RPG ~ Manga Médiéval-Fantastique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une convocation bien trop matinale à mon goût mais pas à celui du prince . [Pv Kyohei]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une convocation bien trop matinale à mon goût mais pas à celui du prince . [Pv Kyohei]   Lun 26 Juil - 13:54

  • Un beau matin , encore un , tous ils s'enchainaient et se ressembler , pour moi c'était atroce . La routine s'installait et je la haissai .C'était notemment pour cela que j'étai devenu espion pour vaincre le pompeux quotidien qui bien trop souvent venait pourir mon existence . Sous mes yeux molasse le soleil arborait des teintes orangés , l'astre lunaire lui même entouré de nuages matinaux . Dans un mou sans comparaison je me décollai du rebord de la fenêtre , ce mouvement accompagné d'un soupir tapageur . Je fis quelques pas hasardeux en direction de ma table de chevet .C'est d'un geste vif contrastant avec cette flemme qui se lisait jusque sur mon visage que j'ouvris l'un des trois tiroir de ce meuble . J'en sortis un papier grossièrement plié et chiffoné . C'est avec une hâte qui m'étai inconu que je le dépliai , en faite ce papier d'apparence si négligé était la convocation écrite du prince du Stonefolm . Bon j'admet ne pas avoir pris soin de ce morceau de papier et alors ? Mon regard parcourrat les première lignes . C'était bientôt l'heure . Je retint un soupire , j'avais horreur des convocations matinales . Le rpince ne pouvait-il pas faire comme tout le monde ? Bin non voyons si il faisait comme tout le monde ce n'était plus le prince! J'avais beaucoup de respect pour Kyohei Itamura mais la flemme l'emportais ce matin . Heureusement personne ne pouvait lire ce que je pensai sinon je serait souvent dans la merde . J'y été déjà suffisement .Je fourrai alors la convocation dans ma poche puis sortis de cette miteuse chambre . Mon torue était d'avantage comparable à un placard à balais mal entretenut qu'à une chambre . Même les prisonniers étaient mieux logés que moi , leurs cellules étaient surement plus spacieuse que ma chambre il n'y avait aucun doute la dessus .


  • D'un pas préssé je traversai alors les couloirs du chateau de Stonefolm . Il devait être encore tôt car les corridors n'étaient pas encore trop bondés . Je me passai rapidement ma maindans ma chevelure ordonnant mes cheveux blond en partit . Au bout de quelques minutes j'arrivai devant l'immense porte d'entrée .Je la poussai alors sous le regard des gardes . C'est qu'ils étaient prêt à mordres cette bande de sale molosse en armure . Mon regard méprisant en fixa l'un d'eux avant de repartir . L'entrée des tours était à l'extérieur . Pratique n'est-ce pas ? Il y avait bien autre passage mais l'accés était réservé à la famille royale . J'arrivai alors auprès de l'une des portes renfermant les escaliers probablement les plus hauts du chateau . Je poussai la porte puis pénétra dans ce qui était le début d'un suplice . L'atmosphère y été étouffante et les fenêtre ce faisaient rare . Je laissai alors échappé quelques vilaines paroles peu élogieuse puis m'engagea dans la montée de ses escaliers . Plus l'on montait plus la chaleure se faisait présente et l'atmosphère étouffante. Monté , monté , monté ... C'est tout ce que je pouvais faire . Heureusement pour mii j'étai un homme endurant .


  • Au bout d'une longue ascension et surtout épuisante je vis se dresser devant moi deux larves en armure et la porte . Enfffinnnn ! Je m'approchai alors des deux gardes posant ma main sur la poignée de porte l'un d'eux m'attrappa l'épaule et me fit faire trois bon pas en arrière . Je soufflai alors fortement attristé devant ce pitoyable spectacle puis sortit de ma poche la convoquation leurs exposant sous leurs nez . "Bande d'abrutits " laissai-je échapper puis frappa d'un geste élégant à la porte . Je l'ouvrit puis fit deux pas vers el centre de la pièce avant de poser un genoux au sol .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une convocation bien trop matinale à mon goût mais pas à celui du prince . [Pv Kyohei]   Mar 27 Juil - 17:53

Kyohei n’avait pas attendu le levé du soleil pour sortir de sa chambre, profitant du calme matinal qui régnait encore pour se plonger dans ses réflexions. Beaucoup de choses c’étaient passées ces derniers temps, et pas forcément que des bonnes. Le regard perdu dans le vague, il allait à grands pas dans le couloir déserté à cette heure, sans vraiment s’inquiéter d’où le menait cette déambulation hasardeuse. Seules ses pensées étaient guidées par sa raison à cette instant, tournoyantes entre ses souvenirs encore frais. L’annonce de son rang, son départ, l’enlèvement… Les quelques jours qu’il avait passé détenu par quelques rebelles sortis de nulle part… L’arrivée d’Akane et de Zeed, le retour au château… Et finalement… Kaoru qui s’enfuit dans la nuit… Comment avait-il pu être aussi idiot ? Le seul indice qui lui restait de cette période de détention c’était lui. Et, hormis les quelques documents qu’il avait volé dans la grotte, rien ne pouvait plus le mener à cette organisation secrète. Le groupe d’hommes qui avait expressément été envoyé dans la planque n’avait rien trouvé. Ce n’était pas que la planque avait été abandonnée, c’était tout simplement qu’elle était introuvable, voilà tout. Ainsi était le désert : il menait les âmes où bon lui semblait, cachant aux yeux des voyageurs ce qu’il pensait bon rester clandestin. La troupe de soldats était rentrée les mains vides et l’œil fatigué. En bref, il ne restait à Kyohei plus qu’une voie à suivre pour arrêter une fois pour toute cette inquiétante associations de l’ombre qui s’en était pris à lui : il devait retrouver son prisonnier fugitif. Kaoru… Le prince stoppa net devant une fenêtre et y jeta un regard las. Derrière les quelques broussailles du jardin, l’étang où l’on avait perdu sa trace. Ce soir là, celui de son évasion, il n’avait pas été capable de le remettre aux fers. Ce n’était pas le plus coupable de tous, certes mais n’en restait pas moins son seul lien avec l’organisation qu’il se devait de démanteler. Malgré les moyens dont il disposait, malgré ses ailes… Serrant les poings, il se promit de remettre la main sur cet homme, coûte que coûte.

Mais le pire dans tout ça, c’est que à côté de cette sombre histoire, Pallengad semblait s’agiter ces derniers temps. Ce n’était pas des faits qui lui donnaient cette impression, mais des rumeurs. Et les commérages sont les premières sources d’informations. Kyohei n’avait pas entière confiance en ces paroles voltigeantes et changeantes mais savait qu’elles n’étaient pas toutes à prendre à la légère. Si menace il y avait, autant prévenir le danger. C’est pourquoi il avait convoqué par écrit son espion. Dante. Un homme talentueux dans cet art qui n’avait encore jamais échoué dans ce qu’il avait entrepris sous les ordres du prince. Seulement voilà : la mission qu’il avait l’intention de lui confier était de toute autre difficulté. Il lui faudrait user de beaucoup de discrétion et de ruse pour s’infiltrer en très haut lieu… S’il se faisait prendre, Stonefolm risquait de voir des troupes ennemies marcher dans sa direction.

Kyo’ grimpa les marches de la petite tour dans laquelle il devait retrouver Dante. En arrivant dans la pièce, il y jeta un regard circulaire. Il faisait assez sombre, la lumière présente ne provenait que d’une mince ouverture dans le mur de pierre et son pâle halo éclairait une pile de documents qui trônaient sur un bureau de vieux bois. Il s’apprêtait à prendre place dans un fauteuil quand la porte s’ouvrit à la volée. Il fit volte face. L’espion s’était prosterné dès son arrivée. Kyo’ c’était habitué à cette marque de considération et n’en fut pas alors surpris, cela commençait même à lui plaire qu’on s’agenouille ainsi devant lui. Sûrement l’héritage familial du goût pour la toute puissance… Mais il n’était pas d’humeur à s’amuser de son rang.

- C’est bon relevez-vous. lâcha-t-il sèchement.

Depuis qu’il avait gravis du jour au lendemain l’estrade de l’élite sociale, il avait moins à se préoccuper de l’intonation qu’il prenait envers les autres. S’il était agacé, plus la peine de le cacher par peur du regard des autres nobles. Il était au-dessus de tout ça, à présent, et même s’il était loin de mépriser Dante c’était lui qui donnait les ordres. Kyohei se tourna vers une pile de parchemins sur un meuble et en tira un d’une main pressée.

- Je ne vous ai pas convoqué pour que vous rampiez à mes pieds. Vous allez avoir plus intéressant à faire, croyiez moi.

Déroulant la feuille légèrement jaunie mais à l’écriture italique récente, il vérifia que cela était le bon document. Il s’agissait effectivement de celui contenant les indications pour Dante. Le jeune homme acquiesça pour lui-même avant de reporter l’attention sur son interlocuteur qui s’était relevé.

- Les rumeurs vont de bon train et la tension monte chaque jour. L’information qui a éveillé mon inquiétude est certainement arrivée à l’oreille d’un espion tel que vous. Pallengad semble s’éveiller après un long sommeil, et qui sait ce que ses dirigeants perfides préparent. Leur haine envers nous, à la hauteur de la notre, les conduira sûrement à répondre leur poison dans notre direction… sur nos terres. Ils agissent coup par coup, semblant tâter nos défenses et cherchant nos faiblesses. En ce moment même, Kenji prépare des plans, j’en suis persuadé. Et ses enfants se mettront eux aussi à imiter leur père…

Il se tue tout à coup, arrêtant son frénétique monologue. Les affaires de Stonefolm avaient déferlé sur lui en même temps qu’on avait accroché son titre de prince sur son front. Après des années de silence, il avait enfin la possibilité d’agir. Il espérait simplement que Kyoya était d’accord avec ses décisions. Pourtant au fond, il ne doutait pas de leurs lucidités. Ayant été forcé de vivre parmi le peuple, il avait pu porter un regard extérieur sur la politique, et se forger une opinion mêlant son sang bleu et les propos des citoyens. Il était prêt, c’était certain. Kyohei secoua brièvement la tête pour s’échapper de ses réflexions et posa son regard dur dans celui de Dante.

- Cela reste une supposition. Il nous faut des preuves. Et si manigances il y a… des précisions, de quoi parer l’assaut. C’est là que vous intervenez. Ce que je vous demande est une des plus importantes, et donc difficiles, missions que l’on peut confier à un espion.

Il re-enroula le parchemin qu’il tenait encore dans ses mains et le lui tendis.

- Les murs ont des oreilles. Lisez ceci, tout y est détaillé, et posez moi des questions si vous en avez, puis vous partirez sans oublier de le brûler.
Revenir en haut Aller en bas
 
Une convocation bien trop matinale à mon goût mais pas à celui du prince . [Pv Kyohei]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Ruelles] Une rose avec bien trop d'épines [PV: Chi Yume & Victoria Mccroffed]
» Cela fait bien trop longtemps que je t'attends... {Jacob}
» Je dois te dire quelque chose... [PV]
» (M) Luke Worrall - Un frère bien trop similaire
» Anémone ♣ Mentir, moi, jamais, la vérité est bien trop amusante...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldenia Sekai ♔ :: Royaume de Stonefolm :: Stonefolm :: Les Tours-
Sauter vers: