RPG ~ Manga Médiéval-Fantastique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 On aime à deviner les autres, mais aimeras-tu que je te devine ? -Pv Akane-

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: On aime à deviner les autres, mais aimeras-tu que je te devine ? -Pv Akane-   Dim 20 Juin - 21:49

  • Le jeune homme à la chevelure ébène empoigna un sac , un sac de toile usé par le temps qui passaient à mesure que le temps passait . Il semblait peu remplit et pourtant ce sac renfermait les plus sombres objets et babioles qu'il pouvait exister . Ce que transportait l'homme , l'assassin était tout ce qui était à la torture , discipline en laquelle il fulgurait, exceller . Ce n'était pas par pure ineptie que Kyôran Michiyo fut choisit par le Roi ,le souverain de Pallengad pour une fois de plus pour lui offrir la jouissance de leurrer l'enemi . Pour l'homme c'était un grand privilège de pouvoir satisfaire ne serait-ce qu'une ârcelle infime des désir de Kenji Asukai . Ajouter cette envie de satisfaire , à celle de faire souffrir de la plus horrible des manière la proie et vous obtiendrez l'état de jubilement dans lequel beigner l'assassin . Pour l'instant il n'y était pas , pas encore car à chaque pas qu'il faisait il s'en rapprocher . Le jour ne s'était pas encore levé et Kyôran enfourché déjà sa monture .Il était partit de très peu en avance sur le jour , l'excitation ne le laissant point gouter au joie d'une nuit tranquille , il ne supportait pas , il n'acceptait pas le fait que sa brillante personne fasse les cents pas dans une chambre miteuse à psycoter sur comment faire , comment la faire souffrir à son maximum .D'autant plus qu'une fois de plus le perfectionnisme de l'assassin fit que son plan était déjà près dès l'instant où ses oreilles avaient transmise à son cerveau le nom Hana Inokuma .En moins de dix minutes Kyôran était déjà en dehors de l'imposant palais de Pallengad brisant l'horizon . D'un mouvement ferme dans lequel l'agressivité était palpable , il cogna les flancs de sa monture qui partit en hénissant au galop . A cette allure l'homme fut rapidement à Myridia . Il y fit une halte , histoire de céder à ses besoins primaires et d'investir dans un poignard d'une beauté sans nom .Il attendait de pied ferme ce petit ange qu'était cette enfant ingénue .Il resta une ou bien deux heures tout au plus dans cette ville bondée , trop vivante pour lui avantde reprendre la route en direction de Stonefolm .Il traversa de nombreux chemins de forêt , de grandes plaines et villages de campagne avant d'enfin arriver à Stonefolm .


  • Le voyage fut érintant , long mais calme en perspective . Il eut connut pire dans le passé notemment à ses débuts . L'homme descendit de sa monture qui commencait à se faire poussive .L'homme la regarda avec dédain puis la laissa en plan , il prit son vieux sac puis s'avançat dans ce lieux suffisement réputé de Stonefolm .C'était la petite citadelle . Elle était réputé son ambiance sereinne , l'assassin se considéran jamais trop prudent avec une écharpe laissant apparaître que ses yeux eux-même en partit cachés par ses nombreuses mèches de cheveux . Autrement dit on ne voit rien du jeune homme ainsi il restait en sa totalité anonyme . Se cramponant à son sac Kyôran traversé d'une allure rapide mais pas préssé pour autant, le lieu . Un grand arbre bien touffu retenu cependant son intention . Il allait grimper à ce dernier quan dil apperçut une fine silhouette non loin de lui . Ne voulant pas parraître suspect , il ne se cacha pas mais resta tout de même discret. Bien entendu Daise (son aigle) était de la dans cet arbre perché .Kyôran aurait aimé le rejoindre pourquoi ? Allez savoir .
Revenir en haut Aller en bas
Akane Shibata
Admin


Féminin
Nombre de messages : 745
Age : 21
PUF/pseudo : Homing
Localisation de votre perso : Dans une taverne avec Akira

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: On aime à deviner les autres, mais aimeras-tu que je te devine ? -Pv Akane-   Mer 23 Juin - 22:30

[Bon, c'est pas du grand art]

Pourquoi être sortie ? Pourquoi ne pas être restée tranquillement dans sa chambre ? Parce que cette chambre est une cage. Une cage dans laquelle elle s’enfermait pour pouvoir affronter l’ennui sans avoir à se confronter à l’angoisse de ne connaître personne et de ne rien pouvoir répondre à la question « qu’est-ce que tu fais là ? ». Une cage aussi douce qu’étouffante, Akane, depuis quand t’enfermes tu dans cette pièce ?
Elle ne savait plus …
Alors elle était sortie. Une fois pour voir si ça lui faisait du bien, si elle y trouvait du plaisir, si elle aurait la chance d’y trouver un amusement. S’enivrer de la fraîcheur de l’air, s’étourdir un peu des choses du monde de dehors. Ne pas être dans sa prison. Car une prison dont on laisse la porte grande ouverte reste une prison.
Il devrait bien exister un moyen de s’amuser ... Un truc qui remonterait le moral, une personne à qui on aimerait parler. Quelqu’un à prendre dans ses bras en revenant chez soi, ça devait bien exister aussi, non ? Non, pas pour elle. Pas pour une espionne, ça ne marchait pas comme ça. Bien sûr c’était un impossible. Bien sûr. Et si elle disparaissait, combien s’en rendraient compte ? Deux personnes, peut-être trois, quatre tout au plus. En seraient-elles attristées ?
Elle n’en savait rien.
Akane se griffa la paume suffisamment fort pour défaire son pansement et s’arracher une croûte de sang coagulé. Elle ne devrait pas faire ça … Mais bon dieu, qu’est-ce que ça pouvait la gratter !
Regagnant son calme, elle refit son bandage consciencieusement, précautionneusement. La plaie qui lui déchirait la main en un trou béant n’allait pas bien. Elle grattait et faisait horriblement souffrir sa propriétaire. Bah, ça ne serait pas drôle si ça ne faisait mal que sur le coup. En plus ça lui ferait un joli souvenir. Sans faire attention elle posa un doigt sur un lambeau de chair mise à nue et un malaise insupportable s’empara de tout son bras. Rongée d’amertume contre le monde entier, folle de douleur, de tourments, des calvaires que lui infligeait le beef steak sanguinolent qui pendouillait au bout de son avant-bras, du supplice qu’elle affrontait en serrant les dents parce qu’elle ne savait pas comment se soigner ni comment apaiser ne serait-ce qu’un instant cette chose qui la torturait en silence, elle fit quelques pas sur sa gauche et envoya un grand coup de pied dans l’arbre qui lui faisait à présent face.
Geste qu’elle regretta aussitôt.
Une douleur atroce s’empara du bout de son pied, lui arrachant un gémissement. Tentant de réprimer de longues minutes de râles rauques qui risquaient de manquer d’une certaine élégance de rigueur - enfin, élégance, elle venait de shooter dans un tronc d’arbre après tout – elle recula de quelques pas en serrant les poings, d’une manière plutôt pressée. Et puis elle percuta quelque chose. Assez violemment même. Naturellement elle se retourna aussitôt pour s’excuser, c’était la moindre des choses.
Sauf que la silhouette qui se dressait maintenant devant elle semblait plutôt menaçante. Sombre, imposante, nettement plus grande … À faire peur.
Akane, sans vraiment s’en rendre compte, prit quelques distances d’un pas ou deux, rien qu’au cas où. S’éclaircissant la gorge elle entreprit d’entamer le plan de base.

- Excusez moi, je ne regardais pas, c’est à cause de … Enfin …

Au fur et à mesure qu’elle parlait, elle reculait de plus en plus, analysant d’un œil prudent un personnage du moins curieux … Curieux ou louche, voir suspect. Elle dégluti en l’examinant de bas en haut.

- Pardon, attendez, qu’est-ce que je disais, je sais plus du tout …

Il semblait y tenir à son sac … Ca valait le coup d’œil …
La curiosité n’est pas un défaut souhaitable. Je préfère vous dire qu’en de telles circonstances la curiosité était maintenue au loin. Mais bon, c’était quand même singulier comme attitude.
Il était peut-être Kyoujin … Pourquoi se cachait-il ainsi derrière son écharpe ? Si ça se trouvait il avait une maladie, dans le genre Kaoru, la maladie de ceux qui ne peuvent pas sortir en plein jour. Ouai, ça y ressemblait pas. Il entrait juste dans la catégorie « louche ».
Akane regardait l’homme avec un certain intérêt, mêlé à une certaine crainte, le fixant d’un regard insistant et suspicieux.

Hm, ou alors elle était juste parano.

- Excusez moi, est-ce que vous êtes du coin ?

Ah, voilà qu’elle soupçonnait tout le monde, ridicule. Il a ses raisons, laisse le tranquille.

_________________
Akane Shibata




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/archives-f36/akane-shibata-f-prise-
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On aime à deviner les autres, mais aimeras-tu que je te devine ? -Pv Akane-   Jeu 24 Juin - 12:36

  • Une silhouette , une simple silhouette . Elle se faisait fluette d'apparence , pas très grande comparait à la taille de l'assassin royale . Cette personne ne représentait aucune menance en perspective mais comme disait le vieux dicton : méfie toi de l'eau qui dort ou bien l'apparence ne fait pas le moine .Certain porté sur eux ce qu'ils étaient réelement , d'autre le dissimulait avec grande habilité . Bon avouons que de dos il n'était pas simple de pouvoir tiré quelques conclusions sur une personne . Kyôran resté immobile son regard aux teinte doré fixant avec intensité cette jeune femme . L'immobilité la grande du jeune homme dans beaucoup de situation où le mouvement demeure bannit . Daise lui quitta sa branche pour venir tournoyer dans l'aire .Un instant son regard abandona la fluette demoiselle pour suivre le tracer de l'aigle dans le ciel . Quand il reposa son regard arrogant , distant sur elle , c'est perplexe qu'il la vit donner un grand coup de pied dans el tronc d'arbre .Un geste inutil à la limite du ridicul heuresement pour elle le ridicul ne tue pas cependant il est capable de vite réduire à néan une réputation . La créature fulette qu'elle était ne semblait absolument pas de haut rang , ni en possession d'un grade ou autre elle passerait simplement pour folle au yeux de l'homme . Elle gémissa suite à ce coup ... Kyôran fit un mouvement désaprobateur de la tête . Il allait s'en détournait , repartir comme si il n'avait rien vu mais non . Cette dernière qui avait fait quelques pas préssé en arrière lui fonça en plein dedans , d'ailleurs ce fut un choc étonement violent pour la carrure de la jeune femme . Cette pitoyable demoiselle l'ayant percuté cette rencontre prenait une tournure tout à fait différente pour le jeune homme . De simple demoiselle chétive sans interêt elle passait d'agresseuse . Suite à cela elle s'éclairçit la gorge puis dit :

    - Excusez moi, je ne regardais pas, c’est à cause de … Enfin …

    Excusez moi ...Une formule passe partout et cliché que Kyôran ne semblait pas accepter , oui pour l'homme l'excuse était uniquement pour les faibles , les soumis . Jamais il ne s'excuserait , jamais car pour lui accorder son pardon à quelqu'un .... c'était suréaliste tout simplement . Ce n'était pas non plus son genre bien trop arrogant pour cela .D'ailleurs il n'accordait pas non plus facilement son pardon .Elle reculait , elle reculait en le regardant e haut en bas ... Surement le trouvait-elle louche . Le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle n'était pas très discrète . Kyôran retint un soufflement avant que la demosielle s'exclame de nouveau :

    - Pardon, attendez, qu’est-ce que je disais, je sais plus du tout …

    Pathétique était le mot premier qui venait en sa tête pour décrire cette drôle de personne . Son écharpe cachait son rictus dédaigneux habituel . Il s'appuyait contre l'arbre regardant la jeune femme attendant là sans mot dire . Pourquoi il ne parlait pas ? Parce qu'il ne voulait répondre à des paroles si "petite" .Elle le regardait suspicieusement , il était certain qu'ainsi l'assassin ne passait pas vraiment inaperçut mais pour lui le principal était de ne pas être reconnut .

    - Excusez moi, est-ce que vous êtes du coin ?

    Il étouffa un soupir puir en guise de réponse il lui dit de cette voix froide , arrogante et quelque peu agressive :

    - Et vous ?

    Intinctivement , l'homme mit une main dans poche la seconde tenant fermement son sac . Il se méfiat de cette demoiselle même si la logique aurait été de l'ignorer comme un pot de fleur posé sur une table . C'était comme ça avec le jeune assassin , il se méfiait toujours d etout le monde le danger et partout et il le sais . Il jetait un coup d'oeil à Daise toujours tournoyant dans l'air comme si qu'il avait repéré une proie .
Revenir en haut Aller en bas
Akane Shibata
Admin


Féminin
Nombre de messages : 745
Age : 21
PUF/pseudo : Homing
Localisation de votre perso : Dans une taverne avec Akira

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: On aime à deviner les autres, mais aimeras-tu que je te devine ? -Pv Akane-   Lun 28 Juin - 9:02

[C'est pas long, c'est pas merveilleux, dernière mises au point avant de partir bosser (Ouai parce qu'il y en a qui ont ENCORE cours è__é) pardon d'avoir mis tout ce temps pour si peu, relecture cet aprèm pour corriger deux trois trucs]

Il y a des choses que l'on ne décide pas, et qu’on ne déciderait probablement pour rien au monde si cela ne dépendait que de notre unique vérité et ultime volonté. Quand on se retrouve à faire un choix entre son cœur et sa raison, on est jamais vraiment sûr de faire le bon, aucun des deux n’est préférable à l’autre, mais ce qui pousse à vivre c’est notre cœur, ce n’est pas notre raison, ce n’est jamais notre raison. Mais si c’était l’inverse, alors à quoi bon vivre ?
Akane n’en avait jamais rien su, était-elle seulement convaincue d'avoir un coeur ?

- Et vous ?

Et vous ?
Elle aimait bien cette voix. Le ton adopté ne prêtait pas vraiment matière à être aimé, mais il y avait quelque chose de mélodieux, d’une douce froideur, l’arôme de quelque chose d’agréable sublimé par une impression d’inconnu, d’inexploré, d’imprévu … Enfin bref, passons.
Monsieur prenait l’alternative du silence. Un silence toutefois plutôt agressif, il ne semblait pas ravi de cette présence. Elle avait l’habitude. On aime pas trop les personnes qui sont là pour vous surveiller, en général. Elle avait apprit à s’y faire. En un sens c’était un peu triste mais à force ça avait fini par se jouer à l’accoutumance.

Et puis, le temps d’un coup de vent elle vit quelqu’un d’autre. Les cheveux derrière lesquels il se cachait se soulevèrent et elle vit ses yeux. Ses yeux. Brillants d’une chaleur qui envahi sa poitrine et obstrua sa gorge. Un instant à peine. Étouffant. Menaçant. Captivant.
Elle en oublia quelques secondes de répondre, fixant son interlocuteur d’un air ahuri.

- Oui.

Elle mentait, d'une voix absorbée comme si elle ne savait plus à quoi elle était sensée répondre, mais de toute façon c’était une information qui n’avait rien d’intéressant dans son cas. Même si il s’en rendait compte, ça ne faisait rien. Peut-être qu'il se méfierait, au pire des cas. Maintenant la réponse lui importait peu, elle avait oublié la raison pour laquelle elle avait posé cette question. Elle ne remarqua pas le volatile qui la surplombait, le vent était parti, elle n’apercevait plus de ce regard qu’une lointaine lueur rayonnante derrière une infranchissable noirceur. Les belles choses ne disparaissent que trop vite …

- Pourquoi ne répondez-vous pas ?

De quoi mettre n’importe qui sur la défensive. Ce n’était pas le but, elle s’était juste vue dans l’obligation de dire quelque chose, en fait elle n'écoutait pas vraiment ce qu'on pouvait bien lui redire. Son ton était étrangement curieux pour une question de cet acabit, on est pas curieux dans cette situation Akane, on est soupçonneux, prends un ton de circonstance. Allez fais moi ça mieux.
Il y a des choses qu’on ne décide pas, et que l'on ne déciderait probablement pour rien au monde si cela ne dépendait que de notre unique vérité et ultime volonté. Mais ça, tu vois Akane, ça ne se décide pas. C’est beau et déraisonnable. Et tu risques le regretter. Amèrement. Douloureusement. Oh, ce n’est qu’un risque …
Qui aurait pu croire ça d’une personne telle que toi, Aka ?



_________________
Akane Shibata




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/archives-f36/akane-shibata-f-prise-
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On aime à deviner les autres, mais aimeras-tu que je te devine ? -Pv Akane-   Lun 28 Juin - 19:47

  • Une proie ou pas l'aigle poussa un crie strident et plongea en piquet . Kyôran le remarqua , le danger n'étant pas présent l'aigle n'avait pas à surveiller au cas où . L'heure n'était pas au danger mais à la prudence uniquement à vrai dire . De toute manière admettons que devant nous se plastronne une femme d'une réalité plus dangereuse que l'homme l'eut prévu . Kyôran n'aurait qu'à sortir son poignard puis l'empalé ou bien alors encore plus simple il n'avait qu'a lui mettre une droite . Certes , barbare et peu subtile comme technique mais efficace .Les retours aux sources étaient parfois bien mieux .Le silence s'était maintenant totalement approprié le lieu , Daise c'était tût , la femme avait céssé ses question . C'était apréciable comme ambiance , le calme , oui le calme avant la tempête . Toujours immobile il observait caché derrière ses mèches de cheveux ébènes cette pathétique demoiselle avec en tête l'idée de la laiçait planté ici bas . Il n'avait que faire de s aprésence , qu'elle soit là ou pas ne changer rien pour lui . Quoique . Nan .Il pensait garder son anonymat , il était évident cette femme n'allait pas lui oter sa "capuche " mais un coup du sort s'abbatat sur lui . Un coup de vent , un coup de vent mal acceuillit par Kyôran . Ses cheveux se soulevèrent si l'on peut dire laissant apparraître ses yeux , son regard . Les yeux le mirroir de l'âme dit-on . AVait-elle vue ,se sadisme , cette haine , cette agréssivité ? Kyôran s'en moquait éperdument après tout il ne lui devait absolument pas de compte , il n'avait pas non plus à expliquer pourquoi ce regard , pourquoi cette attitude . Je n'avais rien à lui dire . Le coup de vent passé mes cheveux retombait j'allais m'en retourner mais pour ma plus grande surprise la femme reprit :

    - Oui.

    Oui ? .... Kyôran esquissa un sourire amusé . Ellui avait répondut avec tellement de retard qu'il avit pensé qu'elle avait compris sa répugnance pour les discussion inutil mais non . Au contraire le regardait d'un air ahuri .Sa voix semblée .... enfin étrange en faite . La demoiselle semblait comme perdue mais à la fois absrobée . Il la fixée toujours avec une pointe d'amusement sadique dans le fond de son regard . Qu'avait cette femme ? Bien sur le jeune homme savait que les femmes apprécier son physique et elle ? . Kyôran eu un petit rire qu'il étouffa par un racclement de gorge . Elle reprit :

    - Pourquoi ne répondez-vous pas ?

    Cette question fit quelque peu grimacer Kyôran . Il n'aimait pas ce genre de question et c'est pour ça que jamais il n'y répondait . Il était le meilleur assassin des deux royaumes et pas pour rien .L'homme chercha sur l'instant quoi lui répondre , il avait l'habitude à mentir mais cette demoiselle particulièrement naïve . Si elle était du royaume ... L'homme en réponse très vaste et surtout ce n'était pas vraiment une réponse .

    - Pourquoi y répondrais-je ?

    Il ota sa capuche pourquoi parce qu'il ne cragnait pas la jeune femme .Son écharpe cachant tout le bas de son visage on ne voyait que ses yeux et une partie de son nez . Il vint s'adosser à l'arbre son visage baissé fixant le sol , ses cheveux tombant en cascade cahcant un peu son profil .


Revenir en haut Aller en bas
Akane Shibata
Admin


Féminin
Nombre de messages : 745
Age : 21
PUF/pseudo : Homing
Localisation de votre perso : Dans une taverne avec Akira

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: On aime à deviner les autres, mais aimeras-tu que je te devine ? -Pv Akane-   Sam 3 Juil - 13:41


Encore cette voix. Douce à son cœur et musique à ses oreilles. Sortie d’un rêve, comme lui.

- Pourquoi y répondrais-je ?

Ah, réaction pour le moins prudente. Akane voulu répondre. Elle était même bien partie. Elle commença sûre d’elle, d’un ton convaincu et d’un regard redevenant soudainement sérieux comme si elle revenait à elle même.

- Et bien tout d’abord …

Elle se stoppa dans son élan. Il ôtait avec sa capuche. Il s’adossa à l’arbre et inclina la tête. Elle avait dans l’intention de poursuivre mais les mots qui lui venaient apparaissaient comme dans le désordre, ça n’avait aucun sens. Sa soudaine incapacité à s’exprimer correctement la plongea dans un état mêlant sa panique et une certaine fascination. Elle ne parvenait pas à se concentrer plus d’une seconde et demie, ça en devenait gênant. Elle se mit à balbutier lamentablement quelques mots totalement désorganisés. C’en était ridicule. Elle persévéra, en marmonnant. Puis, elle se tus, incrédule, un peu perdue aussi, dévisageant l’homme en levant un sourcil. Elle soupira et entreprit de regagner son calme tranquillement et recommença en regardant ailleurs.

- Je ne sais pas, c’est quelque chose qui se fait. Quand quelqu’un pose une question il est généralement d’usage qu’on y réponde. Il m’a semblé qu’il ne s’agissait pas d‘une question si indiscrète que ça ...

Elle re-concentra son attention sur le jeune homme.

- Mais l’usage n’a pas l’air de vous influencer beaucoup, je me trompe ?

Même ton curieux que tout à l’heure. Et puis elle détourna le regard, encore. Non pas que les alentours eussent été merveilleusement beaux, ils étaient relativement plaisants mais ça s’arrêtait là. Non, en fait c’est lui qu’elle souhaitait éviter. Pour garder ses moyens et la tête haute, pouvoir de nouveau aligner trois mots ayant une signification.
Misérablement navrant, ce comportement était jugé inopportun, le fait que ce soit le sien l'inquiétait. Inquiétude typique de la peur de ce qu'on ne connaît pas. Elle ne connaissait pas cette gêne, elle ne connaissait pas la douceur d'être captivée par quelque chose. Pire, par quelqu'un. Cette douceur là appartenait aux autres, son monde à elle ne ressemblait pas à ça. Pas à ça.
Elle avait envie de se rapprocher un peu. Elle ne le fit pas, elle n’osait pas.

_________________
Akane Shibata




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/archives-f36/akane-shibata-f-prise-
Invité
Invité



MessageSujet: Re: On aime à deviner les autres, mais aimeras-tu que je te devine ? -Pv Akane-   Jeu 8 Juil - 15:49

  • Il fixait le sol , son regard vide d'interêt pour cette femme . En faite pas tout à fait . Non , il s'en méfiait comme même un peu . Car méfiance est mère de sûreté et puis il faut mieux prévenir que guérrir . Kyôran était un jeune très prévenant préférant être parano sur les bords que de laisser l'enemi pénétrer en zone d'attaque et devoir le chasser par la suite . Pourquoi faire compliquer lorsque l'on peu faire simple ? . L'homme aux cheveux ébène tourna la tête vers cette femme , son regard de nouveau sérieux et son tom convaincu elle dit :

    - Et bien tout d’abord …

    Le regard de l'homme la fixait intensément . C'était incroyable à voir . Cette demoiselle était si changeante , tant tôt confiante ,tant tôt ridicule ... La pauvre elle devait surement être atteinte de folie . Peut-être avait-elle connut un trouble dans son enfance qui avait fait qu'elle était complétement instable mentalement . Honnêtement le jeuen homme ne chercha pas plus . Pour lui cette femme était complétement folle point barre , affaire classée .Brisant le silence qui s'était installé , elle soupira . Kyôran désépéré intérieurement priait pour qu'elle ne parle pas mais qu'elle passe tout simplement son chemin . Mais une fois de plus raté ...

    - Je ne sais pas, c’est quelque chose qui se fait. Quand quelqu’un pose une question il est généralement d’usage qu’on y réponde. Il m’a semblé qu’il ne s’agissait pas d‘une question si indiscrète que ça ...

    C'est vrai sa question n'était pas si indiscrète mais suffisement trop pour un homme qui cache son identité . De plus Kyôran n'était pas le genre d'homme à répondre à ses questions les jugeant inutiles . En plus elle était de Stonefolm, elle mériterait d'avantage qu'il l'égorge que de converser avec lui . Elle pouvait s'estimer heureuse que l'assassin soit dans un bon jour .Elle reprit une nouvelle fois .

    - Mais l’usage n’a pas l’air de vous influencer beaucoup, je me trompe ?

    C'est vraie l'usage le fils du diable en avait rien à foutre . Puis par l'expression désintérréssé de l'homme cela se deviner facilement . Pour lui l'usage éfaisait parti des règle instauré dans le but de réduire la liberté d'un homme .Toujours immobile détournant son regard de celui de la jeune femme , il dégna enfin répondre . C'est encore avec cette voix inchangé qu'il lui dit :

    - En effet ... L'usage ... encore un moyen de réduire la liberté d'un homme .

    Son ton contrastant toujours autant avec celui de la femme se faisant d'avantage curieux que méfiant . C'était une attitude que notre avait du mal à comprendre . Comment pouvait-on être si curieux et naïf ? Il décolla son dos du tronc d'arbre puis fit quelques pas assuré devant lui . Il fourra sa seconde main dans sa poche puis se retourna vers la demoiselle s'approchant de cette dernière . Il s'était approché d'elle dans le simple but de mieux voire son visage , son regard . Non , il n'avait pas le béguin pour cette naïve enfant mais il voulait savoire à qui il avait à faire . En faite c'était plutôt le fait qu'elle "l'évite" du regard qu'il lui déplaisait . Quand on a un homme d'une ampleur devant soi comment ne pas l'affronter et honorer sa présence . Elle avait devant elle l'homme qui allait boulversé la vie de sa princesse ... Si la pauvre enfant savait ... elle fuirait à coup sur .Décidant de poursuivre la conversation ... dans un élan de pitié .

    - Vous respectez l'usage ... alors vous répondrez probablement à cette question .

    Il planta son regard dans le sien , inspira puis dit :

    - Qui êtes vous ?

    Il entendait par là , son nom , prénom , âge , rang ... Son identité totale . Il se doutait qu'elle n'allait lui déclinée que la moitié mais c'était déjà ça .
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On aime à deviner les autres, mais aimeras-tu que je te devine ? -Pv Akane-   

Revenir en haut Aller en bas
 
On aime à deviner les autres, mais aimeras-tu que je te devine ? -Pv Akane-
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DiiMORETTE, un pokémon parmi tant d'autres, mais qui se démarque plus facilement...
» Alouqua ~ L'enfer c'est les autres, mais c'est surtout moi !
» Julian Silvester ~ Aime-moi, déteste-moi, mais ne m'ignore pas
» Qui m'aime me suit, les autres, je m'en fiche ☀ Raphaëlle
» [Terminé] [Rp hot] « Quand on aime, on ne compte pas... Mais moi je t'aime et pourtant je compte depuis combien de temps on ne s'est pas vus. » [Hayato & Scarlet]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldenia Sekai ♔ :: Royaume de Stonefolm :: Petite Citadelle-
Sauter vers: