RPG ~ Manga Médiéval-Fantastique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 #. Après l'effort, le réconfooort...

Aller en bas 
AuteurMessage
Namida Jiyuu

avatar

Féminin
Nombre de messages : 43
Age : 23
PUF/pseudo : Edrakan
Localisation de votre perso : #. Elle danse sur le fil où se rejoignent la terre et le ciel...
Petite Phrase : #. Pourquoi survivre là où on peut vivre ?

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: #. Après l'effort, le réconfooort...    Mer 25 Aoû - 20:26

    #. Après l'effort, le réconfooort...


    Namida attrapa d'un mouvement vif son sac à dos qui reposait sur la table. Elle le passa sur son dos et soupira. Elle allait enfin sortir de cette ville. Elle aimait bien la ville... Parfois. C'était trop bruyant, trop emplis de monde, trop trop. Alors, souvent, elle fermait sa boutique plus tôt, attrapait son sac, et allait ailleurs. Et c'est justement ce qu'elle était en train de faire, là. Enfin, le sac, elle l'avait déjà, ne restait plus qu'à trouver un 'ailleurs'. Elle regarda ses plantes, alignées comme des poissons sur un étal du marché, et les quelques peintures qui égayaient les murs. Des dessins qu'elle avait fait. Qu'elle ne voulait pas vendre. Il y avait là une magnifique panthère noire à l'affut dans les fougères, ses yeux d'un jaune éclatant brillant comme des billes d'ambre et d'or mêlés au reflet du soleil. La toile, faite à la peinture, se dressait à côté d'une seconde montrant, cette fois, un oiseau magnifique, bleu et vert mêlé, deux yeux d'onyx. Un paon. Il n'avait aucun souci à se faire, si le fier animal de jais sortait de sa toile pour attraper l'oiseau, Nami voulait bien manger son chapeau. Elle soupira un coup, se frotta les yeux, respira fortement, et passa dans la pièce du fond. Elle y trouva, enfourné dans son barda habituel, une magnifique carte que sa mère lui avait donné avant de la fourrer dehors. Ah, la voilà ! Elle la déplia lentement sur la table pour ne pas l'abimer, et regarda attentivement. Stonefolm était agencé en un milieu rocailleux qui pouvait paraître très peu accueillant, mais Nami, qui y avait vécu plusieurs années, savait qu'il n'en était rien. Il suffisait de savoir trouver les bons coins. Et justement, elle avait trouvé là où elle se rendait.

    L'érable Cascadeur. C'est ainsi qu'avait été noté l'endroit où elle allait se rendre. Nami regarda attentivement la carte pour mémoriser comment s'y rendre. Elle était tellement concentrée qu'elle ne vit pas la porte s'ouvrir, et ne fut prévenue que par le cling léger et aérien du fin grelot qu'elle avait placé de l'apparition de quelqu'un. Prête à partir, elle ne se retourna même pas, et se contenta de lancer un simple :

    "Excusez moi, c'est fermé. Je rouvre à sept heures demain matin."

    Elle s'attendit à une réponse, un grognement, ou même à un cri de résignation, mais non, rien. Elle se retourna. Il n'y avait personne, mais la porte était ouverte. Elle haussa les épaules, très peu perturbée par cet incident, et repris la lecture de la carte. Lorsqu'elle fut sûre de pouvoir retrouver son chemin les yeux fermés, elle glissa cette dernière dans un magnifique étui de bois sculpté qu'elle glissa dans une poche latérale de son sac. On n'est jamais trop prudent.

    Elle se tourna vers la porte ouverte. Elle eut, à l'instant où elle regarda au travers, un foudroyant mal de tête. Elle la mit entre ses mains, et se força à respirer lentement. Elle ferma les yeux quelques secondes, se concentra. Les rouvrit. Là où, quelques secondes plus tôt, elle voyait une explosion de couleurs, d'auras, de lumières, il n'y avait plus que la lumière rouge du soleil couchant. Mais elle savait qu'elle se fatiguerait vite, à bloquer ainsi les ondes magiques. Pas grave. Depuis le temps qu'elle s'entrainait, elle n'allait pas flancher. En pleine ville, elle frôlait parfois la conjonctivite. Et toutes ces couleurs ! Pas seulement du jaune, du bleu, du vert, non !, du rouge, du violet, voir un sombre noir parfois... C'était très stressant. Et les pensées ! Toutes ces pensées qui jaillissaient de n'importe où, l'assaillaient, la frappaient... Et vous n'imaginez pas à quel point certaines personnes sont ignobles. Nami, elle, a toujours été obligée de le supporter, de le savoir. Certains disent que le savoir est la meilleure des choses. Ils ont tort. Et le tort, tue. Euuh non. Ils ont tort, donc. Le savoir n'est qu'une graine dans laquelle on puise le terreau de nos haines et machinations. La jeune femme secoua doucement la tête, releva les yeux. personne ne la regardait. bah, comme toujours. Elle attrapa une clé qu'elle fourra dans la serrure, qu'elle verrouilla. Cette dernière était sommaire, mais de toute façon, une personne qui veut entrer chez quelqu'un peut toujours ouvrir des centaines de serrures si l'envie l'en prend. Alors une de plus une de moins, Nam' allait pas crépir sa porte de cadenas.

    Elle avançait d'un pas vif, dépassant les badauds qui passaient des heures sur un foulards d'une couleur inhabituelle ou devant un dresseur d'ours. Elle ne les blâmait pas, après tout, on s'amuse comme on peut. Mais elle avait d'autre choses à faire. Malgré son barrage mental, une voix, indubitablement féminine, raisonna dans son esprit. "Où vas tu ?" Namida sourit. Elle savait qu'elle retrouverait les propriétaires, enfin la propriétaire et son compagnon plutôt, à l'endroit prévu. "Ici." Un image de la carte ainsi qu'une marque plus prononcé au niveau de l'érable se profila dans son esprit. "D'accord. On y sera." La voix s'éteignit, et Nami sentit parfaitement lorsque le contact fut coupé. Une sorte de... Bruit, une sensation, quelque chose en tout cas au fond de son esprit. Elle en avait maintenant l'habitude.

    C'est d'un pas rapide que la jeune femme quitta l'enceinte de la ville, et désactiva le blocage de la magie. Le résultat ne se fit pas attendre, elle vacilla un peu. Elle était encore trop proche. Elle se retourna. Derrière elle, la cité de Stonefolm brillait de mille feux, comme un soleil miniature de toutes les nuances de l'arc en ciel. Elle soupira, et reprit son chemin d'un pas vif et agile, dévorant les kilomètres pour arriver avant la nuit complète à l'érable. Elle marchait depuis une bonne demi-heure lorsqu'elle entendit un battement d'aile. Elle se retourna d'un bond, et sauta juste à temps avant qu'un dragon blanc de taille assez importante plante ses griffes dans la roche près d'elle... Et chatouille Nami de sa longue langue bleue. Cette dernière éclata de rire et caressa la fine tête racée de l'animal. Sa voix, douce et moqueuse, résonna dans le complexe de pierre de façon étrange.

    "Mais oui Hakanai, t'en fait pas. Je te l'avais dit que j'arrivais. Où est Kii ?"

    Le dragon blanc ferma les yeux et produit une sorte de ronronnement rauque avant de rouvrir les yeux et regarder derrière Nami. Cette dernière se retourna et regarda le second dragon faire des vrilles des centaines de mètre au dessus du sol, et ce avec une grâce indéniable. Nam' sourit et recommença à grimper, alors qu'un voix résonnait dans son esprit, de nouveau. "Qu'est-ce qui a quatre pattes le matin, deux le midi et trois le soir ?" Namida rit, et répondit quelques secondes après. "Facile. L'homme ! - Tu la connaissais déjà ! Et celle là : On n'y entre qu'une fois, et on n'en sort jamais..." Namida réfléchit pendant de longues minutes alors qu'elle avançait, et ce fut une fois arrivée devant l'érable qu'elle trouva la solution. Ses yeux pétillèrent devant cette vision de l'arbre penchant au dessus du sol, près de la cascade, comme un dieu déchu, un archange de bois et de feuilles. " Un cimetière, glauque créature... -Rooh, trouvé... Et celle là ? C'est... Attend, y'a quelqu'un qui arrive !" Namida alla à la rencontre de l'arbre, semblant ignorer l'imprécation de ses compagnons blancs. Elle grimpa sur une branche basse, s'assit, et regarda l'eau couler. Sa voix retentit, douce, sans agressivité.

    "Bonjour..."

    Pas de question, juste un salut.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
#. Après l'effort, le réconfooort...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après l'effort, le réconfort ! (Épreuve d'immunité)
» Après l'effort, le réconfort !
» Après l'effort le reconfort...ou pas? ( Abdel, Samia et BOhe
» Après l'effort, le reconfort. { PV Alekseï } TERMINÉ
» Après l'effort, le réconfort !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldenia Sekai ♔ :: Royaume de Stonefolm :: Érable Cascadeur-
Sauter vers: