RPG ~ Manga Médiéval-Fantastique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une brève solitude.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une brève solitude.   Ven 19 Juin - 16:14

Cette forêt, elle est si belle, si envoutante, j'ai toujours apprécier m'y balader. Elle m'a charmé.
Je venais souvent ici lors des mes passages de solitudes, ça me permettait de me remettre en question, de faire des choix, d'alléger mon esprit... Mais ici je recherchais surtout la tranquillité, cela faisait déjà toute l'après midi que j'étais assied sur cette souche d'arbre recouvert d'une mousse dorée, je m'y était habitué. C'était mon point de repère dans ce lieu si étrange. Si magnifique. Si mystérieux.

Je réfléchissais pensait Myridia, cette ville que j'aime tant, ainsi qu'à tous ces citoyens qui comptent sur moi. Qu'allais-je donc prévoir pour cette saison ? Je n'en savais rien, à vrai dire je n'arrivais pas à réfléchir à ça... pas ce jour-ci. Le travail me tuais, et puis au palais, j'étais seul. Ni servant, ni garde, ni compagne. La solitude. Aujourd'hui ? Dans cette forêt ? Encore la solitude... Je m'occupais trop de mon peuple, mais lui ne s'occupait pas de moi. De toute façon je crois que Dieu en avait décidé ainsi. Je suis celui qui aide... mais qui n'obtenait rien en retour. Sauf la satisfaction des citoyens évidemment.

Ça ne me suffisait plus. Je voulais vivre, profiter un minimum de la vie, recevoir ses cadeaux et non devoir en offrir à chaque instant.

C'est sur cette souche que je me posais toute ces questions, je ruminais parmi cette forêt magique... Parfois j'y rencontrais des créatures née de la magie pure, ce sont des moment très rares, nombreux sont les hommes voulant pouvoir en rencontrer, on va dire que j'en ai eu la chance.
Soudain j'entendais quelque chose approcher, était-ce justement l'une de ces créature ?


( Désolé le post n'est pas super long, mais pas tellement d'inspi : /)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une brève solitude.   Lun 22 Juin - 18:20

Une petite peluche blanche fit son apparition, elle gambadait courant aprés une papillon aux couleurs étincellantes. Il s'agissait de Kiba, le jeune loup que j'avais recueilli quelques jours plus tôt, perdu et loin de sa mère. Ce jeune furibond m'avait de suite accepté et du coup, j'en avais fait mon compagnon.
Voilà qu'il venait de me semer dans cette vaste forêt, manque de chance pour ce jeune loup je la connaissais comme ma poche. Je courais derrière lui, une brise légère venait adoucir la chaleur des rayons du soleil.

Cette forêt était vraiment magnifique, et bien que je la connaisse bien, jamais je n'ai eu la chance d'entrevoir une de ces créatures mythologiques, mais quelle importance, la forêt à elle seule comblait tous les désirs de beautés. Majestueuse, lumineuse, agréable et pour un peu de solitude et de rêverie, s'était l'endroit idéal.

Il fut facile de retrouver Kiba, je l'entendait pousser des grognement ridicules à l'encontre de quelqu'un ou quelque chose. Je le rejoins avec un sourire en coin, limite au bord du fou rire, le pauvre louveteau se croyait grand et terrifiant.


"Et bien qu'est-ce qui te fait grogner comme ça mon terrifiant petit loup?"

Je levais alors les yeux pour voir la causes de ses gérémiades. C'était un homme assis sur une souche en train de réfléchir. Je regardais Kiba, en lui faisant comprendre de se taire.

"Je suis désolé s'il vous dérange..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une brève solitude.   Lun 22 Juin - 18:39

Je réfléchissait toujours. A tout et rien à la fois, quand une petite bestiole fis son apparition. Qu'étais-ce ? Je l'observait attentivement avec amusement et je reconnu un petit loup blanc. Il venait tout droit des buissons. Que faisait-il ici ? Et surtout, pourquoi n'avait-il pas peur de moi ? Les loups sont si sauvages en ces terres. Soudain j'entendis une voix de jeune fille qui suivait ce bébé loup. Cette voix se rapprochait puis finit pas se dévoilée.

C'était une jeune fille vêtue de blanc. Tout de blanc. Elle avait l'air de connaître cet animal, cela m'expliquait donc pourquoi il n'avait pas peur de l'être humain.

Mais au fait. Qui était-ce ? Rare sont les voyageurs dans cette forêt, j'étais surpris. De plus la fille avait l'air largement pacifique. A peine dévoilée, elle s'excusa pour le dérangement ce qui me fit sourire. Car en fait ce n'était rien du tout.

Je lui répondit alors d'un ton calme et en tutoyant comme j'en avais l'habitude:


<< Ne t'en fais, il ne me dérange aucunement. A vrai dire ça me fais plaisir car c'est la première fois que je vois un loup de si près. Il est magnifique. >>

Je me relevais de la souche d'arbre puis tendit doucement ma main vers l'animal.

<< Puis-je le caresser ? Il ne mord pas j'espère ?

...

Viens p'tite bête. Je vais pas te manger.. >>
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une brève solitude.   Lun 22 Juin - 18:53

Il n'avait jamais vu de loup? Quel fait étrange, ils ont été des compagnons de jeu fort agréable pour moi et le fait d'être tombé sur Kiba avait rempli ce coeur si solitaire qu'était le mien. Je regardais cet inconnu qui portait une vive attention sur Kiba, ce jeune loup mordre non, il est un brin fripon mais en aucun cas méchant. Je souris alors à cet homme qui ne m'avait pas l'air dangereux.
Le fait qu'il m'est tutoyé me mis à l'aise, je pris à mon tour cette liberté.


"Jamais tu n'as vu de loup, je sais ou l'on peu en voir... Ils ne sont pas dangereux du moment qu'on ne leur veut pas de mal"

Il voulait toucher Kiba mais celui-ci reculait vers moi, il était bébé encore et n'avait pas l'habitude de voir d'autres humains. Je le pris dans mes bras, m'approchant de l'inconnu, pour finir par lui tendre le loup. Kiba coucha les oreilles et rentra la queue entre ses pattes.

"Il ne mord pas du tout, juste pour jouer. Il faut lui mettre des limites c'est tout."

Je souris.

"Je ne connais pas ton nom! Je suis Kaede, je vis ici et là...."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une brève solitude.   Lun 22 Juin - 19:21

La jeune fille m'avait l'air sympathique. Elle m'expliqua avec gentillesse qu'elle connaissait un lieu où les observés, ce la m'intéressait beaucoup, j'ai toujours apprécier ces animaux malgré le fait que je n'en avait jamais vu de près. Elle me tutoya à son tour... Je fut réellement stupéfait. C'était aussi la première fois qu'une personne autre que mes parents me tutoyait, au palais personne ne l'osait, ça me faisait plaisir. Je me sentais "vivant". D'habitude on ne me nommait que par mon grade, ce que j'ai toujours peu apprécier. Mais bon... Je répondit alors à la fille:

<< Non... Enfin si mais jamais d'aussi près. C'est un spectacle auquel je n'avais jamais assisté avant. >>

Voyant que le petit loup était effrayé, elle le pris dans ses bras puis s'approcha de moi afin que je puisse le toucher. Je posa ma main sur sa tête doucement afin de ne pas lui faire mal et lui fit deux-trois caresses.

La jeune fille souria puis engagea à nouveau la conversation en se présentant. Elle se nommais Kaede, un nom des plus normal mais je fut extrêmement stupéfait lorsqu'elle me dis qu'elle vivait ici. Etait-ce une blague ? Vivre ici ? Mais comment... Je commençait à me poser des questions. Etait-ce l'une de ces filles mystique que l'on entend dans les légendes ?

J'étais intrigué...je ne comprenait pas. Je ne dis rien et préfera me présenter à mon tour. Simple question de politesse.


<< Oh, désolé. J'en ai oublié de me présenter. Enchanté Kaede ! Moi je me nomme Shiro Nagazaki. Je suis l'actuel gouverneur de la cité de Myridia. >>
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une brève solitude.   Lun 22 Juin - 20:25

Gouverneur? Myridia possède un gouverneur? Voilà une chose qui me surprend, j'ignorais que Myridia était dirigée, surtout par un homme qui je trouve est fort jeune. Enfin du moment qu'il n'est pas tyrannique. Il faut dire que tout ce qui se passe dans chaques royaumes et même dans Myridia, ne me considère guère et je dois dire que je ne m'en inquiéte que trés peu. Etant donné que je vis loin de tout cela, je ne suis pas au courant.

"Je ne savais pas que Myridia avait à sa tête un gouverneur. Enchanté Shiro"

Kiba s'agitait dans mes bras, il voulait courrir, et s'occuper de se papillon qui lui faisait languette. Je le lachais et il courrut en sautant partout pour essayer d'attraper le papillon. Pauvre petite bête. Je le regardais insouscient, il
me faisait rire. Il n'avait jamais vus, et bien je lui ferais découvrir.


"Alors un jour, je te montrerais comment fonctionne les loups."

Je souris en haussant les épaules. Mais quel est la différence entre un roi et un gouverneur. Tous deux gouverne ou du moin dirige un pays, une nation, ou un royaume? Je m'assis dans l'herbe, mes rayons m'avaient laissé traquille un instant mais voilà que de nouveau, je rayonnais comme par magie. Je ne fis pas attention, tout en regardant Kiba je parlais avec le jeune gouverneur.

"Mais un gouverneur n'est-il pas semblable à un roi?"

Question peu subtile certe mais bon, je n'étais pas allée à l'école donc je possédé peu de connaissance.

"Est-ce que comme les rois, tu as tendance à te sentir seul?"

Je le regardais, il était calme et silencieux... il avait l'air seul.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une brève solitude.   Lun 22 Juin - 20:59

En effet, Myridia possédait bien un gouverneur. Jeune, certes, mais très compétent, je jouait mon rôle plus que parfaitement dans la cité. Mais Kaede me semblait vraiment coupée du monde. Alors... Était-ce vraiment l'une de ces créatures magique vivant au sein de cette forêt ? Pendant un moment j la fixait, j'étais perdu dans mes pensées puis elle relâcha le petit Kiba. Je reprit "connaissance" quand elle elle me dit qu'un jour, elle me montrerais des loups et leurs fonctionnement. J'en était ravi et je la remercia aussitôt.

Puis en la regardant qu'elle que chose me gênait...mais quoi ? Il y a avait quelque chose de pas net... Ah ! Elle se mettait a briller... Sa peau se mise à refléter les rayons du soleil. J'étais stupéfait. Pire que ça même. Jamais je n'avais vu un phénomène si étrange et si incroyable, je n'avais plus aucun doute, elle était l'une des créature de la forêt. Un fille magique, certainement la gardienne de ces lieux.

Mais d'après moi il était préférable de faire comme si je n'avais rien vue... Après tout ne vivions nous pas dans un monde où la magie est maitresse des lieux ? Bien sur que si. Alors aucune raison de m'inquiéter, mais si j'avoue avoir été surpris au départ. Soudainement elle me demanda si je me sentais seul.

Cette question me mit froid dans le dos, a vrai dire je ne savais quoi répondre. J'étais à la fois seul et à la fois entouré de gens.


<< Et bien, le Gouverneur est en effet semblable à un Roi. La seule différence est que le Roi contrôle un royaume entier, tandis que le Gouverneur ne dirige qu'une ville ou qu'une cité... ce qui est déjà une immense responsabilité...

...

Hmm... Oui je me sens seul pour dire vrai... Beaucoup de personnes m'entoures, mais il m'entoure pour le gouverneur que je suis et non pour moi même. Mon identité est quasiment inconnue. Seulement mon côté dirigeant est reconnu... Malheureusement je ne peux rien y faire. Mais bon... >>
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une brève solitude.   Lun 22 Juin - 21:31

"C'est parce-qu'il ne te connaisse pas dans l'intimité..."

Toujours en regardant Kiba, je vis du coin de l'oeil que mon don le surprenait, c'était certe surprenant mais cela resté une chose que je ne contrôlais pas à mon grand damne. Je l'avais écouté avec attention, le son qui se dégageait de sa bouche laissé entendre une once de tristesse, comme si cette solitude lui pesait. Chose que je pouvais comprendre. Moi-même j'étais seule la plupart du temps, mais je ne devais pas me plaindre, c'était un choix, mais il faut avouer que cela devient pesant.
"Tu n'as pas un conseillé proche ou une personne de ce genre? Ou une petite bête comme Kiba"

Je lui fis de le regarder, il avait les oreilles en avant, il fixait Shiro avec ses grands yeux jaunes, tout en s'approchant et finis par lui faire une léchouille sur la main. Il ne fallait pas beaucoup à ce petit monstre pour s'attacher à quelqu'un. Depuis qu'il était avec moi, je me sentais un peu moins seule.

"Ne te laisse pas amadoué par ce petit fripon, il sait comment faire pour avoir ce qu'il veut"

L'attitude de Kiba me fit sourire, et même cela me rire.

"Pourquoi le Gouverneur ne se trouve pas dans sa cité a aidé tout les habitants au lieu de rester seul dans une forêt. Ne vont-ils pas dire que tu les abandonne?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une brève solitude.   Mar 23 Juin - 17:50

En effet les gens n'apprenaient pas à me connaitre. Il se limitaient à mon côté gouverneur et ne convoitait que mon pouvoir et mon argent... Heureusement que je n'étais pas naïf. Non j'étais plutôt intelligent, je savais comment réagir face aux gens et je m'en sortait plutôt pas mal. Mais ces temps-ci je faisait beaucoup de rencontre et j'aimais ça. Bizarrement, je sentais que Kaede comprenait tous cela, alors que cela faisait juste une petite dizaine de minute que l'on s'était croisés.

Elle me demanda si j'étais entouré, assisté, que ce soit d'un conseiller ou tout simplement en présence d'un petit animal comme Kiba. Mais non, ce n'était pas la cas. Depuis que j'ai eu la chance d'atteindre ce poste si haut qu'est celui de gouverneur, j'ai toujours été seul, jamais je n'étais accompagné. A vrai dire je n'ai jamais eu de servants, ni de gardes. Pourtant j'en aurais grandement besoin étant donné l'immense quantité de travail que j'ai à la résidence. Cependant je devais faire avec, et j'y arrivais très bien, même si ne n'était pas facile du tout.

C'est alors que le petit loup venait me lécher la main, ce qui me donna le sourire. Je trouvais ça amusant de sa part.


<< Et bien comme tout le monde, parfois j'ai besoin de repos, je suis un homme avant tout, il faut donc décompresser de temps à autres, alors je me ballade, et puis non. Les citoyens savent très bien que je ne les abandonnerais pour rien au monde. Je ne peux me permettre de les abandonner. Ils sont en quelque sorte liés à moi. Et moi à eux... >>
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une brève solitude.   Mar 23 Juin - 18:48

Il devait se demander comment je savais tout cela, il faut dire que j'ai un sens de l'observation trés aiguisé et que remarquer les soucis chez les gens est une chose que je faisais trés bien. Je n'arrive pas à comprendre pourquoi des citoyens ne s'interresse pas plus à leur gouverneur. Je viens de perçer à jour notre petit gouverneur. Il pense beaucoup à ces citoyens et peu à lui, certe, il a un poste important mais est-il obligé de se sacrifier pour le peuple.
La politique n'est pas une chose qui m'interresse, mais bon il faut bien se tenir au courant de tout.


"Je pense que les citoyens te doivent plus que ce que toi tu leur doit. Tu les protége et tu fait en sorte qu'ils aient une belle vie."

Je le fixais, j'étais devenue sérieuse tout d'un coup, j'espérais que ma sincérité ne le gênait pas. Je tendis une main et Kiba et vint alors se blottir dans mes bras, il commençait à fatigué. Pauvre petit diable. Je reportais mon regard sur Shiro.

"Je suis désolé mais ma bouche va parfois plus que je ne le désire."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une brève solitude.   Mer 24 Juin - 0:28

En effet, je donnais beaucoup aux citoyens et je ne recevait que très rarement quelque chose en retour. Ils n'étaient pas ingrats, loin de la mais.. mais bon, je ne savais comment expliquer ce que je ressentais. Parfois traduire ses émotions et une tâche bien difficiles que peu de personnes s'efforce à faire malheureusement.

<< Oui.. C'est vrai, mais ils ne me doivent rien après tout, gouverner, subvenir à leurs besoin est ma mission. Et puis je me suis engager à les protégés. Mais tu n'a pas réellement tord non plus.

Et toi ? Que fais tu au sein de cette forêt ? Tu ne te sens pas seule ? Je suis sur que si.. Ma vie est difficile mais la tienne doit l'être encore plus. Repars avec moi, Oui, repars avec moi à Myridia dès aujourd'hui. Je ne peux tolérer qu'une jeune fille vive d'elle même dans la solitude... Ce n'est pas une vie... Je suis prêt à t'offrir un logement comme tu en a déjà rêver, j'en suis sur... Tu sera nourrie et si le désire je t'éduquerais, comme je l'aurais fais avec ma propre fille. Accepte s'il te plait...

Je t'offre une nouvelle vie. Tu es quelqu'un de pur, je ne ressens aucune mauvaise intention en toi, tu le mérite. >>


Ce que je venais de lui dire était sincère, cette jeune fille m'inspirait.. Pourquoi ? Je n'en savais rien mais il est clair qu'elle était différente. Ce n'était pas une humaine.. Cette fille était magique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une brève solitude.   Mer 24 Juin - 0:49

Devant tant de questions et surtout devant sa proposition je restais perplexe. Cela me fit sourire après avoir réfléchis pendant quelques instants. Sa réaction face à mon cas, me surprit. Je vivais dans les forêts parce-que mes parents m'ont éloignés de cette guerre sans fin. J'y est trouvé un refuge qui me comble, j'y est appris plus que je n'aurais imaginé. Je ne suis pas une pauvre fille, non loin de là. Mais ce lieu, d'un côté j'ai peur de le quitter, je n'ai fait que trés peu d'apparition dans le monde, j'aurais du mal à m'y intégrer. Il est vrai que je me sens seule parfois, même avec la présence de Kiba et parfois de la meute.

Ce qu'il me propose est tentant, mais je tiens à ma liberté, je reste une fille des bois, je suis proche de la nature, elle m'a éduqué. Mon regard s'était posé sur Kiba, il dormait paisiblement dans mes bras. Que faire? Devais-je partir avec lui? Mes yeux émeraudes se posèrent de nouveau sur Shiro.


"Je dois dire que tu n'as pas tort non plus, il est vrai que je me sens seule parfois mais il s'agit de mon monde, je ne veux pas me sentir prisonnière."

Mon ton devint plus léger, avec une once d'amusement.

"Tu sais je vis dans la forêt certe mais j'ai eu une éducation. Ne te sens pas obligé de m'aider, je ne suis pas en danger, je suis seule comme toi...."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une brève solitude.   Mer 24 Juin - 23:35

A vrai dire elle n'avait pas tord. Après tout, elle a vécue toute sa vie au sein de cette forêt, comment pouvais-je l'en séparer ? Évidement ma proposition était tentante, mais pour elle, c'était bien trop dur de quitter ce milieu naturel. Je ne pouvais m'interposer à ce choix, ce n'était nullement à ma personne de décider, je ne faisait que de proposer une nouvelle vie et le fait qu'elle ne me connaissait pas accentuait la probabilité d'une réponse négative.

C'est donc avec sagesse que je finit par lui répondre:


<< Très bien je te comprend parfaitement. Tu as peur de voir ta liberté entravée... Après tout peut-être est tu fais pour vivre dans cette forêt... Je ne peux pas juger cela et ce choix ne revient qu'à toi. De toute manière je compte bien passée la nuit ici. La cité m'étouffe. Je vais rester méditer sur cette souche jusqu'au moment où tu aura fait ta décision. >>


Voila. Du temps. Elle avait besoin du temps. La réflexion était et "est" la meilleure amie de l'homme. Un choix réfléchit est la meilleure des solution. Un acte rapide n'est que regret. Enfin ce que j'étais venu à en déduire au fil du temps.

D'ailleurs le temps en question passait très vite puisque le soleil commençait déjà à se couché, je n'étais pas fatigué.. Loin de là. La forêt s'assombrissait, le paysage devenait magnifique. J'en devenait presque mélancolique, d'un mouvement lourd je me laissai tomber sur les feuilles rousses des arbres puis m'adossa contre cette fameuse souche, celle qui m'accueillait depuis le début de la journée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une brève solitude.   Jeu 25 Juin - 0:02

Je le regardais faire avec un sourire en coin. Je n'avais jamais renconté quelqu'un comme lui, il me comprenait et bizaremment j'avais l'impression de lire en lui, de connaitre le fond de sa pensée. C'est surment bête comme raisonnement mais c'est ainsi que je le ressens. Il me laissait du temps pour réfléchir, cela me fit sourire et je tournais mon regard pour le porter vers le soleil couchant, celui-ci pouvait disparaitre mes rayons eux restaient intactes. Kiba dormait maintenant profondemment, je posais comme un regard maternelle sur lui. Cela me fit penser, si je pars avec Shiro, Kiba pourra-t-il venir avec moi, je ne peux l'abandonner ici. Seul il ne survivrait pas.

"Dis-moi si je pars, Kiba pourra-t-il venir?"

J'étais presque implorante en lui posant cette question. Le laisser était impenssable. Je le regardais de nouveau... A bien réfléchir, Shiro n'est pas un tyran et un sans coeur et puis j'aime à croire qu'il appréçit Kiba. Comment ne pas s'attacher à ce petit être. Il me fallait maintenant peser le pour et le contre cette décision. Certe j'allais quitter la forêt mais rien ne pouvait m'empêcher d'y revenir quand bon me semble et puis en allant à Myridia j'allais voir une autre facette du monde, élargir mon horizon, avoir une autre vision de la vie quotidienne.

Aprés avoir réfléchis un moment, j'étais sûre de mon choix, un nouvelle vie s'offrait à moi, je devais saisir cette occasion et puis je ne serais pas mal lotis. Chez un gouverneur fort sympathique qui pourra m'apprendre la vie mondaine et à qui je pourrais faire découvrir la nature et ses secrets. Avec un sourire angélique je me levais et me plantais devant lui.


"Je crois bien que tu as gagné, j'accepte ta proposition, je veux bien venir avec toi à Myridia à une condition, que je t'accompagne quand tu viens en forêt. Mais je t'en pris ne me considère pas comme une fille, une amie cela me va trés bien."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une brève solitude.   Jeu 25 Juin - 22:39

Le soleil avait largement disparu maintenant mais comme par magie les environs étaient toujours lumineux. C'était Kaede, et ses fameux rayons de soleil. Ça renforçait l'atmosphère magique du lieu qui déjà, instaurait une profonde magie. Le petit loup s'endormit, c'est alors que la jeune mystique se leva, je me tournai afin de la regarder, avait-elle prit sa décision ? Certainement. Elle me demanda s'il était possible d'emmener le jeune loup. Bien sur, je ne pouvais refuser de l'emporter lui aussi. Il en était tout naturel, c'est alors que sans attendre je lui fit un signe de tête approbatif puis je me permit de faire une petite caresse à Kiba sans le réveiller.

Soudain Kaede se mis face à moi en souriant, elle me dit alors:


<< Je crois bien que tu as gagné, j'accepte ta proposition, je veux bien venir avec toi à Myridia à une condition, que je t'accompagne quand tu viens en forêt. Mais je t'en pris ne me considère pas comme une fille, une amie cela me va très bien. >>


Sa réponse ne m'étonnait guère et me fis plaisir d'ailleurs. Elle était très gentille et c'est avec joie que je lui avait proposé tout ceci, je lui répondit à mon tour:


<< J'en suis ravi. Je suis d'accord avec ta condition bien évidement. C'est la moindre des choses. Ne t'en fais nous reviendront ici toutes les semaines... Oui je te considère déjà comme une amie. >>

Je finissait cette phrase avec un grand sourire puis mon regard vint se planter dans le ciel, sur les premières étoiles qui apparaissaient. Quel beau spectacle..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une brève solitude.   Ven 26 Juin - 16:45

Alors s'était décidé, je partais vivre à Myridia. Mais j'allais vivre où et j'allais faire quoi? Beaucoup de questions se pressées dans ma tête, mais en regardant Shiro se détendre en admirant les étoiles, je ne voulais pas l'embêter. Je partis alors marcher un peu, au milieu des arbres, le laissant un peu tranquil. La lune venait d'apparaitre dans le ciel qui se remplissaient peu à peu d'étoiles plus scintillantes les unes que les autres. Je me remémorais ses paroles, il était ravi que je vienne, mais pour quelles raisons, nous nous connaissons que depuis peu de temps.

Allez savoir... Un bruissement de buisson m'arrêta net, je connaissais ce bruit. J'attendis un instant, et un petit groupe de loups se montra non loin de moi. Un sourire se dessina sur mon visage. Shiro allez être content. Je retournais prés de lui sans bruit pour ne pas faire disparaitre les loups. Je me penchais vers son oreille en murmurant doucement.


"Si tu veux voir des loups, ils sont jute à ta porté."

Je le regardais avec un sourire, j'espérais que cela lui allait faire plaisir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une brève solitude.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une brève solitude.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» Éternelle solitude | Lumi |
» Dans la solitude du desert.
» joséphine ▬ « La solitude effraie une âme de vingt ans »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldenia Sekai ♔ :: Chemins et Nature :: Forêt du Phoenix-
Sauter vers: