais si bien le faire, mais qui de nous deux joue avec l’autre ? Kaito, tu as tout pour toi, tu es un bel homme, tu as de l’influence auprès dés plus grand, de l’argent mais il te manque une chose … Un cœur … Clame haut et fort que tu es en est fier, ô oui c’est si beau le sadisme, la douce douceur du noir. Si une rose blanche est ton opposé, moi aussi … Trop blanche pour toi, qu’est ce que je suis vraiment ? Juste une proie trop simple à attraper …
Matsuri resta alors dos au conseillé, le regard bas et surtout songeur. Pour la première fois de sa vie certainement, la demoiselle était pleinement consciente de ce qu’elle avait fait et sous un sens elle savait déjà la sentence. Le jour de son arrivé la belle avait parler avec son parrain, elle lui avait fait comprendre qu’elle ne voulait pas se marier et jusque là il avait exhaussé son souhait. L’ange savait très bien que la pire des sentences pour sa nièce était de la marier, il savait qu’elle voulait un mariage d’amour et non d’intérêt et étrange ce seigneur si dur comprit le désir de cet enfant.
Il lui annonça donc qu’il savait. Le visage de la jeune femme se figea et dans sa poitrine elle sentait que son cœur saignait. Une romance ? Oui juste une romance, juste une nuit, elle se mordit alors la lèvre inférieure, pourquoi tout devait toujours revenir vers un seul visage, celui de cet homme … Akira.

« De ma relation ? Le vin est monté à la tête de vos espions on dirait …Je ne savais même pas qu’il était le capitaine adverse avant qu’Akira … »

ET là elle préféra se taire.

« Qu’importe ce qu’on vous a rapporté vous serez toujours loin de la vérité. »
C’était à la venue de ce beau paladin qu’elle avait compris qui était l’homme en blanc, les joues de jeune femme se rosirent légèrement à nouveau. Le capitaine lui avait pourtant bel et bien volé un baiser, deux même si on fait les comptes. L’un d’eux face à son amant, l’un d’eux était la cause de son chagrin. L’autre … Elle ne savait pas vraiment ce qui avait poussé Shintaro à le faire mais qu’importe elle l’avait repoussé pour fondre en larme. Poussant un petit soupir, elle sentit alors la main du jeune homme dans ses cheveux. Immédiatement Matsuri se retourna et vint se blottir dans ses bras, une familiarité naturelle pour elle, peut être pas pour lui. Elle posa sa tête contre son torse, enroulant ses bras autour de son buste tout en s’agrippant à lui.

« Il va me marier j’en suis sure … Le laisse pas faire Kaito … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un retour dans les songes [Libre]   Dim 2 Aoû - 13:12

Mon esprit plongé dans mes songes les plus sombre à la recherche de la stratégie ,priant en même tant pour qu'elle ne poursuive pas avec ses questions trop pertinentes .Si elle poursuivait , elle me ferait lui mentir et ce se serai fort fâcheux .Fort fâcheux non pour moi mais pour toi en revanche ...Pauvre de toi , tu as déjà transgresser les règles les plus simples à respecter que ton parrain t'avais imposé.
Et d'un avis personnel je pense que tu est en très très mauvaise posture .La colère du souverain ajoutons y une filleule désobéissante et quelques romances interdit ... Disons que je suis heureux d'être moi . Oui , malgré le fait que je ne possède pas de cœur , que je sois dés plus sombre ,sadique et haineux .Malgré tout je le clame à la foule je suis digne de ce que je suis , je suis empli de fierté .Certains me penserais arrogant ,oui je l'avoue ,je suis fier que d'à partir de rien je sois devenu cet homme puissant et riche que je suis aujourd'hui .Mais soyez honnête il y a t-il du mal à cela ?Probablement que non .Reportant mon intention sur la demoiselle ,je remarqua qu'elle était comme figée ,toujours accroupie là ,devant cette mare .Elle était comme statufiée ,seul son thorax effectuait ce mouvement répétitif signe de vie chez l'être humain .Ce rendait-elle enfin compte de sa pire que funeste situation ? Surement . Mais l'on récolte ce que l'on sème .Ne trouvais-tu vraiment pas chaussure à ton pied ici à Stonefolm ? Te sentais-tu obliger d'affectionner ,d' idolâtrer ce paladin ?
Maintenant j'espère que tu comprend enfin que de vivre dans un compte de fée n'a rien de gratifiant .Si seulement tu étais un peu plus comme moi . Un peu plus égoïste ,penser à tes intérêts personnels ou alors avoir un peu plus le sens des responsabilités,cette capacité de prendre une décision sans en déférer préalablement une autorité supérieur .Je sais pas mais grandi un peu sinon tu te fera bouffer par le monde et sa haine continuelle .Et alors que je ne l'y attendais pas vraiment la voix de la jeune femme me sortis de mes réflexions .

« De ma relation ? Le vin est monté à la tête de vos espions on dirait …Je ne savais même pas qu’il était le capitaine adverse avant qu’Akira … »

Ah ... Aurais-je mal interprété cette danse avec Fujihiro .Visiblement il n'y avait peut-être rien entre la blanche colombe et le blanc capitaine .Un sourire quasiment imperceptible se forma sur mon visage inquiet .Akira ? l'homme qui c'était infiltré dans le château .
Cette histoire me fit intérieurement repenser à ses abrutis de gardes même pas fichu de reconnaître un ennemi . Passons ce point déplorable et revenons au fameux paladin .J'imagine la scène ...J'en gerberais s'y je n 'étais pas en présence de Matsuri . Et enfin elle repris :

« Qu’importe ce qu’on vous a rapporté vous serez toujours loin de la vérité. »

Oh ,j'en doute .Loin de la vérité .Était-elle différente de cette version si abject .Matsuri ne nie pas les évidences , la vérité je la savais donc par conséquent il la saura .Il n'y a pas d'autre vérité que celle que nous connaissons tous .A savoir ta romance avec l'ennemi et ta relation avec ce capitaine .Il te faut assumer tes actes .Mais si seulement tu n'était pas si immature ,croyant que le monde et empli de bonne chose tu saurais alors tes priorités ce qui n'est pas perdre ton temps avec des romances sans sens ni but .Alors que mon brillant esprit voguais dans mes plus sombre méditations ,la pauvre enfant vint se jeter dans mes bras .Elle s'était accroché à moi ,ses entourant mon buste et sa tête appuyée contre mon torse .Jouant mon rôle je la serra un peu plus contre moi , l'aire rassurant .De nouveau d'un geste doux je passa ma main dans ses long cheveux doré .Toujours la réconfortant avec une série de geste doux et tendre elle poursuivit la conversation :

« Il va me marier j’en suis sure … Le laisse pas faire Kaito … »

Le laisse pas faire ...J'esquissai une petite grimace quasiment inexistante qu'elle ne put voire évidement .Que pouvais-je répondre à ça .J'avais demandé sa main alors c'était stupide de vouloir par la suite aller à l'encontre de ma demande .Oui ,moi aussi je suis persuadé qu'il te mariera mais c'est bien fait pour toi .Tu a semé le vent et bien ma chère tu récolte la tempête .Le monde fonctionnait ainsi ,la vie était comme ça seul ce qui savait apprivoiser l'attitude humaine et s'en détacher survivaient .C'était comme le petit oiseaux débile tombait du nid .Comparaison qui personnellement me faisait gerber tellement elle était stupide . Enfin tout cela pour dire que je ne pouvais rien y faire .Déjà car j'ai demandé la main de la blanche colombe et que deuxième son parrain sera tellement haineux de part toute cette histoire que même si je peu l'influencer je ne peu le faire changer d'avis .Et c'est donc avec des pincettes que je commença mon explication :

"Peut-être ,peut-être pas ..."

Je marqua une pause ,positionnant ma main derrière sa tête ,la serrant encore peu plus contre mon torse d'un geste lent et doux .Inspirant la tendresse et l'inquiétude qui n'était que foutaise .Puis reprit :

"Une chose est sur c'est que je suis influent en tant que conseiller mais je ne peu faire changer d'avis ."


Cette phrase était simple et clair convenant à merveille à ce genre de situation .Elle voulait tout dire ,tout ...enfin ce que je voulais lui faire comprendre .En gros c'était mort pour qu'elle ne soit pas marié .Même avec la meilleur des volontés je n'aurait put faire changer de position le souverain de sentence et de deux je ne voulais pas empêcher un mariage car au final sa majesté ne m'avais ni dit non ,ni dit oui . Par conséquent j'avais toutes mes chances .Et en espérant lui offrir un peu de calme d'esprit je lui dit :

"Mais je tenterais."

Bien sur ce n'était que foutaise mais ,il fallait qu'elle y croit .
Revenir en haut Aller en bas
Matsuri Aruka



Féminin
Nombre de messages : 166
Age : 26
PUF/pseudo : Mimipful

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Un retour dans les songes [Libre]   Lun 3 Aoû - 1:23

Le mariage, qu’est ce que c’est ? Etre fidèle, aimer, et chérir … Comment peut-on dire, c’est avec lui que cet union se fera, comment peut-on dire oui sans l’aimer ? Les hommes sont stupides, unir leurs enfants pour la vie pour une histoire d’argent, une alliance pour pouvoir mieux écrasé l’ennemi. Et la belle savait qu’un mariage par intérêt l’attendait, elle le savait depuis longtemps mais avant, la réalité lui semblait bien lointaine alors qu’aujourd’hui elle lui pendait presque au nez. Qui ? Qui dans ce château portait le masque de l’homme qui allait vivre avec elle, celui qui … oh rien qu’à cette idée, elle ne voulait.

« Merci Kaito ...»

Blottit dans les bras de Kaito elle se sentait rassurée, calme et sereine. Il savait comme l’apaiser, il lui caressait toujours avec tendresse et douceur ses mèches claires, lui répondant toujours avec le même timbre de voie. Tout ce jeu, elle y croyait, oui elle était tombée dans le panneau depuis le début et le fait qu’elle soit là, contre lui en était une preuve bien plus que supplémentaire.

« Pourquoi tu n’es pas marier toi Kaito ? »

Elle leva alors son regard vers lui, plongeant son regard remplit d’innocence dans le sien si sombre. Mais ce soir, le conseillé semblait beaucoup plus doux. Le jour où elle l’avait rencontré, enfin vu pour la première fois, il lui avait fait peur plus que autre chose. Droit comme un rock, il était l’ombre parfaite du roi. Tout comme son père ainsi que son propre conseillé, des hommes aux regards durs et sévères, inspirant immédiatement la crainte. Une sorte de mise en garde. Matsuri depuis l’après-midi où elle avait vraiment apprise à connaître l’ancien Pallengad, elle l’avait toujours vu sous un jour tendre et affectif, elle avait vraiment du mal à voir son véritable visage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un retour dans les songes [Libre]   Lun 3 Aoû - 20:29

J'avais beau paraître intentionné et rassurant je n'en était pas une once .Pas une once moitié de once ,pas un quart .J'étais plus écœuré par l'illusion que je m'efforçais d'adopter pour mieux la berner .Cet homme rassurant et tendre que je n'étais pas m'horrifiais dans le fond . C'est vrai comment pouvait-on être si pitoyable ? C'est vrai non ? L'amour en plus de rendre aveugle rendait pitoyable, cupide ;stupide ...Comment pouvait-on aimer quelqu'un à ce point pour lui offrir tant d'illusion ? Comment pouvait-on octroyer son coeur à quelqu'un au point de s'unir à lui définitivement ? Je savais pas mais je m'en foutais .Je m'en foutais pour moi le mariage n'était que pour allier des gens puissant afin de créer des alliances dangereuse pour l'ennemi .Quelle délicieuse vision des événements j'avais . J'aimais tellement mon manque de sentiments positifs que si j'en avait je serais bien triste .Et puis de toute façon les sentiments sa collait pas avec moi . Mes masques m'allais mieux ,probablement par la jouissance que me procurait de berner les gens .De les faire croire à mes attitude courtoise ,élégante emplis de prestance .Ou bien de faire véhiculer des "on dit" .Me réveillant de mes rêveries la demoiselle dit :

« Merci Kaito ...»

Merci ? Sur le coup je ne compris pourquoi ,ses vrais je n'étais pas plongé dans la conversation bien au contraire .Je me laissais d'avantage vogué dans l'océan de mes pensées saugrenues par moment .Mais ce n'est qu'en repensant au précédent contenue de la conversation que je compris le sens de ce merci .Oui et ce n'était pas trop tôt . Je supposa donc qu'il venait de ma sois disant tentative de faire changer l'avis du roi ou du moins de l'influencer.Tentative réel que dans ses pensées car je ne comptais absolument pas contre dire sa seigneurie .Non ce genre de ce sujet ... à savoir sa filleule était trop sensible pour que j'y fourre mon nez . Foutaise bien sur .Parfois je me demandais si je devrais pas arrêter de mentir ,de baratiner ainsi mon entourage mais j'arrive toujours à la conclusion que j'ai toujours raison et que finalement mentir est nécessaire à ma vie de haut gradé .Oui c'est vrai pour moi mentir c'est comme respirer c'est essentiel .Je reposa mon regard sur la demoiselle ,elle était toujours contre mon torse son visage d'angelot posé contre moi ses bras entourant mon buste .Elle s'était encore laisser entrainer dans mes filets . Puis de nouveau Matsuri reprit sur ce même sujet :


« Pourquoi tu n’es pas marier toi Kaito ? »

Suite à cela elle plongea son regard innocent don mon regard .Moi marié ? Bientôt peut-être .Mais quoi qu'il en soi pour moi le mariage était l'une des choses les plus débiles au monde . Jurer en prenant dieu pour témoins d'être fidèle ,de la respectée et tout ce qui s'en suit . Très peu pour moi .Après si cette union débile m'apportais un intérêt alors ainsi soit-il .Dans l'idéal un héritier et du pouvoir . Un idéal que j'espérais atteindre dans peu de temps .Et que j'atteindrais . Je n'envisageais pas la simple idée d'échouer .Je ne voulais pas gouter à l'échec ce que je n'allais pas faire grâce à ce plan concocté avec soin . Soin et munition jamais il me semble avoir tant préparé ce coup .Finalement mon regard se durcit comme il l'était en temps normal ,non,je n'abandonnais pas mon masque mais le mariage cette question réveiller en moi ma véritable nature .Qu'allais-je pouvoir lui répondre pas grand chose . Si ce n'est que j'étais trop jeune pour ça et encire cet argument était loin d'être convaincant.Mais je n'avais rien d'autre à dire ou à dévoiler plutôt .Et je répondit finalement de mon ton habituel comme quoi le mariage fallait mieux éviter .

"Ne me trouve tu pas un peu jeune ?"


Je marqua un petit temps d'arrêt pendant lequel je me disait que ce que je venais de dire était stupide puis laissa échapper :

"Quoique"

Abrutis ...Je l'étais vraiment par instant .Je me mettais à penser tout haut sa devenais grave .Je serra un peu plus la blanche et innocente demoiselle contre moi comme si sa pouvait l'aider à oublier ce qu'elle avait surement entendu .Et elle pourquoi ? N'avait-elle pas trouvé le prince charmant ? Il faut croire que non .J'esquissa un petit sourire ,un pur mélange de sentiment sadique et haineux mais pourtant indescriptible à la vue des autres .Par moment je me féliciter d'être si impénétrable puis je poursuivit de ma même voix :

"Sérieusement tu me vois marier ?"

A cela j'esquissa un fin sourire .Mon regard plongeait dans le sien .
Revenir en haut Aller en bas
Matsuri Aruka



Féminin
Nombre de messages : 166
Age : 26
PUF/pseudo : Mimipful

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Un retour dans les songes [Libre]   Mar 4 Aoû - 20:49

Trop jeune ? La belle fut sous un sens surprit de sa première réponse. Elle, elle était bien plus jeune que lui et d’ici quelques heures elle serait fiancée à quelqu’un. ET si son parrain lui avait choisit un vieux duc veuve, avec de la barbe et toute les horreurs qui vont avec, haussant un peu ses épaules, elle frissonna à cette idée. Kaito resserra alors ses bras autour d’elle, ce qui la fit immédiatement sourire, sa tête à nouveau contre sa chemise, elle pouvait sentir son odeur, un parfum qui l’encercle. Son regard toujours dans le sien, elle le vit alors sourire à son tour, que c’est bon d’être à la maison …

« Hm je sais pas … »Tu claques des doigts, elles sont a tes pieds, tu leurs fait peur et aimer tu n’en es pas capable alors. Elle était dans les bras d’un homme qui traumatisé les servantes, tellement de rumeur et ragot voyageaient dans entre les murs du palais. Sa gouvernante lui avait un jour que le roi avait trouvé le bon conseillé, tous deux aimaient les femmes, tous deux aussi volages l’un que l’autre, des idées qui se rassemblent et quand elles forment tout son souvent explosive et meurtrière.

« J’avoue que j’ai du mal à voir une femme à ton bras … »

ET le jour où tu auras une prétendante ça ne sera que par pure intérêt, une alliance de richesse certainement, peut être même que tu viseras la royauté. Pendant quelques secondes, elle pensa alors à sa cousine mais en y réfléchissant avec son caractère, non seulement son père aura du mal à la faire fléchir pour une union mais après … Même Kyohei n’y pensais pas encore, enfin lui c’était différent aussi.
Les deux jeunes gens étaient un peu à l’écart du sentier éclairé par des torches et des bruits de pas parvinrent à l’oreille de la grande enfant, sur le cou elle se détacha de l’étreinte rassurante du jeune homme et presque par réflexe elle vint se cacher derrière lui, ses émeraudes remplient d’inquiétude.

« Y … a … quelqu’un je crois … »

Elle pointa alors du doigts le sentier, les bruits de pas ne cessèrent évidemment pas, et une ombre ne tarda pas à s’imposer d’un le paysage. Un garde ? Elle n’en savait rien, mais suite à son séjour à Pallengad elle apprit à être méfiante, surtout dans ce genre de moment. Toujours cachée dans le dos de Kaito, elle se colla à nouveau à lui légèrement tremblante et bien sure inquiète …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un retour dans les songes [Libre]   Mer 5 Aoû - 11:50

Non ,c'est vrai moi marier c'était tout bonnement stupide . Moi,Kaito Miura ,uni à une femme ,lui ayant juré fidélité et protection .Non , sa ne m'allais pas .Bien au contraire . Je ne sais pourquoi mais pour moi le mariage était comme une sorte de cage ,privé de toute liberté avec des contraintes et celons l'union avec des avantages mais si peu . Si peu de bon coté par rapport au nombre de contrainte et d'obligations . Les obligations pouvaient être bridées ,oublier involontairement bien entendu mais les contrainte restées en permanence on ne pouvaient s'en débarrasser . Enfin oui on pouvait mais suite à un acte inutile et source de problème pour un homme de mon rang .Je me devais de garder ma réputation sans l'éclabousser de petite tâche encombrantes . Par contre si l'on parlait de mariage par intérêt alors dans ce cas je m'y voyais très bien . Un mariage ,une union pour l'argent la puissance ou bien la royauté sa m'allais bien .Probablement parce que cela allait à merveille avec ma véritable nature .Sadique ,haineux,menteur ....Et tant d'autre qualificatifs .La demoiselle reprit alors me faisant grimacer intérieurement .Ne pouvait-elle pas me laisser me félicité dans le calme cinq secondes .

« Hm je sais pas … »


Tu sais pas? Moi je te répond non . Moi marier par amour c'était comme imaginez une colombe noire . Sa n'allait pas avec mes intentions ni ma nature . Je n'étais pas fait pour ce genre de vie . Bien entendu je ne te le montrerais pas mais je le pensait fortement .Crois aux illusions ,crois que je veux te montrer mais ne crois pas ce que l'on te raconte .Ne crois pas les racontars inutile à mon sujet même si ils sont vrais . Puis elle dit :

« J’avoue que j’ai du mal à voir une femme à ton bras … »

Ah tiens visiblement nous sommes en accord sur un point . Moi non plus et je ne sais pourquoi je me vois mal avec une femme à mon bras .Pourquoi ? Hummm ... Bonne question . De toute manières je ne le voulais pas vraiment . Je préférais de loin la liberté du célibat que la prison du mariage si je n'y gagnais rien au bout .Car une chose et sur c'est que je fais tout par intérêt et c'est comme cela que l'on arrive à réaliser ses objectifs .Venant casser le calme de la situation ,des bruits de pas se firent entendre . A cette heure si ? La demoiselle elle aussi les avaient entendu et à cette occasion son petit corp vint trouver refuge derrière mon dos .Puis elle se sentit obligé de dire une évidence :

« Y … a … quelqu’un je crois … »

Tu crois non cela est certain . Elle pointa son index en direction du sentier . Je plissa les yeux espérant voire si c'était encore un abrutis de garde ou bien un personne plus haut gradé ou du moins plus intéressante . Mais en vint . Il faisait trop sombre pour distinguer et en déduire quelque chose . Toujours cachée dans moi dos la blanche colombe se colla à moi tremblotant . Elle avait encore peur ... Même avec ma compagnie . Une chose était sur c'est qu'elle était peut-être un peu plus prudente qu'auparavant et encore . L'ombre s'approchait sans qu'on puisse la distinguer . Il n'y avait pas de doute c'était bien un homme . Dans un geste souple et très discret je fourra ma main dans ma poche . Ainsi en cas d'éventuelle attaque je truciderais ce bon à rien sans peine . Et pour rassurer la demoiselle je lui dit :

"Ce n'est rien ...Je suis là pour te protéger."


(Hs) vraiment navré de la longueur pitoyable de mon rp mais j'ai eu un contre temps
Revenir en haut Aller en bas
Matsuri Aruka



Féminin
Nombre de messages : 166
Age : 26
PUF/pseudo : Mimipful

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Un retour dans les songes [Libre]   Mer 5 Aoû - 13:28

La peur est un grand fléau, même si elle avait un peu grandit, prit un brin d’assurance certaine chose de change pas et puis que serait Matsuri sans ses peurs de toute ? Si ses craintes d’étaient pas là, beaucoup de chose serait différente à l’heure actuel. Malgré son visage de peureuse elle avait déjà réussit à faire preuve de courage, bien sur si elle le disait on lui rirait immédiatement au nez, elle qui sursaute pour rien. Une après-midi dans le château, elle tomba nez à nez avec une jeune femme tout autant perdue qu’elle, curieuse les deux nobles décidèrent de monter dans une tour tout simplement pour la vue du jardin, quand toutes les deux se retrouvèrent face à un combat anormale. Yuuichi le capitaine de l’armée ainsi que l’un de ses soldats, tous deux sont des rivaux depuis toujours et à ce qu’on lui a raconté Shiin avait même été capitaine remplaçant pendant une absence de son supérieur. L’arrivé du roi qui montait dans son bureau n’arrangea pas les choses au contraire, l’homme d’arme gradé le défia presque du regard, lui répondant d’une voie haineuse que ce combat ne devait pas cesser. Quand les épées se croisaient à nouveau, les deux jeunes femmes s’interposèrent, Matsuri s’occupa de calmer son sauveur d’araignée et Amaya le capitaine. Oui l’innocente princesse avait osé s’interposer entre deux hommes, enfin ont est bien loin de cet époque maintenant …

« Qu’es ce qu’on fait ? »

Une phrase un peu enfantine à vrai dire mais qui avait du sens. Il est vrai qu’elle elle n’avait rien à faire ici surtout à une heure pareil, ça ne l’étonnerait même pas qu’on lui dise que ce n’étais pas une heure à être dehors pour une femme comme elle.
Toujours blottit contre le conseillé dans son dos, sa curiosité la poussait à regarder et un homme assez imposant et qui semblait armé montra son visage, l’observant il portait les armoiries de Stonefolm et ne semblait pas gradé. Un garde tout simplement. IL avait la main sur son épée, prêt à dégainer en cas de danger. Face aux deux jeunes gens, il demanda qu’ils déclinent leur identité, ce qui surprit la belle. Il n’avait certainement pas reconnue Kaito ce qui était sans aucun doute une grave erreur pour lui ce soir là. Ce garde resta de marbre face à eux jusqu’à que l’un d’eux décident à parler. Matsuri était rassurée sous un sens que ça ne soit qu’un garde et personne d’autre, mais elle ne bougea pas de son refuge, et elle n’osa bien sur pas parler non plus …


[Hs: pas grave t'inquiète XD Je te laisse trucider ce gentil garde maintenant <3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un retour dans les songes [Libre]   Mer 5 Aoû - 22:29

Quelques secondes étaient passé entre mes paroles rassurante et l'arrivée de cet inconnu . J'avais beau plisser les yeux je ne le distinguer que très peu . Mon regard véritable brasier ne distinguait qu'une ombre dans la pénombre de la nuit avancée . Un ombre qui grandissait à mesure qu'elle avancée . Cet personne avancé lentement ,tandis que mes doigts caressaient de haut en bas la fine lame du poignard . Et bien oui j'étais toujours armé .Nous étions en tant de guerre et même si la situation stagnait depuis déjà quelques temps on n'était pas à l'abri d'une attaque surprise .Oui peut-être que le roi ennemi préparait un assaut dans le plus grand secret ? Peut-être expédié-t-il des espions au château ? En bref il fallait s'attendre à tout même au pire ,bien que je sois persuadé que l'ennemi ne représenter pas en ses temps-ci une grande menace . C'est vrai la situation était des plus bancales s'y je puis dire .Un Hanami pitoyable ,cette sois disante période de paix s'était transformé en véritable catastrophe et déclaration de guerre suite à l'enlèvement de Matsuri et puis cet espion qui avait fuis . Nous vivions visiblement des temps de folie . Aprés quelques pas vers moi et la demoiselle toujours collé dans mon dos ,l'homme dévoila une partie de lui même .Son armure qui portait les armoiries de Stonefolm en autre . Je souffla quand je me rendis compte que ce n'était qu'un garde . C'est vrai il y avait de quoi être désespéré ... Qu'il nous observe c'était déjà très ... impolis mais qu'il ait peur de nous ...C'était carrément pitoyable .Il était là tremblotant la main sur son épée à cette vision je souris sadiquement pauvre type va ! Puis venant briser le silence Matsuri reprit :

« Qu’es ce qu’on fait ? »

Bonne question . Dans ses situations il n'y avait rien à faire . A part éliminer l'homme de trop ,l'homme comme j'étais généreux ,la mauviette serait plus exact .Donc par conséquent laisser passer l'instant était le seul acte que l'on pouvait faire . Attendre encore ,j'allais bientôt exceller dans cette discipline si seulement s'en était une .Mes doigt dansant sur le manche à présent de l'arme blanche .C'était étonnant mais ce soir j'avais envie de sang . Probablement un désir dût à cette malédiction.Deux choix se battait en duel dans mon esprit tourmenté ,tuer le garde et profité de gicler de sang ou bien alors rester raisonnable et repousser l'envie . La seconde était bien moins attrayante que la première . Mais je choisis la seconde optant pour un comportement calme. Jusqu'à que ce con me demande de dévoiler mon identité . Mon identité ?! Comment osait-il me demander cela ?! à moi Kaito Miura conseiller du Roi . Pourtant mon rôle ,mon rang n'était pas négligeable .Loin de là . Une chose était sur mon choix était fin clos . Pauvre débile toi qui vient d'implorer ma rage ,subit mon courroux et crève agonisant à mes genoux . Mon regard était maintenant haineux ,sadique ,persécuteur, tortionnaire, il allait souffrir ce con .Mais il m'avais cherché . D'une vois tout à fait calme je répondit à la demoiselle :

"Ne bouge pas ,je m'en occupe . "

A cela je me décolla de la demoiselle lui adressa un fin sourire et m'avançât vers le garde . Si tu souhaite ma compagnie alors je me ferais un plaisir de t'escorter . Mon regard plongé dans celui du garde ,deux trois secondes et son regard ne distinguer plus que le sol . L'avais-je effrayé ? Il fallait croire . Tiens on faisait moins le malin . J'étais devant lui ,je posa ma main droite sur son épaules . Je sentais par la même occasion ses tremblements insécables , le pauvre il tremblait et on appelle ça un garde ? Mon regard insistent sadique ,mauvais haineux persécuteur lui fit comprendre de se retourner . En l'instant j'avançais à ses coté le tenant par l'épaule , nous étions dans un zone d'ombre ainsi mon acte futur serai invisible aux yeux de la demoiselle . Brusquement je le stoppa ,ma main lâcha son épaule tremblotante ,mon regard écarlate plongeant dans le sien baissé .Et d'une voix grave et un peu effrayante sur les bord je dit :

"Kaito Miura conseiller du Roi ."

Juste le temps pour lui de réaliser l'erreur qu'il venait de commettre . Un fin sourire sur mes lèvre ,une grimace de détresse sur les siennes , un regard implorant pitié contre un regard meurtrier .Il était incapable de prononcer un mot tellement il cédait à la détresse puis je décida d'achever cette vision pitoyable en lui plantant mon poignard dans l'estomac puis descendait doucement vers les viscères . Mon visage sur lequel brillait une étincelle de plaisir regardait ce garde crever comme un chien .Je m'amusais à tourner en tout sens la lame de mon arme dans ses viscères ,je sentais ses intestins s'ouvrir peu à peu . Quel drôle de jeu me diriez -vous ? Mais p)pour une fois que j'avais un peu de distraction .Violemment je sortis ma lame de ses intestin . Il se vider de son sang sous mes yeux savourant ce spectacle . Je gloussa discrétement ,il n'avait même pas eu le temps de crier vous rendez-vous compte ? Son torse ,son buste ouvert de tout son long ,ses viscères tombant sur les cotés . Son corps gisant au sol baigné dans son sang . Te souviendra tu de moi ? Je l'espère . Pris d'un accès de violence moins meurtrier je shoota impétueusement dans sa mâchoire qui avec la force de mon coup vola à quelques mètres . Quelle belle scène . Je jeta un bref coup d'œil à ma lame ,tranchante et aiguisé ,le sang coulait le long de la cimeterre , et par endroit il restait encore quelques morceaux de chair d'intestin . L'odeur du sang ...quel supplice d'y résister .Lentement savourant pleinement cet instant j'apporta la lame à ma bouche ,ma langue parcourant chaque centimètre de celle-ci . Le gout du sang su mes papilles,l'odeur et cette chaire tendre .faisait qu'au final ma journée n'avait pas été si inutile et fastidieuse . Rangeant mon poignard nettoyé de ce sang j'abandonnai le corps à lui même à l'abri d'arbustes . 0 présent il me fallait de nouveau enfiler ce masque d'homme tendre.
Ce que je fit . Je fit alors le vide dans mon esprit ,mit de côté difficilement le malédiction et ses symptômes et avançât vers la blanche colombe . D'une voix satisfaite je dit alors à la jeune femme qui était maintenant devant moi .

"Je lui est expliqué ...problème réglé .Nous pouvons converser librement sans être dérangé maintenant"

J'accorda alors l'histoire de conforter mon masque une petite caresse sur la joue douce de la jeune femme .Mon regard avait retrouvé cet expression indéfinissable et mon expression au niveau du visage de même . Puis j'ajouta pour oublier ce meurtre euh pardon cet incident :

"Ou en étions nous ?"
Revenir en haut Aller en bas
Matsuri Aruka



Féminin
Nombre de messages : 166
Age : 26
PUF/pseudo : Mimipful

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Un retour dans les songes [Libre]   Mer 12 Aoû - 14:31

Alors qu’elle voyait Kaito s’éloigner, son bras sur l’épaule du garde, la jeune femme leur tourna le dos, faisant quelques pas ses doux émeraudes plongés dans l’immensité du ciel. A cet instant elle sentit son cœur son pincer, stoppant tout mouvement vitale, oui elle avait mal très mal. Une douleur psychologique alors que le conseiller était entrain de tuer avec un sadique plaisir. Pallengad était encore bien présent dans son esprit, trop présent certainement et sous un sens Shintaro lui manquait, bien sur elle ne dira rien vu la situation être silencieuse et dire oui est la meilleure des choses de toute façon. Prise par un sentiment de faiblesse, elle s’approche de la muraille pour venir s’y adosser, ses bras ses jambes elle sentait son corps moue, comme vide d’énergie aussi impuissante qu’elle l’était dans la situation actuelle. Un regard remplit de supplice était dans les astres, si seulement, si seulement …
Elle voulait aller dans la bibliothèque, oui en pleine nuit, lire et entendre à nouveau un bruit suspect, avoir peur et s’évanouir sous les yeux ébahit de son amant. ET là juste pouvoir se réveiller dans ses bras, Seigneur pourquoi m’avoir punie moi ? La respiration de la noble était lente, mais elle très bien, elle fit réveiller par la caresse du diable. Kaito était de retour toujours aussi doux et calme. Ses doigts glissèrent sur la peau de nacre de la douce enfant, et immédiatement elle détourna son regard, comme si elle lui interdisait de la toucher. Un sentiment de rébellion naquit dans l’esprit de Matsuri.

« Pourquoi tu fais ça Kaito ? Pourquoi tout le monde doit-il te craindre, alors qu’avec moi tu es si doux et tendre ? »

Elle fixa alors son regard à cet instant, le temps de ses deux questions mais elle finit rapidement par faire quelques pas pour lui tourner le dos. Non elle n’avait pas fait une erreur en posant ses deux interrogations, sa curiosité était la seule fautive. Matsuri s’approcha d’un rosier, caressant les pétales d’une rose rouge, rouge sang …

« Je ne veux appartenir à personne … »

Son index glissa le long de la tige de la fleure pour venir se piquer contre une épine, la première fois depuis longtemps qu’elle saignait. Une simple goutte, once de couleur déprimante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un retour dans les songes [Libre]   Jeu 13 Aoû - 19:55

A cruelle destinée pourquoi m'avoir condamné à vivre en ce monde ... Ce monde empli de faussetés commises par la race humaine . L'humain ,l'homme et la femme , était la créature de Dieu avec un grand "D" et pourtant ses fameuses créatures étaient si ... si naïves et inconsciente . Mais surtout débiles et ô combien trop sensible . Je ne comprenais comment moi Kaito Miura ? pouvait vivre comme eux . Moi qui étais la réincarnation du diable même .Il fallait croire que certaine choses resteraient inexpliquées . Comme bien des mystères d'ailleurs . Mais tout de même .Mon regard se posa de nouveau sur la demoiselle , elle était là contre la muraille son regard fixant le ciel . Ce ciel parsemé d'étoiles toutes plus brillantes les unes que les autres . Elle semblait incroyablement pensive . Mais pourquoi dont ? Peut-être à cause de son mariage qui sait ? Mariage qui allait très prochainement arriver d'ailleurs .Mais la blanche colombe n'était pas à plaindre loin de là . Elle l'avait voulu , elle l'avait trouvé . Cependant lorsqu'elle se reprit dirons nous , elle me sembla habitée par un instant de rébellion . Elle avait détourné son regard d'une façon ...
rebelle . Ce qui me parut avant toute chose étrange .Oui ,c'est vrai Matsuri n'était pas d'une nature rebelle et farouche , bien au contraire . Elle était plutôt trop sensible , trop peureuse et restons dans l'excès en disant trop naïve . Cette enfant était tout sauf ce qui fallait être pour survivre dans ce monde où il n'y a de place que pour les multiples vices des hommes . Au final fallait-il que je sois plus froid avec elle ? plus haineux ? Me montrer comme j'étais vraiment ? Elle ne se rendait visiblement pas compte de la chance qu'elle avait que je lui accorde ma clémence . Mais comment lui en vouloir , la demoiselle était si inconsciente ...Pour elle tout n'était que conte de fée et pourtant le monde était presque comme l'enfer . Tout les vices y sont réunis et les plus agréable illusion renferment une réalité bien plus sombre et macabre que l'on peut l'imaginer . Mais ce qui était comique dans tout cela était qu'aucun des habitant de ce monde ne s'en rendaient compte . Aucun et pourtant pour un homme comme moi cela était visiblement et tellement évident . Comme quoi il faut croire que ce ne l'était que pour une infime partie de ses habitants . Puis la demoiselle dit :


« Pourquoi tu fais ça Kaito ? Pourquoi tout le monde doit-il te craindre, alors qu’avec moi tu es si doux et tendre ? »

Question pertinente une fois de plus mais une fois de plus question méritant réflexion .Pourquoi ? Parce que ma véritable personne te ferais fuir petite inconsciente .Te rend tu compte que tu côtoie le diable ? Te rend tu compte qu'en cinq seconde je pourrais te réduire au silence éternel ? Ô je doute fortement que tu te rende compte de ma nature et des risques que tu prend petite fille mais soit .Doux et tendre ? Ne voie tu donc pas que ce n'est que baliverne ? Il n'en n'ai rien crois moi sur parole .Jamais je ne me montrerais doux et tendre si cela ne m'apportais rien . Ne croyez pas que cette attitude ma plaise à mimer . Bien au contraire . Il y a longtemps que j'en aurais gerber si je n'en n'était pas l'acteur ma chère . Sache le et ancre le en toi petite créature de Dieu .Le temps de ses fameuses interrogations elle me fixa .Elle me fixa un court instant puis me tourna le dos . Tiens donc ...La rébellion aurait naquit en toi pendant ton séjour à Pallengad petite Matsuri . Elle se mit par la suite à caresser les roses .Chaque pétales avaient le droit à cet acte de tendresse . Et de nouveau elle poursuivit .

« Je ne veux appartenir à personne … »

A personne ? Dommage pour toi .Dans quelques heures ton parrain aura choisit ton futur mari . Par conséquent dans quelques instants tu allais forcément appartenir à quelqu'un . *Comme cela est regrettable . *A cette rêverie j'esquissai un fin sourire narquois et sadique à la fois .Mon regard sans véritable expression fixait le dos de la jeune femme intensément .Elle ne voulait pas mais ce n'était pas simplement en le disant que cela en serait ainsi . Ô que non . Il ne suffisait pas que de le vouloir . La volonté c'était bien mais encore fallait-il pouvoir s'exaucer soi même .Et cela la demoiselle en était incapable selon moi bien sur .
J'ouvrai alors la bouche pour y répondre mais l'odeur de sang revint me chatouiller .Cette odeur si ...hummm les mots me manquais pour la définir . Elle déclenchait en moi ce désir d'assouvir ma soif , cette soif infinie qui jamais ne déserterais ma personne .Cette envie , cedésir qu'en ce moment je ne pouvais satisfaire . Si je me laissais tenter je perdrais sans doute mes chances ou pas .Mais par simple précaution . Je serrais les poings .Tentant d'oublier cette odeur ,ce bonheur que cette folie me procurais. Je sentais malgré moi les symptômes commençaient . Mes sens devenaient plus sensible notamment mon ouïe et mon odorat .Une goutte ...une once de bonheur .Non , je me devais de résister à la tentation j'avais déjà cédé dans la soirée . Il y avait peu de temps d'ailleurs . Mes poings toujours serraient je lui répondit d'une voie indifférente :

"Tu te pose trop de question Matsuri ... "

A cela je marqua une courte pause . Elle s'en posait trop c'était vrai et la curiosité était un vilain défaut .Mais intérieurement je sentais que cela n'allait pas lui suffire . Toujours mes poings serrés ... Cet odeur encore présente ,faible mais toujours là . Et enfin je reprit de cette même voie :

"Ô tu ne veux appartenir à personne ? Il est un peu trop tard pour dire cela à présent . Certes je ferais de mon mieux pour que tu ne soie point unie à un homme mais tu devrais tout de même envisager la possibilité d'appartenir à un homme dans quelques heures maintenant ."

Je ne disais pas cela dans le but de la démoraliser . Quoique ? Je voulais juste lui faire comprendre que maintenant elle n'était plus maître de son avenir . Depuis cette escapade , puis ces romances avec l'ennemi . Elle s'était elle même condamnée depuis un bon bout de temps maintenant . Elle s'était elle même emprisonnée . Comme quoi la jeune et blanche colombe n'était pas faite pour ce monde de noirs corbeaux . Noir. Je fit deux pas ou bien trois pas vers elle . Histoire de me rapprocher de sa fine silhouette et de ses long cheveux châtain .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un retour dans les songes [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un retour dans les songes [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Petite virée dans le Canyon [libre]
» Seul sur la plage (libre)
» Radulov de retour dans la TSHL!!
» De retour dans son pays natal, bonne ou mauvaise nouvelle?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldenia Sekai ♔ :: Royaume de Stonefolm :: Stonefolm-
Sauter vers: