RPG ~ Manga Médiéval-Fantastique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 retrouvaille sous un pommier [PV Kity]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Orion Iraki

avatar

Masculin
Nombre de messages : 81
Age : 28
PUF/pseudo : Metroide prime
Localisation de votre perso : partout et nul part à la fois
Petite Phrase : Mon nom est une légende mais personne n'aimerais avoir la même réputation.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: retrouvaille sous un pommier [PV Kity]   Lun 5 Juil - 19:01

Depuis le matin un soleil radieux éclairait sans relâche cette forêt perdu entre les deux royaumes ennemis. Le temps était magnifique, sans un nuage à l'horizon mais la chaleur rendait tout voyage sur les plaines épuisant et difficile. Dans la forêt, la vérité était tout autre, l'ombre ambiant et la légère brise qui passait entre les tronc rafraichissait l'air ambiant. Le tout était complétait par un paysage parfait et un fond sonore d'oiseaux chanteurs et de criquet.

Au milieu de ce paysage parfait se trouvait un homme grand et svelte suivit par un grand dragon rouge. Il ne semblait que très peu intéressé par ce qui l'entourait contrairement à son compagnon. Cela faisait longtemps qu'ils n'étaient pas repassé par ici, mais ils se souvenaient encore parfaitement de chaque chemin qui la traversait. Ce lieu, l'homme l'avait souvent vue, mais le fait d'y revenir ne lui apportait ni joie ni peine, simplement de l'indifférence, seul une pensée resté constamment dans sa tête qui était la personne qui l'avait retrouvé au dela des ces royaumes maudits.


Il faudra quand même que tu m'explique pourquoi on est revenue au milieu de cette guerre que tu voulais fuir.

La voix du dragon, grave et gutturale résonnait presque dans la forêt mais l'homme n'y répondit pas, trop absorbé par ses pensées et ses réflexions. Ne recevant aucune réponse, le dragon finit par perdre patience et percuta l'épaule d'Orion avec son museau.

On s'arrête le temps de manger, et tu en profite pour t'expliquer, parce que la j'en ai marre. Sa fait près de trois jours que tu n'as rien dit. Surtout que je ne vois pas qui pourrait t'indiquer la direction de celui que tu cherches.

Tssss, très bien Cornax, mais on ne reste pas longtemps. Pour le moment, personne ne nous suit et j'aimerais que les mercenaire du coins ignore qui nous sommes jusqu'à ce qu'on soit repartie vers notre sanctuaire.

Le ton de l'homme était assez froid, chose qui surprit le dragon. Orion avait changé depuis la dernière attaque de mercenaire, passant d'un comportement amicale à quelqu'un de très froid et distant. Laissant ce problème de côté, Cornax profita de la proximité d'un pommier pour se servir . Seul d'ancienne marque sur le tronc de l'arbre montrait que ce n'était pas la première fois qu'un animal assez gros c'était servit dessus .

En voyant les marque, Orion crut avoir une sensation de déjà vue, comme si il savait ce qui allait se passer pour l'avoir déjà vécu.

_________________



Cornax
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitsune Yomeiri
Kity the Foxzilla
avatar

Féminin
Nombre de messages : 710
Age : 25
PUF/pseudo : Arob@ze/Dazenuts
Localisation de votre perso : Avec mon prince... <3
Petite Phrase : Don't forget to love !!!

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: retrouvaille sous un pommier [PV Kity]   Mar 6 Juil - 18:18

Un autre jour se termine
Je suis encore toute seul
Comment cela se fait-il ?
Que tu ne sois pas ici avec moi
Tu ne m'a pas dit "au revoir"
Personne ne m'a dit pourquoi
Mais étais-tu obligée de partir ?
Et de laisser mon monde si froid ?..



❦ ❦


• Après sa nuit passé non loin du Pas-Sage, la jeune fille avait repris sa route toujours vers Myridia. Seulement, ce qui restait de ses réserves s’étaient épuisées, elle les avait terminés hier soir en guise de dîné.
Et là, la jeune fille avait l’estomac dans les talons et espérait tomber sur quelque chose de comestible.
Elle parcourue un bon bout de chemin, puis n’en pouvant plus, elle décida de se mettre en chasse pour de bon.

L’hybride s’éloigna de la route pour s’enfoncer dans les bois, là, elle choisit un creux entre deux arbre, puis revêtit son apparence de renard et plus précisément d’urocyon, un renard capable contrairement aux autres de grimper aux arbres avec l’agilité d’un chat.

Humant l’air les oreilles pointées en avant, elle fila à travers les buissons, furetant de-ci de là à la recherche de nourriture.

Ses périgrinations la menèrent non loin d’arbres fruitiers, en l’occurrence des pommiers.
Le nez en l’air, ses longues oreilles duveteuses pivotant au gré des différents bruits forestiers, elle choisit avec attention celui qui lui semblait le plus fournit en fruits.

Son choix fait, elle se ramassa sur elle-même tassant le sol de ses pattes puis bondit agrippant l’écorce de ses griffes. En deux trois bonds lestes et rapides elle en atteignit le sommet pour se stabiliser sur une branche tout de même assez épaisse pour supporter son poids quoique léger.
Observant les alentours, elle repéra les fruits les plus murs. Ils étaient bien sur et pour la plupart inaccessible suspendu à la cime aux branches les plus fines.
Néanmoins, certains pouvaient être atteint par un petit animal tel un renard.

Ainsi donc Kitsune réussi à en happer un qu’elle dégusta sur place puis deux, puis trois…en tout elle en mangea six.

Rassasiée, elle s’allongea de tout son long sur sa branche, les pattes arrières pendant négligemment dans le vide, bailla à s’en décrocher la mâchoire, puis apposa sa petite tête sur ses pattes avant croisées sur l’écorce.

Après un bon déjeuné, un p’tit somme était toujours le bienvenu.

Alors qu’elle somnolait, tous ses sens engourdis par la douce torpeur qui s’emparait d’elle, elle ne perçut pas les deux inconnus qui s’approchaient dangereusement de son perchoir.

Elle ne fut définitivement tirée du sommeil que par le bruit que produisit le feuillage de l’arbre remué par le dragon.

Apercevant un gros mufle rouge fouiller les branches a grand renfort de craquements, la renarde glapit de surprise avant de sauter à terre. Instinctivement, elle courrut afin de mettre le plus de distance possible entre…ce truc et elle.
Cependant, l’odeur l’arrêta net. Pilant dans la poussière elle se retourna brusquement, la bouche entrouverte par cette cavalcade imprévue, le regard plein d’espoir, la truffe frétillante.

Sa vue le confirma, c’étaient bien eux, eux qu’elle n’avait pas revus depuis un an déjà, eux pour qui elle s’était fait tant de souci…

Se retournant complètement, elle esquissa deux pas dans leur direction, glapit de nouveau mais cette fois-ci de joie et de soulagement.

Puis elle leur tourna de nouveau le dos et s’enfuit à tout allure à travers la forêt.

Un temps s’écoula, cinq minute tout au plus. Un peu plus loin raisonna un cri, un cri débordant de joie et de gaieté.

-Oriooooonnnnn ! ! ! ! ! !

Et quelque seconde après même pas l’hybride rhabillée bondit des buissons, se jetant littéralement au cou de son ami, une multitude de branche prise dans ses cheveux et ses vêtements.

Elle était si heureuse et soulagée que quelque larme lui échappèrent. Durant tout ce temps, elle avait tant appréhendé ce qu’ils auraient pu devenir…mais tout cela était finit, envolé tristesse, angoisse, manque…ils étaient de retour…enfin…


_________________
Rien n'est vrai, tout est permis . . .



ET

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/archives-f36/kitsune-yomeiri-f-t439
Orion Iraki

avatar

Masculin
Nombre de messages : 81
Age : 28
PUF/pseudo : Metroide prime
Localisation de votre perso : partout et nul part à la fois
Petite Phrase : Mon nom est une légende mais personne n'aimerais avoir la même réputation.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: retrouvaille sous un pommier [PV Kity]   Mar 6 Juil - 19:23

Toujours perdu dans ses pensées, Orion avait fini par oublier l'étrange sensation de déjà vue, ignorant même les craquements plaintifs du pauvre pommier assaillit par l'énorme lézard ailé. En faite, il était tellement absorbé par sa réflexion qu'il semblait comme ailleurs. Les problèmes qui l'avait poussé à revenir ne le quitté plus, ce souvenir des mercenaires qui l'avaient attaqués le hanté et c'est cela qui le gênait. Il avait vécu plusieurs années à vivre dans la crainte d'être tué mais maintenant qu'il avait connu la paix et la sécurité, cette attaque l'avait quelque peut effrayé.

En même temps, Cornax lui ne se privé pas pour maltraiter le pommier, sans se soucier des possibles habitant de se dernier. Quand une petite créature au pelage roux sauta d'une des branches, c'est à peine s'il l'avait remarqué. Ce ne fut que la subtile odeur qu'il perçut quelques temps après qui calma le dragon dans sa voracité sans limite.

Reniflant l'air à plusieurs reprise, Cornax s'éloigna du pommier à la recherche de cette odeur qui était gravé dans son esprit. Il n'y croyait pas, même si sa mémoire ne pouvait pas le trompé, mais il ne pouvait pas croire que le hasard les ai poussé ici pour y retrouver une personne qu'il avait abandonné quasiment.


Orion, j'ai une étrange sensation, comme si on nous espionné, sans pour autant être un ennemi. J'ai même l'impression qu'il s'agit de quelqu'un qu'on connait.

Orion ne dit toujours rien, de toute façon, c'est à peine s'il l'avait entendue. L'homme c'était adossé contre un autre arbre, les yeux dans le vide. N'obtenant aucune réaction , le dragon continua ses recherche avec la certitude de ne pas se tromper.

Ce ne fut que le cris d'une femme qui fit sortir les deux compagnons de leur occupations. Cornax ne put même pas réagir quand il vit la dite personne traverser un buisson et courir vers Orion, il resta d'ailleurs sans voix, comme paralysé par la stupeur. Quand au mercenaire, il ne sortie de ses rêveries que trop tard pour empêcher la jeune femme de lui sauter au cou.

Le choc d'être pris en sandwiche entre elle et le tronc d'arbre lui coupa momentanément le souffle mais au moins son esprit était redevenue claire et il reconnu presque aussitôt la jeune femme. Si la joie fut la première chose qu'il ressenti, la honte et la peine arrivèrent juste ensuite. C'est d'ailleurs à cause de ces sentiments qu'il la repoussa gentiment au lieu de la garder contre lui.


Kitsune, qu'est ce que tu fait ici ? Je ne pensais pas te voir ici.

Alors qu'Orion se relevé essayant toujours à mettre un peu de distance entre elle et lui, Cornax avait enfin réagit en les rejoignant. Le dragon senti Kitsune avant de lui donner un petit coup de tête dans l'épaule, geste affectueux pour lui mais des fois un poil violent pour les autres.

Je ne m'étais pas trompé, j'avais bien sentit quelque chose de particulier. j'avais bien reconnue ton odeur.

Ignorant quelque peut les paroles du dragon, Orion évitait de croiser le regard de Kitsune, la honte de l'avoir abandonné sans rien lui dire le rongé. Pendant toute son absence de ce pays, il n'y avait pas pensée ou très peu, mais la il comprenait ce qu'il avait laissé ici. Il reprit la parole de façon hésitante.

Heu... Comment sa va Kitsune depuis tout ce temps? Tu cherches toujours à devenir ... assassin? ou tu as trouvé un autre but moins risqué?

Et bien Orion, tu es bizarre. On dirait que tu as vue un fantôme.


Le dragon n'avait pas vraiment tord, c'était bien un fantôme de son passé qu'il venait de revoir, mais d'un autre côté, il aurait put avoir moins de chance et ne pas rencontrer une amie.

_________________



Cornax
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitsune Yomeiri
Kity the Foxzilla
avatar

Féminin
Nombre de messages : 710
Age : 25
PUF/pseudo : Arob@ze/Dazenuts
Localisation de votre perso : Avec mon prince... <3
Petite Phrase : Don't forget to love !!!

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: retrouvaille sous un pommier [PV Kity]   Mer 7 Juil - 12:20

Vous n'êtes pas seul,
Je suis là avec vous...
Bien que vous soyez loin,
Je suis là pour y rester...
Tu n'es pas seul,
Je suis là, avec toi...
Bien que tu sois loin,
Tu es toujours dans mon coeur
Tu n'es pas seul...



❦ ❦


• L’étreinte ne fut que de courte durée, cependant la jeune femme ne s’en formalisa, et en profita pour s’ébrouer des pieds à la tête et retirer les branchettes et les feuilles prisent dans ses cheveux et ses vêtements.

Le mercenaire surprit lui apparaissait comme…mal à l’aise, un malaise dont elle n’arriva pas à identifier l’origine.
Sa voix brisa le silence, lui demandant ce qu’elle faisait ici.

L’hybride lui adressa un sourire rayonnant de gaieté.

-Ben, comme d’hab’, je farfouille, j’erre, j’me ballade, tu sais comment j’suis répondit-elle enjouée.

Néanmoins, la fin de la phrase de son ami la perturba quelque peu, il devait pourtant savoir que dans des endroits comme celui-ci il y avait toujours une chance de tomber sur elle.
Enfin, elle ne releva pas, préférant associer ce petit manque de logique au malaise apparent qui émanait de lui.

Elle n’eut pas le temps d’ouvrir la bouche, qu’elle fut énergiquement bousculée. Cornax les avait rejoint lui témoignant ainsi son affection. La renarde frêle et petit comparé à lui, chancela sous ce petit coup de tête qui aurait été tout doux pour un dragonneau et ce rattrapa un peu malgré elle au cou du dragon.
Cela ne dura que peu de temps. La renarde se redressa tout en caressant tendrement les écailles rugueuses de Cornax juste derrière la joue.

-J’avoue avoir été prise un peu prise au dépourvu, quand est aussi petit et qu’une grande bouche hérissée de croc vient farfouiller votre arbre, avouez qu’il y a de quoi paniquer… ria-t’-elle, malicieuse.

Mais, il y en avait un qui suivait pas, ou à moitié seulement. Orion semblait ailleurs, comme absent, le regard étrange…préoccupé.
Forcément, il avait un temps de retard dans la conversation, et mettait décidément du temps à percuter ce qui se disait. Jamais au grand jamais elle ne l’avait vu ainsi, fallait croire qu’il ne lui était pas revenu indemne…

Totalement dans ses pensées, il zappa intégrale les paroles du dragon et la réponse de l’hybride pour enchaîner sur…totalement autre chose, il passait du coq à l’âne, l’hésitation dans sa voix était perceptible, encore une preuve de son malaise.

Kitsune ne put s’empêcher de le fixer avec une certaine insistance, ce qui et elle le savait n’allait pas forcément arranger son attitude déjà…déconcertante.
Elle choisit cependant de ne pas le mettre plus mal à l’aise qu’il ne l’était déjà et répondit comme si de rien était à ses questions de moins en moins logique…de plus en plus…surprenantes.

-Moi ça va, je poursuis ma voix, non sans une certaine partialité dans mes contrats, mais…toi ? tu es sûr que ça va ?

La renarde savait qu’à partir de ce moment là, elle s’enfoncerait au cœur du problème. Elle avait beau le connaître, elle était incapable de prévoir sa réaction. Allait-elle se heurter à un mur de glace, comme à leur première rencontre ou bien…allait-il accepter de lui révéler son problème ?
En même temps, elle ne pouvait l’y obliger, s’il préférait garder ça pour lui, c’était son choix, mais la renarde ne supportait pas de le voir ainsi.

Les paroles du dragon confirmèrent ses impressions. Il n’allait pas bien, n’était pas…dans son état normale, pas naturel en tout cas…

L’hybride fit un pas vers lui, une lueur triste luisant dans le fond de ses iris vermeils. Elle n’osait pas l’approcher plus, il pouvait se montrer si « farouche » des fois…

-Ecoute, si…si tu as besoin de parler, si tu as…des choses à dire, à nous dire, à me dire…n’hésite pas, nous sommes là, je suis là…tu sais très bien que tu peux avoir confiance, nous ne te jugerons pas…

La jeune femme avait formulé ses mots avec un sang froid et une douceur extrême, exactement comme si elle essayait de calmer un animal , paniqué, de le rassurer, de l’inciter à s’approcher, pour qu’elle puisse enfin voir et si possible guérir ce qui n’allait pas…


_________________
Rien n'est vrai, tout est permis . . .



ET

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/archives-f36/kitsune-yomeiri-f-t439
Orion Iraki

avatar

Masculin
Nombre de messages : 81
Age : 28
PUF/pseudo : Metroide prime
Localisation de votre perso : partout et nul part à la fois
Petite Phrase : Mon nom est une légende mais personne n'aimerais avoir la même réputation.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: retrouvaille sous un pommier [PV Kity]   Mer 7 Juil - 13:18

Orion venait enfin de comprendre d'où venait cette sensation de déjà vue, la forêt, le chemin, même l'arbre, c'était exactement la où il avait rencontré pour la première fois Kitsune. Pourquoi ne s'en était il pas rendu compte plus tôt ? C'était impressionnant comment son soucis l'avait perturbé au point de ne plus reconnaitre cet endroit qui pourtant l'avait marqué à vie. Pire que sa, il était en train d'inquiéter son amie sans le vouloir.

Voila pourquoi il ne voulait pas revoir qui que se soit qu'il connaissait en revenant ici, même s'il ne se l'était pas clairement dit à lui même, il espérait que son retour passe inaperçue. En faite, il ne voulait tout simplement pas s'expliquer, pas affronter le regard de ceux qui l'appréciait. Hélas, il était trop tard maintenant et ce n'est pas Cornax qui allait l'aider à se sortir de ce faux problème.

En attendant qu'Orion revienne à la réalité, le dragon avait reposé sa lourde tête sur l'épaule de Kitsune, la taquinant un peu à sa manière.


Excuse moi, mais un renard dans un pommier c'est pas courant aussi. Et puis tu as eu de la chance que je te confonde pas avec un pomme. Par contre, n'en veux pas trop à Orion, il est quelque peu distrait depuis quelques jours, même avec moi.

La dernière phrase de Cornax était à peine perceptible, juste pour que Kitsune puisse l'entendre, mais même comme sa, Orion ne l'aurait sans doute pas remarqué s'il l'avait dit à voix haute.

Il fallut encore quelques secondes pour qu'Orion réagisse aux questions de son amie et encore avec l'aide de Cornax qui lui fit tombé une pomme sur la tête en frappant d'un coup de queue le pommier déjà bien amoché.


Non... en faite si j'ai bien quelques soucis, mais ... rien de vraiment nouveau depuis notre rencontre. Enfin, rien qui soit intéressant a raconter ... je ne veux pas t'ennuyer avec sa.

Arrête un peu tes histoires, même elle a remarqué que tu étais ailleurs alors n'essaie pas de nous tromper avec une vaine tentative du 'ne vous inquiétez pas, je vais bien' alors qu'on le voit bien que tu es mal.


Orion croisa brièvement le regard de Cornax mais ce qu'il y vit, la détermination de son compagnon, le fit plier et il finit de soupirer sans même chercher à nier. Cherchant ses mots, le mercenaire s'adossa au pommier, ramassant avant la pomme qui l'avait quelque peu assommée pour la manger.

Bon très bien, .... J'ai été attaqué par des mercenaire il y a quelques jours. Rien de nouveau tu me diras, mais ils n'étaient ni à la solde de stonefolm, ni de pallengad. Le pire de tout, c'est qu'ils m'ont retrouvés alors que j'étais partie loin de ces deux royaumes pour trouver la paix et la sécurité qui me manquais lorsque je voyageais ici.

Je ne vois pas où est le problème, surtout qu'on leur a mit une sacré raclé à ces mercenaires. J'ai bien mangé les jours qui ont suivit d'ailleurs.


Le dragon fit un semblant de rire humain, mais venant de lui, ça avait quelque chose d'inquiétant. Néanmoins, Orion ne semblait pas heureux pour autant.

Enfin bref, cela n'aurait pas été gênant si pendant plusieurs mois je n'avais été dérangé que par quelques petits animaux et le chants des oiseaux. Depuis plusieurs mois, je n'avais plus cette sensation d'être constamment poursuivi, je n'avais plus cette sensation d'être toujours en danger. J'ai été surpris et ça me poursuit depuis.

Orion n'avait pas relevé les yeux depuis qu'il c'était adossé à l'arbre. Il avait toujours du mal à croiser le regard de Kitsune, il ne pouvait pas s'excuser de l'avoir ainsi abandonné, d'avoir abandonné sûrement la seul personne qui l'avait 'bousculer' pour comprendre qui il était. Cornax en profita pour s'approcher un peu plus de Kitsune.

Enfin, je suis content de te revoir moi. Surtout que j'avais envie de manger un peu de viande fraiche ...

_________________



Cornax
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitsune Yomeiri
Kity the Foxzilla
avatar

Féminin
Nombre de messages : 710
Age : 25
PUF/pseudo : Arob@ze/Dazenuts
Localisation de votre perso : Avec mon prince... <3
Petite Phrase : Don't forget to love !!!

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: retrouvaille sous un pommier [PV Kity]   Jeu 8 Juil - 19:22

Parle-moi de tes peurs
Parle-moi je te crois
Parle-moi de ton coeur
Qui se meurt au combat...



❦ ❦


• La renarde ne le quittait pas des yeux, ses longues oreilles rousses et duveteuses pointées dans sa direction, le regard inquisiteur.

Résignées, elle attendait une réponse, positives ou négatives, peu importe, mais une réponse.

Entre-temps, Cornax pris la parole, apposant du même coup sa lourde tête sur une de ses frêles épaules. L’hybride tint bon, un sourire amusé étirant ses lèvres.

-Si tu m’avais croqué par mégarde je pense que tu aurais été quelque peu surprit, un renard et une pomme c’est pas la même chose, tu te serais étouffé avec tout les poils ! ria-t-elle alors en imaginant la scène.

En revanche la phrase suivante concernant Orion la fit bien moins rire. Son sourire s’affaissa tendis que son regard revenait étudier le visage de son ami…visiblement, encore et toujours ailleurs.

Cornax le ramena habilement à la réalité, un p’tit coup sur la tête et le tour fut joué. Et tout ça rien qu’avec une pomme…décidément, ce dragon l’étonnera toujours…

Le mercenaire réagit certe mais ce fut pour s’esquiver une seconde fois.

Seulement Cornax ne le laissa pas faire et lui exprima clairement sa façon de penser, encore heureux car la renarde ne se serait pas vu le brusquer une seconde fois pour qu’il crache le morceau.

Le regard plus qu’insistant du dragon croisa celui de son compagnon, argument qui acheva de le faire obtempérer.

Enfin il semblait décider à dire ce qui le tracassait. Il soupira longuement, ramassa le fruit que Cornax lui fait tombé un peu plutôt sur la tête, s’adossa contre le tronc de l’arbre puis croqua dans la pomme.

Ainsi donc il était partit pour trouver la paix, la guerre l’ennuiyait, et dans le fond il n’avait pas tort, d’ici qu’elle-même en arrive à faire la même chose…

Elle écouta la suite avec attention, buvant ses paroles.

La remarque du dragon, artistiquement glissé entre deux fit sourire l’hybride qui se retint de rire afin d’entendre la suite.
Le ricanement du dragon l’intrigua mais elle se rattrapa bien vite, évitant à tout pris de se laisser distraire. Elle voyait mal Orion devoir répéter tout ça juste parce qu’elle n’avait pas fait attention, il avait déjà suffisamment de mal à s’expliquer comme ça le pauvre…

La jeune femme n’était pas sûr de tout à fait bien comprendre

-Tu veux dire que…ça te manquait d’être poursuivis ? . . je veux dire euh…je ne suis pas certaine de bien comprendre…

Finit-elle par répondre quelque peu mal à l’aise et gêné de devoir le forcer en quelque sorte à se réexpliquer…

Heureusement et encore une fois, le dragon sauva tout, qu’est-ce qu’on ferait pas sans lui.

A ces mots, l’hybride ouvrit des yeux grand comme des cymbale, ses oreilles se dressèrent tendis que sa queue de renard se hérissa, doublant de volume.
Elle recula précautionneusement, exagérant volontairement ses gestes et son jeu « d’acteur » pour filer se cacher derrière l(arbre où était adossé Orion.

Bien sur elle faisait semblant, comme toujours, comme à chaque fois.

-Moi de même mon cher mais je ne suis hélas pas sûr de partager les même envies que vous.

Dit-elle alors sur un ton « noblissime » à souhait, jouant la carte de la préciosité ridicule.


_________________
Rien n'est vrai, tout est permis . . .



ET

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/archives-f36/kitsune-yomeiri-f-t439
Orion Iraki

avatar

Masculin
Nombre de messages : 81
Age : 28
PUF/pseudo : Metroide prime
Localisation de votre perso : partout et nul part à la fois
Petite Phrase : Mon nom est une légende mais personne n'aimerais avoir la même réputation.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: retrouvaille sous un pommier [PV Kity]   Jeu 8 Juil - 22:30

Non je n'ai jamais dit que je voulais retrouver ma vie d'avant, constamment pourchassé et menacé. C'est plutôt le contraire que je souhaite... un endroit ou je peut me sentir en sécurité sans que la guerre ou tout autre conflit ne viennent briser la paix de l'endroit. C'est ce que j'ai trouvé peu de temps après mon départ, mon sanctuaire, mais un groupe de mercenaire a réussit à me retrouver... brisant ainsi à jamais la paix et la sécurité de l'endroit. Le faite d'avoir connue la sécurité... puis de l'avoir perdu de nouveau ma quelque peut ... changé.

Orion essayait de trouver ses mots alors qu'il parlait, il faut dire que s'ouvrir ainsi n'était pas dans son habitude et même si c'était une personne de confiance, que c'était Kitsune, il avait du mal à aller contre ses instinct de survie. En faite, seul Cornax avait le privilège de pouvoir être considéré comme un confident et encore, Orion avait encore beaucoup de secret que le dragon ignorait.

Orion termina de manger le fruit qu'il avait à la main pendant que Cornax s'amusait à faire peur à la renarde a sa manière aussi particulière. Il fut même amusé par la réaction de la jeune femme se cachant rapidement derrière le tronc pour éviter de laisser le champ libre entre elle et les crocs du dragon même si elle savait pertinemment qu'il ne lui ferait rien a part un petit coup de tête ou de queue amical.


Bon tampis, tu n'as pas l'air intéressé pour me remplir la panse. Je me contenterais donc de quelques pommes et garderais pour moi la faim qui me hante l'esprit.

Arrête de faire ton humain, tu n'es pas crédible deux secondes. Allez tien mange sa.


Orion venait de sortir un morceau de viande séché qu'il lança à Cornax. Le dragon l'attrapa et le goba presque aussi sec, stoppant ainsi les jérémiade de ce dernier. Par la suite, Cornax s'approcha d'Orion et de Kitsune dévoilant son cou à la renarde, geste ayant un sens particulier chez les dragons sauvages, mais qui voulait dire pour Cornax qu'il aimerait une caresse.

Ça te dérange si on marche un peu Kity?

Ha... Orion et ses manies ... Allez monte, toi je veux bien te porter.


Cornax se baissa pour aider Kitsune à monter sur son dos puis suivit Orion qui avait commencé à marcher.

Le mercenaire ne savait pas vraiment ce qui le gênait le plus dans toute cette histoire, l'avoir abandonné ici sans même lui dire qu'il partait? non, et puis il ne devait rien dire pour que son plan marche. Etre revenue ici alors qu'il c'était jurait de ne plus se mêler de cette guerre? Non plus, il devait s'occuper de ce groupe de mercenaire qui avait attenté à sa vie. Alors était ce d'avoir revue Kitsune ici? Peut être, mais où est le problème exactement?

Tout en réfléchissant, Orion reprit la parole afin de ne rien montrer du tourment qu'il avait en tête.


Il faut quand même que je te l'avoue, je ne pensais pas, non plutôt, je ne voulais pas te revoir. Ne le prend pas mal, je t'apprécie beaucoup, tu es sûrement la seule personne à qui j'ose me confier après Cornax, mais c'est que mon exile m'a demandé de nombreux sacrifice. Maintenant que je suis de retour, je me rend compte que ces sacrifices sont bien plus dure à accepter. Et tu fais partie de ce que j'ai sacrifier.

Blablabla, Si tu arrêter de tourner autour du pot?


Orion en resta sans voix. Il n'était même pas sur des raisons de son sentiment de gêne et voila que le dragon en sait plus sur lui. Il ne savait même pas de quoi parlait Cornax en faite.

_________________



Cornax
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitsune Yomeiri
Kity the Foxzilla
avatar

Féminin
Nombre de messages : 710
Age : 25
PUF/pseudo : Arob@ze/Dazenuts
Localisation de votre perso : Avec mon prince... <3
Petite Phrase : Don't forget to love !!!

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: retrouvaille sous un pommier [PV Kity]   Lun 12 Juil - 12:01

Parle-moi des journées de pluie
Parle-moi de ce qui fait ta vie
Parle-moi des milliers de cris
Qui hantent ton corps et te meurtrissent
Parle-moi petit à petit
Parle-moi encore quand tout se dit
Parle-moi un peu je t'en prie
Parle-moi... Parle-moi... Parle-moi...



❦ ❦


• Donc en fait, il avait fuit Eldenia dans l’espoir d’avoir un peu la paix, mais, hélas…on l’avait retrouvé.

L’hybride toujours derrière son arbre resta pensive un instant, une lueur soucieuse dans le regard, elle fixait le sol sans vraiment le voir.
C’était à elle maintenant d’être ailleurs et préoccupée. Ses oreilles duveteuses s’affaissèrent trahissant son malaise.

Néanmoins, cela ne dura pas, la voix grave du dragon la ramena à la réalité.
Ainsi donc monsieur renonçait…

La renarde sourit, toujours aussi espiègle, avant de reprendre une voix de nunuche affectée

-Sauvé du dragon par un noble chevalier et…ses réserve insoupçonné de viande.

Après cet apéritif improvisé qui sembla plaire au dragon, celui-ci s’approcha d’elle lui dévoilant son cou.
Instinctivement la renarde tandis la main caressant les écaille lisses, elle le gratouilla affectueusement derrière la joue.

Elle fut interrompue dans son « activité » par Orion qui lui proposait de se dégourdir les pattes.

Kitsune sourit. Sa longue queue frémit tendis que ses oreilles pivotèrent

-Eh bien soit cher ami, marchons dit-elle sans se départir de sa bonne humeur habituelle.

A peine eut-elle le temps d’esquisser un pas en avant que Cornax lui fit une offre bien plus alléchante.
Le visage de l’hybride s’éclaira.

-HuUUuu, une ballade à dos de dragon ça ne se refuse pas, surtout quand c’est si gentiment proposée…s’exclama-t-elle alors avec un enthousiasme non dissimulé. Elle « escalada » avec précaution la bête pour se retrouver perchée en amazone sur ses épaule, les deux jambe du même côté.

Elle avait déjà « voyagé » à dos de dragon mais cela remontait à leur fuite précipité lors du précédent Hanami, il y a maintenant un ans de ça, autant dire qu’elle n’eut guère le temps d’apprécier la ballade, bien trop occupée à sonder leur arrières.

A présent elle pouvait pleinement savourer la joie d’une promenade à dos de Cornax. Elle n’avait pas vraiment eut l’occasion de s’en apercevoir mais c’était agréable, déjà on prenait de la hauteur, ce qui n’était pas rien, on découvrait des horizons nouveaux en quelque sorte, ensuite, la démarche était plutôt agréable, les épaules et le cou oscillait doucement de droite à gauche à chacun de ses pas.

Le silence tomba sur le groupe. Kitsune songeuse, observait le mercenaire qui marchait en tête.

La plus grosse partit du chemin le concernant était faite, mais, quelque chose, une petite voix, un pressentiment lui soufflait que c’était encore loin d’être terminée.

Peut-être avait-il encore des choses à dire…et elle eut raison d’attendre, en effet, il prit de nouveau la parole.

Les paroles du mercenaire lui allèrent droit au cœur. Elle n’était pas peinée, non, pas vraiment, mais quelque part, elle comprenait. Elle-même se demandait si à sa place, elle aurait eut la force de revenir après tout ce temps passé, oui, revenir affronter le regard de ceux qu’elle appréciait…
Il avait fait le choix de partir en acceptent toutes les conséquences qui en découlaient, il avait accepté de rompre tout liens avec cette terre.
Mais en revenant…il était en quelque sorte obligé de renouer avec ce qu’il avait probablement eut le plus de mal quitter…ses amis…

L’hybride resta tout d’abord interdite, les oreille basses, fixant piteusement le sol qui défilait sous ses yeux.

Elle soupira longuement, puis se redressant, elle dit doucement.

- Tu n’as pas avoir honte, tu as fait ce qui te semblait juste…comment t’en vouloir, si ce n’est que…tu aurais pu m’en faire part…au moins pour que je puisse te faire mes adieux…ou alors me laisser un signe, un mot, n'importe quoi mais quelque chose...

Non elle ne lui en voulait pas. C’était normale, quitter ceux que l’on aimait c’était dure, très dure, elle en savait quelque chose, être confrontée au regard de celui ou celle que l'on va, que l'on doit abandonner, laisser là, ce devait être une véritable torture, voilà pourquoi n'avait-il probablement rien dit...

Néanmoins, la phrase de Cornax qui venait juste de couper nette celle d'Orion l'interpella quelque peut...selon le dragon, il n'avait encore pas tout dit et continuait à "s'esquiver" d'une certaine manière.
La renarde décida de se fier à Cornax dont l'intuition était rarement fausse.
Reportant son doux regard vermeil sur son ami, elle l'observait maintenant avec un air interrogateur, tout en caressant distraitement les écailles du dragon juste entre les deux omoplates.

- Orion... murmura-t-elle pour elle-même, les oreilles basses, le regard implorant, brillant d'une certaine pitié à son égard.



_________________
Rien n'est vrai, tout est permis . . .



ET

Spoiler:
 




Dernière édition par Kitsune Yomeiri le Mar 13 Juil - 17:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/archives-f36/kitsune-yomeiri-f-t439
Orion Iraki

avatar

Masculin
Nombre de messages : 81
Age : 28
PUF/pseudo : Metroide prime
Localisation de votre perso : partout et nul part à la fois
Petite Phrase : Mon nom est une légende mais personne n'aimerais avoir la même réputation.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: retrouvaille sous un pommier [PV Kity]   Lun 12 Juil - 13:28

Il avait beau être avec COrnax depuis déjà plusieurs années, ce dernier ne l'avait jamais accepté sur son dos sauf en cas de nécessité, c'est a dire un nombre infime de fois. Néanmoins, cela n'empêchait pas le dragon de laisser d'autre personne de confiance lui monter sur le dos. Kitsune était peut être la seul à qui Cornax avait fait une telle proposition et cela surprenait toujours Orion.

Malgré tout, entre les paroles étrange de Cornax et les remarques conciliantes de Kitsune, il ne savait plus vraiment où donner de la tête. S'il était étonné de la remarque du dragon qu'il ne comprenait pas de surcroit, il ne savait que dire pour ce faire pardonner face à Kitsune. Au final, ne sachant que dire, il resta silencieux quelques minutes, laissant ainsi tout le loisir à Cornax pour l'enfoncer un peu plus.


Et bien Orion? Tu n'as rien a rajouter? Même pas une explication, ou peut être un aveu? Enfin, il est vrai qu'a part ton instinct de survie, tu n'as jamais écouter ton corps.

Orion, ne se tourna pas vers le dragon même si l'envie de le faire taire était grand. Que cherchait Cornax a énerver ainsi le mercenaire? Ou plutôt qu'est ce que le mercenaire ne voyait pas et que son ami voyait?

Laissant de côté les remarque du dragon, Orion se tourna enfin vers Kitsune, se retrouvant ainsi rapidement à côté d'elle tandis que Cornax continuait de marcher tranquillement.


Je devais taire mon départ ... faire croire que j'étais mort ... Faire en sorte que les royaumes m'oublient et que les avis de recherches à mon nom disparaissent. Enfin c'était ce que je voulais au début, et puis j'ai trouvé mon sanctuaire. La encore j'aurais bien voulu te prévenir, mais c'était mettre en péril mon plan et la tranquillité de ce lieu qui m'a accueilli ... Je suis désolé.

Tu devrais peut être dire qu'en plus d'avoir trouvé la paix, tu étais certain de ne pas trouver quelqu'un qui arriverait à percer ta coquille. Tu as toujours peur de tes sentiments, et la tu es paniqué.


Orion regarda du coin de l'oeil son compagnon avant de marcher 'par mégarde' sur sa patte avant. Cornax eu comme un grognement mais ne fit rien de plus tandis qu'Orion avait un léger sourire en coin.

Cependant, le dragon avait raison, le mercenaire avait toujours fuit les endroit où il trouvait quelqu'un qui devenait trop proche de lui à son goût, que ce soit volontairement ou pas. Mais, cela aurait il un lien avec Kitsune? est ce que Cornax sous entendrait qu'Orion serait attiré par le renarde? Le mercenaire commençait un peu à perdre le fil de ses pensées avec toutes ces interrogations.


Tu vois Orion, ton silence m'apprend que tu es en pleine réflexion sur ce que je t'ai dis et tu sais que j'ai raison. Seulement, je ne comprend d'où vient cette peur. Serait ce sur cette promesse qu'on c'est fait?

Cornax, on en reparlera un autre jour si tu veux bien... surtout qu'on en ai pas encore la pour le moment.

Pourtant, si tes paroles disent non, ton comportement me dit le contraire. Et toi Kitsune, tu en pense quoi? Tu ne trouve pas qu'Orion se comporte bizarrement depuis qu'on t'a revue?


Cornax, par la souplesse de son cou, regardait la renarde dans les yeux en posant la question, comme si il voulait lui faire comprendre quelque chose sans parler. Le dragon fit même en sorte qu'Orion ne dise rien avant qu'elle ne réponde en le faisant tomber avec sa queue avant qu'il ne réagisse à sa question.

Au final, il était évident que le dragon avait comprit quelque chose qui échappait encore au mercenaire et cela avait un rapport avec cette fichu promesse qu'avait fait Orion à Cornax pendant qu'ils se trouvaient dans le sanctuaire végétale.

_________________



Cornax
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitsune Yomeiri
Kity the Foxzilla
avatar

Féminin
Nombre de messages : 710
Age : 25
PUF/pseudo : Arob@ze/Dazenuts
Localisation de votre perso : Avec mon prince... <3
Petite Phrase : Don't forget to love !!!

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: retrouvaille sous un pommier [PV Kity]   Lun 12 Juil - 16:45

Tout peut changer, demain peut te surprendre
Tu ne peux pas rester seule ici
Ne jamais abandonner ta vie
Tu ne peux pas t'enfermer dans l'oubli
Pour plus que jamais tu ne supplies



❦ ❦


• L’hybride ne su que dire de plus, et Orion non plus visiblement…Cornax lui, en profita allègrement pour en rajouter une couche. Bousculant de nouveau son compagnon par ses paroles abrupte, lourde de sous entendus.

Tout d’abord, le mercenaire ne réagit pas à ses « piques » si astucieusement envoyées
. Il se retourna simplement vers lui, le regard étrange, troublé…quelque peu destabilisé…mais ne répondit toujours pas, gardant le silence.

Il ne repris la parole que lorsqu’il fut proche d’elle, elle qui l’écouta avec attention. Ses oreilles rousses se dressèrent, le bout de sa queue frémit tendis qu’elle l’observait d’un regard conciliant, hochant de temps à autre la tête.

Il avait raison sur toute la ligne, elle ne le niait pas. Faire comme s’il était mort, simulé un accident, une disparition était ce qu’il y avait de mieux à faire pour espérer se faire oublier.
Et ça avait faillit marcher…les avis de recherche le concernant c’étaient raréfiés et on parlait de moins en moins de lui…

La renarde détourna la tête, fixant pensivement les muscles puissants des épaules du dragon roulé sous sa peau écailleuse.
Elle se noya un instant dans les innombrables reflets vermillon dont se paraît les écailles à chaque mouvement avant de redresser la tête.

Ses oreilles pivotèrent…

-Encore une fois tu n’as pas à t’excuser…avec moi, une faute avouée est une faute pardonnée…dans son entier…

Sa voix était calme, douce, chaleureuse, ni défaillante, ni tremblotante, mais au contraire étonnamment « stable » et tranquille.

-Qui sait ce que j’aurais fait si j’avais su où tu trouvais…tu as bien fait…au fond, mieux valait que je ne sache pas… finit-elle alors par dire toujours sur le même ton, avant de lui sourire, un sourire rayonnant d’une bonté sereine.

Cependant, le dragon brisa toutes ces tentatives d’encouragement à « parler » en lui envoyant une nouvelles « pique ».
Celui-ci l’avisa du coin de l’œil avant de lui marcher « oh bien involontairement » sur la patte avant gauche. Cornax gronda mais ne fit rien de plus.
Le mercenaire eut un sourire en coin, visiblement satisfait.

Orion se retrouva de nouveau seul devant.

Cornax ,lui, ne lâcha pas le morceau pour autant. C’est vrai qu’Orion paraissait songeur.

La renarde devinait sa situation. Il était actuellement en plein conflit intérieur…contre quoi, contre qui ?.. mystère…selon le dragon c’était contre ses émotions, contre lui-même…contre ce que lui dictait son cœur et son instinct…

L’hybride, elle, ne savait trop quoi pensé. Elle savait que l’instinct de survie et la méfiance était un tantinet trop exacerbé chez son ami et que cela inhibait, nuisait à ses véritables sentiments…

Cependant, était-ce vraiment ça…difficile de le dire…

Orion répondit avec calme, une réponse bien vite supplantée par les paroles acides du dragon.

Cornax le poussait dans ses derniers retranchements.

La renarde soupira brièvement…fallait-il le brusquer comme ça à chaque fois afin qu’il ose dire ce qui n’allait pas ?.. si c’était le cas, ils n’en avait pas fini.

Cependant Kitsune ne voulait pas avoir à mener une joute orale à chaque fois qu’il s’agissait de savoir ce qui le tourmentait exactement. Elle ne voulait pas avoir à le forcer, elle voulait qu’il le fasse de lui-même, qu’il se confie de son plein gré…

C’est alors que le dragon, tournant la tête vers elle pour braquer ses yeux de prédateur dans les siens lui demanda son avis.

Les oreilles de la renarde frémirent, elle soutint le regard de Cornax quelques minute avant de fixer Orion, à terre par la faute du dragon.
Elle inspira longuement avant de prendre la parole.

- Oui, je sent bien que quelque chose ne va pas…Orion, ça me fait mal de te voir dans cet état…

Instinctivement, elle porta une main à son cœur…a elle aussi les mots lui manquait.
Elle marqua une pause avant de reprendre.

-Je ne sait pas de quelle est cette promesse, je n’en connaît ni la nature ni le contexte dans lequel elle à été faite…mais peu m’importe, vraiment, cela ne me regarde pas…
L’important pour moi, c’est que mes amis soit heureux, et ce n’est pas ton cas…j’aimerais t’aider à te sentir mieux, mais pour ça il faut que tu me dise ce qui ne va pas, sans ça toutes mes tentatives seront veines, les miennes, comme celles de Cornax…
Peut importe si tu n’arrive pas exactement à me décrire ton ressentit, les mots sont parfois insuffisant…en présence d’ami, tu peux te permettre d’abandonner cet instinct de survie qui t’a certe sauvé la vie plus d’une fois mais qui, ici, en ce moment même te fait obstacle…souviens toi, lors de notre première rencontre, c’était pareil…


L'hybride se tu, sa voix était toujours aussi calme et douce mais s'était fait plus insistante.


_________________
Rien n'est vrai, tout est permis . . .



ET

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/archives-f36/kitsune-yomeiri-f-t439
Orion Iraki

avatar

Masculin
Nombre de messages : 81
Age : 28
PUF/pseudo : Metroide prime
Localisation de votre perso : partout et nul part à la fois
Petite Phrase : Mon nom est une légende mais personne n'aimerais avoir la même réputation.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: retrouvaille sous un pommier [PV Kity]   Mar 13 Juil - 2:22

Toute cette conversation commençait sérieusement à l'agacer, ou plutôt l'entêtement de Cornax lui paraissait suspect et le fait de ne pas comprendre où il voulait en venir l'énervait au plus haut point. Orion avait beau se tourner la tête dans tout les sens pour comprendre, mais les mots du dragon lui restait bien mystérieuse. Enfin, l'implication de cette fichu promesse donnait une direction pour réfléchir.

Seulement, si en temps normal Orion était quelqu'un assez vif d'esprit, la présence de Kitsune et la façon dont les choses se sont déroulées l'empêche de mener une réflexion saine. Et cela ne s'arrangerait pas maintenant que Cornax ait fait entrer Kitsune dans la conversation.


Cornax, pour le moment je dois bien être le seul à savoir ce que je ressents exactement. Alors, arrête de faire semblant de savoir qu'elles sont mes sentiments.

La voix du mercenaire était froide et sèche, Orion c'était tout simplement renfermé sur lui même plus par frustration de ne pas savoir ce que le dragon avait compris que par colère envers le dragon en lui même. Néanmoins, il essaya de se radoucir quand il parla à Kitsune, sans grand résultat il faut l'admettre.

Tout vas très bien Kity, je suis juste un peu à cran et perturbé par l'attaque des mercenaires contre moi. Être revenue et t'avoir revue ne m'a pas aidé à faire le vide dans ma tête et retrouver mon calme légendaire. Quand à cette promesse, même si elle ne te regarde en rien, je vais quand même t'en expliquer les termes maintenant que Cornax en a fait allusion. J'ai promis et fait promettre à Cornax que le jour où l'un de nous deux trouvera l'âme soeur, l'autre devra accepter de repartir seul et de ne pas compromettre l'amour du premier. En gros, une séparation définitive.

Et c'est bien a cause de cette promesse que tu ne veux pas écouter tes propres sentiments Orion. Même si c'est involontaire, ton esprit et ton coeur sont en désaccord.

Mais à la fin, explique moi où tu veux en venir, lézard disproportionné.


Cette fois, Orion avait craqué. La colère était la seul chose que l'on pouvait discerné dans sa voix, mais au lieu de faire peur à Cornax , ou de le décevoir, ça le fit 'sourire' . Comme si c'était le but qu'il cherchait à atteindre depuis le début. Le dragon reprit la parole de la manière la plus calme dont il pouvait faire preuve.

Depuis qu'on a revue Kitsune, tu te comporte un peu comme un jeune dragon inexpérimenté faisant la cours à une dragonne. Tu ne t'en rend peut être pas compte, mais je te connais bien, trop bien même pour remarqué la différence de comportement que tu as en sa présence.

Le mercenaire en resta sans voix. Maintenant, tout était claire, le rapport avec la promesse, les allusions à ses sentiments et tout le reste. seulement, pour Orion, Kitsune était une amie, une très bonne amie même. En faite, elle était peut être plus que sa dans son coeur, coeur qu'Orion n'écoutait que pour vérifier qu'il était encore en vie.

Néanmoins, il savait que de toute façon il ne pouvait se permettre d'aimer quelqu'un à cause de sa réputation. Et puis, Kity ne ressentait surement rien pour lui autre que l'amitié dont elle avait toujours fait preuve à son égard. Alors, dans sa tête, il n'y avait aucun espoir et il n'y en aura sûrement aucun.

Reprenant la marche tranquillement, la phrase du dragon l'avait calmé et cela se fit entendre dans le ton de sa voix.


Je te remercie pour la peine que tu te donne Cornax, mais je ne crois pas en une cause perdue comme la mienne et je refuse d'emmener quelqu'un avec moi dans cet enfer. Kitsune, pourrais tu faire comme si cette discussion n'avait jamais eu lieu, ce serait mieux pour toi.

Si la voix d'Orion était d'un calme olympien, presque surnaturel, il fit en sorte de cacher son visage pour ne pas montrer la douleur qui lui en coutait de faire pareil déclaration, surtout pour Kitsune. Il rabattit d'ailleurs sa capuche sur sa tête comme lorsqu'il veut passer inaperçue dans une ville.

_________________



Cornax
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitsune Yomeiri
Kity the Foxzilla
avatar

Féminin
Nombre de messages : 710
Age : 25
PUF/pseudo : Arob@ze/Dazenuts
Localisation de votre perso : Avec mon prince... <3
Petite Phrase : Don't forget to love !!!

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: retrouvaille sous un pommier [PV Kity]   Mar 13 Juil - 17:03

Quand je doute
Quand je tombe
Et quand la route est trop longue
Quand parfois je ne suis pas
ce que tu attends de moi
Que veux-tu qu'on y fasse
Qu'aurais-tu fais à ma place ?..



❦ ❦


• L’hybride les écouta tranquillement toujours aussi calme. Il était vrai que le dragon jouait à un jeu bien dangereux. Sous entendre ainsi qu’il en savait plus sur le malaise d’Orion que lui même c’était risqué voir présomptueux

Cependant lorsqu’Orion , visiblement énervé lui expliqua les raisons de tout ça la « fameuse promesse » comprise, Kitsune sentit son cœur s’emballer au mot « amour », ses oreilles frémir et sa queue fut parcouru d’un « hérissement » inquiet.
Même si pour l’instant, elle ne se sentait pas concernée et ne pensais et ne souhaitais en aucun cas l’être, elle ne pouvait s’empêcher d’être mal à l’aise quand on parlait d’amour.

Ignorant son stress le dragon enchaîna, enfonçant u peu plus le couteau dans la plaie. Seulement le mercenaire ne le supporta pas davantage, faisant volte face, il explosa littéralement.

C’était à prévoir. Quelque part la renarde l’avait sentit. Depuis que Cornax avait commencé à le houspiller, elle avait pu observer très nettement, le malaise, l’agacement, l’énervement puis la colère se succéder pour monter graduellement en lui.

Le dragon lui ne perdit pas une once de son sang froid, il en vint même à sourire, amusé avant de lui balancer ses quatre vérités à la figure, claires nettes et précises. On pouvait pas faire mieux.

Kitsune elle était au bord de la syncope, son cœur bondissait dans sa poitrine, palpitant plus vite, plus fort, tant la surprise puis le malaise qui en découla fut grand.

Selon Cornax, Orion éprouverait de tendres sentiments à son égard…non…impossible…cela ne se pouvait pas…pour elle, il n’était qu’un ami, le meilleur certe, mais rien de plus…

L’hybride, rouge comme une tomate détourna prestement la tête, troublée, déstabilisée, fixant le sol tout en triturant ses doigts.

Il fallait qu’elle se face une raison, elle n’était plus une gamine, si elle voyait la grande majorité des hommes comme des amis potentiel, eux, la voyait d’abord comme il voyait toute les femmes, c’est à dire comme une compagne potentielle…elle continuait à vivre et à agir comme si de rien était, comme si elle n’avait pas conscience de son statut de « jeune femme », en clair, comme une enfant qui refuse la vérité…en se liant d’amitié avec Orion, elle n’avait pas un seul instant songé à cela…lui était dans la fleur de l’âge, il était tout à fait naturel et dans l’ordre des chose qu’il finisse par y songer. Tous les humains dans leur vie finissaient d’ailleurs, à un moment ou un autre de leur vie par y réfléchir plus ou moins sérieusement…mais Kitsune, elle, jamais…du moins elle se débrouillait toujours pour en repousser l’échéance… non pas qu’elle ne voulait pas « aimer », si elle devait choisir entre lui et d’autres hommes la question ne se poserait même pas, seulement, elle avait peur, peut importe la personne, le problème restait le même…un homme même aussi beau et charmant soit-il ne suffira pas à lui ôter cette peur quasi-phobique qu’elle avait de l’amour…

Si le dragon disait vrai alors…alors cela remettrait totalement en cause sa vision qu’elle avait de lui…elle espérait de tout cœur que cela sois faux…

Cependant le silence de son ami sembla confirmer cette hypothèse, ce qui lui fit un choc…elle se repris bien vite tentant de se convaincre, de justifier ce silence d’une autre façon…mais il est vrai que depuis le début il n’était pas normale…pas du tout même…et puis cette nouvelle façon qu’il avait de la surnommer « Kity »… hasard ou non, jamais au grand jamais il ne l’avait appeler comme ça avant…pas bon, pas bon tout ça…

Elle inspira longuement. La voix d’Orion de nouveau calme et tranquille la fit tout de même sursauter.

Faire comme si de rien était ?..la belle affaire ! l’amour n’est pas un sentiment à prendre à la légère…

Une cause perdue…un enfer…la renarde arrivait de moins en moins à assimiler ce qui se disait.

Le mercenaire détourna la tête, rabattant son capuchon sur sa tête, exactement comme s’il s’agissait de passer inaperçu…de plus en plus bizarre…

Kitsune garda tout d’abord le silence remuant tout cela dans sa p’tite tête, tentant de démêler le vrai du faux…mais en vain…
Résolue, elle ouvrit la bouche les lèvres tremblantes puis elle s’abstint, laissant planer le silence, un silence lourd et pesant presque étouffant…

-Je…je ne sais pas si tout cela est vrai…je suis désolé, je regrette mais…il sera impossible pour moi dorénavant d’oublier tant que tout cela n’aura pas été tiré au clair…Cornax je te trouve bien sur de toi…qu’est-ce que…

Sa voix défaillit, mais elle se repris, non sans un certain mal.

-Qu’est-ce qui peut te faire dire ça…je veux dire…es-tu bien sur de ce que tu avance ? il y a bien des raisons pour être mal à l’aise, celle que tu nous a fournie un peu plus tôt peut en être une, mais sincèrement je…je t'avoue que j'ai du mal à y croire…

Toute assurance avait maintenant désertée sa voix, elle était aussi mal à l’aise qu’Orion.


_________________
Rien n'est vrai, tout est permis . . .



ET

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/archives-f36/kitsune-yomeiri-f-t439
Orion Iraki

avatar

Masculin
Nombre de messages : 81
Age : 28
PUF/pseudo : Metroide prime
Localisation de votre perso : partout et nul part à la fois
Petite Phrase : Mon nom est une légende mais personne n'aimerais avoir la même réputation.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: retrouvaille sous un pommier [PV Kity]   Mar 13 Juil - 23:49

Orion n'était pas d'humeur a discuter maintenant que Cornax l'avait énervé et fait douté sur ce qu'il pensait comme une évidence. Comment ce satané dragon pouvait il sentir ces choses la? Il n'était pas humain, ne connaissait des humains que ce qu'il en avait vue et apprit d'eux que ce qu'Orion pouvait lui dire. Et pourtant, il en savait peut être plus sur les humains qu'Orion lui même maintenant.

Seulement, avec son capuchon et son énervement, le mercenaire n'avait pas vue la panique et la peur qui avait prit possession de Kitsune. Seul Cornax avait sentit que la renarde était mal à l'aise et gardé un oeil sur elle maintenant pour voir comment aller se tourner les évènements.

C'est alors que Kitsune prit la parole. Depuis qu'ils l'avaient rencontré, c'était la première fois qu'elle était dans cette état. Orion en eu même un pincement au coeur, mais il ne devait pas se laisser aller dans le sentimentalisme, pas maintenant.


Je le sais, c'est tout. Vous êtes peut être plus intelligent que la plupart des autres créatures qui vivent ici, mais vous avez tout de même garder certaine habitude, comme faire la cours. Vos odeurs aussi vous trahisse. Mais, il n'y a que les humains pour nier la vérité. Enfin, si tu veux des certitudes, ce n'est pas moi qui doit te répondre mais l'ombre qui nous sert de guide.

Orion était resté muet, tournant à peine la tête pour mieux entendre les parole du dragon. Néanmoins, il avait sortit le pendentif que lui avait offert ses parents avant de mourir et le triturait de façon nerveuse. Bien sur, ceci était invisible pour la renarde et le dragon tant qu'il restait devant, mais la, il n'avait pas le choix, il devait choisir entre admettre que Cornax disait la vérité et écouter son coeur, ou suivre sa tête.

Malgré tout, je trouve les humains toujours aussi surprenant. Aucun humain ne réagit de la même manière face à quelque chose de nouveau, et j'en ai encore une fois la preuve.

Cornax ne cherchait plus du tout à pousser Orion dans une direction donné, non maintenant il lui donné un peu de temps pour réfléchir aux mots qu'il allait utiliser. Seulement, il devait réagir et tout de suite. Relâchant son pendentif qui était maintenant visible par dessus ses vêtements, il se tourna vers Kitsune, capuchon toujours baissé.

Kitsune, es tu sur de vraiment connaitre la vérité? Dans tous les cas de figure, l'un de nous deux, à défaut des deux, en souffrira d'une manière ou d'une autre. Alors, je te le demande sincèrement, es tu sur de connaitre la vérité plutôt que d'oublier tout simplement cette histoire et de reprendre nos vies comme si de rien n'était?

Le mercenaire ne laissa rien transparaître dans sa voix, ni peur, ni quoi que se soit d'autre. Il avait fait le tour des possibilités qui s'offrait à lui en fonction des réponse de Kitsune et dans tout les cas, son pessimisme prenait le dessus et ne lui montrait que les problèmes qui viendraient en conséquences de leurs choix.

Le plus amusant dans tout sa, c'était que la situation actuelle pouvait se résumer avec le paysage qui s'offrait à eux. La route se séparait en deux chemins, chacun menant dans un lieu différent. Tel était le destin des gens, choisir entre plusieurs chemins.

_________________



Cornax
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitsune Yomeiri
Kity the Foxzilla
avatar

Féminin
Nombre de messages : 710
Age : 25
PUF/pseudo : Arob@ze/Dazenuts
Localisation de votre perso : Avec mon prince... <3
Petite Phrase : Don't forget to love !!!

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: retrouvaille sous un pommier [PV Kity]   Mer 14 Juil - 14:32

Vivre l'enfer mourir au combat,
veux-tu faire de moi ce que je ne suis pas...
Je veux bien tenter l'effort de regarder en face,
mais le silence est mort et le tien me glace...
Mon âme soeur cherche l'erreur,
plus mon sang se vide et plus tu as peur...



❦ ❦


• Ainsi donc Cornax serait doté d’une sorte de « sixième sens » d’une sensibilité plus élevé que les hommes lui permettant de cerner et comprendre certain comportements humains.

La marge d’erreur était donc faible pour ne pas dire inexistante.

-Alors dans ce cas…tu dois certainement être en mesure de percevoir ce que je ressent en ce moment même…

Elle se tu, portant une fois de plus une main à son cœur, cœur qu’elle aurait souhaiter ralentir, cœur qui battait beaucoup trop vite beaucoup trop fort à son goût. Elle avait la sensation que celui-ci allait éclaté à chaque palpitation…

Tout en torturant de nouveau ses mains, elle regardait le paysage défiler sous ses yeux.
Elle aurait du prévoir, elle aurait du savoir…sa longue queue ondulant nerveusement dans les airs trahissait son malaise déjà apparent.

La jeune hybride était perdu. La situation plus que gênante pour elle lui avait fait soudainement et brutalement prendre conscience d’une chose : jusqu’alors, elle n’était qu’une enfant dans un corps de jolie jeune femme, mais à 17 ans, il était maintenant temps que son « esprit » passe le cap, qu’elle grandisse dans sa tête…seulement pour ça elle avait besoin de temps…or jamais elle ne s’était sentit aussi « femme » qu’en cet instant présent…un ressentit qui l’effrayait plus que tout, car elle n’y avait pas été préparée...

Elle reporta timidement son regard inquiet sur Orion, fixant la silhouette encapuchonnée qui marchait silencieusement en tête. Une silhouette qui cachait bien des secrets et qui devait bien des réponses…

Même lui semblait troublé par les propos du dragon. La situation empirait…que dire, que faire…tout deux, elle comme lui semblait aussi gêné l’un que l’autre…

La dernière phrase de Cornax la fit sourire, cela ne dura que peu de temps, son joli sourire d’ordinaire si gai et espiègle s’évanouit de nouveau.

Si les paroles du dragon avaient pour seul et unique cible Orion, elle même se sentit indirectement concerné. Elle-même réagissait étrangement à tout cela.

Tous les deux étaient coincé, chacun se livrant à des introspection d’eux même afin d’essayer de comprendre…

Une jeune fille « normalement » constituée de son âge aurait certe été sur le coup surprise et gênée comme elle au début, mais se serait certainement sentit quelque peu flattée par la suite…aurait sans doute été à son tour séduite, attendrit par sa réaction actuelle…

Ce n’était pas le cas de Kitsune…Kitsune qui en se moment même se maudissait intérieurement de ne pas être comme les autres…

On disait les femmes extraordinairement perspicaces sur tout ce qui concernait l’amour…et il est vrai que jusque là l’hybride avait toujours eu une longueur d’avance…or là…elle avait été tout bonnement incapable de le voir…

Le dragon, lui, avait tout compris dès le début…

Alors que tous ruminait le cas, ils arrivèrent à un croisement. Là Orion se retourna. Elle pouvait aisément voir l’émeraude de ses iris luirent doucement dans l’ombre de son capuchon. Un regard qu’elle avait toujours trouvé splendide, pénétrant, qui ne fit cependant qu’accentué son mal être.

Ses paroles toute aussi intenses que son regard empêchaient tout esquive…d’une manière ou d’une autre, il fallait répondre…le silence ne serait sûrement pas compter comme une réponse…

Elle inspira longuement, puis prenant son courage à deux main, elle plongea son regard vermeil dans celui du mercenaire.

-Je te l’ai déjà dit, en ce qui me concerne, ce genre de chose ne fait pas partit de ce que l’on peut se permettre d’oublier comme ça, sans y réfléchir un minimum…mais toi, supposons que Cornax ai raison sur toute la ligne…ce qui semble être le cas… seras-tu capable d’oublier ?.. auras-tu le courage de faire comme si de rien était ?..

Demanda-t-elle alors incertaine, d’une voix faible…

Elle repris après une pause significative…

-Je risque d’en souffrir, il est vrai, mais de manière bien différente…

La renarde ne voulait pas lui dire, elle ne voulait pas lui révéler ses peurs, ses craintes, selon elle, cela ne ferait qu’envenimer davantage la situation…


_________________
Rien n'est vrai, tout est permis . . .



ET

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/archives-f36/kitsune-yomeiri-f-t439
Orion Iraki

avatar

Masculin
Nombre de messages : 81
Age : 28
PUF/pseudo : Metroide prime
Localisation de votre perso : partout et nul part à la fois
Petite Phrase : Mon nom est une légende mais personne n'aimerais avoir la même réputation.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: retrouvaille sous un pommier [PV Kity]   Jeu 15 Juil - 0:33

LE dragon ne s'attendait pas du tout à ce que son plan pour briser la coquille d'Orion tourne de cette manière. La présence de Kitsune l'avait aidé, mais maintenant, il regrettait presque ce qu'il avait fait en voyant l'état de la renarde. Il faut dire aussi, il n'avait pas prit en compte la réaction de Kitsune en lançant le débat, ne cherchant qu'à atteindre le mercenaire.

Gardant un oeil sur la renarde, Coranx ne put faire plus qu'acquiescer à sa remarque sans pouvoir s'excuser pour ne pas donner l'opportunité à Orion de changer de sujet en renvoyant la faute sur le dragon. Néanmoins, il garda dans un coin de son esprit cette dette qu'il avait maintenant envers la jeune femme.

Pendant ce temps, Orion était encore en pleine réflexion intérieur. Il avait obligé Kitsune à choisir une voix, et il connaissait déjà sa réponse. Mais, il devrait lui aussi choisir sa voix et c'était la que les choses se gâtaient. Sa tête lui disait de ne pas suivre ses émotions pour ne blesser personne, mais son coeur voulait rester avec elle... non avec eux.

Il écouta attentivement les paroles de Kitsune, et comme il s'y attendait, il était temps pour lui aussi de choisir. Pourtant, aucune réponse ne lui semblait plus approprié que l'autre. Pire que sa, même s'il avait eu plus de temps pour y réfléchir, cela n'aurait rien changé à son problème.


J'ai beau cherché, de toute façon quelque soit la réponse que je te donne , tu en souffriras, et c'est justement ce que je ne veux pas...

Sa voix était à peine perceptible pour la renarde, et il avait baissé la tête pour qu'elle ne puisse pas voir son visage. Il ne voulait pas croiser son regard car sinon, il n'aurait jamais la force de répondre et encore moins de la façon dont il allait s'y prendre. Les mots lui manquait pour ne pas la blesser, mais il valait mieux qu'elle souffre un peu maintenant, que beaucoup plus tard en s'accrochant à un amour impossible. Il l'admettait, il l'aimais comme le disait Cornax, mais c'était bien pour sa qu'il devait aussi la protéger des conséquences.

J'ai toujours eu peur de deux choses... la première était d'oublier mon passé. Mais j'ai encore plus peur de voir ceux qui me sont cher souffrir. Même si Cornax a raison sur moi, je me dois d'oublier cette conversation pour ton propre bien... Je suis désolé de ne pouvoir te donner ce que tu mérites...

Et encore une fois, tu fais ton héros solitaire... Orion, quand est ce que tu arrêtera de croire que le moindre de tes pas t'emmènera en enfer ainsi que toute personne qui voudrait s'attacher à toi? Tu es un homme, pas un paria, pas un monstre, juste un homme qui a peur de l'inconnue et du futur. Ce qui m'étonne le plus dans tout sa, c'est qu'à moi, tu ne m'as jamais demandé de partir pour me "protéger".

Et tu voudrais que je fasse quoi exactement? Que je passe ma vie comme tout les hommes de ce pays, à attendre la prochaine bataille en ruminant une haine dont ils ignorent les raisons? Cette vie ne m'est plus permise maintenant et de toute façon je ne l'aurais jamais accepté. Non ma vie est ce qu'elle est, une succession de problème de bataille pour ma survie. Je refuse d'entrainer Kitsune la dedans.


Orion ne savait plus sur quel pieds danser, au point que maintenant, il ne cherchait plus à prendre des pincette pour parler. En faite, son esprit avait fini par craquer pour toute les possibilité alors que la seule solution était de ne plus réfléchir et d'agir. Malheureusement pour Orion, Cornax avait comprit ce changement et il n'en avait pas fini avec lui. Quitte à tout chambouler entre Orion et Kitsune, Cornax comptait bien le faire jusqu'au bout.

Dans ce cas, admet au moins ce que tu ressens car que tu le veuille ou non, tu l'as déjà entrainé vers ce que tu voulais la protéger. Si tu ne le fait pas, en plus de la mettre en danger, tu la perdras.

Cette fois, Orion ne sut quoi répondre. Cornax avait raison, encore une fois, et il venait de luis prouver que de toute façon, Orion avait échoué à protéger Kitsune des conséquence de leur relation. N'arrivant pas à répondre que se soit pour nier ou accepter, il commença à triturer nerveusement son pendentif comme à chaque fois qu'il avait un soucis.

Cornax se tourna vers Kitsune et lui parla à voix basse.


Je suis désolé de t'avoir embarqué la dedans, mais je dois te demander un service. Si tu ressens quelque chose pour lui, montre lui, dit lui, je sais pas mais fait en sorte pour qu'il sorte de son isolationnisme une bonne fois pour toute.

_________________



Cornax
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitsune Yomeiri
Kity the Foxzilla
avatar

Féminin
Nombre de messages : 710
Age : 25
PUF/pseudo : Arob@ze/Dazenuts
Localisation de votre perso : Avec mon prince... <3
Petite Phrase : Don't forget to love !!!

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: retrouvaille sous un pommier [PV Kity]   Jeu 15 Juil - 21:56

Se met-il à ma place quelques fois,
quand mes ailes se froissent
et mes îles se noient...
Je plie sous le poids,
plie sous le poids,
de cette moitié de femme
qu'il veut que je sois...



❦ ❦


• Le dragon acquiesça gravement à sa remarque avec luisant dans son regard un elle-ne-savais-trop-quoi-de-fataliste…

Les oreilles de la renarde retombèrent, son regard brillait d’émotion…des émotion tout à fait incontrôlables qui s’emparaient d’elle, successivement, l’étreignant avec force et violence…

Le mercenaire, lui, semblait pensif, une fois de plus.

Il ne voulait pas la faire souffrir avait-il murmurer, mais peu importe, il était déjà trop tard…

L’hybride se sentait tiraillée en tout sens, tiraillée par ses peurs, tiraillée par son devoir de « femme » qu’elle se refusais toujours d’assumer, tiraillée par son cœur, tiraillée par sa raison…

Elle ne savait plus où donner de la tête.

Néanmoins elle ne pu empêcher une bouffée soudaine et totalement imprévue de courage l’envahir.

-Mis à part moi, qui te dit que…la femme que tu aimes ( elle avait encore du mal à y croire et quelque part, s’y refusais) sera incapable de suivre le rythme qui est le tient…je suis sûr qu’elle sera parfaitement en mesure de se défendre si c’est ça qui t’inquiète…et puis personne n’est obligé de le savoir…

L’intervention du dragon accentua cette once de courage qui émergeait en elle.

-Cornax à raison, tu n’es ni un monstre, ni un paria…sinon…sinon je ne serais pas là, avec vous, avec toi, à causer « sentiment »…

Cette lueur d’espoir fut cependant rapidement réduit à néant par les paroles du mercenaire.

La renarde garda le silence avant de murmurer timidement, assez fort tout de même pour être entendu…

-Et pourquoi…pourquoi ne pas laisser entrer un peu de lumière dans cette succession de problèmes auquel tu dois constamment faire face…pourquoi n’aurais-tu pas droit à une part de bonheur, comme tout le monde ?..aimer n’ai pas une « charge » tant que l’on ne considère pas cela comme telle…(ce qui, et elle le savait, n'était pas tout à fait son cas)

Kitsune se surprenait elle-même, elle détestait parler « amour » mais se rendait compte dans le fond qu’elle en savait bien plus là-dessus que ce qu’elle avait toujours pensée.

Se sentant quelque part « trahie » elle se mordit la lèvre inférieure, persévérant à croire que tout cela n’était pas vrai…

Lui avouer ses sentiments disait Cornax à Orion. Pas facile…pas facile du tout même…la renarde savait…selon le dragon, tous deux était déjà dans la panade…il était évident qu’a présent plus aucun retour n’était possible. On ne pouvait qu’avancer…

L’hybride, préoccupée, sursauta presque lorsque la mystique créature lui susurra en toute innocence ces mots.

Bien sur il n’avait pas connaissance de sa phobie, par conséquent il n’imaginais pas une seconde l’ampleur de l’effort qu’il lui demandait.
Pour elle, s’était quasiment insurmontable.

-Cornax, que veux-tu que je fasse au juste…je t’avouerais que je suis aussi troublée que lui, je serais tout bonnement incapable de te décrire ce que moi même je ressens exactement en l’instant présent…ce que j’éprouve pour lui, je…je ne…sais pas vraiment, tout est si compliqué… lui murmura-t-elle en retour toujours à voix basse de façon à ce qu’Orion ne perçoive rien de leurs échanges.

Néanmoins, la situation avait quelque chose de…comique, il fallait le dire. Le pauvre attendait le verdict, alors que les deux autres faisaient des messes basses. Exactement comme des gamins dans une coure de récré : trois gamins, l’un poussant l’autre à réagir à la « déclaration » du troisième. Tout cela prenait décidément et de plus en plus des allures de « Je-t’aime-moi-non-plus »

La renarde soupira longuement avant d’observer son ami avec un regard plein de pitié. Pourquoi fallait-il que tout soit compliqué….Elle aussi aurait voulu lui rendre cet amour, sincèrement, mais son corps s’y refusait…c’était viscérale, elle n’y pouvait rien…

Dans ce cas, que faire…

Prenant le peu de courage qui lui restait à deux mains, elle se laissa glisser à terre au côté du dragon. Un vertige la pris, et elle manqua de tombée, fort heureusement l’épaule du dragon auquel elle se rattrapa de justesse l’empêcha de « chuter ».
Elle ne savait comment se comporter, tête et oreilles basses, le regard fuyant, caressant timidement les écailles pourpres, comme une enfant prise en faute.

-Ecoute,je…

Elle se redressa, fit un pas en avant, plus que gênée avant de poursuivre hésitante.

-J’aimerais d’abord savoir…depuis combien de temps cela dure ?..et pourquoi tu ne m’as-tu rien dit avant…


_________________
Rien n'est vrai, tout est permis . . .



ET

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/archives-f36/kitsune-yomeiri-f-t439
Orion Iraki

avatar

Masculin
Nombre de messages : 81
Age : 28
PUF/pseudo : Metroide prime
Localisation de votre perso : partout et nul part à la fois
Petite Phrase : Mon nom est une légende mais personne n'aimerais avoir la même réputation.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: retrouvaille sous un pommier [PV Kity]   Jeu 15 Juil - 23:29

La situation devenait de plus en plus complexe au fur et à mesure que la discussion avançait. Tellement complexe que personne n'aurait su dire comment les trois interlocuteurs avait fini par en arriver la, et encore moins dire comment tout cela allait se terminer. Le seul bon point dans tout sa, c'est que le mercenaire et la renarde semblait avoir prit conscience de leur sentiment respectif, quel qu'il soit.

Pour en revenir à notre mercenaire, la situation lui avait échappé depuis que Cornax avait commencé à l'embêté sur ses sentiments. Et maintenant que toute les raisons qui le poussait à refuser d'aimer quelqu'un volaient en éclat à cause des remarques de Cornax et de Kitsune, il se sentait encore plus mal à l'aise. C'était tellement plus simple avec son point de vue originel, mais la, tout devenait subitement compliqué.

Orion était toujours aussi nerveux, pour la première fois depuis la mort de sa famille, il voulait juste fuir, mais son coeur lui interdisait de bouger. Profitant de ce moment qui pourrait faire croire que le temps c'était arrêté pour le mercenaire, Cornax "soupira" en entendant les paroles de Kitsune.


Aussi incapable l'un que l'autre......

Le dragon avait murmuré ou plutôt ruminer entre ses dents pour ne pas vexer Kitsune ou même Orion, même si ce dernier était loin d'être capable de suivre correctement une conversation dans son état actuel.

Ne rajoutant rien, Cornax laissa Kitsune et Orion se 'débrouiller' en observant la scène avec une certaine curiosité après que la renarde soit descendu de son dos. Orion était paralysé en sachant que Kistune s'approchait de lui. Il parvint seulement à lever la tête pour la regarder dans les yeux, bravant enfin son regard et voyant enfin le même sentiment de gêne que celui qu'il éprouvait. Mais la question de la renarde et le courage dont elle faisait preuve (Orion avait peur de connaitre la vérité sur ce sujet) lui redonna un peu de courage.


Je ... je ne sait pas... J'imagine depuis notre première rencontre... mais... ce n'est devenue perceptible qu'après mon départ. Je croyais que mon exil suffirait à ... oublier... mais ce fut plutôt le contraire.

La voix d'Orion était tremblante et faible. Chaque mot était une souffrance mais aussi un soulagement. Une peur accompagné d'une délivrance. Il s'approcha de Kitsune mais en reportant son regard vers Cornax, de nouveau un léger sourire aux lèvres même si sa voix était toujours hésitante. Le dragon lui semblait heureux lui aussi, surtout content d'avoir réussit son coup.

Et puis... Tu me connais non? Je n'ai jamais parler de ... ce genre de chose à qui que se soit. Je ne sais même pas comment décrire ce que je ressens mais je sais que sa a un rapport avec ... toi.

Tournant à nouveau son regard vers Kitsune pour dire sa dernière phrase, il s'approcha encore un peu plus d'elle sans vraiment en être conscient. Il n'y avait plus qu'une demi longueur de bras qui les séparait.

Vous m'avez ouvert les yeux... et maintenant je suis prêt à ... accepter mes sentiments pour toi. J'aimerais juste savoir si c'est réciproque...

Il était enfin libre de ce fardeau qui lui plombait les épaules, mais la peur et son pessimisme prenant le dessus, il s'imaginait déjà qu'elle allait dire non alors que toute la discussion tendait à prouver le contraire. Mais bon, il était humain après tout.

_________________



Cornax
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitsune Yomeiri
Kity the Foxzilla
avatar

Féminin
Nombre de messages : 710
Age : 25
PUF/pseudo : Arob@ze/Dazenuts
Localisation de votre perso : Avec mon prince... <3
Petite Phrase : Don't forget to love !!!

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: retrouvaille sous un pommier [PV Kity]   Ven 16 Juil - 15:46

Tellement d'erreurs qu'on pourrait s'éviter,
si l'on savait juste un peu patienter
Donne-moi le temps,
d'apprendre ce qu'il faut apprendre...
Donne-moi le temps,
d'avancer comme je le ressens...
Y a pas d'amour au hasard,
ou qui arrive trop tard...



❦ ❦


• L’hybride entendis parfaitement la phrase du dragon, mais ne releva pas…oui, ils étaient incapables, pathétiques pour ne pas dire…mais humain…

La réponse du mercenaire lui fit un nouveau choque…depuis qu’ils se connaissaient donc…évidemment, on ne se rend compte toujours que trop tard de ce qu’on à laisser derrière sois…ainsi cette « fuite » lui aura fait prendre conscience de ses véritables sentiments.

Cependant, la renarde, elle, n’était sûr de rien, bien sur qu’elle l’appréciait énormément mais de là à l’aimer…il le méritait certe mais elle se sentait incapable d’assumer ce rôle.

La jeune fille était clouée sur place, alors qu’Orion, lui, avançait lentement mais sûrement vers elle…

Fermant les yeux et crispant le poing, elle s’obligea à ne pas bouger, à rester là, à ne pas fuir ne pas réagir de façon totalement imprévisible, bref, à ne pas perdre son sang froid….

Il était tout prêt maintenant, elle pouvait parfaitement percevoir le bruit velouté de sa respiration, son odeur délicate mélange inextricable de différentes effluves naturelles telle que celle de l’herbe, des feuilles, de la terre, des fleurs…
Tremblant de touts ses membre, elle releva à son tour la tête. Son doux regard vermeil accrocha le sien. L’effort qu’elle faisait pour éviter de se dérober était immense…

Savoir si c’était réciproque…elle même ne le savait pas. Fixant lamentablement ses pieds, elle prit la parole, murmurant d’une voix flageolante…

-je…je…je ne sais pas…je ne sais pas…

Lentement et bien malgré elle, elle recula d’un pas, puis de deux. Cette proximité soudaine la terrifiait, et c’est instinctivement qu’elle s’écartait, doucement, afin de mettre un peu plus de distance entre elle et lui…Sa longue queue touffue plaquée contre ses jambes et ses pupilles dilatées trahissait cette peur.
Une larme naquit au coin de son œil droit, une larme prestement essuyée d’un revers rapide et discret du poignet.

-Je ne sais pas ce que je ressens exactement…à ton égard…je…j’ai peur…pas de toi…mais…de…de…

Elle n’arrivait pas à le dire, ce mot qu’elle craignait par-dessus tout était resté coincé dans sa gorge, nouant douloureusement son estomac.
Elle tenta avec bien du mal de réguler sa respiration, de parler convenablement.

-Il faut que je t’avoue…un truc…nombreux furent ceux qui s’éprirent de moi…moi toujours gaie et sereine en toute circonstance, mais qui suis transit de peur dès qu’il s’agit…d’aimour…beaucoup se lassèrent…d’autres insistèrent…aucun n’eut la patience d’attendre…ce qui leur valu d’être tous repoussés…sans exceptions…pour la plupart, je ne les connaissait pas spécialement…mais avec toi c’est différent…jusqu’alors tu était mon meilleur ami, l’être que j’affectionnait le plus après Hizama…à présent, je ne sais plus…où j’en suit exactement…je suis perdu…perdu et morte de peur…tout cela me dépasse…

Elle marqua une pause, se prenant la tête à deux mains afin de se calmer, d’essayer de relativiser. Elle respira brièvement avant de reprendre plus mal à l’aise encore.

-Tout cela est ridicule, je le sais…je te demande juste du temps…du temps pour m’y faire du temps pour apprendre…à t’aimer…comme…il se doit…

Elle s’étrangla une seconde fois en prononçant ces derniers mots. Jamais auparavant elle se serait donné la peine de fournir un tel effort.
Il faut croire qu’elle aussi, quelque part, avait fini par s’attacher à lui plus que ce qu’elle avait toujours pensé…son absence, avait renforcés les liens qui les unissait…

Elle se sentait stupide, terriblement stupide…elle avait honte…tellement honte…si vous saviez, elle se maudissait intérieurement d’avoir peur d’un truc aussi bête que ça…

-Je suis pathétique hein ?..non seulement je te fait perdre ton temps en de veine discussions, mais en plus de cela je te demande des choses insensées…à quoi bon être séduisante si l’on est incapable d’assumer les conséquence de ses charmes…maugréa-t-elle entre ses dents, tout en bravant avec difficulté le beau regard émeraude qui la fixait avec intensité…avant d’admirer les écailles du dragon miroitant au soleil…

-Mais en fait, pourquoi moi ?..demanda-t-elle alors doucement, changeant involontairement de sujet.

-Il y a tellement de belles femmes dans le monde, des perles de beauté et de sensualité, des trésors de délicatesse et de gentillesse qui n’attendent qu’une chose : être aimer…
On dit que les femmes reçoivent le don de séduire afin d’aimer dès leur naissance, qu’elles sont les créatures de l’amour…moi on m’a sans doute oubliée…je n’arrive pas à aimer, je fait des victimes sans le vouloir, je détruit les cœurs sans même en avoir conscience sur le coup…mais toi je ne veux surtout pas te faire de mal…c’est pourquoi…je…je veux bien apprendre, juste pour toi, rien que pour toi…mais pour cela…il faudra du temps…ce sera sans doute long et dure…pour moi comme pour toi…t’en penses-tu capable ?..


Voilà, la renarde avait tout dit. Elle avait vidé son sac en entier avec bien des difficultés et craignait maintenant plus que tout la réaction d’Orion.


_________________
Rien n'est vrai, tout est permis . . .



ET

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/archives-f36/kitsune-yomeiri-f-t439
Orion Iraki

avatar

Masculin
Nombre de messages : 81
Age : 28
PUF/pseudo : Metroide prime
Localisation de votre perso : partout et nul part à la fois
Petite Phrase : Mon nom est une légende mais personne n'aimerais avoir la même réputation.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: retrouvaille sous un pommier [PV Kity]   Lun 19 Juil - 1:33

Orion se sentait enfin libéré d'un lourd fardeau, et même si d'autre viendront prendre sa place, il n'y songeait pas encore, trop heureux ou apeuré par le moment présent. Il venait de lui faire, à sa manière certes mais fait quand même, une déclaration d'amour, chose qu'il y a quelques jours n'aurait jamais put se produire venant de sa part.

Mais, si la surprise de la déclaration était normal, la réaction de la renarde le fit quelque peu déchanter et redescendre à la réalité. La peur qu'elle éprouvait et son hésitation ne fit qu'augmenter l'emprise qu'avait son pessimisme sur son moral et il crut que ses craintes allait se transformer en vérité.

Il n'aurait jamais crut avoir aussi mal sans être blessé physiquement quand il la vit reculer mais pourtant, ce pincement au coeur était aussi douloureux qu'une lame qui tranche la chaire. Pourtant, il fit un effort de ne rien montrer et d'attendre, espérant que ceci n'était qu'une plaisanterie. Il venait de lui déclarer sa flamme et toute la situation aussi étrange qu'elle avait put être l'avait laissé croire que c'était réciproque, mais apparemment il c'était trompé sur toute la ligne ou presque.

Heureusement, pour Orion que la patience était une de ses rare vertu et qu'il n'ai quasiment pas réagit à la première impression que lui avait donné Kitsune car ses explication lui firent comprendre l'erreur qu'il allait commettre. Elle était comme lui pour ce sujet, aussi effrayé que novice et ignorante pour ses propre sentiments. Le simple fait de savoir sa le fit sourire à nouveau, certes pas un sourire radieux, mais sourire quand même.

Alors qu'elle se lamentait sur les conséquence de son apparence et s'excusait sur des choses où elle n'avait rien à se reprocher, Orion se rapprocha de Kitsune, un sourire amusé cette fois.


Je ... Je t'aime vraiment, et c'est pour sa que je te laisserais tout le temps qu'il te faudra pour trouver tes propres réponses sur tes sentiments. Surtout que je serais mal avisé de ne pas le faire quand on sait qu'il m'aura fallut plus d'un an pour comprendre mes propres sentiments à mon égard. Et dans le cas où tu ne ... enfin bref, si jamais cette éventualité arrive, je ne t'en voudrais pas. Essai juste de ne pas prendre autant de temps que moi .

On pouvait facilement comprendre que la dernière phrase du mercenaire était une simple plaisanterie, mais c'était un bon signe sur son moral. Certes, il n'avait pas eu de réponse positive à sa question, mais pas négative non plus. C'était un peut être un peu douloureux à entendre, et Orion aurait peut être préféré un oui ou non claire, mais ce qu'il ressentait pour elle l'empêchait de ne pas espérer que ce peut être se transforme en oui.

Enfin vint la question du 'pourquoi moi' de Kitsune, ainsi qu'une présentation succincte mais exacte de la difficulté de leur sentiments. Tout en enlevant son pendentif de son cou, il reprit la parole .


Je te dirais que pour toutes ces femmes que tu décris, il y a un hommes normal avec une vie normal et un métier tranquille. Mais nous, nous sommes en marges de tout sa, et c'est surement pour sa que je ressent quelque chose à ton égard. En faite, sa va même au delà, tu es la seul pour qui je ressent sa malgré toutes mes années de voyages. C'est pour sa que je suis prêt à affronter toutes les difficultés juste pour ... t'aimer... et c'est aussi pour sa que je ne veux pas te brusquer. Prend ton temps pour comprendre tes sentiments, mais j'aimerais que tu acceptes ce modeste cadeau pour que tu te rappelle de moi, et ce qu'elle que soit la réponse que tu me donneras.

Alors qu'il disait sa dernière phrase, il mit son pendentif, le dragon rouge en pierre semi transparente que lui avait offert ses parents avant de mourir, dernier souvenir d'eux ou presque, dans la main de la renarde. Tout son corps voulait la serrer contre lui, mais il ne voulait pas la perturber d'avantage qu'elle ne l'était déjà.

_________________



Cornax
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitsune Yomeiri
Kity the Foxzilla
avatar

Féminin
Nombre de messages : 710
Age : 25
PUF/pseudo : Arob@ze/Dazenuts
Localisation de votre perso : Avec mon prince... <3
Petite Phrase : Don't forget to love !!!

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: retrouvaille sous un pommier [PV Kity]   Dim 1 Aoû - 17:22

Donne-moi le temps
d'avancer comme je le ressens
Y a pas d'amour sans patience,
d'histoire sans y croire...
Pas d'amour sans le vouloir,
si je sais que tu m'attends...




❦ ❦


• Troublée, honteuse, la renarde baissa de nouveau la tête, évitant par tout les moyen de croiser le regard du mercenaire.
Elle avait tout dit, tout, absolument tout et n’avait omis aucun détail…maintenant qu’il savait à quoi s’en tenir, l’hybride redoutait plus que tout sa réponse.

Avouer l’inavouable, ce qu’elle n’avait jamais osé révéler, ce qu’elle avait toujours refoulé au plus profond de son cœur…son coeur à présent meurtri par toutes ces effusions soudaines et intempestives d’émotions imprévues toutes plus intenses les unes que les autres.

Le silence qui avait suivit sa « tirade » ne fit qu’accentuer cette douleur ce malaise qui enserrait son être depuis le début, raffermissant petit à petit sa prise sur elle, tel un étau de tourmente et de désolation…

Après quelques minutes qui lui parut être une éternité, Orion prit enfin la parole. Elle était si préoccupée à se torturer l’esprit qu’elle ne remarqua pas immédiatement qu’il s’était de nouveau rapproché. Une nouvelle vague de stress l’envahit, son cœur se remis à cogner fort dans sa poitrine, mais peu importe, cette fois elle était décidée à ne pas bouger d’un iota…fort heureusement, tout cela fut aussitôt atténuée par les mots du mercenaire.

Ces paroles sonnèrent agréablement à ses oreilles tout en lui mettant du baume au cœur.
A l’inverse de tous les hommes qui avaient prétendu l’aimer, lui comprenait ses difficultés, son malaise…il ne lui en voulait pas, ne lui foutait pas une pression monstre pour qu’elle lui donne une réponse clair, ne la culpabilisait pas non plus d’avoir peur…tout ce que ces prétendants lui avaient jadis fait…

Hors une relation épanouie ne se conçoit que dans un consentement mutuel…et c’est ce qu’il et elle venait de faire, si la renarde consentait à essayer d’apprendre à aimer, lui consentait à l’aider, à ne pas la forcer…

Une première pour l’hybride dont les craintes s’en trouvaient à présent diminués et les doutes en parties envolés…restait à savoir combien de temps cela allait-il durer, car dire c’est bien, en revanche le faire, c’est une autre paire de manche…d’ordinaire pour Kitsune seul l’instant présent comptait peu importait le future, « adviendra ce qu’il adviendra » disait-elle toujours…
Seulement là c’était différent…elle ne pouvait s’empêcher d’imaginer la suite de l’histoire, les différentes possibilités, choix, et obstacles en découlant.
Ce n’était pas rien ce qu’elle lui demandait là, et elle ne savait pas combien de temps cela lui prendrait…ni combien de temps il supporterait une relation plus amicale qu’amoureuse du à ses peurs…

Néanmoins, elle ne pouvait s’empêcher de se sentir déjà un peu mieux, un peu plus confiante grâce à lui…c’est ce qui lui donna la force d’affronter de nouveau son regard. Sa dernière phrase la surpris mais la fit également sourire. Un sourire certe encore timide et incertain mais amusée…

Il trouvait encore la force de plaisanter dans pareille situation…comme quoi, rien ne servait de dramatiser

Sa seconde réponse la rassura plus encore. Même si la peur de l’inconnue demeurait, elle était beaucoup moins intense qu’au début.
Elle apprendrait petit à petit à dompter ses craintes, cela viendra avec le temps, mais pour ça elle aura aussi besoin d’Orion, de son aide, de ses encouragements, de sa présence…elle plaçait toute sa confiance et ses espoirs en lui…

Cela faisait un peu plus d’un an qu’elle le connaissait, lui et son ami Cornax, elle connaissait sa façon de vivre, son histoire en partie, elle savait sa méfiance exacerbée, ses habitudes les plus fréquentes…ce n’est pas comme si elle ne lui avait jamais adressé la parole…

Leur amitié…c’était une des raisons qui la poussait à ne pas fuir, à lui expliquer ses difficultés, à lui faire confiance…

Pour clore ses dires, Orion lui remis son pendentif…un bijou qui, elle l’avait bien compris au fil du temps, comptait énormément à ses yeux…ses oreilles duveteuses se pointèrent sur l’objet précieux au creux de sa main tendis qu’elle l’admirait longuement, émue…
C’était un petit dragon rouge finement sculpté dans une pierre translucide…probablement du cristal ou du diamant…il était magnifique, on aurait juré Cornax…en format poche.
Elle passa délicatement un doigt dessus afin d’en ressentir la texture…

-Il…il est tout simplement splendide... murmura-t’-elle tout bas.

En temps normale, si elle n’avait rien su de tout ça, elle lui aurait littéralement sauté au cou comme elle l’avait fait un peu plus tôt, mais là, elle ne savait comment lui témoigner ses sentiments.

Pourtant, quelque chose lui soufflait que pour lui le meilleur des remerciements serait tout d’même de lui témoigner un peu d’affection.
Elle hésita longuement avant de prendre son courage à deux mains. Si elle l’avait fait avant, elle ne voyait pas pourquoi elle serait incapable de le refaire maintenant, ce n’était pas sorcier tout de même. Elle se rapprocha, hésitante avant de l’étreindre amicalement en y mettant toute sa reconnaissance et son amitié. A son contacte, son cœur se mit à battre la chamade tendis qu’une partie d’elle même toujours soumis à ses peurs, brûlait d’envie de se dégager.
Malgré tout ses efforts, l’embrassade fut brève, néanmoins cela suffit à la faire rougir jusqu’aux oreilles.
Elle s’empressa de passer à autre chose, baissant prestement les yeux sur le petit dragon rouge qu’elle tenait toujours dans sa main droite.

-Ce modeste présent comme tu dis m’as fait très plaisir, néanmoins, tu…tu n’es pas obligé, je sais que tu y tient beaucoup… pourquoi, je ne sais pas, mais…je n’ai nullement envie de te retirer ce qui compte le plus pour toi… lui dit-elle alors nerveusement, se remettant avec peine de cette soudaine et brusque accélération cardiaque…

_________________
Rien n'est vrai, tout est permis . . .



ET

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/archives-f36/kitsune-yomeiri-f-t439
Orion Iraki

avatar

Masculin
Nombre de messages : 81
Age : 28
PUF/pseudo : Metroide prime
Localisation de votre perso : partout et nul part à la fois
Petite Phrase : Mon nom est une légende mais personne n'aimerais avoir la même réputation.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: retrouvaille sous un pommier [PV Kity]   Jeu 5 Aoû - 23:44

Orion n'en revenait pas d'arriver à parler avec une telle facilité, ou presque, maintenant qu'il avait avoué et accepté ses sentiments pour Kitsune. Il y a quelques jours, il lui aurait été impossible de parler ainsi d'amour avec qui que se soit, même avec Cornax. Néanmoins, il n'avait pas l'esprit à remarquer ce genre de subtilité, la main toujours tendu avec son pendentif dedans vers la renarde.

Elle l'observait avec une admiration identique à celle qu'avait eu Orion quand il put le contempler pour la première fois sans menace de mort sur sa tête. La façon dont elle regardait le bijou rendait le mercenaire presque jaloux, un sentiment qu'il n'aurait jamais voulu connaître même sous cette forme minime , mais au lieu de sa, sa le fit sourire.

Le temps c'était presque arrêté alors que la renarde observait le pendentif tenu par le mercenaire et Orion crut qu'elle le prendre quand elle commença à bouger, mais nullement à ce qu'elle vienne l'enlacer, même de façon aussi brève. Il senti une chaleur lui remonter le visage et il savait très bien qu'il rougissait comme un enfant, mais il ne chercha pas à lui cacher, à quoi bon, surtout qu'elle venait de prendre le pendentif. La réaction de Kitsune le toucha, et c'est après un bref rire qu'il referma la main de la renarde sur le pendentif .


Ce pendentif est l'un des dernier objets qu'il me reste de mes parents, c'est comme mon coeur ou mon âme. Mais, je veux que tu le gardes. Sa peut paraître un peu idiot, mais j'aurais l'impression d'avoir une partie de moi avec toi.

Il était sincère, et même si il ne croyait en aucun dieu ou divinité autre que les étoiles, il aurait juré que ce qu'il venait de dire était vrai, qu'un objet ayant une grande importance pour quelqu'un portait en lui une partie de cette personne. Avec cette pensé en tête, l'idée de devoir se quitter pour une durée indéterminé ne le blessé pas autant.

Ils étaient très proche à ce moment, Orion regardant les yeux de la renarde, le coeur battant une chamade impossible. Pire que tout, sans vraiment s'en rendre compte, son visage s'approchait de celui de Kitsune et ce n'est qu'à quelque centimètre d'un baisé tant recherché pour ne plus douter qu'Orion se rattrapa et s'éloigna de quelques pas. Il lui avait promis d'attendre, et il ne la brusquerait pas.

N'osant pas croiser son regard, Orion retourna vers Cornax, cherchant une façon de ne plus terminer sur une situation gênante, même si pour les deux humains cela pourrait les libérer d'un poids.


Et maintenant? On fait quoi ? J'ai envie de rester avec toi, mais j'imagine que nos chemins doivent de nouveaux se séparer.

... Vous êtes vraiment trop compliqué vous les humains. Chez les dragons, les questions de ce genre ne se pose pas.

Et moi qui pensais que les dragons n'étaient pas aussi bestiaux.


Cornax réagit en quelques millième de seconde à la remarque d'Orion, même si le mercenaire avait vue la perche tendu par le dragon de très loin. Cornax venait de donner un moyen de décoincer la situation et surtout de déstresser les deux humains. Néanmoins, le dragon ne laissa pas la remarque d'Orion sans conséquence qui se traduisit par un coup de queue.

N'ayant pas vue le coup en traître, le mercenaire se le prit de plein fouet, surprenant aussi bien l'un que l'autre. Mais ce coup eu un autre effet innatendue, envoyer Orion contre Kitsune et faisant tomber les deux au sol, Orion sur Kitsune. A ce moment, le temps sembla s'arrêter alors que le mercenaire était coller à la jeune femme.

_________________



Cornax
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitsune Yomeiri
Kity the Foxzilla
avatar

Féminin
Nombre de messages : 710
Age : 25
PUF/pseudo : Arob@ze/Dazenuts
Localisation de votre perso : Avec mon prince... <3
Petite Phrase : Don't forget to love !!!

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: retrouvaille sous un pommier [PV Kity]   Ven 6 Aoû - 18:58

Tu auras le temps
de prendre ce que tu veux prendre...
Tu auras le temps de nous faire avancer ensemble....



❦ ❦

• Ainsi, à travers ce bijou il lui donnait son cœur, une partie de lui, de son âme…
Cela émut profondément la jeune hybride qui ne su que dire.

Son doux regard vermeil accrocha celui du mercenaire. Elle se noya un instant dans l’émeraude de ses yeux.
Ce qui la rassurait en lui c’était que quelque part, il était aussi timide que lui dans le domaine…

C’est alors que doucement, lentement, il se pencha vers elle. Le cœur de la renarde qui venait tout juste de récupérer un rythme cardiaque à peu près normal se remis à cogner fort et vite…si ça continuait, elle allait tomber dans les « pommes »…or elle ne voulait pas ça…ce serais pire que tout…s’évanouir dans un moment pareil bonjour la scène !

Il alla pour l’embrasser mais se déroba au dernier moment pour se reculer de quelque pas. Sans doute ne voulait-il pas l’effrayer…mais bizarrement, Kitsune lui faisait confiance, au nom de leur amitié qui venait tout juste de se muer en amour.
C’était bien différent de tout ce qu’elle avait vécu jusqu’alors…cela la poussait en avant, quelque part, c’était « sa » force…

C’est alors qu’Orion se tourna vers Cornax, et alors, tout se passa très vite.

C’était à propos de cette promesse dont le mercenaire lui avait parlé un peu plus tôt…une promesse pas sans conséquence…
La renarde savait l’attachement qu’entretenaient ces deux là, et puis elle-même appréciait énormément Cornax et souhaitait tout autant trouvé une alternative à la chose.
Son départ l’attristerait plus qu’autre chose…

Elle s’avança pour s’arrêter à la hauteur d’Orion

- Cornax…reste…tu ne nous gênera pas, bien au contraire… dit-elle alors à l’adresse de l’imposant dragon rouge.

Elle ne savait pas pourquoi il s’était fait cette promesse quelque peu ridicule à ses yeux…Cornax était bien loin d’être bête, il en savait bien plus sur les humain que les humain n’en savait sur eux…comment pourrait-il être gênant…

La réponse du grand reptile la rassura quelque peu et celle d’Orion qui suivit lui arracha un rire amusé.

Néanmoins la suite fut…plus ou moins drôle…Cornax comme on sait que c’est sa manière de procéder balaya le sol de sa queue écailleuse faisant chuter Orion…sur elle !

D’habitude le mercenaire faisait preuve de bien plus d’agilité et savait éviter voir anticiper les offensives parfois traîtres de son compagnon…mais là…en fait depuis qu’ils s’étaient retrouvé il ne cessait de se faire avoir…sans doute trop préoccupé pour penser à ce genre de chose…
Pourtant il y avait bien des fois où elle l’avait vu pensif, et ses réflexes ne s’en trouvait pas pour autant atténués.
Envolés réflexe, agilité, anticipation…il venait de se prendre le coup dans toute sa puissance, l'envoyant, lui puis elle valser à terre.

Le choc fut rude, instinctivement, la jeune femme se rattrapa à Orion avant d’atterrir lourdement à terre.
Tout d’abord sonnée, l’hybride ne se rendit pas immédiatement compte de sa situation plus que gênante…ce n’est que lorsqu’elle rouvrit les yeux qu’elle comprit.

Le mercenaire, auquel elle était toujours agrippée, était littéralement sur elle, tout aussi secoué.

Elle n’osais plus bouger et était pour ainsi dire tétanisée, jamais son cœur n’avait palpité aussi fort depuis le début, elle était maintenant certaine que le jeune homme collé à elle puisse le ressentir.

Ses joues s’enflammèrent, elle était rouge pivoine maintenant, que dire, que faire…surtout que par pure réflexe, elle s’était retenu à lui, ses mains avaient attrapées ses épaules, ce qui donnait l’étrange impression qu’elle voulait le maintenir contre elle…alors qu’en fait, elle n’avait pas voulu ça…néanmoins, ce n’était pas non plus désagréable au contraire, c’était…agréablement stressant…délicieusement angoissant…


En revanche, elle se demandait si Cornax n’avait pas un tant sois peu fait exprès…heureux hasard dirons nous…
Ses oreilles rousses, basses et légèrement pointées vers l’arrière exprimaient clairement sa gêne

-Dé…désolé, p…pas…pas de mal ? trouva-t-elle seulement à dire.

Pathétique…n’importe qui aurait saisi cette occasion pour laisser sur ses lèvres un tendre et doux premier baiser d’amour…

Mais elle n’osait franchir le pas….sa timidité exacerbée l’en empêchait…en revanche, si c’était lui qui le faisait…alors…qui sait…peut-être que…il n’était pas exclu qu’elle le laisse faire…ce qui sûr, c’est qu’elle avait bien trop peur de le blesser intérieurement pour oser le repousser…
Elle l’aimait énormément, peut-être l’aimait-elle tout court en fin de compte…quoi qu’il en soit, elle était prise par les sentiments, l’affection qu’elle lui vouait la rassurait tout en l’empêchant de lui faire du mal en se dérobant…

En attente d’une réponse, elle n’osa croiser son regard et préféra fixer une de ses mains toujours posée sur l’épaule de celui-ci…

Advienne que pourra…elle ne fuirais pas…pas cette fois…elle était résolu…


_________________
Rien n'est vrai, tout est permis . . .



ET

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/archives-f36/kitsune-yomeiri-f-t439
Orion Iraki

avatar

Masculin
Nombre de messages : 81
Age : 28
PUF/pseudo : Metroide prime
Localisation de votre perso : partout et nul part à la fois
Petite Phrase : Mon nom est une légende mais personne n'aimerais avoir la même réputation.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: retrouvaille sous un pommier [PV Kity]   Ven 6 Aoû - 22:01

Orion ne voulait vraiment pas brusquer Kitsune, et ses piètre connaissance sur se sujet faisait qu'il ne savait pas trop comment s'y prendre sans commettre une bourde. Bien sur, ça n'aurait été rien de méchant, mais la méfiance naturel du mercenaire avait le don d'exacerber tout, même les choses insignifiantes. Néanmoins, il avait peur de prendre les devant et encore plus maintenant qu'il avait juré de lui laisser le temps. Comment aurait elle réagis s'il l'avait embrassé? Aurait elle fuit? ou pire?

C'est avec sa en tête qu'Orion était retourné vers Cornax, tout en parlant encore à Kitsune, mais apparemment, la discussion prêtait à confusion car la renarde crut que le mercenaire parlait à son ami de leur promesse, promesse qu'il avait plus ou moins oublié. S'en souvenir ainsi, dans ces conditions fut l'équivalent d'un coup de massue, raison possible de son manque d'attention et donc du coup qu'il ne vit pas arrivé de Cornax.

En une seconde, il c'était retrouvé sur le sol sur la renarde. Si cette position ne suffisait pas à le tuer de gêne, le faite que Kitsune le tenait d'une façon aussi particulière lui faisait tourné la tête et rougir. Restant ainsi pendant plusieurs seconde avant que la renarde réagisse enfin, le temps semblait s'être arrêté pour Orion. Le mercenaire n'arrivait même pas à trouver les mots pour répondre et pour ne rien arranger, Cornax semblait presque mort de rire à les regarder.


... Non... Ma faute... Excuse moi...

Personne ne saura jamais si c'est son envie, son instinct ou autre chose qui le poussa à passer le pas, mais il l'embrassa, comme pour donner une raison supplémentaire à ses excuse pathétique. De toute la vie d'Orion, se fut la plus belle chose qu'il connu, entre en sentiment de liberté, de soulagement et de joie et même si cela ne dura que peu de temps, pour le mercenaire c'était comme si une éternité venait de s'écouler.

Il resta ensuite plusieurs seconde troublé, perplexe, mais surtout heureux. Et quand finalement il reprit conscience de la réalité, il comprit enfin l'idiotie qu'il venait de faire. Il lui avait promis d'attendre, et il n'avait pas tenue sa promesse. Maintenant, si elle le détestait, ce serait de sa faute, seulement de sa faute.

Ne pouvant rester au sol éternellement, et même s'il craignait la réaction de la renarde, Orion se releva et tendit sa main pour aider la jeune femme à se relever elle aussi .


Je suis ... Vraiment... désolé. Je ne sais pas ce qui m'a pris, mais je n'ai pas tenu ma promesse.... Je comprendrais que tu ... M'en veuille ...

Si Orion avait baissé la tête, Cornax lui était entre l'hilarité et le désespoirs face au comportement de son ami. Pourquoi fallait il qu'il imagine le pire en tout moment ? Soupirant de façon marqué, ce qui pourrait être loufoque pour ceux qui voit la scène, le dragon poussa Orion vers Kitsune.

Mais arrête d'être toi au moins dix minutes. Parce que la, tes tellement pathétique que je te trouve même plus appétissant pour un humain.

_________________



Cornax
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitsune Yomeiri
Kity the Foxzilla
avatar

Féminin
Nombre de messages : 710
Age : 25
PUF/pseudo : Arob@ze/Dazenuts
Localisation de votre perso : Avec mon prince... <3
Petite Phrase : Don't forget to love !!!

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: retrouvaille sous un pommier [PV Kity]   Mer 18 Aoû - 18:38

Rien de ce que j'ai déjà connu ne m'a fait cet effet,
rien de ce que j'ai déjà vu ne m'a donné envie de rester,
Je suis là, rien que pour toi...



❦ ❦


• Tétanisée, pétrifiée, l’hybride ne bougeait plus.Une partie d’elle-même souhaitait s’extirper de là, bouger, fuir, mais en vain…son coeur ne pouvait s’y résoudre.

Alors elle attendit, immobile…

La façon qui l’eut de se justifier en bégayant l’amusa quelque peut et elle ne pu s’empêcher de le trouver mignon, attendrissant…

Un sourire bref et crispé étira ses lèvres.

C’est alors que le visage du mercenaire s’approcha de nouveau du sien.

Une vague de peur la prit de nouveau, et elle glissa prestement ses mains sur le torse de celui-ci afin de le retenir mais en même temps elle se souvint qu’elle s’était promise de ne plus s’esquiver et d’affronter la « vérité » en face.
Elle était partagée, déchirée entre son cœur et ses craintes, si bien que ses mains pourtant plaquées contre lui en un geste « répulsif » ne purent qu’accompagner le mouvement qu’il effectuait vers elle.

Ses oreilles se mirent à trembler sans qu’elle puisse s’en empêcher, sa longue queue rousse se mit à fouetter l’air elle aussi prise de tremblements irrépressibles.

Tout se bousculait en elle, son cœur luttait contre sa tête et inversement…

Oui, non…le laisser faire, l’en empêcher…le retenir,l’accompagner…l’éviter, rester…non, oui, oui, non, oui…aaaah

Elle n’eut pas le temps de décider de quoi que ce soit, que les lèvres du jeune homme caressaient déjà tendrement les siennes lui arrachant un délicieux frisson qui lui parcouru l’échine de haut en bas.

L’hybride crut mourir sur le coup tant son cœur pulsait fort dans sa poitrine. Elle pouvait ressentir chaque palpitation se propager à travers tout son corps.

Et pourtant, elle ne pu s’empêcher d’apprécier et même de savourer cette preuve d’amour tant redouté auparavant…c’était grisant, vivifiant, elle se sentait « renaître », différente de ce qu’elle avait toujours été jusqu’à maintenant…oui, tout était fini, un « déclic » s’était produit en elle, elle venait de prendre conscience de ce qu’était véritablement « l’amour », l’amour avec un grand « A ».
Ce n’était pas du tout ce à quoi elle s’attendait. La douceur puis la gêne dont il fit preuve à son égard la toucha au plus profond d’elle-même, faisant voler en éclat ses ultimes défenses, ses ultimes craintes auxquelles elle s’était raccrochée bien malgré elle comme une forcenée.

Lorsqu’il se releva, elle inspira longuement, fixant le ciel azuré. Se remémorant cette sensation si particulière qui maintenant la brûlait de l’intérieur, incendiant ses doutes, ses peurs pour étreindre passionnément son cœur et son être tout entier. Elle se sentait libérée d’un poids énorme. Etre ainsi délivrée, quelle ivresse ! honteuse, elle se surprit à ne pas être contre être embrassée une seconde fois…

Revenant à la réalité, elle se redressa sur ses coudes pour attraper, tremblante, mais sans hésitation aucune, la main qu'il lui tendait.

Le mercenaire s’en voulait, et s’était à son tour de se répandre en excuses inutiles.
La renarde eut un sourire franc quoi qu’encore un peu gêné.
Elle alla pour lui répondre lorsque le dragon visiblement amusé par tout cela poussa Orion vers elle.

L’hybride se retrouve de nouveau contre lui mais ne manifestait plus aucune peur…c’était comme si…comme si cette fois, elle s’y était attendu.
Bien sur, elle n’arrivait toujours pas à contrôlé les terribles embardées que son cœur faisait dans sa poitrine dans pareil situation, mais peu lui importait maintenant…

Debout, elle faisait bien une tête de moins que lui, surtout qu’il était plutôt grand et qu’elle faisait partie des petits gabarits. C’est pourquoi elle se hissa sur la pointe des pieds, enlaçant timidement ses épaules pour venir ceuillir un second baisé sur ses lèvres avec une délicatesse et une suave tendresse qu’elle ne se serait jamais cru capable.

Puis, rouge de gêne, elle se blottit contre lui n’osant croiser son regard.
Un petit sourire faible mais pétillant d’une joie retrouvé étira malgré elle ses lèvres tendis qu’elle fixait le sol sans vraiment le voir.

La petite Kitsune insouciante d’antan n’était plus…place maintenant à la nouvelle Kitsune, une Kitsune toujours aussi gaie et malicieuse mais plus femme, plus responsable…

Maintenant qu’elle y songeait, elle n’aurait certainement jamais pu aimer d’autres hommes que lui.
Leur amitié n’était pas un pur hasard, au fond, c’est elle qui avait voulu le connaître, elle qui avait brisé la glace en premier.

Pourquoi…allez savoir…peut-être avait-elle été séduite dès le début…il n’était pas comme les autres… car même s’il n’en était pas un, ses traits fins étaient ceux d’un elf, ses oreilles pointues constituait d’ailleurs une preuve supplémentaire…et, depuis toute petite, elle avait toujours été fascinée par ce qui n’était pas vraiment humain, les dragons, les chimères, les licornes et tout particulièrement les elfs…ces créature sylvestre l’avait toujours passionée…ceci expliquerais donc cela…

Mais, était-ce vraiment ça…elle-même ne savait pas trop…

Et puis à quoi bon savoir…elle l’aimait, et c’était là l’essentiel, le reste importait peu…

-Laisse donc Cornax… dit-elle enfin, murmurant presque

-C’est comme ça que je l’aime… acheva-t-elle alors souriant de plus belle.

Elle porta doucement une main sur le dragon vermeil qu'elle avait passé autour de son cou un peu plus tôt. Il semblait luire de bonheur au bout de sa chaînette, scintillant ardemment sous le soleil de cette douce fin d'après midi.


_________________
Rien n'est vrai, tout est permis . . .



ET

Spoiler:
 




Dernière édition par Kitsune Yomeiri le Ven 27 Aoû - 12:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/archives-f36/kitsune-yomeiri-f-t439
Orion Iraki

avatar

Masculin
Nombre de messages : 81
Age : 28
PUF/pseudo : Metroide prime
Localisation de votre perso : partout et nul part à la fois
Petite Phrase : Mon nom est une légende mais personne n'aimerais avoir la même réputation.

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: retrouvaille sous un pommier [PV Kity]   Jeu 19 Aoû - 21:48

Maintenant qu'il avait, pour lui, commis une faute presque impardonnable, faillir à sa promesse, il n'avait en tête que cette peur d'être rejeté. Pourquoi n'avait il put se retenir? pourquoi avait il laissé son instinct prendre le dessus? Certes, ce baisé était la chose la plus belle qu'il avait vécu, mais un plaisir bien bref pour la peine que cela pourrait amener .

Pendant qu'Orion était en pleine réflexion, tentant plus ou moins de s'excuser, Cornax lui prouva sans le vouloir que la peur n'avait plus lieu d'être en le poussant contre la renarde. Sur le moment, le mercenaire crut qu'il allait se prendre une sacré gifle mais au lieu de sa, elle l'embrassa de nouveaux. Cette fois, le baisé fut bien plus doux que le premier, même meilleur. Néanmoins, cette simple action surpris Orion tellement qu'il en resta sans voix et immobile alors qu'elle se lover contre lui.

Il lui fallut quelques seconde avant de réagir, enlaçant tendrement la renarde en soupirant de soulagement. Son coeur battait encore fort à cause de la panique qu'il venait de se créer inutilement dans sa tête. Et comble du bonheur, quand elle parla enfin, répondant à la remarque du dragon, elle avoua son amour pour le mercenaire. Le choc de la nouvelle lui fit 'quitter la terre ferme' au point qu'il n'entendit presque pas le 'C'est pour aider que je dit sa" de Cornax qui était plus qu'amusé par la scène.

Ne pouvant se résigner à relâcher sa bien aimé, il posa sa tête sur l'épaule de la renarde en fermant les yeux. Il était heureux, étonnement calme mais heureux.

Il vivait enfin sa plus grande peur et son plus beau rêve. La peur car sa réputation les mettrait tout les deux en danger, et un rêve car il venait de trouver une véritable raison de vivre lui qui n'avait plus de souvenir de ce qu'on ressent quand on est aimé et qu'on aime aussi.

Gardant son visage contre le cou de Kitsune, il reprit enfin la parole, la voix tremblante.


J'ai ... j'ai l'impression d'être au paradis. D'ailleurs... je me demande si je ne rêve pas...

Non, ce n'est pas un rêve, mais je vais pas te frapper j'ai peur que gacher ce moment m'attire la malchance divine.


Peu à peu, son esprit s'habituait à cette nouvelle joie, il put enfin revivre mentalement ces deux baisés. Il était tellement déboussolé par ses sentiments, qu'il n'avait même pas remarqué que Kitsune n'avait pas chercher à le repousser une seul fois à ce moment et donc qu'il avait encore paniqué pour rien.

Mais maintenant, son esprit lui fit se souvenir de la promesse faite à Cornax, comme si la peur était la seul chose que cherchait l'esprit d'Orion pour trouver que les choses sont normal.

Malheureusement, si sa joie était grande, ce problème le préoccupé trop pour profiter de cette étreinte, la brisant en déposant un baisé dans le cou de la renarde juste avant.


Kity, je sais que sa peut paraître égoiste ce que je vais te demander, mais pourrais tu m'aider? J'ai fait une énorme erreur en faisant cette promesse à Cornax, et je ne veux pas choisir entre vous deux. Aide moi à réparer cette bourde, s'il te plait.

Il parlait assez bas pour que le dragon qui c'était allonger un peu plus loin, ne puisse l'entendre. Il espérait sincèrement qu'elle accepte de l'aider, surtout qu'elle connaissait aussi bien Orion que son compagnon et donc du lien étrange qui les unissait.

_________________



Cornax
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: retrouvaille sous un pommier [PV Kity]   

Revenir en haut Aller en bas
 
retrouvaille sous un pommier [PV Kity]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Une retrouvaille sous l’œil de la lune [Pv.Bones]
» Croquer le fruit défendu assis sous le pommier - Narcisse - DC esté
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» La diaspora veut retourner en Haïti sous condition
» Obama fait campagne sous la pluie alors que McCain annule...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldenia Sekai ♔ :: Chemins et Nature :: Vers Myridia-
Sauter vers: