RPG ~ Manga Médiéval-Fantastique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Révélations...

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Révélations...   Mer 26 Mai - 21:05

L’air était frais, le soleil se couchait petit à petit, laissant dansaient une dernière fois ses rayons sur le royaume de Stonefolm. Les commerces fermaient au fur et à mesure, la ville n’allait pas tarder à s’endormir. Il resterait sûrement quelques fêtards, pour aller boire un coup et finir ivre, tout en tombant dans les égouts. Kaede marchait rapidement, on aurait presque pu dire que la jeune femme courait. Que voulait-elle éviter, que voulait-elle fuir? Pour la première fois, elle portait une cape noire et surtout une robe. Un loup suivait ses moindres pas, veillant sur elle mais aussi sur une autre personne. Si l'on regardait bien, lové au cœur des bras de la jeune femme, dormant paisiblement protégé par la cape noire que portait sa mère. La jeune nymphe aurait-elle donné la vie? Mais qui pourrait-bien être le père? Question qui ne se pose pas, voici plusieurs mois que la belle entretenait une relation avec le roi de Stonefolm et voilà que de cet amour était ce petit bonhomme, car oui, Kaede avait donné naissance à un fils. Mais jamais jusqu'à maintenant elle n'avait pu mettre qui que ce soit au courant.
La jeune femme avait pensé à son amie Akane, qui s’avérait être espionne royale de Stonefolm. Voilà bien longtemps qu’elle ne l’avait vu. Seule amie qu’elle possédait dans le pays, elle avait ressenti le besoin de lui parler, de la voir, de tout lui dire.
Voilà que depuis un an environ, la vie de la jeune femme avait bien changé. De petite paysanne insignifiante, elle était devenue la maitresse d’un grand roi et qui plus est avait mis au monde sa progéniture.
Elle déambulait dans les rues, pressant le pas. En se présentant devant les portes du palais, elle rentra sans grand problème disant qu’elle venait voir Akane Shibata, mentant sur un lien de parenté inexistant. Bref, elle avait réussi à entrer, il lui fallait maintenant trouver les appartements de son amie. Une servante déambulait dans les couloirs, Kaede l’interpella.

« Les appartements de Mlle Shibata je vous prie ? »

Sans lui répondre, elle pointa juste une porte du doigt. Kaede l’a remercia d’un signe de tête et continua sa route. Elle arriva devant la porte, toqua et attendit qu’on lui permette d’entrer. La jeune femme posa un regard sous sa cape, le petit dormait toujours aussi paisiblement. Au moment où elle leva les yeux, la porte s’ouvrit.
Revenir en haut Aller en bas
Akane Shibata
Admin


Féminin
Nombre de messages : 745
Age : 21
PUF/pseudo : Homing
Localisation de votre perso : Dans une taverne avec Akira

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Révélations...   Jeu 27 Mai - 23:55


On frappait à la porte. Pas banal ça. On avait dû se tromper de chambre. Akane s’arracha de sa somnolence et jeta un œil à ce qui l’entourait. Il faisait nuit, c’était bien sa veine tiens. Elle quitta fauteuil avec une moue ennuyée. Ah oui, d’ailleurs le fauteuil, il était temps de le changer, il commençait à regretter sa jeunesse le pauvre. Comme presque tout ce qui se trouvait dans cette chambre en fait.
Elle se dirigea paresseusement vers la porte d’un pas instable et s’écroula à demi sur la porte avant de l’ouvrir.

- Excusez-moi, mais je crois bien que vous vous êtes trompée de po-…

Non, c’était Kaede. Akane avait dû lui dire où la trouver … Une fois … Ca faisait un bon moment quand même, qu’elle vienne seulement maintenant avait sa part de surprenant. Mais bon, c’était toujours bien de la voir.

- Ah, entre.

Son intérieur n’était pas un endroit où inviter quelqu’un. Les meubles avaient fais leur temps et Akane était certaine qu’ils étaient déjà là trente ans avant qu’elle ne s’installe avec eux. Parce que non, ils ne lui appartenaient même pas, c’était à se demander où passait l’argent qu’elle gagnait. Par contre laisser une amie à l'entrée comme ça sous le prétexte que l’endroit où elle passait ses heures perdues n'était plus présentable depuis longtemps pouvait s'avérer plutôt malvenu. Donc elle fit entrer Kaede sans vraiment faire attention à ce qu’elle portait près d’elle. Il était tard, et puis ça ne se faisait pas.
Elle passa une bonne minute à regarder son intérieur avec dépit et se retourna vers son amie et le truc qu’elle avait dans les bras.

- C’est pas souvent que tu me rends visite, commença-t-elle tout sourire, la nuit en plus … Tu as quelque chose à me dire ?

Elle s’assit tranquillement sur un des deux fauteuils, – miteux il faut bien le dire – s’apprêtant à inviter Kaede à l’imiter quand elle s’aperçu que ça avait un nez.
Elle se leva brutalement, manquant de renverser son siège et se précipita sur le petit paquet. Un visage, un petit enfant, sagement endormi dans les bras de celle qui l’avait amené là. Et puis Akane se souvint pourquoi elle avait donné cette adresse. « En cas de problème. » Ca, c’était un tout petit problème, et tout aussi adorable. Mais ça restait un problème.
Les questions tombèrent. Affolantes par le ton employé, un ton de panique.

- Il est de toi ? Qui est le père ? Tu comptes l’élever ? Où est-ce qu’il va vivre ? Tu vas pas avoir du mal à t’en occuper ?

L’espionne se détacha avec précaution, les yeux rivés sur le problème. Puis, lentement, ils montèrent vers Kae.

- Explique-moi, termina-t-elle comme un reproche empreint d’inquiétude.


_________________
Akane Shibata




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/archives-f36/akane-shibata-f-prise-
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Révélations...   Dim 30 Mai - 20:07

Comment lui avouer? Comment lui expliquer? Pourras-t-elle comprendre?
Le ton de reproche et d'inquiétude que son amie employa fit baisser la tête à Kaede. Quelque part, elle se sentit honteuse et même coupable, mais de quel crime?
Ce petit bout était le fruit d'un amour interdit et il est vrai que la jeune femme n'avait pas pensé aux conséquences. A cet instant, le visage de Kyoya apparut dans son esprit, Kaede ne sût plus quoi penser. Elle posa les yeux sur son enfant, le regardant dormir paisiblement. Comme il lui ressemblait.
Comment lui dire, que le père de ce petit ange n'était autre que son roi?
Des larmes montèrent à ces yeux, elles secoua la tête et se reprit .

"Je t'en pris, ne me juge pas! Il est vrai que je n'aurais pas dû, que c'était interdit. Mais cet enfant n'est pas une faute, il n'y est pour rien."

A ce moment, le bébé tressaillit et ouvrit les yeux. Ils étaient tel le saphir ou même l'azur. Ce sont les mêmes que lui, les mêmes que le roi. Kaede regarda Akane dans les yeux, elle prit le petit et lui montra.

"Ne vous-tu pas qui pourrais être son père? Il est l'homme le plus puissant de ce royaume. Je suis tombée dans ses filets, nous nous sommes aimés et ce petit bout à vu le jour."

Voilà qu'elle lui avait avoué à demi mot, son amour pour Kyoya, son fils. Il ne faut pas croire que Kyoya est tel qu'on le croit. Mais le problème n'est pas Kyoya. Comment élever son fils? Non, elle ne pouvait pas le garder avec elle dans la forêt, il ne serait pas en sécurité. Kaede berça le petit, celui-ci jouant avec une mèche des longs cheveux de sa mère tout en gazouillant. Son regard se fit plus doux, enveloppant ce petit être si cher à son cœur. Il n'était pas une erreur, ni même un problème, depuis sa naissance, il faisait le bonheur de la jeune femme. Comment Akane allait-elle prendre cette révélation? Kaede ne savait plus quoi penser à ce moment là. Sauf une chose, Katsuo était son plus cadeau.
Revenir en haut Aller en bas
Akane Shibata
Admin


Féminin
Nombre de messages : 745
Age : 21
PUF/pseudo : Homing
Localisation de votre perso : Dans une taverne avec Akira

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Révélations...   Lun 31 Mai - 9:17


- Je t'en pris, ne me juge pas ! Il est vrai que je n'aurais pas dû, que c'était interdit. Mais cet enfant n'est pas une faute, il n'y est pour rien.

Je ne t’ai jamais jugé Kaede. Tous tes idéaux, tes rêves, ta philosophie, j’ai toujours su garder une grande distance entre eux et moi. Il m’avait semblé que je savais pertinemment comment ne pas déborder sur ce que tu étais, ainsi j’étais sûre de ne pas avoir peur. Pour toi surtout. Ta situation inspire la peur, elle me l’avait inspiré et puis je m’étais dis que tu savais ce que tu faisais.
Mais là tu sais, je ne sais pas comment faire. Comment ne pas te juger, comment me taire en attendant que tu m’explique. J’ai oublié comment faire.
J’ai peur Kaede, j’ai très peur.
Qu’est-ce qui est interdit ? Qu’est-ce que tu n’aurais pas du faire ? Cet enfant n’est peut-être pas une faute, mais il est un danger. Il y a certaines choses auxquelles je pensais que tu n’oserais pas toucher, de peur de te faire mal. Et là, ça risque d’être très douloureux.
Tu vas te faire du mal Kaede, énormément de mal. Et moi je ne pourrai pas faire grand chose. Si tu veux je pourrai être là. Mais pas plus, je ne peux pas t’aider, je ne peux rien pour toi, j’ignore ce que tu attends de moi.

Je ne comprend plus rien et je déteste ça. Je déteste ça.

L’enfant frémit et s’éveille. Je reconnais cette couleur. Je voudrais rendre le regard de Kaede mais je n’en ai pas la force.

- Ne vois-tu pas qui pourrais être son père?

Non, je ne vois pas. Je préfère ne pas voir. Kaede, qu’as tu fais … Pourvu que je me trompe … Que quelqu’un fasse que ce ne soit pas lui. La vie est trop courte, elle n’a pas le temps, pas le temps. Pas le temps de réparer ça.

- Il est l'homme le plus puissant de ce royaume.

Je dois faire une sale tête.
Ca m’est égal. Je ne sais plus où me mettre, j’ai besoin de m’asseoir. Pour me calmer. Je ne sais même pas si je suis inquiète en colère, je veux que tu parles de quelqu’un d’autre. Ce n’est pas quelqu’un d’autre, mais si c’est lui je vais péter un plomb pour de bon. Que ce soit lui ou pas ça ne devrait pas importer plus que ça mais … Imagine Kaede, imagine que lorsqu’il l’apprendra il se mette en colère. Imagine qu’il te frappe, est-ce que tu peux imaginer ça ? Si il fait ça, je te jure que je le tue. Je ne plaisante pas. Je le fais.
Tu as l’air heureuse. Dans un sens ça me rassure. Il ne faut pas que tu paniques comme je le fais, je t’admire, tu sais ?
Et puis j’ai une idée atroce. Je prend le bébé sous les aisselles et le sort de tes bras. J’essaye de faire ça le plus lentement possible mais je suis peut-être un peu violente. Mon attention, ça doit être un peu comme un gros gâteau écoeurant. Un peu ça va mais dès que je m’y met …
Je suis désolée.
Il faut que je vois.
Doucement je le tourne de manière à voir son dos.

Je ne sais plus quoi en faire maintenant, je finis par te le redonner maladroitement. J’ai vu ce qu’il y avait à voir, c’est dur. Je ne suis plus en colère, ça ne sert à rien. Par contre je respire bruyamment. Je n’y peux rien, je n’arrive pas à me calmer tout à fait.

- Je comprend.

C’est tout ce que je trouve à dire ça ? C’est pitoyable.

- Je ne vais pas te faire la morale, tu vaux mieux que ça …

Je ne vais pas te faire la morale, n’empêche que j’en ai très envie. Mon regard doit me trahir, parce que, en effet, j’ai très envie de t’engueuler. Mais je ne sais pas quoi dire, si ça se trouve tu n’étais même pas consentante. Si tu l’étais, sinon ça n’aurait pas été interdit. Il faut que je trouve quelque chose à te répondre, je n’arrive pas à garder le silence, et si je n’y parviens pas je vais crier.

- Qu’est-ce que tu attends de moi ?

Je suis une ordure. J’ai dis ça sur le ton qui m’étais le plus bas pour pouvoir garder le contrôle. Mon ton est probablement plus menaçant que prévu. Pourquoi es tu venue me voir ? Pourquoi ne pas attendre que je te rendre visite par moi-même ? Tu cherchais peut-être un réconfort, une âme qui saurait te dire que ce n’était rien parce que tout allait bien se passer. Et moi je te demande tout de go, presque méchamment, ce que tu attends de moi. C’est parce que je ne peux pas promettre que tout ira bien, c’est hors de mes compétences. Je peux espérer mais les certitudes illusionnées ça je ne peux pas.
Je suis une ordure n’est-ce pas ?

Des deux, c’est moi qui dois avoir le pus besoin d’être rassurée. Est-ce que tu comptes assumer ça toute seule ? Tu ne pourras pas là où tu vis. Espérons que son père le prenne bien. Est-ce que je dois te prendre dans mes bras ? Non, je risquerais de faire mal à ce que tu tiens là. Je met juste mes mains sur les tiennes. Je n’ai pas plus réconfortant, il faut me comprendre.

- Demande moi ce que tu es venue chercher, si tu veux que je t’aide je t’aiderai. Mais parle, s’il te plaît, je ne peux rien faire si je ne sais pas ce que tu veux.

Encore une fois, c’est peut-être une façon agressive de t’aborder, j’ai du mal et tu as dû deviner. Je fais tout de travers là, aide moi. Répond moi, sinon je vais mourir de remords et de honte.

_________________
Akane Shibata




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/archives-f36/akane-shibata-f-prise-
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Révélations...   Mer 16 Juin - 22:25

Oh Akane, de nous deux qui est le plus en détresse maintenant ? Je ne voulais pas te mettre dans un état pareil, je ne cherchais pas ce que tu sois complètement perdu. C’est moi qui me retrouve dans le pétrin et c’est toi qui sens sur tes épaules un lourd fardeau. Suis-je vraiment consciente de ce qui s’est passé, suis-je vraiment consciente que je porte contre mon sein, un enfant qui pourrait être un danger ?
Akane, je suis désolé, je n’aurais pas dû venir te voir, je n’aurais pas dû te faire subir pareil nouvelle. Tu ne peux pas m’aider et j’en suis bien consciente, pourquoi alors suis-je venue toquer à ta porte ? Je te sens torturée, je sens que tu veux crier, fuir…. Oh Akane pardonne moi.

Je ne sais pas quoi te dire, je regarde cet enfant qui joue paisiblement, il n’a conscience de rien, même pas peut-être de sa propre existence. Il regarde autour de lui avec des yeux émerveillés, chaque objet et chaque personne sont une nouveauté. Quand tu l’as pris dans tes bras pour voir s’il possédait la marque, il n’a rien dit, même si tes gestes furent maladroits. Je crois qu’il t’apprécie.

A bien réfléchir, cet enfant pourra être un nouveau moyen de pression envers Kyoya, personne et surtout pas ses ennemis ne doivent apprendre qu’il existe. Mais comment faire ? Il ne pourra jamais passer inaperçu, à moins de lui enlever ce qui fait de lui un enfant de Stonefolm. Non, il souffrirait si on essayait de lui supprimer ces ailes et pourtant cela serait un moyen de le protéger, de nous protéger.
Je regardais Akane, sa détresse m’avait touché au plus profond de mon être. Les larmes avaient commencé à monter. Je lui pris les mains et avec une douceur infinie je tentais de là rassurer.


« Je ne veux pas que tu sois dans l’embarras par ma faute, je ne voulais pas te mettre dans un état pareil pardonne moi. »


Oh oui pardonne moi, une amie n’est censée faire des choses pareils et pourtant c’est ce qui vient de ce passer.

- Demande moi ce que tu es venue chercher, si tu veux que je t’aide je t’aiderai. Mais parle, s’il te plaît, je ne peux rien faire si je ne sais pas ce que tu veux.

« La seule que je te demande, mais tu n’es pas obligé de l’accepter. Protège-le s’il venait à m’arriver quoi que se soit. »

Était-ce possible que je sois en danger ? Non quand même pas. Un enfant ne pouvait pas être un danger et je n’avais rien à craindre.
Revenir en haut Aller en bas
Akane Shibata
Admin


Féminin
Nombre de messages : 745
Age : 21
PUF/pseudo : Homing
Localisation de votre perso : Dans une taverne avec Akira

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Révélations...   Mar 22 Juin - 23:22


- La seule que je te demande, mais tu n’es pas obligé de l’accepter. Protège-le s’il venait à m’arriver quoi que se soit.

Mais qu’est-ce que tu veux qu’il arrive ?!
La seule fois que j’ai tenté de protéger quelque chose je me suis emballée, j’ai tout fais n’importe comment. Pourquoi ne pas demander, je sais pas moi, à un garde, à quelqu’un qui s’y connaisse ? J’aimerais bien t’aider Kaede, mais c’est impossible. Je sais que tu comptes sur moi. Je suis sincèrement désolée.

- Ce que tu voudras.

Mais qu’est-ce que je fabrique ?! Attend, non, ce n’est pas ce que je voulais dire !

- Je ferai ce que je peux.

Je souris. C’est bon, tu vas mieux. J’espère.
Je suis d’une bêtise, je n‘en reviens pas … Qu’est-ce que tu entends par « protège-le » ? L’emmener loin peut-être, juste loin. En fait c’est sans doute pas si terrible.


Akane s’assit prudemment dans le fauteuil. Le fauteuil. Pourquoi « le » fauteuil d’ailleurs ? Alors qu’il y en avait toujours eut deux, deux qui se regardaient de biais, éternellement, depuis qu’elle vivait là. Elle n’avait jamais osé les déplacer, guidée par une crainte idiote, à la limite de la superstition, qui la poussait à les laisser tels quels. C’était devenu une sorte de rituel en fait, elle s’asseyait toujours dans le même fauteuil et regardait l’autre d’un air absorbé pendant des heures. Alors c’était devenu le fauteuil. C’était devenu une part de son équilibre, ça lui faisait du bien d’être dedans – oui dedans, le sommier n’était plus qu’un lointain souvenir. Un équilibre qui repose sur la position d’une paire de meubles. Une vie s’appuie parfois sur peu de choses.


J‘invite Kaede à s’installer sur l’autre. Avant qu’elle n’ai le temps de le faire mes questions reviennent. C’est l’heure des réponses …

- Où est-ce que tu vas habiter maintenant ?

Super la remarque, niveau ruinage d’ambiance c’est le top du top.

- Ah, et tu penses tu vas t'installer ici ? Ca serait bien !

Je me racle la gorge. Bien non, pas si bien que ça. Tu y tiens à ta vie, ça ne sera peut-être pas si drôle d'y mettre fin. Mais ça serait bien, pour ce que tu as dans les bras. D'ailleurs, comment il s'appelle ? C'est il ou elle ? Attend, les priorités avant, revenons au sujet de départ.

- Enfin, ça serait mieux. Pour vous deux.

Voix posée, je voudrais savoir te convaincre. Mais si tu étais facile à convaincre je perdrais peut-être un peu de mon estime pour toi. Je n'en sais rien, je m'en fiche, fais ce qu'il faut faire, je te fais confiance.
Suspendue à tes mots, je t'écoute d'un regard insistant et te fixe d'une oreille attentive.

_________________
Akane Shibata




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/archives-f36/akane-shibata-f-prise-
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Révélations...   Mer 23 Juin - 0:58

Je t'écoutais d'une oreille, étant plus concentré sur ce petit être, mon regard fût alors attiré par la lune à l'extérieur, la nuit était là, elle avait revêtu son sombre manteau et s'était parée de milles étoiles. Comme cela devait être moins compliqué quand on se trouve là haut parmi les étoiles. Le ciel malgré la nuit était clair, la lune faisait danser ses rayons, ils pénétrèrent dans la chambre, venant nous faire part de leur ballet incessant. Comme j'aurais aimé que les choses soient moins compliquées. Là encore je me sentais perdu, que faire, où aller, que penser?

Tant de question qui se trouve sans réponses, et toi que je sens aussi perdu que moi. Je ne veux pas te montrer quand vérité j'ai peur, je sais très bien pourquoi la reine de Kyoya a laissé sa vie. Comment atteindre un roi si ce n'est en tuant les personnes qu'il aime. Il m'a aimé je pense, et je crois que malgré tout il aimera cet enfant et qu'il sera une cible pour lui, un moyen de plus d'affaiblir sa puissance. J'ai peur de ça, peur d'être une cible, peur que mon fils soit lui aussi une cible.

Que faire? Dois m'éloigner, partir, me cacher? Je sais que tu ne peux pas m'aider, que tu ne sais pas et pourtant tu le cache si bien pour ne pas me blesser. Je n'aurais pas dû venir, je n'aurais pas dû t'embarrasser de la sorte.

Vivre ici? Pourquoi, dans quel but? Que penseraient les gens? Voici la putain de Kyoya et regardez son bâtard! Et ses enfants, ses deux autres enfants, que penseraient-ils de moi? J'ai séduit ou du moins le roi m'a séduite alors qu'il était sur le point de se marier et voilà qu'il ramène une autre progéniture à la maison. Mon dieu rien que d'y penser... Non c'est impossible je ne peux pas vivre ici, dans ce château. Je ne suis pas ce genre de personne, je ne suis pas une intrigante, je ne suis pas une catin. Toutes ces images qui tournent dans ma tête. Que suis-je alors?


"Non!"

J'ai hurlé sans m'en rendre compte, je regarde Akane, enfin on peu lire de la peur dans min regard, je ne maitrise plus rien, je me sens nue. Non, je ne suis pas tout ça...
Je tente de me calmer, de me reprendre, mais mon corps tremble. Je ne sais pas, je ne sais plus....


"Je ne peux pas vivre ici..."

Je laisse tombé cette phrase comme ça, comme vidé de toute énergie, ma voix est hésitante et maintenant l'enfant se met à gémir.
Revenir en haut Aller en bas
Akane Shibata
Admin


Féminin
Nombre de messages : 745
Age : 21
PUF/pseudo : Homing
Localisation de votre perso : Dans une taverne avec Akira

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: Révélations...   Mer 23 Juin - 16:30

[RP fait un peu par dessous la jambe parce que là j'en ai pas mal en attente, désolée ^^']
Kaede va habiter près de chez moi. Près de chez moi ! Cette perspective m'est d'une douceur telle qu'elle parvient à me faire sourire de plus belle.

- Non !

Je sursaute. Non. Quoi non ? Pourquoi ? Je ne m'en rendais pas compte en te posant la question mais tu as l'air torturée. À quoi penses tu ? Tu as l'air terrorisée, je pensais bien faire. Je te fixe d'un regard interrogateur. Qu'est-ce que j'ai dis ? Qu'ai-je fais de mal Kaede ?

- Je ne peux pas vivre ici ...

Je soupire intérieurement et m'enfonce dans mon fauteuil. Bon ben c'est pas gagné. Je murmure vaguement ton nom sans vraiment faire attention. Sois raisonnable, il faut que tu m'écoutes. Je suis là pour t'aider, tu as besoin de moi et je le sais. Je ne le sais sans doute que trop bien. Je fronce les sourcils un instant et adopte une attitude insistante.

- Pourquoi ?

Cette voix faussement douce, je suis une peu en colère que tu me refuse ça. Alors tu dois sentir une pointe de menace dans ce que je dis. Une pointe, une pique, une menace trop mince pour être à prendre au sérieux et pourtant douloureuse.
Une aiguille.

- Je t'interdis que continuer à mener ta vie comme tu le faisais avant, tu m'entends ?

Peu m'importe la manière dont je te parle pour l'instant. Je suis probablement un peu rude sauf que ça m'est égal. Je juge ta conduite immorale sans vraiment y réfléchir, elle l'est, inutile de revenir sur ce point. Je veux avoir raison, j'ai raison. J'ai ce pouvoir depuis quelques secondes. J'ai ce pouvoir sur toi. Tu as besoin de moi pas vrai ? Alors écoute moi. Écoute moi !

- Je te l'interdis !

Cette vie est dangereuse. Je fais ça pour ton bien. Je crois. Peut-être que je veux juste pouvoir m'imposer. S'imposer aux yeux de quelqu'un, c’est tout. Peut-être que je suis injuste.

_________________
Akane Shibata




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/archives-f36/akane-shibata-f-prise-
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Révélations...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Révélations...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La santé au cours de l'Histoire : Révélations inattendues
» Enfer et révélations {Tenzouzouille}
» Planète Révélations
» Le temps des révélations
» L'étau se ressère autour de Aristide, révélations accablantes de Ketant,

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldenia Sekai ♔ :: Royaume de Stonefolm :: Stonefolm :: Autres Chambres-
Sauter vers: