RPG ~ Manga Médiéval-Fantastique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre près de la clairière [ Aiko Kou]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Rencontre près de la clairière [ Aiko Kou]   Mer 8 Juil - 14:18

La journée commençait à peine. L'air était frais et chargé d'humidité qui donné une odeur très délectable à la forêt. Les rayons de l'Aude projeté à travers les feuilles du sous bois faisait dansé les formes d'ombre et de lumière sur le sol. Un tapis mouvant d'herbe fraiche dans lequel il était facile de perdre son regard et de ne pas remonter à temps pour apprivoiser la beauté et la saveur des alentours. La forêt venait à peine de se réveiller qu'elle était déjà plus belle que toute les chose présente sur le sol de ce monde. Enfin, c'était et c'est toujours mon avis. Je me réveillais mon aussi, d'un et profond sommeil qui n'avait été dérangé que par un écureuil trop curieux et très stupide qui s'était introduit sous sa couverture et m'avait courus le long du corps avec ses petites griffes pointus et acérées. J'avais des marques rouges de la taille d'un pouce sur toute le longueur de mon corps. C'est trace légèrement sanglante me démangeaient au point que le contact avec ma chemise de min était presque intolérable.

Qu'est ce qui avait bien pu me faire quitter le confortable foyer que je m'étais bâti à Pallengad? C'est une question fort intéressante. Tout à commencé un jour comme les autres alors que l'âtre de la forge projetait sa lumière rouge dans tout les coins. J'étais là tranquille, en train de m'occuper de mes affaires et de forger une épée, qui était censé revenir à un grand père pour 89ième anniversaire. Offrir une épée était un cadeau très couteux, et je ne pouvais m'empêcher de me demander qu'est ce qui pouvait motiver un tel dévouement désintéressé pour ce grand père... Les liens familiaux n'avait jamais étaient très fort chez moi et, j'avais quelques difficultés à comprendre certaine chose. De toute façon, alors que si finissait l'épée, deux hommes sont entré dans la forge. Habillé richement, il était envoyé pour un haut dignitaire de la maison royale de Pallengad. Mon... devoir celons eux était de contribuer à la gloire de "ma" patrie, et celons eux encore une fois, je me devait d'offrir gracieusement quelque chose au seigneur.
Les idiots, Ils flattèrent mon égo en disant que j'étais le meilleur forgeron de tout le royaume- ce qui n'était pas forcément faux- et que je serai richement récompensé si jamais je faisais preuve de soumission et de dévotion auprès de leur seigneur. Ils me demandèrent de forger. De forger une épée au reflet de feu. L'épée la plus belle qui me soit donné de forger celons eux. Je me fichais bien de leur récompense, et faisant tourné l'épée encore chaude que j'étais en train de forger je leur dis la même chose qu'aux autres.

Votre stupidité n'a d'égale que votre ignorance. Une épée n'est pas qu'un objet ou une arme. Mes épées on une conscience propre. Elle respire, elle rêve. Votre maitre devra se déplacer pour que je lui forge une épée. Il devra ce déplacé et me donné la somme de mon travail ainsi qu'un objet, n'ayant de valeur que pour lui.

Ce n'était pas une exigence puérile et dénué de sens. Les épées de que forger pour des hommes qui comptaient s'en servir pour se battre étaient toujours doté d'un fragment de la personne. Cela renforcée le lien entre eux deux. C'était bizarre et bien des gens trouvait cela stupide et ne croyaient pas à ces vielles superstitions, mais Moi j'y croyais. C'était le nombre de mort ayant acheté des épées que j'avais forgé et qui avait refusait de donnait du leur. C'était la réputation des épées maudites, et la propre réputation que je m'étais forgé avec le temps. Enfin Ce très cher seigneur a refusé de donné de sa personne et j'étais résolu a lui donné une leçon. Les marques de coup de fouet sur mon dos après mon refus en témoignaient. Mais j'avais fini par céder, sachant pertinemment que ce n'était pas ma vie que je détruisait en forgeant cette épée.

Mes pas me menèrent dans une clairière, un petit lac siégeait en son centre et Une sorte de grand cailloux siégeait au milieu de cette étendu, en son sein avait poussé des sorte de petit cristaux semblable à des bourgeons scintillant. Je m'en approchais, quand un craquement discret attira mon attention derrière moi. Je tournais la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre près de la clairière [ Aiko Kou]   Mer 8 Juil - 19:06

Cette nuit j'avais dormis pas plus longtemps que les autre nuits ... Je ne savais pas pourquoi les nuits qui tombais je ne dormais pas ...Quelque chose me dérangais ... Quelque chose que je n'avais pas fais ett que je devais faire avant de pouvoir trouver le sommeil ! Ou peux être que c'était par la fautes d'une nuit tranquille ou je dormais paisiblment ...Que des soldat du même statue que moi sont entré et ont crier séchement :
''AIIKKOO'' Dans ma chambre... Qu'il mon demander ma ''beikan '' Mon épée ... La blanche...Beikan est une très bonne épée ... Ils m'avaient en roller dans l'armé grâce a elle ... Mais depuis quelque temps je fuillais la civilisation ... Et l'armée n'aimais pas ça ... Ils me disaient de leur donner beikan ... Ce serais plus facile de combattre ...qu'il la donnerais au chef ... Mais je refusa en leur crient dessus ...

'' JE NE VOUS DONNERAIS JAMAIS BEIKANN !!!! DE TOUTE FAÇONS SI UN JOURS VOUS VOUS LA PROCURER ELLE NE VOUS OBÉIRAS JAMAIS !!! ELLE EST A MOI!! ''
Après tout c'était vrais ! Beikan étais précieuse pour moi c'était la dernière chose qui me reliais encore a mon frère ...Beikan c'était mon épée ... Beikan me fessais voir des chose que personne ne vois ... Nous ne fessions qu'un quand nous nous battions !
Mais eux soldat avais comme ordre de me battre si je ne voulais pas leur donner mon épée ... Ils trépignairent a la vue de se battent contre moi et mon épée ...Mais ils restèrent loyale a leur ordres ...Nous ,nous battions et je les mis tout les deux au sol ... Je les avisa que je ne les tuerais et que je leurs laisserais la vie sauve mais si ils se ravisent de revenir pour me prendre encore une fois beikan ...Ils y passeraient tousse ...Depuis ce jours je fuyais les rue et le royaumes ...Mais en moi veillais toujours un sentiment de peur qu'il revienne pour beikan mais qu'ils soient plus de deux ....


Je marchais pour trouver un nouvelle endroit pour me reposé et de dormir ... Je n'avais aucune idée d'où j'étais quand je reconnues la lueur oranger de la forêt de phoenix ...Et je fis quelque pas de plus et finalement aboutie dans une clairière ...Je marchas et puis marchas sur un branche par inadvertance ...Celle-ci fis un craquement et pas bien loin un homme se retournais pour vérifier le bruit ...Juste a sont visage il me disait bien qu'il n'étais pas de stone' ! j'eus un sourire malicieux en le voyant et ma main droite courue vers l'étui de Beikan ...d'une voix douce et charmante ..

-Bonjours !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Rencontre près de la clairière [ Aiko Kou]   Mer 8 Juil - 19:32

D'instinct ma main courut le long du sac que je tenais d'une main et qui, passant au dessus mon épaule, ballottait doucement contre mon flanc. Dedans j'avais un marteau et une épée. Une épée que je jugeait superbe. Surement la plus belle qu'il m'est était donné de faire. J'avais aussi plusieurs pièce de fer, ainsi qu'une ou deux barre d'argent. Seul mon épée me servirai. Je regarda la jeune fille et essaya de me concentrer sur elle. Un vent chaud enfla au creux de mon ventre. Non. Je ne devais pas, j'avais promis de ne plus m'introduire dans les pensées et surtout dans les émotions d'une autre personne, que moi. La dernière fois j'avais lié mon destin a cette personne et je n'avais pas encore fini d'en payer le prix.
Ce qui me frappa le plus chez cette jeune femme, ce fut ces yeux. Si beau et pourtant non dénué d'une pointe de cruauté. Comme si elle aimait la souffrance, ou la faire ressentir. Je n'aimait pas ça. La seconde chose fut son incroyable beauté. Elle ravissait la beauté de la forêt et elle aurait pu facilement ce faire passer pour une nymphes ou une créature merveilleuse hantant les bois. Elle caressa une épée et cela n'était pas pour me rassurer. Je venais juste de me réveillé et je n'avais pas du tout envie de me battre contre elle. Surtout que c'était une femme. Je détestais affronté des femmes. Elles avaient le don de me rendre nerveux et de me faire perdre tout mes moyens.

Bonjour, jolie Dame.

Ma courtoisie ne m'avait pas quitté. J'eus un sourire franc, sincère et éclatant pour répondre au sien. Je fis glisser mon sac de mon épaule et m'accroupis le posant par terre avec précaution. Je l'ouvris tranquillement et sortit les barres de fer en prenant bien gardes de laissait sortir juste le pommeau de mon épée. Wyrd Qui voulait dire destin. Une superbe lame noir pouvant trancher le roc sans en souffrir. J'ai moi même souffert des heures pour le forger. C'était ma gloire et ma renommé, pendant les batailles. J'étais près pour mon travail. Je sortis ma masse et une enclume de petite taille. Elle relativement solide et peu lourde. J'avais presque espérait que cette jeune femme passe son chemin mais, mes espoirs furent réduit à néant. Elle était resté planté là. Je sortis aussi une pierre a huile portant les armoiries de Pallengad. Ce sceau royale me brulait la main... je détestait cette nation cupide et borné.

Puis-je, pour mon plus grand bonheur vous apporter une quelconque aide demoiselle. Je lui jeta un regard, et un sourire par la même occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre près de la clairière [ Aiko Kou]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre près de la clairière [ Aiko Kou]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je serais toujours près de toi... [Mort de Saveur d'Amande: pv Dauphine, et ceux qui veulent lui rendre hommage]
» Julia de Lamerlay - Garde tes amis près de toi...
» Loin des yeux, près du coeur [Aurore]
» Aiko Tinuviel [EN CONSTRUCTION]
» Une Lecture près de la Cheminée... [Pv]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldenia Sekai ♔ :: Chemins et Nature :: Forêt du Phoenix-
Sauter vers: