RPG ~ Manga Médiéval-Fantastique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Tamashii Nensho [F] Vagabonde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Keishi Hasegawa
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 469
Age : 24
PUF/pseudo : Azed'Jyën
Localisation de votre perso : Se tourne les pouces entre Ston' et Myri'
Petite Phrase : La Vengeance est une cruelle Maitresse...

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Tamashii Nensho [F] Vagabonde   Dim 5 Juin - 18:20



    Nom : Nensho
    Prénom : Tamsahii
    Âge : 18 ans
    Sexe : féminin

    Caractère : C’est une fille assez difficile à cerner. Elle est silencieuse et, il faut l’avouer, un peu lourde sur les bords. Elle déteste qu’on lui donne des ordres. Elle aime contrôler les évènements qui la concernent, avoir tout le contrôle de sa vie et comprendre ce qui se passe. S’il y a bien une chose qu’elle haïsse, c’est qu’on montre de l’indifférence pour quelqu’un qui, pourtant, n’a rien fait pour le mériter. Néanmoins, elle déteste qu’on se soucie d’elle. Ben oui, elle est un peut difficile à comprendre. Elle déteste se sentir faible, dépendre des autres. Pour elle, si on ne peut survivre seule, autant mourir tout de suite, ça ira plus vite. Elle se fiche complètement du conflit entre Pallengard et Stonefolm mais aimerait savoir qui a tué l'ancien roi de Pallengard et pourquoi Kokoro s’était aventurée dans la forêt des dragons. Il faut qu’avec sa manie de vouloir tout comprendre, elle a du mal à accepter ces trous dans l’histoire. Elle n’aime pas tuer, mais se mesurer à des adversaires. Elle aime aussi se sentir libre, et ne s’engage que pour une durée limitée, sauf si quelque chose l’intéresse vraiment. Elle sait beaucoup de choses, grâce aux multiples personnes qui l’ont employée. Elle est orgueilleuse, fière et ne se laisse jamais marcher sur les pieds. Si on l’énerve, il faut s’attendre à des représailles. Mais c’est aussi une personne qui a un bon fond, faisant presque toujours tourner la situation de manière à ce que ce soit elle qui souffre et pas les autres. Elle porte toujours un masque tout blanc reproduisant à la perfection ses traits impassibles, pour que l’on se souvienne d’elle comme de la « tueuse sans visage », un titre qui lui plait. Pour elle, la vie ne vaut la peine d’être vécue que quand on est libre d’en faire ce qu’on en fait, c’est donc ce qu’elle a fait. L’amour, l’amitié, l’attachement n’ont pas de place dans son cœur, car elle a fermé la porte à tout cela depuis longtemps.

    Histoire: Tamashii a été abandonnée juste après sa naissance dans un village d’humain. Elle suscita l’intérêt des villageois par son statut d’elfe. Finalement, elle fut confiée à un couple qui avait perdu un enfant mort-né. Au début, la pauvre femme fut heureuse quand on lui dit qu’on allait lui confier un enfant. Elle déchanta vite quand elle vit ses deux oreilles pointues. Le couple la garda et la vit grandir, certes, mais ne l’aima jamais. La petite grandit en croyant être aimée par ses parents. Elle devint en grandissant très belle, avec de longs cheveux blonds et de beaux yeux bleus. Mais, un jour où on l’avait complimentée là-dessus, elle demanda à sa mère :
    _Maman, tu me trouves jolie ?
    _Je suis occupée, va demander à ton père.
    Petit à petit, le peu d’intérêt de ses parents emplit l’esprit de la petite fille et, le jour de ses 5 ans, cette dure réalité s’imposa à elle. Ses parents ne l’aimaient pas. Pire, sa mère semblait la détester. Un grand vide envahit le cœur encore faible de Tamashii. Elle ne pouvait plus être consolée, trop triste que tout l’amour qu’elle avait nourrit pour son père et sa mère soient faux. Une nuit, elle sortit de la maison, tandis qu’une brume habituelle planait sur les maisons. La petite elfe se dirigea vers la forêt, seul lieu qui pouvait lui apporter un semblant de paix, sentiment éphémère mais réel au moins. En s’enfonçant dans la forêt, sur les sentiers de terres, la lumière devint plus rare. Tandis qu’elle écartait des branches, Tamashii trébucha et tomba dans les buissons. Elle se releva, un peu sonnée, et prit l’objet qui l’avait fait tomber. Il était de forme ovale ou presque, mais elle ne pouvait rien distinguer d’autre dans la pénombre. Elle continua donc d’avancer jusqu’à une petite clairière où elle put l’inspecter à son aise. Il s’agissait d’un ocarina, de couleur blanche avec des veinures très fines et noires. La petite elfe n’avait jamais joué d’un quelconque instrument mais, après tout, elle était toute seule. Elle positionna ses doigts de manière confortable et souffla. Contrairement à ce qu’elle avait pensé, le son était beau. Ses doigts commencèrent à se mouvoir seuls et une mélodie se forma. Au début, la petite prit du plaisir à jouer. Elle continua longtemps mais, après plusieurs heures, se dit qu’il fallait sans doute rentrer. A l’instant où elle eut cette pensée, la musique cessa, le ballet de ses mains se calma et son souffle ralentit. Elle fixa longtemps l’ocarina avant de sursauter. Ses oreilles tressaillirent quand le son se répéta. Elle ne l’entendait pas distinctement, mais ça ressemblait à un gémissement. L’elfe avança prudemment dans les fougères en se fiant aux plaintes qui s’intensifiaient. Bientôt, le ciel pâlit. L’aube approchait. Mais Tamashii s’en fichait. Elle continuait d’avancer. Elle déboucha sur un gros rocher qui se dressait fièrement au milieu des arbres. En grimpant, les gémissements s’intensifièrent et, bientôt, se révélèrent être ceux d’un tigre, tout petit. Il était étendu et semblait mort, hormis sa respiration légèrement visible et ses plaintes. L’elfe ne savait quoi faire, n’ayant jamais côtoyé que des poules et un chien. Finalement, elle prit sa gourde et s’approcha doucement du petit. Elle le prit dans ses bras et porta l’embouchure à sa gueule. Il la but jusqu’à la dernière goutte et, une fois cette besogne achevée, il ouvrit les yeux. Et quels yeux ! Ils étaient bleus et, au lieu du blanc, il y avait du rouge. Le tigre, ou plutôt la tigresse la fixa. Elle ne sut pas pourquoi mais ses mains allèrent d’elles mêmes fouiller son sac et attraper l’ocarina. Les yeux de sa protégée brillèrent alors et, conquise, la petite fille commença à jouer. De doux ronronnements venaient ponctuer la mélodie, emplissant l’elfe de joie. Quelqu’un lui témoignait de l’affection ! Depuis, Tamashii prit soin de la petite tigresse tout les jours. De toute façon, ses parents se fichaient d’elle alors elle en avait tout le temps. Jusqu’à ses dix ans, tout se passa bien. Sa tigresse grandit, de plus en plus, à tel point que l’elfe put bientôt monter dessus. Ce jour là, elle rentra chez elle heureuse. Mais ce qu’elle vit la fit vite déchanter. Le village était en feu. Au milieu des flammes, les villageois fuyaient, poursuivis par des cavaliers et vite rattrapés. La jeune fille alla dans sa maison qui commençait tout juste à prendre feu. Bien qu’elle n’aima pas ses parents, il aurait été lâche de les laisser mourir. Tandis qu’elle entrait, plusieurs choses se passèrent simultanément. Son père était à terre, baignant dans son sang et sa mère, face à un brigand, aperçut sa fille. Aussitôt, elle se précipita sur elle, la saisit par le col, la jeta aux pieds de l’assassin et s’enfuit. Le meurtrier eut un sourire sadique en levant son épée mais, au moment où il allait l’abaissée sur sa victime, des crocs puissants lui broyèrent le bras puis le corps. La tigresse était là, devant Tamashii, à la pressée par de petit grognements. .La jeune fille attrapa ses poils à deux mains et monta sur son dos. Elle fuit le village en feu, totalement vide. Sa mère avait voulut la sacrifier pour s’enfuir, ce qu’elle avait surement fait avec son mari aussi. L’elfe vécut quatre ans dans les bois, survivant grâce à ses cueillettes et aux trouvailles de sa tigresse qu’elle baptisa Ryoushi, signifiant « chasseur ». A l’âge de 14 ans, elle décida que ce n’était pas juste. Elle ne pouvait pas vivre ainsi alors que la femme censée être sa mère fuyait quelques parts. Dès lors, l’elfe utilisa tout son savoir et fabriqua un arc un peu plus grand qu’elle, avec des bouts tranchants comme des lames. Elle accompagna cette construction de celle d’un masque destiné à cacher ses sentiments et son visage. Elle partit avec son attirail et parcourut les routes pour finalement la trouver, elle ! Sa pseudo mère avait trouvé refuge chez un imbécile qui était tombé sous son charme et l’avait accueillit à bras ouverts. Tamashii entra dans la propriété sans plus de manières et tua sa mère. Mais pour que celle-ci soit totalement châtiée, elle lui dévoila son visage avant qu’elle meure. Depuis, Tamashii est tueuse à gages. Elle possède maintenant en plus d’un arc deux épées dans son dos. Elle parcourt les routes et a découvert le pouvoir de l’ocarina, transmettre ses sentiments et ses désirs aux animaux en tout genre.

    Statut : Vagabonde
    Particularités/pouvoirs : Possède un ocarina lui permettant de communiquer avec les animaux.

[by la tigresse]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/fiches-de-personnages-f79/keishi-ha
 
Tamashii Nensho [F] Vagabonde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lyarra courevent, la femme vagabonde![Maé]
» Ayala [vagabonde, mercenaire, espionne] FINI
» Keylä... [Vagabonde]
» Quenya Fëanáro [Vagabonde] {Dundun}
» Orlane [Voleuse & Vagabonde]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldenia Sekai ♔ :: Administration :: Présentations :: Personnages Pré-Créés :: Sans royaume :: Non-affiliés-
Sauter vers: