RPG ~ Manga Médiéval-Fantastique.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Enter in my dance... » PV

Aller en bas 
AuteurMessage
Hana Inokuma
Nanouche • absolute master of the world !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 625
Age : 24
PUF/pseudo : Cinderella
Localisation de votre perso : Dans les bras de celui qui prendra mon coeur...
Petite Phrase : A flower among the flowers of a garden...

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: « Enter in my dance... » PV   Dim 23 Mai - 17:01

« Enter in my dance... »
PV avec Yuuichi


    « Beau cheval blanc
    Emporte-moi dans le vent
    Nous partirons tous deux
    Dans un monde merveilleux
    Pour voir mille trésors
    Qui étincellent comme de l’or.
    Emmène-moi loin d’ici
    Fait moi découvrir une autre vie
    Assise sur ton dos
    Nous partirons au grand galop… »



    La jeune demoiselle à la chevelure rose avait quitté ses appartements tôt le matin de sorte que personne ne semblait l’avoir remarqué quand celle-ci s’était échappée du château. Le ciel était dégagé, les nuages semblaient bien loin et le soleil étincelait. C’était une belle matinée qui s’annonçait. Hana était pétillante de joie et l’idée de faire faux bond à toute la clique de nobles aujourd’hui emplissait son regard de malice. Ce n’était pas la première fois qu’elle faisait ça et ce n’était certainement pas la dernière. Son père, le roi de Stonefolm commençait à en avoir l’habitude mais malgré tout, il s’inquiétait toujours de ne pas la savoir en présence de gardes. En réalité, son anxiété était tout à fait justifiée. Hana avait déjà fait plusieurs mauvaises rencontres lors de ses fuites et en était sorti indemne de justesse… Cependant, elle tenait tellement à sa liberté que même ça ne l’a retenait pas.

    Quand la petite princesse jugea se trouver hors du champ de vision des gardes du palais, elle émit un sifflement mélodieux pour appeler sa monture qui était bien plus qu’un simple cheval. Il s’agissait enfaite d’une des créatures féériques qui vivent généralement aux alentours du lac fééria, une licorne répondant au nom de Surya. Dans un hennissement puissant et un léger martèlement du sol, une silhouette blanche se dessinait. C’était elle qui accourait vers sa cavalière. A sa vue, un sourire se dessina aux coins des lèvres de la jeune fille. Elle était toujours heureuse quand elle retrouvait sa compagne. Ensemble, Hana avait l’impression que rien ne pouvait les arrêter, ni frontière, ni barrière, ni chaine… Rien.

    « Comment vas-tu ma belle ?» murmura la princesse à l’oreille de la licorne quand celle-ci se trouva à sa hauteur.

    En guise de réponse, elle eut droit à un petit hennissement qui valut un second sourire à Hana. Avant de se hisser sur le dos de sa monture, la jeune fille la caressa un moment. Son poil d’un blanc immaculé était d’une douceur infinie… Puis prenant appuie sur un rocher, elle grimpa sur le dos de Surya et se plaça confortablement en amazone. Toutes deux s’élancèrent en direction du lac fééria.

    Le décor changea et il devint d’une incroyable beauté. Le lac s’étendait à l’horizon. Descendant en douceur de sa mouture, Hana prit une profonde inspiration pour s’emplir de la sérénité du lieu. Un doux parfum floral embaumait l’endroit. On aurait dit un véritable petit coin de paradis échoué sur Terre… La petite princesse flatta l’encolure de Surya et la laissa repartir où bon lui semblait. Après tout, la licorne restait un animal libre avant d’être la monture de la jeune fille. Cette dernière s’avança vers l’étendu d’eau limpide. Elle observa son reflet ondulé à la surface pendant quelques instants puis s’y avança sans même ôter ses vêtements. Quand l’eau lui arriva au niveau de la taille, elle s’arrêta et déploya ses ailes noirs comme pour faire éclater sa vraie nature au grand jour. Dans ce lieu, sa vie, son passé, son avenir, son rang… Tout cela paraissait si futile. Ici elle était qui elle voulait être et pas ce que les autres voulaient qu’elle soit. Prenant une mèche de ses longs cheveux entre ses doigts, elle la caressa en chantonnant un berceuse que sa mère lui avait apprise autrefois… Elle était si bien ici qu’elle aurait donné n’importe quoi pour que le temps s’arrête…

_________________
    Chaque baiser est une fleur dont la racine est le coeur...



    Koori, mon ange gardien... :
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/fiches-de-personnages-f79/once-upon
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Enter in my dance... » PV   Dim 23 Mai - 17:53

Cette journée commença comme toutes journées qu'avait entamé Yuuichi depuis son enfance, c'est-à-dire par se lever dans un premier temps, se laver dans un deuxième, s'habiller dans un troisième, et manger dans un dernier. Les seuls détails qui changeait lors de ces réveils étaient l'heure de l'ouverture des paupières et le calme de l'ouverture. Parce que, s'il est réveillé par un valet tout paniqué à trois heures et demie du matin, ce n'est tout à fait comme s'il se réveillé tout seul grâce aux rayons du soleil à neuf heures du matin.
Enfin, bref. Il se lava donc, et s'habilla de façon très simple. Une chemise blanche surperposée d'une veste à manche longue en cuir noire. Il portait un pantalon noir aussi, avec des bottes en cuir noir, elles aussi, mais par contre, très bien cirées, on pouvait même apercevoir son reflet au travers. Bien évidemment, ce jeune homme n'oublia pas de prendre ses diverses armes, comme son épé ou même son poignard. Il prit ensuite un copieux petit déjeuner, que je ne vous décrirerez pas, car cela vous donnerez faim, et cela serait très dommage de vous infliger un tel supplice...
Il fut donc prêt à dix heures pile ! Il avait prit son temps, je vous le précise, parce que une heure pour faire ce qu'il a fait, et ben faut pas être préssé.
Bon, il sortit dnc de sa petite suite et se promena dans les couloirs, saluant la plupart des nobles qui y passaient. Il ouvrait grandes ses oreilles, car c'était souvet dans ces lieux que l'on entendait le plus de ragôts. Et oui, vous connaissez les nobles, ils ne peuvent pas s'empêcher de faire des commentaires, que des comères ! Non mais franchement ! Bref, ce n'est qu'en se promenant dans les couloirs que Yuuichi apprit que la fille du roi avait encore disparue, il faut dire qu'elle aimait bien courir partout celle-là et que ce n'était pas rare d ne plus la voir de la journée. Cela amusait fort notre jeune homme, voir cette jeune fille agir en quelque sorte comme un garçon rebel. En même temps, elle tient de son père, c'est donc normal qu'elle agisse comme cela. Enfin, Yuuichi pense ça, mais Yuuichi pense aussi que son père est un très grand roi et qui a d'ailleurs tout son respect et toute sa loyauté.
Bref, notre jeune capitaine ne s'en souciait guère, puisqu'à chaque fois elle revenait saine et sauve, bien qu'elle faillit à chaque fois perdre la vie. Mais bon, passons.

Yuuichi sortit du château et se dirigea vers une colline située non loin de là et appelé son dragon afin d'aller faire un petit tour, et voir, rammener Hana s'il l'a trouvait par hasard, mais ça, il ne l'espérait pas trop ...

Il décolla donc, et laisa son dragon choisir la dstination de son voyage qui ne fut autre que le lac Fééria. C'était un bel endroit que le pied d'Yuuichi n'avait pas senti depuis plusieurs années et qui n'avait pourtant pas changé d'un pouce. Ce fut donc heureux qu'il quitta le dos de s monture et la laissa faire à sa guise, ce qu'elle fit d'ailleurs.
Le jeune homme revisita les lieux, émerveillé de voir que rien n'avait changé, et que c'était toujours un hâvre de paix... Quoique, une douce mélodie flottait dans l'air, bien qu'elle fut douce, elle choca les oreilles du cpaitaine, il n'avait jamais entendu de musique ici, ou du moins pas celle là, et d'ailleurs, cette méoldie semblait sortir de la voix, d'un homme, qui est plus est, de sexe féminin. Il s'approcha donc du lieu d'où venait cette mélodie qui n'était autre que le lac lui-même. Et là, que vit-il ? Hana Inokuma la fille du roi qui avait disparue le matin même. Yuuichi ne put qe sourire à cette vue. Cette jeune fille de seize ans que beaucoup de monde au château cherchaient était là, sous ses yeux, toute seule, dans son propre monde.
Le jeune homme décida de la rejoindre, tranquillement, en faisant le moindre bruit possible. Il se trouva derrière elle, à deux mètres lorsqu'il lui dit :

-Je suppose que ce n'est pas la peine de vous dire que l'on vous cherche au château.

Il avait un sourire charmeur dessiné sur son visage et il regardait Hana droit dans les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Hana Inokuma
Nanouche • absolute master of the world !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 625
Age : 24
PUF/pseudo : Cinderella
Localisation de votre perso : Dans les bras de celui qui prendra mon coeur...
Petite Phrase : A flower among the flowers of a garden...

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: « Enter in my dance... » PV   Dim 23 Mai - 19:08

    Hana continuait à chantonner son petit refrain sans se soucier de ce qui l’entourait. En réalité, elle aimait venir ici, se baigner dans ce lac d’eau pur et écouter la nature chanter car cela l’éloignait grandement de la réalité de la guerre qui même sans trace de combat ouvert, était belle et bien présente. Ici, c’était un peu comme un autre monde, un monde de conte de fée, un monde tout ce qu’il y a de plus beau et de plus merveilleux. Le sang, les pleures, la souffrance, tout cela n’existe pas ici. Le lac fééria n’avait pas volé son nom, c’était réellement un endroit féérique, sans nul doute possible…

    La petite princesse était d’une telle inconscience quand elle venait ici qu’elle ne prêtait plus aucune attention aux éventuels intrus qui pourraient la surprendre. Bien que son corps ait prit l’apparence d’une femme, son esprit lui était encore resté celui d’une fillette, naïve et candide mais si attachante… Hana voulait par-dessus tout rester dans son monde enfantin, allant même jusqu’à se bercer d’illusions dans le seul but de rester loin des horreurs de la réalité. Qui aurait pu sincèrement le lui reprocher ? Elle qui avait été une proie de choix pour le roi de Pallengad et à qui elle avait réussi à échapper uniquement grâce à l’intervention imprévue de son père… quels malheurs aurait-elle connu en la présence de ce monstre ? Cela l’avait terrorisé et le seul faite de revoir des bribes de ce passé la faisait frissonner d’effroi.

    La jeune demoiselle s’amusait à regarder son reflet dans l’eau et à se créer diverses coiffures et attrapant ses cheveux et en les relevant. Elle s’imaginait les porter à la cour et voir la réaction qu’aurait les nobles en l’apercevant ainsi coiffé. Elle sourit à cette pensée, ne s’étant toujours pas aperçu qu’un intrus approchait…

    « Je suppose que ce n'est pas la peine de vous dire que l'on vous cherche au château. » dit une voix masculine.

    A ces paroles, Hana se retourna vivement, effrayée par cette voix qui venait de briser ses rêvasseries dans lesquelles elle s’était plongée. En se retournant, elle se retrouva face à un homme. Elle eut soudainement peur de s’être fait voir par un soldat ennemi ou par un brigand. Mais il n’en fut rien. Elle le reconnu, où du moins, son visage lui rappelait vaguement un souvenir. Prenant quelques secondes de réflexion, elle se souvint alors l’avoir vu aux commandes de l’armée de son royaume. Oui il n’y avait pas de doute possible, c’était lui le capitaine. Un profond sentiment de soulagement la traversa. Mais tout de même, il lui avait fait une sacrée frayeur à s’approcher d’elle sans un bruit.

    « Vous m’avez fait une de ces peurs… » dit-elle à voix basse en tentant de calmer les palpitations de son cœur qui s’était emballé.

    Elle inspira profondément à plusieurs reprises afin de retrouver son calme et sa sérénité. Il fallait qu’elle remette ses idées en place et qu’elle juge de la situation. Mmmh, déjà, si un guerrier de son rang était en sa présence, il était certain que plus aucun danger ne la menaçait. Cependant, si il était là, il y avait des chances pour qu’elle soit forcé d’écourter sa fuite et ses rêveries ici… Oui elle se doutait bien que sa disparition du château avait du le mettre sans dessus dessous mais ça lui importait peu. Un peu d’animation ne fait pas de mal après tout. Et puis elle aimerait que le roi arrête de se faire tant de soucis pour elle. Ce n’est plus la petite fille d’autrefois après tout… Mais bon, il est vrai que seule, elle était sans défense.

    « Oui… Je le sais bien mais c’est le seul moyen que j’ai pour sortir un peu de cette atmosphère dans laquelle j’étouffe… »
    fit elle en détournant son regard du jeune homme qui se tenait non loin d’elle.

    Puis une question lui vint à l’esprit et l’intrigua.

    « Mais comment avez-vous fait pour me retrouver ? J’ai pourtant bien fait attention pour ne pas qu’on me remarque… D‘ailleurs, aucun avant vous n’avait réussi à me retrouver aussi vite. » reprit-elle en plongeant son regard d’azur dans celui du capitaine.

    Le faite qu’il l’est retrouvé à peine une ou deux heures après sa fuite en était presque vexant pour la jeune fille. Elle se croyait plus doué que ça pour la discrétion ! Mais en y réfléchissant bien, si ce jeune homme ne l’obligeait pas à rentrer sur le champ au palais, sa compagnie pourrait être plus qu’agréable… Et puis ce n’est pas souvent que Hana a l’occasion de bavarder avec un soldat. A force, elle en avait un peu assez des ragots des nobles… Et puis la jeune fille avait toujours voué secrètement une grande admiration pour les hommes de l’armée. Elle les avait d’ailleurs déjà observé en secret quand ceux-ci s’entrainaient. Les voir manier aussi bien l’épée et se battre avec une telle dextérité… La petite princesse pensait qu’en comparaison, sa vie royal était forte ennuyeuse, elle qui ne rêve que d’aventures…

_________________
    Chaque baiser est une fleur dont la racine est le coeur...



    Koori, mon ange gardien... :
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/fiches-de-personnages-f79/once-upon
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Enter in my dance... » PV   Dim 23 Mai - 20:26

La réaction de la jeune fille amusa fortement notre homme qui ne pu seretenir de sourire intèrieurement.

« Vous m’avez fait une de ces peurs… »

Sa réponse n'était que trop flatteur et le jeune Yuuichi en profita pleinement. Si il lui avait fait peur, cela voulait dire qu'elle ne l'avait pa entendu, et si elle ne l'avait pas entendu, cela voulait dire qu'il n'avait pas fait de bruit. Le jeune capitaine était donc content de lui, et en plus de cela, il avait certainement impression cette jeune et jolie personne. Puisque s'apprcoher à deux mètres d'une personne faut tout de même être très fort, ou pas ...
Bref !
Le jeune homme ne disa rien, attendant qu'elle parla, ce que, d'ailleurs elle fit.

« Oui… Je le sais bien mais c’est le seul moyen que j’ai pour sortir un peu de cette atmosphère dans laquelle j’étouffe… »
« Mais comment avez-vous fait pour me retrouver ? J’ai pourtant bien fait attention pour ne pas qu’on me remarque… D‘ailleurs, aucun avant vous n’avait réussi à me retrouver aussi vite. »


En l'entendant dire cela, Yuuichi ne pu qu'agrandir son sourire qui ne s'était pas effacé depuis le début. C'était alors qu'il s'était décidé à s'avancer tout doucement de deux pas tout en lui disant, avec le même sourire et un regard légèrement dragueur :

- Je n'ai pas été nommé capitaine de l'armée de votre père pour rien. Mais aussi parce que votre beauté n'égal que la nature qui l'entoure, je pensais donc vous trouver dans un milieu qui vous ressemble.


Il avait encore avancer de deux pas, et se trouvait maintenant à moins d'un mètre de la jeune princesse. Le capitaine était une personne qui profitait de la vie, et il en abusait bien. Il n'hésitait jamais à donner quelques compliments par ci par là, à draguer les jeunes demoiselles, voir, avoir des aventures avec elles, bien que celles-ci ne duraient jamais bien longtemps. Et là, le voilà qui repartait, mais cette fois-ci, il ferai attention, car c'était tout de même à la fille du roi qu'il avait à faire, il n'allait donc pas se risquer à mettre la colère de sa majesté sur lui, surtout qu'il à beaucoup d'estime pour lui. Mais, il faut dire qu'il est dure de resister à la beauté d'Hana bien qu'elle avait huit de moins que notre jeune homme.

-C'est votre beauté qui m'a fait venir à vous.

(Le gros menteur o.O ^^)
Il n'avançait plus, il garda cette distance de plusieurs centimètres, il ne faut pas brusquer les gens dans la vie, ça peut être très mauvais. Le jeune homme se demandait comment elle allait réagir, mais en attendant, il l'a regardait droit dans les yeux comme elle le faisait d'ailleurs. Allait-elle jouer le même jeu que lui ? Et si c'était le cas, pu tout cela ménerait-il ? Personnelement, je pense que c'est dangereux pour leur avenir (What a Face) Yuuichi était plus grand que la jeune princesse, il l'a dominait d'une tête, ce qui est déjà pas mal. Il ne bougeait pas d'un seul pouce, attendant toute réaction de la part d'Hana, la paume de sa main posée sur son épée, faisant un style genre soldat trop classe, il ne manquait plus que les lunettes de star, et là, je peux vous assurer que toutes les filles auraient craquées pour lui. Ou non ....
Revenir en haut Aller en bas
Hana Inokuma
Nanouche • absolute master of the world !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 625
Age : 24
PUF/pseudo : Cinderella
Localisation de votre perso : Dans les bras de celui qui prendra mon coeur...
Petite Phrase : A flower among the flowers of a garden...

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: « Enter in my dance... » PV   Lun 24 Mai - 0:24

    La jeune princesse observait attentivement le jeune homme qui petit à petit se rapprochait d’elle. Tout en écoutant sa réponse, elle le détailla. Il était grand, bien plus grand que la jeune fille. Ses cheveux était de couleur ébène et lui tombait sur le visage. Ses yeux quand à eux étaient bleu océan. Hana n’osait pas se l’avouer mais… il ne la laissa pas indifférente du tout. Et puis rajoutez à cela un sourire charmeur et un regard dragueur et pouf ! Rien de tel pour faire fondre une fille (xD). Mais ce n’était pas tout, la belle demoiselle n’était pas encore au bout de ses surprises car le capitaine la gratifia de quelques compliments sur sa beauté. Cela valut à Hana une sorte de gêne mais plutôt agréable et elle ne pu réussir à soutenir le regard du jeune homme. Elle détourna donc le regard tentant par la même occasion de cacher ses pommettes qui se teintaient de rose, trahissant ainsi son gêne. Des compliments, oui elle en avait naturellement déjà reçu, on peut d’ailleurs dire que les nobles étaient doués pour ça mais là, c’était différent. C’était un homme, qui plus ai particulièrement plaisant à regarder qui lui en faisait et puis… ils n’étaient que tout les deux au beau milieu d’une nature florissante.

    « Vous me faite rougir… » dit-elle à voix basse n’osant pas accrocher le regard du dragonnier se doutant que celui-ci la regardait toujours.

    Hana posa son regard azuré sur le liquide limpide qui s’étendait tout autour d’elle, cela la détendis et son gène disparu. Elle n’avait pas pensé à ça mais… ses vêtements étaient maintenant trempés et ceux du jeune homme aussi. Par chance, cette journée était absolument radieuse et il ne faisait pas froid. D’ordinaire, quand elle venait ici pour se baigner, la princesse faisait sécher sa robe à une branche d’arbre après sa baignade et restait en dessous mais là… Ce n’était même pas pensable (xD). Tant pis, elle se débrouillera autrement.

    La jeune fille rétracta ses ailes d’ébènes car elles ne lui étaient d’aucune utilité et puis elle était plus à l’aise sans. Après tout, c’est ainsi qu’elle avait grandit… en cachant sa vrai nature, son rang. Puis elle se rendit compte qu’elle ne connaissait pas l’identité du jeune homme. Elle avait beau savoir le grade qu’il occupait au château, cependant elle ignorait toujours son nom alors que lui connaissait très certainement le sien.

    « Quel est votre nom ? » demanda-t-elle avec simplicité.

    Le regard du jeune homme avait tout pour être irrésistible. Hana était envoutée par le jeune capitaine. Elle l’avait certes déjà vu plusieurs fois à l’entrainement où en le croisant dans les couloirs mais elle n’avait jamais remarqué son charme. La petite princesse avait entendu parler de lui. Les nobles avaient fait mention du capitaine à plusieurs reprises dans leurs discutions et d’après ce qu’elle avait ouïe dire à son sujet, il était dragonnier, ce qui était rare. Être capable de dompter un animal tel que le dragon et arriver à se faire accepter sur son dos n’était pas donné à tout le monde. Hana en conclut donc que cet homme qui se tenait à seulement quelques centimètres d'elle n’était pas n’importe qui au-delà même de son rang élevé dans l’armée.

    « Si je ne me trompe pas, vous êtes dragonnier n’est-ce pas ? » fit-elle avec un ton enjoué pourvu d'un grand intérêt et lui adressant à son tour un sourire au coin des lèvres.

    Quelqu’un qui les aurait surprit en ce moment aurait sans doute trouvé la scène d’un romantisme digne d’un comte de fée mélangé à une point d’ironie car après tout, c’est peu commode de bavarder au beau milieu d’un lac. Puis Hana se retourna, brisant ainsi le face à face. Elle ferma les yeux quelques instants, inspirant profondément le parfum qui flottait dans l’air…

    « N’est-ce pas digne d’un paradis ? Je viens souvent ici, c’est un peu comme dans un rêve... » murmura-t-elle d’une douce voix que le vent emportait.

_________________
    Chaque baiser est une fleur dont la racine est le coeur...



    Koori, mon ange gardien... :
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/fiches-de-personnages-f79/once-upon
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Enter in my dance... » PV   Lun 24 Mai - 11:47

« Vous me faite rougir… »

Cette réponse n'était que trop flatteur de la part d'une si jolie personne pour Yuuichi. En effet, cela voulait dire qu'il l'avait touché au bon endroit, donc, que s'il voulait posséder son coeur, il fallait qu'il continu dans ce sens. Et oui, toutes les femmes n'agissent pas de même, bien que la plupart se ressemble.
Ayant tourné les yeux du regard du jeune capitaine, la petite Hana ne put apercevoir le nouveau sousire qui s'y était glissé un court instant après sa réponse.
Il allait ouvrir la bouche lorsque la jeune princesse rangea ses ailes et reprit la parole, pour cette fois-ci lui poser une question. Et cette question fut toute bête. La jeune fille s'interogeait sur l'identité du jeune capitaine, il est vrai qu'il ne s'était pas encore présenté à cette jeune demoiselle.

- Je me nomme Yuuichi Okazaki, pour vous servir.

« Si je ne me trompe pas, vous êtes dragonnier n’est-ce pas ? »

-Non, vous ne vous trompez pas, je suis bien dragonnier

Il n'en disait pas plus, malgré le ton intérêt de son interlocutrice, mais Yuuichi ne disait jamais grand chose, ou plutôt il répondait qu'aux questions qu'on lui posait, il avait apprit à ne jamais en dire trop ou plus, cela aurait put être fatale dans certaines circonstances.
A force de la regarder comme il le faisait, la jeune fille avait détourné son regard de lui, et maintenant, elle lui tournait complétement le dos. Et là, elle lui dit :

« N’est-ce pas digne d’un paradis ? Je viens souvent ici, c’est un peu comme dans un rêve... »


Le jeune capitaine décida de continuer sa conquète du coeur d'Hana sans vraiment se soucier de l'avenir. Mais, il faut dire qu'il la trouvé tout de même très belle, et que son air de grandeur lui faisait un certain effet qui ne le rendait pas insensible. Elle avait en elle le sang du roi, et cela ne pouvait qu'attirer Yuuichi vers elle. Et puis, rester avec elle avec un moment ne pourrait faire de mal à personne, au contraire, quoique, si le roi apprenait que sa fille avait pasée la journée seule avec son capitaine dans un lieu isolé de tout, je sais pas s'il serait forcément heureux, surtout que Yuuichi était un homme à profiter de la vie. Enfin bref, de toute façon, pourquoi se poser des questions que le jeune homme ne se posait pas ?
Il s'approcha donc encore de la jeune fille qui lui tournait le dos, il était maintenant à quelques centimètres derrière elle, et il vint lui chuchoter dans l'oreille tout doucement :

- Si, c'est un paradis qui reflète votre âme, et ce rêve, c'est vous même qui le créé par votre simple présence qui m'exalte.

A ces mots, il lui prit doucement la main, et l l'invita à sortir de l'eau. Bien qu'il fesait beau, rester dans l'eau toute la journée n'est pas super. Et comme il s'y attendait, elle accepta l'invitation.
Ils étaient maintenant assis dans l'herbe au bord de l'eau, éclairés par quelques rayons du solil qui avaient transpercés les arbres. Là, Yuuichi enleva sa veste et la posa sur les épaules d'Hana, il fallait tout de même qu'elle n'attrapa pas froid, cela serait une vraie tragédie pour le jeune homme. Comme Yuuichi était plus grand, seul le pantaon et tout ce qu'il y avait en dessous se sont retrouvés mouillés; comme ses bottes qu'il enlev d'ailleurs et qu'il mit à sécher sur une pierre à côté. Il n'enleva pas son pantalon, car, avec une princesse à côté cela n'aurait pas été distingué. Il l'aurait fait si cela avait quelqu'un d'autre, comme une future conquète d'un soir, mais là, il n'en était rien. Bien qu'il la respectait beaucoup, il avait tout de même envie de l'impressionait, et, un Dom Juan ne perd pas ses habitudes aussi vite que cela. Il avait donc déboutonné le haut de sa chemise laissant entrevoir son torse. Il savait que cela impressionnait n'importe quelle femme. Il vint ensuite juste à côté d'elle, s'eppuyant sur un coude et la regardant, toujours avec le même visage.

- N'êtes vous pas heureuse au château ? Vous pouvez avoir tout ce que vous souhaitez lorsque vous le voulez. N'est-ce pas là une autre forme de paradis ? ... Il est vrai que celui-ci semble vous ressembler dans les moindre détails ...

Il essayait tout de même de la résonner afin qu'elle revienne le plus rapidement possible dans sa "petite" maison. Mais, cela pouvait prendre une matinée, voir ne journée. Tout dépendait de la persuasion du jeune homme, qui comptait bie
n profiter de leur rencontre afin de mieux la connaitre, et, afin de malencontreusement tomber amoureux d'elle ...
Revenir en haut Aller en bas
Hana Inokuma
Nanouche • absolute master of the world !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 625
Age : 24
PUF/pseudo : Cinderella
Localisation de votre perso : Dans les bras de celui qui prendra mon coeur...
Petite Phrase : A flower among the flowers of a garden...

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: « Enter in my dance... » PV   Lun 24 Mai - 13:27

    Ainsi le nom de cet homme, dont la compagnie devenait de plus en plus plaisante, était Yuuichi Okazaki. Hana ne réalisa qu’à cet instant qu’effectivement elle avait déjà entendu certains au château mentionner ce nom qui était d’ailleurs le plus souvent accompagné de louanges à son égard. Il devait donc très certainement mérité ce titre de capitaine de l’armée bien qu’elle n’en avait point douté en le voyant à l’entrainement. Puis il répondit à sa seconde question. Et pour une fois, elle était contente de voir que les ragots qui circulaient au palais n’étaient pas tous faux. Ainsi il était effectivement dragonnier… Ce détail supplémentaire ne faisait que renforcer l’admiration que la petite princesse avait pour ce jeune homme.

    Hana qui tournait désormais le dos au capitaine laissait son regard d’azur se promener sur ce décor des plus magnifiques qui lui ai été donné de voir. Elle entendit Yuuichi se rapprocher encore un peu d’elle et le sentait juste derrière à tout juste quelques centimètres. Cette soudaine proximité ne l’a dérangeait pas, mais elle n’était pas habituée à ce qu’un homme se trouve si près d’elle. Et quand le dragonnier vint lui murmurer quelques paroles à l’oreille qui la couvrait de compliment encore, elle frissonna en sentait son souffle sur sa peau. La belle demoiselle réalisait que même si elle avait la volonté de résister à cet homme et à son charme, inconsciemment elle était attirée vers lui. Cette évidence lui valut un nouveau frisson qui parcouru tout son corps. Par le passé, elle avait déjà eut des prétendants mais aucun n’avaient réussi à lui faire un tel effet. En réalité, ils étaient tous que des hommes aveuglés par la richesse et par l’idée d’accéder au pouvoir par son biais. Hana s’était arrangée pour les désillusionner au plus vite. Ce que voulait la petite princesse, c’était un homme qui l’aime pour ce qu’elle était au fond d’elle et pas pour son rang, ses richesses ou même le pouvoir facilement accessible après une union avec elle. Mais à la cour, les nobles n’avaient pour ainsi dire que ça en tête… Et puis Hana avait aussi une vision assez péjorative de la noblesse. Contrairement aux soldats qui se devaient d’être forts, courageux et vaillants, la noblesse elle était plutôt craintive et avait très largement tendance à se réfugier derrière son argent. Face à un ennemi, la seule défense d’un noble était la fuite alors qu’un soldat pouvait facilement lui tenir tête. Décidément, la jeune fille avait passé trop de temps à les observer pendant leur entrainement, ça lui montait littéralement à la tête tout ça (xD).

    Bref. Revenons-en à nos deux jeunes tourtereaux gens qui se trouvaient encore dans l’eau. Hana sentit la main du capitaine attraper doucement la sienne pour l’inviter à sortir de l’eau. Effectivement, c’était plus prudent car ce n’était pas le moment d’attraper froid. Elle s’assit dans l’herbe, à proximité du jeune homme et fixait la surface de l’eau dans lequel se reflétait le paysage qui l’entourait. Puis Yuuichi ôta sa veste noire et vint la déposer sur les épaules du petit ange. Elle lui esquissa un sourire pour le remercier et attrapa chaque extrémité du vêtement pour ne pas qu’il tombe. La moitié au moins de sa robe était trempée, tout comme les pointes de ses long cheveux roses. Seul le haut demeurait sec. Hana posa son regard azuré sur le jeune homme. Il enleva d’abord ses bottes, noires elles aussi, qu’il déposa sur une pierre non loin de là pour les faire sécher. Espérons que leurs vêtements sécheront vite. Rentrer seule ainsi au château, ça ne dérangeait pas tant que ça la jeune fille mais si elle était accompagnée du capitaine et que lui aussi avait les vêtements mouillés, les ragots auraient libre court… Hana s’imaginait la scène dans sa tête et ça la fit rire intérieurement. Il en fallait bien moins pour faire naître des rumeurs…

    Le jeune homme avait déboutonné sa chemise pendant que la petite princesse s’était perdue dans ses pensées. Elle revint à la réalité quand celui-ci lui adressa la parole. Elle remarqua donc son haut qui laissait entrevoir son torse aux muscles saillants, trahissant bien les longues heures d’entrainements que le jeune homme avait fait. Hana n’eut d’autre choix que de poser son regard dessus. Voilà encore une situation dans laquelle elle ne se s’était jamais retrouvée auparavant… Yuuichi avait prit appuie sur son coude et était tournée vers la jeune demoiselle. Il la regardait dans les yeux et elle faisait de même.

    « N’êtes-vous pas heureuse au château ? Vous pouvez avoir tout ce que vous souhaitez lorsque vous le voulez. N'est-ce pas là une autre forme de paradis ? ... Il est vrai que celui-ci semble vous ressembler dans les moindres détails... » lui dit-il.

    Si Hana était heureuse au château ? Et bien elle ne pouvait dire non car il est bien vrai qu’elle ne manquait de rien et que tous étaient aux petits soins pour elle… Même si elle ne l’avait pas vu de ses propres yeux, la jeune fille se doutait que tous n’avaient pas cette chance et que certains devaient vivre très pauvrement. Dans ces conditions, se lamenter sur son sors était tout à fait exclu. Cependant elle n’appellerait pas ça un « paradis ». Pour elle, le seul paradis qu’elle connaissait était ici et nulle part ailleurs. Dans le fond la petite princesse était une fille de la nature avant d’être une fille de la cour. Si elle devait un jour choisir entre le confort du palais et la nature sauvage, son choix se porterait sur cette deuxième option. Au château, elle avait l’impression que tout était « faux » et futile, peut-être trop superficiel aussi. L’argent, les richesses, les bijoux… On peut s’abstenir de vivre avec. Et puis cette pensée devait peut être aussi venir du faite que Hana avait avant tout besoin de se sentir libre, à la fois de ses gestes mais aussi de ses paroles, de ses pensées… Et ça, on le lui permettait pas au palais. En tant que princesse, elle avait un rôle très stricte à tenir et l’Etiquette était là pour le lui rappeler. Que dire et à qui, comment se tenir, comment saluer, comment manger… C’était même à se demander si il n’y avait pas une certaine manière à suivre pour savoir comment respirer en publique. C’était ça qui l’agaçait au château et c’était pour cette raison qu’elle s’échappait souvent. Au milieu de cette nature, elle faisait ce qu’elle voulait et de la façon qu’elle souhaitait. Croyez-vous qu’on lui permettrait de se baigner toute habillée d’ordinaire ? Non évidement… En pensant à tout cela, Hana baissa la tête et fixait le sol. Elle se doutait que par cette question, le capitaine voulait la ramener à la raison et surtout la ramener au palais. Après tout, ce devait être là son but principal. Mais pour le petit ange il n’en était pas question, pas maintenant…

    « Je suppose que… beaucoup doivent envier ma position. » se hasarda-t-elle à commencer. « Il est vrai que je n’ai qu’à en exprimer le désir et j’ai tout ce que je veux. Mais ce n'est pas ainsi que je conçois le paradis ni le bonheur. Vous en temps que soldat, vous avez certainement déjà du voir la mort de près, et pour cette raison vous avez apprit à ne pas vous encombrer de choses inutiles et éphémères. Vous avez aussi certainement apprit à apprécier les simples joies que la vie offre et savez en profiter pleinement. Mais à la cour, ce n’est le cas pour personne. C’est un tout autre monde que le votre. Les gens là-bas ne juge de leur bonheur qu’en fonction des richesses qu’ils possèdent. Et moi, je ne partage pas cet vision des choses… »

    Puis Hana marqua une courte pose, relavant les yeux vers le paysage devant elle.

    « Aussi c’est pourquoi je tente de fuir tout cela et je viens me réfugier ici. » finit-elle en reposant ses prunelles azurés sur Yuuichi.

    Elle craignait que le jeune homme pense qu’il ne s’agissait là que d’un caprice de la demoiselle alors qu’il en était tout autre... Tout ça elle ne l’avait avoué à personne car personne n’aurait su l’écouter et la comprendre. Peut être qu’elle allait trouver en la personne du capitaine une oreille attentive voir plus (xD)

_________________
    Chaque baiser est une fleur dont la racine est le coeur...



    Koori, mon ange gardien... :
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/fiches-de-personnages-f79/once-upon
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Enter in my dance... » PV   Lun 24 Mai - 17:19

La réponse de la petite princesse n'enchanta que notre jeune homme. Peut-être qu'il avait réussit à l'envouter, mais elle avez réussi de même à l'égard de notre compagnon qui ne s'en était pas encore aperçu. La réplique de la jeune fille était juste, et Yuuichi ne trouva qu'admirable ce genre de réponse de la part d'une fille de son âge. D'ailleurs, depuis un petit moment, le jeune homme semblait avoir oublié à qui il avait affaire, il semblait avoir oublié qu'il s'agissait de la fille du roi, et que si jamais quelqu'un les surprenait en ce moment même, il pourrait passer un très mauvais quart d'heure, voir même peut-être plus. Parce que, un simple soldat avec une princesse, ce n'est pas pensable, surtout que ce soldat n'a rien de noble, il vivait dans une forêt lorsque le roi a voulu le prendre dans sa garde, alors ... Il n'aurait vraiment rien à lui offrir.
Bref.
Après les belles paroles d'Hana, Yuuichi lui dit avec une voix empli de miel :

- Si vous n'êtes pas heureuse c'est simplement que vous ne voyez pas les richesses qui sont en vous, et, vous essayez de les trouver ailleurs, alors qu'ils sont juste là, en vous.


A ces mots là, il posa sa main sur le coeur de la jeune fille, à croire qu'il ne se contrôlait plus; c'était un peu osé comme geste. Surtout, Je ne sait pas s'il en était bien rendu compte, mais à arivoiser une jeune fille comme cela pourrait être dramatique pour elle dans l'avenir, cela pourrait-être comme Roméo et Juliette et finir par la mort, ce serait ien atroce. Mais, rassurez-vous, Yuuichi n'est pas comme cela, il ne se laisserait pas mourir aussi facilement (x))
Plus le temps passait et plus il sentait qu'il avait des sentiments nouveaux qui naissait pour cette jeune et jolie demoiselle, et plus le temps avançaient, plus ils leur devenait durs de ne pas exploser.
Yuuichi trouvait cette jeune fille opposée à toute celle qu'il avait déjà rencontré auparavant, il l'a trouvait simple, sans superflue, toute naturelle. Et en plus de cela, elle aimait les mêmes lieux que lui. Ils sont donc fait pour s'entendre ! ^^
Le jeune homme avait depuis un bon moment plongés ses yeux dans ceux de la charmante demoiselle, il n'arrivait plus à les décoller, il y avait plongé trop profond. C'était alors que la main d'Yuuichi remonta doucement le long du cou de la jeune fille jusqu'à atteindre sa joue. Son regard avait changé, ce n'était plus un regard dragueur, mais plutôt des yeux rempli de passion qui se posaient maintenant sur la jeune fille. Elle l'avait envouté ! (>.>) Là, il approcha doucement sa tête de la sienne et déposa un doux et long baiser sur les lèvres d'Hana. Pendant ce magnifique moment, le capitaine eut une sorte de vision, il vit son roi le regardait avec un regard qui semblait colérique et cruel et qui le mettait en garde de ce qu'il faisait. Juste après cela, le baiser fut rompu, Yuuichi s'écarta de la princesse assez rapidement comme si une décharge avez eut lieu pendant cet échange. En la regardant, il se rendit compte que c'était bel et bien la princesse qu'il venait d'embrasser. Lui, un simple capitaine d'armée venait d'embrasser la fille du roi ! Et bien si les nobles avaient vu cela, ils en auraient été verts ! Mais le pire dans tout cela, c'était que si cela venait jusqu'aux oreilles du roi, la conséquence pourrait être très dure. Il regarda donc autour de lui si personne ne l'avait vu par hasard, ou si personne ne les surveillaient. Il regarda ensuite le jeune princessequi semblait tout de même intriguée, et il ne put que lui dire empi de gêne :

- Je vous demande pardon, ..., Je, .. je ne sais pas ce qu'il m'a pris. ...

Il détournait maintenant le regard, maintenant, il commençait à ne pas être très à l'aise. Si personne n'avait été dans les parages, la seule personne qui pouvait ou non causer sa perte était la princesse. Elle pouvait, si elle le souhaitait se plaindre de lui et de son comportement et causer sa perte ! Ou bien, au contraire, garder tout cela pour elle-même et vivre le reste simplement avec lui.

*Pourquoi ai-je fais cela ? Qu'est-ce qui m'a pris à jouer les dragueurs ! Voilà que je ressens des chose pour elle, il ne manquait plus que cela ! Comme j'aimerai être bien loin d'ici. Pourquoi m'as tu ammené ici stupide dragon ! Tu dois bien te moquer de moi maintenant ...*
Revenir en haut Aller en bas
Hana Inokuma
Nanouche • absolute master of the world !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 625
Age : 24
PUF/pseudo : Cinderella
Localisation de votre perso : Dans les bras de celui qui prendra mon coeur...
Petite Phrase : A flower among the flowers of a garden...

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: « Enter in my dance... » PV   Lun 24 Mai - 18:47

    « On dit que l’amour est une sentiment merveilleux
    Pourtant, il peut aussi être très dangereux
    On peut facilement s’y bruler les ailes
    Pour seulement quelques étincelles
    Prenez garde jeunes gens
    Avec ça il faut être prudent. »



    Quand Hana eut finit de parler, elle attendit la réponse du jeune homme. Il n’avait pas tord… Oui c’était peut être vrai dans le fond. Peut être que la petite princesse n’arrivait pas à voir les richesses qui se trouvaient en elle et pourtant, elle avait essayé de les trouver… Mais même si un jour la demoiselle venait à les découvrir, cela ne changerait rien au faite qu’elle ne se sentait pas à son aise au château contrairement à ce si bel endroit. Mais pourquoi avoir des pensées négatives à cet instant ? Ne valait mieux t-il pas en profiter ? Après tout, elle doutait fortement que l’occasion de bavarder avec le capitaine ne se représente un jour…

    Puis la situation commença à changer. Un peu comme un coup de théâtre, une surprise inattendue à laquelle la princesse ne s’attendait pas. Tout d’abord Yuuichi vint poser sa main sur le cœur de la jeune fille. Elle en eut un nouveau frisson. Hana posa ses yeux sur le jeune homme, un air assez stupéfait par un tel comportement. Elle n’y était pas habituée car à la cour ce genre de chose était vu comme déplacé. Mais… Le petit ange ne lui en voulait pas. Elle comprenait que ce geste accompagnait les paroles du capitaine et que les richesses dont il faisait allusion se trouvaient à l’intérieur d’elle, dans son cœur sans doute… Alors la belle demoiselle vint à son tour poser sa main avec douceur sur celle du capitaine. Son regard ne se détachait pas du sien. Si quelqu’un voyait la scène en ce moment, il était certain qu’il les aurait prit pour deux amants qui se retrouvent au milieu de ce magnifique décor pour que le romantisme de la scène atteigne son comble… La petite princesse ne semblait pas bien prendre conscience de ses actes et de l’effet qu’elle pouvait produire chez le dragonnier. C’était la première fois qu’elle jouait à ce jeu… Et elle pourrait y bruler ses ailes car les règles, elle ne les connaissait pas contrairement à Yuuichi. Les choses se déroulaient vite, peut être trop. Mais le courant était passé entre eux deux, et la machine venait de s’enclencher. Difficile de faire marche arrière quand on arrive à un tel stade.

    Finalement, la main du capitaine remonta progressivement sur le corps de la jeune fille, lui offrant une douce caresse au passage. Sa main passa par son cou et provoqua mille frissons que Hana ne put retenir. Elle vint finalement s’arrêter sur sa joue. Le regard de Yuuichi avait changé, il n’était plus le même qu’au début. Hana y décelait une chose nouvelle, plus irrésistible encore. Puis quand il approcha doucement son visage du sien, la jeune fille sentit son rythme cardiaque s’emballer. Elle sentait son cœur battre de plus en plus fort dans sa poitrine, il cognait. Une telle sensation si soudaine… C’était la première fois qu’elle la ressentait. C’était si… puissant. Elle ne savait pas comment y faire face ni comment réagir. Alors elle ferma les yeux, se laissant guider par le jeune homme. Comment les choses allaient-elles tourner ? Un baiser, voilà ce qui en découla. Ses lèvres frôlèrent tout d’abords celles du capitaine. Puis elles se touchèrent de plus en plus. Cette caresse se transforma en un tendre baiser. Lèvres contre lèvres, ils s’échangèrent un baiser, un baiser interdit. Il ne fallait pas, cela ne lui était pas autorisé, Hana le savait. Rester pure… jusqu’au mariage. Tel était son devoir et tel était l’attente de son père. Rien qu’un baiser, non même cela ne lui était pas permit. Hana devait-elle y mettre un terme ? Était-ce mal d’agir ainsi ? Et pourtant, cela produisait tant de plaisir, tant d’émotions pour un simple geste, un simple contact… Dans une telle situation, la princesse à la chevelure rose était seule face à elle-même. Une sorte de fièvre montait en elle réveillant ses sens. Pourtant, il ne fallait pas, Hana le savait, alors pourquoi ne parvenait-elle pas à y mettre un terme ? Mais après tout, le seul obstacle était son père et le Roi n’est pas forcé de le savoir. Mais pourrait-elle lui cacher une telle chose ? Il finirait par s’en rendre compte, il n’est pas son père pour rien après tout. Hana s’aventurait en terre inconnue. Elle ne connaissait pas les dangers, elle ne connaissait rien des jeux de l’amour. Cela restait secret… tabou. A qui parler, à qui se confier ? On ne lui avait jamais rien dit à ce sujet, personne ne l’avait mise en garde. Lui semblait serein, à l’aise. Il devait être habitué, il n’était plus à sa première fois. Cela se voyait dans ses yeux, cela se ressentait dans ses gestes, ses caresses. De ce faite, la petite princesse était plus en confiance. Il savait ce qu’il faisait… Il savait. Elle, non.

    Yuuichi provoqua donc un long et doucereux baiser que Hana ne parvint pas à briser. Elle aussi venait d’être envouter, un peu comme si elle s’était faite prise au piège dans ce jeu des plus dangereux. Celui de l’amour. Le jeune homme était si délicat dans ce contact charnel auquel la princesse ne s’attendait pas. C’était ça l’amour ? C’était cette sensation qu’on ressent qui met en éveil tous nos sens et qui nous emballe le cœur ? Hana comprenait pourquoi tant de gens en était dépendant. Cette sorte de fièvre qui monte en nous et qui prend le control de notre corps à tel point que tout raisonnement en devient impossible. Le petit ange se sentait doucement glissé vers un autre univers, à mille lieux d’ici. Et celui qui l’emmenait là-bas n’était autre que le capitaine. Cela lui procurait une sensation si agréable que le temps semblait se stopper. Et pourtant…

    Soudainement, sans prévenir, ce contact fut rompu par celui qui en était à l’origine. Il s’était écarté comme si la raison venait de le frapper. Et ce fut le cas aussi pour Hana qui commençait seulement à prendre conscience de ce qu’il venait de se passer. C’était réel, les faits étaient là, elle venait d’accorder un baiser – qui plus est son premier – à cet homme qui se tenait devant elle. Mais qu’est-ce qui lui était passé par la tête bon sang ! Ce genre de comportement était totalement banni pour une princesse de s’éprendre d’un autre que celui qu’elle aura pour époux. Son père la lui avait suffisamment répété dans le but de la protéger et de la préserver. A tel point d’ailleurs que la petite princesse c’était déjà demandé s’il ne refusait pas de la voir devenir une femme… La princesse savait que son père n’accepterait jamais que sa fille se soit éprise d’un homme qui de plus n’avait rien de noble. C’était inadmissible ! Et pourtant… Pourtant, l’ange n’aurait pas été la première à franchir cet interdit. Mais… Elle avait aimé ça pourtant. Alors, que faire ? Comment réagir face à une telle situation ? Ça avait beau aller totalement à contre-sens de la raison, vivre une telle chose était si merveilleux aux yeux de la jeune fille, elle avait dévorer tant de livre à l’eau de rose par le passé... Alors le vivre enfin était comme féérique. C’était un cruel dilemme auquel elle devait faire face. Mais en vérité, si Yuuichi n’était pas lui-même revenu à la raison, Hana ne sait pas jusqu’où cela aurait pu aller…

    « Je vous demande pardon, ..., Je, .. je ne sais pas ce qu'il m'a pris. ... » dit-t-il.

    Il semblait prit d’un certain gène. Le dragonnier détourna le regard. Hana quand à elle tentait de se visualiser tout ce qu’il venait de ce dérouler…Là, c’était plus le jeune homme qui était en mauvaise posture. Il est vrai que la petite princesse pouvait facilement causer sa perte en quelques mots glissés à son père. Mais ce n’était ce qu’elle voulait, non jamais. Peut être que ça avait été lui le plus entreprenant des deux mais la jeune demoiselle aurait pu mettre fin à ça. Pourtant elle n’en avait rien fait. Pourquoi les choses devaient-elle être si dures ? Pourquoi n’était-elle pas libre de ses choix ? Après c’était sa vie, pas celle de son père…

    « Ne t’excuses pas… » commença-t-elle sans même se rendre compte qu’elle venait de le tutoyer.

    Puis Hana vint poser sa main sur la joue du jeune homme comme celui-ci avait fait auparavant.

    « Qui pourrait nous reprocher un tel acte dans un paysage aussi beau ? Quand on se trouve au paradis, on ne peut que s’aimer… » murmura-t-elle en laissant ses pupilles se perdre dans les yeux du dragonnier.

    Impossible. Qu’avait-elle dit ? Que venait-il de lui prendre pour prononcer de telles paroles ? Elle qui tentait de faire la pare des choses et de revenir à la raison venait de faire allusion à l’amour… Hana avait l’impression que quelque chose la forçait à ne pas prendre conscience de ses actes et à se laisser aller à ce jeu dangereux. Est-ce ce lieu ? Etait-ce ce parfum qui flottait ici qui sèmerait le chaos dans son esprit ? Etait-ce… lui ? L’ange ne pouvait qu’admettre qu’elle se sentait bien à ses côtés. Elle se sentait en sécurité, elle se sentait protégé. La princesse avait envie d’être aimée du capitaine… Non ! Que fais-tu ? Oublierais-tu quel rôle tu occupes et quels devoirs tu te dois d’honorer ? Voilà ce que lui susurrait sa conscience. Mais elle chassa toutes ces pensées de son esprit d’un geste imaginaire préférant s’abandonner à la magie du moment…

_________________
    Chaque baiser est une fleur dont la racine est le coeur...



    Koori, mon ange gardien... :
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/fiches-de-personnages-f79/once-upon
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Enter in my dance... » PV   Lun 24 Mai - 19:41

« Ne t’excuses pas… »

Ce fut les premiers mots qu'employa la jeune princesse après ce doux baiser. Ces mots qui étonnèrent grandement Yuuichi. Elle l'avait tutoyé, l'avait-elle fait exprès, ou ce ne fut que par simple hasard, que dans le feu de l'action qu'elle prononça ce verbe à la deuxième personnes du singulier ? Il ne le savait pas, et il ne voulait pas le savoir, ou plutôt, il espérait ne pas le savoir, bien que son plus grand désir fut de tout connaître du coeur d'Hana. Alors qu'il était dans ces pensées, à imaginer la réaction du père de sa nouvelle amante, celle-ci vint lui poser sa main sur sa propre joue, comme il l'avait auparavant avec elle. Cette réaction l'impressionna, savait-elle ce qu'elle fesait ? Savait-elle que cela pourrait-être très dangereux pour elle ? Yuuichi ayant l'habitude de ces choses se laissait facilement emporter par l'envie, et dans ce genre de circonstaces, il valait mieux savoir se retenir. Mais je peux vous dire que si ça allait plus loin, et bien la réaction du papa serait pire que tout, la mort à côté serait bien douce et apréciable.

« Qui pourrait nous reprocher un tel acte dans un paysage aussi beau ? Quand on se trouve au paradis, on ne peut que s’aimer…


Le jeune homme la regarda alors dans les yeux, il l'a trouvé tellement jolie à ce moment là et tellement irrésistible, qu'il commença à rapprocher sa tête de la sienne sans vraiment sans rendre compte. Leurs lèvres étaient maintenant à quelques centimètres les unes des autres, qu'un second baiser était déjà prêt à être réalisé. Ce n'est qu'en sentant le souffle chaud de sa bouche sur ses lèvres que le soldat se recula, rompant ainsi le charme qui avait déjà commencé. Yuuichi se releva, s'éloignant ainsi de deux mètres de la charmante demoiselle, lui tournant le dos. Un moment de silence s'imposa, que le jeune capitaine interrompi par un :

- Votre père ...


En effet, ce fut la seul personne qui pourrait leur plus que reprocher cela. Et Yuuichi était trop respectueux envers lui, qu'il ne pouvait lui faire cela et lui désobéir en pervetissant sa jeune fille. D'ailleurs, il se demanda un cours instant s'il ne fallait pas mieux tout dire à son père, afin, de ne pas se risquer dans l'avenir à d'autres moments aussi périlleux que celui-ci. Mais, en même temps, la réponse du roi pourrait être horriblement cruel pour lui et ... pour elle ... Ellle, il se retourna pour la regardait. Il aurait tellement aimé allez plus loin, mais il ne s'en sentait pas capable, il ne pourrait lui faire cela, il l'aimait trop pour ainsi dire. Aimer ? Il l'aimait donc ? Il se retourna, lui refaisant dos. Il ne pouvait pas lui faire cela. Il e pouvait pas la mettre dans l'embarras, mais continuer une telle liaison serait pire que tout. Ce n'était donc qu'avec un déchirement plein le coeur qui lui dit :

- Le mieux serait que nous rentrions maintenant et ... et ... et que je relate à ... votre père ce qu'il s'est passé ici ...


Il dit cette phrase avec beaucoup de difficulté, il aurait souhaité de n'avoir à jamais la dire, mais il le fallait bien au moins pour elle. Car leur relation finirait par se mettre au jour tet le bruit qu'elle ferait serait tellement énorme qu'elle se ferait entendre jusqu'à Pallengad. Et, Yuuichi ne voulait la perte de cette jolie demoiselle qui s'était mis à aimer bien malgré lui. Il finit par se retourner et s'avança vers elle étant plus sûr de lui, tout en lui disant :

- Et ne vous inquiétez de rien, tout est de ma faute.

Il était maintenant juste devant elle, et il attendait sa réaction, espérant qu'elle soit résonnable, tout en espérant le contraire. Il ne savait plus vraiment où il en était, mais il était sûr d'une chose, son père le tuera. Soit au sens même du terme, soit au sens figuré.
Revenir en haut Aller en bas
Hana Inokuma
Nanouche • absolute master of the world !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 625
Age : 24
PUF/pseudo : Cinderella
Localisation de votre perso : Dans les bras de celui qui prendra mon coeur...
Petite Phrase : A flower among the flowers of a garden...

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: « Enter in my dance... » PV   Lun 24 Mai - 20:54

    Hana ne décrochait pas son regard de celui du jeune homme. Après avoir prononcé ces douces paroles, elle sentit que Yuuichi se ré-abandonnait peu à peu à la magie du moment, mettant l’espace de quelques secondes la raison de côté. Elle vit son visage se rapprocher de nouveau et ferma de nouveau ses paupières, se préparant ainsi à gouter de nouveau aux lèvres du capitaine. Cependant, alors que son souffle caressait son visage, il n’y eut pas le contact attendu. En rouvrant les yeux, la princesse se rendit compte que le dragonnier s’était de nouveau reculé. La raison l’avait donc emporté…La jeune fille ne sut pas vraiment qu’elle sentiment elle ressentait après cette réaction de sa part. Etait-elle déçue ? Quoi qu’il en soit, elle baissa la tête sans dire un mot. Au fond d’elle, elle savait que Yuuichi avait bien agit. C’était plus prudent ainsi. Il se releva et s’éloigna de la jeune fille, lui tournant le dos.

    « Votre père ... » fit-il.

    Son père oui, le célèbre roi de Stonefolm, Kyoya Matsuda, à la fois respecté et craint de ses sujets. Terreur des champs de bataille, l’ombre que l’on voit juste avant la mort… Lui aussi ne voulait pas s’attirer ses foudres. Hana le comprenait parfaitement s’étant elle-même déjà opposé une fois à lui par le passé et l’ayant amèrement regretté par la suite. Mais elle fronça les sourcils et une sorte de rancœur s’empara de son cœur. Pourquoi, pourquoi fallait-il qu’il vienne briser cet instant alors qu’il n’était même pas là ? Pourquoi Hana était-elle obligé de tenir le rôle de la gentille fifille bien éduqué et qui ne s’éloigne pas des règles imposées par l’Etiquette ? Etait-ce cela la vie qu’elle voulait vivre ? Une vie de contraintes où il sera fort probable qu’elle soit obligée d’épouser un homme qu’elle n’aime pas. Non, jamais. Jamais ! La jeune demoiselle tenait bien trop de son père pour se laisser dicter sa vie sans réagir. Peut être que certaines le faisaient mais Hana n’en faisait certainement pas partie. Elle aimera celui qu’elle aura choisit elle et non quelqu’un d’autre pour elle. Et pendant que l’ange était plongé dans ses pensées et qu’elle se révoltait intérieurement, elle ne remarqua pas que Yuuichi s’était retourné un court instant pour l’observer. Il fallut attendre qu’il parle de nouveau pour qu’elle en sorte et qu’elle lève les yeux vers sa silhouette.

    « Le mieux serait que nous rentrions maintenant et ... et ... et que je relate à ... votre père ce qu'il s'est passé ici ... »


    Sa voix ne semblait pas assurée. Le capitaine semblait avoir eut grand mal à prononcer ces paroles. Pourtant, il les avait dites. Alors était vraiment ça qu’il voulait faire ? Mettre définitivement un terme à cette aventure qui ne faisait que commencer et de sur quoi tout raconter au roi ? Mais s’il faisait ça, il se confrontait volontairement à sa fureur et qui sait ce que Kyoya serait capable de lui faire pour n’avoir fait que volé un baiser à sa fille… Pourquoi ? Pourquoi est-ce que tout semble si compliqué ? Pourquoi tout doit être aussi compliqué ? Hana secoua vivement sa tête comme pour éloigner toutes ces pensées négatives qui la gagnaient. Puis il se retourna de nouveau et se rapprocha de la jeune fille qui n’avait pas bougé.

    « Et ne vous inquiétez de rien, tout est de ma faute. »


    Sa faute ? Non pas tout. Elle avait aussi sa part de responsabilité. Car après tout, elle n’avait rien fait contre, bien au contraire. Un second baiser ne l’aurait pas dérangé… Mais lui, était-il vraiment sincère avec lui-même ? Etait réellement ce qu’il souhaitait où il le faisait à contrecœur par pur soucis de raison ? Hana voulait tant que ce soit la seconde option…Ses yeux vinrent se poser sur le visage du dragonnier. Il était si beau… On avait envie de se perdre dans son regard et on avait envie de laisser ses lèvres rencontrer les siennes. La princesse en avait envie. Elle voulait sentir son étreinte, elle voulait sentir son odeur et s’en imprégné. Doucement elle ferma les yeux se demandant intérieurement si il n’avait pas mieux valut que cette rencontre n’est jamais eut lieu.

    « Pourquoi dis-tu ça ? Pourquoi te mens-tu ? » commença-t-elle à voix basse.

    Hana avait les poings qui se serraient sous l’émotion. Elle se rendit compte qu’elle ne le vouvoyait plus, comme si ce baiser les avait rapprochés plus que physiquement, mais mentalement aussi. L’écart entre eux se réduisait.

    « Va si tu veux, rentre au château. Moi je reste ici… Tu m’as enfermé dans un rêve, je ne veux plus le quitter… » reprit-elle en rouvrant les paupières et en laissant une fois de plus ses yeux se perdent dans les siens.

    C’était vrai, en lui prenant ce baiser tout en lui offrant un, il l’avait fait basculer dans un rêve. Hana n’avait pas la force d’en ressortir… Elle qui croyait enfin vivre une histoire semblable à celle de ses romans. La jeune fille tourna le dos à Yuuichi. Elle ne voulait pas qu’il aperçoive les quelques larmes qui naissent dans ses yeux d’azur. La princesse pouvait se montrer particulièrement forte et déterminé dans certains cas, mais quand on la touchait au cœur, il en devenait tout autre… Là le dragonnier l’avait bel et bien touché au cœur.

    « Je connais les devoirs que je dois assumer en temps que princesse mais si cela doit me priver de l’amour, alors je… »


    Elle ne réussi pas à finir sa phrase car son cœur se serrait trop pour qu’elle ne parvienne à formuler un traitre mot de plus. Doucement elle baissa la tête, tentant de retenir les larmes qui montaient en elle de plus en plus nombreuses.

_________________
    Chaque baiser est une fleur dont la racine est le coeur...



    Koori, mon ange gardien... :
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/fiches-de-personnages-f79/once-upon
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Enter in my dance... » PV   Lun 24 Mai - 21:39

« Pourquoi dis-tu ça ? Pourquoi te mens-tu ? »

Cette réponse eut un effet choc envers Yuuichi, il se sentit soudain coupable de tout et de rien, il se sentit accablé de tout ce qu'il se passait sur terre, il se sentait coupable de cet amour qui était né par hasard ! Im ne voulait pas entendre cette réponse, pourtant, il savait combien elle était vraie. Il aimait Hana, et il n'aurait voulu pour rien au monde qu'aucun obstacle ne les interpose, que ce soit un simple animal ou même le roi en personne. Mais, celui ci avait le pouvoir de vie et de mort sur tous ces sujets, alors s'opposer à ses décisions étaient des tentatives de suicides.

« Va si tu veux, rentre au château. Moi je reste ici… Tu m’as enfermé dans un rêve, je ne veux plus le quitter… »

Ainsi, il avait causé sa perte, à lui et à elle sans le vouloir, et dire que tout cela avait commencé par un bête jeu de séduction de la part d'Yuuichi qui s'est retrouvé enchaîné à ce jeu et qui n'a pas su s'en détacher à temps. Le voilà dans de beau draps maintenant. Il aurait voulu lui dire quelque chose, mais avant qu'il ne puisse trouver quoi, elle ajouta, en lui ayant tourné le dos auparavant.

« Je connais les devoirs que je dois assumer en temps que princesse mais si cela doit me priver de l’amour, alors je… »

Cette phrase, acheva notre jeune garçon, le pauvre, il n'avait jamais ressenti des sentiments comme cela de toute sa vie, et le voilà, que lorsqu'il les ressent, il se retrouve dans une situation cornélienne. Il joue de malchance.
Yuuichi avança sa main vers l'épaule de la jeune fille, lorsqu'il s'arrêta avant de toucher celle-ci et se rétracta. Il ne savait que faire. S'il laissait tout ici et allez au château, il mourrait de chagrin, mais s'il rester ici avec elle, ce sera le roi qui le fera tuer ou même pire, il pourrait le laisser en vie ...
Ce n'était que dans un geste de sésespoir, si on peut en appeler ça un, que Yuuichi posa sa main sur l'épaule de la jeune princesse afin de la retourner vers lui pour déposer sur ses lèvres un fougeux baiser. Le jeune homme décida de laisser libre cours à ses passions, mortelles fut-elles ou non. Il passa une main derrière le dos d'Hana afin d'entourer sa taille de son bras et de la coller contre lui, et de son autre main, il lui tenait le visage, afin de faire durer ce baiser le plus longtemps possible. Son coeur battait à la chamade, si quelqu'un les surprenait, il s'en moquait, de toute façon, il n'y songeait pas sur le moment, il ne pensait qu'à elle et à lui, ensemble; seuls dans leur monde.
Au bout d'un instant qui fut tout de même long, Yuuichi interrompit le baiser et regardait dans les yeux sa petite princesse, il ne put détacher son visage du sien. Ce n'est que péniblement qu'il put lui dire :

- Si je puis me permettre, ma princesse, ... votre raison, elle vous conseille quoi ?

Il ne savait plus quoi faire, sa raison commençait à disparaître, à se cacher au fond de lui, n'osant plus se montrer devant la puissance de l'amour.

- Mais, je pense tout de même qu'il serait plus sage de ne pas continuer ainsi.

Sur ces paroles, il ne put s'empêcher de déposer ses lèvres sur celle de la jeune fille pour repartir dans un lent et langoureux baiser. Pendantr ce temps, les mains d'Yuuichi bougèrent, commeçant à caresser doucement la peau d'Hana.
Revenir en haut Aller en bas
Hana Inokuma
Nanouche • absolute master of the world !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 625
Age : 24
PUF/pseudo : Cinderella
Localisation de votre perso : Dans les bras de celui qui prendra mon coeur...
Petite Phrase : A flower among the flowers of a garden...

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: « Enter in my dance... » PV   Mar 25 Mai - 20:47

    « Aime-moi ce jour
    Fait naître l’amour.
    Aime-moi ce soir
    Donne-moi l’espoir.
    Aimons-nous sous les cieux
    D’un amour merveilleux
    Aimons-nous sous le soleil
    Pour faire apparaître mille merveilles. »



    Hana sentit la main du capitaine lui touché l’épaule. Ne s’y attendant pas, elle eut un léger sursaut mais sans pas perceptible pour le jeune homme. De cette main, Yuuichi retourna la belle demoiselle vers lui afin de lui voler in second baiser alors que celle-ci pensait qu’il y avait renoncé. Que lui prenait-il ? Lui qui semblait avoir choisit – et sans possibilité de retour – la voie de la raison contre celle de son cœur. La petite princesse se laissa emporter par le feu de l’action sans même chercher à comprendre. Tout ce qui comptait pour elle, c’était lui et lui seul. Et alors qu’il donnait encore plus d’intensité à ce contact charnel en entourant la taille de la jeune fille par l’un de ses bras afin de l’attirer contre lui, l’ange passa un de ses bras derrière sa nuque et passa son autre main dans la chevelure ébène du dragonnier. Ce nouveau baiser fut bien plus long et intense que le premier. Hana avait fermé les yeux et le savourait pleinement tout en s’imprégnant du parfum si irrésistible que dégageait Yuuichi. Son corps était contre celui du jeune homme et elle arrivait à sentir les battements de son cœur qui cognait fort dans sa poitrine, trahissant l’excitation soudaine dont il avait été gagné. Et en vérité, c’était de même pour la jeune fille. Cette fois-ci, elle en était sûr, elle venait de se perdre au beau milieu d’un rêve…

    Puis après un long moment, Yuuichi mit un terme à ce baiser sans pour autant desserré son étreinte. Quand Hana rouvrit les yeux, ses prunelles rencontrèrent celle du beau capitaine. Elle sentait son souffle chaud sur son visage. Ses bras restèrent autour du cou du dragonnier, conservant ainsi une proximité intime.

    « Si je puis me permettre, ma princesse, ... votre raison, elle vous conseille quoi ? » fit-il péniblement sembla-t-il.

    Puis avant que Hana ait le temps d’y songer, le capitaine parla une seconde fois.

    « Mais, je pense tout de même qu'il serait plus sage de ne pas continuer ainsi. »

    Alors il continuait à s’accrocher à la raison après ce qu’il venait de se passer ? Il avait visiblement une grande force de mental pour réussir à résister et à tenir encore de tels propos. Mais quand Hana sonda son regard, elle ne vit qu’une passion naissante et… de l’amour ? Oui il essayait de se raccrocher à ce qui lui semblait être plus sage mais dans le fond l’ange doutait qu’il réussirait sans en souffrir ou sans avoir de regret par la suite. Pour la petite princesse, une chose était certaine. Certes le dilemme se posait encore à elle et il se posera jusqu’à ce que cette nouvelle union ne soit officialisée aux yeux de tous et surtout consentie par son père. Cependant, la jeune fille avait prit la décision de ne plus se faire dicté la vie par un bouquin et par des coutumes. Elle avait suffisamment joué ce rôle et fait de sacrifices pour continuer dans cette voie. Elle commençait tout juste à découvrir ce que les grands appelaient la vie…et l’amour. Cet homme qui la tenait là dans ses bras allait être celui qui lui apprendrait tout cela. Ne dit-on pas que sans amour il n’y a pas de vie ? On a tous besoin d’être aimé par quelqu’un et d’être aimé en retour. Hana en avait besoin et maintenant qu’elle commençait à sentir ce sentiment nouveau en elle, la jeune fille ne voulait surtout pas le refouler jusqu’à le faire disparaître. S’il était apparu, il y avait une raison. Personne ne sera plus en mesure de la faire changer d’avis, même pas lui, Yuuichi.

    Alors que Hana s’apprêtait à répondre à la question du dragonnier, celui-ci déposa de nouveau ses lèvres contre les siennes et il s’en suivit un autre baiser lent et langoureux. Plus ils devenaient nombreux et plus ils devenaient savoureux. L’ange sentit les mains de Yuuichi se déplacer sur son corps et doucement effleurer sa peau au passage. Cela créait ainsi une douce caresse qui faisait frémir la jeune fille... Cette fois-ci, ce fut elle qui interrompit de baiser.

    « Ma raison… Je ne l’entends plus car mon cœur a prit le dessus. Et lui, ce qu’il me murmure, c’est de rester dans les bras de celui qui le possède désormais… »
    susurra-t-elle d’une voix particulièrement douce à l’oreille du jeune homme avant de déposer un doux baiser dans son cou.

    Hana retira doucement sa main de la chevelure de Yuuichi pour venir la poser sur son torse dénudé. Elle fit de même avec sa seconde main. Puis elle vint appuyer avec douceur sa tête contre le jeune homme comme pour écouter les battements de son cœur. Elle ferma les yeux pour laisser la magie du moment l’emporter… Là elle prit la main qu’il avait laissé sur sa joue et vint la mettre contre son cœur – comme il l’avait fait de lui-même une première fois- pour que lui aussi puisse percevoir le sien. Au passage la petite princesse déposait quelques tendres baisers sur le torse du capitaine pour plus de passion.

    « Si pour aimer celui que notre cœur désire il faut être fou, alors je crois l’être moi aussi… » murmura-t-elle en esquissant un sourire au coin des lèvres.

    A cet instant féérique - qui ne pouvait que s’accorder parfaitement au paysage qui entourait le nouveau couple -, Hana avait déjà oublié le château, la cour et… son père. Tout cela, toutes ces contraintes lui paraissaient si loin à présent… Quel terrible désillusion cela sera quand elle regagnera le palais. Ses douces romances avec le capitaine, elle sera certainement contrainte de les oublier… Mais ils pourraient tout aussi bien se revoir dans le secret comme aujourd’hui. Le destin paraissait si incertain vu d’ici…

_________________
    Chaque baiser est une fleur dont la racine est le coeur...



    Koori, mon ange gardien... :
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/fiches-de-personnages-f79/once-upon
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Enter in my dance... » PV   Jeu 27 Mai - 22:04

« Ma raison… Je ne l’entends plus car mon cœur a prit le dessus. Et lui, ce qu’il me murmure, c’est de rester dans les bras de celui qui le possède désormais… »

Yuuichi ne put s'empêcher de sourire à cette réponse, en effet, quoi de plus flatteur et quoi de plus heureux pour un homme que d'entendre cela de la part de la personne aimée.

« Si pour aimer celui que notre cœur désire il faut être fou, alors je crois l’être moi aussi… »

Sentir la main d'Hana sur sa poitrine lui donnit des frissons, lorsqu'elle mit la deuxième, le jeune homme senti qu'il allait en quelque sorte défaillir, et la tête de la jeune fille contre son torse, puis qu'elle prit sa main afin de la déposer sur son coeur, s'en était presque trop. Il ne faut pas oublier que Yuuichi était un homme, et qui plus est, une vrai Dom Juan qui n'hésite pas à sauter sur presque tout ce qui bouge; alors, agir comme cela pouvait être très dangeurex pour la pauvre personne qui pensait agir dans l'amour le plus pur. Alors, les baisers, je vous dit pas, je pense que si le jeune homme ne savait pas se contrôler, peut-être qu'il aurait effectué quelques gestes dont je ne décrirai aucun détail. Bref, que n'était donc que dans un élan "presque" contrôlé qu'il commença à embrasser le cou de la jeune princesse, oubliant se dernière phrase, oubliant le monde qui l'entourait, oubliant le roi. Mais, heureusement pour lui et pour sa tête, car un bruit se fit entendre dans la forêt, une branche s'était cassée. Ce bruit réveilla notre capitaine de son rêve, qui, dans la surprise se sépara d'Hana aussi rapidement qu'il l'avait approché. D'un seul coup, il devint pâle, il ne savait pas de qui était ce bruit, du roi ? De nobles de Stonefolm ? OU des bandits ? Chance inouïe dans ce cas là pour nos deux tourteraux. Se posant toutes ces questions, et essayent de repérer au travers des arbres "l'ennemi", Yuucihi étant à l'écoute de tous bruits pouvant apparaître fit signe à Hana de ne pas faire de bruit, afin de mieux entendre le prochain bruit, qui ne saurait tarder d'ailleurs.
Là, venait d'apparaître quatre hommes, armés jusqu'au dents ou presque, devant nos deux jeunes amants.

- Quelles merveilleuses companie que nous avons là les amis !

- Ouais, de la bonne chaire à manger.

Dit-il en regardant la demoiselle de bas en haut, avec un regard qui voulait tout dire.
Yuuichi s'interposa entre les bandits, car il semblait bien que cela en était, mal vêtus, mal rasés, et l'air très bourrus, et la jeune Hana, la cachant ainsi d'eux et de leur monstrueuse laideur. Le jeune homme s'adressant de façon assez bizarre, et oui, un mélange de peur, de joie, de stress et d'énervement, ça donne toujours quelque chose de bizarre.

- Je vous conseille de bien vite déguerpir, sinon vous allez amèrement le regretter.

Les bandits se regardèrent, puis éclatèrent tous enseble de rire, il faut dire que les deux jeunes adultes n'avaient pas tout compris à leur hilarité, vu qu'il n'y avait rien de drôle.

- Tu crois que tu vas nous faire peur, avec t'as ptite épée ? T'es même pas fichu d'profiter cette fille, alors, je n'vois pas prquoi tu serais capable de te battre, t'es qu'une damoiselle, et on va te saigner sec, comme elle, bien sûr, après avoir profiter ...

Un rire gras sortit de sa bouche, mais malheuresment, il ne put pas se réjouir longtemps, car Yuuichi avait bien vite fait fermer sa grosse bouche ouante en lui lançant sa dague en pleine gorge. Mais, il ne faut pas croire que parce que ce ne sont que de simples vagabonds, qu'il ne sachant pas se battre. A peine l'homme fut à terre qu'un autre ripsota en lançant son poignard e direction du capitaine. Celui-ci prit par surprise n'eut pa le temps d'éviter le projectile, et le reçu en plein bras droit, ce qui lui fit sortir un cri de douleur. Il décida donc, dans une colère noire à sortir son épée et à s'engager dans le combat afin de montrer à ses hommes que l'on ne se joue pas comme cela d'un capitaine, qui plus est, le capitaine de Stonefolm !
Bien évidemment, il avait garder le poignard dans son bra, afin de ne pas perdre son sang trop rapidement, et ainsi rester plus longtemps avec toute son énergie. Avant de se battre, il dit à Hana

- Faites attention à vous, ils sont très dangereux.
Revenir en haut Aller en bas
Hana Inokuma
Nanouche • absolute master of the world !
avatar

Féminin
Nombre de messages : 625
Age : 24
PUF/pseudo : Cinderella
Localisation de votre perso : Dans les bras de celui qui prendra mon coeur...
Petite Phrase : A flower among the flowers of a garden...

Feuille de personnage
Informations:
Relations:

MessageSujet: Re: « Enter in my dance... » PV   Ven 28 Mai - 23:59

    Hana se sentait doucement basculer dans un monde de douceur et d’amour en étant ainsi « réfugiée » – que dire d’autre quand on est entouré par la guerre ? - dans les bras du beau capitaine de Stonefolm. Elle avait l’impression que plus rien d’extérieur à eux deux n’existait ou n’avait la moindre importance. Face à l’amour, sa perception du monde en était fortement transformée. En une fraction de seconde, le temps d’être frappé par l’éclair de la passion, notre vision change du tout au tout. Cela en serait même déstabilisant… Pourtant, il n’en était rien pour la petite princesse qui pensait enfin se rapprocher du bonheur à l’état brut. Elle sentit le visage de Yuuichi se rapprocher de son cou pour venir y déposer de doux baisers provoquant mille frissons de plaisir. Soudain, alors que la jeune fille perdait conscience avec la réalité, un bruit de branchage vint brutalement la sortir de sa bulle de tendresse. Le dragonnier, lui avait réagit plus vite qu’elle qui n’avait fait que relever vivement la tête en direction présumée de la source de ce bruit. Yuuichi avait fait quelques pas en arrière, se séparant brutalement de la demoiselle avec qui il avait été intimement proche la seconde d’avant. Hana, qui n’était pas encore bien sortie de son « rêve », ne pensa même pas qu’il pouvait s’agir d’ennemi ou… de personnes de Stonefolm. Pour elle se devait être simplement un animal de la forêt qui avait brisé une branche à son passage. Quelle naïveté typique de cette jeune princesse qui ignorait encore que le danger était partout… Le seul qui paraissait prendre la situation au sérieux était évidement le capitaine qui semblait être sur ses gardes, prêt à brandir son épée en cas de besoin. Dire qu’il avait raison d’agir ainsi était une évidence… Être assaillit par des ennemis au beau milieu d’une forêt n’était vraiment pas avantageux d’autant plus que seul Yuuichi était apte à se battre. Alors que la jeune fille, qui elle aussi restait un minimum attentive à d’éventuels nouveaux sons, s’apprêta à parler malgré la demande inverse du dragonnier, quatre silhouettes masculines apparurent à travers les feuillages. Quelle fut la stupéfaction de l’ange en voyant qu’il ne s’agissait pas d’un animal en fin de compte et que les craintes du capitaine étaient fondées… Elle eut de se faite un mouvement de recul tout en se crispant.

    « Quelles merveilleuses compagnie que nous avons là les amis ! » dit un premier homme d’une atroce laideur dont le visage était ravagé par de multiples cicatrices.

    « Ouais, de la bonne chaire à manger. » fit un second dont le regard malsain était fixé sur la jeune Hana qui commençait à légèrement entrevoir les mauvaises intentions de celui-là.

    La petite princesse commençait à prendre peur. Elle était en total incapacité de se défendre. Bien qu’elle ne doutait pas le moins du monde de la force du capitaine et de son expérience au champ de bataille, ils avaient tout de même un sacré avantage numérique… Quatre contre un. La situation se présentait mal, c’était certain. Et puis il fallait ajouter à cela que Yuuichi, en plus de défendre sa propre vie, devait aussi protéger celle de Hana. La jeune fille n’avait aucune expérience au combat mais ses capacités d’analyses de situations étaient élevées. Mais dans ce cas précis, elle aurait préféré ne pas se rendre compte de l’ampleur du danger auquel le couple devait faire face.

    Yuuichi vint s’interposer entre la petite princesse - qui était restée totalement immobile, comme tétanisée sur place par un danger si soudain – et les quatre bandits. L’intention du jeune homme était de la cacher de leurs regards salaces à son égard. Hana fut un peu rassurée de le voir devant elle. Elle se sentait protégée…

    « Je vous conseille de bien vite déguerpir, sinon vous allez amèrement le regretter. » prononça le capitaine à son tour en guise de menace.

    Étrangement, les brigands furent prit d’une hilarité soudaine. Hana ne comprit pas pourquoi mais avec des gens de leur trempe, il ne valait mieux pas chercher bien loin… Et puis cela était parfaitement inutile de tenter de comprendre leurs réactions dans une telle situation. La jeune fille aurait tellement voulu qu’ils obéissent et qu’ils partent aussi vite qu’ils étaient apparus… Mais ce ne fut pas du tout le cas, bien au contraire.

    « Tu crois que tu vas nous faire peur, avec t'as ptite épée ? T'es même pas fichu d'profiter cette fille, alors, je n'vois pas pourquoi tu serais capable de te battre, t'es qu'une damoiselle, et on va te saigner sec, comme elle, bien sûr, après avoir profité... » dit de nouveau le premier homme qui inquiétait de plus en plus Hana.

    Après ces paroles peu rassurantes, il lâcha un rire qui fit tressaillir la petite princesse toujours cachée derrière Yuuichi. Mais soudain il s’arrêta net dans sa jubilation et émit un son étouffé de douleur. Hana n’ayant pas vu ce qu’il s’était passé se pencha légèrement afin d’apercevoir la scène et vit le premier homme à terre avec une dague plantée dans sa gorge d’où s’écoulait un filet de sang. Cette vision, assez violente pour l’ange qui n’avait jamais côtoyé la dureté des champs de bataille, la fit frémir. Elle s’empressa de reprendre sa position initiale, essayant de faire disparaître cette image de son esprit. C’est à partir de ce moment-là qu’elle prit réellement conscience que si combat il y avait, ça serait jusqu’à ce que mort s’ensuive… Les battements de son cœur s’accélérèrent mais contrairement à tout à l’heure, la raison en était la peur. Elle se sentait si vulnérable, si fragile et surtout inutile car elle n’était pas en mesure d’apporter son aide au capitaine.

    Mais alors que la demoiselle était encore sous le coup des émotions, un des trois autres hommes qui restaient riposta à l’attaque de Yuuichi en lui envoyant à son tour son poignard sur le capitaine. Celui-ci ne pu l’éviter et le prit en plein dans le bras droit. Il poussa alors un cri de douleur qui valut à Hana un autre mouvement de recul, terrifiée par la tournure que prenait la situation. Elle… elle ne supportait pas de le voir souffrir. Elle avait peur… Peur qu’il soit gravement blessé, peur qu’il meurt, peur des atrocités que ces hommes pouvaient aisément faire endurer à lui, à elle. Le dragonnier sorti son épée de son fourreau, ouvrant pour de bon les hostilités déjà entamées d’une certaine façon. Il allait donc se battre… Il n’avait pas vraiment le choix en vérité étant donné l’état actuel des choses. Comment s’achèvera ce combat… ?

    « Faites attention à vous, ils sont très dangereux. » dit Yuuichi à demi-mot à Hana.

    Faire attention à soi… Oui mais comment ? La seule chose que la jeune fille était apte à faire était de se reculer pour éviter de se prendre un coup mais ça ne lui assurait aucune sécurité… Que faire ? Que faire ! Hana avait beau réfléchir, la suite ne semblait dépendre que de lui, Yuuichi. L’ange espérait avant tout que sa blessure ne lui cause pas trop de souffrance…

    « Ne commet pas d’imprudence je t’en supplie. » répondit Hana de vive voix.

    Puis elle ajouta tel un murmure qu’elle ne prononçait que pour elle :

    « Je ne veux pas te perdre…Yuuichi. »


    Le combat s’engagea donc. Deux des brigands vinrent se mettre face au capitaine, épées brandies. Le troisième lui restait un peu en retrait, dans la pénombre des arbres comme pour attendre le moment propice pour jouer un tour fourbe et déloyal, digne de son rang. Hana quand à elle avait reculé de quelques pas. Malheureusement, elle ne pouvait pas prendre la fuite en cas de besoin car derrière elle s’étendait le lac. Elle était donc coincée, prise au piège.

    Alors que le combat s’était engagé, la petite princesse suivait les moindres mouvements de chacun des combattants de ses yeux d’azur, emplis d’anxiété avec une pointe d’effroi. Les coups se succédaient, s’encaissaient, blessaient. La force des deux adversaires n’était pas à prendre à la légère. Ils avaient beau être plus âgé que le capitaine, on voyait sans mal que ces années de plus n’avaient fait que les endurcirent. Mais n’allez pas croire pour autant que le dragonnier ne parvenait pas à leur faire face. Les assauts des ennemis de succédaient et malheureusement la blessure du capitaine semblait l’affaiblir peu à peu. Rien de plus normal quand on avait vu avec quelle force le poignard avait été envoyé…

    Hana avait tellement le regard rivé sur le combat qu’elle en avait oublié la présence du troisième homme qui ne s’était toujours pas décidé à bouger. Il restait là, immobile à regarder l’affrontement de ses deux camarades mais avec plus de sérénité que la petite princesse. Il semblait comme convaincu que la victoire leur appartenait déjà alors que rien n’était encore perdu du pour les deux amants. Comme on le dit si bien, tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir, alors il ne faut jamais désespérer… D’ailleurs, la jeune fille s’y refusait catégoriquement et encourageait Yuuichi par la pensée même si elle doutait que cela lui apporte une quelconque aide.

_________________
    Chaque baiser est une fleur dont la racine est le coeur...



    Koori, mon ange gardien... :
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eldeniasekai.1fr1.net/fiches-de-personnages-f79/once-upon
Invité
Invité



MessageSujet: Re: « Enter in my dance... » PV   Lun 21 Juin - 15:17

Yuuichi était donc en train de se battre et qui plus est avec un couteau dans le bras et beaucoup de sang qui en sortait. Ces adversaires étaient tout de même assez redoutables, et puis les dispositions y sont pour beaucoup.
Ce ne fut donc qu'après beaucoup d'efforts que le jeune capitaine de Stonefolm arriva en tuer un. Il en restait donc deux maintenant, et oui, il savait compté, il n'a pas été nommé juste pour sa force, mais aussi pour sont intelligence très développée, si si je vous assure. Enfin bref, là n'est pas le sujet d'aujourd'hui.
Bon, il arriva tout de même à tuer le deuxième méchant, puisque débarassé d'un, cela était devenu beaucoup plus facile. C'était d'ailleurs à ce moment que le dernier des brigans se décida à bouger. Pourquoi ne l'avait-il pas fait avant, nul ne le sais, et je crois que nul ne le saura. D'ailleurs, au lieu de se diriger vers Yuuichi, il choisi l'autre sens, c'est-à-dire la fuite, ou du moins le pensait-il. Remarquez qu'il n'était pas allez voir où il était parti et ce qu'il allait faire.
Il nettoya d'abord son arme et le remit à sa place. Il se tourna ensuite vers Hana et lui dit sur un ton assez différent de celui davant.

-Nous devons rentrer, j'espère que vous n'avez rien.

C'était plus un ordre qu'autre chose d'ailleurs, mais cette petite baston remit en quelque sorte les idées en place dans la tête de notre petit Yuuichi. Et puis, il avait une blessure au bras qu'il fallait à tout prix guérir et puis, on ne savait jamais, mais si l'autre revenait avec des reforts, ils étaient pas dans la crotte pour pas dire la merde !
Bref.
Le capitaine appela son dragon afin qu'il vienne les chercher. Le jeune homme comptait cette fois bien rentrer à Stonefolm sans autres formes de discussions. Il avait retrouvé la réalité et se posait mille et une questions.
Maintenant, il s'agit de voir ce qu'en pense la petite Hana ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Enter in my dance... » PV   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Enter in my dance... » PV
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The cave you fear to enter holds the treasure you seek. (23/07, 16h00)
» Un génie haïtien.
» Chanson des Escargots qui vont à l'enterrement [poème]
» ϟ MASQUERADE ϟ Abandon all hope ye who enter here
» SOIREE PYAMA OUVERTE || LES FILLES DE MYSTIC FALLS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eldenia Sekai ♔ :: Chemins et Nature :: Lac Fééria-
Sauter vers: