RPG ~ Manga Médiéval-Fantastique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The Host Of Seraphim

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: The Host Of Seraphim   Lun 14 Juin - 5:02

    Sujet : The Host Of Seraphim
    Personnage : Itachi Watanabe - Kenji Asukai
    Statut : Privé - En cours
    Débuté le : Lundi 14 Juin 2010

Faire confiance à quelqu'un jusqu'au bout,
C'est précisément,
Ne pas demander de lui qu'il s'explique.
Soumission.

Il était tard, comme à chaque fois que le roi demandait à son assassin de le rejoindre. L'heure... Oui, c'était bien l'heure le seul point commun qu'il y avait dans cette étrange invitation. Enfin, invitation, façon de parler. Comme s'il avait le choix de dire oui ou non... Il n'était qu'un pion, un cavalier sur un échiquier, le seul capable de se glisser au dessus des autres pièces pour atteindre la partie adverse. Bien que la missive fut écrite avec courtoisie, il n'y avait nul doute à avoir, c'était bel et bien un ordre. Et puis, de toute façon, il ne vivait que pour son roi, alors pourquoi jouer les difficiles à rechigner pour aller voir ce que son roi voulait ? Cependant, l'assassin avait été assez perplexe en sachant le lieu de la rencontre. La salle du trône. C'était assez... inhabituel. D'habitude, leurs rendez-vous étaient bien plus discrets et à l'abri des regards que ça. Que cherchait-il ? Prévenu du matin, l'ombre avait pu organiser le reste de sa journée pour être à l'heure et présentable à l'heure indiquée dans la missive. Bon, après tout, si son roi voulait le voir en ce lieu, il devait forcément avoir une bonne raison. Ou peut être n'y avait-il simplement pas pensé. Mais tout de même...

C'était donc assez perplexe qu'Itachi avait passé le reste de sa journée, cachant ses états d'âme dans son habituel air impassible et ténébreux. Il était plutôt doué d'ailleurs à ce jeu-là, porter un masque. Il en portait un en permanence, même devant les autres assassins, même devant la famille royale, même devant son roi... Bien que ce dernier soit au courant de la nature profonde du tueur. La colère, tellement quotidienne qu'elle sommeillait en lui, sans jamais faiblir, sans jamais vaciller. Il ne l'avait jamais réellement compris. N'avait jamais chercher à la comprendre d'ailleurs. Naturellement, Itachi détestait tout le monde, une haine sourde et grondante qui dévorait son âme à petit feu. Tellement banale qu'il ne savait pas qu'il pouvait peut être exister autre chose. Tsch. Il était un assassin, il se moquait totalement de ses sentiments, ils n'avaient pas la moindre valeur. Il était fidèle à son roi jusqu'à la mort - de l'un ou de l'autre d'ailleurs - et il n'avait pas à se poser d'autres questions. A part peut être qui est la cible et comment la tuer. Peut être le roi allait-il lui en donner une autre... Une autre victime. Un futur cadavre. La fin d'une vie nécessaire pour la prospérité du royaume et la survie de Pallengad.

Eh bien quoi ? Vous n'allez quand même pas me dire que vous êtes choqué non plus ? Il était un assassin, pas un berger. SOn métier était de tuer, c'était même sa spécialité... Immoral ? Lui ? Ahah ! Regardez un peu vos héros de guerre au lieu de hurler ! Combien de vie ont-ils pris sans distinction, sans pitié, sans connaissance ? Certes, c'était probablement tous des hommes et ils avaient eut une chance de se défendre, eux. Mais il n'y avait aucune dignité dans la mort. Après tout, qu'on finisse égorger ou empoisonner, quelle différence ? Le résultat était le même. On pouvait vivre dans la dignité. Pas mourir. C'était du moins ce qu'on lui avait enseigné pendant plusieurs années... tout cela à cause d'un seul homme. Kenji Asukai. Son roi. Son chef. Le propriétaire de son corps, de son âme et de son esprit. La personne qui passait avant tout, bien avant sa vie, bien avant son intégrité physique et mentale. L'homme qu'il allait rejoindre dans très peu de temps maintenant. Il ignorait pourquoi il pensait à tout cela en boutonnant sa chemise propre sur son torse barré de fines cicatrices. Blessures de guerre... Ou presque. Erreur de jeunesse dirons-nous.

Il avait passé sa journée à s'entraîner, étudier et récolter différentes plantes pour en faire des poisons redoutables. Certaines étaient même déjà en train de livrer leurs précieux liquides. Il s'habilla sobrement, majoritairement de noir et de couleur sombre, vérifia une dernière fois que rien ne risquait de brûler ou d'exploser et quitta la pièce secrète qui lui servait de bureau. Sous ses vêtements, cachées dans ses plis, à même le corps ou dans des poches secrètes, des armes de jet se cachaient ainsi que plusieurs fioles. Eh oui, on ne se refaisait pas, que voulez-vous... Les mots dans la missive étaient clairs, il s'agissait bien à d'un tête-à-tête entre son roi et lui. Dans la salle du trône... L'assassin secoua la tête. Il n'allait pas recommencer à se torturer l'esprit pour savoir pourquoi là-bas. De toute façon, avant de se laver et de se changer, il avait pris soin de verrouiller tous les passages secrets et les pièces cachées dans les murs pour surveiller la salle. Ils seraient seuls, il y avait veillé. Jetant un coup d'œil à l'extérieur, Itachi eut sa réponse. Il était l'heure, il fallait y aller maintenant.

Connaissant les couloirs comme sa poche pour les avoir parcourus de nombreuses années, ce fut sans mal que l'assassin arriva devant les portes imposantes de la salle du trône. Une légère inspiration avant de s'avancer. L'ayant vu s'approcher et certainement au courant de sa visite, les gardes allèrent annoncer son arrivée et il n'eut pas à s'arrêter. Les portes s'ouvrirent sans gêner sa course et se refermèrent dans un grondement sourd alors qu'il traversait la longue salle. Le roi était là, et une fois suffisamment proche, l'assassin s'agenouilla devant lui, appuyant légèrement sur la garde de son épée qui pendait à son flanc pour ne pas faire tinter le métal contre les dalles de marbre. Pile à l'heure, comme d'habitude, comme le sied à tout assassin... Du moins, en quelque sorte. Dévoilant sa nuque en signe de soumission et de respect, la voix grave de l'homme résonna entre les murs :
    Itachi : « Vous m'avez fait demandé, Majesté ? »
Revenir en haut Aller en bas
Kenji Asukai
Petite chose toute douce et innofensive


Masculin
Nombre de messages : 161
Age : 23
Petite Phrase : La souveraine félicité de l'homme ici-bas est d'anticiper, si confusément que ce puisse être, la vision face-à-face de l'immobile éternité

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: The Host Of Seraphim   Mer 16 Juin - 14:52

  • La biblbliothèque ce lieu fameux contenant des livres par centaines ,ce volume reliant des feuilles comportant des signes graphiques m'avait toujours fasciné . Je ne serais vous dire pourquoi et pourtant depuis ma plus jeune enfance j'aimais toucher , trouner les pages et lires des livres . J'admet que pour moi les livres représentaient beaucoup , tout d'abord notre histoire puis nos découvertes en faite la vie tout simplement .Je ne savais avec aucune certitude l'heure qu'il se faisait mais ce dont j'étais sur était que j'avais rendez-vous avec Itachi Watanabe . Je referma d'un geste ferme l'ouvrage que j'vaais entre les mains et le posa sur l'une des tables de chêne de la bibliothèque . Mon regard fit un petit tour d'horizon . C'est ainsi que je constatais que j'été seul en ce lieux . Peut-être était-il plus tard que je ne pensais ... surement même .D'un as qui se faisait préssé je traversais cette immense salle renfermant les plus beau trésor du royaume . Je poussa la lourde porte d'ébène dela bibliothèque puis m'engagea dans l'un des nombreux couloir de mon palais . Je prenais beaucoup de plaisir à me dire que ce palais m'appartenais et que je le connaissait dans ses moindres recoins pas un seul placard m'étais inconnu . Peut-être que mon autosatisfaction était trop hative mais qu'importait en l'instant .Je jeta tout en poursuivant ma route un regard vers l'une des grande fenêtre qui parsemé les murs des couloirs , le ciel s'était nettement assombrit si l'on comparait ce dernier à celui que je pensais qu'il était . (confus tout ça xD)J'esquissais une légère grimace fauchant mon visage serein en pensant que peut-être moi Kenji , Roi de Pallengad allait être en retard à une assignation que j'avais moi même fixée . De plus cela était extrêmement important .J'aurais peut-être dut convoquer Itachi ce matin à la première heure mais je ne sais pourquoi j'aime le soir .Enfin , j'arrivais devant un escalier de amrbre que je dévala à grande vitesse . Cette escalier n'étant pas loin de la salle du trône j'en déduisit que je n'allait pas faire une entrée tardive et ainsi pouvoir conserver ma réputation d'homme sage ,serein mure ....Evidement je n'allais aps empreinter la porte d'entrée comme à la coutumé , non j'avais décidé de plutôt rentré par la porte arrière de la petite pièce rataché à la salle du trône . Cette pièce était la salle des échecs mais disons plutôt , une salle où l(ont discutait de propos épineux avec pour compagnie un jeu d'échec . Pour ma part même si cet échiquier ne servait à rien pour certain pour moi il me détendais et facilité l'échange .Je poussa cette petite porte et arriva donc face à l'échiquier , je le contourna puis me dirigea vers la porte ce situant en face qui donnait accés à la salle du trône .Je posa ma main sur la froide clanche de marbre sculpté et la tourna dans un grincement désagréable . Bien entendu cette petite salle était gardé par des gardes qui surement avait compris qu'il y avait quelqu'un maintenant je n'avais plus qu'à espérer qu'il ne seraient pas asser bête pour m'attaquer sans constater avant mon identité . J'ouvris donc la porte d'un geste vif et ferme et m'avança dans la salle du trône toujours aussi ... époustouflante il n'y avait pas d'autre mot . Je regardais amusé les gardes qui m'observaient tous avec stupeur puis un rictus aux lèvres je me posa sur mon trône si imposant et majestueux .

    Je n'eut à peine le temps de faire le vide dans ma tête que l'un des hommes chargeait de garde s'agenouilla à mes devant puis m'annonça l'arrivée de l'homme attendu .Je me redressa fièrement puis adopta une expression neutre .Les imposantes portes de la salle du trône s'ouvrirent laissant apparaître l'homme qui s'avançait , une fois à distance raisonable il s'agenouilla devant moi et dit :

    « Vous m'avez fait demandé, Majesté ? »

    J'esquissai un fin sourire puis je lui fit signe de se relever , il était inutil qu'il reste plus longtemps à genoux,de plus j'aimais voir les yeux des gens avec lesquels je conversais . Je me passa la mains dans ma chevelure blonde puis dit de ma voix calme :

    "Oui en effet car j'ai un service à te damander ."

    Je me leva puis m'avançat vers Itachi Wanatabe , cet assassin que j'estimais énormément . J'étais maintenant à deux ou trois mètres tout au plus de lui . Je tourna lentement la tête vers les gardes et dit d'une vois plus autoritaire :

    "Laissez-nous je vous prie !"

    Je reporta mon regard sur le jeune homme puis adopta un petit sourire sans réel expression .Puis reprit une nouvelle fois la parole un peu plus inquiet cette fois car oui en effet je l'étais vraiment . L'enemis se faisait bien présent .

    "Je ne sais si tu a eu vent des derniers événements qui se sont produits à Stonefolm il y a peu de temps ? Moi personellement oui .Cet enlèvement du prince de Stonefolm par une organisation rebelle aurait mis un véritable remue - ménage au sein de la royauté du royaume .La personne m'ayant informé ne connaissait malheuresement pas le nom de ces rebelles mais qu'importe à vrai dire .Toujours est-il que le royaume enemis est affaiblit . Vois-tu où je veux en venir ?

    Je faisait à présent les cents aps devant lui mais me stoppa à la fin de cette interrogation . Mon regard le fixait intensément et mon visage inquiet s'élumina d'un sourire légerement sadique .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: The Host Of Seraphim   Jeu 17 Juin - 1:24

Son roi était là, assis sur son trône, son air naturellement noble et majestueux emplissant chacun de ses gestes. Une aura de puissance qui était propre aux rois semblait s'échapper par chacun des pores de sa peau pour l'auréoler et l'envelopper d'une étreinte protectrice, proprement royale. Après tout, c'était un roi. Même si parfois il pouvait avoir des attitudes, des paroles ou des idées légèrement en décalage avec son rang. Mais bon, on n'allait pas lui en vouloir non plus et puis avec lui il pouvait bien se le permettre. L'assassin avait ses sens suffisamment développés pour entendre le sifflement de l'air quand la main de son souverain s'éleva dans les airs pour lui faire signe de se relever. Enfin, du moins il faisait un geste, l'expérience de l'ombre lui indiquait qu'il lui demandait de se lever... Cela faisait parti d'une espèce d'habitude, de convenance.
    Kenji : « Oui en effet car j'ai un service à te demander. »

Voilà, c'était l'une des paroles qui semait parfois le trouble dans l'esprit de l'assassin. Dire cela ? Devant les gardes ? Un roi ne demandait pas de service, il ordonnait – poliment certes, mais cela restait un ordre – et les nobles se devaient de s'exécuter, point. Qu'il lui parle ainsi en privé n'était pas gênant en soi, puisqu'une confiance absolue était nécessaire entre un assassin royal et son souverain, mais devant les gardes... Étrange. Tout comme l'heure de cette rencontre et le lieu. La discrétion n'était pas systématiquement de mise quand il s'agissait de parler d'affaire du royaume ? Peu importait, il devait certainement savoir ce qu'il faisait, et même s'il ne le savait pas, eh bien ce n'était pas à Itachi de le juger. Le fils de la nuit se releva donc, conformément aux ordres de son roi et se contenta de souffler en réponse :
    Itachi : « Vos désirs seront mes ordres, Majesté. Que puis-je pour votre service ? »

Son chef se leva alors et se rapprocha de son sujet, un mince sourire sur ses lèvres pâles. Docile, calme et paisible, l'assassin ne fit pas le moindre geste. Habitué à l'immobilité, il avait désormais quelques difficultés à se souvenir que les êtres humains dits normaux avaient tendance à bouger. Mais il n'était pas dans l'une de ces fêtes de courtoisie et d'aristocratie, il n'avait pas besoin de craindre pour sa couverture quand il était uniquement en présence de son roi... Les gardes n'allant pas tarder à virer de la salle vite fait. D'une voix plus autoritaire et ne tolérant aucun refus ou contestation, le roi annonça à ses protecteurs :
    Kenji : « Laissez-nous je vous prie ! »

Ah, c'était déjà mieux, le roi n'avait plus besoin d'asseoir son autorité sur personne mais il était parfois nécessaire de rappeler à tout le monde qui était le chef et que ce n'était pas parce que lui était proche de sa royale personne que les autres devaient se croire tout permis. Le « je vous pris » était peut être un peu superflu, mais la situation de guerre exigeait parfois à ce que le roi montre à ses sujets qu'ils n'étaient pas uniquement de la chair à canon à ses yeux. Pas uniquement. Il n'avait jamais très bien compris pourquoi le roi tenait à montrer aux autres qu'il avait un statut spécial, c'était un moyen d'attirer l'attention et de susciter la curiosité, et ce n'était pas vraiment pour arranger les affaires de quelqu'un vivant dans l'ombre. Les gardes s'exécutèrent sans broncher et très bientôt, le cliquetis des armures disparurent derrière le grondement sourd de la lourde porte qui se refermait. Bien. Maintenant, ils étaient seuls. L'assassin n'avait toujours pas bougé et le regard du suzerain revint se planter dans ceux d'Itachi. Presque aussitôt, l'expression de son roi se modifia pour prendre un air un peu plus inquiet malgré le petit sourire qui flottait sur ses lèvres.

Oh ! C'était très léger. Après tout, c'était le fardeau des rois de toujours craindre pour sa vie ou pour celles de sa famille, Itachi était bien là pour y veiller, craindre de perdre une guerre, la confiance d'un peuple, le moral des troupes, une mauvaise récolte, et toutes sortes de chose. A bien y réfléchir, les rois avaient toujours peur de quelque chose. C'était probablement pour cela qu'ils masquaient si bien leur réels sentiments derrière d'un masque qu'ils se devaient de porter en permanence... Enfin, à quelques exceptions près. Et Itachi pouvait se targuer de faire parti de ces exceptions. Il était l'une des rares personnes en qui son roi pouvait avoir une confiance presque aveugle et montrer quelques signes de faiblesse. Enfin, encore fallait-il faire confiance en l'assassin en question... Mais on engageait très rarement un tueur sans s'être assuré qu'on pouvait avoir une confiance totale en ce tueur. Après tout, avoir comme ami très intime quelqu'un capable de vous tuer d'un bon millier de façons différentes comportait toujours un risque. Après une très courte pause, le seigneur reprit la parole :
    Kenji : « Je ne sais si tu as eu vent des derniers événements qui se sont produits à Stonefolm il y a peu de temps ? Moi personnellement oui. Cet enlèvement du prince de Stonefolm par une organisation rebelle aurait mis un véritable remue-ménage au sein de la royauté du royaume. La personne m'ayant informé ne connaissait malheureusement pas le nom de ces rebelles mais qu'importe à vrai dire. Toujours est-il que le royaume ennemi est affaiblit. Vois-tu où je veux en venir ? »

L'assassin devait avouer qu'il ne savait pas trop quoi en penser. Le roi avait-il été déçu par l'une de ses attitudes ou l'une de ses missions ? Aussi loin que remontait sa mémoire, il n'avait jamais failli et tout c'était bien passé dernièrement... Alors pourquoi cherchait-il à l'insulter en lui demandant s'il savait ce qu'il se passait ? Il était assassin enfin ! Ce qui comportait également de l'espionnage, du contre espionnage, des assassinats bien entendu, de la manipulation, parfois même du vol et bien d'autres choses. Alors lui demandait s'il était au courant... Bien entendu. Il laissait traîner ses oreilles un peu partout. Sans expression, l'homme suivait des yeux les allées et venues de son roi, usant le sol de marbre. A la fin de sa tirade, il s'immobilisa et son sourire teinté de sombres promesses sanglantes vint éclairer l'air inquiet du souverain.
    Itachi : « Je suis au courant de la situation... Et je crois qu'il serait judicieux de profiter de l'occasion donnée pour affaiblir davantage nos ennemis. »

Bon, tout ça c'était très beau, mais quel rapport avec lui ? Il était assassin, pas général et même pas soldat. Le roi avait donc déjà pensé à quelque chose mais il ne semblait pas spécialement pressé de lui en faire part... Sinon, il lui aurait déjà dit. Bon, alors peut-être attendait-il qu'il analyse lui-même la situation à voix haute ? Possible. Bon, de toute façon aucune oreille indiscrète ne pourrait venir les troubler alors pourquoi pas.
    Itachi : « Avec l'attaque de cette organisation, un climat de suspicion et de méfiance doit régler dans le royaume. Qui sont-ils, que veulent-ils, et lui fait-il parti de ce groupe... Un climat propice aux rumeurs et aux commérage. Or, une population méfiante est sur les nerfs et donc, il suffit d'une étincelle pour que tout s'embrase et peut être mener le royaume dans une guerre civile si les choses sont bien jouées. Après tout, si même un prince peut se faire enlever, personne n'est à l'abri... »

L'assassin marqua une pause pour pouvoir réfléchir. Oui, disperser des rumeurs était un bon moyen de mettre la population à cran et ainsi la fragiliser. Sans oublier que la confiance en leur roi sera ébranlé, et ce dernier sera plus occupé à maintenir la population au calme pour éviter la guerre civile plutôt que de protéger ses frontières... Une pression supplémentaire était toujours difficile à gérer. Cependant, si le prince des apparences était capable de faire une telle chose, c'était souvent les espions qui se chargeaient de le faire. Donc non, il devait y avoir autre chose...
    Itachi : « Tout le monde est à cran à Stonfolm. La garde autour du prince a du être renforcée pour assurer sa protection, mais ils ne s'attendent pas pour autant à ce qu'on s'en prenne de nouveau à lui aussi rapidement. De plus, l'énervement fait faire des erreurs qui peuvent s'avérer... fatales. Le château doit être une véritable poudrière à cet instant. »

Nouvelle pause. C'était le meilleur moment pour attaquer mais également le plus dangereux. La situation pouvait à tout moment se retourner contre eux... Et si le royaume arrivait à se relever, alors leur force militaire n'en serait que renforcée. Il fallait donc y aller tout en finesse et en douceur, e pas se laisser envahir par l'énervement qui devait y régner et se concentrer sur la mission... Oui, c'était un travail pour un assassin. Mais quel travail ? Qu'attendait son roi de lui précisément ? De plus, il restait un problème qu'ils n'avaient pas soulevé.
    Itachi : « De plus, les intentions de ce groupe de rebelles nous sont totalement inconnues, et s'ils se sont pour le moment attaqué à Stonefolm, cela ne garantit pas qu'ils sont de notre côté et pourraient tout aussi bien s'en prendre aux membres de la famille royale d'ici. Si je puis me permettre, j'ose vous suggérer de renforcer la garde royale pour prévenir tout incident et d'enquêter sur cette organisation pour ne pas être pris de court. »

L'ombre laissa quelques secondes de répit à son roi pour lui permettre de réfléchir à ses paroles. Il avala machinalement sa salive pour humidifier sa gorge et reprit son souffle. Bien, maintenant que la situation était clarifiée, il allait falloir qu'on lui dise pour quelle raison exacte on l'avait convoqué ici.
Revenir en haut Aller en bas
Kenji Asukai
Petite chose toute douce et innofensive


Masculin
Nombre de messages : 161
Age : 23
Petite Phrase : La souveraine félicité de l'homme ici-bas est d'anticiper, si confusément que ce puisse être, la vision face-à-face de l'immobile éternité

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: The Host Of Seraphim   Jeu 17 Juin - 13:05

  • Je n'eu point à attendre une longue durée pour obtenir une réponse à ma tirade ce qui me ravissait évidemment car bien que je sois en général un homme plutôt patient en l'instant à cette heure - ci la vertue qu'elle était se faisait légèrement défaillante . Après je n'étais qu'un homme comme les autres et j'estime avoir le droit de défaillir en fin de journée non ? Qu'importais , honnêtement je n'étais pas là pour psychoter sur ma patience et je n'avais aps fait venir Itachi , un assassin de marque pour me regarder faire les cents devant lui . Dés l'instan toù la voix de l'assassin résona dans la salle mon écoute lui fut entièrement dévoué :

    « Je suis au courant de la situation... Et je crois qu'il serait judicieux de profiter de l'occasion donnée pour affaiblir davantage nos ennemis. »

    Je ne fut pas envahit pas un sentiment de surprise , je savais qu'il était au courant , je voulais juste m'en assurer . Simple précaution .Je trouvais incroyablement agréable de voire cet homme ignorant tout de mes pensées avoir la même "réaction" si l'on puisse dire que moi . Effectivement c'était mon intention . Profiter , d'un vent de panique pour frappé en plein coeur et voire l'ennemi peu à peu défaillir avec la satisfaction d'avoir porté le coup de grace . Malheureusement , ce n'était encore qu'un doux fantasme pour l'heure , mais je n'allais pas me contenté de frémir de plaisir à l'évocation d'une simple pensée .Non , je comptais en faire quelque chose de concret et non que cela reste abstrait . Je n'avais toujours pas bougé car j'attendais d'en savoir un peu plus sur son raisonement , sur ce qu'il pensait . Puis denouveau sa voix s'éleva :

    « Avec l'attaque de cette organisation, un climat de suspicion et de méfiance doit régler dans le royaume. Qui sont-ils, que veulent-ils, et lui fait-il parti de ce groupe... Un climat propice aux rumeurs et aux commérage. Or, une population méfiante est sur les nerfs et donc, il suffit d'une étincelle pour que tout s'embrase et peut être mener le royaume dans une guerre civile si les choses sont bien jouées. Après tout, si même un prince peut se faire enlever, personne n'est à l'abri... »

    C'était tout à fait exact , il suffisait d'un rien pour que tout s'enflamme . Un rien et tout exploser . Cela m'arracha un petit sourire de satisfaction en revanche le fait de ne connaître absolument rien de cette fameuse organisation m'inquiétais nettement plus . Je me détourna de l'assassin en refaisant d enouveau les cents pas . Chez c'était un peu comme un automatistme , comment l'expliquer . Disons que l'inquiétude conjugué à la réflexion ... Enfin bref l'a n'est pas le problème principal pour l'instant . J'avais pensé aussi à tout en passant à l'action répandre des faussetées de tout genre dans l'unique but de déstabiliser la populasse et par extension les hauts de ce royaume . Selon moi si rumeurs et attaque se déroulaient en même temps Stonefolm n'aurait aucune chance surtout que j'allais faire en sorte que suite à l'attaque du prince et la destabilisation du Roi je comptais envoyer des troupes attaquer .Suite à cette petite pause l'homme reprit:

    « Tout le monde est à cran à Stonfolm. La garde autour du prince a du être renforcée pour assurer sa protection, mais ils ne s'attendent pas pour autant à ce qu'on s'en prenne de nouveau à lui aussi rapidement. De plus, l'énervement fait faire des erreurs qui peuvent s'avérer... fatales. Le château doit être une véritable poudrière à cet instant. »

    Je ne pouvais qu'acquiesqué ce qu'il disait car c'était absolument vrai . Cela me confrontais à deux décision : la première profiter de l'instabilité de Stonefolm et la seconde attendre pour cause : trop de rique . Bien entendu Je choisissais la première car même si le risque est bien présent normalement tout devrait se dérouler sans aucun problème . Du moins je l'espérais .Je poursuivais mes cents pas cependant ma cadence se fit plus lente en attendant la suite qu'il ne tarda pas .

    « De plus, les intentions de ce groupe de rebelles nous sont totalement inconnues, et s'ils se sont pour le moment attaqué à Stonefolm, cela ne garantit pas qu'ils sont de notre côté et pourraient tout aussi bien s'en prendre aux membres de la famille royale d'ici. Si je puis me permettre, j'ose vous suggérer de renforcer la garde royale pour prévenir tout incident et d'enquêter sur cette organisation pour ne pas être pris de court. »

    Une fois de plus c'était véritable , rien ne certifié que ce groupe , cette organisation était de notre coté . Peut-être même était-elle aussi notre enemi .Bien sur je ne comptais pas laisser la situation choire ainsi sans connaitre les intentions de cette organistion très suspecte .Je me passa la mains dans mes cheveux blond en fermant mes yeux comme pour m'offrir un peu de solitude dans ce monde peuplé d'Homme . Après cet entretien j'allais convoquer un espion mais cela était une autre pair de manche pour l'instant . Je m'arrêta face à lui puis commença mon explication du pourquoi du comment .

    "Certes , nous ne savons rien de cettte oraganisation plus que suspicieuse mais cela n'est pas la rasion pour laquelle jai tenue à te voir ce soir ."

    Je lui tourna le dos puis retourna m'assoier sur mon trône . J'y étais mieux cela m'éviter d'user le seul en le foulant contemment à rythme régulier .Puis je poursuivit :

    "Stonefolm est instable ... La population affolé ainsi que les nobles . Le Roi probablement submergé par les événements ,son fils , cette organisation ,cette panique . "

    Je m'arrêta dans mes paroles puis toussota discrétement . D'un geste vif je sortis de ma poche un mouchoire de soie dans lequel il y avait un objet de petite taille . Je fixa l'étoffe qi était au creux de ma main puis reporta mon intention sur Itachi en reprenant :

    "C'est le moment d'attaquer mais pas de face . Je veux être discret , je veux agir dans l'ombre afin de susciter de nouvelle interrogation .La cible restera la même à savoir Kyohei Itamura , il est surement encore affaiblit par ce fameux enlévement , de plus qui pourrait penser que l'on se ré-attaque aussi rapidement à lui ? Il est plausible que de nombreux gardes soient chargés de le protéger ce qui est normal après tout mais qu'importe car le but n'est pas de l'attaquer et de le tuer ou bien le blésser mais seulement de l'approcher ."

    Je me leva une nouvelle fois de mon siège si l'on peut dire puis me dirigeais d'un pas assuré vers l'assassin avec en main ce mouchoir . J'étais face à lui j'allais donc pouvoir lui confier mais avant je reprit :

    "Je veux que tu l'empoisonne ... "

    Je lui tendit d'un geste rapide et net le mouchoir contenant la petite fiole elle même contenant une petite poudre et non un liquide .Je lui adressa un sourire dans lequel se lisait la confiance que j'avais en vers lui .

    " Prend cette fiole , elle contient une poudre que tu diluera dans un liquide ou autre qu'importe le principal c'est qu'il l'aval . Elle n'est pas conçut pour le tuer mais seulement pour l'affaiblir afin que je puisse poursuivre par la suite ."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Host Of Seraphim   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Host Of Seraphim
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (06) CLAIRE ≈ the host of seraphim
» Host papa
» Dedie a Joel/Voodoo music study makes Vatican Library
» Glaze et Shade
» Nexus 4 dispo sur le play store

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldenia Sekai ♔ :: Royaume de Pallengad :: Pallengad :: Le Trône-
Sauter vers: