RPG ~ Manga Médiéval-Fantastique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Du sang bleu en liberté surveillée | Pv Hana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hime Hideko
" Mouton Blanc et Sucre à thé "
avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Age : 26
PUF/pseudo : Pirate

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Du sang bleu en liberté surveillée | Pv Hana   Mar 10 Jan - 20:54

    Hime tira lentement sur sa corde, et ressentit presque la tension dans le bois, dans toute son arme. Elle bougea lentement, et ferma un de ses yeux. L'empennage de sa flèche, trois plumes rouges, lui chatouillèrent le nez. Le trait partit d'un coup, et effleura un oiseau, l'effrayant et le faisant s'envoler. Hime avait bien entendu réussit son coup ; elle ne voulait pas de mal à l'animal. Elle voulait juste s'entraîner un peu. Mais les hommes du château la trouvaient trop bonne, ou trouvaient des prétextes pour ne pas s'entraîner avec elle. Elle resta un instant immobile, ses deux bras ballants, à se poser des questions sur la santé mentale de certains mâles de la région. Puis, haussant les épaules, elle retira un gilet de laine verte, révélant un simple pourpoint de cuir vert, simple, orné d'une jolie broche dorée formant un héron en plein vol. Une sorte de jupe en toile évasée sur les cuisses lui permettait à la fois des mouvements amples, et cachaient aussi ses jambes selon l'angle où elle se tenait.

    S'asseyant sur un rocher, elle observa autour d'elle la Citadelle. Le soleil rayonnait dans l'air, et elle avait chaud, de s'être ainsi entraînée. Elle avait couru jusqu'ici, depuis le château. Courir était un bon moyen de ne pas penser ; elle voulait juste s'entraîner. Elle se posait trop de questions ; cela faisait 6 ans qu'elle vivait ici, et certaines d'elles n'étaient toujours pas élucidées.

    « Les hommes ! » ronchonna t-elle tout bas, avant d'éclater d'un rire argentin.

    Elle repoussa en arrière ses longs cheveux blonds, essuyant du revers de sa main son front couvert de sueur. Elle ferma les yeux un instant, ses sens en éveil, pour se reposer un peu. La lumière était vive, et elle profita du souffle d'air qui faisait bruire les arbres. C'était agréable de se retrouver dans un environnement naturel. Elle avait appris à apprécier Stonefolm. Mais elle avait toujours la nostalgie de sa patrie natale. L'idée qu'elle ne puisse plus jamais y retourner lui fit chavirer le coeur, et elle repoussa ces pensées tristes. Elle devrait faire sa vie ailleurs, voilà tout. Il ne fallait pas qu'elle se laisse abattre !

    Se redressant d'un bond agile, elle agita les bras pour chauffer ses muscles refroidis, et mit son arc en position. Elle bondit sur place, faisant craquer quelques feuilles sur le sol.

    « Allez » s'exclama t-elle pour s'encourager.

    Alors qu'elle encochait une flèche, et cherchait des yeux une nouvelle cible mouvante, elle entendit un bruissement derrière elle. Immobile, elle resta debout, sans se tourner ni montrer de surprise. Mais, préférant avertir qu'elle avait entendu, elle s'exclama :

    « Qui est là ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Inokuma
Nanouche • absolute master of the world !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 625
Age : 23
PUF/pseudo : Cinderella
Localisation de votre perso : Dans les bras de celui qui prendra mon coeur...
Petite Phrase : A flower among the flowers of a garden...

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Du sang bleu en liberté surveillée | Pv Hana   Ven 13 Jan - 21:36


    « Ahhhhh… »

    Un long soupir se fit entendre dans la pièce richement décoré. La princesse, assise sur le bord de son lit à baldaquin, s’ennuyait. Alors que la journée s’annonçait belle, la jeune fille était morose. Rien de bien grave, juste une humeur passagère. Cela faisait longtemps qu’elle n’était pas sortie du château ou n’avait pas vu quelques uns de ses amis proches. Faute de trouvé de quoi s’occuper, elle tuait le temps dans sa prison dorée. Finalement, elle se laissa tomber à la renverse, fermant les yeux, sans un bruit. La parure qui recouvrait son lit était faite d’un tissu de qualité supérieur, de la soie d’une douceur inégalé agrémenté de quelques broderies et dentelles ici et là. Un véritable lit de princesse… Rouvrant ses yeux d’azur, la demoiselle observa un moment les rideaux qui l’entouraient de chaque côté. Elle avait toujours aimé ce sentiment de sécurité qu’elle ressentait quand ceux-ci étaient tirés, comme si plus aucun danger ne pouvait l’atteindre. Cela lui avait offert bon nombre de nuits douces et tranquilles.

    Après quelques instants à demeurer immobile, elle se releva et alla à son balcon. Observant le vaste paysage qui s’étendait en dessous de sa fenêtre, son esprit se laissa aller à la rêvasserie. Apercevant au loin un aigle se laisser porter par le vent, Hana chercha à s’imaginer à sa place. Oh bien sûr pour un membre de la famille royale, cela n’est en rien difficile car eux-mêmes possède des ailes. Pourtant, en voyant ainsi ce rapace libre comme l’air, elle ne pu s’empêcher d’avoir un pincement au cœur. La jeune fille aussi aimerait gouter à cette même liberté… Chose qu’il lui a toujours été impossible de part son rang. Qu’importe, on n’a qu’une vie après tout. Alors pourquoi est-ce qu’on devrait la gâcher en la vivant de la façon dont les autres nous l’imposent ? A cette pensée, l’ange grimpa sur le rebord de son balcon et s’approchant ainsi dangereusement du vide. Déployant ses majestueuses ailes sombres, elle se laissa basculer dans le précipice, les yeux clos.

    La princesse survolait ainsi les terres de Stonefolm depuis une bonne demi-heure. Qu’est-ce qu’elle pouvait apprécier la sensation du vent caressant son visage de porcelaine… Jouant avec les courants, elle se laissait porter sans savoir où vraiment elle allait. Virant à gauche, puis à droite et soudain se laissant piquer vers le sol, puis redressant à la dernière minute, elle se sentait tellement vivante à cet instant !

    Finalement, elle alla atterrir dans un lieu calme qu’elle appréciait tout particulièrement pour ça : la petite citadelle. Marchant sur quelques mètres à peine, elle entendit des craquements et cru entendre la voix de quelqu’un. S’approchant en silence, non pas de peur de tomber sur un ennemi –les frontières de Stonefolm sont bien gardées -, mais pour ne pas déranger cette personne, Hana parvint à percevoir une silhouette féminine ainsi qu’une longue chevelure blonde.

    « Qui est là ? » dit l’inconnue sans bouger.

    Hana comprit immédiatement qu’elle manquait décidément de discrétion dans ses approches silencieuses… Se rapprochant encore de quelques pas pour être totalement visible au yeux de la jeune femme, elle l’observa de dos quelques courts instants. Visiblement, ce n’était ni une noble, ni une servante. Une femme soldat ? C’est pourtant si rare ! Cette pensée fascina la princesse.

    « Pardonnez mon impudence. Je ne voulais pas vous déranger. » commença-t-elle d’une voix claire. « Hana Inokuma, princesse en fuite de Stonefolm ! » reprit-elle étouffant un petit rire. Après tout, tout le monde – ou presque - avait eu vent des penchants de la princesse pour faire le mur. « Et vous donc ? Si je ne me trompe pas, vous appartenez au corps de l’armée ? » finit-elle affichant un sourire chaleureux.


_________________
    Chaque baiser est une fleur dont la racine est le coeur...



    Koori, mon ange gardien... :
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/fiches-de-personnages-f79/once-upon
Hime Hideko
" Mouton Blanc et Sucre à thé "
avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Age : 26
PUF/pseudo : Pirate

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Du sang bleu en liberté surveillée | Pv Hana   Sam 14 Jan - 23:04

    Hime se retourna lentement, pour mieux voir à qui elle avait affaire. Elle n'aurait peut-être pas du montrer qu'elle avait entendu la présence, mais elle était trop franche pour surprendre sournoisement quelqu'un. Elle fit donc volte-face, et se retrouva nez-à-nez ... Avec la princesse ?! Celle-ci, loin de paraître ennuyée de se retrouver hors du château sans escorte, s'expliqua d'une voix douce :

    « Pardonnez mon impudence. Je ne voulais pas vous déranger. Hana Inokuma, princesse en fuite de Stonefolm ! Et vous donc ? Si je ne me trompe pas, vous appartenez au corps de l’armée ? »

    Hime resta un instant immobile, tendue à l'extrême face à une situation qu'elle n'avait même jamais imaginée : elle se retrouvait interrompue dans un entraînement de tir par une Princesse en fuite ! Mais pourquoi fuyait-elle ? Et comment avait-elle atterrit ici ? La question ne resta pas en suspens bien longtemps : un coup d'oeil à ses grandes ailes immaculées suffit pour lui faire comprendre comment la jeune femme avait fait le mur. La blonde avait bien entendu parler de la Princesse comme étant une femme éprise de liberté, qui n'hésitait pas à s'écarter de la cour pour se retrouver seule, et qui appréciait de faire des peurs bleues aux habitants du château en allant se balader quand ça lui chantait, mais elle ne s'était pas imaginé tomber sur elle lors d'une de ses escapades ... Hime ne savait que faire, la situation lui échappait, et elle détestât cela au moment où cette impression l'effleura.

    Elle réalisa qu'elle n'avait pas répondu à la question de la princesse, et se décida à le faire, pour ne pas se montrer impolie. Elle prit un ton de voix neutre ; elle ne tenait pas à lui faire la morale, ce n'était pas à elle de le faire.

    « Je m'appelle Hime Hideko, votre altesse, et je fais effectivement partie de la garde de Stonefolm, en tant qu'archère. Mais n'avez-vous pas peur de vous balader ainsi sans escorte ? Vous êtes une personne de rang royal ; quiconque vous voudrez du mal pourrait à cet instant précis y arriver sans difficultés. Vous êtes bien trop importante pour notre Royaume pour que l'on vous perde lors d'une de vos escapades. Majesté » ajouta t-elle finalement, en espérant ne pas avoir été trop franche.

    Mais c'était là une de ses qualités qui équivalait parfois à un défaut : elle disait toujours ce qu'elle pensait. Elle ne voulait pas la juger : peut-être n'était-ce qu'une enfant gâtée, mais il y avait aussi la possibilité qu'elle ne fût qu'une jeune femme trop écrasée par le protocle d'une cour aux moeurs éprouvantes. Elle l'observa doucement, sans animosité. Au contraire ; venant 'une société où les femmes étaient les égales des hommes, elle ne voyait pas forcément en la princesse une chose fragile. Elle voyait en elle une possible guerrière, mais également une personne de rang royal, et si elle avait fait référence à un besoin de la voir escortée, ce n'était pas tant car elle était une femme mais à cause de son rang. Si elle avait croisé le prince dans les mêmes circonstances, elle aurait dit les mêmes mots.

    Un élan de sympathie éclata en elle : son empathie avait prit le dessus, et elle s'imaginait combien devait être dure une vie où ses moindres mouvements étaient organisés. La princesse n'avait pas vraiment de liberté, et tout l'or ou toute la puissance du monde ne changerait pas la liberté qu'Hime appréciait tant.

    « Je ne voulais pas vous faire la leçon, votre Majesté. Si vous voulez vous promener dans le coin, voulez-vous accepter de me laisser vous accompagner ? Cela serait aimable de votre part, et j'en serai rassurée. Non pas qu'à moi toute seule j'équivale une escorte. Mais mon arc est à votre service, Princesse. »

    Et le sourire qu'elle lui fit fut sincère et amical ; elle hésitait entre le protocolaire genou en terre, mais ne fit pas de révérence ou quoi que ce soit ; son regard exprimait une jovialité qu'il n'était pas rare de rencontrer chez ces personnes heureuses de leur sort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Inokuma
Nanouche • absolute master of the world !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 625
Age : 23
PUF/pseudo : Cinderella
Localisation de votre perso : Dans les bras de celui qui prendra mon coeur...
Petite Phrase : A flower among the flowers of a garden...

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Du sang bleu en liberté surveillée | Pv Hana   Dim 15 Jan - 0:47


    L’inconnue se retourna finalement, faisant face à l’ange. Hana l’observa un moment, détaillant d’un regard discret l’apparence de l’archère. Comme elle l’avait supposé, la garde aux longs cheveux blonds était une très belle femme. Ses yeux tendaient vers un bleu profond dans lequel on ne lisait aucune once de méprise ou d’arrogance. Les traits de son visage étaient fins et particulièrement harmonieux. Quant au reste de son corps, il était plutôt élancé pour une femme mais cela n’était en rien étonnant sachant qu’elle appartenait à la garde de royaume. Pour autant, elle demeurait féminine et ses gestes étaient gracieux. Ce qui intrigua le plus la princesse fut bien entendu les oreilles pointues qui dépassaient de sa chevelure dorée. Une elfe ? Hana avait bien sur déjà entendu parler de ce peuple qui vivait quelque peu à l’écart des humains et dont la communauté ne partageaient pas les même mœurs que ceux de son espèce. Cependant, elle n’avait jusqu’à lors jamais eu l’occasion d’en rencontrer en vrai. Décidément, à chaque escapade, une nouvelle rencontre et intéressante qui plus est ! Il est vrai que la jeune demoiselle avait gardé la même curiosité que celle qui habite les enfants. Toujours fascinée par la moindre petite chose inaccoutumée, l’ange aimait apprendre et découvrir… Finalement, après un court instant de silence, l’archère prit la parole :

    « Je m'appelle Hime Hideko, votre altesse, et je fais effectivement partie de la garde de Stonefolm, en tant qu'archère. Mais n'avez-vous pas peur de vous balader ainsi sans escorte ? Vous êtes une personne de rang royal ; quiconque vous voudrez du mal pourrait à cet instant précis y arriver sans difficultés. Vous êtes bien trop importante pour notre Royaume pour que l'on vous perde lors d'une de vos escapades. Majesté »

    A cette réponse, Hana eu un sourire en coin. Elle sentait la sincérité dans les paroles de la jeune femme et même si l’ange ne supportait pas qu’on lui fasse la morale – tel père, telle fille -, elle ne pouvait s’empêcher d’apprécier le fait qu’on se soucie d’elle. Bien entendu, cela aurait été plus plaisant si ce n’était pas systématiquement lié à son rang. La princesse rétracta finalement ses ailes sombres comme l’ébène de sorte à ce qu’elles ne soient plus visibles. C’était un avantage certain de pouvoir ainsi les faire disparaitre quand bon lui semblait. Premièrement, c’était plus agréable de se mouvoir sans rien derrière le dos. Et deuxièmement, Hana ne comptait même plus le nombre de fois où elle avait caché son appartenance à la famille royale et à Stonefolm grâce à cette capacité particulière que possédaient les « sang-mêlé ». En effet, cela aurait été bien plus dangereux pour elle de sortir au-delà des frontières du royaume en étant aussi facilement repérable… La demoiselle était certes tète brulée et quelques peu insouciante, elle n’en était pas pour autant stupide. Bien entendu, elle savait jouer le jeu quand cela été nécessaire et trouvait même cela drôle ! Non pas que mener en bateau les gens lui plaisait mais plutôt que cela lui permettait vraiment de croire un instant qu’elle était une jeune fille tout à fait ordinaire et libre de ses mouvements. Bref. Hime vint la tirer de ses songes à sa nouvelle réplique :

    « Je ne voulais pas vous faire la leçon, votre Majesté. Si vous voulez vous promener dans le coin, voulez-vous accepter de me laisser vous accompagner ? Cela serait aimable de votre part, et j'en serai rassurée. Non pas qu'à moi toute seule j'équivale une escorte. Mais mon arc est à votre service, Princesse. »

    Hana sourit de nouveau à la jeune femme. Elle admirait ce dévouement corps et âme qui existait parmi les membres de l’armée. Bien entendu, cela avait quelque chose de triste car à partir du moment où ils prêtaient serment, leur vie ne leur appartenaient plus. Pourtant, certains semblaient parfaitement heureux ainsi. Sans doute que du moment que cela n’était pas subit et contraint, ce choix de vie convenait tout à fait.

    « Enchantée de vous rencontrer ! Cela me fait plaisir d’avoir une compagnie autre que celle des nobles. Et je vous remercie d’être aussi prévenante à mon égard mais cela n’est en rien nécessaire… »

    A cette réplique, Hana porta deux de ses doigts à ses lèvres et émit un délicat et bref sifflement qui retentit à travers la petite citadelle. Et ce fut que quelques secondes plus tard qu’une silhouette animale se dessina derrière la princesse. Un loup d’environ un mètre de hauteur et au pelage blanc immaculé apparut très distinctement et vint s’assoir au pied de l’ange. La jeune fille posa l’une de ses mains sur la tête de l’animal et lui sourit avant de reporter son regard sur Hime.

    « Vous voyez, peu importe où je vais et cela même si j’utilise mes ailes, mon ange gardien me suit partout. Je ne suis jamais seule et encore moins sans défense... » puis marquant une courte pause, elle reprit : « Je vous présente Koori. C’est un véritable ami pour moi et l’avoir à mes côté est d’un grand soutien. »

    Et cela, sans parler du pouvoir que possédait la princesse, la cryokinésie, ou l’art de maitriser la glace… Le loup se leva finalement et fit quelques pas vers l’archère. Il la toisa de son regard azuré avant de la renifler doucement. Les animaux ont cette sorte de sixième sens et parviennent à déceler les intentions - bonnes ou mauvaises - des gens. Hana se fiait totalement à la réaction de Koori et savait que si ce dernier ne bronchait pas à l’arrivée de quelqu’un, il n’y avait rien à craindre.

    « Je serais ravie de passer du temps en votre compagnie. » lança finalement la princesse en adressant une mine enjouée à son interlocutrice. « Pardonnez-moi mais je n’ai pu m’empêcher de remarquer vos oreilles… Vous êtes une elfe n’est-ce pas ? Comment se fait-il que vous fassiez parti de l’armée de Stonefolm ? »


_________________
    Chaque baiser est une fleur dont la racine est le coeur...



    Koori, mon ange gardien... :
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/fiches-de-personnages-f79/once-upon
Hime Hideko
" Mouton Blanc et Sucre à thé "
avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Age : 26
PUF/pseudo : Pirate

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Du sang bleu en liberté surveillée | Pv Hana   Dim 15 Jan - 13:27

    Hime voyait bien que fait la leçon à la princesse ne lui plaisait pas, aussi avait-elle préféré s'expliquer. Elle n'était pas une de ces donneuses de leçons, amères et hautaines, qui régentaient de manière autoritaire les vies des autres car la leur n'avait aucun intérêt. L'archère se souciait réellement des besoins des autres, et si elle avait pu paraître abrupte par sa franchise, c'était parce qu'elle préférait mettre à l'abri les gens. Même si cela donnait aux gens la mesure pour ne pas l'apprécier. Son bras droit tenait toujours son arc, et bien qu'une flèche n'y soit plus encochée, elle était toujours présente dans sa main gauche. Ses réflexes étaient si prompts qu'un bruissage proche l'aurait fait se tenir prête, arc dégainé, trait encoché, prête à tuer quiconque en voudrait à la princesse.

    En fait, elle était très heureuse de rencontrer enfin la jeune femme dont on lui avait tant parlé. Elle avait retenu les rumeurs qu'on lui avait murmuré, mais n'y tenait pas rigueur, préférant se fixer elle-même quant au caractère de la demoiselle. Son regard aussi bleu que le ciel, et innocent par dessus le marché, observait l'ange dont les ailes avaient disparues. Elle était jolie. Elle se demanda un instant comment se déroulait la vie à la cour, mais retint sa question. Peut-être était-ce un peu indélicat de questionner ainsi la fuyarde.

    « Enchantée de vous rencontrer ! Cela me fait plaisir d’avoir une compagnie autre que celle des nobles. Et je vous remercie d’être aussi prévenante à mon égard mais cela n’est en rien nécessaire… »

    Pas nécessaire ? La blonde fronça les sourcils, sans comprendre ; elle vit la silhouette apparaître, et bien que ses muscles se tendirent, et qu'elle fût prête à intercepter tout danger, le loup gigantesque au pelage blanc comme la neige la laisse paralysée, non pas de peur mas d'admiration. Sa race avait un don pour ce qui touchait à la nature : sa mère avait été une archère respectable, mais surtout une herboriste capable de tut soigner avec les plantes. Elle-même s'intéressait aux plantes, mais n'y était pas aussi douée. Cependant, elle avait toujours eu une préférence pour la communication avec les animaux, et même si elle ne leur parlait pas réellement, quelque chose en elle calmait les bêtes sauvages et lui permettait de les approcher.

    « Vous voyez, peu importe où je vais et cela même si j’utilise mes ailes, mon ange gardien me suit partout. Je ne suis jamais seule et encore moins sans défense... Je vous présente Koori. C’est un véritable ami pour moi et l’avoir à mes côté est d’un grand soutien. »

    L'archère manqua un battement de coeur : quel animal impressionnant ! Quand il s'approcha d'elle, elle ne put s'empêcher d'approcher sa main pour qu'il la renifle. Ce qu'il fit, avec méfiance. Il était un gardien ; il défendait sa maîtresse. Ces poils blancs, ces yeux de ciel, tout en lui montrait combien cet animal était rare, et il dégageait de lui une puissance que l'archère n'avait jamais rencontrée dans un simple corps animal.

    « Je serais ravie de passer du temps en votre compagnie. Pardonnez-moi mais je n’ai pu m’empêcher de remarquer vos oreilles… Vous êtes une elfe n’est-ce pas ? Comment se fait-il que vous fassiez parti de l’armée de Stonefolm ? »

    La question laissa Hime au dépourvu ; elle retira sa main de sous le museau de Koori, et lança un regard à la princesse : essayait-elle d'être polie, ou était-ce la curiosité qui la poussait ainsi à questionner l'elfe ? Elle se gratta l'oreille, gênée de parler d'elle. Mais la princesse se montrait amicale, et elle avait envie de lui rendre la pareille - elle semblait gentille, et douce. Un caractère que Hime appréciait.

    « C'est un peu compliqué, votre altesse. Je ne suis pas une elfe pure, mais d'une race parente. Mes oreilles sont pointues et mon talent à l'arc font que les gens me prennent souvent pour mes lointains cousins. »

    Ses yeux se baissèrent, alors qu'elle allait répondre à la seconde question. Devait-elle parler de son enlèvement ? De sa séparation de sa terre natale, et de cet interdit qui faisait qu'elle ne serait plus jamais chez elle nul part ? Sa famille lui manquait toujours après tant d'années, et bien qu'elle se plût à Stonefolm, ce n'était pas pareil, bien entendu. Par réflexe, elle passait son index sur son oreille droite, signe chez elle d'embarras.

    « Je suis arrivée à Stonefolm l'année de mes 15 ans, votre altesse. Je n'ai pas eu d'autres choix que celui de m'installer ici, car un homme m'avait ravi de chez moi, m'enlevant le droit d'y retourner. Car, dans mon royaume, quiconque quitte notre terre ne peut plus jamais y retourner. C'est la loi. Aussi ai-je commencé à me construire une vie ici-même. Et mon talent à l'arc était tel qu'on me repéra bien vite, me proposant d'entrer dans la garde. Servir mon pays, quel honneur ! J'avais envie d'être utile, aussi ai-je accepté. Le combat était tout ce que je connaissais, ici, dans votre société si étrange à mes yeux. J'ai aimé m'entraîner, et finalement être garde me plaît. » dit-elle en relevant les yeux. Puis, d'une voix mal assurée, elle continua : « Mais, votre altesse, je suis curieuse de savoir pourquoi dans votre société, les hommes dominent. Chez moi, les femmes et les hommes étaient égaux, et notre hiérarchie était principalement matriarcale. Les hauts postes étaient donnés aux femmes qui étaient les réceptacles de la vie. Les femmes savent comment prendre des décisions, et même si l'art de la guerre ne leur est pas inconnu, elles n'aiment pas le sang autant que les hommes. Je ne comprends pas cette société dans laquelle on m'a jetée. D'ailleurs, je crois que bien des hommes ne m'apprécient guère à cause de mon caractère » fit-elle avec un petit rire.

    Être née parmi des femmes qui combattaient et possédaient le pouvoir l'avait rendue sûre d'elle. Et même si elle attisait le désir des hommes, chez ces derniers naissaient aussi la peur que les femmes puissent être leurs égales. Ils ne voulaient pas qu'elles puissent gagner les hauts postes. Hime ne comprenait pas tout cela, et les hommes la laissaient perplexe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Du sang bleu en liberté surveillée | Pv Hana   

Revenir en haut Aller en bas
 
Du sang bleu en liberté surveillée | Pv Hana
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sky apprend q'Adam est en liberté surveillé chez victor.
» Sang bleu et rires jaune. {Isaac et Godfrey}
» Une forêt de sang bleu (PV Reine Chrysalis)
» [Orks] Des orks tous bleu. Waaaght! Du Big Boss l'min bleu.
» Fort-Liberté, une potentialité touristique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldenia Sekai ♔ :: Royaume de Stonefolm :: Petite Citadelle-
Sauter vers: