RPG ~ Manga Médiéval-Fantastique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hanami, Fête des fleurs, Fête de la paix. [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shintaro Fujihiro

avatar

Féminin
Nombre de messages : 30
Age : 23
PUF/pseudo : Ael
Localisation de votre perso : Quelque part en terre Pallengad...
Petite Phrase : Sois la lumière. Sois les Ténèbres. Qu'importe. Danse, Tsukishiro.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Hanami, Fête des fleurs, Fête de la paix. [LIBRE]   Sam 7 Mai - 23:49

    [Personne ne l'a encore fait, on est le 7 mai, vous faites vos timides les gens ? =P ]

    Des éclats de rire. Des discussions animées, joyeuses. Partout, des banderoles multicolores. Dans les rues, quelques artistes, des musiciens. Partout, partout, l'effervescence se propageait dans la cité neutre. Les gamins jouaient, insouciants. Les mères parlotaient de tout et de rien. Les pères et hommes, non loin, se tapaient dans le dos en trinquant et savourant leurs bières et autres boissons plus ou moins alcoolisées. On sentait l'odeur même de la fête. Petit à petit, le monde se rassemblait sur la place, entourée par d'immenses, de majestueux cerisiers en fleur. Comme un prélude au bal, les pétales virevoltaient déjà dans le vent, portés par les courants, se croisant, s'effleurant... Un véritable ballet aérien, qu'un certain jeune homme, adossé au tronc de l'un des arbres, se plaisait à contempler.

      _ Dit Shin, tu penses qu'Elle sera là ? demanda une jeune femme à la chevelure flamboyante. Tu as mis ton costume blanc de Capitaine, c'est rare venant de toi.


    Des yeux d'argent se posèrent sur la tignasse rousse. L'interpellé haussa les épaules en guise de réponse. Il observait l'orchestre qui se mettait en place et répétait avant l'arrivée des premiers danseurs. Que de souvenirs, il y a un an... Et quel sacré bordel ! Un sourire éclaira son visage avant qu'il se tourne vers Wendy.

      _ Cela ne fait aucun doute. Je sais qu'elle viendra. Et je compte sur toi pour rester tranquille; je danserai autant avec elle qu'avec toi.
      _ ... Hm. Fais ce que tu veux, tu n'as pas de compte à me rendre, dit elle en fuyant son regard, et avec un semblant de rougissement.
      _ Tu l'aimes bien, en fait... la taquina-t-il avec un sourire.


    Silence de la part de la servante. Shin rit doucement en lui ébouriffant ses cheveux écarlate. Il ne connaissait que trop bien cette petite demoiselle au tempérament de feu. Malgré son sale caractère, elle restait une jeune fille pleine de joie de vivre, d'entrain, et qui s'avérait sociable même ! La considérant à la fois comme sa petite sœur et la fille qu'il n'avait jamais eu, Shintaro la regardait de près dès qu'il sortait un temps soit peu de son bureau. Et Wendy l'estimait beaucoup, pour beaucoup de choses. Certes, cela était très loin de se voir au premier abord, mais le fait était là...

    Terminant un morceau sur la note aigu d'un violon, les spectateurs applaudirent à tous rompre, surtout les enfants, dont les yeux pétillaient d'excitation. Même avant son ouverture, le Hanami était déjà déclaré. Un sourire naquit sur le visage de Shin en les voyant. Wendy pouffa en silence en remarquant cela. Le regard du Capitaine, qui s'était adossé bras croisés, s'apparentait fort à celui d'un papa poule. Elle lui donna un petit coup de coude dans les côtes pour le tirer de sa rêverie, avant d'entamer une discussion sur les invités potentiels.
    Shin soupira, résigné, mais poursuivit tout de même la conversation, en attendant l'arrivé des monarques des Royaumes et autres aristocrates...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/t275-shintaro-fujihiro-h-capitaine-
Akira Taïki



Masculin
Nombre de messages : 175
Age : 24
PUF/pseudo : Anonymous
Localisation de votre perso : Myridia - Taverne - En compagnie d'Akane
Petite Phrase : La fierté du clan Taïki

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Hanami, Fête des fleurs, Fête de la paix. [LIBRE]   Dim 8 Mai - 22:41

"Pourquoi vais-je la bas ? je sais ce qui m'y attends. Je sais que je vais la revoir dans le contexte le plus horrible qu'il puisse être, et peut être même dans les bras d'un autre... Mais enfin, je devrais plutôt l'accepter, c'est ce qu'il vaut mieux pour elle et pour... Moi ?"

Ce n'était pas du tout mon intention de venir au Hanami, mais étant rentré de mon long "sommeil" comme je le nomme désormais, je ne pouvais échapper à cette invitation qui devait être le déclencheur de mon retour dans la société. Et puis monseigneur Asukai semblait tellement insistant. Ma présence étant apparemment pour lui indispensable... Je me doute bien qu'il manque d'homme fidèle dans son armée et qu'il cherche par tous les moyens de bien s'entourer, mais il aura aussi besoin de ma présence si éventuellement ce joyeux évènement tourne au vinaigre. Mais ce n'était vraiment pas mon intention. Enfin, c'est ce dont j'essaye de me convaincre...

Quoi qu'il en soit, j'étais là, sur le chemin chevauchant Gabbana, et suivant le cortège de la court, accompagnant les nobles et les citoyens sur le chemin de la place... La famille royale semblait encore en loin derrière, pourtant c'étaient eux que j'étais censé escorter, mais ils ont trouvé plus juste de me laisser partir en éclaireur, alors j'ai exécuté les ordres... J'étais là, à me demander :"Que vont-ils penser de moi après cet affront ? Est-ce que tout va bien se passer ? Sera-t-elle aussi présente..?" Je secouais la tête pour m'enlever toutes ces mauvaises idées car on venait justement d'y arriver.

Les cérisiers en fleurs étaient tout aussi magnifique que d'habitude, la présentation tout autant. Tout était prêt et mis en place à la perfection... A mon grand étonnement, beaucoup de gens y était déjà présent, profitant des rythmes de la musique pour se déhancher en coeur sur la place. Je ne remarquais personne qui m'était familier en scrutant l'endroit du regard. Quoi qu'il en soit je descendis de Gabbana pour aller me faire annoncer par le major d'homme présent à cet effet. Pour changer j'étais habiller comme le voudrait la garde royale, c'est à dire de plates argenté et sertie de diamant et non d'une tenue de soirée, histoire de me prouver que j'y étais pour travailler et uniquement pour travailler. C'était aussi un moyen de passer inaperçu à travers les deux royaumes. Certains m'acclamant, les autres me haïssant. Pour une fois, je passerais ça dans le calme.

"-Aller mon beau... Vas t'amuser..." Gabbana hocha la tête avant d'aller papillonner comme un gamin pendant que je m'approchais de l'homme qui ne me reconnaissait pas. Heureusement d'ailleurs, je pouvais passer inaperçu. Mais avant même que je n'eus le temps d'ouvrir la bouche pour lui demander de se taire, il m'adressa un immense sourire.

- Monsieur Taïki ! C'est bien vous ?

- Oui s'il vous plait je vous en...

- J'annonce...

- Non attendez !

-...Le Chevalier et Paladin, Sir Akira Dan Taïki de Pallengad

- -__-"


La musique s'arrêta un instant, des bruits de fond se fit entendre... C'est bien lui ? Il est de retour ? Il s'agit bien de Taiki ?... Pour reprendre gaiement pendant que j'avançais tête baissé dans la foule essayant de trouver une place fixe prêt de buffet histoire de noyer l'attente...

- Cette fête risque d'être longue... Et ce verre de punch risque de ne pas être le dernier... Hun..? C'est bien le Capitaine Fujihiro ?


Next...


Dernière édition par Akira Taïki le Lun 9 Mai - 0:49, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/fiches-de-personnages-f79/akira-tai
Matsuri Aruka



Féminin
Nombre de messages : 166
Age : 25
PUF/pseudo : Mimipful

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Hanami, Fête des fleurs, Fête de la paix. [LIBRE]   Lun 9 Mai - 0:19

La jeune femme était pire qu’une pile électrique, assise devant la fenêtre de sa chambre sur le rebord de celle-ci elle attendait un cavalier bien précis. Jouant avec son médaillon, elle avait tellement hâte de le revoir. Quand il y a quelques jours une lettre lui fit remise en main propre la princesse n’en cru pas ses yeux quand il lui annonça qu’il venait enfin la voir.
Une escorte avec une vingtaine de cavaliers déboula dans la cour du château. Tel un chat sauvage Matsuri fit un bond de sa fenêtre pour dévaler les longs escaliers en marbre du palais et dans cette foule d’homme, elle le reconnu sur le champ, enfin il était de retour ! Comme une enfant, une petite fille elle sauta au cou de son ainé, ce cher grand frère qu’elle ne voyait presque plus. En uniforme, celui de son pays, Seiichi dirigeait l’armé de son père. C’est un homme large d’épaule, grand, au regard sévère mais tendre avec ses proches. Il serra sa petite sœur contre lui, la cajolant avec le sourire. Comme tous les garçons de cette famille il fut dés son plus jeune âge mit dans les rangs de l’armée, prince ou pas c’était égal. Ainsi il partait très souvent et cela depuis ses quinze ans, voyant rarement sa famille. Pourtant Seiichi était le frère le plus proche de la jeune princesse, elle était ce petit trésor qu’il aurait aimé pouvoir protéger encore d’avantage et c’était un peu dans ce but qu’il était venu la voir. Il était son cavalier pour le bal du Hanami en accord avec son oncle bien sur.
Il avait un paquet pour elle, de la part de leur mère, elle avait fait faire à sa fille pour l’occasion une magnifique robe de bal. Ne l’ouvrant pas de suite, Matsuri prit le temps de saluer les hommes de son frère.
La jeune femme monta dans le domicile de l’ange noir accompagné de frère ainé qui l’abandonna pour aller voir le seigneur des lieux. Pendant ce temps la demoiselle devait se préparer pour se rendre au bal. C’est avec hâte et enthousiasme qu’elle gagna ses appartements pour prendre un rapide bain. Il était ensuite question qu’on la coiffe, une servante s’en chargea. Ses longs cheveux qui tombaient cascade furent tous rassemblé pour formé un chignon. Ensuite elle se mit à lui tirer plusieurs mèches qui tombèrent en cascade dans le dos de la princesse d’ailleurs. Dans un écrin de velours reposait un diadème en or blanc, parsemé de diamant.



Passons ensuite au maquillage, rien de flash quelque chose de tout simple. Un peu de noir de charbon sur et sous les yeux, rendant son regard plus accrocheur et intense. Viens ensuite l’étape de la robe, curieusement elle n’avait pas encore ouvert son paquet. C’était une robe longue, d’un blanc éclatant avec des brodures noires. Elle était magnifique. Le lendemain Matsuri prendrait le temps d’écrire à sa mère pour la remercier. Avec l’aide de sa suivante, elle enfila le petit bijou de couture avec délicatesse. Son reflet dans le miroir, elle se mit à sourire et à tourner sur elle-même.



Au même moment on toquait à la porte, c’était l’heure ! La servante ouvrit la grande porte de bois.

« Alors comment tu me trouves ? »
« Magnifique comme toujours princesse ! »


Dit Seiichi en venant l’embrasser sur le front. Il lui offra son bras, le moment du départ avait sonné. Matsuri se laissa guidé dans jusqu’à dehors, pour une fois elle ne serait pas transporté dans une calèche ou un carrosse, elle pouvait monter à cheval en amazone. Son frère lui avait fait préparer son cheval gris, l’aidant à mettre pied à l’étrier, ils se dirigèrent accompagné de ses hommes au bal du hanami. Une fois dans Myriade, devant la place en question, des écuyers prirent soin des équidés tandis que la sœur escorter par son frère portant avec fierté l’uniforme noir de leur contrés se firent annoncé.

« Le prince Seiichi et sa sœur cadette princesse Matsuri d’Archevalde »

Les deux jeunes gens marchèrent la tête haut et débutèrent la soirée par une danse connue de tous, une valse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shintaro Fujihiro

avatar

Féminin
Nombre de messages : 30
Age : 23
PUF/pseudo : Ael
Localisation de votre perso : Quelque part en terre Pallengad...
Petite Phrase : Sois la lumière. Sois les Ténèbres. Qu'importe. Danse, Tsukishiro.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Hanami, Fête des fleurs, Fête de la paix. [LIBRE]   Dim 22 Mai - 6:05

      _ Le duc d'Hurlebas sera sûrement là !
      _ Aucune chance... Sa femme ne lui a pas encore pardonné son adultère.
      _ Pourtant, n'est-ce pas elle la première à avoir butiné la canne de notre cher ami le Comte Bredanwë ?
      _ Tiens, celle-là je l'ignorai. Tu en apprends vraiment beaucoup toi, à force d'officier à la Cour.
      _ Et ce n'est pas tout, si tu savais !


    Et c'est s'enchaînant ainsi que la demoiselle et le jeune homme regardèrent les secondes s'étirer en minutes, puis en heures, avant de s'apercevoir que le soleil descendait sur l'horizon. Le long de l'allée aux cerisiers, les lampions flottaient gaiement, conférant à l'endroit une certaine touche de merveilleux oriental. Décidément, cette année Myridia s'était surpassée pour ce Hanami. L'orchestre jouait divinement, et mêmes les myridiens dansaient admirablement. Ah, tiens, un détail l'intrigua. Cette année, on eût dit que le Hanami s'avérait encore plus "libertin" que d'habitude. Du coin de l'oeil, il avait crû surprendre deux hommes danser ensemble... Bouarf, mais non Shin, tu débloques encore. Zain et Kain étaient de service de garde à la caserne. Ils ne pouvaient pas décemment se trouver au Hanami, et qui plus est pour danser. Pour autant qu'il sache, ces jumeaux aussi guerriers que farceurs n'étaient pas "shaych", comme on disait dans le patois de la milice pallengadienne...
    Il jeta un coup d’œil à Wendy, et il sembla qu'elle n'avait pas remarqué ce léger détail, mais un autre; un peu moins léger celui-là. Avant qu'il puisse ouvrir la bouche, le crieur lui balança la réponse comme on donne un coup de poing dans l'estomac. Shin décroisa les bras. La servante rousse soupira, puis remonta le menton de son maître afin de lui faire clore sa modeste bouche pour qu'aucun insecte n'y pénètre.

      _ Akira ?! Ici ?! Avec l'armure de garde royal ?! En train de boire un verre de punch, et... Par tous les Dieux, presque gêné d'être le centre d'attention ? J'ai du mal à y croire.
      _ Et pourtant, tes yeux ne te trompent pas, mon petit Capitaine Blanc. Ce n'est que le début de la soirée, et il fait partie de la garde personnelle du Seigneur Asukai.
      _ Tu m'en diras tant... Merci Wendy. Et... Natak ?


    Il tourna brusquement la tête avant de poser ses yeux sur sa monture, qui s'était rapprochée de la place pour regarder ces humains bouger dans tous les sens, mangeant et faisant beaucoup de bruit pour pas grand chose, de son humble avis d'équidé. Shin lui flatta l'encolure mais Natak s'ébroua en lui désignant le crieur avec sa tête. Quelle surprise pouvait l'attendre, cette fois ... ? Shintaro se jura que si ce canasson faisait exprès de détourner son attention pour pouvoir souffler dans ses cheveux...

    Oh my droite. Coup de poing dans l'estomac bis, mais en pire. Par tous les Dieux du Panthéon Antique ! Était-ce là Matsuri ? Shin peinait à y croire tant elle était splendide. Cette robe l'élevait au rang des Déesses les plus magnifiques qui soient. C'était à la fois simple et provocateur, aguichant sans l'être vraiment, une ambigüité qui plaisait grandement au capitaine de Pallengad. Un coup de coude familier et le souffle caractéristique d'un certain destrier le tirèrent vite de cette contemplation.

      _ Shin, j'ai l'impression que ce sera à moi de te demander de rester tranquille... Tu te souviens de ce qui s'est passé l'an dernier, n'est-ce pas ?
      _ C'est d'accord... soupira le jeune homme, pris sur le fait comme un adolescent de 17 ans. Me ferais-tu tout de même l'honneur de la première Valse ?
      _ Bien sûr ! Avec joie !


    Wendy l'attrapa par le bras avant de plonger avec lui dans l'ensemble de corps virevoltant déjà en cadence, au rythme lent de l'orchestre. Immédiatement, le jeune homme se mit au pas, et ferma les yeux. Tsukishiro battant le rythme à son côté pour une fois, il laissa les notes le porter tout le long du morceau, puis du suivant, sans vraiment porter attention aux autres couples. Mais ainsi donc c'était lui, Seiichi Aruka... Un jeune homme bien bâti, un combattant, sûrement. Shin sourit. Cette soirée promettait déjà !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/t275-shintaro-fujihiro-h-capitaine-
Akira Taïki



Masculin
Nombre de messages : 175
Age : 24
PUF/pseudo : Anonymous
Localisation de votre perso : Myridia - Taverne - En compagnie d'Akane
Petite Phrase : La fierté du clan Taïki

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Hanami, Fête des fleurs, Fête de la paix. [LIBRE]   Lun 23 Mai - 4:18

Le temps semblait être si lent et pourtant si rapide. Le hanami ne m'était jamais apparu aussi long de toute ma vie, et pourtant le ciel s'était déjà bien obscurci. Le Roi n'était toujours pas au rendez-vous et je restais la où je mettais posté. Je n'ai fait que me déplacé rapidement pour piquer une chaise qui traînait pas loin histoire de ne pas avoir une crampe aux jambes avec cette armure plus que pesante. Mais il est clair que je m'ennuyais.

Les gens étaient sceptique à mon égard, il ne comprenait ni mon comportement, ni ma façon d'être vêtue. C'est vrai que je ne faisais plus parti de la garde royale, pourtant je m'étais décidé à porter les couleurs de Pallengad. Je comprend que cela puisse choquer, surtout que c'est avec cette allure que j'ai autre fois tuer et assassiné. Quoi qu'il en soit, certaines jeunes demoiselles téméraire étaient venu me proposer à danser. Elles étaient toutes plus jolie les unes que les autres, mais je me surprenais moi même à refuser avec ce petit sourire amicale qui voulait dire "comprenez moi...". Pourtant qui avait-il a comprendre ? Je devrais jouir de la fête, me sentir à l'aise, et profiter de cette ambiance pour célébrer mon retour avec les villageois de Myridia. Mais il en était autrement, mon coeur était serret et mon corps suivait. Je ne pouvais prendre plaisir à la fête.

Malgré tout les efforts que je faisais pour ne croiser le regard de personne, de peur de croiser celui de LA personne, si elle fut éventuellement déjà présente, je ne pouvais m'empêcher de scruter l'emplacement du capitaine Fujihiro et de sa servante. La petite rouquine, prenait un malin plaisir à me mon montrer qu'elle m'avait vue en me fixant toutes les fois où mes yeux vadrouillaient dans leur direction. Pour m'empêcher de commettre cette futilité encore une fois, je posais mon visage entre les paumes de me mains, essayant de nier l'espace et le temps.

De la où j'étais, je ne pouvais entendre les entrées des personnalités célèbres. Je ne savais donc toujours pas si Matsuri était arrivé ou non. En même temps je ne voulais pas le savoir, j'aurais eu trop de mal à supporter sa présence si proche de la mienne. En levant la tête, j'eus remarqué que le capitaine s'apprêtait à s'adonner à la danse avec sa servante. Je les suivait du regard. Ils s'élançaient, joyeusement se tenant par la main pour suivre le pas. Je les regardais rêvassant quelques peu sirotant un dernier verre de punch, un petit sourire au coins des lèvres. Lorsque mon coeur ne fit qu'un bon. Le verre que je tenais dans mes mains se brisait sous la force que j'exerçais tant je ne me contrôlais plus. Cette évènement ne me fis même pas sourciller malgré l'inquiétude des gens autour. J'étais comme foudroyé par Kasumi. Ma respiration s'était accéléré, mon corps ne voulait plus bouger. Je pouvais sentir chaque battement de mon coeur, et mon sang qui y circulait. Les battements étaient si fort qu'ils me résonnaient dans les oreilles. Tout, autour de moi avait disparu. C'est ce que l'on ressent je pense avant de perdre conscience, un vide total. Elle était magnifique, mais mes doutes se confirmaient... Dans les bras d'un autre.

Soudain des discussions autour de moi vint percuter directement mon esprit...

"- C'est elle ! Matsuri Aruka... L'élément déclencheur de la fuite de Taiki...
- Pensez vous qu'il pourrait commentre se scandale à nouveau ?
- Faites que ceci se passe bien !
- Taiki va devenir fou..."


Je n'écoutais pas, mon coeur s'emballait. Elle ne me voyait pas, mon corps s'emballait. C'est de manière automatique que je me dirigeais vers ce couple de danseur. La musique s'apprêtait à finir. Je me déplaçais sans trop savoir ce que je faisais. La musique jouant sa dernière note, et les applaudissement endiablé de la foule me sortir de ma folie. Pourtant me voila situé au milieu de tous ces danseurs lorsque je me heurta à une petite tignasse rouge. Je baissa les yeux pour apercevoir Wendy, la servante de Shintaro. Il l'avait laisser sur la fin de cette chanson. Je lui tirait ma révérence.

"- Excusez moi pour cette impoli...
- Dansons !"

J'ouvris les yeux sans vraiment comprendre ce qu'il venait de se passer. Elle venait de me couper la parole, et sans crier gare, elle s'agrippa à moi, ne me laissant plus le droit de m'enfuir.

"- S'il vous plait, dansons..."

Je ne compris pas très bien. Je lui pris délicatement la main et positionna la seconde sur sa hanche. Lui permettant de poser la sienne sur mon épaule, et l'autre appuyant mon dos. Dans un pas lent et calme, nous commencèrent à suivre les rythmes de la nouvelle danse. Je la regardais droit dans ses grands yeux de biche, elles en faisait de même, sans aucunes gênes. Ce fut rare qu'une jeune fille n'avait pas de gênes en ma présence, mais je sentais bien que le caractère de cette danse ne fut pas anodin. Elle s'approcha de moi comme s'il s'agissait d'un slow et sur la pointe des pieds, sa bouche rejoignit mon oreille dans laquelle elle me chuchota:

"-Il est bon de savoir être sage, M.Taiki"

Je fus quelques peu déconcerté... Surtout en voyant le capitaine au près de Matsuri alors qu'elle était toujours maintenu à cet homme qui l'accompagnait. Qui était-il, Son prétendant ? Et le capitain osait-il vraiment s'approcher si dangereusement alors qu'il l'avait enlever un an plus tôt ?

-*rire bref* "vous ne devriez pas vous emmêler..."
-...

[Next.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/fiches-de-personnages-f79/akira-tai
Matsuri Aruka



Féminin
Nombre de messages : 166
Age : 25
PUF/pseudo : Mimipful

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Hanami, Fête des fleurs, Fête de la paix. [LIBRE]   Jeu 26 Mai - 0:32

Petit à petit la nuit tombait. Au fil des notes le soleil disparaissait laissant place à la magique ambiance des lampions allumés. L’esprit plein de souvenir la jeune princesse dansait comme avant. Son sourire enfantin, son innocence avec cette pointe de naïveté avait fait un retour fulgurant en la présence de son ainé. Avec lui ou un autre de ses ainés elle se sentait et elle se sentirait toujours en sécurité. Hormis sa mère, Matsuri avait grandis au milieu de quatre grands frères. Ils étaient pour elle un pilier, un repère. Etant la plus jeune elle avait bien souvent jalousé les promises de ces hommes mais avec le temps elle savait que si elle avait un souci il reviendrait pour elle. Aujourd’hui chacun d’eux étaient mariés, si ce soir là Seiichi l’ainé de la bande était là c’était bien pour veillé sur sa cadette. Sa femme étant enceinte de leur deuxième enfant elle ne l’avait pas accompagné.
Le seigneur Aruka, souverain du royaume d’Archeland avait bien pensé les choses : mariant ses fils à des filles héritières de royaume il avait gagné en terrain et en alliance, gardant ainsi sa propre fille pour lui, attendant qu’elle soit en âge pour elle aussi prétendre au mariage. Une stratégie qui payera en cas de guerre c’est certain.
Le frère de Matsuri et elle-même portait avec fierté les couleurs de leurs pays de naissance, le noir et le blanc, d’où le choix de la robe de la jeune femme. Archeland est un royaume situé en zone côtière qui ne possède pas une grande superficie. Il y fait bon vivre, l’économie y est aujourd’hui florissante en effet étant une zone maritime les échanges commerciaux y sont abondants. L’héritier de ce pays à épouser la sœur du seigneur Matsuda d’où le lien et l’alliance avec Stonefolm.
Au bras de ce guerrier, la belle se sentait comme à l’aube de ses seize ans. Croyant à nouveau à toute la magie du monde, à toutes ces belles choses qui ne sont qu’illusion. C’était une sensation agréable et douce.

« Tu connais du monde ici je suppose ? »
« Tu sais Seiichi après une absence d’un an, beaucoup de chose on changé ! »
« Oh pardon, tu n’as pas encore pu te mettre à jour des derniers potins de la cour de Stonefolm princesse ! »
« Par contre je sais que la duchesse sur qui tu avais des vu il y a quatre ans vient juste d’entrer … ! »
« Matsuri … »
« Quoi ? Vous étiez amis non ? »
« Certes, de l’amitié ne veut pas dire que j’avais des vu sur elle … Je suis marié je te rappel ! »
« Oui … Oui … »


Un sourire malin s’afficha sur le visage de la demoiselle. Si les princes veillaient beaucoup sur la petite princesse, celle-ci prenait un malin plaisir à les espionner, surtout quand il était question de femme. C’était si drôle ! Lors d’une réunion de famille il y a quatre ans, Seiichi n’était pas accompagnée par sa femme, pour cause celle-ci venait d’accoucher de leur premier enfant. Matsuri l’avait trouvé bien proche d’une duchesse tout juste marié. Elle n’avait aucune preuve convaincante et justificative mais le souvenir de ses numéros de Don Juans, ça elle s’en souvenait !
Les dernières notes de musique avaient retentis sur la place aux cerisiers, se tournant vers l’orchestre la princesse se mit comme tout le monde à applaudir. Le couple faisait alors dos au capitaine de Pallengad ainsi qu’au célèbre paladin. Seiichi s’approcha quelques secondes plus tard de Matsuri pour déposer un baiser sur son front avant de lui glisser un mot à l’oreille, la tenant par la taille. Sans vraiment le vouloir le militaire fixait Akira, un homme qu’il ne connaissait pas de visage, uniquement de nom. Après tout celui-ci le fixait lui ainsi que sa cadette !

« Il ne t’arrivera rien cette année, ne t’inquiète pas, je ne suis pas loin ! Amuse-toi !»
« Oui Seiichi … ! »


L’homme d’arme sourit à sa cavalière cherchant alors du regard un homme pour la faire danser. Voyant celui qui les fixait il y à peine quelques secondes danser, il confia sa petite sœur à un autre militaire, celle-ci eut à peine le temps de sourire à son nouveau cavalier qu’elle était déjà dans ses bras. Cet homme, un homme à l’habit blanc. A Shintaro Fujihiro.

« Un militaire ne peut qu’être digne de confiance, je vous confie ma petite sœur, monsieur ! »


Dit-il en s’adressant au capitaine d’un regard déterminé avant de partir plus pour discuter avec ses hommes.
Matsuri se mit à sourire en secouant légèrement la tête, Seiichi ne savait pas qu’il venait de la confier à son ravisseur de l’an passé. Une situation drôle sous un sens …

« Je crois qu’il ne sait pas ce qu’il vient de faire, dansons ? »


Dit-elle alors d’une voix joyeuse en lui tendant sa main. Au passage elle cru voir un visage étrangement familier virevolter aux bras d’une demoiselle rousse. Akira ? Ici … Elle n’en n’était pas sur et préféra alors ne pas chercher à s’en assurer. Après tout il avait le droit de s’amuser et de profiter de sa soirée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shintaro Fujihiro

avatar

Féminin
Nombre de messages : 30
Age : 23
PUF/pseudo : Ael
Localisation de votre perso : Quelque part en terre Pallengad...
Petite Phrase : Sois la lumière. Sois les Ténèbres. Qu'importe. Danse, Tsukishiro.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Hanami, Fête des fleurs, Fête de la paix. [LIBRE]   Dim 5 Juin - 1:31

    Maintenant, la nuit avait recouvert le ciel de son bleu d'encre, impénétrable, constellé de myriades d'infimes diamants. Le temps suspendait son vol. Et un le jeune homme sourit. Il pouvait se laisser aller à sa passion secrète. Il pouvait s'abandonner à la danse. Il pouvait devenir, le temps d'une soirée, l'Ange de la Danse, foulant à peine le sol pour son plus grand plaisir égoïste et altruiste à la fois. Lentement, il se laissa imprégner par les notes, puis ses yeux se clorent à moitié. La demoiselle à ses bras sourit, ses yeux vert captant chaque étoile du ciel. Il semblait si heureux, en cet instant...

    Wendy en vint presque à le jalouser, ce "grand-frère" qui l'avait sauvé de la misère et de la mort. Ce "père" qui l'avait éduquée et lui avait appris tant de choses. Elle avait connu Sakuya. Elle avait connu Shintaro après sa mort. Elle avait vu combien elle avait pu compter pour lui. Elle avait rencontré Matsuri et l'avait couverte, pour son Capitaine. Elle avait accepté les moments de rêverie de Shintaro après qu'ils l'aient rencontré sur la plage, lourds de sous-entendus. Oui, elle était indéniablement jalouse, mais c'est parce qu'elle avait peur. Peur de perdre cet homme qui comptait tant pour elle. Mais elle devait rester à sa place, quoi qu'il dise. C'était une promesse, un contrat passé dès qu'il l'avait recueillie. Wendy finit par sourire, lorsque son regard insistant croisa celui du Paladin.
    Lui aussi elle le connaissait. Mais pas de la même façon. Nombre rumeurs courraient sur lui depuis sa désertion, et encore plus depuis son retour à Pallengad. Il n'avait pas fallu longtemps à Wendy pour découvrir le fond de l'histoire, en farfouillant un peu comme elle savait si bien le faire. Si seulement le Capitaine savait à quel point sa servante possédant une habileté au moins égale à celle des espions au service du roi ! La danse continua. Les notes s'envolèrent. Les esprits s'évadèrent. Totalement, les yeux d'argent se fermèrent.

    Les applaudissements retentirent avec force. Shin rouvrit les yeux, avec un large sourire. Cela faisait tellement de bien ! Il se sentait rajeunir de dix ans ! Il fit un baise-main à Wendy, puis planta son regard dans le sien pour discuter silencieusement avec elle. Un simple mouvement de tête de la servante et un froncement de ses sourcils l'avertirent rapidement de ce qui allait suivre. En un éclair, la servante l'attrapa par les bras et le fit se retourner pour se mettre face à un homme en armure blanche et noire, qu'il reconnut comme étant Seiichi. Avec un petit rire cristallin, Wendy s'éclipsa après avoir adressé un clin d'oeil à Matsuri. Qu'elle le vit ou pas, cela ne la concernait plus. Elle venait de remarquer un sieur Taiki un peu perdu et l'aborda dans toute sa subtilité habituelle...
    Pendant ce temps, Shin cligna des yeux. Non... Seiichi... Vilain garnement, vous venez de faire la plus grosse bêtise que vous pouviez faire ce soir ! Quand même, on a dû omettre quelques légers détails concernant le Hanami précédant.... Tant pis ! Le jeune homme s'inclina en lui répondant jovialement qu'il serait honoré de pouvoir veiller sur cette demoiselle, tout en se retenant de rire. Quelle situation !
    Une fois le couple de danseurs hors d'écoute, il se tourna vers Matsu et la salua comme le voulait son rang, avec un baise-main et le genou gauche au sol. Sa main dans la sienne et son regard amusé croisant le sien, il se redressa.

      _ Qu'importe, cette nuit est celle de la paix et de la fête. Dansons, dansons jusqu'à ce que le temps nous emporte et que nos pieds soient trop fatigués pour poursuivre ! Dansons !


    Il sourit de nouveau et garda les yeux ouverts. Oui, il danserai avec elle les yeux ouverts. Du coin de l’œil, la servante qui avait la tête nichée dans le creux de l'épaule du Paladin faillit manquer un pas en remarquant SA. Shin dansait les yeux OUVERTS ? Son coeur se serra et s'emballa un peu, mais elle continua à danser et arrêta de le regarder. La seule autre personne avec qui il dansait comme ça, c'était Sakuya... Le salaud... Toi, petite Princesse, tu as intérêt à être digne de mon Shin ! rumina-t-elle en silence, posée contre Akira.
    Le Capitaine de son côté, contemplait le talent de la demoiselle dont il avait la garde. Bien que le rythme soit lent, elle savait s'adapter sans le moindre problème. Il se contentait de la guider. Une main dans son dos. L'autre sur sa hanche. Respirant son parfum subtil. Admirant sa beauté. Il ne dit un mot durant toute la danse, qui lui sembla être bien trop courte. Ce ne fut qu'une fois les derniers applaudissements évanouis qu'il ouvrit la bouche, d'excellente humeur.

      _ Magnifique Matsuri ! Tu es vraiment sublime ! Le blanc et le noir te vont si bien ! C'est un véritable honneur de t'avoir eu comme partenaire pour cette danse. Archeland possède une ambassadrice de toute beauté... dit-il en souriant, avant de s'incliner de nouveau devant elle.


    Voyant cela au loin, Wendy décida de lâcher l'affaire. Elle se serra doucement contre le Paladin malgré elle. Blottie ainsi, elle lâcha un grand soupir. Elle était heureuse pour lui. Infiniment heureuse.

      _ Dis-moi Akira, que penses-tu de Shin, en ce moment ? demanda-t-elle, ses yeux d'émeraude caressant du regard l'armure de garde royal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/t275-shintaro-fujihiro-h-capitaine-
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hanami, Fête des fleurs, Fête de la paix. [LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hanami, Fête des fleurs, Fête de la paix. [LIBRE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Estimé,Magloire Que sont devenues les fleurs du temps passé?
» Un intrus dans mes parterres de fleurs
» Vin de fleurs de sureau
» Le langage des fleurs... Petit test...
» Lui dire avec des fleurs...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldenia Sekai ♔ :: Cité de Myridia [Ville] :: Palais d'Ordres :: Place du Hanami-
Sauter vers: