RPG ~ Manga Médiéval-Fantastique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A l'abris sous les abres [PV Kayla]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: A l'abris sous les abres [PV Kayla]   Mar 12 Mai - 0:53

Orion venait tout juste de partir du château de Stonefolm, sur le dos de son compagnon à écailles, Kayla devant lui mais toujours inconsciente. Il la retenait en passant un bras autour de sa taille, se servant de l'autre bras pour se maintenir sur le dos du dragon . Ce fut pendant le vol que le mercenaire remarqua quelques blessures au niveau des ses bras et de ses jambes, mais rien de grave, de toute façon, il ne les avaient même pas sentie pendant le combat sur les remparts.

Il ne fallu pas très longtemps pour le dragon atteigne une grande forêt, tandis que le soleil entamait sa descente vers l'horizon, donnant au lieu une magnifique couleur flamboyante. Encore quelques minutes après, Orion put enfin voir la direction du dragon, une clairière se trouvant sur un petit plateau et difficile d'accès par le sol. Dans cette clairière, il pouvait voir un autre dragon, allongé de façon étrange pour que se soit naturel, et ce ne fut qu'en distinguant la couleur des écailles qu'il comprit qu'il s'agissait d'Haïku, la dragonne de Kayla.

Cornax effectua une lente descente en cercle, puis se posa doucement non loin du corps du lézard jaune. Enfin, tout en se baisant, il laissa le mercenaire descendre de son dos, soulevant Kayla sur son épaule avec le plus de prudence possible. Il sentait enfin les contre coups du combat, la chute d'adrénaline et la douleur des blessures. Ses jambes avait du mal à le porter, et seul sa volonté lui permettait de continuer à rester debout.

Aider par son compagnon, le mercenaire allongea Kayla contre le flanc de sa dragonne, puis il s'assit à côté d'elle et prit sa besace pour en sortir quelques herbes médicinale, une gourde et un récipient. Commençant tout d'abord par voir l'état de son amie, il constata qu'elle avait au moins un bras cassé et peut être une côte fêlé. Le reste n'était que des bleu ou des écorchure sans gravité.


Comment vont elle? Tu crois pouvoir faire quelque chose?
Soit patient, Kayla s'en sortira j'en suis sur et Haïku est une dragonne, une de tes congénère donc je suppose qu'une chute comme celle la l'a juste sonné. Mais laisse moi un peu de temps. Si tu veux te rendre utile, allume moi un feu avec du bois et ton souffle et trouve nous quelque chose à manger.
bien... J'y vais de ce pas.
Et merci d'être revenu. Sans toi, je ne sais pas si on aurait put s'en sortir aussi facilement.


Bien que le dragon semblait inquiet, il releva la tête de fierté après les remerciement d'Orion et s'envola chercher tout d'abord du bois pour en faire un feu , puis il repartie en quête de proie, laissant seul Orion et les deux inconscientes. Le mercenaire fit une atèle rudimentaire avec une branche qui n'était pas partie dans le feu et mit de l'eau à chauffer à côté du feu pour y faire infuser les plantes.

Ensuite, pendant qu'il ne pouvait rien faire de plus pour Kayla, il examina la dragonne. Bien que ses connaissance sur les dragons se soit nettement améliorer depuis sa rencontre avec Cornax, il n'était toujours pas un guérisseur que se soit pour les humains que pour les dragons. Il ne vit aucune blessures sérieuse sur le corps d'Haïku, quelques écorchures dut à sa chute et des troues aussi gros que le pouce par endroit sur ses ailes. Elle ne pourra pas voler avant un petit temps pensa le mercenaire.

Orion s'assit ensuite face au feu, attendant que l'eau soit bien chaude.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A l'abris sous les abres [PV Kayla]   Lun 18 Mai - 23:28

Elle pensait... Depuis la chute et le dernier effort qu'elle a produit avec l'arc, son esprit s'était déconnecté de son corps. Elle ne pouvait plus rien contrôler, elle arrivait juste a penser... Ses pensées étaient embrumées, confuses, elle songeait à tout les évènements qui s'étaient passés... Malgré le fait qu'elle ai perdu toute sa famille, elle a quand même trouvé le moyen de presque perdre Orion... Orion étant, jusqu'à présent, la personne qu'elle aime le plus, elle ne s'est pas soucié du fait qu'il puisse être blessé dans cette stupide tentative d'assassinat... Quelle conne elle était... C'était censé être discret... Et puis maintenant, Matsuda connait son visage... Il sait qu'elle veut le tuer... Pourquoi parlais-je d'elle a la troisième personne ? Et si je me mettais à la place de Kayla pour une fois... Je suis sa conscience, je suis elle, son subconscient, je pourrais penser a sa place... C'est d'accord, je n'aurais plus a essayer de retranscrire ses pensées dans un jargon tercéral. Je reprends...

C'était censé être discret, qu'est-ce que j'ai fait ? Pourquoi ais-je préféré une approche aérienne au lieu d'une approche terrestre... J'étais pressée, je voulais quoi... Me prouver des choses a moi même ? Je ne pense pas... A Orion ? Pourquoi ? Bah... J'espère qu'il a tué Matsuda... Qu'on ai pas fait tout ça pour rien... Je serais furieuse si il ne l'avait pas tué... Mais... Suis-je morte ? Je ressent une douleur quelque part, sous moi, au niveau de ce qui est en principe mon bras... Une douleur confuse, c'est brouillée, une fumée douloureuse... Sa s'intensifie, se resserre, sa prend une forme, la forme de mon bras... Tien, mon bras a gagné une articulation... Je ne me souviens pas posséder deux coudes... Une réincarnation ! Euh... Non, je pense que la par contre, je vais une peu loin... Orion... J'ai trouvé, je voulais paraitre impétueuse a tes yeux, forte, qui n'a pas peur du danger... Mais j'ai tout foiré.... Je sens une chaleur... La sienne ? Je l'imagine cette chaleur ? Non, elle est bien réelle... Mais j'imagine quand même une chaleur... Je la ressent quand je pense a lui... C'est... Spécial... Je n'ai jamais ressentis ça... Pourquoi maintenant ? C'est peut être par rapport au fait que j'ai voulu, inconditionnellement lui prouver des choses, ces deux fait seraient liés. Bah... Il faut que je découvre en quoi consiste ce sentiment... Je lui demande ? Si je suis pas morte ! J'essayerais... Argh, cette douleur ! Mes côtes ! Oui !!! C'est localisé ! Si je sens mes côtes, c'est que j'ai survécu ! Et Orion ? Si sa se trouve, je suis prisonnière... Et il l'ont tué ! Non, pas possible... Il faut que j'ouvre les yeux... Argh... C'est dur... Ou sont mes yeux, comment les ouvrir... Au dessus et au dessous, des muscle, des semblants de muscles... Dur, j'ai du prendre un coup, je souffre de l'arcade... Argh... Je me souviens ! C'est cette phalange avec sa lance, je crois qu'elle m'a cassé l'arcade... Elle m'a cassé le bras et les côtes... Donc, les muscles des yeux... Doucement...

Vision d'amour ! Pourquoi pensais-je ça ? Je n'en sait trop rien... Lorsque j'ai ouvert les yeux, je l'ai aimé... Dessuite... Je l'ai vus la, près du feu... A veiller sur nous, la douce chaleur d'Haïku près de moi... Cette douce chaleur parallèle dans mon esprit, cette sensation le concernant... Une montée d'adrénaline tout d'un coup, je lui ai sauté dessus, malgré mes côtes cassées... Je me suis levé d'un coup, m'aidant du bras valide qu'il me restait, ai marché vers lui, voyant son sourire grandir sur ses lèvres, écarter les bras, avancer vers moi, le bonheur m'a emplis a ce moment la, lorsque j'ai vacillé, j'étais encore sonnée, mais je ne me suis pas évanouis, heureusement d'ailleurs, briser un tel moment... Il m'a rattrapé dans ses bras, son visage près du mien... Je me souviens de ses yeux... Lorsqu'il m'a pris dans ses bras... Je ne sais pas ce qui m'a pris, l'adrénaline surement, on dit qu'elle fait faire de drôle de choses... Mais je l'ai embrassé ! Je crois que dans toute mon existence, je n'ai jamais connus de plaisir plus jouissant qu'embrasser cet homme... Lorsque je l'ai lâché, il m'a souris... M'a posé a côté de lui, sur une souche ou il avait mis de la mousse, quel ange... Et nous avons discuté... Il m'expliquait ce qu'il s'était passé au château, mes symptômes, ceux d'Haïku, je m'excusais de lui avoir causé autant d'ennuis, que j'aurais dus plus, beaucoup plus, passer de temps a préparer l'attaque... Que j'ai lamentablement raté... J'ai enfin réalisé l'amour, disons l'attirance profonde, que j'ai pour cet homme... Je n'ai pas fait exprès de l'embrasser, je pense qu'il m'en veut... Je suis gênée... J'espère qu'il me pardonnera de cet affront que je lui ai fait...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A l'abris sous les abres [PV Kayla]   Lun 25 Mai - 23:41

[ho moins, je dois avouer que c'est bien écrit et surtout bien confus ^^, on s'y croirait]

Orion était près du feu, l'esprit un peu ailleurs. Cela faisait bien plusieurs minutes qu'il avait perdu toute notion de temps, laissant juste de temps en temps son regard se posé sur l'eau qui chauffait doucement mais sûrement. Il ressentait toujours la douleur de ses blessures et les courbatures qui étaient apparus maintenant que la peur et la rage des combats c'était dissipé. Des fois, il serrait un peu plus les dents, un pic de douleur venant de le traverser, mais il ne chercha pas à se soigner, il avait autre chose en tête dans l'immédiat .

Pourquoi avait il perdu tout contrôle sur ses actions pendant ce combat? Où était passé le mercenaire qu'il était pendant ces quelques minutes où il avait vu Kayla tombé, que ce soit de son dragon qu'après le coup sur les remparts du château? Pourquoi toute ses convictions c'étaient envolé lorsqu'il vit Haïku et Kayla en danger de mort? Il n'avait pas hésité une seconde à tuer ces soldats alors qu'en temps normal, il évitait, par tout les moyens qu'il avait à sa disposition, à tuer justement. Il est vrai que cette femme était sûrement la dernière personne qu'il pourrait qualifier comme appartenant à une famille proche bien qu'ils n'aient aucun lien de sang, c'est juste qu'il la connaissait bien, et ils avaient vécu à peu de chose près, les mêmes horreurs et supporter la même douleur. Même sa dragonne était aussi importante à ses yeux que la vie de son compagnon et pourtant dieu seul sait jusqu'où Orion pourrait aller pour sauver la vie de Cornax.

D'un coup un bruissement se fit entendre derrière le mercenaire. Tous ses sens ce remirent en alerte, la peur de devoir se battre encore pour sa survit et de celle de ces êtres cher à son coeur. Orion se retourna rapidement, mais il ne vit aucun soldats, aucun danger, juste Kayla venant de ce lever péniblement. Il eu un sourire amusé face à une telle force de la nature et de conviction. Elle était belle et bien très proche de lui par son caractère et pourtant éloigné par sa façon de voir le monde. LA voyant peiné pour marcher, il la rejoignit rapidement et la rattrapa dans ses bras avant qu'elle ne retombe au sol, réveillant en même temps certaines blessures du mercenaire. Et puis, il se produisit ce qu'il croyait ne jamais vivre, Kayla l'embrassa sans rien dire, sans la moindre retenu.

Il resta un moment étonné, surpris par cette réaction, mais il ne put s'empêcher de sourire tendrement de cette acte. Il avait beau être un homme qui cachait ses sentiments, qui avait même apprit à ne plus les ressentir, ce simple baisé avait réveillé en lui quelque chose qu'il ne soupçonné pas. Un sentiment qu'il n'avait jamais connu, et dont il ignorait tout. La seul chose dont il était sur, c'était de vouloir rester près de Kayla.

Le temps passa lentement après ça, il l'avait fait s'assoir à côté de lui face au feu, l'aidant à boire l'infusion qu'il avait préparé et lui racontant ce qui c'était passé. Cornax revint un peu avant qu'il ne finisse de raconter les événements qui c'étaient déroulé, ramenant avec lui deux cerfs mort entre ses pattes puissantes et griffues. Le dragon abandonna bien vite ses prises, et rejoignit la dragonne pour l'observer. Orion jeta un coup d'oeil discret à son compagnon tout en arrêtant le jeune femme de ses excuse sans fin.


Arrête de t'excuser pour ça, le passé c'est le passé. Oublie cette histoire et repose toi. De toute façon, nous sommes toujours tous vivant non? tu as droit à une autre chance, une chance de vivre avec ta dragonne encore longtemps, alors ne la gâche pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A l'abris sous les abres [PV Kayla]   Dim 14 Juin - 0:38

Cela signifierait que je ne tuerais aucun des deux monarques... Mais si c'est lui qui me le demande... Il m'a répété, tout le temps répété que je ne devrais pas y aller, m'a mis en garde... Il a fait un effort considérable, a pris des risques immenses, il est venu me chercher. Mais je doit tuer les deux monarques ! Mais... Il a risqué sa vie pour que je puisse vivre, devrais-je bafouer cette prise de risques ? Maintenant que j'y pense, je me dit que sa serait me moquer de lui que d'y retourner... Mais même si j en'y vais plus, pas, que vais-je faire ? Orion et moi, nous sommes désormais recherchés, mais, que vais-je faire ? Encore cette question... Je lui demanderais ce qu'il en pense... J'aimerais bien passer plus de temps avec Orion... J'aimerais bien passer beaucoup plus de temps avec lui... Mais pour l'instant, je doit me faire pardonner, je vais... Soigner Cornax, oui, c'est ça ! Et puis... De toutes manières je l'aurais soigné, c'est autant mon ami qu'Orion et qu'Haïku. J'y vais.

Non, je n'y suis pas arrivé, je me suis levé, ais lâché mon bras, et ais avancé, mais, je suppose que c'est une chute de tension, mais j'ai commencé a vaciller. Si sa se trouve, je l'ai fait inconsciemment, car il m'a rattrapé. C'est peut être pour ça que j'ai commencer a tanguer... J'ai essayé de lui expliquer que je voulais aider Cornax, mais il n'a rien voulu savoir, il m'a dit qu'il s'occuperait de nos confrères dragon, que je ne devais que me reposer. Il est trop gentils... Je peux le faire ! Mon bras, ce n'est qu'autre chose... Mince, je me met a parler comme une enfant... En fait non, je ne peux rien faire, j'ai le bras détruit, et l'arcade enfoncée... Je ne pense pas que, même si je le voulais, même du plus profond de mon âme, j'arriverais a soigner quoi que ce soit des blessures de Cornax. Il me faut quelque chose pour fixer mon bras... Et il l'a trouvé ! Je n'ai même pas eu a lui dire, Orion m'a bandé le bras, tellement délicatement que je n'ai pas senti quoi que ec soit. Il m'a installé dans un lit, un lit spécial, mais si confortable... Le genre hamac en corde, branche, feuille, mousse... Si il voulait, il pourrais être décorateur d'intérieur... Ah, mon humour... C'est la seule chose que je ne perdrais jamais... Avec Orion... J'esp... Non, je ne pense pas comme ça, je ne le dois pas, je le garderais pour toujours ! Quoi qu'il en soit, je dois dormir.... J'espère qu'il ne m'en voudra pas trop...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: A l'abris sous les abres [PV Kayla]   

Revenir en haut Aller en bas
 
A l'abris sous les abres [PV Kayla]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...
» Un sous-commissariat à Grand'Ravine
» Un temple sous terre [PV Kusari]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldenia Sekai ♔ :: Chemins et Nature :: Forêt du Phoenix-
Sauter vers: