RPG ~ Manga Médiéval-Fantastique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 #. Rencontres... Mouvementées.

Aller en bas 
AuteurMessage
Elowÿn Séfélia

avatar

Féminin
Nombre de messages : 380
Age : 23
PUF/pseudo : Edrakan
Localisation de votre perso : .: Ouvre les yeux :.
Petite Phrase : .: La vie n'est pas un long fleuve tranquille, ou le mien est rouge comme le sang et noir comme les abysses :.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: #. Rencontres... Mouvementées.   Jeu 8 Juil - 0:41

    Mais... Qui es tu ?


    Elowÿn marchait d'un bon pas sur le sentier enneigé. Ce dernier, aplani par des dizaines, voir des centaines, de passages, était facilement praticable. Ses bottes en caoutchouc ne faisaient aucun bruit, à peine peut être un petit crissement, alors qu'elle avançait d'un bon pas. Son sac à dos lui pesait sur les épaules, mais elle n'y pouvait rien. Ses mouvement, pourtant, loin d'être raides, étaient tout en finesse et en fluidité. Une paire de cimeterre fins de couleur argentée et veinurés de noir et de diamant battait sa jambe à la mesure de sa marche. Elle portait un long manteau à capuchon noir, qui la rendait anonyme et qui lui tenait chaud. Le vent sifflait à ses oreilles. La jeune femme baissa la tête, tentant de résister ainsi à la tempête. Elle grogna, maugréa, bref, assaillit et agonit le vent, le temps, l'absence de soleil et le froid d'injures plus ou moins imagées mais toutes hautes en couleur. Ce dernier, comme s'il l'avait entendu, diminua, jusqu'à ne former qu'une brise fraiche déplaçant doucement la poudreuse tombée quelques heures plus tôt. El' leva la tête. Deux pics majestueux se dressaient devant elle, bouchant l'horizon de leur magnificence. Et elle gravissait lentement le premier. En fait, elle avait à peine commencé à le gravir, et se disait que, décidément, c'était tout de même épuisant de marcher dans la neige. Mais elle avait envie d'aller au sommet et de contempler le paysage en contrebas, alors elle montait... Montait... Et montait encore.

    Elle s'arrêta environ à midi. Le vent était entièrement tombé, et quelques flocons voltigeaient dans l'air froid. Elle éternua quand un de ces dernier vint se loger sur son nez, et rit, amusée. Elle commençait à avoir fin, et tout ce froid glacial pompait son énergie. Elle finit donc par se diriger vers une place disons légèrement dégagée et peu pentue (histoire de pas s'écraser la tronche sur le sol). Elle s'assit sur un bout de rocher (en fait, plus sur sa cape, v que le rocher est bien mouillé...), et sortit quelques trucs de son sac. Mmh. Pas grand chose... Quelques lambeaux de viande séchés, et quelques fruits secs, ainsi que des galettes énergétiques. Elle possédait aussi des baies légèrement dopantes, mais ne les sortit même pas. Elles étaient dangereuses. El' finit par manger une ration de viande et une pêche avant de repartir rapidement. Elle n'allait pas s'éterniser. Mais avant, chercher un ruisseau.

    Elle sortit sa carte d'une poche latérale, et la regarda attentivement. Un ruisseau devait couler pas loin ; elle avait bien choisi son chemin, histoire de ne pas mourir de soif en route. Elle se dirigea donc plus vers l'Est, laissant le chemin (enfin, le sentier, ce n'était guère plus qu'un tas de neige aplati) sur sa gauche. Elle n'eut pas à marcher longtemps. Elle arriva enfin près du ruisseau, mais s'immobilisa. Une forme longiligne, tachetée et fuselée buvait, quelques pas plus loin. En fait, elle avait bu, en ce moment, elle fixait El' de ses grands yeux bleus en grondant, comme si elle allait la bouffer.

    Ce qui était probable...

    Elles restèrent ainsi, à se regarder en chiens de faïence, pendant de longues minutes. Finalement, l'Once (car s'en était une) se leva lentement et fixa son regard dans celui de la jeune femme. Qui comprit ses paroles... Va t'en. Va t'en, tu ne me vois pas. Je suis dangereuse... . El' faillit s'étouffer. La bête ne disait rien. Et pourtant... Pourquoi arrivait elle à la comprendre ? Pouvait elle lui parler ? Pourquoi était elle la première qu'elle comprenait ? Une cause de ses transformations répétées en tigre ? Elle gémit, et recula. L'Once, satisfaite, disparut dans les fourrées. El' aurait tant aimé la retenir... Mais non. Elle se redressa et se dirigea vers la berge. Elle n'arrivait pas à se sortir l'animal de ses pensées. Mais un bruit de pas, léger crissement de bottes sur la neige, lui fit relever instantanément la tête...



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orion Iraki

avatar

Masculin
Nombre de messages : 81
Age : 28
PUF/pseudo : Metroide prime
Localisation de votre perso : partout et nul part à la fois
Petite Phrase : Mon nom est une légende mais personne n'aimerais avoir la même réputation.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: #. Rencontres... Mouvementées.   Jeu 8 Juil - 1:01

Les pics solitaires, montagnes dangereuses pour ceux qui ne prennent pas garde à la où ils posent leurs pieds et pourtant, Orion était bien décider à le gravir, du moins en partie pour trouver ce pourquoi il était venu. Mais pourquoi était il ici? Plus à cause d'histoire étrange et de racontars d'ivrogne, néanmoins, il voulait en avoir le coeur net.

Quelques jours auparavant, en montrant le symbole d'un des mercenaires qui l'avait attaqué dans son sanctuaire naturel, un homme ivre lui avait indiqué un repaire de hors la loi quelque part dans les montagnes, la où la neige était éternelle et où personne n'osait se risquer sauf les fous et ceux qui cherche la tranquillité.

Malheureusement pour Orion, si repaire il y avait bien, ce n'était pas de hors la loi ou d'assassin qu'il était rempli, loin de la. Il s'agissait simplement d'un temple dont l'insigne avait une légère ressemblance avec le symbole cousus sur le bout de tissu que transportait Orion. Repartant ainsi bredouille, il longea la petite rivière qui dévalait la pente même si la présence de Cornax lui permettait d'avoir de l'eau assez facilement après tout.

Alors que la descente s'annonçait assez tranquille avec le beau temps qui semblait revenir, Orion s'arrêta net en voyant au loin une scène étrange. Un fauve des montagnes face à une jeune femme, loin d'être sans défense à première vue. Il regarda la scène d'assez loin au début mais une fois que le fauve fut partie il se risqua a rejoindre la jeune femme, sachant très bien que son compagnon ou sa réputation pour ceux qui la connaissent encore suffirais à faire fuir le voyageur lambda.

_________________



Cornax
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elowÿn Séfélia

avatar

Féminin
Nombre de messages : 380
Age : 23
PUF/pseudo : Edrakan
Localisation de votre perso : .: Ouvre les yeux :.
Petite Phrase : .: La vie n'est pas un long fleuve tranquille, ou le mien est rouge comme le sang et noir comme les abysses :.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: #. Rencontres... Mouvementées.   Jeu 8 Juil - 1:36

    El' vrilla ses yeux de rubis dans ceux, émeraudes, de l'elfe qui se tenait devant elle. Elle en avait déjà croisé quelques uns durant ses pérégrinations, et ne fut donc pas surprise. Mais la personne qui se tenait devant elle lui disait quelque chose. Riche ? non, que ferait il ici... Homme important ? Même réponse. Bandit ? Hors la Loi ? Chercheur d'Or (ZBAFF) ? Elle penchait plutôt pour un hors la loi. De longues mèches blondes, des yeux verts, elfe... Elle se tournait les neurones dans tous les sens. Mais OU avait elle bien pu le voir ? Déjà. En chair et en os ? Peu probable, cela lui reviendrait. Affiche ? Surement. Donc. Recherché. Elle avança de quelques pas, l'air sure d'elle. Ses yeux perçants vrillaient celui debout devant elle. Sa voix était assurée lorsqu'elle prit la parole.

    "Bonjour...
    Je vous ai déjà vu, le diable seul sait où. Pourriez vous éclairer ma lanterne et me dire qui vous êtes ?"


    S'il ne répondait pas, tant pis, El' en serait quitte pour une bonne soirée à se tourner la tête à se demander qui c'était, s'il répondait, c'était parfait. Juste, encore mieux. Mensonge, manque de bol. Elle approcha encore de quelques pas, et se retrouva à distance aisée pour discuter entre personnes civilisées. Elle continuait de le fixer, sa mémoire tournant à toute berlingue. Mais où ? Elle se serait tapé la tête contre un arbre. Elle l'avait déjà vu, c'était quelqu'un d'important dans le royaume, elle en était sure, mais qui ? RAAH, c'était comme un rêve au réveil : on sait qu'il est là, on vient d'en sortir, mais impossible de s'en souvenir avec netteté. Seul en reste une vague idée, comme une couleur ou un lieu... Mais impossible de se replonger dedans. El' était dans cet état là. Calme en extérieur, assurée, mais pas non plus outrageante, presque discrète. Mais en intérieur, elle bouillonnait. Si elle commençait à ne plus mettre de nom et de fonction sur les visage, autant se faire bonne sœur tout de suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orion Iraki

avatar

Masculin
Nombre de messages : 81
Age : 28
PUF/pseudo : Metroide prime
Localisation de votre perso : partout et nul part à la fois
Petite Phrase : Mon nom est une légende mais personne n'aimerais avoir la même réputation.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: #. Rencontres... Mouvementées.   Jeu 8 Juil - 2:02

Étrangement, alors qu'Orion s'approchait, la jeune femme ne sembla pas vouloir fuir ou même faire un geste qui pourrait penser sa peur face à un dragon... Enfin encore faudrait il que le dit dragon soit la... Orion ne l'avait pas entendu s'éloigner, sûrement en quête d'un truc à manger ou de toute autre activité qui demandait solitude et silence.

Enfin bref, la réaction de la jeune femme apprenait plusieurs chose à Orion, la première c'était qu'elle ne craignait pas d'être attaqué, ce qui pouvait facilement se conclure avec les armes qu'elle portait et l'absence de fuite face à un homme armé et potentiellement dangereux. La seconde c'était qu'elle ne devait pas le connaitre ou ne l'avait pas reconnu, ce qui lui permettrait peut être de passer inaperçue encore un moment dans la régions avant que les hordes de mercenaires n'afflue vers lui.

Néanmoins, l'armement de la jeune femme intrigué Orion et il avait aussi besoin de réponse pour ses propres problèmes. Ainsi décida t il de se diriger vers elle, et qu'elle ne fut pas sa surprise en la voyant faire de même.


Bonjour. Je ne pense que vous m'ayez déjà vue, je ne suis qu'un simple voyageur et mercenaire quand le besoin s'en fait sentir. Quand à mon nom, il est un peu difficile pour moi de vous le donner car je suis à la recherche d'un groupe particulier et il serait donc malvenue qu'il apprenne ma venue par mégarde. D'ailleurs peut être pourriez vous m'aider, ceux que je cherche arborent ce blason.

Orion sorti le morceau de tissu des mercenaires qu'il avait tué dans son sanctuaire et qui portait l'emblème du groupe. Il n'y croyait pas trop certes mais qui ne tente rien n'a rien comme dit le dicton.

Au même moment, une imposante créature volante se rapprochait d'eux. Un grand dragon rouge vint se poser juste derrière Orion et le faite que celui ci pose son museau sur l'épaule du mercenaire prouvé qu'ils étaient lié. Cornax venait juste de rejoindre son ami, et Orion eu un léger sourire tout en passant sa main libre contre la joue du gros lézard volant.

_________________



Cornax
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elowÿn Séfélia

avatar

Féminin
Nombre de messages : 380
Age : 23
PUF/pseudo : Edrakan
Localisation de votre perso : .: Ouvre les yeux :.
Petite Phrase : .: La vie n'est pas un long fleuve tranquille, ou le mien est rouge comme le sang et noir comme les abysses :.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: #. Rencontres... Mouvementées.   Jeu 8 Juil - 12:27

    Elowÿn baignait toujours dans cet état d'esprit troublé et énervant de recherche intérieur, mais se reconnecta quand même avec la réalité, histoire de ne pas passer pour une folle un peu cinglée. Elle secoua juste la tête vaguement, fronçant les sourcils. Le jeune elfe éclairait justement sa lanterne...

    "Bonjour. Je ne pense que vous m'ayez déjà vue, je ne suis qu'un simple voyageur et mercenaire quand le besoin s'en fait sentir. Quand à mon nom, il est un peu difficile pour moi de vous le donner car je suis à la recherche d'un groupe particulier et il serait donc malvenue qu'il apprenne ma venue par mégarde. D'ailleurs peut être pourriez vous m'aider, ceux que je cherche arborent ce blason."

    Ah ben non. Raté. Un simple voyageur... Peut être l'avait elle croisé un jour sur la route, et que son visage lui était resté. Mais elle était tout de même troublée. Surtout quand il dit qu'il recherchait quelqu'un. Un groupe de mercenaires. Elle en connaissait pas mal du fait de sa profession de tire-laine, et elle pourrait peut être s'en tirer avec une commande, en plus. Elle examina le blason avec attention. El' rit, et allait répondre, lorsque le bruit se figea dans sa gorge. Un Dragon approchait. Elle recula de quelques pas. En fait, elle n'avait pas peur. Elle était terrorisée. Ce qui était tout de même légitime ! Des dragons, elle n'en avait jamais vu, peut être un de loin mais sans plus. Et celui-ci était vraiment énorme. Elle allait sortir son épée, ses yeux lançant des éclairs, lorsque le dragon se posa près de l'elfe, comme un gros chien. Mais alors, un très, très gros chien. Avec de très grosses dents, de très grosses griffes, et surtout un très gros appétit. Ce dernier était d'un rouge très foncé, de la couleur d'un vin de grand cru. (quelle comparaison Uhuuh...)

    Soudain, un déclic se fit dans son esprit. Mais oui ! La personne devant elle était... Mh... Orion... Quelque chose. Décidément, sa mémoire laissait vraiment à désirer. Par contre, elle savait qu'il était recherché un peu partout pour quelques dommages collatéraux assez importants. El' n'en savait pas plus, mais avec un compagnon pareil, c'était sur qu'il pouvait en faire, des dommages collatéraux... Elle fut tout de même légèrement amusée par la tonne de muscle se faisant gratouiller la joue par Orion. Elle s'avança prudemment, et répondit.

    "Je vous ai reconnu, je pense. Tout le monde ne se balade pas avec un dragon rouge. Mais peu importe. Je reconnais ce blason, et je peux vous aider. A quelques conditions. La première étant que votre compagnon dont le nom m'échappe ne me grignote pas un bout de bras au passage, ce serait sacrément utile pour moi. Ensuite, c'est moyennant quelques honoraires. Après tout, c'est mon boulot..."

    Ben oui, elle n'allait tout de même pas aider comme ça, après tout, elle en vivait. Si elle commençait à ne pas se faire payer par tous les étrangers qui l'accostaient de-ci de-là elle finirait vagabonde...Quand à perdre un petit bout d'elle dans l'estomac du dragon, ça lui plaisait moyennement...

    Tout en parlant, elle avait décompté sur ses doigts, ce qui lui donnait un air un peu bizarre. Enfin.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orion Iraki

avatar

Masculin
Nombre de messages : 81
Age : 28
PUF/pseudo : Metroide prime
Localisation de votre perso : partout et nul part à la fois
Petite Phrase : Mon nom est une légende mais personne n'aimerais avoir la même réputation.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: #. Rencontres... Mouvementées.   Jeu 8 Juil - 16:05

Orion ne rata pas la réaction de la jeune femme à l'arrivé de Cornax, enfin il faut dire qu'être indifférent devant lui était toujours du suicide, tandis que la méfiance était une chance de survie. Néanmoins, avec l'arrivé du dragon, sa véritable identité ne pouvait plus vraiment être caché, à moins de vivre en ermite sans aucun lien avec l'un des deux royaumes et la encore ce serait un miracle pour Orion.

Seulement, elle avait, d'après ce qu'avait put voir le mercenaire, réagit en voyant le symbole et Orion voulait des réponses quitte à utiliser la force pour les obtenir. S'apprétant à donner un ordre à Cornax, son interlocutrice parla et se sauva peut être la vie de ce faite. Ainsi elle l'avait reconnue mais pouvait aussi l'aider dans sa quête. Esquissant un sourire malicieux , il prit la parole.


Si vous m'avez reconnu, vous devez savoir que je suis loin d'être quelqu'un à qui on refuse quelque chose sans conséquence. Mais, je veux bien vous donner une chance. Cornax, à déjà manger et même si un dessert ne le gênerait pas, il arrivera à se retenir de vous gober et je peut vous payer mais seulement si les informations sont valable. Dans le cas contraire, je ne sais pas si je pourrais retenir mon ami.

Pourquoi négocier Orion? Laisse moi faire, je ne la tuerais pas promis.


La voix du dragon, grave et caverneuse, avait le don d'être effrayant quand il faisait ce genre de menace, mais cela fit rire le mercenaire qui se contenta de rester devant le lézard ailé pour le bloquer.

Enfin, Orion retourna son attention vers la jeune femme et la regarda avec insistance afin qu'elle choisisse rapidement ce qu'elle allait faire.


Alors? Vous choisissez qu'elle solution ?

_________________



Cornax
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elowÿn Séfélia

avatar

Féminin
Nombre de messages : 380
Age : 23
PUF/pseudo : Edrakan
Localisation de votre perso : .: Ouvre les yeux :.
Petite Phrase : .: La vie n'est pas un long fleuve tranquille, ou le mien est rouge comme le sang et noir comme les abysses :.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: #. Rencontres... Mouvementées.   Jeu 8 Juil - 17:56

    Umh. Elle n'avait finalement pas beaucoup de choix, et elle se trouvait là devant plus grosse proie qu'elle. Bien, elle avait pas mal de renseignements sur ce bout de tissu, et elle espérait que ce serait suffisant pour le jeune elfe. Elle n'était pas stupide, et savait que Cornax (car visiblement c'était le nom du dragon) pouvait la gober en quelques secondes et sans même s'en rendre compte. Malgré tout, elle détestait qu'on lui force la main, surtout ainsi. Aussi, sa voix était légèrement acide lorsqu'elle répondit. Et puis, peut être aurait elle un petit dédommagement à la clef. Enfin, elle n'y comptait pas trop. Et puis diaule, de l'argent, elle en avait à profusion, de toute façon pourquoi risquer sa vie ainsi aussi bêtement ?

    "Mmh... Je vois que je n'ai pas trop le choix, servir de dessert à un dragon, aussi connu soit il, ne me réjouit pas outre mesure... Je pourrais mourir, aussi, mais ces informations ne le valent pas, et n'ont aucune valeur sure à mes yeux.
    Bien. Passons donc aux choses sérieuses."


    Professionnelle, elle sortit sa carte de la poche qui lui était dédiée, ainsi qu'un crayon de bois. Elle chercha une pierre des yeux et, s'efforçant d'ignorer la grosse bestiole rouge qui la regardait avec envie, y étala sa carte. Ses yeux la parcoururent, jusqu'à pointer un endroit près d'une rivière.

    "Nous sommes ici. Là et là, elle désignait deux points précis sur la carte, se trouvent deux bâtiments qui pourraient vous intéresser, parmi les plus proches. Le plus petit, celui-ci, n'est qu'un avant poste. Le second est leur bâtiment principal. Disons que vous avez de la chance d'être tombé sur moi, j'ai eu une mission par là il a quelques mois, et je suppose que rien n'a du trop changer."

    Elle releva la tête, et désigna l'horizon du doigt.

    "C'est donc à peu près par là que vous devez vous diriger pour trouver le bâtiment. La seule chose de plus que je sais, c'est que leur blason est semblable à ceux des frénétiques religieux du premier pic, ce qui fait une fausse route très intéressante."

    Elle finit par se relever et ranger son crayon, et fixa de nouveau Orion. Sa voix était franche et posée, et nulle trace de peur ou de tremblement dans sa voix.

    "C'est tout ce que je sais. De leurs effectifs et de leurs actions, je n'ai qu'une vague idée. Je ne suis venue qu'une fois, et brièvement. Je suppose que leur boulot s'apparente au mien : rassembler des informations, trouver des gens, et en tuer d'autres."

    Elle avait dit cela d'un ton désinvolte. Après tout, c'était effectivement son boulot, quoi qu'en disent les gens, et de toute façon, peu lui importait qu'il le sache. Tout ce qu'elle espérait, c'était qu'il juge l'information concluante et qu'elle ne se fasse pas grignoter un bras au passage. Elle était courageuse, certes, mais as suicidaire, et un dragon était largement au dessus de ses forces, elle en avait conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orion Iraki

avatar

Masculin
Nombre de messages : 81
Age : 28
PUF/pseudo : Metroide prime
Localisation de votre perso : partout et nul part à la fois
Petite Phrase : Mon nom est une légende mais personne n'aimerais avoir la même réputation.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: #. Rencontres... Mouvementées.   Jeu 8 Juil - 18:49

Ainsi, elle avait choisi la voie de la raison plutôt que le combat. C'était mieux comme sa pour Orion qui n'avait vraiment envie de combattre cette jeune femme dans un milieu aussi hostile. Et puis, il valait mieux pour elle aussi, car Cornax n'aurait pas résister longtemps à son appétit si le mercenaire lui en laissé la possibilité.

Écoutant attentivement les explication de son interlocutrice, il essaya de mémoriser l'emplacement des deux postes désignés. De sa vie de mercenaire, il n'avait jamais entendue parler de ces repaires, ce qui le laissé supposer qu'ils étaient soit récent, soit en plein boum d'activité depuis son départ.

Revenant à l'explication de la mercenaire, Orion suivis du regard la direction qu'elle lui montrait afin de repéré un lieu singulier ou tout autre point repérable sur la carte pour ce faire une idée des distances qui le séparait du premier lieu indiqué plus tôt.

Attendant qu'elle ai finit de parler, acquiesçant sur sa remarque de la ressemblance du symbole des religieux et de celui des mercenaire qu'Orion recherchait, il sorti d'une poche secrète quelque pièce et une écaille du même rouge que Cornax.


Leurs objectifs?, j'en connait au moins un pour le moment, me tuer. Mais je vais y mettre un terme dés que je les aurais retrouvé et plus personne n'entendra parler de ce groupe. Enfin, je vous remercie de ces informations, tenez, je ne peut vous offrir plus, on ne peut pas dire que je soit très riche.

Il tendit sa main tenant l'argent et l'écaille vers le jeune femme pour qu'elle puisse le prendre. La présence de l'écaille intrigua le dragon qui ne lâchait pas du regard cette partie de son armure naturelle sans pour autant chercher à empêcher Orion de la donner à celle qui venait de les aider.

Ainsi, si je comprend bien, vous êtes mercenaire et Freelance ? Prenez garde à vous, certain contrat son dangereux, nombreux furent ceux essayant de gagner la récompense qu'il y avait sur ma tête, mais aucun n'a encore réussit à me blesser. Mais avant de partir, j'aimerais au moins connaitre votre nom, ce ne serait qu'un juste retour des choses étant donné que vous connaissait le mien.

_________________



Cornax
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elowÿn Séfélia

avatar

Féminin
Nombre de messages : 380
Age : 23
PUF/pseudo : Edrakan
Localisation de votre perso : .: Ouvre les yeux :.
Petite Phrase : .: La vie n'est pas un long fleuve tranquille, ou le mien est rouge comme le sang et noir comme les abysses :.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: #. Rencontres... Mouvementées.   Jeu 8 Juil - 19:48

    El' frémit. Elle n'aurait vraiment pas eu envie d'être à la place des mercenaires qui allaient recevoir une petite... Visite de courtoisie. Mais elle ne regrettait pas de les avoir dénoncé. Après tout, ils ne faisaient que nuire à certaines personnes, et même si elle aussi était un animal nuisible, elle ne portait pas ses semblables dans son cœur. En fait, sans avoir honte de ce qu'elle était, elle ne les aimait même pas beaucoup. Ils profitaient de la guerre pour s'enrichir outrageusement. Bon, il était vrai qu'elle aussi appréciait d'avoir un petit pécule pour survivre, pécule il est vrai assez conséquent du fait de son expérience, mais elle n'était pas de ces imbéciles qui plantaient un couteau dans le dos des gens dès qu'ils les croisaient dans une ruelle sans se soucier d'eux. Non, elle, elle prenait en considération les implications politiques, sa position, et si il serait mieux vivant. Ah, et s'il pouvait se venger, aussi, mais la plupart du temps elle demandait un bon mois pour savoir ses habitudes, et on ne retrouvait pas souvent de traces de lute. En fait, elle provoquait plus des accidents, disons, ce qui faisait qu'elle était assez prisée des quelques personnes qui la connaissaient vaguement, comme de ceux qui la connaissaient un peu mieux.

    Elle ne fut pas surprise qu'ils aient tenté de tuer l'elfe. Après tout, il devait avoir bien plus d'ennemi qu'elle, qui en possédait déjà un bon paquet. Et si les pièces qu'il sortit la réveilla un peu, l'écaille acquit toute son attention. Cette dernière, d'un magnifique rouge profond, était d'une teinte magnifique. elle la saisit d'un mouvement vif, mais délaissa l'argent. Il en aurait surement plus besoin qu'elle. Il lui demanda aussi son nom. Elle répondit, hésita, mais décida de jouer franc jeu. Après tout, pourquoi pas ?

    "Gardez l'argent, je pense que vous en aurez plus besoin que moi. L'écaille a plus de valeur à mes yeux, non pour sa valeur marchande, mais par sa beauté et sa rareté. Et ne vous inquiétez pas, je refuserai de m'opposer à vous, je préfère ma tête sur mes épaules plutôt qu'ailleurs : n'est pas né le jour où je m'en prendrai à un dragon. Eh puis, bien que j'apprécie moyennement être menacée, je vois bien que vous n'êtes pas de ces gens qui profitent de la situation pour arranger la guerre de façon personnelle. Quand à mon nom... Peu de gens le savent, et je vous prierais de rester discret. Ma survie dépend surement de votre silence. Les quelques gens qui me connaissent me nomment Elowÿn. Elowÿn Séfélia, mais plus commodément El'. Beaucoup me connaissent sans le savoir sous d'autres noms, plus que je ne pourrais vous en donner."

    Elle examina l'écaille pendant quelques secondes, elle était vraiment magnifique. Elle la rangea prestement dans une de ses multiples poches intérieures cousues à cet effet. Tout naturellement, son regard se porta sur le grand dragon qui la fixait. Elle eut un sourire, et lui adressa quelques mots, étant confortée dans son idée première qu'ils étaient plus intelligents que des vulgaires chiens par le fait qu'il pouvait visiblement même parler, et bien entendu donc la comprendre.

    "Je suis désolé, Maître dragon, de ne pas vous servir de repas aujourd'hui. Mais vous trouverez surement quelque chose de plus consistant sur la route. "

    Bon, elle n'allait pas en faire trop, non plus, donner du 'maitre dragon' n'était déjà pas trop son truc, mais bon, avec un dragon à l'œil aussi gros que sa tête, on ne discute pas, ou alors pas longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orion Iraki

avatar

Masculin
Nombre de messages : 81
Age : 28
PUF/pseudo : Metroide prime
Localisation de votre perso : partout et nul part à la fois
Petite Phrase : Mon nom est une légende mais personne n'aimerais avoir la même réputation.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: #. Rencontres... Mouvementées.   Jeu 8 Juil - 22:57

Orion fut surpris par la réaction de la mercenaire. Il ne s'attendait pas à ce que cette dernière refuse de l'argent donné sans contre pensé ni subterfuge. Elle prit juste l'écaille de dragon et ce même pas pour la revendre mais pour ce qu'elle était et ce qu'elle représentait. Ainsi, il restait encore des mercenaire doué d'un certain raisonnement, capable de voir un peu plus loin que le bout de leur contrat. A moins que la présence de Cornax fasse la différence....

Rangeant les pièces la où il les avait sorti, Orion s'inclina légèrement quand elle lui donna son nom. Il saurait garder le secret, de toute façon peu de gens accepterait de l'écouter donc elle n'avait pas grand chose à craindre.


Ne vous en faites pas Elowÿn Séfélia, votre nom sera bien gardé. Mais je suis heureux de voir un mercenaire réfléchir avec autre chose que sa bourse et ses armes. Je n'ai rien contre les mercenaires et j'en suis un plus par nécessité que par envie, mais j'en ai croisé trop peu qui ont compris les dangers qui se dressaient sur leur routes ou qui ont essayer de réfléchir aux conséquences de leurs actes.

Orion était devenue beaucoup plus amicale, laissant de côté sa froideur nécessaire pour l'obtention des informations que venait de lui donner El' .

Cornax était quand à lui toujours intrigué par l'intérêt non caché qu'avait la mercenaire pour son écaille et la surprise fut grande encore quand elle lui parla directement. C'était bien la première fois qu'on l'affublé d'un titre honorifique, ce qui le fit rire à sa manière.


Je ne suis pas comme les humains quand il s'agit de nourriture. Je peux rester plusieurs jours sans manger sans que cela ne vienne interférer avec mes capacités. Mais je vous remercie pour votre sollicitude.

Cornax n'avait pas quitté pas des yeux son ancienne écaille, ou presque, regardant de temps en temps le visage de la jeune mercenaire. Il était toujours intrigué par l'attirance qu'avait les humains pour les écailles de son espèce, mais il préféra ne pas poser la question. De toute façon, cela n'aurait aucune importance de le savoir, savoir que ses écailles pouvait servir de monnaie d'échange était bien suffisant.

Je ne sais pas ce que vous avez prévue de faire maintenant, mais je vous conseil de rester assez loin des points que vous m'avez indiqué, ne serait ce que pour ne pas être pris dans les dégât collatéraux qu'ils pourraient y avoir.

_________________



Cornax
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elowÿn Séfélia

avatar

Féminin
Nombre de messages : 380
Age : 23
PUF/pseudo : Edrakan
Localisation de votre perso : .: Ouvre les yeux :.
Petite Phrase : .: La vie n'est pas un long fleuve tranquille, ou le mien est rouge comme le sang et noir comme les abysses :.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: #. Rencontres... Mouvementées.   Jeu 8 Juil - 23:40

    El' rit de la réaction d'Orion et de Cornax. Un vrai rire, bon d'accord, très court, mais pas froid ou mauvais. Juste un rire amusé. Elle était tout de même rassurée d'entendre Orion lui dire qu'il ne divulguerait pas son nom. En fait, elle était très fière d'avoir réussi à faire tenir sa couverture aussi longtemps, et elle craignait à chaque minutes qu'un imbécile ait la langue trop pendue et dévoile son secret sans même s'en rendre compte. S'en était fini de la plus grande partie de son travail : être discret avec une réputation n'est pas aisé. Parfois, mieux vaut être anonyme et efficace. Quand à la remarque sur les dégâts qu'ils allaient causer, elle en fut amusée aussi. Sa voix était claire lorsqu'elle reprit la parole.

    "Et je suis heureuse de savoir que certains ne pensent pas qu'à s'en mettre plein les poches... On survit comme on peut, un monde en guerre, ce n'est pas drôle, même si ça fait marcher les affaires. J'avoue que la plupart de mes... 'Congénères' me font honte dans leur manière de faire. Mais après tout, c'est leur vie, pas la mienne. Mais je m'égare... Je vous remercie de ce conseil, et j'en prend note. De toute façon, je vais rester ici quelques temps, j'aimerais éclaircir un petit point qui m'est obscur... Je vous souhaite bien de la réussite dans votre entreprise, en tout cas..."

    Elle venait, en effet, de se rappeler l'once, et allait bien sur la pister, la trouver, et résoudre un épineux problème. Enfin, un épineux problème personnel. C'est assez déroutant... Imaginez qu'une pierre se mette à vous parler ? Elle rit intérieurement à cette image, et sut qu'elle n'en aurait pas été plus troublée, avant de répondre au dragon.

    "Elle est toute naturelle, mais je vous avoue préférer être entière... Je n'ai rien contre le fait que vous vous nourrissiez d'êtres humains, c'est le cycle de la vie, mais ma tête est très bien là où elle est !"

    Elle se courba en avant, saluant l'elfe et le dragon, qui formaient un couple si étrange, mais si on le regardait bien si bien assorti. La complicité entre ces deux là était complète, et fou était celui qui prétendait Orion maître de Cornax. El' pensait plutôt à eux comme des compagnons. Son salut fait, elle lança juste une dernière phrase d'adieu.

    "Au plaisir de vous revoir, et bonne chasse !"

    [S'y pitit x')
    M'enfin...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Orion Iraki

avatar

Masculin
Nombre de messages : 81
Age : 28
PUF/pseudo : Metroide prime
Localisation de votre perso : partout et nul part à la fois
Petite Phrase : Mon nom est une légende mais personne n'aimerais avoir la même réputation.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: #. Rencontres... Mouvementées.   Ven 9 Juil - 0:00

Orion n'avait pas vraiment de raison d'importuner d'avantage la jeune mercenaire et maintenant qu'il avait un début de piste, il était bien décidé à faire du ménage dans les rang des mercenaire qui l'avait attaqué. D'ailleurs, il comptait bien demander à Cornax de l'aider à faire en sorte que seule quelque s'un d'entre eux survive pour que les évènement qui se seront produit soit appris des autres groupes de mercenaires et que cela dissuades la plupart de revenir vers Orion.

Refermant sa cape pour cacher ses bras et ses main, Orion rabattit la capuche de sa cape afin de reprendre son apparence de simple voyageur.


Bonne chance pour la suite El' la mercenaire, et faite que notre prochaine rencontre se fasse dans des conditions tout aussi amicale qu'aujourd'hui. Allez Cornax, allons 'y nous avons encore du chemin et la neige commence à m'énerver sérieusement.

D'accord Orion, mais je ne te porterais pas, c'est toujours hors de question d'avoir un humain sur le dos.


Orion s'inclina une nouvelle fois devant Elowÿn puis partie dans la direction qu'elle lui avait indiqué, envoyant un peu plus loin une boule de neige sur le dragon pour se venger du manque de coopération de son compagnon.

On n'appris que plusieurs jours plus tard la destruction pure et simple des deux repaires de mercenaire par l'attaque d'un dragon et d'un démon selon la rumeur. La rumeur disait aussi que le démon serait la réincarnation d'Orion le hors la loi, mais personne n'y crut réellement.

_________________



Cornax
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elowÿn Séfélia

avatar

Féminin
Nombre de messages : 380
Age : 23
PUF/pseudo : Edrakan
Localisation de votre perso : .: Ouvre les yeux :.
Petite Phrase : .: La vie n'est pas un long fleuve tranquille, ou le mien est rouge comme le sang et noir comme les abysses :.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: #. Rencontres... Mouvementées.   Ven 9 Juil - 21:04

    [La réincarnation d'Orion-le-hors-la-loi, hein xD]

    El sourit en voyant l'énorme dragon et l'elfe se bagarrer joyeusement, comme deux gamins insouciants. Elle fut un peu surprise d'entendre déclarer Cornax qu'il ne porterait pas Orion, mais visiblement, c'était un fait acquis, car s'ils se chamaillèrent, ce ne fut pas méchant. Elle se détourna, et revint vers la rive, scrutant les environs. Elle tenta d'envoyer mentalement ses pensées loin autour d'elle, comme elle s'imaginait pouvoir le faire. Échec cuisant. Bon, d'accord, ca ne marchait pas comme dans les livres, la pensée reste dans la tête. D'accord. on, eh ben, elle n'avait plus qu'à y aller à pied... Avec les bonnes vieilles méthodes ! Elle attrapa son sac, et manqua d'oublier la carte qui trônait toujours sur la pierre plate. Elle l'attrapa d'un mouvement vif, et la fourra dans sa poche. Ensuite, elle chercha un guet, l'animal s'étant présenté (Ô bonheur) sur l'autre rive. Sa recherche ne fut pas longue. Au bout de quelques minutes, elle trouva un endroit où elle pourrait traverser sans encombres. Elle hésita, et soupira. L'eau devait être glacée. Puis elle porta son sac au dessus de sa tête, et traversa, brisant le courant de son corps, et espérant de toute ses forces que rien ne l'emporte, et qu'aucun arbre mort n'ait l'idée d'apparaître dans le courant. Elle atteint la rive sans encombre autre que celui d'être trempé des pieds à la tête. Sur cette dernière, elle trouva tout de suite des traces de la magnifique panthère bicolore. Ses yeux analysèrent les traces. Elle revoyait parfaitement la panthère s'accroupir, et lui gronder dessus, puis s'enfuir d'un bond coulé dans les ombres enneigées. Elle soupira, et se lança à la poursuite des traces.

    Dans l'ombre, une paire d'yeux bleus la suivaient...

    Elle continua pendant plusieurs minutes à suivre les traces, jusqu'à arriver à un point où elles repartaient en arrière. Étrange. Très étrange, même, c'était anorm... Un énorme poids lui tomba sur les épaules, l'envoyant à terre. La masse de poils manquait de l'étouffer, la collant sur le sol sans ménagement. Deux yeux bleus... Paroles. Tu parles très fort, pour une humaine. Qui es tu ? Réponds moi... El' resta interloquée, incapable de comprendre comment elle comprenait l'animal qui se tenait devant elle. Mais si, que tu comprends. Mais organise tes réponses, on dirait un chaton... Alors là, elle était soufflée. On aurait dit qu'elle... Lisait ses pensées... El' relâcha ses muscles, basculant sa tête en arrière et coupant le contact. Elle réfléchit. Était elle folle ? Bonne pour l'asile, oui... Et puis, peut être se faisait elle juste des idées. La panthère lui mordit l'épaule, et elle tressaillit. Réponds moi. Qui es tu. El' tenta une réponse cohérente en lui envoyant l'image mentale de ce qu'elle était. Enfin, essaya. Dès qu'elle tenait de faire quelque chose, elle n'y arrivait pas. C'était comme... Comme... Elle ne trouvait pas. Il fallait que ça vienne tout seul... Mais oui ! C'est ça... Mais répond, merde à la fin ! Sous le coup de la surprise, El' répondit. Elle ne savait pas trop comment, mais elle répondit. Elowÿn. El', si tu veux. Amies ? A ces mots, la panthère se détourna, relâchant la jeune femme. Cette dernière se releva, s'épousseta. La panthère répondit alors. Chais pas. Pt'être quand tu sauras parler. En route. Et, sans qu'El' ne comprenne grand chose, elle se dirigea vers la rivière. El' hésita à se détourner, mais finalement, elle la suivit. Que pouvait elle faire d'autre ? Elle se rendit compte qu'elle ne connaissait pas son nom. Avant qu'elle ne puisse réagir, la réponse s'ancra dans son esprit. Soul.. Âme. Prélude. Symphonie. Mon nom sera celui que tu me donnera.

    Soul...

    [Moisi... x') What a Face ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: #. Rencontres... Mouvementées.   

Revenir en haut Aller en bas
 
#. Rencontres... Mouvementées.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Arrivée mouvementée et compagnie inattendue
» Retrouvailles légèrement mouvementé...
» [Libre] Une promenade mouvementée !
» Un après-midi ... Mouvementé ? [PV Zaza]
» Une matinée mouvementé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldenia Sekai ♔ :: Chemins et Nature :: Pics Solitaires-
Sauter vers: