RPG ~ Manga Médiéval-Fantastique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Laissons nous guider par la mélodie de la souffrance. [Keigo]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kiara Itsuka

avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Age : 26
PUF/pseudo : L'Epeiste
Petite Phrase : Sauvez moi ou tuez moi...Mais ne me laissez pas sombrer dans la folie...

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Laissons nous guider par la mélodie de la souffrance. [Keigo]   Dim 19 Sep - 15:19

Kiara marchait dans l’herbe froide et humide, ses pas feutrés se fondaient dans les bruits de la plaine. Refermant les pans de sa cape, elle lutta contre la brise mordante qui s’insinuait dans ses vêtements, faisant claquer le morceau de tissu par intermittence. Le monde se rebellait contre se qui se préparait, le vent se mettait a refroidir l’air, la lumière se cachait derrière les barrière opaques des nuages, la terre devenait de moins en moins fertile et le feu si chaud et si dévastateur se réfugiait dans son trou. Les éléments se mêleraient à cette bataille finale, ils transformeraient cette guerre en une épopée inoubliable. Chaque personne, chaque figurant joueraient le rôle de sa destinée. Des gens trouveront la mort, des enfants se perdront dans l’immensité des villes enflammées, des femmes crieront la détresse de leur avenir volé. Chacun souffrirait de cette bataille et pourtant tous se préparaient à se festin de peur et de torture. Chacun se délectait de cette air pesant qui signerait peut être pour eux une air de liberté de et paix instable. L’espoir menait les gens à leur perte. Ils oubliaient de se laisser guider par la sagesse.

Profitant d’un vent, la lune d’argent se montra. Sa lumière grise éclaira les plaines dans un soupir de tristesse. Elle serait le témoin des atrocités qui seraient commises. Elle était incapable d’échapper à son destin, son immobilité l’obligeait à porter un regard deuil sur la pleine chaste de toute tache de sang. Bientôt la terre sera imprégnée par la rougeur du mal, elle boira actes barbares des milliers d’être animée par la haine et la colère. Qu’elle serait donc l’issu et l’impacte de cette guerre ?

Levant son regard violet vers la lune, Kiara se rappela de la chanson que sa mère lui chantait le soir quand elle ne comprenait pas les difficultés de monde. D’une voix presque inaudible, elle entama les premières paroles, laissant flotter chaque mot dans l’air lourd et glacé.

Idiot qui ne comprend pas,
La légende qui comme ça,
Dit qu'une gitane, implora la lune,
Jusqu'au lever du jour

Pleurant elle demandait, un gitan qui voudrait,
L'épouser par amour.

Tu auras ton homme, femme brune,
Du ciel répondit la, pleine lune,
Mais il faut me donner, ton enfant le premier,
Dès qu'il te sera né

Celle qui pour un homme, son enfant immole,
Bien peu l'aurait aimée.

Lune tu veux être mère,
Tu ne trouves pas l'amour qui exauce ta prière,
Dis-moi lune d'argent,
Toi qui n'as pas de bras, comment bercer l'enfant?
Ah..., Ah...,Hijo de la luna

Sa voix s’éteignit, elle ne se rappelait plus de la suite. Ses doigts engourdis par le froid se refermèrent sur la poignée de son épée. Aujourd’hui sonnait l’heure de sa dernière bataille, elle donnerait tout se qu’elle possédait pour offrir à l’astre pâle la plus belle danse funèbre.

Elle fit glisser la lame le long de son fourreau, le bruit métallique se perdant parmi le sifflement du vent. Elle laissa sa cape s’envoler , attendant dans l’immobilité son ennemis…Celui qui serait son cavalier juste pour cette nuit….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keigo Taasku

avatar

Masculin
Nombre de messages : 135
Age : 24
PUF/pseudo : Cerberus_Rules
Localisation de votre perso : EN VACANCES!
Petite Phrase : Pas de trace. Pas de meurtre.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Laissons nous guider par la mélodie de la souffrance. [Keigo]   Mer 22 Sep - 9:47

La pleine lune… Combien de fois Keigo la regardait une fois la nuit venue… Etrangement, chaque fois qu’elle était remplie et l’assassin de sortie, du sang rougissait l’éclat blanc de l’astre. Ca devait être ainsi, c’était leurs destinées… Keigo se souvenais que trop bien de « son destin ». Ses pensées se souvenaient de son père, l’un des assassins les plus forts du royaume mais aussi le plus cruel en mission. « Un jour quand tu seras plus grand et fort, tu seras le plus grand des assassins. », franchement, quant on a été élevé avec une telle mentalité, il est normal a présent que l’assassin Stonefolmien soit obsédé par cette envie de d’être le meilleur.

Mais pour devenir le meilleur, il fallait éliminer un obstacle… Ou plutôt une… Kiara Itsuka… Cette jeune assassine, plus jeune que lui en plus, était à la fois une excellente adversaire et une ennemie de taille. C’est pourquoi Keigo lui avait lancé ce dernier défi.
Il lui avait envoyé une lettre. Peut commun pour un assassin, d’habitude, on suit la cible et on attend le bon moment pour l’éliminer. Mais l’égo surdimensionné de Keigo voulait prouver qu’il était le meilleur, il voulait SE prouver qu’il était le plus fort dans son domaine.
Cette nuit serait la bonne, une vie cessera d’exister ce soir. Keigo avançait dans la vallée, un sac de toile sur son épaule.

Il y allait y avoir un combat grandiose, dommage que les seuls témoins soient la Lune et les étoiles. Keigo entendu une petite mélodie perdue dans les cris du vent qui lui hurlait dans les oreilles. L’assassin reconnaissait cette voix, son adversaire était déjà là. Il put voir sa silhouette illuminée par l’astre nocturne. Kiara Itsuka… Toujours sur la défensive, sortant déjà son arme avant même qu’il ait put s’approcher. L’assassin Stonefolmien posa son sac sur le sol.

- Et bien… Mes excuses pour vous avoir fait attendre mademoiselle… Je n’espérais pas vous voir aussi tôt… Enfin, que voulez vous, on ne contrôle pas le destin… J’espère de tout mon être que vous êtes en pleine possession de vos moyens… Je veux un combat à armes égales…

Keigo retira son manteau et le laissa glisser sur ses bras, découvrant son t-shirt rouge, il tomba par terre avec un petit tintement de métal. Il défit aussi sa ceinture pour retirer sa sacoche, et la laissa tomber sur le sol avec un bruit de verre qui se brise. Il prit ensuite son sac en toile, et mit ses mains dedans. Quant il les ressortit, il portait des sortent de gants en cuir mais pas n’importe quel gants ; entre deux de ses doigts, il y avait 2 lames d’une vingtaine de centimètres. Il dirigea l’une des ses « armes » vers Kiara.

-Ces lames ont été conçût spécialement pour le combat au corps à corps, je n’utiliserais que ça. Alors tu n’auras pas d’excuses. Si tu ne réussis pas à me battre, je serais obligé de les plantés dans ton cœur ou dans l’artère qui traverse ton joli cou.

Ca y est, les flammes obscures se mirent à danser dans les yeux de Keigo. Ce combat sera sanglant, il n’y avait pas de doute. L’un des assassin allait tuer l’autre cette nuit, il n’y aurait ni pause, une symphonie glaciale de métal qui se croise, d’étincelles qui crépitent et du sang qui gicle. Pour finir, cette histoire avait commencé en cacophonie mais pour finir ça ressemblera plus à une belle symphonie. Et comme spectateurs, la lune et les constellations. Cette dernière représentation allait être grandiose, le seul soucis, il n’y avait pas de spectateurs…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiara Itsuka

avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Age : 26
PUF/pseudo : L'Epeiste
Petite Phrase : Sauvez moi ou tuez moi...Mais ne me laissez pas sombrer dans la folie...

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Laissons nous guider par la mélodie de la souffrance. [Keigo]   Jeu 23 Sep - 19:30

Kiara l'observa, elle se doutait qu'il serait à l'heure. Malgré ce que les gens pouvaient croire les assassins étaient très ponctuels. Si ils avouaient tuer leur cible dans la demi heure qui suivait et bien ils le faisaient. Toutes actions étaient chronomètre et aucun n'éléments n'étaient laissé au hasard.

L'assassine resserra sa prise autour de son épée, laissant ses doigts se placer convenablement sur les légère interstices laissées au fil du temps et des combats. Cette épée avait plus de 40 ans de travaille derrière elle. Elle avait servi son père autre fois, lui donnant assez de force et de courage pour se rebeller contre l'empire de stone'...Elle espérait qu'elle en serait toute aussi digne se soir. Elle allait être confrontée a son meilleur ennemis. Elle savait qu'une page importante serait tournée se soir...Soit elle gagnait soit elle nourrirait. Aucune des deux solutions ne la réjouissait mais elle ne pouvait abandonner aussi facilement. Elle prouverait de quoi elle est capable, quitte a en ressortir presque morte.

Ne vous en faite pas vous aurez droit au combat auquel vous attendez. Je n'ai pas pour habitude de me retenir fasse a des ennemis. Je vous montrerai que même avec une épée, on peut être redoutable.


Le vent souffla, balayant la plaine. L’herbe se coucha en frémissant, les quelques oiseaux présent s'envolèrent pour se réfugier dans les arbres au alentour. Le combat allait être lancé. Un frisson lui parcouru l'échine, le regard que Keigo plantait sur elle, était un regard de démence, de folie, de tristesse cachée ? Non ça ne devait être qu’une illusion donnée par la nuit.

Je n'attend aucune pitié de vous de toute manière. Et que vous me tuez n'importe peu, je prouverais juste que j'ai autant le droit que vous au titre d'assassine.


Kiara se mit en place, Elle se tenait droit et fière. Elle leva son épée en position d'attaque, comme la dernière fois, elle donnerait le signal du combat.
Respirant une dernière fois l'air frais de cette belle soirée, elle s'élança. Elle l'attaque directement sans aucune ruse, ça ne serait pas marrant de l'avoir par surprise avant de s'être un peu amusé avant. Apres tout il s'agissait peut être de son dernier combat.
Une dernière image, une dernière phrase vient troublé ces pensées avant le choc des lames.

-Kiara soit fière de se que tu es et de ce que tu deviendra. Ne laisse jamais les gens te changer. Cependant accepte les remarques et médite dessus, elle t’apprendront les la façon d’avancer…


Son père l’aurait sûrement conseiller pour se combat et sa façon d’agir…Mais à présent elle devait analyser et méditer seule. Elle était sur d’avoir fait le bon choix en acceptant cette confrontation pourtant quelque chose lui enserrait le cœur…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keigo Taasku

avatar

Masculin
Nombre de messages : 135
Age : 24
PUF/pseudo : Cerberus_Rules
Localisation de votre perso : EN VACANCES!
Petite Phrase : Pas de trace. Pas de meurtre.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Laissons nous guider par la mélodie de la souffrance. [Keigo]   Dim 26 Sep - 13:21

Pour un assassin tel que lui, Keigo ne put s’empêcher d’être troublé par cette jeune femme. Était ce parce qu’elle n’avait aucune peur ? L’assassin Stonefolmien n’en savait rien, si elle cachait ses faiblesses sous ce masque dur et stoïque ou parce que, comme lui, la peur ne faisait pas partie de son vocabulaire. C’était l’une des choses dont il ne savait absolument rien. Mais ce qui était sûr pour eux deux, c’est que le sang allait couler ce soir.

Keigo serra ses poings, le cuir de ses nouveaux jouets fit un léger bruit, pratiquement inaudible. C’était leur premier jour, et déjà, ils devraient se mesurer à une épée… C’est un défi intéressant… Un assassin utilisant des dagues contre une assassine maniant l’épée, quoi de plus magnifique que le métal qui se croise sous un ciel illuminé d’étoile et éclairé sous le clair de lune… Ca aurait presque été romantique si les deux assassins n’étaient pas là pour s’entretuer…

Comme la première fois, Kiara commença les hostilités en attaquant directement, c’était à la fois une bonne technique et une approche trop classique et qui pouvaient être facilement contrée. Mais bon, que voulez vous, on ne peut pas prévoir ce que l’adversaire va faire. Ca gâcherait le plaisir de la surprise…

Keigo s’élança à son tour, la rencontre des deux ennemis était brutale ; l’assassin arriva à stopper la lame de l’épéiste mais avec ses deux mains, les lames donnaient une facilité dans la portée des coups mortels, mais au niveau défense, elles devaient être toutes les quatre pour stopper une attaque adverse.

-Sache que pour moi, je te considère comme l’une des meilleures assassines que je n’aie jamais rencontré... Et c’est pour ça que je dois t’éliminer !

Le regard de Keigo s’assombrit encore plus, d’un geste rapide, il passa sa main gauche et ses lames de l’autre coté de l’épée et força la longue lame à se planter sur le sol. Mais sa position l’empêchait de donner un coup à son ennemie, Keigo dû faire une rotation sur lui-même pour pouvoir la toucher. Et même si il arrivait à l’avoir, la position de ses lames ne ferait qu’à Kiara de simples griffes, même si il la touchait à la jugulaire, ça ne serait pas assez puissant pour la tuer par exsanguination…

Pendant un millième de seconde, Keigo se souvenait d’un entrainement avec son père, il avait déjà fait ce mouvement, mais la dague en bois pouvait être retournée pour infliger des dommages plus sérieux… Là, les lames pouvaient être remplacées et retournées mais il fallait sceller les vis qui les faisaient maintenir sur les gants…

Ce combat n’était pas fini, il ne finira pas, elle évitera cette attaque, c’était sûr. Elle ne pouvait pas se faire avoir aussi facilement, Keigo voulait un combat mémorable pour les deux adversaires et il l’aura, il voulait que le sang coule, que les adversaires se relève encore et encore tant qu’ils auront encore un souffle de vie en eux ! Ce sera surement le dernier affrontement, mais ce sera le plus grandiose !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiara Itsuka

avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Age : 26
PUF/pseudo : L'Epeiste
Petite Phrase : Sauvez moi ou tuez moi...Mais ne me laissez pas sombrer dans la folie...

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Laissons nous guider par la mélodie de la souffrance. [Keigo]   Lun 27 Sep - 19:32

Le choc résonna comme le glas. Kiara fut même quelques secondes déstabilisé par cette attaque mais elle se reprit en main et renforça sa poigne le long de épée. Elle aurait du se douter qu'il se donnerait a fond dès le départ. Il ne lui ferais aucun pitié se soir,il avait comprit qu'elle pouvait être dangereuse et qu'il devait l'éliminer avant qu'elle ne fasse de sacré dégâts parmi la famille royale. Mais malgré ces efforts pour la tuer, elle ne se laisserait pas avoir si facilement. Son roi lui avait donné une mission ultime et elle comptait bien la réussir. La princesse de Stone' devait mourir de ses mains et elle ferait tout pour arriver a son but. Elle tuerait les enfants de celui qui avait enclenché le massacre...

Tenant tête a son adversaire il restèrent quelques instant se défié du regard. Aucun de deux ne laisserait tomber, ils étaient aussi déterminés l'un que l'autre.

Je trouve que vous changez vite d'avis. L'autre jour vous étiez loin de me consideré comme votre égale!

Kiara sentit son adversaire changez de tactique mais il était trop tard. Il avait enfonça la pointe l'épée dans le sol. Empêchant l'assassine de contrer sa prochaine attaque mais malheureusement pour lui , il ne la connaissait pas encore assez que pour savoir qu'elle avait bien plus d'un tour dans son sac.

Profitant que son adversaire du bouger pour la toucher Kiara ressortit son épée plantée et bloqua la main droite de Keigo avant d'attraper le poignet de son adversaire avec un geste rapide et fluide. Continuant sur sa lancée, Kiara se recula légèrement pour dégagée son épée de l'entrelacs des dagues et tenta une percé sur la flanc droite de son adversaire.

L'assassine se redit compte que ses heures à s'entraîner au corps à corps sans arme serait son point fort dans cette bataille. Ça lui permettrait d’éviter certaines attaques que son épée ne pouvait contrer. Maintenant fallait espérer que son ennemi n’ai pas apprit les mêmes techniques. Car il se montrait assez doué et redoutable, elle ne serait pas étonnée qu’il ai apprit plus d’une technique…

L’assassine ne fut pas étonnée de voir son attaque stopper, ils n’étaient qu’au début de leur confrontations, les réserves d’énergie était bien trop importante pour que l’un deux se fassent toucher maintenant. Et puis il y avait l’adrénaline qui coulait dans leur sang, leur apportant un soutien en plus. Les aidant a agir plus vite et a réveiller leur esprit parfois endormi par le manque de combats de ces derniers temps. D’ailleurs Kiara n’avait plus conscience de rien, elle ne faisait qu’à analyser le moindre des gestes de son ennemi. Elle observait sa façon de bouger, les points qu’il ne protégeait pas assez, tout les petits trucs qui montraient une blessure ancienne qui l’empêchait de faire certaine geste. Elle ne faisant plus que décodé son adversaire dans les moindre détails.

Plus ils avancèrent dans cette « bataille » plus ces gestes seraient précis et efficaces. Maintenant il fallait faire vite car même si ils étaient en forme d’ici une demi heure, la fatigue se ferait ressentir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keigo Taasku

avatar

Masculin
Nombre de messages : 135
Age : 24
PUF/pseudo : Cerberus_Rules
Localisation de votre perso : EN VACANCES!
Petite Phrase : Pas de trace. Pas de meurtre.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Laissons nous guider par la mélodie de la souffrance. [Keigo]   Mer 29 Sep - 9:55

La main prise par celle de son ennemie, Keigo à bien crût que son dernier moment était venu lorsqu’elle essaya de le transpercer avec l’épée. Keigo ne réfléchissait plus, tel un automate, il mit les lames de sa main gauche près de l’épée pour l’éloigner de son corps. Le choc des lames produisit plusieurs étincelles qui allèrent se perdre dans l’herbe. Mais ce n’étais pas fini pour autant, comme elle quelques seconde avant, Keigo agrippa son poignet lui aussi.

A présent, les deux adversaires se tenaient mutuellement à la merci de l’autre. Si l’un lâchait sa prise sur l’autre, l’autre attaquera sans hésitation. Mais l’assassin avait plus d’un tour dans son sac, faisant aller légèrement sa tête vers l’arrière, Keigo alla jusqu'à donner un coup de crâne a la jeune femme. Ce n’est pas vraiment dans les habitudes de Keigo d’un corps à corps à mains nues, ou crâne nu si on préfère, mais c’était surement l’un des moyens les plus rapides pour pouvoir se libérer de Kiara, d’un geste puissant, il écarta violement ses bars pour pouvoir de nouveau être libre mais craignant une contre attaque de l’épée, Keigo dû s’éloigner d’elle.

La pleine lune était radieuse ce soir là, et Keigo était juste sous elle. Les rayons lunaires faisaient briller le contour de son être ainsi que ses lames à ses mains. Il resta quelques instants là, sans bouger, l’obscurité nocturne et le contraste avec la lumière lunaire rendaient son visage presque invisible.


-J’ai appris pas mal de chose sur toi… Comme le fait que tu as été fille de nobles à Stone’ … C’est bête ce qui est arrivé mais on ne peut pas décider le destin… Je te considère comme mon égale mais je dois t’effacer … Je ne supporte pas que quelqu’un qui a grandit dans de l’amour puisse être plus puissant que moi !


Keigo resta encore quelques instants à rien faire, il pensait, il se remémorait ces jeunes années… Lui qui fut né sans amour juste pour être le meilleur de sa catégorie, comment une femme, noble qui plus est, qui a grandi dans un cocon de tendresse et d’amour puisse être meilleur que lui ?!

Soudainement il piqua un sprint en direction de l’assassine de Pallengard. D’un geste encore plus rapide, il fit une attaque directe vers son visage mais fut bloqué tout aussi rapidement, l’épée était trop près et les reflexes de son adversaire étaient en bon états. Ce n’était rien… Il a attaqué directement et en horizontal, maintenant ce serait par en bas et verticalement ; sa main droite était prise par l’épée mais son autre main était totalement libre de toute attaque. Keigo bougea sa main armée à quelques millimètres des vêtements de Kiara sans la blesser, son corps n’était sa cible, il visait la gorge. Tel un uppercut, le poing mortel avançait rapidement vers sa gorge et les artères qui le cheminaient.


Keigo espérait qu’elle allait s’en tirer et faire durer un peu plus longtemps le plaisir du combat. Mais une partie de lui voulait la tuer maintenant sans attendre, sans s’amuser a combattre, sans grand combat, juste un assassinat vite fait bien fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiara Itsuka

avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Age : 26
PUF/pseudo : L'Epeiste
Petite Phrase : Sauvez moi ou tuez moi...Mais ne me laissez pas sombrer dans la folie...

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Laissons nous guider par la mélodie de la souffrance. [Keigo]   Lun 1 Nov - 15:29

Tout sa passe extrême vite, chacun savait que la moindre hésitation ou le moindre gestes lents pouvaient leur être fatale. Les parades s'enchaînaient les unes après les autres. Les muscles souffraient sous l'assaut des chocs trop durs et arrêter net. Pourtant aucun des deux ne pliaient, tout les deux mettaient ce qu'ils avaient comme forces et comme ressources. Aucun muscles ne pouvaient trembler.Ca en devenait exaltant, Kiara adorait sentir l'adrénaline lui monter le long de l'échine et lui produire cette sensation de pouvoir tout faire.

L'assassine regardait son adversaire sans aucun sentiments, elle se concentrait seulement sur les gestes de celui-ci. Il avait un certain avantage sans le savoir maintenant s'était à lui de le voir pour s'en servir mais il ne la connaissait pas encore assez pour savoir où se trouvaient exactement ses points faibles. Depuis le début de ce combat, il aurait pu la mettre en danger plus d'une fois mais il ne semblait pas encore assez observateur pour avoir remarquer ce qui n'allait pas...C'était un défaut de sa part.

C'est grâce à son sens de l'observation que Kiara dégagea son poignet de l'emprise de Keigo avant de reculer avec célérité pour éviter le coup qu'il voulait lui porter. C'était un coup bas mais après tout , tout semblait permis de se match.
L'assassine profita de la distance qu'il y avait entre eux deux pour relâcher son bras légèrement endoloris par les assauts porter et puis surtout pour éviter une crampe.
Encore une fois la parole revenait sur son passé, encore et toujours, il essayait de la blesser ou bien de l'énerver, elle ne savait pas trop.

Tu devrais éviter de parler de ce que tu ne connais pas!

Kiara eut juste le temps de relever son épée pour éviter l'attaque directe qu'il venait de lui porter. Elle aurait du se montrer plus attentive. Son adversaire profitant de l'ouverture qui s'offrait a lui essaya de la toucher à la gorge. L'assassine lâchant la pression qu'il y avait sur son épée, s'abaissa et tenta de faire tomber son ennemi à terre.
Roulant sur le côté elle se releva et pointa son épée vers son adversaire. Il l'avait touchée, un filet de sang coulait le long de son cou blanc et fin mais la blessure n'était pas assez importante pour la tuer.

Tu parles de ma vie qui semble merveilleuse! Mais crois tu vraiment que quand je me suis retrouvé dans la tue à 6 ans la vie était belle ? Sais tu se que c'est que d'être une gamine perdue dans les rues sans plus rien a par la peur au ventre de se faire violer ou torturer ? De se réveiller chaque matin dans la peur, la tristesse ? De ne rien manger pendant des jours ? De se réveiller dans un trou car les gens croyait que tu étais mort ? Je n'ai pas grandit dans l'amour et la tendresse comme tu penses le savoir ! J'ai vécu des moments qui ont été balayé alors que je ne prenait seulement conscience de ce qui m'entourait!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Keigo Taasku

avatar

Masculin
Nombre de messages : 135
Age : 24
PUF/pseudo : Cerberus_Rules
Localisation de votre perso : EN VACANCES!
Petite Phrase : Pas de trace. Pas de meurtre.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Laissons nous guider par la mélodie de la souffrance. [Keigo]   Mer 10 Nov - 20:42

Keigo baissa les armes et détourna son regard. Il ne fallait jamais quitter son adversaire des yeux, mais cette fois là, l’assassin s’en fichait éperdument. Lentement, quelques gouttes rouges glissaient sur le tranchant de ses griffes d’acier puis tombèrent sur le sol. Il l’avait touché, mais il ne s’en réjouissait pas. Comment pourrais-t-il se réjouir ? Il ne savait plus que faire, que faire lorsque vous vous battez contre un miroir ? Keigo avait l’impression de se battre contre son double, comme face à une facette de lui-même qu’il cachait au monde entier, elle, elle le montrait ouvertement. Sa colère, sa rage, lui qui n’a jamais su la montrer publiquement, lui qui cachait ses émotions aux yeux de tous.

-Si, je connais ça…

Sa voix était à peine audible. Il s’était déjà battu contre des gens aux origines floues, aux histoires plus tragiques les unes que les autres. Mais jamais, jamais il avait dût combattre une personne comme Kiara.
Sa gorge lui faisait mal et son estomac était noué. Pourquoi avait-il envie de hurler à ne plus pouvoir parler ? Un étrange sentiment germait en lui, un sentiment qu’il n’avait jamais ressenti auparavant. De la compassion. Keigo s’avança vers elle, lentement, les bras pendants, il n’avait pas envie de la faire souffrir plus. Cette nuit n’avait que trop durée… Il était à moins de deux mètre d’elle, elle et son épée brandie.

-Je n’avais que deux ans de plus que toi lorsqu’on m’a chassé de ma maison. Plus d’argent pour le loyer. Au début j’ai pensé que je pourrais survivre en volant et en devenant un brigand de grand chemin, mais hélas, on n’échappe pas à son destin. Je sais ce que tu as ressenti durant toute cette triste période, j’ai vécu la même chose. Il y en a même un qui à tenter de m’abuser, mais le sang d’assassins qui coulent dans mes veines lui à vite fait regretter…
Ainsi est la dure loi de la vie, manger ou être mangé, on sait très bien tout les deux ce que cette phrase veut dire, n’es-ce pas ?
Je crois bien que mon désir d’être le meilleur cachait ma peur de mourir. Je crois que ma façon de me comporter avec les gens était pour ne pas devoir me lier avec quelqu’un et souffrir par la suite. Je crois que je ne voulais pas faire souffrir ceux qui me sont cher, alors j’ai préférer ne pas avoir de gens qui comptent à mes yeux. Je crains fort que ce sera la pire erreur de ma vie car… Il n’y aura personne à mon enterrement…


Keigo s’approcha encore, la lame était juste en face de lui. Doucement, il tendit ses doigts et les fit glisser sur le tranchant sans se blesser. Se saisissant de la lame, cette dernière coupa le cuir de son gantelet et le fit saigner de la main. L’assassin Stonefolmien ferma les yeux et sourit à Kiara. D’un mouvement rapide et totalement fou, Keigo se transperça lui-même son ventre. A quelques centimètres de son nombril, la lame lui traversait le corps de part en part et un liquide noirâtre apparaissait sur son vêtement. Sans laisser le temps pour que l’assassine de Pallengard comprenne ce qui vient de se passer, Keigo la serrait dans ses bras. Un liquide chaud coulait sur sa joue et dans la nuque de Kiara. L’assassin pleurait et lui murmura dans l’oreille ;

-J’aurais aimé que nos chemins se soient croisées quand ont étaient plus jeunes. J’aurais aimé t’aider dans ton malheur, qui sait ce qui se serai passé si tu avais eu quelqu’un à tes côtés lorsque tu avais le plus besoin de soutien... J’aurais aimé qu’ont soient amis…

S’il te plait, ne fais pas les mêmes erreurs que moi. J’en ai assez de cette vie, j’en ai assez de ne voir que de la colère et de la haine dans les yeux des gens que je croise. Tu as eu de la chance de connaître durant quelques années ce qu’es que le bonheur, moi je ne l’ai pas eu. Ouvre les yeux et regarde les gens qui essaye de te rendre la vie meilleur, moi je les ai tous ignorés, et regarde où j’en suis arrivé. Je vais partir seul… Je ne sais même pas si on va me regretter…


Keigo retira ses bras et prit le pommeau de l’épée. Il recula de quelques pas, sans jamais cesser de lui sourire. L’assassin retira la lame de son propre corps avec un bruit visqueux puis la planta dans le sol. Il souriait toujours, bien qu’un filet de sang coulait de sa bouche et d’autres filets brillants s’écoulaient de ses yeux.

-Ce n’est pas le début, ce n’est pas la fin, c’est juste l’histoire de nos vies… On se reverra peut-être dans une autre vie, et dans de meilleures conditions j’espère…

A peine eut-il prononcé ses deniers mots que Keigo bascula vers l’avant. Et s’écrasa sur le sol pour ne plus se relever. Du sang apparu autour de son corps inerte.Le soleil montra le bout de sa lumière dans la sombre nuit. Keigo avait raison… A l’aube, un seul assassin sera debout. Il avait perdu, il avait préféré perdre, il voulait perdre.

Ainsi finissait l’histoire de Keigo Taasku, il avait délaissé ses relations avec les autres, et voila comment il terminait, pas de véritables amis, plutôt des «relations», ne supportant plus son métier, les morts se suivant les uns après les autres. Une vie que ses ancêtres avaient vécue, tous, une lignée d’assassin, de tueur et de brigands sanguinaires. Certains
avaient réussis à connaître le bonheur, mais pas lui…

Il entendait les battements de son cœur, son cœur qui ralentissait et puis… plus rien, le silence… Mais ce n’était pas la fin, il venait de le dire, maintenant c’était la suite qui allait commencer, la suite qui se passe juste « après »…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiara Itsuka

avatar

Féminin
Nombre de messages : 302
Age : 26
PUF/pseudo : L'Epeiste
Petite Phrase : Sauvez moi ou tuez moi...Mais ne me laissez pas sombrer dans la folie...

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Laissons nous guider par la mélodie de la souffrance. [Keigo]   Dim 26 Déc - 13:36

Elle n'aurait jamais pensé qu'il aurait fait une chose pareille. Elle l'avait regarder, n'avait même pas bouger, elle était restée pétrifié quand elle avait sentie son épée rentrée dans la chair. Tout son corps s'était révulsé, comme a chaque fois qu'elle prenait une vie, mais malgré que ses muscles la tiraillaient pour qu'elle recule, elle restait la. Elle ne bougea pas, elle le fixe avec surprise, ne comprenant pas ce geste démesuré. Elle avait voulu d'un combat mais pas d'un suicide.

Et dire que quelques instant avant, elle se tenait sur ses gardes, le souffle saccadé et le coeur en bataille contre les efforts qu'on lui demandait. Elle n'avait pensée a rien à ce moment là, sa raison était vide tout comme son coeur. Elle n'était plus qu'une poupée sans âme qui n'attend qu'une erreur pour faucher la vie de ce qui la dérangeait. Un simple petit soldat qui obéit a des ordres.
D'ailleurs Kiara se sentait mal à présent. Elle avait mis contre Keigo, toute sa rage, sa rancoeur et son désespoir. Le tenant pour responsable de tout se qu'elle avait vécu. Elle lui en voulait de faire le métier qu’il faisait, de savoir qu’il pensait parfois comme elle et surtout de savoir que quelqu'un d'autre souffrait autant de le camp d'en face... Personne n'avait jamais réussit à basculer ses opinions sur stone' mais lui était arrivé. Et il avait mis un sacré désordre dans ce qu'elle pensait...Tout se qu'elle avait détestée pendant des années venait presque de disparaître, et tout ça était de sa faute...

Malgré tout ce qu'elle avait pu penser, quand il la serra dans ses bras, elle ne bougea pas, elle avait perdu tout se qui lui restait de courage. Elle sentait le sang de son ennemis couler dans son cou et puis se fondre de ses habits et tout se qu'elle trouvait a faire, c'était de rester figé devant ce qui se passait. Elle était devenue témoins de la scène comme si toute cette action ne la concernait pas.
Elle aurait voulu crier de se taire, de lui dire qu'il n'aurait rien su changée a sa vie! Mais elle savait que si elle parlait maintenant tout ça résistance volerait en éclat. Que chaque mot qu'elle dirait lui arracherait une douleur, et que son coeur lâcherait sur celui qu'elle détestait le plus, tout sa souffrance.

Alors elle se tu et ne bougea que quand Keigo tomba a terre. Elle s'avança , ramassa son épée et se pencha au dessus de lui. Il semblait plus serein mais la mort est souvent trompeuse.
Kiara s'agenouilla à ses côtés, le souffle presque arrêté. Elle le savait mort mais se qui venait de se passer semblait si irréel qu'elle en doutait...Cependant, elle prit la croix qui pendait à son cou et la posa dans la main de Keigo.

Tu m'as demandé quelque chose que je ne pourrais jamais faire, tout se que j'ai connu n'existe plus et je suis moi-même qu'un fantôme dans la réalité qui nous entoure...Néanmoins J'espère que cette croix t'apportera le réconfort qui tu aurais du avoir...

Kiara se releva et fixa le ciel quelques instant. ça serais son dernier souvenir et elle espérait que "sa vie " après la mort serait plus belle que se qu'il avait vécu car même si Keigo avait été son ennemis, il restait la personne avec qui elle avait été la plus proche depuis des années.

Maintenant tout était fini, Kiara retournera dans se qui lui servait de maison , supportant se qui l'entourait. Alors que lui mourrait dans la mémoire de tous comme si il n'avait jamais exister. Une fin triste mais si souvent présente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Laissons nous guider par la mélodie de la souffrance. [Keigo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Laissons nous guider par la mélodie de la souffrance. [Keigo]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Laissons-nous tenter par l'émerveillement~Myrdhinn
» ce que nous faisons : les sauts en image
» Et si nous fermions la frontière avec la RD ?
» Il nous a quittés.
» OH AFRIQUE TU NOUS RESERVES TOUJOURS DES SURPRISES..........

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldenia Sekai ♔ :: Royaume de Stonefolm :: La Vallée de Izreil-
Sauter vers: